AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le contexte de notre jeu de Rôle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mélusine
PNJ ModérationavatarPNJ Modération
Messages : 163
Date d'inscription : 21/05/2010
MessageSujet: Le contexte de notre jeu de Rôle   Sam 22 Mai - 16:20

Le contexte de notre jeu de rôle

Nous avons repris l'idée de l'hybridation présente dans le livre de Joan Rowling et l'avons creusée pour en faire l'intrigue principal de notre forum.

En effet, Joan Rowling donne, dans ses romans, quelques exemples d'hybrides, c'est-à-dire des personnes nées de l'union d'un sorcier avec une créature magique. Les exemples les plus notoires sont par exemple Hagrid et Madame Maxime qui sont tout deux demi-géants ou encore Fleur Delacour qui a du sang vélane. Trouvant ce concept fort intéressant, nous avons décidé de vous présenter dans cette version française de Rôle Play Magical School, un contexte résolument plus tourné vers cette idée que dans les livres ou les autres forums qui ont choisi Poudlard comme background.

La France étant un pays plus vaste et à la géographie plus variée que la Grande-Bretagne, nous postulons qu'on puisse y trouver beaucoup plus de créatures magiques que ce soient des géants dans les Alpes ou les Pyrénées, des sirènes et des atlantes en bord de mer ou des centaures dans les forêts. Puisqu'il y a plus de créatures magiques, on peut supposer qu'il y a donc plus d'hybrides qui doivent chacun occuper une place dans la société française.

C'est la que se trouve le noeud de notre intrigue. La société magique non hybride se demande si les hybrides ne pourraient pas représenter un danger. Il est des cas par le passé ou d'atroces crimes ont été commis par des hybrides et bon nombres de sorciers pensent que le caractère agressif de certaines races de créatures magiques serait héréditaire et que certains hybrides seraient inadaptés à une vie en société qu'on pourrait qualifiée de normale. Les sorciers qui attachent de l'importance à la valeur du sang sont de féroces opposant des hybrides car ils considèrent l'hybridation comme une souillure peut-être pire que d'être apparenté à un sang-de-bourbe.

Les défenseurs des hybrides avancent quant-à-eux des arguments inverses. Des hybrides se sont déjà distingués par de brillantes et héroïques action. Certaines races n'ont pas de naturel agressif et apportent à leurs descendances hybrides des qualités incontestables. Enfin, bon nombres de militants de la cause hybride estiment que l'agressivité ou tout ce qui touche à la volonté, la maîtrise de soi et le caractère ne sont absolument pas héréditaire et qu'un demi-géant ne serait pas plus dangereux qu'un sorcier de sang pur animé de mauvaises intentions.

Cependant, la majorité de la population reste très méfiante à l'égard des hybrides. Pour ne rien arranger à l'affaire, de nombreux détracteurs des hybrides occupent des postes hauts placés dans la hiérarchie du ministère ce qui rend toute tentative de pourparlers vaine. Par conviction mais aussi par fainéantise, le ministère ne daigne pas se pencher sur le statut légal des hybrides car s'il le faisaient, ils seraient obligés de revisiter certaines lois et de se lancer dans de vifs débats afin de savoir quelle race pourrait être considérée comme dangereuse, quels hybrides auraient des droits, etc... Au risque bien entendu de tomber dans la discrimination la plus flagrante qui soit.

Ces hybrides se retrouvent donc diminués dans leur statut social, n'ayant ni le droit à la citoyenneté magique ni le droit de vote ni celui de posséder certains biens magiques ou d'occuper certains postes dans l'administration. Outrés par cette situation qui dure depuis trop longtemps à leur goût, certains hybrides sont passé à des actions plus musclées et voyantes que des campagnes de sensibilisation. Manifestations, vandalisme, autodafés se succèdent de plus en plus souvent et de plus en plus violemment. Au lieu de chercher le dialogue, le ministère réplique systématiquement par des mesures de plus en plus drastiques, conforté dans son idée d'avoir affaire à des créatures violentes et sans maîtrise de soi.

Certains hybrides recherchés pour terrorisme se sont enfuis dans les coins les plus reculés de la France. Ils y sont chaque jours rejoint par des hybrides bafoués et condamnés par le ministère. Ainsi, des factions de géants, d'ogres, de gobelins et d'atlantes se sont formés et prétendent ni plus ni moins amener le pays à une révolution qui jetterait à bas les fondement du ministère archaïque et borné. De la colère à la haine, il n'y a qu'un pas. Certains hybrides se sont lancé dans une véritable purge ethnique, attaquant des villages isolés dans le but avoué de les débarrasser de leur population sorcière. A ces exactions, le ministère répond lui aussi par la violence. Des aurors et des militaires sont envoyés sur place pour traquer les hybrides et les exécuter.

Toutes ces actions se déroulent encore plus ou moins discrètement et la plupart des sorciers de France ne savent de cette affaire que ce que les médias veulent bien en dire. Certains hybrides continuent cependant à défendre leur point de vue de manière pacifiste et réprouvent les exactions aussi bien du ministère que des insurgés. Ils tentent de convaincre le ministère de revoir ses positions , de ramener les hybrides rebelles à la raison et de persuader ceux qui n'ont pas encore pris part aux combats de rester neutres.

Dans ce contexte, Beauxbâtons apparaît comme un havre de paix pour la jeunesse insouciante du monde magique. Certains parents se sentent rassurés de savoir leur enfant en sécurité dans l'enceinte de l'Académie. Bien que l'école ne se soit jamais officiellement prononcer en faveur ou en défaveur des hybrides, certains parents émettent des inquiétudes quant aux hybrides présents à Beauxbâtons. Certains parents, gagnés aux idées du ministère voient d'un très mauvais oeil le nombre certain d'élèves hybrides admis à l'Académie. Ces derniers commencent à être les victimes de sinistres plaisanteries et d'insultes gratinnées de la part des élèves pro-ministère. Bien qu'elle ait toujours prôner la plus stricte neutralité et sévèrement réprimandé les comportement antisociaux au sein de son école, Madame Maxime commence à s'inquiéter sérieusement de ce clivage politique qui vient diviser ses élèves.

La scission est consommée au sein des élèves et certains jeunes sorciers, gagnés par les idées réfractaires de leurs parents n'hésitent pas à maltraiter des élèves hybrides pourtant bien acceptés et intégrés à l'Académie.

C'est désormais à vous de faire bouger les choses... Créez votre personnage et entrez à Beaubâtons. Quelles idées défendrez-vous? De quel côté vos actes et vos paroles feront-ils pencher la balance du destin?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beauxbatons.forumsactifs.net
 

Le contexte de notre jeu de Rôle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Notre alimentation
» 'BillClinton,otez-vous de notre soleil'UN TEXTE QUI CHATOUILLE LES PLEURNICHEURS
» Notre Dame de Paris
» Notre amitié durera [PV Aube Etoilée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: >---{Prologue}--- :: >---{Contexte et Histoire}----
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit