AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Descriptif du Ministère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mélusine
PNJ ModérationavatarPNJ Modération
Messages : 163
Date d'inscription : 21/05/2010
MessageSujet: Descriptif du Ministère   Ven 27 Jan - 18:24

Le Ministère


Bon nombres de fans de la saga HP savent déjà ce qu'est le Ministère de la Magie. Toutefois, si nous écrivons cet article, c'est justement pour éviter un amalgame trop facile entre le Ministère français et le Ministère britannique. Commençons donc par dresser une liste des différences entre ces deux Ministères avant de cerner les agissement de celui qui nous intéresse.


  • A. Un même nom, deux pays.

    La première grosse différence entre les îles britanniques et la France, c'est qu'en France, tous les moldus, y compris le gouvernement, ignorent totalement l'existence du monde magique. Au Royaume-Uni, le premier ministre moldu travaille en collaboration avec le Ministre de la magie. En France, il n'en est rien. Ceci est du au fait que tout au long de leur histoire, les sorciers de France ont toujours eu des rapports très houleux avec les moldus. De grandes tragédies de l'Histoire de France, que les moldus maquillent en conflits religieux, sont en fait des batailles entre les sorciers et les moldus dont les deux plus impitoyables furent la croisade des Albigeois au Moyen-Âge et le massacre de la Saint-Barthélémy à la Renaissance. Il faut savoir que les sorciers ont toujours été proches du pouvoir royal en France. C'était une manière de se protéger et d'influencer à leur avantage les désidératas royaux. Mais suite à de nombreux coups montés menés à la cour, aux affres de la révolution et à une dernière tentative de conciliation assez désastreuse avec l'empereur Napoléon, les sorciers de France ont décidé, au début des années 1800, de vivre en totale autarcie. En quelques années, ils mirent sur pied toute une société qui se développa en parfait parallèle à la société moldue qui ne soupçonna bientôt plus l'existence de sorciers en France.

    Le Ministère français, ayant fait partie de la haute noblesse française pendant plusieurs siècles, il est resté très aristocrate dans sa philosophie et ses actes. Ayant particulièrement souffert de la Révolution, il s'est coupé des progrès idéologiques des siècles suivants et s'est recroquevillé sur un mode de fonctionnement dépassé, élitaire et archaïque. Il s'agit au final d'une sorte d'oligarchie où seule une poignée de sorciers issus des plus nobles, des plus anciennes et des plus riches familles du monde sorcier décide du devenir de toute la France magique.


  • B. Comment s'organise le Ministère?

    Comme au Royaume-Uni, il y a un seul et unique Ministre de la Magie en France. Mais à la différence du Ministre britannique, le Ministre français n'est pas un maillon d'un gouvernement commun avec les moldus. Il est le seul et unique chef d'un état français sorcier parfaitement indépendant et autonome, comme le serait un roi ou un président de la république. En France, le Ministre de la Magie est élu à vie. Son élection se déroule indirectement puisque c'est le Conseil qui choisit parmi ses membres le futur Ministre.

    Le Conseil ou sous sa forme longue le"Conseil des Douze Cercles" est composé, comme son nom l'indique de douze membres qui sont chacun à la tête d'une circonscription provinciale de la France Magique que l'on appelle communément les Cercles, à savoir :
    • l'Aquitaine
    • l'Auvergne
    • le Berry
    • la Bourgogne
    • la Bretagne
    • la Champagne
    • la Flandre
    • le Languedoc
    • la Lorraine
    • la Normandie
    • la Provence
    • la Savoie



    Toutefois, les Conseillers doivent composer avec un conseil de gouvernement sorcier qu'on appelle le Parlement. Chaque Cercle dispose de son propre parlement, ce qui porte leur nombre à douze, soit un pour chaque Conseiller. Un parlement est composé d'une cinquantaine de sorciers et sorcières tous majeurs. Ils ne sont ni élus ni choisis. C'est à eux de faire la démarche de se présenter comme parlementaire tous les deux ans. Dix réservistes sont choisis par le Conseiller parmi les sorciers qui se sont présentés trop tard. Si au cours des deux année de mandat un des parlementaires venait à être dans l'incapacité d'assumer sa fonction, il est définitivement remplacé par un réserviste. Le Conseiller peut également décider de remplacer un des parlementaires si celui-ci perturbe volontairement et régulièrement les séances du Parlement. Son expulsion est soumise au vote de tous les Parlementaires et si le oui l'emporte, le perturbateur est remplacé. Chacun des douze Conseillers est élu par son Parlement pour des mandats de sept ans reconductibles à vie. Hors périodes électorales, ils sont maître dans leur Cercle.

    Malgré ces apparences pseudo-démocratiques, le gouvernement sorcier ne l'est pas du tout. Il faut savoir que les parlements se réunissent tous les deux jours et que la fonction de parlementaire, hormis un certain prestige social, n'apporte rien à son possesseur. Ainsi, à moins d'avoir un horaire extrêmement flottant, Monsieur ou Madame Tout-le-monde ne peut pas se présenter en tant que parlementaire sans que son emploi en pâtisse. Or, sans emploi, pas de revenu puisque la fonction de parlementaire n'est pas rémunérée. Ce sont donc principalement des sorciers avec une certaine aisance financière qui se présentent au Parlement de leur Cercle car leur temps n'est pas occupé par un emploi. Et qui dit "riche" dit bien souvent "noble" et "avec des idées bien tranchées". Ainsi, la majeur partie des parlementaires sont des nobles presque tous gagnés aux idées archaïques que sont la valeur du sang, la race et la séparation des classes. Et les quelques rares sorciers issus des milieux populaires qui veulent faire évoluer les choses en se présentant à un parlement sont systématiquement mis sur une voie de garage. En effet, une dizaines de sorciers tous acquis à la cause du Conseiller rentrent leurs candidatures volontairement en retard afin d'être désignés comme réservistes. Les électrons libres qui ne plaisent pas au Conseillers sont ainsi rapidement remplacés par des éléments plus en accord avec la politique du Ministère. Le vote d'expulsion est bien entendu systématiquement à l'avantage du Magistère.

    On constate donc qu'il est pour ainsi dire impossible de faire changer les choses de manière légale. Ceci explique en partie pourquoi les Rebelles ont choisi la voie des armes plutôt que d'essayer de retourner le système contre le Ministère.

  • C. Quelle politique le Ministère pratique-t-il?

    Le Ministère et ses partisans sont restés très archaïques dans leur mode de pensée. Pour eux, la normalité, c'est un modèle d'Ancien Régime. Il y a l'aristocratie qui est à la tête de la société, qui la dirige selon ce qu'elle juge juste et qui reçoit en contrepartie des privilèges. Ensuite vient le peuple, la classe moyenne sur laquelle l'aristocratie règne de manière plus ou moins bienveillante. Enfin il y a la plèbe, le rebut de la société, le prolétariat, les hybrides. Attachés à l'idée de valeur sanguine, les pro-Ministère considèrent les sorciers comme une race supérieure à toutes les autres créatures magiques. Pour eux, les gobelins, les centaures et autres nymphes ne sont finalement que des animaux un peu plus doués que les abraxans, les licornes ou les chats. Voir un sorcier faire sa vie et avoir des enfants avec l'une de ces créatures est pour eux une abhération, une marque d'infamie.

    En réalité, le Ministère hait les hybrides car ils sont la preuve vivant que les sorciers ne sont pas une "race" à part entière puisque des hybrides sont parfaitement capable d'exercer la magie comme n'importe quel sorcier non-hybride. Pour preuve, ils sont admis à l'Académie de Magie Beauxbâtons et certains y tirent même leur épingle du jeu. Ils prouvent que le système de ségrégation raciale en vigueur depuis des siècles est une absurdité. Le Ministère a donc peur que les mentalités évoluent et que le peuple sorcier n'en vienne à exiger la fin de ce système gorgé d'inégalités que les membres du Ministère appellent privilèges. Afin de maintenir la situation, le Ministère s'applique à cacher à la France magique la présence sans cesse croissante d'Hybrides et cherche à manipuler l'opinion publique notamment en surveillant de manière très étroites les publications des journaux magiques. Maintenir la population dans l'ignorance et purger la France de ses Hybrides, voilà en quelques mots la seule politique du Ministère...


  • D. Le Ministère : son administration et ses employés.

    Tous les employés du Ministère ne sont pas forcément d'accord avec sa politique. Même si la majorité d'entre eux le soutiennent à divers niveaux, certains ne font qu'exécuter les ordres . Ce curieux état de fait est du au salaire très avantageux qu'offrent les divers départements du Ministère. Beaucoup de monde préfère mettre son mouchoir sur ses préférences en échange d'un salaire bien pansu.

    Le Ministère de la Magie français, comme celui du Royaume-Uni, est composé de divers départements auxquels on alloue des fonctions précises.


    • Le Département de la Justice : Officiellement, le département de la justice a une ligne de conduite parfaitement incorruptible. Mais officieusement, il a depuis longtemps laissé tomber sa neutralité pour des pratiques retorses. De plus, s'il prétend se contenter d'appliquer les lois votées par le Magisterium, ces dernières sont clairement anti-hybride et donc les tribunaux magiques ne font que travailler en faveur du Ministre et de sa politique. La plupart des tribunaux magiques servent surtout à résoudre les litiges entre les sorciers, les hybrides ayant compris depuis longtemps qu'ils ont peu de chance de gagner un procès, ne font presque plus appel aux tribunaux et les affaires très délicates concernant des hybrides sont traitées directement par le Magisterium. En général, les employés de ce département sont des juristes ou des membres des Brigades Magiques de Sécurité, et peuvent y travailler à divers degrés de responsabilité, des conseillers du chef du départements aux simples assistants greffiers.

    • Département des Affaires Étrangères : Le département des affaires étrangères est le porte-parole du Ministère à l'étranger. Son champ d'action est assez large, et y sont regroupés tout ceux qui travaillent dans le secteur du commerce international, de la diplomatie, des transports internationaux ainsi que dans les services secrets du Ministère, qu'on appelle bizarrement la Sûreté Magique.

    • Le Département de la Santé : Le département de la santé regroupe l'ensemble des médicomages du pays, du moins tous ceux qui n'ont pas prêté allégence aux rebelles. Il s'agit d'un département relativement indépendant, qui ne se plie qu'à ses propres règles sans pour autant aller à l'encontre du Ministère car c'est ce dernier qui finance le département. La plupart des médicomages travaillent au très célèbre Institut Médicomagique de Paris, mais certains travaillent dans des hôpitaux plus modestes dans les rares villes sorcières de France.

    • Le Département des Sports : Le département des sports se charge de tout ce qui touche au Quidditch et aux autres sports sorciers. Il a également un léger rôle de propagande car qui touche au sport influence les foules de par sa grande publicité. Le département des sports profite donc souvent de grands évènements sportifs pour mattraquer des spots pro-Ministère aux spectateurs. Ce département regroupe donc de nombreux organisateurs, quelques chargés de communication et divers experts en la matière (la plupart du temps des joueurs retraités qui commentent les matchs).

    • Le Département des Transports : Il s'agit d'un départements très important mais avec peu d'effectif. Les quelques employés se chargent de l'organisation des transports magiques pour les sorciers, allant de l'évacuation d'urgence d'un stade de Quidditch à l'escorte du Premier Ministre en déplacement. Ils ont en théorie l'autorisation de contrôler les Portoloins et cheminées de l'ensemble du territoire, mais vu leur petit nombre de nombreux points de liaison leur échappent encore. Personne ne comprend vraiment pourquoi ce département est tellement sous-représenté. Certains y voient là l'oeuvre de certains Rebelles.

    • Le Département de Surveillance des Créatures Magiques : Pendant de très nombreuses années, ce département fut chargé d'un simple travail de surveillance des différentes populations de créatures magiques en France. Il y avait une simple estimation de leur nombre et quelques mesures de protection et de salubrité publique. Cependant, depuis quelques années, ce département a la charge de ficher les hybrides, de les dénombrer exactement et de surveiller leur position précise afin de déterminer des seuils de dangerosité pour chaque espèce et ce en vue d'une éventuelle révolte. Ce département est donc un des enjeux clés du conflit à venir. Il est composé de nombreux experts en Magizoologie, et de plus en plus de sorciers spécialisés dans l'intervention contre les créatures magiques et de statisticiens en tout genres le rejoignent.

    • Le Départements de Contrôle des Abus Magiques : Il s'agit aujourd'hui encore d'un des départements les plus conséquents du Ministère. Ce dernier, très méfiant vis-à-vis des Moldus, prend en effet toutes les dispositions afin d'éviter que cette population prenne conscience de l'éxistance des sorciers. Ce département dispose de la plus importante brigade d'oubliators du pays, et de très nombreux sorciers spécialisés dans l'intervention contre du matériel moldu ensorcelé.


Merci à Dorian pour son travail sur l'organisation du Ministère.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beauxbatons.forumsactifs.net
 

Descriptif du Ministère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ministère de l'environnement: controle de l'eau potable et des déchets.
» Plaidoyer en vue de la création d'un ministère de l'Habitat, de l'Urbanisme et d
» Modèle de présentation descriptif
» Challenge Elite, descriptif et explications : à lire !
» recois une lettre du ministère

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: >---{Prologue}--- :: >---{Contexte et Histoire}----
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit