AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Éléonore de Méricourt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Éléonore de Méricourt
Directrice-Adjointe, Professeur de Magidigitation & AdministratriceavatarDirectrice-Adjointe, Professeur de Magidigitation & Administratrice
Messages : 47
Date d'inscription : 17/07/2010
MessageSujet: Éléonore de Méricourt    Dim 18 Juil - 19:29

Carte d'Identité


    L'Essentiel :



  • Nom : de Méricourt

  • Prénom : Éléonore

  • Sexe : Féminin

  • Date de naissance : 7 avril 1978 (donc a 32 ans)




  • Hybridation : Non

  • Valeur du sang : Pur


    Vous en profondeur :



  • Votre physique : Éléonore est une jeune femme de taille moyenne, au corps svelte et à la taille fine. Elle a des formes parfaitement proportionnées. Sa peau est très blanche mais d'une blancheur éclatante, très agréable à l'oeil. L'éclat de son teint est rehaussé par ses longs cheveux noirs légèremet bouclés. Elle a un petit nez droit et de grands yeux d'un bleu variable. D'une chaude couleur de mer tropicale lorsqu'elle est d'humeur enjouée et malicieuse, ils peuvent aller au plus glacial des bleus polaires lorsqu'elle est en colère et vous toise de son regard le plus dédaigneux. Elle a des lèvres bien dessinées, ni trop fines ni trop pulpeuses, naturellement d'un beau rouge incarnat qui abritent deux rangées de dents parfaites tant dans leur droiture que dans l'éclat de leur blancheur. Elle a les sourcils fins et légèrement arqués. Elle possède une tache de naissance en forme de croissant de lune renversé à la base de la nuque. Éléonore a un maintient aristocratique et un port de tête altier qui sont d'autant plus gracieux qu'ils sont naturels chez elle. Ils lui donnent une expression que beaucoup qualifient de hautaine et qui en impose le plus souvent à ses élèves. Au point de vue vestimentaire, Éléonore possède une garde-robe très variée afin de pouvoir s'adapter à toutes les circonstances. Elle veille cependant à rester nette et gracieusement féminine en toute circonstance. Elle n'apprécie pas la mode moldue et préfère décliner des robes de sorcières ou des tenues d'un autre temps. Éléonore porte rarement des pantalons et lorsqu'elle s'y résigne, elle assorti toujours sa tenue d'un long manteau qui lui permet de garder un côté "robe" dans sa tenue. On peut dire qu'Éléonore est une claqueuse en ce qui concerne ses tenues. Elle éprouve une passion pour les tissus précieux, les soieries, les velours, les brocarts, les lamés, les mousselines... Dans toutes les couleurs possibles et imaginables du moment qu'elles ne sont pas criardes. Elle affectionne tous les styles de robes, du sobre tailleur belle époque à l'ample robe à panier façon Versailles. Dans son ordinaire, Éléonore affectionne les robes fourreau simples et élégantes. Elle apporte un soin particulier à accorder sa coiffure et ses bijoux à sa tenue. Ses cheveux se prêtent admirablement à toute les sortes de coiffures des plus sobres aux plus farfelues. Grâce à sa fortune familiale, Éléonore possède de nombreux et fort beaux bijous, allant des simples pendant d'oreille en argent au plu somptueux diadème. Bracelets, colliers, boucles d'oreilles, bagues, diadèmes, broches, tiares et autres ornements se déclinent dans sa cassette en diamants, rubis, saphirs, émeraudes, améthystes, perles, opales, topazes, onixs, aigue-marines, etc. Elle adore assortir leur couleur à celle de ses tenues ou au contraire les faire trancher. Bref, en un mot comme en cent, Éléonore est une véritable égérie.

  • Votre mental : Éléonore possède un caractère calme de nature mais bien trempé. Elle sait faire preuve de patience et de diplomatie mais c'est un exercice auquel sa prestance naturelle la soustrait généralement. De par son poste de Directrice-Adjointe et de professeur autoritaire, elle a pour habitude que tout se déroule selon ses plans dans l'efficience et la discipline. Elle a horreur des conflits aussi bien ouverts que voilés d'hypocrisie même si elle est passé maître dans l'art de la joute oratoire à fleurets mouchetés. C'est peut-être parce qu'elle n'aime pas qu'on s'oppose à ses décisions. C'est son côté impérieux et vaniteux de noble dame. Mais avant de jouer d'autorité, elle cherche toujours la voie de la conciliation. Toutefois, elle ne laisse jamais la situation lui échapper en particulier lorsqu'il s'agit de ses élèves. Aucun n'a jamais eu le dernier mot avec elle et elle entend bien conserver son record. Elle sait avoir recours à une colère aussi saisissante qu'elle est rare et soudaine. Elle a une très haute estime d'elle même mais généralement moins au sujet des autres personnes qu'elle côtoye. Elle est méfiante et très critique. Aussi ne fait-elle pas facilement confiance aux gens car elle pointe leur défauts avant de leur reconnaître des qualités. toutefois, il arrive que lorsqu'elle rencontre une personne qui a beaucoup de charisme et de prestance, elle soit instinctivement attirée par elle, comme si elle y reconnaissait un égal. Cette amitié éclair n'est pas toujours payer de retour et elle découvre parfois une personne toute autre que ce qu'elle s'était imaginé. La déception est alors amère. Éléonore a, en amour comme en amitié, la philosophie du "une fois mais pas deux". Son pardon est total mais unique. Elle ne manque ni d'esprit ni d'humour et se montre naturellement rieuse, enjouée, pleine d'esprit et parfois même bout-entrain à l'occasion sans toutefois tomber dans des plaisanteries puériles ou grossières. Elle est une personne plutôt vaniteuse de nature. Elle adore parler et se savoir le centre de l'attention mais elle sait que dans ce monde égoïste, on en apprend bien plus en fermant la bouche et en tendant l'oreille aux ragots, bruits de couloir et autres potins qu'en prenant une part active à leur propagation. Enfin, Éléonore est une romantique dans l'âme. Elle a de l'amour une haute conception qui la rend très souvent exigente et un peu vieux jeu. Pour elle, un homme séduisant est un homme qui connait les bonnes manières, tourne ses phrase avec beaucoup d'esprit et de poésie et qui sait se montrer prévenant, attentionné mais aussi courageux et impitoyable lorsque la situation l'exige.

  • Votre histoire : Les ducs de Méricourt sont une des plus anciennes et des plus importantes familles de sorciers de Belgique. Éléonore en est, avec un lointain cousin, la seule et unique héritière. Elle est né au sein d'une famille restreinte mais heureuse. Son père travaillait au ministère des affaires magiques à l'étranger et sa mère était attaché de presse pour le secrétaire de la culture magique. Éléonore fut, à son plus grand regret, une enfant unique. Sa mère reposa tout ses espoirs de gloire sur sa petite fille qui en grandissant accusait une beauté sans cesse grandissante. Éléonore grandit donc entouré des soins de sa mère et de sa tante Catherine, vieille fille vivant au château de Méricourt avec eux. L'éducation pointue de Madame de Méricourt et de la tante Catherine portèrent leur fruit et Éléonore fit petit à petit étalage d'un charme, d'une grâce et d'une finesse d'esprit prometteurs. A l'âge de dix ans (en Belgique les études magiques comencent à 10 ans pour se finir à 17 ans), elle commença sa scolarité au collège de magie de Val-duchesse à Bruxelles. Mais après deux ans, elle du quitter l'établissement. En effet, son père venait d'être nommé ambassadeur de Belgique en France. Il partit avec sa petite famille s'installer à Paris. Seule la tante Catherine resta au domaine familial pour garder les lieux en leur absence. Éléonore fut donc scolarisée à la prestigieuse Académie de Magie de Beauxbâtons. Elle eut du mal à s'adapter au système pédagogique différent de celui de la Belgique et eut du mal à accepter de recommencer une année de deuxième (ayant 12 ans, le directeur lui avait fait intégré la classe de deuxième malgré les protestations de la jeune fille et de son père). Éléonore poursuivit sa scolarité sans trop d'histoires. Elle présenta un réel don pour la botanique, les potions et la Magidigitation mais aussi de sérieuses lacunes dans toues les matières manciques (occlumancie et légilimencie) et divinatoires (divination et runes). Elle fut une élève assez solitaire, n'ayant pas vraiment d'amis. En effet, les filles l'évitaient car elle jalousaient sa beauté et les garçons qui la fréquentaient n'avaient qu'une seule idée en tête, en faire leur petite amie. Elle réussit ses B.U.S.E et ses A.S.P.I.C. à quelques points de la mention "effort exceptionnel".

    L'année de sa sortie de Beauxbâtons, Éléonore dut faire face à une tragique nouvelle. Ses parents étaient tout les deux morts dans d'obscures circonstances lors d'une mission diplomatique en Indonésie. Effondrée par cette double perte, Éléonore quitta la France et revint en Belgique, au château familial où elle chercha le réconfort auprès de sa tante Catherine. Les années passèrent, la routine et l'ennui s'installèrent. Pour assouvir sa passion et occuper son temps, Éléonore avait fait construire dans le parc de son château un complexe de serres tropicales où elle cultivaient de rares et précieuses essences de plantes magiques qu'elle acclimatait à nos latitudes. Elle fournit les plus célèbres jardins botaniques et établissement scolaires d'Europe. De plus, avide d'action et désireuse de servir son pays, elle s'engagea dans les forces armées belges où elle intégra un escadron de magidigitateurs parmi lesquels elle se distingua particulièrement. Elle fut ainsi décorée de l'insigne de magidigitrice première classe de l'ordre de Léopold après une brillante mission en Amérique du Sud. Elle fit la une de la presse jusqu'au jour où, après avoir lu un article à son sujet, Olympa Maxime lui demanda, au nom de son ancienne académie de magie, d'accepter un poste de professeur au sein de l'Académie. Flattée par la proposition, Éléonore accepta le poste autant par esprit de fraternité avec son ancienne école que par dégoût du train-train quotidien qui s'était installé dans sa jeune vie. Confiant la gestion du domaine de Méricourt à sa tante, Éléonore repartit pour Beauxbâtons.

    Elle retrouva une France bien changée. A cause de loi drastiques sur les personnes hybrides (la france refusait de reconnaître le moindre droit juridique et administratif aux hybrides demi, quart et huitième de sang) de violents conflits avaient éclatés un peu partout au sein du pays. Cette crise raciale se ressentait jusqu'au sein de l'établissement qui pratiquait pourtant une politique de neutralité la plus stricte.


    Vous à Beauxbâtons :



  • Votre baguette : Elle fait trente centimètres, elle est en bois de sental et son élément magique est une mèche de cheveux d'une dryade.

  • Votre matière : Magidigitation

  • Votre où vos don(s) : Magidigitrice

  • Votre animal de compagnie : Un sacré de Birmanie appelé Islam

  • Votre Patronus : Un singe Capucin

  • Votre position face aux hybrides : Éléonore est parfaitement pour la cause hybride même si c'est une question qui ne la regarde pas directement. Toutefois, elle désapprouve les actions violentes des rebelles tout comme les sanctions du ministère.


    Vous derrière l'écran :



  • Prénom ou pseudo : Esther

  • Âge : 22 ans

  • Avatar : Isabelle Adjani

  • Expérience en RP : Très bonne

  • Comment avez-vous connu le forum? J'en suis l'Admin

  • Double-compte? : Non

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Éléonore de Méricourt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» " Je vais prier Dieu, afin qu'il t'illumine ou pour qu'il t'élimine ! " {Eléonore & Rebecca : Rp à réponse unique}
» Eléonore Weber
» Eléonore Sobieska # sauvage & dangereuse renarde
» "Une femme d'esprit est un diable en intrigue." [Eléonore - Emmanuelle]
» Eléonore Sobieska - le renard & ses proies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: >---{Prologue}--- :: >---{Cartes d'identité}--- :: >---{Le botin des validés}----
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit