AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre imprévu (PV Garance)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jade de Lioncourt
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 15
Date d'inscription : 30/12/2011
Age : 22
Localisation : Là où je ne suis pas censé être.
MessageSujet: Rencontre imprévu (PV Garance)   Sam 7 Jan - 11:57

Le samedi était l'un des jours préférés de Jade. Pourquoi ? Peut-être parce ce jour là, il n'y avait pas cours. A moins que ce ne soit parce qu'elle pouvait faire ce qu'elle voulait. Elle s'était plutôt levé de bonne heure ce matin, là. S'étirant d'abord, puis se levant d'un pas machinalement trainant. Non pas qu'elle ne prit pas le temps de se préparer, mais disons plutôt que tout ce qui avait rapport avec "jupes, court, mode, et tendance" ne l'intéressait nullement. Et c'était l'un des rares jours où elle pouvait avoir l'"honneur" de ne pas porter l'immonde uniforme de l'école. Cela ne voulait pas dire non plus qu'elle ne prit pas le soin, et le temps de s'habiller. Mais ses vêtements pouvait parfois étonner ses condisciples. Pourquoi ? Oh, simplement parce qu'en général, les jeunes filles de Montmorency aimait s'affubler de robes, de jupes, de talons hauts, et.. Berk. Jade grimaça à cette image. Non, décidemment, ce n'était vraiment pas pour elle. S'atiffant comme à son habitude de son style déviant quelque peu vers le masculin.. "Baroudeur" comme disait les moldus. Attrapant rapidement son sac, et fermant la porte derrière elle, elle se mit en quête du long couloir qui la mênerait à l'extérieur. Faisait un signe à quelques connaissances qu'elle croisait, pour finalement se rendre au village.

Toisant du regard le moindre passant, le moindre éleve de l'école, ou la moindre boutique, simplement. Elle faillit entrer à la plume d'or, mais se ravisa. Marchant un peu plus loin, pour arriver devant l'espèce de grande chaumière qui faisait office de magasin le plus en vogue de vêtement. Un souire se dessina sur ses lèvres quand elle apperçu le monde fou à l'intérieur. Dire que des tas de filles était prête à s'entre tuer pour obtenir ne serait-ce qu'un affreux gilet dit "à la mode". Pathétique. Même si la plupart n'était pas de cette avis. Entrant difficilement dans la boutique dû aux personne qui faisait des aller-retour, elle finit tant bien que mal à y entrer. Accordant un regard méprisant à la moindre personne qui serait tenter de la bousculer pour parvenir à un rayon voulu, elle se mit en direction de.. de quoi déjà ? Peut importe, elle aimait simplement observer les quelques personnes s'étant levé tôt pour obtenir le dernier vêtement à la mode. Et puis pour regarder aussi. Il n'y avait pas que des hauts à pompon ou d'horribles choses à freluquettes, non plus.

Il n'y avait généralement que des Conti ou des Montmorency, ici. Les Armagnacs n'étaient que peu présents. Ce qui lui faisait enfaite un point commun avec eux. Même si elle ne se l'avouerait jamais. Passant à côté d'une jeune fille à la chevelure blonde, elle ne put retenir un léger sourire. Garance de Cernay, en chair et en os. Sans blagues. Bien connu des Montmorency. Non, de toute l'école, enfaite. Et, à vrai dire, elle appréciait son fort caractère. Les regards méprisant qu'elle jetait aux Armagnacs, ou les regards qu'elle n'accordait plus ou moins jamais aux Mercoeur. Son regard habituellement hautain. Oui, une Montmorency tout craché. Prototype. Un pas en arrière, un pas en avant, jetant un coup d'oeil à un affreux chiffon (non, à une robe couleur pourpre) touchant le tissu, souriant, haussant un sourcil, et tournant la tête en direction de Garance.

- Dis moi, ça t'intéresse vraiment ces choses là ? Questionna t-elle en pointant du doigt les inombrables rayons de vêtements à perte de vue.

Et bam. Le sujet était lancé. La question était posée. La conversation allait peut-être continuer. Même si elle se doutait bien que la jeune blonde ne répondrait pas forcément de son sourire le plus convivial. Attendre, maintenant. C'était là la seule chose à faire, non ? Son sourire en coin ne s'effaçait pas. Du moins, tant que la Montmorency n'aurait pas répondu.

[J'espère que ça te vas :p dis moi si y'a un soucis ! ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Re: Rencontre imprévu (PV Garance)   Dim 8 Jan - 11:12

Le samedi matin, Garance se leva d'humeur orageuse. Ouvrant grand l'armoire marquetée de violet, couleur des Montmorency, elle passa une bonne heure à choisir sa tenue. Elle opta finalement pour un pantalon noir, accompagné d'un pull couleur fauve, et des bottes à talons hauts assorties. Coiffant sa longue chevelure platine, elle accompagna cela de deux boucles d'oreille en ambre, avant de descendre l'escalier du dortoir d'un pas de reine.

La journée d'hier s'était mal passé. Tout d'abord, les Armagnacs avaient fait une de leurs éternelles blagues pendant le cours de sortilèges, et, en bonne Montmorency, tout ce que faisait les Armagnacs avait le don de la mettre hors d'elle. Ensuite, elle avait tout un commentaire de métamorphose à faire, ce qui lui prendrait sûrement une bonne partie de son week-end. Mais bon, les Lusignan avaient tout naturellement pris la tête du classement, et en tant que meneuse des violets, elle esperait bien que cette année, ils les dépasseraient à la coupe Merlin, donc elle s'investissait.

La matinée s'étira lentement dans la salle commune, à critiquer la majorité des gens à l'académie, puis, après un bref repas dans le réfectoire, le petit groupe décida de se rendre à Jouvenceaux, ce qui correspondait à : Garance décida d'aller à Jouvenceaux, et les autres suivirent. Passant devant Atours à tous, elle poussa la haute porte et partit dans les rayons. Bientôt, elle perdit de vue Louison et Marine, et se retrouva seule à observer les étoffes. Un toussotement et quelques soupirs derrière elles la firent se figer, et, bientôt, une voix retentit :


- Dis moi, ça t'intéresse vraiment ces choses là ?

Lentement Garance se retourna et fixa ses magnifiques yeux saphir sur la personne. Jade de Lioncourt. En tant que meneuse des Montmorency, elle mettait un point d'honneur à savoir qui était qui et à connaître un maximum de choses sur eux. Jade était quelqu'un d'extraverti, et ouvert, avec une haute opinion du statut du sang. Pourtant, à sa connaissance, elle avait peu d'amies filles, principalement des garçons, du fait de son caractère assez éloigné des stéréotypes Montmorency. Principalement, son manque d'intêret pour la mode, et le culte que vouait les violettes aux vêtements. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres parfaites face à la question incongrue que venait de poser la jeune fille en plein milieu d'Atours à tous.

- Ce que pense les gens de toi passe par l'apparence... Je préfère décider de ce que l'on pense de moi, plutôt qu'on m'attribue une étiquette due à ma manière de m'habiller. Tu ne crois pas ?

Garance avait été très franche sur ce point là. Mais après tout, ce n'était un secret pour personne, elle pourrait le dire à n'importe qui. C'était plus pour tester la réaction de la jeune fille. De par ses différences, Jade lui semblait avoir un réel caractère. Tellement différent des idiotes Montmorency qui babillaient pendant des heures sur une question, pour d'un seul coup changer d'avis en fonction de l'opinion de Garance. Cela changeait agréablement, aussi, par rapport à ses critères, Garance avait presque été aimable en répondant ça.

- Et toi, que fais tu là ? Parce qu'il semble clair que ce n'est pas un magazin que tu fréquentes assidument... Je pense même que tu vas ressortir sans rien acheter...

Il était quasi-évident que Jade n'avait rien de spécial à faire ici, du fait du petit sourire narquois qu'elle avait sur les lèvres, tout en promenant son regard sur la foule de jeunes filles, chargées des sacs vert amande du magasin, courant partout dans les rayons. Aussi Garance était curieuse. Visiblement, elle était tombée sur elle par hasard, donc ce n'était pas qu'elle la cherchait. Ensuite, elle ne s'était (pour le moment) moqué de personne, et, de toute façon, cela lui semblait un prétexte un peu léger pour venir dans ce magasin, mais qui sait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade de Lioncourt
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 15
Date d'inscription : 30/12/2011
Age : 22
Localisation : Là où je ne suis pas censé être.
MessageSujet: Re: Rencontre imprévu (PV Garance)   Dim 8 Jan - 15:41

Garance se retourna lentement, comme pour essayer de deviner à qui appartenait la voix qui venait juste de lui poser une question, pas si banale que ça. Ses yeux bleus saphir se plantèrent dans les siens : verts émeraudes. Tandis que leur faibles lueurs se mélangèrent. Un sourire apparut sur se lèvres parfaitement dessinées, pendant qu'elle détaillait Jade du regard.

- Ce que pense les gens de toi passe par l'apparence...

*Exact..*

- Je préfère décider de ce que l'on pense de moi, plutôt qu'on m'attribue une étiquette due à ma manière de m'habiller.

*Ouch.*

Venait-elle d'insinuer que l'on avait déjà attribuer une étiquette à celle-ci ? Non, elle l'avait carrémenent dit très ouvertement.

- Tu ne crois pas ?

Si, bien sur. Enfaite, elle venait simplement de dire la vérité. Encore une fille qui n'avait pas la langue dans sa poche. Ca lui faisait un point commun avec la Montmorency. A vrai dire, Jade se fichait amplement de ce que l'on pouvait penser d'elle. Bien sur, sa façon de s'habiller ne passait jamais innaperçu. Surtout pour une Montmorency. Mais ça lui était égale. Et elle savait pertinemment que la plupart des gens s'arrêtaient à l'image qu'on leur donnait. C'était fort dommage.

- Et toi, que fais tu là ? Parce qu'il semble clair que ce n'est pas un magazin que tu fréquentes assidument... Je pense même que tu vas ressortir sans rien acheter...

Dans le mile. Tiens donc, était-elle prévoyante, ou la connaissait-elle mieux qu'elle ne le pensait ? Déduction, plutôt. Efectivement, elle n'allait sûrement pas ressortir avec des sac pleins les bras comme la plupart des jeunes filles qui étaient arrivées ici. Enfaite, elle ignorait même pourquoi elle était entré. C'était devenu une habitude depuis peu, maintenant. Elle entrait, observait, regardait, et ressortait.. Sans rien dans les bras. Absolument rien. Enfaite, depuis le début de sa scolarité à Beauxbâtons, elle ne s'était que très rarement fournis de nouveaux vêtements ici, ormis son uniforme, bien entendu. La plupart de ses vêtements venait tout droit de Paris, lors de ses escapades là-bas, et quand elle rentrait chez-elle pour les vacances. Il arrivait également que son père lui envoit de nouvelles choses. C'était plus rare, mais ça arrivait.

Sans cesser de sourire, une lueur amusé dans le regard, elle répliqua :

- C'est bien ça le problème. Les personnes se contentent généralement de l'image que l'on donne.. Sans chercher plus loin. C'est bien dommage, non ?

Jade toisa un instant Garance du regard. Faisait-elle partit de ces personnes qui jugeait seulement par l'apparence ? Peut-être bien, elle s'en fichait. Toutefois, si leur conversation durait un peu plus longtemps, celle-ci s'apperçeverait peut-être que Jade n'était pas celle que tout le monde croyait ? Peut-être. Peut-être pas.

- Pour répondre à ta question, il m'arrive de venir ici. Rarement, mais ça m'arrive.

Enfaite, c'était devenu une habitude ces temps-ci. Mais seulement ces temps-ci. Habituellement, ce n'était que rarement.

- Pourquoi ? Aucunes idées, je ressors généralement les mains vides. Il n'y a pas grand chose qui m'intéresse, à vrai dire. Disons, que ça m'occupe.. Quand à toi, je suppose que tu ne viens pas ici par pur hasard, je me trompe ?

Elle faisait logiquement partit des jeunes filles qui tuerait pour la dernière robe à la mode. Quoique... Garance était-elle réellement comme toutes ces filles nunuches et freluquette banales ? Elle était tout de même réputé pour son fort caractère. Et les autres filles de Montmorency ne lui ressemblait pas tant que ça quand on cherchait plus loin. Incertitude, tandis que Jade ne cessait d'observer la jeune blonde, afin de tester sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Re: Rencontre imprévu (PV Garance)   Dim 8 Jan - 20:29

Il était vrai que les gens avaient un peu tendance à attribuer une étiquette à Jade. Garance n'était pas dans ce genre là, mais vu qu'elle dépendait de ce que l'on pensait d'elle, elle s'arrangeait pour être supérieure aux autres. Toujours. Elle demanda alors à Jade ce qu'elle faisait là. La jeune fille la fixa, tentant sûrement de deviner d'où Garance se doutait qu'elle n'était pas là pour les nouveaux arrivages. Elle sembla penser que c'était de la pure déduction, au vu de la manière dont elle détendit ses épaules. Garance sourit devant l'erreur de la Montmorency. Elle était parfaitement au courant de tout ce qui se passait dans "son" armoirie, tout le monde le savait, mais en même temps, tout le monde ignorait jusqu'à quel point.

- C'est bien ça le problème. Les personnes se contentent généralement de l'image que l'on donne.. Sans chercher plus loin. C'est bien dommage, non ?

Jade avait répliqué d'un air amusé, une main sur la hanche. Etait elle aussi assurée qu'elle le voulait paraître ? Sûrement. Elle n'était pas une de ces filles admiratrices de Garance pour augmenter leur popularité, même si elle ne défiait pas l'autorité naturelle qu'avait les meneurs Montmorency Garance, et... le poste masculin était vacant, depuis qu'Erwan avait publiquement humilié Julien. Aussi Garance avait elle profité de l'occasion pour étendre sa popularité, voire réussir à supprimer le poste masculin. Aussi évitait on de plus en plus de la contrarier ces derniers temps. Visiblement la jeune fille n'était pas de ceux là, et pensait par elle même, semblant régie uniquement par son libre arbitre. Garance eut un sourire un peu plus chaleureux, et écouta la réponse de Jade.

- Pour répondre à ta question, il m'arrive de venir ici. Rarement, mais ça m'arrive. Pourquoi ? Aucune idée, je ressors généralement les mains vides. Il n'y a pas grand chose qui m'intéresse, à vrai dire. Disons, que ça m'occupe.. Quand à toi, je suppose que tu ne viens pas ici par pur hasard, je me trompe ?

Si la jeune fille essayait de lire une réaction, une émotion sur le visage de Garance, elle se trompait totalement. Elle était comme à son habitude : des yeux bleus glacés, et un visage du même acabit, qui ne trahissait rien de ses pensées ni de ses intentions. Jade était elle en train d'envisager qu'elle était une de ces filles gloussantes, qui attendaient chaque samedi avec impatience pour retrouver leur cher magasin de vêtements, et qui se pâmaient devant le nouveau gilet de dentelle en vente ? Une lueur agacée passa dans ses yeux saphir. Croyait elle vraiment qu'elle était arrivée là où elle était parce qu'elle était à la mode et qu'elle connaissait les derniers potins qui courraient dans la salle commune ? C'était bien mal la juger.

- Je ne fais jamais rien par hasard, conclut elle de sa même voix glacée, mais que les garçons trouvaient terriblement séductrice.

Puis, se rappelant l'air qu'avait Jade en posant la question, la même lueur agacée passa sur son visage. L'idée qu'on ait pu seulement envisager de la classer avec les filles telles que Louison et Marine, obsédées par la mode, leur apparence, et incapables de penser par elle même, l'exaspérait au plus haut point. Elle résolut de mettre les choses au clair :


- Ne me classe pas trop vite dans un stéréotype, Jade. Ce serait bien mal me connaître.

Effectivement, personne ne pouvait se vanter de connaître réellement Garance. Beaucoup de personnes croyaient être "sa plus proche amie", et elle ne les détrompait que si nécessaire. Mais qui savait qui elle était au fond ? Personne. Erwan était sûrement un de ceux qui avait réussi le mieux à la cerner, mais il ne savait pas tout d'elle. Résolue à être franche, elle continua :

- Pour répondre à ta toute première question, non, je ne suis pas de celle qui juge d'après les apparences. Je n'ai pas besoin de ça pour me faire une opinion sur les gens, même si elles sont parfois utiles.

Elle raccrocha d'un geste sec une somptueuse robe en taffetas noir, et continua d'avancer dans les rayons. Se retournant vers Jade, elle conclut avec une petite analyse :

- Par exemple, toi. Jade de Lioncourt. Tu te fais une haute idée du statut de sang, et tu as une grande confiance en toi, qui se traduit par de l'assurance dans chacun de tes gestes. Tu dis te moquer du regard des autres, mais tu fais tout de même en sorte qu'il ne soit pas négatif. Tu me considères comme une adepte des fanfreluches et des dentelles, et pourtant tu es venue me parler parce que je t'intrigue.

Oui, elle était sûre d'intriguer Jade, par son caractère affirmé, mais accompagné d'une apparence de stéréotype Montmorency.

- Et si je suis encore en train de te parler, c'est que tu m'intrigues aussi. Voilà pourquoi je te propose d'aller prendre une bierraubeure au Duc de Guise. Prends ça comme une offre en toute amitié.

Non, pas en toute amitié, mais après tout, c'était à Jade de voir...


[H.J. : Envoie moi un mp si ça ne te convient pas. ^^ ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade de Lioncourt
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 15
Date d'inscription : 30/12/2011
Age : 22
Localisation : Là où je ne suis pas censé être.
MessageSujet: Re: Rencontre imprévu (PV Garance)   Sam 14 Jan - 12:27

[Désolé d'avoir autant tardé, j'ai vraiment pas eu le temps -_-']

Une lueur agacée passa dans les yeux bleus azur de sa condisciple, tandis que Jade levait un sourcil interrogateur. Venait-elle de toucher là un point sensible ? Apparemment, la Montmorency ne supportait pas que l'on puisse la pensait identiques à son entourage.

- Je ne fais jamais rien par hasard, lâcha soudainement celle-ci.

Une voix glacée tout autant que ses yeux à ce moment-même. S'énervait-elle très rapidement ou était-ce l'attitude de Jade qui l'éxaspérait déjà ?

- Ne me classe pas trop vite dans un stéréotype, Jade. Ce serait bien mal me connaître.

Tiens donc. En aucun cas, Jade ne pensait connaitre la jeune fille. D'après elle, c'était plutôt impossible de se faire une opinion tant qu'on ne la connaissait pas encore, d'ailleurs. Son comportement n'était en rien comprable aux jeunes filles gloussantes qu'elle détestait, c'était certain. Mais qui était-elle vraiment ? Pourquoi ne laissait-elle rien paraître ? Etait-ce parce qu'elle voulait que l'on se passe une haute opinion d'elle, ou seulement parce qu'elle ne voulait pas petre jugée, au contraire ? Difficile. Très difficile. Et Jade avait l'habitude de cerner son entourage à la première approche, c'était d'autant plus frustrant.

- Pour répondre à ta toute première question, non, je ne suis pas de celle qui juge d'après les apparences. Je n'ai pas besoin de ça pour me faire une opinion sur les gens, même si elles sont parfois utiles.

Certes, c'était la vérité. Mais qu'importait ? Et puis, Jade eu l'impression que ses pensées était visible comme dans un livre ouvert. Elle n'avait en aucun cas dit tout cela, ce qui ne l'avait pas empêché de le penser.

Garance reposa brutalement une robe de couleur noir, dont le tissu restait inconnu, bien qu'elle s'en fichait. Celle-ci se retourna alors, avancant dans les rayons, comme si elle continuait ses petites courses matinales. Jade ne bougea pas, certaine que la Montmorency n'avait pas terminé.

En effet, celle-ci se retourna vers elle, comme si elle venait d'avoir une révélation, une illumination, ou peu importe le nom.

- Par exemple, toi. Jade de Lioncourt. Tu te fais une haute idée du statut de sang, et tu as une grande confiance en toi, qui se traduit par de l'assurance dans chacun de tes gestes. Tu dis te moquer du regard des autres, mais tu fais tout de même en sorte qu'il ne soit pas négatif. Tu me considères comme une adepte des fanfreluches et des dentelles, et pourtant tu es venue me parler parce que je t'intrigue.

Elle venait de déballer son texte comme si elle le connaissait par coeur. Inquiétant. Mais ce qu'elle venait de dire était la plus pure vérité. D'autant plus inquiétant. Jade commença d'abord par lever un sourcil interrogateur. Avant d'esquisser un léger sourire en coin, amusé.

Garance intriguait fortement la Montmorency, c'était évident. Après tout, elle ne la connaissait que par les rumeurs, et les bruits qui courraient, c'était simplement cela. Mais il s'était avéré que la personne qui se trouvait en face d'elle n'avait pas réellement à voir avec celle dont beaucoup de monde parlaient. Ne jamais écouter ce que les gens racontent, et se faire une opinion calculé soi-même. Jade n'avait jamais fait attention à ce que les gens racontait. Pourtant, personne ne pouvait nier que les jugements parvenaient aux oreilles sans qu'on en ai la moindre influence. Vrai ?

- Et si je suis encore en train de te parler, c'est que tu m'intrigues aussi. Voilà pourquoi je te propose d'aller prendre une bierraubeure au Duc de Guise. Prends ça comme une offre en toute amitié.

Le sourire de Jade ne s'estompa pas. Simplement, la leur amusé qu'elle avait dans le regard s'installa sur ses lèvres ainsi que son visage tout entier. Relevant la tête, et haussant les sourcils, elle répliqua enfin.

- Saches que je ne classe personne dans un "stéréoptype". Simplement, comme tu l'as très bien dis, les opinions sont parfois très utiles, et je ne connais encore pas la personne qui n'en aura aucune quand elle croiserait quelqu'un dont elle a déjà entendu parler. Et je ne te connais malheureusement pas encore assez, pour pouvoir prétendre la moindre chose contraire sur ce que j'ai déjà entendu sur ta personne.

Elle avait était claire. Aucun mal à cela. Et ce n'était en aucun cas de la provocation, mais de la pure franchise.

- Et je t'avoue que je suis surprise. Tu as réussi à me qualifier en quelques mots, je te félicite. Il y a tout de même une chose dont je suis moins certaine. Je me fiches de ce que peuvent penser les autres sur mon compte. En revanche, je ne fais pas tout pour que tout le monde ai une opinion trop négative de moi. Il y a la une nuance.

Une petite pause, le temps d'hausser un sourcil satisfait.

- Et il est évident que tu m'intrigues au plus au moint, puisque j'ai énormement de mal à te cerner, Garance de Cernay. J'accepte ton invitation avec plaisir. Ou plutôt ta "proposition". J'espère en apprendre un peu plus sur ta personne,déclara t-elle.

Son sourire en coin satisfait s'estompa. Pour laisser apparaitre un sourire plus honnête, et sincère, sans pour autant paraitre sotte et montrer toutes ses dents. Un sourire bizarrement complice. Par quelques mots échangé avec celle-ci, Jade devinait qu'elle avait bien plus de point commun qu'elle ne pensait avec la "meneuse" des Montmorency. Et malgré son caractère bien trempé, Jade l'appréciait pour ce qu'elle envoyait. Elle voyait d'ailleurs ce plutôt comme une qualité, qu'un vilain défaut. Pléonasme ?

[Je suppose donc que ton prochain post se déroulera au Duc de Guise ! :p]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Re: Rencontre imprévu (PV Garance)   Sam 14 Jan - 19:23

[H.J. : Tout juste ! ^^ ]

Jade se passa la main dans les cheveux, et ses yeux verts prirent une teinte contrariée. Elle paraissait visiblement se demander si Garance savait tout cela parce qu'elle s'était renseignée sur elle, ou parce qu'elle faisait des suppositions hasardeuses, qui tombaient beaucoup trop justes pour que cette hypothèse soit vraie. Elle s'efforça de faire reparaître le sourire en coin qu'elle arborait depuis le début, et qui avait disparu durant l'analyse pertinente de Garance :

- Saches que je ne classe personne dans un "stéréoptype". Simplement, comme tu l'as très bien dis, les opinions sont parfois très utiles, et je ne connais encore pas la personne qui n'en aura aucune quand elle croiserait quelqu'un dont elle a déjà entendu parler. Et je ne te connais malheureusement pas encore assez, pour pouvoir prétendre la moindre chose contraire sur ce que j'ai déjà entendu sur ta personne.

Garance eut une moue amusée, qui lui seyait terriblement bien. Alors Jade pensait qu'elle savait tout cela sur elle parce qu'elle écoutait l'avis de gens qui lui avaient parlé d'elle ? Elle éclata d'un rire frais. Le jour où elle écouterait un autre avis que le sien était bien loin. Seul l'avis de ses amis pouvait compter, et vu qu'elle n'en avait pas de véritable, cela reglait la question.

- Et je t'avoue que je suis surprise. Tu as réussi à me qualifier en quelques mots, je te félicite. Il y a tout de même une chose dont je suis moins certaine. Je me fiches de ce que peuvent penser les autres sur mon compte. En revanche, je ne fais pas tout pour que tout le monde ai une opinion trop négative de moi. Il y a la une nuance.

Non, il n'y avait aucune nuance, ou, du moins, Garance n'en voyait aucune. Si l'on s'efforçait de ne pas donner une opinion négative de soi-même, c'est que l'on se souciait de l'avis des autres. Sinon, on se fichait de ce que l'on pouvait paraître.

- Et il est évident que tu m'intrigues au plus au point, puisque j'ai énormement de mal à te cerner, Garance de Cernay. J'accepte ton invitation avec plaisir. Ou plutôt ta "proposition". J'espère en apprendre un peu plus sur ta personne.

Les lèvres de Jade s'étirèrent en un sourire plus naturel, plus sincère, que Garance lui rendit. Que Jade ait du mal à la cerner était tout à fait naturel. Cerner Garance était comme essayer de retenir de l'eau avec les doigts : impossible. On croyait y arriver un temps, mais à moins que Garance le veuille, on n'y arrivait jamais. Mais puisque que Jade avait accepté sa proposition, autant s'y rendre de suite.

Elle se rendit d'un pas de diva jusqu'à une vendeuse, et paya une robe, afin qu'on ne puisse pas dire qu'elle s'était rendu chez Atours à tous sans rien acheter. Prenant le sac vert amande sur son bras, elle adressa un léger signe de tête à Jade pour lui montrer qu'elle était prête, et elles se frayèrent un chemin jusqu'à la porte. Louison et Marine, surprises de ne pas voir Garance depuis un moment, s'approchèrent étonnées, et prêtes à se joindre à elles pour aller au Duc de Guise. Garance les congédia d'un simple signe de la main, et se fut à deux qu'elles sortirent du magasin.

Dehors, l'air était froid. Les bottes à talons de Garance claquait sur les pavés de l'avenue du Château. Arrivées sur la place du village, elles constatèrent la présence de nombreux élèves, qui fixèrent Jade avec étonnement en la voyant accompagnée de la meneuse des Montmorency. En effet, il semblait que de ce côté là, Jade était plutôt discrète. Garance eut un imperceptible sourire en constatant que la cote de popularité de Jade venait brusquement de remonter.

Elles franchirent avec soulagement les portes du Duc de Guise, passant dans une atmosphère chaleureuse, où regnait toujours la même odeur délicieuse de cire d'abeille. S'asseyant à une table près d'une fenêtre à haut vitrage qui donnait sur la cour, Garance prit une bierraubeure. Pendant qu'elle sirotait la délicieuse boisson, qui dégageait de doux aromes de cannelle, un silence s'installa, chacune essayant de jauger l'autre, de deviner sa prochaine phrase. Garance finit par rompre le silence, commentant ce que lui avait dit Jade un peu plus tôt, entre les étalages de taffetas et de velours, reprenant la conversation comme si rien ne les avait interrompu :


- Tu dis ne classer personne dans un stéréotype... Pourtant jusqu'à ce que je parle, tu me confondais avec ces filles gloussantes qui vont acheter leurs gilets de dentelles, n'est ce pas ? Ou du moins, tu m'attribuais plus ou moins à cette catégorie, en attendant de mieux me connaître.

De mieux la connaître... Continuant sur cette lancée, elle reprit, se basant sur le commentaire de Jade avant d'accepter la proposition :

- Tu dis vouloir mieux me connaître ? Et que veux tu savoir ? D'où je viens ? Ce n'est un secret pour personne : de Nantes. Quant à toi, si mes souvenirs sont bons, tu viens... d'Ile de France, non ?

Elle croyait se souvenir de ça. C'était une invitation aux questions maintenant, mais, Garance le savait pertinemment, trop d'informations tue l'information. Beaucoup de ce que Jade pourrait demander était inintéressant, et rien ne l'aiderait à comprendre Garance, si elle se lançait dans cette tâche ardue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade de Lioncourt
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 15
Date d'inscription : 30/12/2011
Age : 22
Localisation : Là où je ne suis pas censé être.
MessageSujet: Re: Rencontre imprévu (PV Garance)   Dim 15 Jan - 19:48

Garance lui rendit son sourire, étirant ses lèvres, même si le sien paraissait plus satisfait qu'autre chose.
Celle-ci commença d'ailleurs à tourner les talons en direction de la vendeuse, tandis que Jade se demandait ce qu'elle faisait. Quand elle l'aperçut finalement payer une robe, elle ne put qu'esquisser un énième sourire. Evidemment, c'était logique après tout. Il n'y avait que Jade pour sortir d'Atour à tous sans rien dans les mains. Garance prit alors un sac vert amande au bras, avant d'adresser un léger signe de tête à Jade pour lui annoncer qu'elle était prête. Celle-ci la suivit alors d'un pas traînant, tandis que deux de ses admiratrices favorites sûrement, s'apprêtaient à les suivre au Duc de Guise. La meneuse des Montmorency leur adresser alors un simple signe de la main, et elles semblèrent comprendre immédiatement.

A peine fut-elle un pas vers la sortie, que Jade reçu une légère bourrasque de vent en plein visage. Les bottes à talons de Garance claquaient sur le sol, tandis que celles de Jade étaient plus discrètes, puisque même si la semelle était épaisse, aucun talons n'étaient présent.

Arrivé sur la place du village, de nombreuses personnes étaient présentes. La plupart fixaient Jade de haut en bas, la déshabillant clairement du regard. Et sûrement étonnés de la voir accompagnée de, Ô Garance de Cernay. Jade haussa un sourcil interrogateur, avant de pousser un soupir exaspéré. Si, des jeunes filles gloussantes et tout autant freluquettes les unes que les autres osaient l'approcher le lendemain parce qu'elle avait "traîné" avec Garance, Jade se ferait un plaisir de les repousser rapidement. Pathétique. Et elle détestait qu'on l'observe ainsi. Elle ne se gêna donc pas pour fixer la moindre personne qui osait la détailler d'un regard ô combien glacé.

Franchissant enfin les portes du Duc de Guise, Jade huma calmement l'odeur qui régnait à l'intérieur. La chaleur y était rassurante, et l'odeur sucré, délicieuse. Les deux Montmorency s'installèrent calmement à une table près de la fenêtre. Tandis que Garance commanda une Bierraubeure, Jade s'affala littéralement contre le cuir du fauteuil, avant de soupirer. Pendant qu'elle sirotait sa douce boisson, Jade la détailla du regard. Quoique Garance en fit autant. Ce fut d'ailleurs elle qui rompu le silence devenu pesant :

- Tu dis ne classer personne dans un stéréotype...

Voilà qu'elle relançait la même conversation. Déroutant. Jade l'avait déjà oublié.
Elle continua :

- Pourtant jusqu'à ce que je parle, tu me confondais avec ces filles gloussantes qui vont acheter leurs gilets de dentelles, n'est ce pas ? Ou du moins, tu m'attribuais plus ou moins à cette catégorie, en attendant de mieux me connaître.

Jade laissa échapper un soupir contrarié. Si les deux continuaient ainsi, le sujet n'allait jamais se terminé. Et elles paraissaient toutes aussi têtues l'une que l'autre. Garance reprit tout de même sur un autre sujet :

- Tu dis vouloir mieux me connaître ? Et que veux tu savoir ? D'où je viens ? Ce n'est un secret pour personne : de Nantes. Quant à toi, si mes souvenirs sont bons, tu viens... d'Ile de France, non ?

Jade haussa cette fois les deux sourcils, avant de réfléchir à ce que la Montmorency venait de déclarer. Elle toisa un instant la Bierraubeure que sirotait Garance, avant d'appeler elle-même un serveur, et de croiser les bras sur sa poitrine. Celui-ci arriva d'un pas pressant, tandis que Jade le fixait de haut en bas. Il avait l'air plutôt.. nerveux. Et réservé. Il devait avoir entre 18 et 20 ans, pas plus. Jade lui demanda simplement un Whisky pur feu comme elle aurait commander une Bierraubeurre. Sachant pertinemment qu'il fallait avoir 17 ans pour en boire, elle jeta un coup d'œil au serveur qui parut gêné, se demandant sûrement si elle avait l'âge ou pas. Jade le stoppa bien net, lui accordant son regard le plus glacé et arrogant. Elle en avait 16, ce n'était pas bien loin, et la différence n'était que superficielle. Celui-ci déglutit avant de se retourner pour aller lui chercher sa commande. Jade esquissa un sourire satisfait. Se souvenant ensuite que Garance avait parlé, elle répondit doucement, en attendant patiemment la boisson.

- On va faire court, pour abréger un peu. Evidemment que je te classais dans cette "catégorie". Dans laquelle aurai-je pu te mettre sinon ? Ne me dis pas que tu ne m'avais pas non plus collé d'étiquette sur le front avant de mieux me connaître. J'avoue que je me suis lourdement trompé sur ton compte. Mais je ne te traduisais toutefois pas non plus comme une fille nunuche et superficielle de Conti.

Le jeune homme revint rapidement avec la boisson sur les bras. Jade la prit en main, avant même que la serveur n'est pu la poser sur la table. Celui-ci lui accorda un regard douteux, avant qu'elle ne lui accorde un regard bien plus douteux encore. Il tourna les talons. Et elle bu tranquillement sa boisson à même le goulot.

Petite pause, le temps d'hausser un sourcil et esquisser son habituel sourire en coin.

- Ton caractère est différent.

Puis se calant sur le fauteuil, elle reprit :

- Passons. Tu viens de Nantes ? C'est toujours bon à savoir. Et, effectivement, j'atterris tout droit d'Ile de France. Mais... quand je dis "vouloir mieux te connaître" ça ne se résume pas à d'où tu viens. Enfaîte, je m'en contre fiche. Que tu vienne de Nantes ou de Paris ne m'aideront en rien à mieux te cerner. La véritable question à poser serait plutôt ..

Jade reprit sa bouteille en main, avant d'en boire une gorgée. Puis se repositionnant dans son fauteuil, elle fixa la jeune fille qui se trouvait devant elle.

- Qui es-tu, Garance de Cernay ?

La question qu'elle venait de poser était lourde de sens. Et quoique la Montmorency puisse répondre, cela l'aiderait sûrement à la cerner un peu mieux. Et il y avait un début à tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Re: Rencontre imprévu (PV Garance)   Mar 17 Jan - 20:31

Quand elles traversèrent la place, Jade n'accorda qu'un regard morne et dédaigneux, semblant visiblement peu désireuse de cette popularité et de l'attention que les gens lui offraient sur un plateau. Ce fut quand elles furent toutes deux assises sur les fauteuils confortables en cuir du Duc de Guise, que Garance se conforta dans son opinion : malgré leur fond commun, les deux filles étaient différentes. Alors que Garance se servait de cette popularité, et se plaisait à régner sur les Montmorency, Jade, elle semblait préferer se tenir en marge, jetant un regard narquois sur tout ce théâtre, exactement comme elle l'avait fait chez Atours à tous, en observant d'un air sardonique les filles qui se pressaient pour les nouveaux arrivages.

Elle l'écouta sans rien dire, soupirant toutefois pour bien montrer que le sujet lui semblait déjà traité, et devenait donc d'un banal affligeant. Néanmoins, les deux violettes se jaugeaint du regard, chacune ne tenant visiblement pas à entrer la première dans un sujet plus réel, et qui les intéressait vraiment. Le serveur, jeune, nouveau, et visiblement mal à l'aise, vint prendre la commande de Jade, qui demanda, sans sourciller un whisky pur feu. Hésitant, il paraissait se demander si elle avait l'âge requis, auquel elle répondit immédiatement par un regard froid et arrogant qui pouvait, somme toute, tout et rien dire. Il finit par trancher, et alla chercher la boisson au bar.

Jade se retourna alors vers elle, et s'accoudant sur la table, reprit :


- On va faire court, pour abréger un peu. Evidemment que je te classais dans cette "catégorie". Dans laquelle aurai-je pu te mettre sinon ? Ne me dis pas que tu ne m'avais pas non plus collé d'étiquette sur le front avant de mieux me connaître. J'avoue que je me suis lourdement trompé sur ton compte. Mais je ne te traduisais toutefois pas non plus comme une fille nunuche et superficielle de Conti.

La boisson arriva, et devant le regard toujours sceptique du serveur, Jade prit la bouteille et en but une gorgée à même le goulot. Garance, qui n'avait déjà rien dit lors de la commande, conserva le même visage glacé face à cette scène. Jade faisait ce qu'elle voulait, après tout. Cette limite d'âge lui semblait stupide. Que changeait un an dans la balance ? Rien. La maturité ? Bien des personnes de plus de 17 ans étaient loin d'en avoir, alors... Déjà, la jeune fille commentait :

- Ton caractère est différent.

Ah oui, elle pensait que Garance lui avait collé une étiquette ? Elle ne mesurait pas l'étendue de son erreur. En effet, Garance avait développé au fil des années, une grande capacité à pouvoir lire derrière les masques, aussi obscurs soient ils. Et, même si l'expérience lui avait appris à ne pas s'y fier totalement, elle s'était rarement trompée. Elle n'avait jamais considéré Jade comme une menace, plutôt comme... ce qu'elle semblait être depuis le début. Une fille au caractère bien trempé et déterminé, pas intéressée par le théâtre qu'offrait cette société.

- Passons. Tu viens de Nantes ? C'est toujours bon à savoir. Et, effectivement, j'atterris tout droit d'Ile de France. Mais... quand je dis "vouloir mieux te connaître" ça ne se résume pas à d'où tu viens. Enfaîte, je m'en contre fiche. Que tu vienne de Nantes ou de Paris ne m'aideront en rien à mieux te cerner. La véritable question à poser serait plutôt .. Qui es-tu, Garance de Cernay ?

Ce fut plus fort qu'elle. Garance éclata de rire. Qui était elle ? Question... ridicule. Pouvait on cerner une personne, surtout Garance en quelques phrases ? Et, si on pouvait du moins en tracer les grandes lignes, pourquoi le ferait elle ? Pourquoi répondrait elle franchement à une question aussi incongrue ? Dévoilerait ce qu'elle était ?

- Bonne question, effectivement. Mais à mon avis, la réponse est difficile à résumer en quelques mots. Tu ne crois pas ?

Elle avala une gorgée de bierraubeure, notant le contraste entre Jade et elle, chacune de chaque côté de la petite table en bois.

- Et puis, je ne peux m'empêcher de me dire que tu serais sûrement déçue... Les réponses n'ont du sens que si on les découvre...

En effet, quel intêret de recevoir les réponses, si on n'avait pas le plaisir de la recherche ? On apprécie d'autant plus quelque chose si on a bataillé pour l'avoir.

- Après cette reflexion qui n'est après tout, que mon opinion, je te ferai dire que je suis très difficile à cerner. Je ne te conseille pas de t'atteler à cette tâche, tu t'en mordrais les doigts.

C'était presque un défi qu'elle lui lançait. Depuis le début, plusieurs des phrases de Garance, voir quasiment toutes, portait une question en filigrane, avec un léger défi derrière. Que Jade avait jusque là, qu'elle en prenne conscience ou pas, remporté haut la main. Qu'allait choisir Jade? Affirmer vouloir essayer, ce qui montrerait un fort caractère, grand atout pour la Montmorency, mais peut être aussi une trop grande confiance en elle, allant jusqu'à l'aveuglement ? Ou bien se résigner, preuve de sagesse et de lucidité ? Car, s'il y avait bien une chose dont Garance était certaine, c'était d'être impossible à fixer. Trop d'années de pratique, d'expérience, l'avaient rendu insaisissable. On croyait toucher au but, mais sa réaction vous désorientait totalement, et vous retombiez au point de départ. Son visage était un masque de glace, qui ne montrait jamais la moindre émotion, pas une once de tristesse, aucun symptôme d'une joie inattendue. Aujourd'hui, plus que jamais, elle était fugitive. Au sommet de la hiérarchie des Montmorency, elle était quasi-intouchable.

- Je me rends compte que je n'ai pas encore parlé de l'inutilité de ta question. Si je te demande maintenant, à toi, Jade, qui tu es, que vas tu me répondre ?

Elle mettait les cartes à plat sur la table, conservant toutefois les atouts dans sa manche. La question était bien sûr sous-entendue, ce que Jade était en réalité. Toutes deux le comprenaient, et Garance poursuivit son raisonnement :

- Tu vas me dire une énormité de lieux communs, comme d'où tu viens, ce qui n'a pas d'importance, comme tu l'as souligné tout à l'heure. Et cela ne servira strictement à rien. Alors à quoi rime ce petit dialogue ? A rien. Nous voulons toutes les deux des réponses précises de l'autre, et en dévoiler le minimum sur nous. Je reprends ton expression : gagnons du temps.

Elle se cala sur le dossier de sa chaise, droite et digne, la fixant de ses yeux saphir, un petit sourire aux lèvres.


[H.J. : Bref. Garance sympathique, comme tu as pu le constater. Je tenais à te dire que en fonction de ce que tu décides (cerner Garance ou pas), cela va probablement considérablement orienter nos futurs rps, donc à toi de voir. ^^ Voilà. :p Toutefois, si mon post ne te convient pas, je peux toujours éditer, bien sûr. :p ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade de Lioncourt
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 15
Date d'inscription : 30/12/2011
Age : 22
Localisation : Là où je ne suis pas censé être.
MessageSujet: Re: Rencontre imprévu (PV Garance)   Mer 18 Jan - 16:38

Eclat de rire bruyant. Jade sourit. C'était peu étonnant, après tout. Sa question n'était pas banale, et il était dur d'y répondre correctement. Mais c'était toutefois possible, et pourtant Garance n'avouerait jamais qui elle était en quelques phrases. Ce serait beaucoup trop simple. Jade se demandait même si la Montmorency se connaissait réellement elle-même.

- Bonne question, effectivement. Mais à mon avis, la réponse est difficile à résumer en quelques mots. Tu ne crois pas ?

Evidemment. Et puis elle voyait mal Garance opter pour un long monologue sans fin. Tout cela ne rimait à rien. Garance bu une gorgée de Bierreaubeure, le temps de marquer un temps de pause.

- Et puis, je ne peux m'empêcher de me dire que tu serais sûrement déçue... Les réponses n'ont du sens que si on les découvre...

C'était vrai également. Et Jade adorait les "quêtes". Ce serait bien dommage que Garance lui offre des réponses sur un plateau d'argent, finalement. Qui était-elle ? Depuis le début, Jade essayait de cerner la moindre mimique, le moindre mouvement, la moindre parole que Garance puisse avoir. Mais elle ne montrait rien. Et c'était bien dommage également.

- Après cette reflexion qui n'est après tout, que mon opinion, je te ferai dire que je suis très difficile à cerner.

*Sans blagues ? Je ne l'avais pas remarqué.* pensa Jade ironiquement.

- Je ne te conseille pas de t'atteler à cette tâche, tu t'en mordrais les doigts.

Tilt. Avait-elle dit ce que Jade pensait qu'elle venait de dire ? Si elle avait été en train de boire sa boisson en ce moment-même, elle l'aura sûrement recraché. Véritablement. Jade aimait les défis. Qualité ou défaut ? Défauts, quand on s'aventurait dans des terrains minés. Mais plus on lui disait de ne pas toucher, plus elle faisait le contraire.

Soupir. Elle se cala dans son fauteuil.

- Je me rends compte que je n'ai pas encore parlé de l'inutilité de ta question. Si je te demande maintenant, à toi, Jade, qui tu es, que vas tu me répondre ?

Inutilité était un bien grand mot. Au contraire, Jade trouvait que la conversation qu'entretenaient les deux jeunes filles devenaient de plus en plus intéressantes ..

Mais Jade sourit. Qui était-elle ? Bonne question. Pouvait-elle réellement y répondre ? Pouvait-elle ne serait-ce que se répondre à elle-même ? Pas sur, elle ne s'attela toutefois pas encore à cette tâche.

- Tu vas me dire une énormité de lieux communs, comme d'où tu viens, ce qui n'a pas d'importance, comme tu l'as souligné tout à l'heure. Et cela ne servira strictement à rien. Alors à quoi rime ce petit dialogue ? A rien. Nous voulons toutes les deux des réponses précises de l'autre, et en dévoiler le minimum sur nous. Je reprends ton expression : gagnons du temps.

Gagner du temps. Jade n'aimait en rien le perdre en tout cas.

Garance s'adossa contre le dossier de sa chaise, faisant attention à se tenir bien droite, et fixant de ses yeux saphir, ceux de celle-ci, couleur émeraudes. Un petit sourire qui étirait cependant ses lèvres.

Très bien. Jade s'avança, posant les coudes sur la table, joignant ses mains et posant le menton sur celles-ci, fixant à son tour la Montmorency.

- Je ne pense pas que ma question soit difficile en soit. En revanche, il est vrai qu'il serait presque impossible de tout résumer en quelques phrases. Soit, je suis d'accord avec toi.

Buvant une gorgé de Whisky-pur-feu, elle reprit :

- En revanche, toute question vaut une réponse. Et même si la recherche vaut de l'or, il me semble que ce ne serait pas de trop de ne reçevoir ne serait-ce qu'une "indication" sans rien faire. Enfin, je me trompe peut-être.

Enfaite, elle pensait ne pas se tromper. Après tout, il fallait bien commençer par chercher quelque part. Et dans ce cas, il fallait bel et bien une réponse claire.

Reprenant la bouteille de verre entre ses mains, elle la fit d'abord tourner entre ses doigts, sans détourner son regard de celui de Garance, puis, dans un mouvement précis, elle la stoppa net sur la table.

- Je relève le défi.

Elle allait faire bien plus que cela d'ailleurs.

- Et non seulement, je vais essayer de te cerner enfin, Garance. Mais qui plus est, je réussirai. Premièrement, parce que j'ai horreur de perdre.

Car, si elle en venait par échouer, effectivement, elle verrait cela comme une défaite.

- Et deuxièmement, tout simplement parce que je réussis tout ce que j'entreprend. En tout bonne cause, bien sur. Je n'affirme en aucun cas que ça ne s'annoncera pas difficile, bien au contraire. Et.. je sens que je vais devoir être patiente. Ce n'est pas ma première qualité, mais je ferai avec. En revanche, je suis persévérante. Très persévérante. Pour ne pas dire tenace. Ou acharnée. Prend ça comme tu le souhaites. Mais je réussirai. Je ferai tout pour.

Buvant une enième gorgé de Whisky, posant la bouteille quelques instants sur la table,

- Je t'en donne ma parole.

Et quand Jade donnait sa parole, ce n'était en aucun cas pour affirmer quoique ce soit d'incongrue. Elle valait beaucoup. Enormement. Se passant la langue sur les dents, puisque ce sujet était clos, elle reprit la suite.

- Pour répondre à ta précédante question, je ne pense pas pouvoir te donner une réponse exacte non plus. En revanche, j'aimerai effetivement gagner du temps, et ne pas en perdre , venait-elle de déclarer dans un soupir.

Jade avait une idée derrière la tête. Cela se traduisait à la façon qu'elle avait de sourire. Son habituel sourire en coin, accompagné de la lueur amusé qui apparaissait dans ses yeux verts émeraudes.

- J'aimerai que l'on fasse quelque chose.

"Quelle sorte de chose ?" devait certainement se demander Garance. Patience.

- Un espèce de.. serment. Disons que je voudrai... disons : "obtenir". Ta confiance. Et en aucun cas superficielle. J'espère que tu n'y vois là aucune objections. Et saches que tu n'as pas encore la mienne, pour information.

Elle tenait tout de même à préciser. Jade était ouverte, mais pas stupide non plus.
Et pourquoi la voulait-elle ? Elle-même ne saurait le dire exactement. Mais quelque chose en elle la voulait à tout prix. Cette confiance absolue.

- J'aimerai que tu me révèle l'un de tes secrets, venait-elle de s'entendre dire. Quelque chose dont tu n'as jamais parlé à personnes. Et si, tu as, ne serait-ce qu'un minimum confiance en moi, tu oserai me le dire. Sinon.. je n'irai pas jusqu'à dire "tant pis", mais, si tu me révèle ceci, je te révelerai à mon tour, une chose, qui a toujours était tenu secret, jusqu'à, peut-être, aujourd'hui.

Elle plissa les yeux, se demandant ce qu'elle allait répondre.

- A toi de voir.

Elle ignorait encore pourquoi elle demandait cela. Et surtout comment allait réagir la Monmorency face à cette soudaine question. Après avoir déclaré ceci, Jade se cala un peu plus dans son fauteuil.
Guettant le moindre signe qui pourrait se réveler comme une propable réponses à ses attentes.

[H.J. : Bon, j'espère que la ou les réponses de Jade t'on satisfaite. ;p Et si la fin te vas également. Dans le cas contraire, tu sais ce que t'as as faire, j'éditerai évidemment :p]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Re: Rencontre imprévu (PV Garance)   Jeu 19 Jan - 17:20

Jade la fixa quelques instants avant de se pencher en avant et de lui répondre :

- Je ne pense pas que ma question soit difficile en soit. En revanche, il est vrai qu'il serait presque impossible de tout résumer en quelques phrases. Soit, je suis d'accord avec toi... En revanche, toute question vaut une réponse. Et même si la recherche vaut de l'or, il me semble que ce ne serait pas de trop de ne reçevoir ne serait-ce qu'une "indication" sans rien faire. Enfin, je me trompe peut-être.

Ah oui ? Rien que l'inviter à relever le défi lui semblait déjà une importante information sur elle. Néanmoins, malgré ce défi, Garance restait sur ses gardes. Elle n'allait pas par pur plaisir dévoiler quelque chose sur elle, en plus de tout ce que Jade avait déjà pu voir. Ses yeux saphir exprimèrent donc un glacial "Non". Jade ne sembla pas s'en formaliser, et faisant tourner entre ses doigts la bouteille de whisky pur feu, elle finit par choisir :

- Je relève le défi.

Garance eut un fin sourire. Parfait. Son opinion sur Jade devenait de plus en plus précise au fur et à mesure qu'elle parlait. Encore quelques répliques, et elle aurait définitivement réussi à la cerner. Le fait que Jade relève le défi lui plaisait, mais elle était sûre au fond d'elle même, que la jeune fille n'y parviendrait jamais, à moins que Garance n'en décide autrement. Mais visiblement, elle paraissait croire le contraire :

- Et non seulement, je vais essayer de te cerner enfin, Garance. Mais qui plus est, je réussirai. Premièrement, parce que j'ai horreur de perdre.

C'était dommage pour elle, car elle allait nécessairement perdre.

- Et deuxièmement, tout simplement parce que je réussis tout ce que j'entreprend. En tout bonne cause, bien sur. Je n'affirme en aucun cas que ça ne s'annoncera pas difficile, bien au contraire. Et.. je sens que je vais devoir être patiente. Ce n'est pas ma première qualité, mais je ferai avec. En revanche, je suis persévérante. Très persévérante. Pour ne pas dire tenace. Ou acharnée. Prend ça comme tu le souhaites. Mais je réussirai. Je ferai tout pour... Je t'en donne ma parole.

Cela semblait être visiblement quelque chose d'important pour elle, et Garance lui en sut gré. Son regard se radoucit un peu. Elle était toutefois absolument certaine de gagner ce "pari". Aussi se contenta t'elle d'un sobre :

- Parfait.

Jade s'attendait sûrement à plus d'éloquence, voire qu'elle essaye de la faire renoncer dans cette tâche, craintive devant tant de détermination. Mais c'était parfaitement inutile. Elle était impossible à deviner. Effectivement, qui mieux qu'elle-même la connaissait ? Personne. Jamais, à aucune personne que ce soit, elle avait ouvert son coeur franchement. Personne ne la connaissait telle qu'elle était réellement. Elle vivait dans une solitude orgueilleuse qui lui convenait à merveille. Erwan, seul, avait réussi à s'approcher énormément de la vérité, mais à la manière dont leur histoire (restée secrète tout du long, et dont personne n'avait entendu parler) s'était terminée, il croyait avoir été manipulé du début à la fin, et que ce que Garance avait dévoilé sur elle n'était qu'un masque (un de plus)... Aussi ne courrait elle absolument aucun risque que quiconque puisse dévoiler quoi que ce soit sur elle.

La seule faute pouvait venir d'elle-même, et un léger sourire flotta sur son visage quand elle envisagea cette idée. C'était absolument impossible. Depuis qu'elle était en âge de réflechir, elle avait vite compris que la vérité était derrière ce qui se dit (surtout derrière ce qu'on dit aux enfants). Aussi avait elle appris à décoder, à déchiffrer, lentement, patiemment, les visages, pour finalement comprendre le sens caché des mots. Se servant de cette mascarade à son profit, depuis plus de six ans, un masque voilait son visage en permanence. Elle ne montrait plus que les émotions qui lui étaient utiles de laisser voir, ayant depuis longtemps éradiqué tout symptôme d'une émotion, que ce soit de la peur ou une joie innatendue. Rien ne passait plus sur son visage. Elle avait ensuite continué avec le corps, et aucun geste ne trahissait plus sa pensée. Elle était définitivement indéchiffrable. Et Jade ne mesurait pas à quel point.


- Pour répondre à ta précédante question, je ne pense pas pouvoir te donner une réponse exacte non plus. En revanche, j'aimerai effetivement gagner du temps, et ne pas en perdre , venait-elle de déclarer dans un soupir. J'aimerai que l'on fasse quelque chose.

Ah oui, et quoi donc ?

- Un espèce de.. serment. Disons que je voudrai... disons : "obtenir". Ta confiance. Et en aucun cas superficielle. J'espère que tu n'y vois là aucune objection. Et saches que tu n'as pas encore la mienne, pour information... J'aimerai que tu me révèle l'un de tes secrets. Quelque chose dont tu n'as jamais parlé à personnes. Et si, tu as, ne serait-ce qu'un minimum confiance en moi, tu oserais me le dire. Sinon.. je n'irai pas jusqu'à dire "tant pis", mais, si tu me révèle ceci, je te révelerai à mon tour, une chose, qui a toujours était tenu secret, jusqu'à, peut-être, aujourd'hui... A toi de voir.

Jade se cala ensuite dans son fauteuil, confortablement. La température chuta de quelques degrés, et un vent froid parut passer entre elles, tandis que Garance la fixait, le visage impassible, les yeux glacés. Son esprit, toutefois, tourbillonait à une vitesse folle. La suggestion n'était pas anodine. Jade l'avait elle posé parce qu'il lui plairait de connaître un des secrets de la belle Montmorency, ou bien... Non, elle ne pouvait pas être au courant pour ça. Que répondre à cette suggestion ?
Si elle était sûre d'être indéchiffrable, Garance n'en était pas moins redoutablement intelligente. Allait elle commettre la stupidité de mettre en péril sa réputation, celle de sa famille, par simple défi ? Certainement pas. La réponse pointa instantanément.
Restait l'option de dévoiler quelque chose d'autre que ça. Oui, pourquoi pas ? Quelque chose que Garance n'avait jamais dit à personne ? Elle ne disait jamais rien de concret à personne, alors ce n'était pas les informations qui manquaient... Ses discussions chez les violets portaient essentiellement sur les robes, Atours à tous, les cours, les beaux garçons, les ragots, les coups bas... Bref, tous ces bruits de couloirs inutiles et futiles, et qui forgent pourtant une réputation quand on sait les maîtriser.
Elle avait donc un vaste choix de choses à révéler sans grand danger et facile à démentir si jamais Jade manquait à sa promesse.

La jeune fille irait elle manquer à sa parole ? Non, elle ne pensait pas. Ce ne semblait pas être son genre. Frondeuse, assurée, tenace, certainement. Elle ne lâcherait sûrement pas l'affaire et essayerait de percer Garance. Mais révelerait elle un secret ? Non, sûrement pas. Néanmois, prudence était mère de sûreté, devise que Garance appliquait dans chacune de ses actions.

Jade attendant une réponse, elle décida de commenter d'abord ses premiers propos :


- Tu tiens donc tant que ça à essayer de me cerner... A ta guise.

La faisant languir lentement, elle ajouta ensuite, de sa voix glacée :

- Quant à ta... proposition... Pour le moins surprenante, soit dit en passant... Je reconnais que tu as du culot de me proposer ça en plein milieu du Duc de Guise.

Plus que quelques secondes et un choix s'imposerait. Etait elle sûre de ce qu'elle faisait ? Oui, certainement. Dans ce cas... :

- Mais j'accepte ta proposition. Tu sauras sur moi quelque chose dont jamais personne n'a entendu parler, sous réserve que tu ne le révèles jamais et que j'apprenne quelque chose sur toi en retour.

Beaucoup de grandiloquence, mais toutes les précautions étaient nécessaires. Elle n'avait pas perdu une once d'assurance. Se levant de sa chaise, et rajustant son manteau, elle lança, avant de se diriger vers la porte :

- De toute façon, je dois rentrer au château. Suis moi si tu oses aller jusqu'au bout de ton défi.

Effectivement, un coin du dortoir ou un banc désert du parc serait plus propice aux confidences. Ou du moins à ce que Jade considérait comme tel. L'idée effleura Garance que Jade puisse écouter ce qu'elle avait à dire, puis s'en aller s'en rien révéler. Quelle importance ? Elle ne confierait rien de gravissime, et prendrait ensuite un malin plaisir à démontrer à Jade ce qu'il en coûtait de se moquer d'elle... La salle commune allait vite devenir invivable pour la jeune fille. Elle poussa la porte du Duc de Guise, et s'avança vers le château. Jade allait elle la suivre ?

[H.J. : Ton post me va tout fait, et j'espère que le mien aussi. ^^ Sinon --> mp. :p ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade de Lioncourt
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 15
Date d'inscription : 30/12/2011
Age : 22
Localisation : Là où je ne suis pas censé être.
MessageSujet: Re: Rencontre imprévu (PV Garance)   Ven 20 Jan - 18:26

Un vent frais vint changer la température, mais, seul le regard glacé de Garance ne s'estompa pas. Elle n'avait pas eu d'autre expression depuis le début de leur rencontre. Depuis le début de leur conversation. Elle semblait gardait un continuel masque. Un regard toujours glacé, qu'elle semblait offrir à chaque personnes qu'elle croisait. Comme si elle restait constamment sur ses gardes.

- Tu tiens donc tant que ça à essayer de me cerner... A ta guise.

Oh ça oui. Mais le ton que la Montmorency employait laissait apparaitre un certain saracasme. Pensait-elle que Jade ne parviendrait pas à ses fins ? "A ta guise" aurait-elle voulu lancer à son tour. Car, elle, le savait. Elle allait remporter ce défi.

- Quant à ta... proposition... Pour le moins surprenante, soit dit en passant... Je reconnais que tu as du culot de me proposer ça en plein milieu du Duc de Guise.

Du culot, elle en avait à revendre. Et puis pourquoi trainait devant le sujet ? Elle n'allait pas attendre d'être au dortoir pour lui poser une question de ce genre, si ? Elle n'était pas le genre de filles à patienter jusqu'au soir, voir la nuit, pour pouvoir raconter des potins, ragots et rumeurs en tout genre avant de s'endormir. Elle pensait à une chose, elle en faisait part à la personne qui partageait la conversation avec elle. Sur le moment. Quoiqu'il en soit, c'était dit. C'était fait. Et elle ne regrettait rien. Jade ne regrettait jamais ses actes. Ils étaient simplement toujours réfléchi.

Garance semblait prendre plaisir à faire attendre la Montmorency. Comme si celle-ci était pressé, voir exité d'entendre sa réponse. C'était plutôt le contraire. Celle-ci gardait un air impassible, presque las. Et bien qu'elle était peu patiente, elle ne montrait rien.

Quoiqu'elle se décida enfin à prendre une décision :

- Mais j'accepte ta proposition. Tu sauras sur moi quelque chose dont jamais personne n'a entendu parler, sous réserve que tu ne le révèles jamais et que j'apprenne quelque chose sur toi en retour.

C'était clait. Jade tenait toujours à ses paroles, et si la Montmorency lui révélait véritablement une chose tenu secrète jusqu'alors, Jade le ferait à son tour. A moins que Garance ne se fiche d'elle en lui offrant une révélation anodine. Jade s'en contenterait. Mais cela pourrait tout de même lourdement changer son opinion sur la violette. Pour ce qui en était de ne jamais le révéler à personne, Jade tiendrait sa promesse également. A qui pourrait-elle bien se confier de toute manière ? Et puis, ce n'était pas dans ses principes. Un secret restait un secret.

Garance se leva de sa chaise, tandis que Jade se demanda un instant ce qu'elle faisait. Mais celle-ci dissipa immédiatement ses doutes. Rajustant son manteau, elle lança :

- De toute façon, je dois rentrer au château. Suis moi si tu oses aller jusqu'au bout de ton défi.

Jade eut un sourire. Elle ne s'arrêtait tout simplement jamais en route. Et ce n'était pas qu'elle "osait". Elle fonçait. Elle n'avait pas peur d'aller plus loin. Elle en connaissait les risques.

Garance poussa alors la porte du Duc de Guise. Jade la suivit simplement du regard pendant un instant. Elle prit sa bouteille en main. La vida. Puis, juste après l'avoir redéposé sur la table, elle se leva à son tour. Suivant Garance comme à l'allé, et se postant à ses côtés. Nul besoin de parler, ou d'aquiescer quoique ce soit. Garance allait comprendre le message. Toute deux se mirent alors en route vers le château.

[Bon aucune paroles, mais je pense que ce n'était pas nécéssaire. :p Que fait-on maintenant ? Fin du topic ? Et on en ouvre peut-être un deuxième au château ? Comme tu veux, je te suis. ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rencontre imprévu (PV Garance)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre imprévu (PV Garance)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [TERMINE] Tout est une question d'imprévu... [PV]
» Voyage imprévu.....
» Voyage imprévu
» [RP] Visite imprévue
» Imprévu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: >---{Jouvenceaux}--- :: >---{L'avenue du Château}--- :: >---{Atours à tous}----
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit