AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre entre deux rangées de vêtements [PV=Melisende]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Rencontre entre deux rangées de vêtements [PV=Melisende]   Ven 9 Sep - 18:04

Ce matin-là, Garance se leva de très bonne humeur. De un, on était samedi, ce qui signifiait congé, de deux, on était CE samedi, ce qui signifiait passer l'après-midi chez Atours à tous. Oui décidément, la journée commençait très bien.
Elle passa la première moitié de la mâtinée à flâner dans le château, revoyant des connaissances dont les relations avaient été mises à mal par les vacances. Et la deuxième moitié à déballer ses immenses valises devant les yeux envieux de ses camarades de dortoir.
Enfin, vêtue d'une robe vaporeuse d'un bleu très clair qui mettait en valeur ses yeux et d'une veste blanche, elle partit pour Jouvenceaux. Elle devait récupérer ses uniformes, commandés... quand au juste ? Elle ne savait pas, c'était la gouvernante du manoir qui l'avait fait. Malheureusement, elle n'était pas là pour aller les chercher à sa place. Mais bon, pour compenser, elle avait le droit de compléter sa garde-robe. Doubler remplaçant compléter dans son esprit.

Arrivée au village, elle remonta l'avenue du château, passa devant Clappe et Sifflot, adressant un regard méprisant aux Armagnac qui se pressaient dans la boutique. Elle jeta un regard distrait à Chez Tante Odile et La plume d'Or, encombrée de Lusignan. Enfin, elle s'arrêta devant une petite maisonnette blanchie à la chaux. On aurait pu croire à une petite chaumière du siècle passé, mais toute personne normale (à la mode équivalant à normale pour Garance) savait que derrière cette façade se cachait Atours à tous, l'un des seuls magasins de vêtements valables qu'elle connaissait. Elle poussa la porte. Comme toutes les boutiques de cette rue, la magie avait été utilisée à l'intérieur d'Atours à tous, et l'intérieur était bien plus grand que l'extérieur.

D'immenses rayonnages de vêtements se pressaient sur 3 étages, et les vendeuses, reconnaissables à leur uniforme vert clair courraient en tout sens pour satisfaire les désirs de leurs innombrables clientes. Cet après-midi là, l'endroit était surtout envahi de Conti et de Montmorency, venues "faire le plein" avant la rentrée. Une petite Mercoeur venue chercher ses uniformes et regardant avec envie les rayons pleins de vêtements colorés faisait triste mine à côté d'elles. Elle jeta un regard envieux sur la robe de Garance qui ne lui accorda pas un regard, la frôlant à peine au milieu un nuage de parfum.

Une vendeuse accourut, avant de repartir à la même vitesse dans l'antichambre, où les commandes que les clientes devaient venir chercher se trouvaient. Une fois cela réglé, Garance commença à déambuler au milieu des rayons, notant sur la liste que lui avait remise la vendeuse les articles qu'elle désirait acheter (cela étant plus simple que les dizaines de clientes appelant tour à tour la vendeuse pour faire enregistrer leur article).

Au détour d'un rayon, elle faillit entrer en collision avec une fille elle aussi absorbée par sa liste. Polie, Garance lui accorda un sourire froid et s'excusa :

"Excuses moi, je ne t'avais pas vu."

Elle détailla la fille qui se tenait en face d'elle. Grande, une crinière de cheveux blonds dorés, bouclés lui tombant dans le dos, de grands yeux bleus, elle était certaine qu'elle n'était pas à Montmorency. Mais trop bien habillée pour être ailleurs qu'à Conti. Garance détailla le léger pull que portait la jeune fille. Splendide.

"Il est joli... ton pull, sourit-elle avec un pincement de jalousie. Où l'as tu acheté ?"

La question, alors qu'elles ne se connaissaient pas, aurait pu sembler incongru, mais si la fille était réellement à Conti, elle comprendrait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélisende Delaunay
Sixième année ContiavatarSixième année Conti
Messages : 39
Date d'inscription : 21/08/2011
Age : 22
Localisation : Beauxbâtons
MessageSujet: Re: Rencontre entre deux rangées de vêtements [PV=Melisende]   Sam 10 Sep - 19:52

L'avantage d'avoir 15 ans, c'est que cette année, l'uniforme de l'Académie ne devrait pas être repris "que" aux manches et à l'ourlet mais aussi à la taille et à la poitrine. Fière d'arborer un tour de taille et de poitrine qui la faisaient passée de la case "ado" à "jeune femme", c'est d'un pas conquérant et léger que Mélisende était entrée chez Atour à tous ce matin-là. Comme cet endroit lui avait manqué cet été! Ces vastes rayonnages remplis de vêtements colorés et chatoyants présentés par des mannequins de bois qui s'animaient par magie pour faire des grâces et des révérences devant les clientes tentées de les acheter. Certes, Mélisende était là pour prendre ses nouveaux uniformes mais cela ne l'empêcherait pas de flâner et de faire des emplettes pour son bon plaisir. Après tout, Maman lui avait bien donné un peu d'argent de poche pour se faire plaisir.

Aussi, après avoir réceptionner ses six uniformes qu'une vendeuse avait soigneusement emballé dans une boite minimorum, Mélisende alla se perdre dans les rayons, portant au bout de sa main, la boite pas plus grande qu'un carton à pâtisserie qui sur un simple coup de baguette relacherait ses six uniformes à la taille adéquate. Alors qu'elle s'extasiait devant un boléro vert émeraude qui s'accorderait parfaitement avec son teint de blonde, une violente secousse manqua de la propulser à terre. Avec un "ouf" de surprise, elle rattrappa son carton qui lui échappait des mains et se retourna pour voir la cause de ce ramdam. Elle se retrouva alors nez à nez avec une élégante jeune fille, très belle de surcroît, dont l'air hautain et les vêtements de haute couture eurent tôt fait de la renseigner sur son origine sociale. Le "Excuse-moi, je ne t'avais pas vue" qui suivit était d'ailleurs plus empreint d'une politesse automatique, enfoncée à grand coups de leçons de maintient, que de sincérité.


*A tout les coup c'est une Montmorency* pensa Mélisende.

Elle se rappela vaguement d'elle. Elle l'avait déjà remarqué une ou deux fois l'année passée. Son nom lui échappait mais elle faisaient partie du "club des petits de", un surnom un peu péjoratif que les autres armoiries donnaient aux riches sorciers de haut lignage qu'on trouvait à Montmorency.


- Il n'y a pas de mal, marmonna machinalement Mélisende.

Elle pensait que l'inconnue se contenterait de cette formule polie et se désintéresserait de son sort mais son oeil bleu arctique s'attarda, critique et intéressé, sur le chandail de fin lainage d'un rose doux et primesautier qui lui découvrait quelque peu l'épaule droite.

- Il est joli ton pull. Où l'as tu acheté ?

Mélisende remarqua le petit ton pincé et envieux de la jeune fille. Elle décida de rester sur la défensive car cette reine des glaces devait certainement faire partie des plus bêcheuses des "petit de".

- Je ne l'ai pas acheté. Je l'ai reçu pour mon anniversaire, répondit-elle d'un ton ni trop emphasé, ni trop cassant.

Mais devant le froncement de sourcils contrarié que l'inconnue fit, elle ajouta en guise de bonne volonté :


-C'est ma soeur qui me l'a offert. Tout ce que je peux te dire, c'est qu'elle habite Paris et qu'elle a sûrement du l'acheter là-bas.

Mélisende se rendit compte un peu trop tard de la stupidité de cette dernière phrase. Des boutiques de mode moldues comme magiques, c'était aussi fréquent à Paris que des mouches autour d'un pot de miel. Elle n'en montra cependant rien, attendant de voir si l'inconnue se contenterait de cette réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Re: Rencontre entre deux rangées de vêtements [PV=Melisende]   Sam 10 Sep - 20:29

- Je ne l'ai pas acheté. Je l'ai reçu pour mon anniversaire, répondit elle sans mesquinerie.

Garance eut un froncement de sourcils agacé. La jeune fille s'en aperçut et continua :

-C'est ma soeur qui me l'a offert. Tout ce que je peux te dire, c'est qu'elle habite Paris et qu'elle a sûrement du l'acheter là-bas.

Là Garance ne put s'empêcher de hausser les sourcils de surprise. Et de réprimer un sourire narquois. Bon, soit la jeune fille se moquait d'elle, soit franchement... Mais la jeune fille regardait le sol, un peu rougissante. Donc elle ne l'avait pas fait exprès. Garance hésita. Devait-elle continuer l'entretien ? Enfin, dans la mesure où l'on peut parler d'entretien. Mais bon, autant remonter la cote de sympathie des Montmorency dès le début de l'année. Commençait à il y en avoir assez de ces petits prétentieux qui leur jetaient un regard dédaigneux et chuchotaient des mesquineries dans leur dos.

Elle soupira. Bon, être sympathique. Elle s'afficha un sourire un peu moins glacial sur le visage :

- Garance. Garance de Cernay. Et tu es... ?

Elle se retourna vers le rayon gardant un oeil sur la jeune fille, guettant sa réponse. Elle admira une jupe violette, et recopia la référence sur sa liste.

- Tu es à Conti, n'est-ce pas ? En quelle année ?

Faire croire aux autres qu'elle s'intéressait à eux était toujours une bonne stratégie. Même quand ce n'était pas le cas. Elle continua sur sa lancée :

- Tu as une soeur qui habite Paris ? Tu as de la chance, moi, je suis fille unique. Elle y travaille ou elle y suit des études ?

Emportée par son élan, Garance s'était un peu réchauffée et un réel sourire éclairait maintenant son visage. Elle avait été sincère en parlant d'elle. Elle modéra cet enthousiasme. Que les autres sachent qu'elle n'était pas sympathique au premier abord faisait partie de sa réputation.

La jeune fille restait un peu sur la défensive. Garance n'ignorait pas les préjugés que portaient les autres élèves sur les Montmorency. Et là, le fait qu'on puisse ne pas vouloir être amie avec elle (tout le monde voulait être amie avec elle ! .... non ?) juste parce qu'elle était à Montmorency l'agaçait au plus haut point. Ok. Mettre les bouchées doubles. Il fallait qu'elle tire quelque chose de cette jeune fille. Sinon, autant dire adieu à sa réputation de fille populaire, et se retirer dans une grotte chez les Mercoeur. D'autant que justement, cette fille était à Conti. Bon. Pas à Armagnac ou pire, Mercoeur. Et elle n'avait pas l'air hybr... Non, non, non, Garance. Pas de préjugés sur les hybrides. N'oublies pas que tu en es une aussi ! Même si personne n'est au courant. Allez, il y avait une bonne dose d'arguments pour qu'elle le dise :

- Tu veux venir prendre une Bierraubeure au Duc de Guise ? Quand tu auras fini tes achats, bien sûr...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélisende Delaunay
Sixième année ContiavatarSixième année Conti
Messages : 39
Date d'inscription : 21/08/2011
Age : 22
Localisation : Beauxbâtons
MessageSujet: Re: Rencontre entre deux rangées de vêtements [PV=Melisende]   Dim 11 Sep - 17:49

L'inconnue eut un soupir agacé. Mélisende craignit une répartie cinglante mais elle ne vient pas. Avec un petit regard rempli de commisération, elle se présenta :

- Garance. Garance de Cernay. Et tu es... ?

Mélisende répondit hésitante :

- Mélisende Delaunay.

Elle n'ajouta pas le traditionnel "enchanté" ne sachant pas encore si sa rencontre avec ladite Garance était une bonne ou une mauvaise chose. Celle-ci enchaînait d'ailleurs sur d'autres questions.

- Tu es à Conti, n'est-ce pas ? En quelle année ?

Mélisende ne s'étonna pas de la justesse de son observation. Les Conti comme les Montmorency se reconnaissaient facilement lorsqu'on prenait la peine d'observer. Elle se demanda en revanche si Garance aurait poursuivi ses questions si elle avait été dans une autre armoirie. Elle se contenta donc de lever le voile sur son année.

- Je suis en sixième année.

Elle se décida à rendre question pour question, histoire de ne pas paraître impolie.

- Et toi? tu es en quelle année?

Elle fit l'élipse de lui demander son armoirie, elle la connaissait déjà. D'ailleurs, Garance enchaînait les questions après lui avoir renseigné son année d'une voix distraite. Il était question d'Yseult, sa soeur aînée.

- Elle est sortie de Beauxbâtons il y a deux ans. Maintenant elle a trouvé un emploi de rédactrice dans un journal.

Manifestant un intérêt honorable pour une "petit de" Garance alla même jusqu'à lui proposer :

- Tu veux venir prendre une Bierraubeure au Duc de Guise ? Quand tu auras fini tes achats, bien sûr...

Mélisende regarda attentivement la jeune fille. D'ou venait ce soudain accès de gentillesse et de considération? Surprise, elle se dit qu'elle cédait peut-être un peu vite aux préjugés et que après tout, les Montmorency n'étaient pas forcés de rester cloîtrés entre eux. Certains estimaient sincèrement quelques Lusignan et quelques Conti. Pourquoi ne serait-elle pas de ceux-là? Elle afficha un timide sourire et répondit :

- Pourquoi pas? J'ai ce pourquoi j'étais venue. On peut y aller tout de suite si tu veux., ajouta-t-elle en montrant sa boite minimorum. Au moins, ça me donnera une bonne excuse pour revenir la semaine prochaine!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Re: Rencontre entre deux rangées de vêtements [PV=Melisende]   Lun 12 Sep - 19:01

La dénommée Mélisende se présenta et lui précisa qu'elle était en 6eme année. Garance la renseigna sur son année d'une voix distraite, et écouta la suite :

- Elle est sortie de Beauxbâtons il y a deux ans. Maintenant elle a trouvé un emploi de rédactrice dans un journal.

Elle semblait un peu plus à l'aise maintenant qu'elle parlait de sa soeur. Et quand Garance lui proposa de venir prendre une Bierraubeure au Duc de Guise, elle acquiesça :

- Pourquoi pas? J'ai ce pourquoi j'étais venue. On peut y aller tout de suite si tu veux., ajouta-t-elle en montrant sa boite minimorum. Au moins, ça me donnera une bonne excuse pour revenir la semaine prochaine!

Allons bon, de l'humour maintenant ! En fin de compte, elle se révélait plutôt sympathique. Garance évita de préciser qu'elle comptait véritablement revenir la semaine suivante. Bah Mélisende aussi peut être... bref, ce n'était pas très important.

Elle se rendirent aux grands comptoirs du rez-de-chaussée. Garance régla pour ses uniformes et ses quelques achats, et quelques minutes plus tard, les deux filles étaient dans l'avenue du Château. Elles durent repasser devant Clappe-et-Sifflot (qui, au grand désespoir de Garance, contenait toujours autant d'Armagnac. Si ces petits imbéciles s'avisaient encore de remplir leur salle commune de poudre d'obscurité du Pérou, elle allait vraiment s'énerver. D'autant plus que ça tâchait, cette saleté. Elle y avait perdu son pull angora. )

Quelques instants plus tard, elles poussaient la large porte en bois massif du duc de Guise. A l'intérieur, la salle gaie et accueillante sentait bon la cire d'abeilles. Les Montmorency sur le côté droit, les Armagnac, très loin à l'autre bout. Et entre les deux, les quelques Mercoeur, Lusignan, Courtenay et Conti présents ce jour-là. Elles commandèrent et Mme Desprès, une femme jeune et dynamique leur tendit leurs consommations avec un grand sourire. Garance hésita à aller s'asseoir avec les Montmorency, d'autant qu'elle y avait vu Louison et Marine, ses "copines". Si elle avait du être juste, elle aurait dit admiratrices béates et collantes. Mais elle ne voulait pas gêner Mélisende, aussi s'assit elle au milieu de la salle, parmi les autres armoiries. Elle entama la conversation. Mélisende avait eu l'air à l'aise quand elle l'avait interrogé sur elle, aussi recommença t'elle :

- De quelle région viens tu ? Personnellement, je viens de Nantes...

Elle but quelques gorgées de Bierraubeure, appréciant le délicieux breuvage.

- Au fait, tu ne m'avais pas dit quel était le prénom de ta soeur ? Tu n'en as qu'une ? Personnellement, j'aimerais beaucoup avoir une soeur...

Elle ne parlait pas souvent d'elle, mais la jeune fille dégageait une aura calme, qui mettait en confiance.

[HRP : désolée, peu d'inspiration. x( Je me rattraperais au prochain post. ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélisende Delaunay
Sixième année ContiavatarSixième année Conti
Messages : 39
Date d'inscription : 21/08/2011
Age : 22
Localisation : Beauxbâtons
MessageSujet: Re: Rencontre entre deux rangées de vêtements [PV=Melisende]   Lun 12 Sep - 20:13

[H.J : Ya pas de mal, faut bien commencer par quelque chose Wink ]

La glace semblait se rompre. Garance laissait un peu de côté ses grands airs bien que son effet fut digne d'une entrée de prima donna lorsqu'elle passa la porte du Duc de Guise. Mélisende pensa avec un peu d'appréhension que Garance irait sûrement s'asseoir au beau milieu des Montmorency mais à sa grande surprise elle n'en fit rien et s'installa à une petite table de deux personnes, au beau milieu de la salle. Même si elle l'avait voulu, aucune tierce personne n'aurait eut assez de place pour s'incruster à la table trop petite pour accueillir trois chaises. Mélisende ssuya d'ailleurs deux regards courroucés de deux Montmorency qui devaient avoir le même âge que Garance et faire partie de son fan-club.

*Si prendre un pot avec cette fille signifie se faire des ennemis, je crois que je déclinerai le prochain* pensa Mélisende mal à l'aise.

Cependant, elle fit comme si de rien n'était et plonge ses lèvres dans la grande choppe de faïence bleutée que Madame Desprès venaient de leur servir. Après un petit frisson de plaisir, elle entendit Garance reprendre son interrogatoire, visiblement plus soucieuse de faire la conversation que mue par une indiscrète curiosité.


- De quelle région viens tu ? Personnellement, je viens de Nantes...

Elle répondit spontanément.

- Moi je viens de Nancy. Toute ma famille est lorraine mais mon grand-père vit dans les landes.

Elle se tut, pensant qu'il ne serait pas prudent de préciser qu'elle avait un grand-père centaure à une fille rencontrée il y a trente minutes à peine et appartenant à une armoirie connue pour être assez raciste. Garance sembla très intéressée par sa famille car elle continua sur ce thème.

- Au fait, tu ne m'avais pas dit quel était le prénom de ta soeur ? Tu n'en as qu'une ? Personnellement, j'aimerais beaucoup avoir une soeur...

- Ma soeur aînée s'appelle Yseult. J'ai encore une autre soeur en quatrième année chez les Courtenay. Elle s'appelle Aliénor.

Mélisende reprit une gorgée de cette délicieuse boisson qui faisait penser à du caramel fondu.

- Et toi? tu es fille unique? Ou alors tu te bats avec une armée de frères?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Re: Rencontre entre deux rangées de vêtements [PV=Melisende]   Mar 13 Sep - 18:10

Mélisende sembla assez mal à l'aise quand les Montmorency la détaillèrent du regard. Garance lui laissa volontairement la place qui tournait le dos au groupe, comme ça, elle ne voyait que les Armagnac.

Elle lui répondit qu'elle venait de Nancy, sa famille était lorraine. Mais son grand-père vivait dans les landes. Garance haussa un sourcil surpris. En ces périodes difficiles de chasse contre les hybrides, les familles avaient plutôt tendance à se regrouper. Comme les grands-parents de Louison, venus habiter avec elle à Quimper. Cela intrigua Garance, qui colla une pastille mentale "à approfondir" sur la fiche qu'elle faisait de la jeune fille depuis une demi-heure. Être au courant de tout avant tout le monde, voilà sa devise. Bien des secrets avaient été dévoilés grâce à elle (ou par sa faute, en fonction des versions).

Bon, Mélisende venait de l'autre bout de la France, elles n'allaient donc pas pouvoir s'attarder sur la ville de Nancy, qu'elle connaissait à peine.

- Ma soeur aînée s'appelle Yseult. J'ai encore une autre soeur en quatrième année chez les Courtenay. Elle s'appelle Aliénor.

2 soeurs donc... Garance enviait la jeune fille sur ce plan là. Il lui arrivait de se sentir vraiment seule parfois. Elle n'avait jamais entendu parler d'Aliénor en Courtenay, mais elle ne fréquentait pas vraiment cette armoirie, ne faisant pas partie du groupe de Montmorency qui s'approvisionnait régulièrement en herbes magiques auprès d'eux.

Mélisende buvait toujours, et lui demanda :

- Et toi? tu es fille unique? Ou alors tu te bats avec une armée de frères?

Garance eut un sourire triste.

- Non, ni soeurs, ni frères, je suis fille unique... Dommage !

Elle avait dit ça d'un ton enjoué mais des fois... Elle continua à poser quelques questions à la jeune fille, mais la connaissant à peine, elle ne savait pas trop quoi demander... Qu'avaient-elles en commun ? La mode, vu qu'elle était à Conti... mais Garance trouvait assez futile de parler de ça... d'autant plus que la nouvelle collection ne sortait que dans deux semaines, il n'y avait pour le moment rien à dire. Quoi d'autre... l'Académie ? Hhhhm, c'était un peu barbant de parler des cours, dignes des Lusignan, mais bon...

- Quelle est ta matière préférée à l'académie ? Moi, j'aime beaucoup la légilimancie... Je trouve qu'on a de la chance d'être dans une école où il y a autant d'options... Il paraît qu'à Durmstrang, ils en ont beaucoup moins.

Elle se rendit alors compte de la bourde qu'elle avait faite. "J'aime la légilimancie". Mais quelle idiote ! Si elle avait voulu renforcer les préjugés contre les Montmorency, elle ne s'y serait pas pris autrement ! Vitement, elle se rattrapa :

- Et la métamorphose, aussi... Je trouve ça fascinant.

Làààà, c'était mieux. Elle espérait que la jeune fille ne s'en serait pas rendu compte. Elle soupira. Bon, elle avait épuisé son imagination quand aux sujets sur l'académie. Elle changea de registre :

- J'aime beaucoup ton prénom... C'est original. Je ne l'avais jamais entendu avant. C'est inventé par tes parents... ou non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélisende Delaunay
Sixième année ContiavatarSixième année Conti
Messages : 39
Date d'inscription : 21/08/2011
Age : 22
Localisation : Beauxbâtons
MessageSujet: Re: Rencontre entre deux rangées de vêtements [PV=Melisende]   Mar 13 Sep - 20:42

Garance continuait de tenir le crachoir d'un air enjoué. Ce n'était pas pour déplaire à Mélisende. Au moins elle ne risquait pas de faire de lapsus ou de gaffes et avait le temps pour bien peser ses réponses. Garance enchaînait à présent sur les cours. Et en parlant de lapsus révélateur...

- Quelle est ta matière préférée à l'académie ? Moi, j'aime beaucoup la légilimancie... Je trouve qu'on a de la chance d'être dans une école où il y a autant d'options... Il paraît qu'à Durmstrang, ils en ont beaucoup moins.

Mélisende retint un sourire. Pourquoi cela ne l'étonnait pas que Garance aime les cours de Légilimancie? Probablement parce que les Montmorency sont des férus de potins... Après tout, c'était de notoriété publique que la pensine de la classe de légilimancie était une de leurs sources les plus sûres de potins assurément véridiques. Elle se promit de rester sur ses gardes du moins pour aujourd'hui. Garance dut se rendre compte de quelque chose car elle ajouta précipitamment :

- Et la métamorphose, aussi... Je trouve ça fascinant.

- Moi j'aime beaucoup la magidigitation. Je trouve ça fascinant d'arriver à pratiquer la magie sans avoir recours à une baguette. C'est un moyen de ne jamais se sentir démuni. Je me demande si ils l'étudient aussi à Durmstrang... Ca ne m'étonnerait pas, la magidigitation a beaucoup de potentiel. J'ai entendu dire qu'ils ne l'enseignaient pas à Poudlard car ils trouvaient ça trop dangereux. Personnellement je vois pas en quoi ça peut être dangereux. C'est comme n'importe quelle forme de magie, il faut juste savoir comment bien s'en servir. Tu n'es pas de mon avis?

Garance parut surprise de voir Mélisende aligner autant de mots, elle qui n'en avait pas soufflé cinquante depuis leur rencontre. Elle lui répondit son avis puis but une gorgée de Bièraubeurre. Mélisende se tut, attendant de voir ce que Garance pourrait bien dire par la suite. Elle enchaîna sur un autre sujet :

- J'aime beaucoup ton prénom... C'est original. Je ne l'avais jamais entendu avant. C'est inventé par tes parents... ou non ?

- Pas du tout. En fait mes parents adorent les vieux prénoms médiévaux. Mélisende est celui d'une reine qui a gouverné le royaume de Jérusalem pendant les croisades.

Elle marqua une pause puis observa :

- Le tiens aussi est original. Je ne l'avais encore jamais entendu porté par quelqu'un. Pour moi, la garance est une fleur, c'est bien ça?

Elle se garda bien de lui dire qu'elle ne le trouvait pas très joli, ça n'aurait pas plu à la fière Montmorency. Et puis, les goûts et les couleurs ne se discutent pas. Peut-être même Garance n'appréciait-elle pas son prénom? Auquel cas, le lui rappeler aurait été du dernier effet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Re: Rencontre entre deux rangées de vêtements [PV=Melisende]   Mer 14 Sep - 16:23

[HRP : Bon, elle est à Montmorency quand même, donc on va commencer les hostilités. ^^ (désolée xD)]

- Moi j'aime beaucoup la magidigitation. Je trouve ça fascinant d'arriver à pratiquer la magie sans avoir recours à une baguette. C'est un moyen de ne jamais se sentir démuni. Je me demande si ils l'étudient aussi à Durmstrang... Ca ne m'étonnerait pas, la magidigitation a beaucoup de potentiel. J'ai entendu dire qu'ils ne l'enseignaient pas à Poudlard car ils trouvaient ça trop dangereux. Personnellement je vois pas en quoi ça peut être dangereux. C'est comme n'importe quelle forme de magie, il faut juste savoir comment bien s'en servir. Tu n'es pas de mon avis?
- Si, c'est vrai,
remarqua Garance.

Elle était surprise du long monologue que venait de faire Mélisende, alors qu'elle ne lâchait que quelques bribes depuis le début de la conversation. Mais déjà, elle la renseignait sur son prénom :

-Pas du tout. En fait mes parents adorent les vieux prénoms médiévaux. Mélisende est celui d'une reine qui a gouverné le royaume de Jérusalem pendant les croisades. Le tien aussi est original. Je ne l'avais encore jamais entendu porté par quelqu'un. Pour moi, la garance est une fleur, c'est bien ça?
- Oui, c'est bien une fleur. Rouge. C'est vrai que c'est original, mais il y a bien des Marguerite ou des Rose, non ?


Elle remarqua que Mélisende s'était gardé de préciser qu'elle aimait son prénom alors qu'elle avait dit apprécier le sien. Simple oubli ou politesse ? Elle pouvait ne pas aimer le prénom Garance, elle se fichait de l'avis d'une Conti comme de... Non, non, non, Garance, ne pas oublier ton objectif : en faire une alliée. Les Montmorency n'ont pas besoin qu'on les critique plus que de raison. Elle respira un grand coup, et conserva son sourire "grandes occasions" affiché sur le visage.

Non, c'était trop bête. Elle en avait assez de cette comédie, d'autant que les Montmorency étaient assez puissants pour se passer du soutien des petits Conti. Bon. Bas les masques. Mais la jeune fille était plutôt sympathique, il était donc inutile de la regarder d'un air dédaigneux, malgré l'assortiment douteux qu'elle avait fait d'un bracelet ethnique et d'un pull tout à fait glam. Non, avant toute méchanceté, se renseigner un peu... Voyons qu'avait-elle dit de surprenant ? Sa soeur à Courtenay, dont elle n'avait jamais entendu parler, mais bon ce n'était pas sûr, elle ne faisait jamais attention aux Courtenay. Ah oui... son grand-père dans les landes, alors qu'elle vivait à l'autre bout de la France... Qu'est-ce que cela faisait si on creusait un peu ?

- Tu m'as dit que tu avais un grand-père dans les Landes ? Tu ne dois pas le voir souvent alors...C'est dommage ? Il est un peu...exilé, non ?

Voilàààà... Si elle ne tirait pas quelque ragot croustillant de cette fille, ça allait vite devenir pénible.

[HRP : j'ai lu dans ta presentation que ta petite soeur Aliénor était une Cracmol. Le fait qu'elle soit à Courtenay, c'est un mensonge pour Garance ou c'est vrai (et elle n'est pas Cracmol) ? ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélisende Delaunay
Sixième année ContiavatarSixième année Conti
Messages : 39
Date d'inscription : 21/08/2011
Age : 22
Localisation : Beauxbâtons
MessageSujet: Re: Rencontre entre deux rangées de vêtements [PV=Melisende]   Jeu 15 Sep - 8:11

[H.J : Oups merde, j'avais oublié ce détail... Ben disons que à ce moment là ça sera un mensonge pour que Garance évite de pauser des questions Very Happy sinon, pour l'inquisition, pas de souci, c'est dans la nature du personnage Wink ]

- Tu m'as dit que tu avais un grand-père dans les Landes ? Tu ne dois pas le voir souvent alors...C'est dommage ? Il est un peu...exilé, non ?

Grance devenait insidieuse, inquisitrice. Sa question pouvait paraître bien anodine. N'importe qui l'aurait pausé innocemment mais Mélisende ne pouvait s'empêcher de penser qu'elle l'avait fait exprès. Garance avait un petit sourire carnassier qui la faisait se sentir comme une souris devant un chat. Avisant du regard sa chope de Bièraubeurre, elle remarqua qu'il lui en restait un bon tiers et que à moins de la vider d'une traite comme un gros troll, elle ne pourrait pas mettre les voiles maintenant. Elle chercha un mensonge qui tiendrait la route.

- Il n'est pas exilé, répondit-elle comme si Garance avait pausé une question stupide, il est simplement à la retraite. Comme il est vieux et de santé fragile, il a préféré aller vivre dans un climat plus sec et plus doux, selon l'avis des médecins.

Mélisende but une longue gorgée. D'ici trois ou quatre autres, elle pourrait se tirer de ce guêpier. Se souvenant que la meilleure défense c'est l'attaque, elle tenta de retourner la technique de Garance contre elle. Il fallait que ce soit elle qui pause les questions. Si elle arrivait à détourner la conversation suffisamment, Garance ne pourrait plus revenir sur le sujet du grand-père sans paraître curieuse et intéressée. Elle glissa donc de la famille à la Géographie.

- Et toi, tu as une grande famille? Tu viens de Bretagne si je ne me trompe pas? C'est une très jolie région. Je l'ai déja visité deux fois et à chaque fois j'ai adoré.

A l'inverse de Garance, elle se fichait pas mal de ses réponses, elle voulait simplement qu'elle ne gratte pas trop sa couche de verni impassible. Non pas qu'elle avait honte de ses origines mais elle ne tenait pas à s'exposer aux railleries des Montmorency et des autres élèves anti hybrides.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Re: Rencontre entre deux rangées de vêtements [PV=Melisende]   Jeu 15 Sep - 16:46

Mélisende rougit un peu. Elle regarda fixement sa choppe, puis la porte du Duc de Guise, comme si elle était pressée de s'en aller. Elle but, puis répondit comme si Garance avait dit une énormité :

- Il n'est pas exilé, il est simplement à la retraite. Comme il est vieux et de santé fragile, il a préféré aller vivre dans un climat plus sec et plus doux, selon l'avis des médecins.

Elle avait l'air un peu gênée. Et s'empressa de changer de sujet.

- Et toi, tu as une grande famille? Tu viens de Bretagne si je ne me trompe pas? C'est une très jolie région. Je l'ai déja visité deux fois et à chaque fois j'ai adoré.

Garance pouvait passer pour futile parfois, mais elle n'était pas dupe. Elle était même très perspicace quand elle le voulait, au grand désespoir de beaucoup de personnes. On ne changeait pas de conversation comme ça. Passer de la famille à la géographie... Non, elle devait avoir quelque chose à cacher. Et Garance comptait bien découvrir quoi. Voyons... Vieux et de santé fragile ? Et on l'éloignait ? Non, ce n'était pas logique. La tradition voulait qu'il soit près d'un lieu où l'on puisse le soigner fréquemment, alors que Mélisende avait dit qu'il vivait seul au milieu de landes. Ce n'était pas normal... La seule chose qui empêcherait qu'on le soigne, serait... Oui bien sûr. Garance en était certaine maintenant, il y avait de l'hybridation là dessous. S'il s'était présenté dans un hôpital en étant hybride, le grand père de Mélisende aurait immédiatement été détecté et arrêté par le ministère.

Garance afficha un petit sourire supérieur. Elle était quasiment sûre que c'était ça que la jeune fille voulait lui cacher. Hybride de quoi, après, la situation restait à clarifier... Voyons... Certainement pas de géant, elle était trop petite. Vélane ? Elle était jolie... mais pas autant que les quart et même huitième de vélane. Sirène ? Oui, peut être... Sa chevelure foisonnante et bouclée faisait un peu penser à celle de ces beaux êtres sous-marins... Mais ce n'était pas sûr, il y avait tellement de possibilités.

Elle répondit :

- Non, ma famille n'est pas grande, je suis fille unique. Et oui, la Bretagne est une très belle région. Je l'aime beaucoup. Ce que j'adore, c'est parcourir les campagnes à cheval.

Elle réfléchit à un moyen de ramener la conversation aux hybrides ou au grand-père de Mélisende. Mélisende était peut être mêlée de sirène, oui, c'était le plus probable... Autant la rassurer (faussement certes mais rassurer tout de même). Une lueur malicieuse dans le regard, elle ajouta :

- C'est vraiment sublime. J'aime beaucoup monter. Mais sais tu quels sont mes plus beaux souvenirs à cheval ?

Voilà, là elle endormait l'inquiétude de la jeune fille. Elle enfonça le clou. Sans laisser à la jeune fille le temps de répondre, elle continua dans un souffle, se penchant en avant comme pour une confidence.

- C'est de monter à cru, sur la plage. C'est vraiment...magique. Des gerbes d'écume éclaboussant les pattes de ta monture, le sable blanc volant en nuées de poussières... Et ces sirènes qui te font des signes de la main depuis les rochers...

Garance s'accorda un sourire machiavélique intérieur. C'était vrai qu'elle montait souvent à cheval, et c'était aussi vrai qu'il y avait des sirènes, enfin, plus maintenant, vu que son père avait alerté le ministère, mais elle avait adapté l'histoire à son but. Faire parler la jeune fille. Elle continua :

- Les sirènes sont vraiment des créatures fantastiques, tu ne trouves pas ?

Maintenant, la jeune fille allait finir par cracher le morceau, qu'elle le veuille ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélisende Delaunay
Sixième année ContiavatarSixième année Conti
Messages : 39
Date d'inscription : 21/08/2011
Age : 22
Localisation : Beauxbâtons
MessageSujet: Re: Rencontre entre deux rangées de vêtements [PV=Melisende]   Sam 17 Sep - 14:20

[H.J : Sorry du retard, j'ai eu une panne d'inspiration et hier soir j'étais aux fêtes de Wallonie avec des amis Very Happy PS. pour ce qui est des sirènes, je me suis basé sur ce qui est écrit dans le contexte, je ne sais pas si ça t'a échappé ou non. Si ma réponse tourne trop vers quelque chose que tu n'aimes pas,envoie moi un MP et j'éditerai. Wink ]

Lorsque Garance embraya sur les petits plaisirs que lui procuraient l'équitation, Mélisende se crut tirée d'affaire. Elle l'écouta parler de ses souvenirs et de la joie de monter à cru sur la plage. Elle avait elle-même monté plusieurs fois à cheval et même à centaure si on puis dire. Garance se penchait même vers elle dans un geste de confidence. Mélisende l'écouta attentivement jusqu'à ce qu'un détail la fasse tiquer.

- J'aime beaucoup monter. Mais sais tu quels sont mes plus beaux souvenirs à cheval ? C'est de monter à cru, sur la plage. C'est vraiment...magique. Des gerbes d'écume éclaboussant les pattes de ta monture, le sable blanc volant en nuées de poussières... Et ces sirènes qui te font des signes de la main depuis les rochers... Les sirènes sont vraiment des créatures fantastiques, tu ne trouves pas ?

Des sirènes? en Bretagne? Mélisende se redressa en arrière décidée à se méfier plus que jamais. Elle ne brillait pas spécialement dans ses cours de Magizoologie mais elle se rappelait au moins la base des bases du cours sur les créatures marines. Les sirènes vivent exclusivement en Méditerrannée. Or la Bretagne est baignée par l'océan atlantique qui accueille des atlantes. Garance devait avoir oublié ce détail à moins que sa langue ait fourché, ce qui serait étonnant, les sirènes et les atlantes sont tellement différents. Aussi, Mélisende se persuada petit à petit que Garance lui mentait mais sur quel sujet et surtout pourquoi? Voulait-elle simplement se faire mousser en faisant croire qu'elle savait monter à cheval ou bien proférait-elle ce mensonge dans un autre but inavoué? Décidément Garance devait être beaucoup moins innocente qu'elle ne voulait le faire croire. Mélisende, qui sentait la moutarde lui monter un peu au nez, décida de la déstabiliser.

- Oui, je trouve aussi que ce sont des créatures magnifiques... Mais au fait, tu es sûre que c'étaient bien des sirènes? Si j'ai bonne mémoire de nos cours de Magizoologie, les sirènes vivent exclusivement en Méditerrannée. Comment as-tu fait pour avoir la chance d'en apercevoir en Bretagne?

Retournement de situation, Mélisende but une gorgée de Bièrraubeurre de manière plus décontractée qu'elle ne l'aurait cru.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Re: Rencontre entre deux rangées de vêtements [PV=Melisende]   Lun 19 Sep - 18:20

[HRP : Pas de problèmes, moi aussi je poste un peu tard. ^^ Raaaah, j'avais oublié ce détail sur les sirènes. Non, t'inquiètes, je vais me débrouiller. (Garance a plus d'un tour dans son sac ^^ ) Mais je vais devoir être méchante. xD ]

Mélisende se penchait, détendue. Elle pensait vraisemblablement être tirée d'affaire. Soudain, elle se redressa. Elle avait compris l'allusion, et cela la gênait. Elle avait d'ailleurs une répartie.

- Oui, je trouve aussi que ce sont des créatures magnifiques... Mais au fait, tu es sûre que c'étaient bien des sirènes? Si j'ai bonne mémoire de nos cours de Magizoologie, les sirènes vivent exclusivement en Méditerrannée. Comment as-tu fait pour avoir la chance d'en apercevoir en Bretagne?

Mélisende se renversa sur son siège, buvant une gorgée de Bierraubeure d'un air satisfait.
Garance se mordit la lèvre. Son père travaillait au ministère, elle savait très bien pourquoi elle avait pu voir des sirènes en Bretagne. Mais elle hésitait à le réveler à la jeune fille. Ce fut son attitude décontractée et le regard supérieur qu'elle lui lança qui déclenchèrent tout. Bon, inutile de jouer les gentilles, même en cherchant bien, elle ne ferait jamais une alliée de cette fille. Autant lâcher l'artillerie lourde. Maintenant. Elle se pencha en avant, pour une réelle confidence cette fois. Un sourire supérieur sur le visage, elle lui chuchota :

- Mais, tu sais sûrement pourquoi il n'y a plus de sirènes en Bretagne.

Elle avait insisté sur le mot "plus". Elle se passa la langue sur les lèvres, ravie de son effet. Et continua :

- La plupart des gens sont au courant... Tout le monde sait qu'autrefois, il y avait des sirènes en Bretagne. Et que le ministère a fait...déplacer les sirènes et tritons de l'Océan Atlantique en Méditerranée. Pour... les contrôler.

Bon, elle avait un peu menti. Très peu de personnes étaient au courant. Et les sirènes n'avaient pas été vraiment déplacées... Enfin, les coopératives si. Les autres... avaient connus un sort un peu plus malheureux.

Bon. Ca avait du un peu refroidir la jeune fille. Garance n'aimait pas être méchante inutilement, mais l'assurance de la jeune fille l'avait agacé. C'était dans son tempérament, elle s'emportait vite. Elle soupira.

- Mais ce n'est que le cas que depuis très peu de temps. Voilà pourquoi j'ai eu la... chance, comme tu dis, de les voir.

Elle hésita un instant et continua.

- Je n'ai pas voulu insulter ton intelligence en te racontant n'importe quelle sottise comme quoi j'ai menti pour te faire croire que je montais à cheval. Je t'ai juste dit la vérité.

Et en plus, elle la flattait. Elle était douée. Même si ce qu'elle avait dit était l'exacte vérité. Bon, réfléchissons. Vu sa réaction, la jeune fille n'était sûrement pas hybride sirène. Mais quoi ? Driade ou centaure, il ne restait que ça... Mais lequel ? Il fallait qu'elle amène la jeune fille à le réveler. Mais là, elle l'avait un peu glacée avec ses révélations sur les hybrides... alors ? Bon, son grand père vivait dans les landes.. Un paysage un peu sec, les driades préféraient en général les campagnes verdoyantes et humides, qui faisaient pousser leurs feuilles et verdir leur branches. Centaure, oui peut être. Mais bon, avant toute supposition hasardeuse, voir d'abord la réaction de la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélisende Delaunay
Sixième année ContiavatarSixième année Conti
Messages : 39
Date d'inscription : 21/08/2011
Age : 22
Localisation : Beauxbâtons
MessageSujet: Re: Rencontre entre deux rangées de vêtements [PV=Melisende]   Mar 20 Sep - 16:42

[H.J : Bon, je vais rôler un peu agressive mais t'inquiète, ça reste uniquement contre le personnage Razz Désolée si c'est un peu court, ce post sert surtout à préparer le prochain Wink ]

Mélisende sentit la moutarde lui monter au nez. Garance et sa suffisance, Garance et son aveu à peine voilé d'avoir assisté à un pogrom ministériel contre les sirènes... Sa choppe était vide et elle n'avait qu'une envie, c'était de faire une sortie théâtrale qui claquerait le bec de cette Montmorency. Et pourquoi ne pas crier tout haut combien elle aurait du avoir honte d'avoir regarder une telle horreur en face? Pourquoi ne pas lui dire qu'elle était une hybride? Et même lui dire qu'elle était fière de l'être? Après tout, elle serait sûrement appuyée par les Armagnac du fond de la salle, par ses camarade de Conti et même par tous les partisans hybrides qui seraient présents.Mais Madame Desprès, la cabaretière, interdisait catégoriquement le moindre débat dans son établissement. Faire un esclandre, c'était risquer de se faire mettre dehors mais au moins, elle aurait la satisfaction de voir Garance se faire sortir en même temps qu'elle. Elle décida cependant d'encore se contenir un peu.

- Si je comprend bien, dit-elle d'une voix glacée, tu es en train de m'avouer avoir assisté à un pogrom?

Si Garance avait le courage ou la stupidité de l'avouer ouvertement, là, le spectacle commencerait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Re: Rencontre entre deux rangées de vêtements [PV=Melisende]   Mar 20 Sep - 17:23

[HRP : ben dis donc, ça devient compliqué. Bon, continuons. J'espere que l'attitude de Garance dans ce post ne vas pas trop te déranger. Mais elle est censée être manipulatrice, ça serait bizarre si comme une idiote elle se mettait à clamer qu'elle a vu un pogrom. Mais bon, si ça ne te va vraiment pas, envoie moi un mp et j'éditerai.]

Mélisende la regardait maintenant d'un regard plein d'une fureur à peine contenue.

- Si je comprend bien, dit-elle d'une voix glacée, tu es en train de m'avouer avoir assisté à un pogrom?

Garance haussa un sourcil hautain. Oh, si la petite prenait la mouche... Commencer une joute verbale acharnée ne servirait à rien, surtout sur ce thème là. Au mieux, elles se feraient sortir du Duc de Guise, au pire, la police ministérielle interviendrait, étant assez sensible sur les sujets traitant des hybrides. Ou alors, bataille de bierraubeure entre les deux camps. Les Conti rejoindraient les Armagnac, les Courtenay les Montmorency, ils auraient trop peur de perdre leurs principaux acheteurs. Les Mercoeur seraient partagés et les Lusignan sortiraient en claquant la porte. Et Mme Desprès les ferait tous jeter dehors, cela remonterait aux oreilles de Mme Maxime, qui détestait que ses élèves aient mauvaise réputation, et cela compromettrait son favoritisme pour la place de capitaine de Quidditch l'année suivante. Non, décidément, pas la bonne solution.

Elle soupira. Elle devait désamorcer la bombe. Vite. D'autant qu'elle n'avait jamais assisté à un pogrom, que ces évènements s'étaient produits il y a 5 ans, et qu'elle ne l'avait appris que cet été, en même temps que sa propre hybridation.

- Non, répondit elle d'une voix ferme et assurée. Je n'ai jamais assisté à un pogrom et je n'ai jamais approuvé cela de ma vie.

Enfin si un peu approuvé quand même. Mais pas trop non plus.

- Je te répète simplement, reprit-elle, ce que murmurent la plupart des gens.

Elle passa une main dans ses beaux cheveux blonds platines. Comment allait-réagir la jeune fille ? Elle resta droite sur sa chaise, une main sur la hanche. Pour quelqu'un décodeur du langage du corps, il aurait compris qu'elle était pleine d'assurance et qu'elle ne mentait pas.

[HRP : je fais court aussi, car je ne sais pas trop comment tu veux orienter le RP. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélisende Delaunay
Sixième année ContiavatarSixième année Conti
Messages : 39
Date d'inscription : 21/08/2011
Age : 22
Localisation : Beauxbâtons
MessageSujet: Re: Rencontre entre deux rangées de vêtements [PV=Melisende]   Mer 21 Sep - 14:17

Mélisende ne savait trop quoi penser de Garance. Elle avait catégoriquement affirmé ne pas avoir assisté à un pogrom et bizarrement, elle avait l'impression qu'elle lui disait la vérité. Peut-être après tout s'était-elle trop vite laissé emportée par le climat tendu et le fait qu'elle se trouvait elle, hybride, devant une Montmorency, une armoirie connue pour son racisme notoire. Mélisende se sentait maintenant mal à l'aise et vaguement honteuse. Toutefois, elle n'avait pas envie de présenter des excuses. Elle aurait eu l'impression d'avoir honte d'elle-même. Elle se contenta de répondre d'un air un peu dubitatif :

- C'est rare pour une Montmorency d'être contre ces pratiques... Tu dois te faire remarquer dans ta salle commune.

Puis, repoussant sa choppe, elle demanda d'un ton indifférent :

- Si on changeait plutôt de sujet? La politique du ministère au sujet des hybrides, c'est plutôt tendu... Et puis, Madame Desprès pourrait nous mettre dehors si elle nous entend débattre là-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Re: Rencontre entre deux rangées de vêtements [PV=Melisende]   Mer 21 Sep - 20:09

Melisende semblait un peu mal à l'aise de s'être trompée sur son compte :

- C'est rare pour une Montmorency d'être contre ces pratiques... Tu dois te faire remarquer dans ta salle commune.

Garance eut un fin sourire.
- Je ne suis pas obligée de dire ce que je pense. Et il y a plus de Montmorency contre ces "pratiques" comme tu dis, que tu ne le penses...

La jeune fille repoussa sa chope vide, et continua d'un ton désintéressé :

- Si on changeait plutôt de sujet? La politique du ministère au sujet des hybrides, c'est plutôt tendu... Et puis, Madame Desprès pourrait nous mettre dehors si elle nous entend débattre là-dessus.


Garance soupira intérieurement. Elle était assez intelligente pour voir quand une bataille était finie. Elle ne tirerait rien de plus de la jeune fille ce jour là. Dommage. Egalité pour les deux camps, avec avantage du dernier point à Garance.
Elle joua le jeu. Mais elle la retrouverait. Et cette fois là, elle lui ferait avouer.

- Oui, tu as sans doute raison.

Elle retourna en sujet connu :

- Tu as vu le premier défilé de la collection automne de Magicaiguille ? J'ai adoré la robe tout en plumes de vivet doré.

[HRP : bon, ben voilà, je sais pas trop quoi dire. On arrête là et on recommence une autre fois si tu veux? Ou tu as d'autres idées ? Et oui, je sais Magicaiguille, c'est nul, mais j'avais pas d'idées de noms. ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélisende Delaunay
Sixième année ContiavatarSixième année Conti
Messages : 39
Date d'inscription : 21/08/2011
Age : 22
Localisation : Beauxbâtons
MessageSujet: Re: Rencontre entre deux rangées de vêtements [PV=Melisende]   Jeu 22 Sep - 20:01

L'orage semblait passé, Garance résignée à ne plus parler des hybrides. Dans un geste de conciliation, Mélisende recommanda deux chopes de Bièraubeurre et les deux jeunes filles parlèrent chiffon encore une bonne demi-heure. Lorsque Mélisende prit congé de Garance, elle ne pouvait pas dire qu'elle s'était fait une amie mais au moins avait-elle évité de se faire une ennemie.

*Après tout,* pensa Mélisende *si je dois la recroiser au détour d'un couloir, autant éviter de se la mettre à dos trop vite. Quand elle ne parle pas des hybrides, elle a presque l'air sympa...*

[FIN DU TOPIC]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rencontre entre deux rangées de vêtements [PV=Melisende]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre entre deux rangées de vêtements [PV=Melisende]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]
» Discution entre deux Gryffondor [pv : Judicaelle]
» conflit entre deux [PV WildStorm] [Dé]
» Retrouvailles entre deux amis [ PV: Josh ]
» Pique nique entre deux chemins...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: >---{Jouvenceaux}--- :: >---{L'avenue du Château}--- :: >---{Atours à tous}----
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit