AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chute inoubliable [PV : Alix]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexandre Morel
Septième année CourtenayavatarSeptième année Courtenay
Messages : 109
Date d'inscription : 21/09/2011
Localisation : A la plantation, bien sûr !
MessageSujet: Chute inoubliable [PV : Alix]    Dim 18 Déc - 13:02

Alexandre, ramassant ses bouquins qui traînaient par terre et les fourrant dans son sac de cuir de dragon d'un brun sombre, usé, sortit du cours d'histoire de la magie parmi les premiers. Le cours avait été soporifique au possible, et les guerres des gobelins ne le passionnaient pas vraiment. Heureusement, les Armagnacs avaient mis de l'animation au milieu du cours, quand, sortant des bombes à encre et de peinture, venant tout droit de chez Clappe & Siflot, se mirent à "décorer" le mur de la classe, sous les yeux ébahis du professeur, derrière ses lunettes de chouette.

Le tout avait rapidement dégénéré en bataille collective, et les livres de classes et les parchemins lancés par terre. Il ne put retenir un sourire narquois quand il vit Jonathan, un Lusignan sortir précipitamment de la salle et descendre en courant chercher son livre d'histoire, mystérieusement atterri dans les jardins. Il sortit son emploi du temps, légèrement corné. Son prochain cours était divination, puis botanique.

Il sourit en regardant les serres, qui se profilaient dans le fond du parc, par les hautes fenêtres du deuxième étage. Il aimait beaucoup la botanique, d'autant que le programme des 7eme années était très varié, et qu'ils faisaient des choses beaucoup plus intéressantes que les années précédentes. Divination en revanche... Alex grimaça devant son emploi du temps. Il allait encore s'enfermer dans une salle, supporter le parfum capiteux de la prof, pour essayer de traduire l'avenir dans des runes. Quel après-midi de rêve !

S'imposa aussitôt l'idée de sécher. Un large sourire se profila, à l'idée de l'heure de libre qu'il s'octroyait. Il réflechit : où aller ? Depuis le début de la semaine, il avait râté pas mal de cours, et l'Intendant le tenait à l'oeil, cherchant à le coincer en dehors d'une classe à l'heure des cours. Le stade de quidditch ? Non, c'est là qu'on le chercherait en premier. La plantation ? L'idée l'effleura, mais sortir dans le parc, à cette heure ci, alors qu'il était sûrement désert, était suicidaire. On le repérerait aussitôt, et, au mieux, il serait collé pour avoir séché, au pire, il conduirait tout droit le Veneur à la plantation.

Un sourire étira son visage. Le couloir, tout simplement. Il avait cours de divination au premier étage. L'Intendant n'aurait jamais l'idée de le chercher dans le couloir à l'étage au dessus. Ca paraissait beaucoup trop simple, au vu des coups tordus que Alex faisait parfois. Souriant, il s'assit sur un des bancs, en regardant dehors.


[H.J. : Court, mais c'est parce que j'ouvre, et que je n'ai pas le droit de parler de la suite. xD ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alix Vannier
Sixième année ArmagnacavatarSixième année Armagnac
Messages : 25
Date d'inscription : 08/12/2011
MessageSujet: Re: Chute inoubliable [PV : Alix]    Dim 18 Déc - 20:39

[HJ : C'est bien assez. Wink]

Journée plutôt stressante pour Alix ce mardi-là. Le matin, elle avait dû passer sa seule heure de libre à travailler à la bibliothèque. En effet, le devoir de Médicomagie à rendre pour la veille lui était totalement sorti de la tête. Aussi, elle l'avait rédigé en hâte le matin même, griffonnant des lignes à toute vitesse, sachant pertinemment que les informations qu'elle y mettait n'étaient sûrement pas toutes justes. Tant pis, du moment qu'elle avait la moyenne à la fin de l'année, cela lui suffisait.

Après un repas avalé en quatrième vitesse à midi, elle avait été en cours de Sorts, durant lequel elle avait discrètement écris sa conclusion, tout en agitant sa baguette comme si elle s'entraînait aux sortilèges informulés. Le professeur Laclos n'y avait vu que du feu.

Enfin, une fois la classe terminée, elle avait couru à l'Officine rendre son travail au professeur de Médicomagie. Ce dernier lui avait lancé un regard réprobateur devant son retard, mais l'avait néanmoins accepté. Alix était ressortie de la salle en soufflant légèrement, se dirigeant sans se presser dans les couloirs pour se rendre à l'étage inférieur. Après quelques pas, elle jeta un coup d'oeil à sa montre, et remarqua que le cours suivant n'allait pas tarder à commencer. Elle se remit donc à courir sans plus attendre.

Alors qu'elle arrivait à hauteur de la classe d'Histoire de la Magie, elle croisa un Armagnac de 7ème année qu'elle salua tout en continuant son chemin. Elle se retourna et, courant en arrière, échangea quelques mots avec ledit jeune homme. Malheureusement, il était suivi par une cohue d'élèves, aussi renoncèrent-ils et prévirent de se retrouver plus tard.
Elle se retourna pour reprendre son chemin normalement, malheureusement elle n'avait pas vu l'obstacle se rapprocher : elle percuta de plein fouet un élève assis sur un banc, et son élan étant trop fort, l'entraîna avec elle dans sa chute. Ils s'écrasèrent lourdement au sol, Alix tombant de tout son poids sur le jeune homme. Légèrement sonnée, elle se redressa à moitié et se décala, pour permettre à l'inconnu de se relever, avec un grognement et en se frottant la main et le poignets qui avaient légèrement amortis la chute.


- Aïe ! Désolée ! Je t'avais pas vu !, s'excusa-t-elle précipitamment.

Une cloche retentit alors. Trop tard. Le cours avait commencé, et la professeur de Moldologie refusait tout retardataire. Alix poussa un petit soupir : c'était embêtant car elle devrait fournir une explication la prochaine fois, mais ce n'était pas si grave, la matière étant d'une extrême facilité du fait qu'elle soit née-moldu. Elle rattacha le lacet de sa rangers et se remit sur ses pieds, jetant enfin un regard à la victime des dommages collatéraux de sa maladresse. Elle lui fit un sourire d'excuse.


- Je ne t'ai pas fait trop mal, j'espère ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Morel
Septième année CourtenayavatarSeptième année Courtenay
Messages : 109
Date d'inscription : 21/09/2011
Localisation : A la plantation, bien sûr !
MessageSujet: Re: Chute inoubliable [PV : Alix]    Lun 19 Déc - 14:39

Alex regardait par la fenêtre, attendant que la cloche cristalline qui rythmait les heures de cours sonne enfin et que toute la cohue qui traînait, criait, et s'interpellait dans les couloirs, rentre enfin en classe. Levant les yeux, il eut à peine le temps d'apercevoir un éclair bleu, couleur de l'uniforme, quand un élève, trébuchant, inattentif, ou fou, allez savoir, lui rentra dedans. Ils tombèrent brutalement au sol, l'élève tombant sur lui. La personne, l'air légèrement sonnée, s'écarta précipitamment. Alex, maudissant cet élève et pestant, se releva et se rassit sur le banc. Frottant ses coudes, qui n'avaient pas réellement amorti la chute, et son genou droit, il entendit les excuses de la personne :

- Aïe ! Désolée ! Je t'avais pas vu !

Un instant. La voix s'avéra être celle d'une fille. Soudainement intéressé, Alex abandonna le regard "Je te hais" pour celui du "C'est pas grave du tout". Levant ses yeux bruns clairs, il la détailla. Elle était de taille moyenne, et jolie. Des cheveux d'un roux orangés, coupés à la hauteur des épaules, avec une frange sur le côté. Quand elle posa sa chaussure sur le banc, pour refaire son lacet, Alex vit qu'elle portait des rangers. Il eut un large sourire. Pour une fois qu'il ne tombait (au sens littéral) pas sur une fille qui affectionnait les gilets de dentelle, les nattes et les ballerines !
La jeune fille, qui serrait ses mains l'une contre l'autre, lui adressa un petit sourire d'excuses.

- Je ne t'ai pas fait trop mal, j'espère ?

Alex allait demander : "En faisant quoi ?" quand il se rappela de l'épisode d'il y a... deux minutes ? Ah oui. Il y avait plus intéressant, là maintenant.

- Pas grave, lâcha t'il en souriant. Ca t'arrive souvent de tomber sur les gens ?

Le couloir était désert maintenant que la cloche avait sonner. Néanmoins, elle ne semblait pas effarée d'être en retard et ne paraissait même pas vouloir se rendre en cours. Armagnac, il en était quasiment sûr. Il avait d'emblée exclu Lusignan et Montmorency en la voyant, ainsi que Courtenay, puisqu'il ne la connaissait pas. Mercoeur aussi, à cause du style trop flamboyant. Restait Conti, mais il était sceptique et Armagnac. Se rendant soudain compte qu'il ne connaissait pas son nom, il fit, en passant la main dans ses cheveux blonds foncés :

- Alex. Alex Morel. Et tu es... ?

Il s'adossa à l'accoudoir du banc, en lui faisant un léger signe l'invitant à faire de même.

- Tu veux t'asseoir ?

Elle obtempéra, et il y eut un moment de flottement. Le silence devenait légèrement pesant, et Alex le rompit, de manière plus ou moins subtile :

- Sympa. Les rangers.

Indiquant ainsi qu'il appréciait le côté décalé de ses habits, qui changeait agréablement des pimbêches Montmorency dans leurs gilets de dentelle.

[H.J. : Alex fidèle à lui même. ^^ Ca te convient ? ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alix Vannier
Sixième année ArmagnacavatarSixième année Armagnac
Messages : 25
Date d'inscription : 08/12/2011
MessageSujet: Re: Chute inoubliable [PV : Alix]    Mar 20 Déc - 12:28

Alors qu'Alix s'excusait, le jeune homme en face d'elle semblait ne pas comprendre de quoi elle parlait. Elle lui jeta un regard en biais. Lui avait-elle fait perdre une partie de ses capacités mentales en lui tombant dessus ? C'était embêtant, elle ne voulait pas devoir payer des frais d'hospitalisation ! Mais finalement il se reprit et sourit.

- Pas grave. Ça t'arrive souvent de tomber sur les gens ?

Alix répondit par un sourire amusé. Oh que oui, cela lui arrivait fréquemment : à force de bouger dans tous les sens, elle se cognait souvent contre les gens autour d'elle, perdait parfois l'équilibre, laissait tomber des affaires, etc. Courir en arrière sans regarder dans la direction dans laquelle elle allait était typiquement son genre.

- C'est pas ma faute, ce sont les autres qui se mettent sur mon chemin., répondit-elle sur un ton taquin.

Il se présenta ensuite, en lui proposant de s'asseoir, ce qu'elle fit aussitôt, mais elle choisit de s'asseoir sur l'accoudoir en face de lui, les pieds posés sur le banc. Elle trouvait plus pratique d'être face à face pour se parler. Enfin s'ils en venaient à avoir une discussion. Après tout, que faisait-il à cette heure dans ce couloir ? La plupart des élèves avaient cours en ce moment, aussi se dit-elle qu'il devait lui aussi sécher. Tant mieux, elle ne s’ennuierait pas seule pendant deux heures comme ça.


- Alex. Alex Morel. Et tu es... ?

Alix eut un nouveau sourire amusé. Leurs prénoms étaient assez similaire, mais dans son cas cela devait sûrement être un diminutif. Aussi, elle demande, curieuse :

- Alex pour Alexandre, Alexis...Alexos éventuellement ?

Tant qu'à faire, autant savoir son nom en entier, au cas où elle venait à entendre parler de lui un jour. Et puis si son cerveau avait vraiment été amoché comme elle l'avait soupçonné au début, ce serait sûrement à elle que l'infirmière demanderait d'identifier le corps.
Alix était du genre à penser plein de remarques narquoises, et à en dire presque autant. C'était des petites plaisanteries que ses méninges se faisaient entre elles.


- Moi c'est Alix Vannier. Enchantée., énnonça-t-elle une fois qu'il lui eut répondu. Elle avait appuyé sur le "i" pour noter la faible différence entre leurs prénoms respectifs.

Un silence se fit quelques instants. En vérité, Alix réfléchissait à l'excuse qu'elle fournirait à la professeur de Moldologie la prochaine fois qu'elle la verrait. Cette femme était assez suspicieuse et de tendance à ne pas croire les excuses des élèves, même quand celles-ci étaient avérées. Alix devait donc trouver un mensonge convaincant pour ne pas se faire coller. Depuis la rentrée un mois avant, elle n'avait pas eu de retenues, un petit record personnel qu'elle s'efforçait de maintenir le plus longtemps possible. 6 ans chez les Armagnacs ça forgeait une vraie capacité à éviter les réprimandes quand on dépassait les limites du règlement, ce qui arrivait souvent aux élèves de cette armoirie.
Elle tourna à nouveau son regard lorsque Alex brisa le silence avec un compliment.


- Sympa. Les rangers.

Elle regarda un instant ses vieilles rangers un peu usées. Elle les avait acheté 2 ans plus tôt, alors qu'elles étaient encore un peu grandes pour elle à l'époque, mais désormais elles lui allaient à la perfection. Elle les adorait, les portait presque tous les jours, mais elle savait que ce n'était pas au goût de tout le monde dans cette école. Plusieurs filles lui avaient conseillé d'acheter des ballerines, mais Alix avait toujours fermement refusé. Des ballerines ? Quelle horreur ! Ses chaussures étaient beaucoup plus confortables et résistantes que leurs espèces de godasses pour salons de thé. et puis elle n'avait pas un style de gamine à tresses nouées par un ruban.
En tout cas, elle apprécia le compliment et l'en remercia avec un grand sourire. C'était agréable de voir quelqu'un qui ne jurait pas que par le style poupées Barbie à la Montmorency.

Elle le jugea un instant du regard. Sa tête ne lui était pas inconnue, mais elle était persuadée qu'il n'était pas à Armagnac. Et, pour sûr, il n'était pas dans même année qu'elle : ils auraient presque tous leurs cours ensembles. Son regard s'illumina : il devait être en 7ème année probablement, et elle voulait justement savoir une chose qui concernait les 7èmes années :


- Dis-moi, t'es en 7ème, non ? Comment s'est passé le cours d'Histoire de la Magie ce matin ?

Une lueur espiègle brillait dans ses yeux : le coup des Armagnacs de dernière année avait été décidé la veille et prémédité dans leur salle commune durant la soirée. Alix voulait savoir ce que cela avait donné.

[HJ : Bon, je ne fais pas beaucoup avancer le topic...désolée ! Embarassed ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Morel
Septième année CourtenayavatarSeptième année Courtenay
Messages : 109
Date d'inscription : 21/09/2011
Localisation : A la plantation, bien sûr !
MessageSujet: Re: Chute inoubliable [PV : Alix]    Mar 20 Déc - 22:05

Elle le dévisagea quelques secondes, puis sur le ton de la plaisanterie, répondit :

- C'est pas ma faute, ce sont les autres qui se mettent sur mon chemin.

Elle s'assit à côté de lui, mais en se posant sur l'accoudoir, et ses rangers sur le banc. Quand il mentionna son nom, elle eut un sourire amusé, sans qu'Alex sache pour quoi, puis questionna :

- Alex pour Alexandre, Alexis...Alexos éventuellement ?

- Tu as oublié Alexian. Mais non, moi c'est Alexandre.


Alexos. N'importe quoi. Il lui adressa un sourire, et elle fit à son tour, en insistant sur le i.

- Moi c'est Alix Vannier. Enchantée.

Alex-Alix. Ok. Il faillit sortir "C'est un signe", mais il se retint. Quelque chose lui disait que l'Armagnac n'apprécierait pas. Et puis, il avait tout son temps.

- Sympa. Les rangers.

Alix, puisqu'elle s'appelait ainsi, lui adressa un sourire ravi. C'est sûr que vu le nombre de pimbêches Montmorency, adeptes des chignons et gilets de dentelle, et leurs admirateurs, elle devait pas trouver grand monde qui lui fasse compliment pour des rangers. Elle se tut quelques instants, et sans transition, elle changea de sujet. On avait l'impression que des milliers de pensées lui passaient par la tête et qu'elle saisissait la plus intéressante ou la plus importante, quel que soit le contexte, même si ça n'avait aucun rapport avec la conversation. Mais c'était plutôt cool. Ca donnait une impression constante de mouvement, et Alex eut le sentiment qu'il était presque impossible de s'ennuyer avec cette fille.

- Dis-moi, t'es en 7ème, non ? Comment s'est passé le cours d'Histoire de la Magie ce matin ?

- Tu trouves que j'ai l'air d'un 2eme année ?
questionna t'il en rigolant.

Se concentrant sur la deuxième partie de la question, il sourit. Le cours d'histoire de la magie. Bien sûr. Les Armagnacs avaient du faire un peu de pub dans leur salle commune.


- Mouvementé ?

Voyant qu'elle attendait des détails, il ajouta :

- Au milieu du cours, ils se sont levés avec des bombes à encre et de peinture, et disons que la fresque représentant les aventures de Merlin n'est plus. Et que les Lusignan ont perdu quelques livres dans la bataille.

Il se tut un instant, en souriant à cette pensée. Les Courtenay accompagnaient souvent les Armagnacs dans leurs frasques, et lui même n'était pas resté en reste ce matin. Quelques livres s'étaient retrouvés dans les jardins grâce à lui. Et quelques tâches de peinture sur la tapisserie d'époque aussi.

- Enfin, ça mettait de l'ambiance, au moins. Je ne sais pas si tu as remarqué mais il y a un calme plat depuis la rentrée... C'en devient déprimant. Bientôt ça va être le tournoi du club d'échecs l'évènement de l'année !

Depuis la rentrée, l'Intendant assurait une surveillance infernale pour les fauteurs de trouble. On le croisait dans chaque couloir où on voulait lancer une malheureuse bombabouse, et les heures de colle pleuvaient. On racontait (sans trop y croire toutefois) qu'il avait lancé des sorts de surveillance dans tout le château, ou qu'il avait crée un réseau secret avec les Montmorency pour pincer les fraudeurs, ou encore qu'il avait conclu un accord avec les patrons de Clappe&Siflot pour qu'ils leur fournissent la liste des élèves achetant des produits chez eux. Bref, c'était la dérive, et peu de "grosses" actions avaient été faites.

- Au moins, il reste le quidditch. Tu es batteuse, non ?

Il se souvenait d'une petite tornade rousse qui avait écrasé les Montmorency de cognards au match dernier. Difficile d'oublier leurs têtes pincées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alix Vannier
Sixième année ArmagnacavatarSixième année Armagnac
Messages : 25
Date d'inscription : 08/12/2011
MessageSujet: Re: Chute inoubliable [PV : Alix]    Ven 23 Déc - 14:50

Alexandre plaisanta sur la tournure de la question d'alix.

- Tu trouves que j'ai l'air d'un 2eme année ?

Alix rigola avec lui. Non, justement pas, sinon elle ne lui aurait rien demandé sur la cours d'Histoire de la Magie. Restant dans l'état d'esprit, elle lui répondit sur le même ton.

- On ne sait jamais ! Depuis que j'ai découvert l'existence des potions de vieillissement, j'ai des doutes sur certains acheteurs de Whisky Pur-Feu au Duc de Guise.

Mais en ce qui concernait sa deuxième question, il la fit mariner un instant. Impatiente, elle commençait à s'agiter sur son siègée : allait-il enfin cracher le morceau ? Heureusement, il finit par raconter les détails qu'elle attendait.

- Au milieu du cours, ils se sont levés avec des bombes à encre et de peinture, et disons que la fresque représentant les aventures de Merlin n'est plus. Et que les Lusignan ont perdu quelques livres dans la bataille.

Alix éclata de rire en entendant le récit de cette action des Armagnacs. Et Alexandre avait la tête de celui qui a participé joyeusement aux festivités. Cela confirma l'Armoirie qu'elle imaginait être celle du jeune homme : un Courtenay. Ces élèves étaient les premiers compagnons d'espiègleries des Armagnacs. Bon, des fois c'était un peu compliqué vu que certains avaient la tête dans le choux à cause de leur magikjuana, mais au final du renfort était souvent le bienvenu.

- Excellent ! Je me réjouis de voir le mur transformé en oeuvre d'art contemporaine !

Leurs rires s'effacèrent doucement quand le jeune homme exprima ce qu'Alix était exactement en train de penser au même instant.

- Enfin, ça mettait de l'ambiance, au moins. Je ne sais pas si tu as remarqué mais il y a un calme plat depuis la rentrée... C'en devient déprimant. Bientôt ça va être le tournoi du club d'échecs l'évènement de l'année

Alix poussa un gros soupir en hochant la tête. Il avait parfaitement raison. Beaucoup d'Armagnacs se désespéraient d'un calme aussi plat. Malheureusement, une bonne partie de leurs actions étaient avortées avant même leur commencement, les "autorités" de Beauxbâtons exerçant une surveillance plus que renforcée depuis la rentrée. De plus, l'esprit frondeur de beaucoup de rouges avait été refroidi par le renvoi de Merwin. Ce dernier avait été l'un des pires "bordélisateur" que l'Académie ait connu, mais ses condisciples n'auraient jamais imaginé qu'il en vienne à être expulsé. Désormais, ils ne pouvaient plus se rassurer du fait que si Merwin était encore là après toutes ses bêtises, les autres n'avaient pas de risque de se faire renvoyer.
Et puis l'Intendant était devenu un véritable cerbère ! Les Armagnacs avaient d'ailleurs commencé à le surnommer comme ça.


- J'ai remarqué ! Dans ma salle commune, les anciens parlent mêmes aux 1ères années des ans passés comme d'une époque mythique mais ancestrale. Et à force de voir Cerbère surgir à toute heure, je vais finir par croire les rumeurs ! D'ailleurs...

La jeune sorcière marqua une pause et se releva prestement pour aller jeter un coup d'oeil au coin du couloir. Elle se pencha en laissant juste sa tête dépasser du mur perpendiculaire à leur allée. Personne à l'horizon. Elle reprit sa place vers Alex.

- C'est surprenant qu'on ne l'ait pas encore entendu arriver. On a de la chance. Enfin, je sais pas pour toi, mais moi je suis sensée être en cours là., fit-elle avec un clin d'oeil conspirateur.

Elle garda tout de même l'oreille tendue, préférant rester vigilante. La jeune fille tourna à nouveau son regard vers son interlocuteur lorsqu'il reprit la parole.


- Au moins, il reste le quidditch. Tu es batteuse, non ?

Les lèvres d'Alix se fendirent en un nouveau sourire. Elle se souvenait maintenant d'où elle l'avait vu : il lui semblait l'avoir déjà croisé sur le terrain. Alix était une bonne batteuse. La jeune fille n'avait découvert ce sport qu'à son entrée à Beauxbâtons, mais sa passion égalait celle de ses congénères, et les cognards n'avaient qu'à bien se tenir.

- Tout juste ! Tu joues aussi non ?, et une fois qu'Alex eut acquisecé, elle ajouta : J'ai entendu dire que vous avez un nouveau capitaine. Qui est-ce ?

Une petite information qui pourrait se révéler intéressante à partager avec ses coéquipiers lors de leur prochain entraînement. Alix n'était pas une espionne, mais la curiosité pouvait souvent se révéler utile.

- Mais bon, à part les entraînements, le Quidditch on en fait pas assez à mon avis : il faudrait plus de matchs ! On s'ennuierait moins dans ce château !, lâcha-t-elle d'un ton déçu.

Franchement, pourquoi les profs donnaient-ils autant d'importance aux études ? À leur âge, ils avaient besoin de se défouler, pas de se bourrer le crâne continuellement ! Bon, les Lusignan ne seraient sûrement pas de son avis...mais eux, ils étaient bizarre de toute façon !
Elle posa son coude sur son genou relevé sur le banc et appuya son menton dans sa main. Son esprit passait en revue les possibilités de réveiller un peu l'école. Elle marmonna :


- Même la fête de l'Automne bientôt, à part le banquet, franchement c'est un peu barbant.

Soudain, son regard s'illumina. Bien sûr, elle aurait dû y penser plus tôt. En plus, ça, c'était sa spécialité !

- Une fête ! Voilà ce qu'il faut faire ! Il n'y en a pas eu depuis la rentrée.

Au fil de sa scolarité, Alix avait acquis la réputation d'excellente organisatrice de fêtes secrète, et elle avait bien l'intention de la garder. Selon elle, c'était un des meilleurs moyens de s'amuser dans cette campagne éloignée de tout. Le temps était venu de le prouver une nouvelle fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Morel
Septième année CourtenayavatarSeptième année Courtenay
Messages : 109
Date d'inscription : 21/09/2011
Localisation : A la plantation, bien sûr !
MessageSujet: Re: Chute inoubliable [PV : Alix]    Lun 26 Déc - 13:30

Alix répondit en souriant à ses deux premières remarques, semblant apprécier l'anecdote sur ses camarades d'armoirie. A la mention du calme plat qui régnait dans l'académie, elle se rembrunit. Il faut dire que le sujet préoccupait tout le monde, et que, même parmi les Armagnacs, de moins en moins de monde osait ne serait ce que lancer une malheureuse bombabouse. L'action des rouges en histoire de la magie avait aussi ce but là : remotiver les troupes.

- J'ai remarqué ! Dans ma salle commune, les anciens parlent mêmes aux 1ères années des ans passés comme d'une époque mythique mais ancestrale. Et à force de voir Cerbère surgir à toute heure, je vais finir par croire les rumeurs ! D'ailleurs...

Les premières années Armagnacs, bien que cela se ressente aussi dans les autres armoiries bordélisatrices [H.J. : J'aime ce mot ^^ ], notamment les Courtenay, osaient de moins en moins tenter une action frontale. La crainte de tomber sur l'Intendant, Cerbère, comme on le surnommait tout bas, était de plus en plus forte. D'autant que les sanctions relevaient d'un sadisme pur. Les punitions étaient beaucoup plus sévères que les années passées. La preuve : le renvoi d'Erwan Merwin. Auquel Alex n'était pas tout à fait étranger. Ce n'était pas réellement sa faute non plus, il était quasiment persuadé que quand ils étaient tous deux entrés dans le bureau de la directrice ce soir là, Mme Maxime n'avait pas pour intention de renvoyer ni l'un ni l'autre, mais que son opinion s'était transformée lors de la discussion.

Entre temps, parlant de l'Intendant, Alix s'était levée et avait marché à pas de loup jusqu'à l'angle que formait le mur du couloir. Laissant juste dépasser sa tête, elle jeta un bref coup d'oeil avant de revenir s'asseoir.


- C'est surprenant qu'on ne l'ait pas encore entendu arriver. On a de la chance. Enfin, je sais pas pour toi, mais moi je suis sensée être en cours là.

- Oui moi aussi. Dommage. Pour les autres qui doivent supporter la divination.


Il n'avait absolument aucun scrupule à sécher le cours de divination. La prof les regardait pendant une heure avec de grands yeux éthérés, son parfum capiteux envahissait la pièce dès qu'elle bougeait, et ils étouffaient à traduire des runes qui ne voulaient rien dire. Non, il regrettait juste pour les autres, qui, sans lui, et la plupart des Armagnacs ayant aussi séché, allaient devoir passer tout le cours sans espoir d'animation quelconque.
Il embraya sur le quidditch, et la jeune fille lui adressa un large sourire.


- Tout juste ! Tu joues aussi non ? J'ai entendu dire que vous avez un nouveau capitaine. Qui est-ce ?

Alex eut un sourire et se passa la main dans les cheveux, répondant simplement et avec modestie, ce qui était un exploit remarquable de sa part :

- En fait... Moi.

- Mais bon, à part les entraînements, le Quidditch on en fait pas assez à mon avis : il faudrait plus de matchs ! On s'ennuierait moins dans ce château !

- C'est sûr. On s'ennuie à mourir.

- Même la fête de l'Automne bientôt, à part le banquet, franchement c'est un peu barbant... Une fête ! Voilà ce qu'il faut faire ! Il n'y en a pas eu depuis la rentrée.


Alex s'accorda à peine trois minuscules secondes de réflexion. L'idée était excellente. Une fête reveillerait tout le monde, et mettrait un peu de piment dans la monotonie qui s'installait lentement dans l'académie.

- Ce serait génial ! commenta t'il avec enthousiasme. En tout cas, si les Armagnacs en font une, vous pouvez être sûrs que les Courtenay vous suivent.

Souvent dans les gros coups, les Courtenay donnaient un coup de main, au lieu de profiter du résultat comme les autres armoiries. Il y eut un moment de flottement dans la discussion, chacun envisageant concrètement l'idée proposée, qui restait jusque là comme utopique. Se redressant en posant une main sur le dossier, Alex fixa l'Armagnac avec une concentration intense, et demanda finalement sérieusement :


- Tu étais sérieuse en proposant ça ? Elle lui fit signe qui oui. Parce que moi, je suis totalement partant pour t'aider.

L'aider elle, ou les gens qui l'organiseraient, même si Alex avait le sentiment qu'elle voulait s'en charger elle-même, aidée bien sûr. Il se souvint alors que c'était elle en général qui gérait ça chez les rouges, et qui, ne serait ce que l'année passée, en avait organisé plusieurs. Réflechissant à ce qui serait possible, et devinant qu'Alix faisait de même de son côté, il proposa :

- Qu'est ce qu'il faudrait ? Je suppose que ça ne se fera pas sans nos produits... conclut il avec un sourire.

Autant éviter de prononcer les noms de magikjuana, whisky pur feu, et autres ventes des Courtenay, l'Intendant ayant une fâcheuse tendance à apparaître dès qu'on les mentionnait. Alix approuva, et commença elle aussi à lister ce dont ils pourraient avoir besoin.


- Il faudra aussi qu'on sache combien de gens il y aura histoire de prévoir les cultures. Jetant un coup d'oeil pour vérifier que le couloir était toujours désert, il continua avec un sourire entendu : Et de ce qu'il faudra piquer en cuisines.

Les cuisines étaient souvent délestées de leurs petits fours, jus de citrouilles, bierraubeures, et nourriture en tout genre lors des fêtes clandestines. Souriant à cette idée, Alex se rembrunit soudain, pensant à l'idée de base, qu'aucun d'eux n'avait mentionné jusque là :

- A part qu'on ne devra pas se faire prendre... Et ça, ça va être dur... Il faut trouver le bon endroit.

Il posa son front sur sa main, réfléchissant à où ils pourraient l'organiser sans risque. Les jardins, les salles, trop risqué. La salle secrète qu'ils utilisaient jusqu'à l'année passée avait été découverte, et était donc elle aussi, inutilisable. Il fallait un endroit pas trop compliqué pour que les élèves puissent s'y rendre, mais aussi suffisamment bien caché pour que les profs, et surtout l'Intendant, ne pensent pas à les chercher là.

[H.J. : La tournure que prend le rp te va ? ^^ Sinon, envoie moi un mp. :p]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alix Vannier
Sixième année ArmagnacavatarSixième année Armagnac
Messages : 25
Date d'inscription : 08/12/2011
MessageSujet: Re: Chute inoubliable [PV : Alix]    Mar 27 Déc - 22:04

Lorsqu'Alexandre mentionna le cours qu'il ratait en ce moment, Alix hocha la tête. Il fallait être fou pour prendre Divination comme option. Ou alors, avoir beaucoup d'heures de sommeil à rattraper : hormis l'Histoire de la Magie, il n'y avait pas de cours plus propice à faire la sieste que la Divination. Quoique c'était des points facilement gagnés aussi : comment noter une pareille matière ? Bref, pour gagner des points, Alix avait de loin préférer la Moldologie, en plus c'était souvent extrêmement drôle d'entendre l'avis que certains sorciers avaient sur le monde moldu.

Quand la discussion vira vers le Quidditch, le jeune homme lui apprit être le nouveau capitaine des Courtenay. La jeune fille lui jeta un regard de haut en bas comme si elle l'inspectait. Intéressant. Il avait l'air assez sûr de lui pour mener une équipe, en revanche elle n'avait aucune idée de ses capacités de stratège. Il ne devait pas être trop mauvais, après tout les Courtenay cachaient farouchement leur plantation depuis des années, et aucune personne "non-initiée" ne l'avait trouvée jusque là. M'enfin, elle avait confiance en sa propre équipe : les Armagnacs avaient rarement été éliminés avant la finale du Tournoi des Écussons. Et si leur côté brouillon en match les désavantageait parfois, rien ne valait leur féroce pugnacité !

Elle fit alors mention d'une possible fête. Et Alex montra un enthousiasme de même mesure.


- Ce serait génial ! En tout cas, si les Armagnacs en font une, vous pouvez être sûrs que les Courtenay vous suivent.

Elle sourit et, croisant le bras, prit un air faussement pompeux pour répondre.

- Le contraire m'aurait étonnée. Mais mon cher, si j'organise une fête qui doit réveiller l'Académie, ce sera grandiose et...inter-armoiries, si on peut dire ça comme ça !

Dans la tête d'Alix les idées relatives à l'organisation fusaient déjà. Il faudrait trouver un moyen de l'annoncer discrètement aux autres élèves. Le bouche-à-oreille était le meilleur moyen. Mais ensuite il faudrait leur indiquer l'endroit sans se faire découvrir. Pour cela, un petit jeu de piste serait sûrement une bonne solution, ainsi personne ne pourrait divulguer le lieu de la fête car personne ne le saurait avant d'y être.
Alexandre la coupa légèrement dans son élan lorsqu'il demanda :


- Tu étais sérieuse en proposant ça ?

Elle le regarda d'abord comme si elle avait affaire à un lent d'esprit, tandis que lui la fixait avec sérieux. Pour qui la prenait-il ? Croyait-il qu'elle allait se dégonfler à cause de la difficulté qu'impliquait l'organisation ? Ridicule !

- Évidemment ! Qu'est-ce que tu crois ? Ce n'est pas la première que j'organise, les fêtes, c'est mon rayon.

Une fois qu'il fut assuré du sérieux de la proposition d'Alix, le jeune homme proposa alors de participer à l'organisation. Elle le jaugea une nouvelle fois du regard. Elle s'en sortirait bien toute seule, mais c'était tout aussi divertissant et plus facile si elle le faisait avec quelqu'un. Il avait l'air de quelqu'un qui aimait s'amuser, peut-être aurait-il de bonnes idées à partager. Un grand sourire s'étira sur les lèvres de la jeune rousse.

- Ok, alors on va organiser ça ensemble ! Mais cela reste entre nous jusqu'au jour J. Si on inclut trop de monde dans la préparation, ça va partir dans tous les sens.

Alix avait déjà vécu cela avec son armoirie : les Armagnacs avaient des fois trop d'énergie à revendre, et quand trop de gens voulaient organiser une fête, au final cela ne donnait jamais rien, chacun voulant appliquer son idée.
Alexandre et elle se lancèrent alors dans la liste de ce qui serait nécessaire.


- Qu'est ce qu'il faudrait ? Je suppose que ça ne se fera pas sans nos produits...

Alix eut une moue et se contenta de hocher la tête. La magikjuana, c'était pas trop son truc. C'était marrant les premiers temps mais au final ça donnait à la plupart des élèves l'air d'être à la masse. De plus, couplé à l'alcool (contre lequel elle n'avait rien à la base), cela les rendait vraiment débiles. Mais bon, il fallait donner au peuple ce qu'il voulait, alors magikjuana il y aurait.

- Il faudra aussi qu'on sache combien de gens il y aura histoire de prévoir les cultures. Et de ce qu'il faudra piquer en cuisines.

À lui les cultures, à elle le ravitaillement. Quant à l'alcool, ils auraient qu'à aller en chercher ensemble dans les réserves de leurs deux armoiries et aller se fournir au Duc de Guise.

- Disons que l'entrée sera permise dès la 4ème année...les petits ils ne sont pas encore assez discrets. Et à toutes les armoiries bien sûr. Je pense que y aura pas énormément de Lusignan, et les Montmorency nous snoberont sûrement, ce qui n'est pas plus mal soit dis en passant.

Elle réfléchit un instant. Ces imbéciles de violets pourraient même tenter de saboter leur projet rien que parce qu'une Armagnac co-organisait le truc. Non, autant les laisser à l'écart. Ils avaient qu'à faire leur propre petite sauterie entre bêcheurs.

- En fait, laissons tomber les Montmorency, ils risqueraient de tout foutre en l'air., reprit-elle, et la discussion continua de bon train : Sinon, pour les cuisines je m'en charge. J'ai de bons contacts avec les elfes, ils me donneront ce dont nous aurons besoin.

Alix réfléchissait. Fallait-il donner un thème pour la soirée ? Non, pas pour la 1ère de l'année. Mieux valait garder cela pour les suivantes. Le plus important, c'était que l'Intendant n'entende pas parler de leurs desseins. Alix se demandait d'ailleurs s'il n'était pas legilimens, parce qu'à force de deviner tout ce que les élèves prévoyaient comme "mauvais coup" (mauvais, c'était lui qui le disait. Pour la jeune fille c'était d'innocents moyens de s'amuser), cela en devenait louche. L'habitude du métier ? Mouais mouais mouais...cette année il semblait quand même particulièrement au courant de tout ce qui se tramait dans l'école.

- A part qu'on ne devra pas se faire prendre... Et ça, ça va être dur... Il faut trouver le bon endroit.

Mince ! Ils n'avaient pas encore décider du plus important : un lieu opportun à une fête clandestine dans une école baignant dans un climat d'Inquisition espagnole. L'Armagnac passait mentalement en revue toutes les places possibles. En intérieur, c'était trop risqué ces temps, Alix était toujours à la recherche de LA salle parfaite qui ne pourrait être découverte par Cerbère. En extérieur, plutôt. Le parc ? Non, beaucoup trop exposé. La rotonde ? Déjà utilisée à la fête de la fin de l'année dernière, il fallait innover ! Près de l'étang ? Autant éviter que des élèves avinés et planants se noient.
La solution lui apparut soudainement.


- J'ai trouvé : le verger ! Il est assez éloigné du château en comparaison du reste du parc, et les rangées d'arbres sont suffisamment épaisses pour nous cacher aux regards indésirables. On ne dira à personne où se passe la fête, et pour la trouver ils devront suivre une série d'indices. Comme ça, pas de risque que l'Intendant ou le Veneur ne sache où ça se passe. Qu'en dis-tu ?

Alix avait parlé avec animation, mais elle avait prit garde de baisser la voix. Cela serait idiot de révéler le pot au rose en s'exclamant un peu trop fort dans les couloirs. Elle était ravie de son idée. Le verger était un endroit discret, ce n'était pas sans raison qu'il était le lieu de rendez-vous de beaucoup de couples.

- Quant aux rafraichissements, on demande une cotisation aux futurs participants, et on part en mission boisson à Jouvenceaux. Plusieurs fois, histoire que ce soit pas trop suspect.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Morel
Septième année CourtenayavatarSeptième année Courtenay
Messages : 109
Date d'inscription : 21/09/2011
Localisation : A la plantation, bien sûr !
MessageSujet: Re: Chute inoubliable [PV : Alix]    Mer 28 Déc - 19:15

Alix affirma son envie d'organiser une fête splendide et inoubliable, avec toutes les armoiries. Quand Alex, avant de s'engager, lui demanda si elle était partante, elle leva les yeux au ciel comme s'il lui poussait une deuxième tête, et lui répondit, faisant mine de s'offusquer :

- Évidemment ! Qu'est-ce que tu crois ? Ce n'est pas la première que j'organise, les fêtes, c'est mon rayon.

Quand il fut sûr que c'était une idée sérieuse, et pas une envie que quelqu'un organise une fête, Alex proposa sa participation. Elle le fixa intensément pendant quelques instants, semblant le jauger silencieusement. Alex soupira, défaisant un peu plus le noeud de cravate de son uniforme. A quoi servait sa réputation de fouteur de bazar si personne n'était au courant ? Malheureusement pour lui, c'était souvent sa réputation de séducteur qui arrivait aux oreilles des filles qu'il rencontrait... Mais les deux n'étaient pas incompatibles, alors... ? Alix semblait entre temps avoir fini ses réflexions, et fit d'un ton assuré, et enthousiaste :

- Ok, alors on va organiser ça ensemble ! Mais cela reste entre nous jusqu'au jour J. Si on inclut trop de monde dans la préparation, ça va partir dans tous les sens.

Alex hocha la tête. C'était souvent le cas dans son armoirie, connue pour ses fêtes improvisées. Quand seules certaines personnes s'occuper de réapprovisionner les autres en magikjuana et de piquer aux cuisines, tout se passait bien, mais quand c'était quelque chose de prévu à l'avance, tout le monde voulait participer, et on finissait toujours par se faire prendre. Donc mieux valait que le moins de gens possibles soient au courant. Quand il parla des produits des Courtenay, Alix hocha la tête pour approuver mais garda un air dubitatif. Alexandre la comprenait. Lui aussi avait, comme tout le monde, testé la magikjuana et autres, mais avait vite compris qu'il valait mieux éviter pour garder l'esprit clair, et qu'il y avait d'autres moyens d'être content. Il mentionna ensuite le ravitaillement. Alix ne releva pas, se contentant d'hocher la tête, pour montrer qu'elle était d'accord et enchaîna :

- Disons que l'entrée sera permise dès la 4ème année...les petits ils ne sont pas encore assez discrets. Et à toutes les armoiries bien sûr. Je pense que y aura pas énormément de Lusignan, et les Montmorency nous snoberont sûrement, ce qui n'est pas plus mal soit dis en passant.

- Oh oui, au dessus de la 4eme année. Sinon, ils ne savent pas tenir leur langue, et encore moins arriver discrètement. On a essayé il y a pas si longtemps, et ça a capoté à cause d'eux.


Alix hocha la tête, et continua sur les armoiries :

- En fait, laissons tomber les Montmorency, ils risqueraient de tout foutre en l'air. Sinon, pour les cuisines je m'en charge. J'ai de bons contacts avec les elfes, ils me donneront ce dont nous aurons besoin.

- Parfait. A moi les cultures, à toi le buffet.

Il mentionna alors le problème du lieu. L'Armagnac fit une grimace, et Alex cogita. Voyons, il fallait quelque chose d'assez facile à trouver pour que tout le monde puisse venir, mais pas trop quand même histoire de ne pas rameuter un prof ou l'Intendant. Il hésita. Pas dans le château. L'Intendant était aux aguets, et plusieurs Armagnacs étaient sûrs qu'il avait installé dans les lieux interdits (d'après lui), des sorts de détection. Restait l'extérieur. Il élimmina d'office la cour de la fontaine, le stade, et le parc, beaucoup trop visible depuis les hautes fenêtres des étages du château. Il s'attarda un instant sur les écuries, mais si des gens finissaient saouls, mieux valait qu'ils soient loin des Abraxans, auxquels Mme Maxime tenait comme à la prunelle de ses yeux. Cela s'imposa alors à lui : le verger. Assez grand, discret, camouflé par des haies touffues, et suffisamment vaste pour que tout le monde puisse partir chacun de son côté au milieu des arbres fruitiers si on les surprenait. Il s'exclama, en même temps qu'Alix :

- Le verger, je trouve.

- J'ai trouvé : le verger ! Il est assez éloigné du château en comparaison du reste du parc, et les rangées d'arbres sont suffisamment épaisses pour nous cacher aux regards indésirables. On ne dira à personne où se passe la fête, et pour la trouver ils devront suivre une série d'indices. Comme ça, pas de risque que l'Intendant ou le Veneur ne sache où ça se passe. Qu'en dis-tu ?

Alex sourit. Ils avaient eu la même idée.

- Pour être sûrs, on peut, peut être, en plus, prévoir une ou deux bombabouses à l'autre bout de l'académie. Histoire d'éloigner tout le monde du verger.

L'Intendant serait alors occupé à chercher le coupable dans cette aile là du château, et, ensuite, il devrait gérer le bataillon d'elfes de maison pour nettoyer, ce qui fait qu'on ne le verrait pas reparaître avant un petit moment. Il se leva à son tour, faisant silencieusement quelques pas dans le couloir, afin de vérifier qu'ils étaient toujours seuls. Quand il se rassit, Alix passa sur les boissons :

- Quant aux rafraichissements, on demande une cotisation aux futurs participants, et on part en mission boisson à Jouvenceaux. Plusieurs fois, histoire que ce soit pas trop suspect.

- Parfait. Pour ça, je pense qu'on peut se ravitailler normalement au Duc de Guise. Il suffira juste de dire aux autres de prendre moins d'alcools que d'habitude, histoire que Mme Desprès ne s'étonne pas de l'augmentation anormale de la consommation. Et puis, comme on est dans des armoiries différentes, il n'y aura sûrement pas de problèmes.


C'était simple, et sûr. Mme Desprès, la patronne du Duc de Guise, ne se douterait de rien. Il se cala un peu plus sur le banc de marbre, regardant à travers les hautes fenêtres le soleil de fin septembre réchauffer doucement le parc. Au loin, derrière les haies, des élèves de première année passaient de la serre une à la deux. Alex sourit, et se retourna vers Alix :

- Sinon, on ferait ça quand ? Je propose après la fête d'automne, déjà que l'Intendant est plus sur les nerfs que jamais, à cause des préparatifs... Par exemple, une semaine après, comme ça, ça permet aussi aux gens de donner leur cotisation.

Pas dans trop longtemps non plus, car, avec la fête, l'excitation avait tendance à monter, et par conséquent, les risques de se faire prendre aussi. Il rajouta néanmoins un détail. Un détail important.

- Par contre, il faut voir ce qu'on prend comme alcools forts. Faudrait pas que ça finisse comme la rotonde.

C'était une histoire que les 6eme et 7eme années racontaient aux plus jeunes. Des Armagnacs avaient voulu organiser une fête, la plus grande de l'année. Ils avaient invité tout le monde, (les Montmorency et Lusignan présents restant minoritaires), même les premières années. Ils avaient fait la plus grande razzia imaginable dans la cuisine, et les stocks d'alcool de Mme Desprès avaient été consciencieusement vidés. Ils avaient organisé ça dans la rotonde. Ça avait plutôt bien commencé, mais au bout d'un moment, la plupart des 7eme années s'étaient retrouvés complètement saouls, et certains avaient commencé à jeter des sorts dans la mêlée. D'autres avaient même commencé à démolir une serre. Ca avait complètement dégénéré. La directrice était hors d'elle, et on avait vu une quinzaine de renvois définitifs ce jour là. Depuis, c'était resté dans les mémoires, et c'était ce que tout organisateur de fête voulait éviter. Les heures de colle ne gênaient pas Alex, mais il avait surtout envie de s'amuser et de profiter de la fête, pas de récolter ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alix Vannier
Sixième année ArmagnacavatarSixième année Armagnac
Messages : 25
Date d'inscription : 08/12/2011
MessageSujet: Re: Chute inoubliable [PV : Alix]    Sam 31 Déc - 17:12

Alix fut ravie qu'Alexandre soit d'accord avec elle sur l'âge minimum d'entrée et la répartition des tâches. Leurs manières d'organiser une fête étaient similaires, c'était parfait.
Après cela, ils s'occupèrent du problème du lieu. Alex avait l'air de réfléchir tout aussi intensément que la jeune fille, et il s'exclama en même temps qu'elle :


- Le verger, je trouve.

Cela fit rire Alix : les grands esprits se rencontraient. Elle énuméra ensuite les avantages de l'endroit. Il était IDÉAL !

- Pour être sûrs, on peut, peut être, en plus, prévoir une ou deux bombabouses à l'autre bout de l'académie. Histoire d'éloigner tout le monde du verger.

Alix hocha la tête. Excellente idée.

- Je pourrai essayer de déléguer ça à quelques petits d'Armagnac. Ça leur servira de formation en quelque sorte. Et puis, si on leur fournit les bombabouses, je ne vois pas pourquoi ils refuseraient.

Bon, ils risquaient de bouder un peu du fait de ne pas être invités, mais ils ne rateraient tout de même pas pour autant une occasion de mettre le bordel dans l'Académie.
Alix laissa le Courtenay faire son petit tour de garde, puis ils passèrent aux boissons.


- Parfait. Pour ça, je pense qu'on peut se ravitailler normalement au Duc de Guise. Il suffira juste de dire aux autres de prendre moins d'alcools que d'habitude, histoire que Mme Desprès ne s'étonne pas de l'augmentation anormale de la consommation. Et puis, comme on est dans des armoiries différentes, il n'y aura sûrement pas de problèmes.

La jeune fille n'eut rien à ajouter, étant donné qu'il venait de dire exactement ce qu'elle avait imaginé. Un grand sourire illuminait le visage de l'Armagnac : cette fête allait être géniale.
La question de la date tomba enfin.


- Sinon, on ferait ça quand ? Je propose après la fête d'automne, déjà que l'Intendant est plus sur les nerfs que jamais, à cause des préparatifs... Par exemple, une semaine après, comme ça, ça permet aussi aux gens de donner leur cotisation.

Alix réfléchit un moment, puis elle eut une moue dubitative et répondit :

- Peut-être que deux semaines serait mieux, par rapport aux cotisations. C'est toujours la même chose : les gens ont tendance à attendre un peu avant de donner, résultat on risque de les avoir une semaine après les avoir demandées. Alors si on veut pas devoir avancer la thune de notre poche...

Alix connaissait bien les mauvais payeurs. Beaucoup d'élèves demandaient régulièrement des fêtes et s'en réjouissaient, mais quand il était question de mettre la main au porte-monnaie, c'était une autre histoire.
La jeune rousse s'étira un instant et se releva du ban, qui n'était pas très confortable. Elle fit quelques pas en direction de la fenêtre pour se dégourdir les jambes, puis revint au milieu du couloir et, après avoir une petite impulsion des jambes, fit une roue.
[HJ : non, le fait d'être en uniforme et donc en robe ne l'arrête pas. XD]
Quand elle fut redressée, elle s'épousseta les mains et croisa alors le regard étonné d'Alexandre.

- Quoi ?, dit-elle d'un ton amusé, Je détends mes muscles.

La jeune fille revint ensuite s'asseoir sur le banc, en tailleur cette fois, mais prenant soin de toujours faire face à Alex.

- Par contre, il faut voir ce qu'on prend comme alcools forts. Faudrait pas que ça finisse comme la rotonde.

Alix fit une grimace quand le jeune homme mentionna la fête de la fin de la rotonde. Elle avait vraiment dégénéré ; pour une fois, les Armagnacs avaient vu trop grand, et le mélange alcool-magikjuana en quantités inimaginables avait eu un effet désastreux. Cette fois-là, Alix n'avait pas participé à l'organisation, c'était uniquement les 7èmes années qui s'en étaient chargés....et ils avaient amèrement regretté leur sauterie.

- Ouais, on va éviter. Il nous faudra quand même du Whisky Pur-Feu sinon tout le monde va râler...et pourquoi pas de l'Hydromel aux épices ? A côté de ça, essentiellement de la Bierraubeurre. En demande déjà une coti', on évitera que les gens n'amènent eux-mêmes de l'alcool.

La jeune fille ne crachait pas sur un bon verre, mais il était hors de question de laisser une de ses fêtes tourner au drame.
Suite à cela, Alix se passa mentalement en revue tout ce dont ils avaient parlé pour voir ce qu'il manquait. Elle énuméra encore quelques détails.


- Il faudra faire attention à comment on éclaire la place, pas que cela soit trop voyant. Et pourquoi pas un peu de déco aux arbres ? Qu'on laissera en cadeau pour le Veneur quand il y passera le lendemain., dit-elle avec un éclat mutin au fond des yeux. L'Intendant n'était pas le seul dont ils avaient à se soucier.
- On devra aussi aller en repérage pour trouver le coin le plus adéquat du verger. D'autres idées sinon ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Morel
Septième année CourtenayavatarSeptième année Courtenay
Messages : 109
Date d'inscription : 21/09/2011
Localisation : A la plantation, bien sûr !
MessageSujet: Re: Chute inoubliable [PV : Alix]    Lun 2 Jan - 19:08

Alix répondit par l'affirmative à la plupart de ses questions, et sourit, s'apercevant qu'ils avaient eu la même idée concernant le lieu. Quand il aborda la date possible de la fête, Alix fronça les sourcils, semblant réflechir, puis proposa :

- Peut-être que deux semaines serait mieux, par rapport aux cotisations. C'est toujours la même chose : les gens ont tendance à attendre un peu avant de donner, résultat on risque de les avoir une semaine après les avoir demandées. Alors si on veut pas devoir avancer la thune de notre poche...


Alex hocha la tête. Ce qu'elle affirmait était juste. Souvent, la plupart des gens retardaient la date d'échéance du paiement, dans l'espoir qu'on les oublie ou qu'on leur demande moins de mettre la main à la poche. C'était inefficace les trois quarts du temps, et Alex n'avait pas spécialement envie de payer de sa poche. Il perçut un mouvement à sa droite, et tourna la tête. Alix avait sauté gracieusement du banc, et faisant quelques pas vers la baie vitrée, revint en sautillant, et termina par une splendide roue. Alex la dévisagea, étonné, mais content. Il ne s'était pas trompé, la jeune fille se moquait des convenances et du qu'en dira t'on, comme elle l'avait déjà prouvé avec ses rangers. Et ça changeait agréablement des midinettes en veste de dentelle. Alex lui adressa un sourire amusé, surpris tout de même.

- Quoi ? Je détends mes muscles.

- J'ai rien dit !
se défendit il. On dirait une pom-pom-girl !

Il se tut. Les pom-pom-girls étaient typiquement issues de la culture moldue. Alex, sang mêlé, les connaissait, mais si Alix était issue d'une famille de sorciers, il y avait peu de chances. Au pire, il passerait pour un imbécile. Il avait connu bien pire, et, en général, les gens revisaient bien vite leur opinion. Mais il regretta d'avoir sorti ça. En général, à l'académie, il évitait de parler du monde des moldus, ça ne servait qu'à mettre mal à l'aise ceux qui ne le connaissait pas. Désireux de changer de sujet, il continua en parlant de la commande d'alcools forts, et en mentionnant l'épisode désastreux de la rotonde. Alix grimaça et approuva :

- Ouais, on va éviter. Il nous faudra quand même du Whisky Pur-Feu sinon tout le monde va râler...et pourquoi pas de l'Hydromel aux épices ? A côté de ça, essentiellement de la Bierraubeurre. En demande déjà une coti', on évitera que les gens n'amènent eux-mêmes de l'alcool.

- Ca me va. Et puis, la majorité ne consomme pas trop d'alcool. La Bierraubeure fera l'affaire pour la plupart.


Il évita de préciser que c'était majoritairement les Armagnacs et Courtenay qui étaient amateur d'alcools forts. Il en faisait partie de temps à autre, bien sûr. Les autres armoiries, à part quelques 7eme années, se contentaient en général d'un simple verre de whisky pur feu ou de vodka ensorcelée, avant de continuer avec de la bierraubeure. Mais bon, il s'adaptait à la demande. Alix fronça les sourcils, sérieuse :

- Il faudra faire attention à comment on éclaire la place, pas que cela soit trop voyant. Et pourquoi pas un peu de déco aux arbres ? Qu'on laissera en cadeau pour le Veneur quand il y passera le lendemain.

Alex eut un large sourire. Excellent, la déco. Et quitte à pourrir un peu la vie du Veneur, parfait ! Ce dernier avait en effet un peu trop tendance à harceler les Courtenay qui avaient le malheur de mettre un pied dans le parc. Et le fait de bombarder sa cabane de bombabouses, et d'avoir capturé un scroutt à pétard pour le suspendre au dessus de sa cabane n'avait malheureusement pas suffi.

- On devra aussi aller en repérage pour trouver le coin le plus adéquat du verger. D'autres idées sinon ?

- Alors déjà pour l'éclairage : tu as vu les nouveaux produits de Clappe&Sifflot ? Ils proposent des lampes tout à fait adaptées pour ce genre de trucs. Des globes de verre qui font un éclairage tamisé, invisible si on les regarde en hauteur.


En effet, Clappe & Sifflot, non content de fournir le matériel pour les farces des élèves de l'académie, vendait en plus le matériel nécessaire à toute fête digne de ce nom, secrète ou pas. Cette fois, ils avaient proposé des sortes de globes en verre, ensorcelés, qui diffusaient des lumières de différents coloris, et un sort d'obscurité permettait de ne pas les voir si on regardait d'en haut. Autrement dit, ils seraient totalement invisibles depuis les fenêtres de l'académie, et personne ne les verrait, à moins de se trouver à l'entrée du verger.

- Pour la déco, c'est pas trop mon truc, mais pour le coin du verger, on peut en plus, en précaution, jeter des sorts Surdinam autour, les gens ayant tendance à être assez... bruyants ? Mais ça aussi, il faudra le prévoir à l'avan...

Soudain, des bruits de pas se firent entendre. C'était un claquement sec, comme des semelles cloutées, et la personne... sifflotait ? En effet, on entendait un léger sifflotement, qui reprenait un air connu. Beethoven, Schumann, un truc comme ça. Alex n'était pas connu pour être mélomane. En tout cas, à voir l'air d'Alix, elle aussi avait compris qui arrivait : l'Intendant montait les marches du 2eme étage, et allait déboucher dans quelques instants dans le couloir. D'un même mouvement, ils saisirent leurs sacs et coururent le plus silencieusement possible à l'autre bout du couloir. Mais ce ne fut qu'un répit de quelques instants. Déjà, le bruit se rapprochait. Alex observa attentivement le mur. La tapisserie du mariage de Mélusine. Splendide. Echangeant un regard entendu avec Alix, qui avait eu la même idée, il pointa la baguette sur les broderies chamarrées d'époque, et des étincelles en jaillirent. Pendant quelques angoissantes secondes, il ne se passa rien, puis, la tapisserie, dans un claquement sec et tout sauf discret, s'enroula sur elle même, et les pierres carrées du mur s'écartèrent, dévoilant un boyau sombre. Laissant passer Alix, il entra rapidement à sa suite, et referma le passage. Sauvés. Ils suivirent le passage, manquant parfois trébucher sur les pierres inégales, quand, enfin, une torche apparut, indiquant la fin du passage. Alex refit le même mouvement qu'à l'entrée, et ils sortirent à l'air libre.
Ils étaient arrivés devant la rotonde, à l'extrême sud du château. Derrière s'étendait le verger. Tant qu'à faire...


- Autant faire la reconnaissance tout de suite, tu ne crois pas ?

D'autant qu'il était quasiment sûr que, si il ne les avait peut être (avec beaucoup de chance) pas reconnus, l'Intendant les avait vu, et, les voyant ainsi disparaître sous son nez, nul doute qu'il allait fouiller de fond en comble chaque étage du château. Alix acquiesça, et ils s'avancèrent entre les arbres fruitiers. Ils dépassèrent d'un commun accord les pieds de vigne, beaucoup trop bas pour cacher qui que ce soit, et visibles depuis la rotonde, et donc, le réfectoire dont les hautes fenêtres donnaient sur cette partie des jardins. Avançant, ils arrivèrent à une intersection. Pour avoir souvent exploré cette partie, Alex savait que l'un menait vers les pommiers, l'autre continuait vers les vignes.


- Je t'en prie, choisis.

Cela passait pour de la galanterie au premier abord, mais on pouvait y voir une sorte de test. Connaissait elle les jardins ? Si oui, nul doute qu'elle ne se rendrait pas dans les vignes, qu'ils venaient de dépasser, mais encore fallait il qu'elle sache de quel côté elles étaient... Si les Armagnacs étaient plus que maîtres dans l'art de mettre le bazar dans l'académie et qu'ils étaient sûrement parmi les meilleurs guides pour les passages secrets du château, ceux qui exploraient le parc restaient nettement moins nombreux...

[H.J. : La suite te convient ? ^^ Sinon, envoie moi un mp. :p ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alix Vannier
Sixième année ArmagnacavatarSixième année Armagnac
Messages : 25
Date d'inscription : 08/12/2011
MessageSujet: Re: Chute inoubliable [PV : Alix]    Mer 4 Jan - 18:46

[HJ : Ton idée de l'arrivée de l'Intendant était excellente, je me demandais comment on allait relancer le sujet. ^^]

- Quoi ? Je détends mes muscles.

- J'ai rien dit ! On dirait une pom-pom-girl !, répondit Alex.

Cela arracha un sourire. Alors il savait ce qu'était une pom-pom girl ? Il ne devait pas venir d'une famille, ou pas entièrement. Et même s'il avait pris Moldologie (ce qui n'était pas le cas car elle ne l'avais jamais vu en cours), ce n'était pas le genre de chose dont parlait la professeur parlait. La jeune fille lui répondit d'un ton goguenard :


- Tu imagines si les équipes de Quidditch de l'école en avait ? Le public ne viendrait plus vraiment pour voir les matchs.

La discussion partit ensuite sur la consommation d'alcool des élèves. Ils convinrent qu'en grande majorité de la Bierraubeurre suffirait. Il était vrai que c'était surtout les Armagnac et les Courtenay les soiffards de l'académie. Les autres étaient plutôt sages à côté. Mais il y en aurait pour tous les goûts de toute manière.
Quand Alix mentionna l'éclairage et la décoration, le jeune homme apporta sa contribution, fortement intéressante d'ailleurs.


- Alors déjà pour l'éclairage : tu as vu les nouveaux produits de Clappe&Sifflot ? Ils proposent des lampes tout à fait adaptées pour ce genre de trucs. Des globes de verre qui font un éclairage tamisé, invisible si on les regarde en hauteur.

Alix se redressa sur son siège. Elle n'avais pas été chez Clappe & Sifflot depuis deux semaines, ces items avaient dû arriver entre-temps.

- Parfait ! Ça nous servira de déco en même temps. Il y aura qu'à ajouter deux-trois trucs assez discrets dans les arbres et ce sera parfait.

Vu sa tête, son intuition lui disait que la déco ne le branchait pas plus que ça, donc elle pouvait parfaitement s'en occuper. Il le confirma d'ailleurs par la suite :

- Pour la déco, c'est pas trop mon truc, mais pour le coin du verger, on peut en plus, en précaution, jeter des sorts Surdinam autour, les gens ayant tendance à être assez... bruyants ? Mais ça aussi, il faudra le prévoir à l'avan...

Alix hochait la tête, étant d'accord avec lui...quand il s'arrêta au bruit qu'ils reconnurent aussitôt tous deux. L'Intendant ! Il allait leur tomber dessus d'une seconde à l'autre ! Ils s'emparèrent de leurs affaires et coururent au bout du couloir. Malheureusement cela ne les cachait pas de la vue de Cerbère qui allait débarquer sans plus tarder. Alex se retourna alors vers la tapisserie derrière eux, et quand Alix fit de même, elle comprit immédiatement son idée. Il y avait un passage secret là derrière, bien connu des élèves. Ils s'y engouffrèrent dès que le Courtenay eut débloqué le mécanisme et le mur se referma sur eux, les entourant de ténèbres.

- Aouch, ça c'était mon pied., chuchota Alix alors qu'ils se cognaient dans l’étroit passage.

La jeune fille sortit sa baguette et un "Lumos" plus tard, une petite lueur éclaira leur chemin. Ils finirent par déboucher sur la rotonde, juste derrière le verger. Alix jeta un coup d'oeil en direction du château : ils n'allaient sûrement pas pouvoir y entrer à nouveau avant un moment s'ils ne voulait pas écoper d'une retenue.


- Autant faire la reconnaissance tout de suite, tu ne crois pas ?

Alix se tourna à nouveau vers son comparse et haussa les épaules. Après tout, pourquoi pas, le moment était bien choisi. Ils s'engagèrent alors dans le verger, passant les vignes sans même s'y arrêter : le pire endroit pour faire une fête, beaucoup trop voyant. Lorsqu'ils arrivèrent à un croisement, et Alex lui laissa choisir le chemin qu'ils allaient prendre. L'armagnac hésita un moment. En ce qui concernait l'intérieur de l'Académie, les recoins du château n'avaient aucun secret pour elle...en revanche l'extérieur c'était différent. Elle se baladait souvent du côté de l'Etang d'Argent et surtout vers la forêt. Les jardins et le verger elle y passait nettement moins de temps. Mais il lui semblait que d'un côté devaient se trouver des pommiers après quelques rangées de vignes. Sauf qu'elle n'était plus sûre du côté.

- Baaaaaahh...allons de ce côté., proposa-t-elle en pointant le chemin de droite.

Mais au bas de quelques pas, elle se rappela d'un après-midi avec un ancien petit ami. Ce n'était pas du tout le bon chemin ! Heureusement ils n'avaient avancé que de deux mètres. Elle fit volte-face et s'engagea dans la direction opposée à la première


- Non, attends ! Là-bas y a que des vignes, on a meilleur temps d'aller de l'autre côté. Il y a des pommiers plus loin.

Au sourire que lui adressa Alexandre, elle fit une moue suspicieuse et demanda :

- Dis donc, t'étais pas en train de me tester par hasard...?

C'était un Courtenay, il devait connaître l'entier du parc comme sa poche, alors il n'y avait aps d'autres raisons à ce qu'il la laisse choisir sans rien dire. Cela ne fâcha toutefois pas Alix, mais l'amusa plutôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Morel
Septième année CourtenayavatarSeptième année Courtenay
Messages : 109
Date d'inscription : 21/09/2011
Localisation : A la plantation, bien sûr !
MessageSujet: Re: Chute inoubliable [PV : Alix]    Sam 7 Jan - 22:39

Après son numéro de gymnastique, Alix eut un petit sourire quand il la compara à une pom-pom-girl, et rajouta qu'il valait mieux ne pas en avoir lors des matches, si on voulait que les gens continuent à s'intéresser au quidditch. Alex sourit. La jeune fille était sûrement née moldue, ou sang mêlé comme lui. Et ça changeait de pouvoir parler du monde moldu à quelqu'un. Parfois, Alexandre sortait une remarque sur un objet spécifique des moldus, et on le regardait bizarrement.
Ils continuèrent sur la consommation d'alcool, et tombèrent d'accord pour décider que de la bierraubeure en majorité, accompagné d'un peu de chaque alcool fort suffirait. Quand la conversation tourna sur la décoration du verger, Alex proposa les lampes de Clappe&Sifflot. Alix se redressa, et approuva, décidant que cela servirait aussi de déco.

Dès qu'ils entendirent l'Intendant, ils se rendirent rapidement dans le passage derrière la tapisserie, et se rendirent dans le verger. Proposant de faire la reconnaissance de suite, Alex s'engagea entre les vignes basses. Les grappes de raisins pendaient un peu partout, et mieux valait éviter de les frôler, si on ne voulait pas revenir avec les vêtements couverts de trace d'un vert clair ou d'un beau bordeaux sombre, indiquant plus clairement qu'un drapeau blanc là où on s'était rendu. Quand ils arrivèrent à l'intersection, Alex laissa le choix à Alix, attendant de voir si elle se déciderait pour les pommiers ou le reste des vignes. Elle le dévisagea quelques instants puis fit sans enthousiasme spécial :


- Baaaaaahh...allons de ce côté.

Alex eut un léger sourire déçu. Dommage. Il la suivit tout de même, sachant pertinemment qu'ils pourraient rejoindre les pommiers plus loin, même si cela faisait du temps perdu. Au bout de deux mètres, Alix pila net. Plissant les yeux, elle fit volte face en s'écriant :

- Non, attends ! Là-bas y a que des vignes, on a meilleur temps d'aller de l'autre côté. Il y a des pommiers plus loin.

Alexandre eut un large sourire devant ce retournement de situation. Alix s'arrêta quelques instants, et le toisa suspicieuse.

- Dis donc, t'étais pas en train de me tester par hasard...?

- Moi ? Nooooooon, du tout...


Parfaitement hypocrite, mais ne trompant personne, Alex lui adressa un sourire d'excuses, mais Alix n'avait pas l'air de lui en tenir rigueur, elle paraissait plutôt amusée, et bien sûr contente de ne pas s'être trompée. Reprenant la tête de la marche, Alexandre les guida à travers les hauts pommiers, dont les feuillages prenaient des tons dorés et roux en ce début d'automne. Les pommes, mûres, tranchaient au milieu du feuillage. S'avançant parmi les rangées parfaitement symétriques, ils dépassèrent d'un commun accord les larges allées, bordées d'arbres encore jeunes, peu touffus. Plus loin, un petit chemin montait, et au fur et à mesure qu'ils avançaient, ils avaient une vue plongeante sur les vignes en contre bas, et on pouvait d'ailleurs voir un couple, qui croyait être seul au milieu des raisins. Ils échangèrent un sourire, puis continuèrent d'avancer.

Plus loin, ils tombèrent sur un vaste espace, idéal pour accueillir un grand nombre de personnes, où étaient plantés quelques pêchers dans un coin, éloignés et ne risquant pas de gêner, et quelques plants sur le côté. Visiblement, ils avaient été posés là pour être mis en terre dans peu de temps. De grands sacs d'engrais étaient à côté, et n'attendaient visiblement que le Veneur pour être utilisés.


- Je ne pense pas qu'on devrait le faire ici. Le Veneur ou quelqu'un risque de passer s'occuper des arbres, et si on a déjà installé quelque chose, on est sûrs de se faire prendre.

L'endroit aurait pourtant été parfait. Vaste, invisible depuis le château, et pourtant pas trop éloigné pour ceux qui n'auraient pas manqué de râler qu'ils venaient pour une fête et pas pour une marche forcée. Ils auraient pu transporter les boissons et la décoration sans problèmes, mais avec la perpétuelle crainte de se faire prendre. Il jeta un coup d'oeil à Alix, attendant son avis sur la question, puis proposa :

- Bah, allons déjà voir plus loin, au pire, on s'arrangera pour que le Veneur soit trop occupé ailleurs pour venir ici.

Ils continuèrent à marcher. Le soleil tapait fort, malgré tout, en ce début d'après midi, et Alex dessera à plusieurs reprises son noeud de cravate. Les rangées de fruits se succédaient, mais ils ne trouvaient rien qui convenait. Une demi-heure plus tard, après avoir fait demi-tour, ils s'arrêtèrent sous un poirier. Imitant Alix, il enleva sa veste. Ils se regardèrent dépités. La tâche était plus dure qu'ils l'imaginaient. L'espace était bloqué par des allées d'arbres fruitiers, séparés entre eux par moins de deux mètres, ce qui enlevait toute convivialité à la fête. D'un commun accord, ils repartirent vers le château, maugréant malgré eux. Quand ils repassèrent devant les pêchers de tout à l'heure, Alex s'arrêta malgré lui. L'endroit était vraiment idéal. De plus, de larges buissons de mûres décourageaient les curieux qui s'approchaient d'un peu trop près. Hésitant, il suggéra :

- Tu sais... Au pire, on peut quand même le faire ici... Les Courtenay ont quelques stocks de bombabouses toutes prêtes à être lancées à l'autre bout du parc... Ca nécessitera bien quatre longs jours pour tout nettoyer là bas...

Il se tut quelques instants, le temps de laisser l'idée qui flottait s'imprégner dans leur esprit :

- Et puis, le Veneur sera occupé par les préparatifs du carrousel et de la marche aux flambeaux... Alors si en plus les Armagnacs lâchent quelques Feux-fous-fuseboum, il n'aura sûrement pas le temps de s'occuper de malheureux pêchers...

Il lança un regard dubitatif à Alix, attendant son avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alix Vannier
Sixième année ArmagnacavatarSixième année Armagnac
Messages : 25
Date d'inscription : 08/12/2011
MessageSujet: Re: Chute inoubliable [PV : Alix]    Dim 8 Jan - 18:34

Alix eut la confirmation de ce qu'elle imaginait en voyant le grand sourire de son comparse lorsqu'elle lui demanda s'il n'était pas en train de la tester

- Moi ? Nooooooon, du tout...

La jeune fille lui lança un regard ironique et le suivit tandis qu'il la menait dans le dédale d'arbres fruitiers. Le jeune homme connaissait apparemment bien le terrain (pas très étonnant !), et il passa sans s'arrêter à travers les arbres trop jeunes. Alix en profita pour attraper au passage une belle pomme rouge bien mûre. Elle la frotta rapidement contre son uniforme pour la débarrasser d'éventuelle poussière et croqua dedans. Elle était délicieuse et juteuse comme il le fallait !
Ils continuèrent leur reconnaissance et passèrent non loin d'un couple apparemment distrait. Cela fit sourire Alix et le Courtenay mais ils ne dirent rien et marchèrent encore.

Ils tombèrent enfin sur un espace pour lequel l'Armagnac eut un coup de coeur : c'était parfait, il y avait quelques pêchers, assez grands pour les cacher aux yeux du monde, et la place entre eux laissait la possibilité aux gens de se rassembler. Malheureusement, Alexandre lui fit remarquer ce qui clochait. Cela aurait été trop beau...


- Je ne pense pas qu'on devrait le faire ici. Le Veneur ou quelqu'un risque de passer s'occuper des arbres, et si on a déjà installé quelque chose, on est sûrs de se faire prendre.

Alix jeta sa pomme plus loin et acquiesca. Malheureusement, il avait raison. Quel dommage ! Il y aurait pourtant moyen de s'arranger pour éviter que le Veneur vienne là peut-être.

- Bah, allons déjà voir plus loin, au pire, on s'arrangera pour que le Veneur soit trop occupé ailleurs pour venir ici.

Ils repartirent mais leur petit tour se transforma vite en véritable périple. Aucun coin ne jouait vraiment avec ce qu'ils avaient en tête, et le soleil commençait à taper fortement. C'en était presque désespérant.

- Attends, faisons une minute de pause. Pas la peine de se tuer à la tâche non plus.

Ils s'arrêtèrent sous un poirier et enlevèrent leur veste. Alix aurait même volontiers échangé cette saleté de robe bleue en soie qui collait au corps pour un simple top noir ou un t-shirt un peu déchiré...cela l'aurait rafraîchie...malheureusement elle n'en avait pas sous la main. Elle ouvrit les trois premiers boutons du col. C'était déjà ça même si cela n'arrangeait pas grand chose.
Il n'y avait rien d'intéressant plus loin, aussi repartirent-ils de là où ils étaient venu. Alix pesta contre leur manque de chance.


- C'est pas vrai, franchement, l'endroit parfait, le SEUL endroit parfait...faut que ce foutu Veneur s'en occupe maintenant ! Il faut qu'on trouve une solution, on pourrait essayer de l'éloigner, non ? Parce que pour trouver un autre endroit ça va être galère !

Alexandre sembla hésiter un moment, puis finit par dire :

- Tu sais... Au pire, on peut quand même le faire ici... Les Courtenay ont quelques stocks de bombabouses toutes prêtes à être lancées à l'autre bout du parc... Ca nécessitera bien quatre longs jours pour tout nettoyer là bas...

Un fantôme de nouveau sourire reparut sur les lèvres d'Alix. Alors elle n'était pas totalement folle de vouloir quand même faire la fête ici !

- Et puis, le Veneur sera occupé par les préparatifs du carrousel et de la marche aux flambeaux... Alors si en plus les Armagnacs lâchent quelques Feux-fous-fuseboum, il n'aura sûrement pas le temps de s'occuper de malheureux pêchers...

La jeune fille hocha lentement la tête. Oui, c'était parfaitement envisageable. A nouveau, ils pourraient faire appel à quelques petits Armagnacs en-dessous de la 4ème année pour s'assurer que ni le Veneur ni l'Intendant ne viendraient les déranger. Avec la promesse des Bierraubeurres restantes en guise de récompense, ils ne devraient pas être difficiles à convaincre. Et puis la solidarité était toujours de mise chez les Armagnacs, n'est-ce pas ?

- Bon, c'est décidé, on la fait ici ! On aura qu'à piocher dans le stock de feux d'artifices aussi. La fête mérite bien qu'on sacrifie une ou deux tapisseries.

Alix se passa la main dans les cheveux et laissa tomber son sac par terre. Elle avait beau être sportive, elle était quand même soulagée de ne pas devoir faire encore mille kilomètres sous le soleil tapant. Alors qu'elle jetait un coup d'oeil circulaire à la place, elle remarqua qu'Alex déserrait une nouvelle fois son noeud de cravate. La jeune rousse leva les yeux au ciel : c'était au moins la cinquième fois depuis tout à l'heure. Elle s'approcha de lui et tira d'un geste décidé sur cette pièce de l'uniforme pour la détacher totalement du cou d'Alexandre. Elle lui tira la langue avec un petit air mutin.

- Voilà, comme ça t'arrêteras de la secouer toutes les deux minutes.

Dans un éclat de rire, elle l'attacha de manière lâchée autour de son propre cou. Puis elle se dirigea près d'un des gros pêcher. Elle toucha les branches : elles avaient l'air solides, et l'arbre était assez épais. Un peu trop pour un pêcher d'ailleurs. Sûrement de l'engrais magique, car il avait la taille d'un chêne ! Cela expliquait pourquoi ces arbres n'étaient pas aussi nombreux que les pommiers dans le verger...nul besoin étant donnée le nombre de fruits que contenait un seul d'entre eux !
La jeune fille s'appuya un instant avec ses deux bras sur la première branche puis, satisfaite, grimpa carrément dessus. Elle monta encore deux-trois branches histoire de pouvoir profiter de la vue, prenant bien soin d'éviter d'endommager les pêches.


- C'est top ! Même d'ici on ne nous voit pas bien depuis les fenêtres du château. Par contre il faut espérer qu'il n'y aura personne au stade de Quidditch, car là c'est plus un peu plus.

Alix se pencha ensuite pour voir à nouveau Alexandre qui était au pied de l'arbre. Elle lui lança avec un grand sourire :

- Viens voir par toi-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Morel
Septième année CourtenayavatarSeptième année Courtenay
Messages : 109
Date d'inscription : 21/09/2011
Localisation : A la plantation, bien sûr !
MessageSujet: Re: Chute inoubliable [PV : Alix]    Lun 9 Jan - 20:05

Alors qu'ils continuaient après avoir dépassé le lieu parfait pour leur fête, le soleil continuait à taper dur, et tous deux se retrouvèrent bientôt à mourir de soif au milieu du verger, à moins de cinq cent mètres du château, dans lequel ils ne pouvaient pas rentrer. Pas sous peine de mort, mais presque. Alix haleta à son tour et demanda grâce :

- Attends, faisons une minute de pause. Pas la peine de se tuer à la tâche non plus.

Ils se laissèrent tomber plus qu'ils ne s'assirent au pied d'un poirier. Alex sortit sa baguette et un petit vent frais, mais trop bref, vint les rafraîchir quelques instants. Alix se redressa, semblant pester contre le fait que l'endroit parfait pour leur fête était impraticable. Alexandre ne put s'empêcher de remarquer, que, alors que depuis le début de leur rencontre, elle avait un comportement assuré, et du bagout, à l'instar des membres de son armoirie, mais, elle semblait en ce moment plus... féminine, avec son uniforme qui lui collait au corps. Comme pour accentuer son propos, dans une action à laquelle elle ne prêta aucune attention, mais qui, dans ce contexte, ne pouvait qu'intéresser Alex, Alix, pour se rafraîchir, commença à défaire quelques boutons de sa chemise. Le cerveau d'Alex, étourdi par la chaleur, pensa un truc futé du genre : "Va t'elle l'ouvrir jusqu'au bout ?". Se ressaissisant, il comprit qu'elle lui parlait.

- C'est pas vrai, franchement, l'endroit parfait, le SEUL endroit parfait...faut que ce foutu Veneur s'en occupe maintenant ! Il faut qu'on trouve une solution, on pourrait essayer de l'éloigner, non ? Parce que pour trouver un autre endroit ça va être galère !

- Hein ?


Il pensait toujours à la scène qui venait de se dérouler devant ses yeux quelques secondes auparavant. Il lui proposa de faire tout de même la fête ici, suggérant des exemples pour occuper le Veneur au loin. Un petit sourire naquit sur les lèvres d'Alix. Effectivement, c'était tout à fait réalisable, et cela leur évitait de se tuer à chercher un autre lieu sous un soleil de plomb, avantage non négligeable. Alix s'enthousiasma :

- Bon, c'est décidé, on la fait ici ! On aura qu'à piocher dans le stock de feux d'artifices aussi. La fête mérite bien qu'on sacrifie une ou deux tapisseries.

Alexandre approuva, et se cala confortablement contre le poirier. Ils discutèrent de choses et d'autres pendant quelques instants, mais il faisait toujours aussi chaud dans le verger. Une nouvelle fois, Alex desserra sa cravate, pestant contre cette pièce, tout à fait inutile d'après lui, de l'uniforme de l'académie. A sa grande surprise, Alix leva les yeux au ciel, s'avança vers lui, et, avec un sourire mutin, tira sur la cravate, l'enlevant de son cou, avant de l'attacher au sien, avec un noeud souple. Surpris, mais charmé malgré tout (était ce d'ailleurs l'intention d'Alix ?) Alex s'entendit rétorquer devant son regard étonné :

- Voilà, comme ça t'arrêteras de la secouer toutes les deux minutes.

- Je t'en prie, si tu tiens tant que ça à garder un souvenir de moi...


Elle leva les yeux au ciel, puis jeta un coup d'oeil au pêcher à côté d'eux. Il était immense pour un pêcher, et cela ne fit visiblement pas peur à Alix qui commença à l'escalader. Agile, elle atteignit le haut en quelques instants. S'installant en tailleur dans la grande fourche centrale, se penchant vers le château, semblant profiter de la vue :

- C'est top ! Même d'ici on ne nous voit pas bien depuis les fenêtres du château. Par contre il faut espérer qu'il n'y aura personne au stade de Quidditch, car là c'est plus un peu plus... Viens voir par toi-même.

Il n'eut pas besoin de se le faire dire deux fois, et, en quelques secondes, il la rejoignait. Depuis sa toute petite enfance, Alex avait vécu à côté d'une forêt, et monter dans les arbres avait toujours été un de ses passe-temps favoris. Se calant sur une branche à côté d'elle, il écarta les rameaux dont les fruits murs empêchaient de bien voir. Effectivement, ils étaient totalement invisibles depuis les fenêtres du château, mais on pouvait les apercevoir depuis le stade. Il suggéra une solution au problème.

- De toute façon, qui sera suscpetible d'être au stade à ce moment là ? Les violets. Et, pour ma part, les Courtenay ne sont pas à court d'une ou deux fusées à encre de plus, à lâcher par accident dans leur salle commune...

Tout à coup, des éclats de voix retentirent : des gens marchaient dans leur direction. Inquiet, Alex descendit rapidement récupérer leurs sacs au bas de l'arbre, et remonta, tendant le sien à Alix. Etaient ce des Montmorency, ou, pire, le Veneur qui arrivait ? Mais rien de cela. A leur grande surprise, au vu du regard amusé qu'ils échangèrent, c'était le couple de tout à l'heure qu'ils avaient vu s'embrasser dans le verger. Ils s'arrêtèrent pile sous l'arbre. Ils se disputaient, car, apparemment, la fille accusait le gars d'infidélité dans leur couple. Alex murmura :

- T'as vu ? On a même l'animation !

Toujours en silence il lança le sortilège informulé vers les cuisines : "Accio pop-corn !". Il n'y avait pas d'heure pour ce genre de divertissement. Quelques secondes plus tard, un paquet kraft rempli de maïs soufflé arrivait entre eux, et ils commencèrent à suivre le débat qui prenait forme quelques mètres en dessous d'eux. Le gars essayait désespérèment de trouver des arguments, alors que la fille vociférait. Alex s'inquiéta un instant qu'elle puisse attirer le Veneur, mais, au pire, eux, étaient dans leur arbre. Tendant le paquet à Alix, il écouta les piteux "Je le ferai plus" du garçon, qui, d'après ce qu'il avait compris, s'appelait Antonin, et qu'il avait lui aussi utilisé souvent. Cette phrase calmait n'importe quelle vocifération féminine. Finalement, alors qu'il piochait dans le paquet, ses doigts rencontrèrent ceux d'Alix. Faisant mine d'être gêné, il les retira, reportant son attention sur la conversation en contrebas.

[H.J. : Booooon. Dis moi si ça ne te va pas, et j'édite. xD ].

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alix Vannier
Sixième année ArmagnacavatarSixième année Armagnac
Messages : 25
Date d'inscription : 08/12/2011
MessageSujet: Re: Chute inoubliable [PV : Alix]    Sam 21 Jan - 19:29

Quand elle eut fini de s'exaspérer contre le Veneur, Alix remarqua l'air légèrement absent d'Alexandre. Allons bon, où avait-il la tête maintenant ?! S'il désirait l'aider à préparer la fête, il fallait qu'il réfléchisse aussi. Malgré son fort caractère, Alix se considérait toujours comme une fille, elle ne pouvait donc pas deviner que le Courtenay semblait s’en apercevoir que maintenant. Elle claqua des doigts juste devant le visage du jeune homme pour le réveiller, ce qui sembla fonctionner.

- Hein ?

Alix lui lança un regard impatient. Elle espérait qu'il l'avait au moins écoutée. Heureusement, il se reprit vite et sa réponse confirma l'idée de la jeune fille : c'était extrêmement risqué de faire la fête à cet endroit, mais pas impossible. Et la jeune fille ne reculait jamais devant un défi !
Ils discutèrent de choses et d'autres durant quelques minutes, prenant un repos amplement mérité. La jeune sorcière en vint à piquer la cravate d'Alexandre, sous le regard surpris de ce dernier. Mais, entendant sa remarque, il répondit presque aussitôt :


- Je t'en prie, si tu tiens tant que ça à garder un souvenir de moi...

Alix éclata de rire, et répondit d'un ton taquin :

- Je pensais plutôt l'utiliser pour récurer mon chaudron.

Une petite remarque malicieuse de ce genre, c'était de l’Alix tout craché. Jamais dite méchamment, toujours pour rire.
Se retournant avec son sourire mutin, elle grimpa agilement dans le pêcher et s'y installa confortablement. Alexandre ne tarda pas à la rejoindre et à s'asseoir sur une branche non loin d'elle. Niveau escalade, il avait l'air de plutôt bien se débrouiller, et cela plut à Alix. Continuer la discussion avec trois mètres de hauteur de différence n'aurait pas été très plaisant.
Tandis qu'elle notait le fait que le verger ne les cachait pas du stade, Alex fit une remarque tout à fait perspicace :


- De toute façon, qui sera suscpetible d'être au stade à ce moment-là ? Les violets. Et, pour ma part, les Courtenay ne sont pas à court d'une ou deux fusées à encre de plus, à lâcher par accident dans leur salle commune...

Il avait parfaitement raison. Ces imbéciles de Montmorencys espéraient que s'entraîner le soir empêcherait les autres Armoiries de découvrir leurs "tactiques", et qu'une difficulté supplémentaire les ferait progresser plus vite. C'était débile ! Qu'ils apprennent déjà à battre les Armagnacs de jour avant de se compliquer la tâche.
Soudain, des éclats de voix se firent entendre, et ils s'approchaient dans leurs directions. Le Courtenay eut l'excellent réflexe de vite descendre chercher leurs sacs, et Alix le remercia dans un murmure quand il lui tendit le sien.
Apparurent alors les deux élèves qu'ils avaient croisés plus tôt en train de se bécoter. Ils se disputaient tant et si bien qu'ils ne remarquèrent même pas qu'ils n'étaient pas seuls. Toujours perchés en haut de leur arbre, Alix et son comparse échangèrent un regard amusé.


- T'as vu ? On a même l'animation !

Il fallait espérer que les vociférations de la demoiselle n'attireraient pas le Veneur. Mais, au pire, ce serait son amoureux et elle qui se feraient prendre. C'est alors qu'Alexandre sortit sa baguette et jeta un sortilège informulé. L'Armagnac lui lança un regard interrogateur, mais une boite de pop-corn atterrit au même moment dans ses mains. Elle se mordit la lèvre pour ne pas rire, et ils commencèrent à croquer le plus discrètement possible dans le maïs soufflé.
Apparemment, il y avait eu infidélité dans le couple, ce qui ne plaisait pas du tout à la fille évidemment. Quant au gars, il s'excusait en assurant qu'il ne recommencerait pas. Alix en profita pour faire un commentaire dans un chuchotement à l'oreille d'Alexandre.


- Pfff, il lui ment bien sûr. C'est qu'une technique pour la calmer. Si elle y croit, elle est vraiment idiote.

Si Alix avait su qu'Alexandre imaginait que c'était un moyen qui fonctionnait sur n'importe quelle fille, elle lui aurait donné une tape sur la tête pour considérer la gent féminine comme naïve. Alors qu'ils suivaient la suite de la dispute, leurs doigts se rencontrèrent un bref instant dans le paquet de pop-corn. Pour la jeune fille ce n'était rien d'autre qu'un geste maladroit, mais Alex afficha une petite mine gêné tout en retirant sa main. L'Armagnac haussa un sourcil. Cela tranchait totalement avec l'air assuré qu'il avait affiché jusque-là...et cela ne convainquait pas vraiment Alix. Lui ? S’embarrasser pour deux mains qui s’emmêlaient par mégarde ? Mouais, c’était bizarre, il n’avait pas l’air de ce genre-là.
Histoire d’en avoir le cœur net, elle décida de le tester. Elle commença par se déplacer imperceptiblement pour se retrouver beaucoup plus proche de lui, leurs épaules se touchant désormais. Faisant mine de vouloir mieux voir ce qui se passait en-dessous d’eux, elle se pencha légèrement de côté, ce qui eut pour effet de les rapprocher encore plus, surtout leurs visage. Enfin, avec un air tout innocent, elle posa sa main sur le bras du jeune homme, comme pour attirer son attention alors qu’elle savait pertinemment qu’elle l’avait déjà, et glissa dans un léger murmure à son oreille :


- Si tu as dans l’idée d’attendre qu’ils soient partis pour redescendre, on risque d’être coincés là pour un bon moment, tous les deux.

La remarque avait été proférée avec un regard rempli de sous-entendus, et selon comment il y répondrait, elle saurait si sa gêne d’avant était réelle ou jouée. Seulement, au même moment, les élèves en-dessous d’eux semblèrent entendre quelque chose et s’arrêtèrent pour écouter (heureusement, ils ne levèrent pas la tête et ne firent que regarder aux alentours). Excellente coïncidence ! Alix en profita pour poser doucement sa main sur la bouche d’Alexandre, comme pour lui intimer le silence, alors qu’elle savait pertinemment qu’il était assez alerte pour avoir remarqué le brusque arrêt des deux autres. La réaction du jeune homme à ce geste serait une excellente preuve de si oui ou non il était embarrassé.

[HJ : J’espère que ça te va, j’attends ton avis par MP si on ne se croise pas sur la CB. Wink S’il faut changer, dis-moi et j’éditerai. J’ai essayé que ça donne pas trop un truc comme votre jeu entre Alex et Vic. ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Morel
Septième année CourtenayavatarSeptième année Courtenay
Messages : 109
Date d'inscription : 21/09/2011
Localisation : A la plantation, bien sûr !
MessageSujet: Re: Chute inoubliable [PV : Alix]    Jeu 26 Jan - 17:34

Alix et lui échangèrent plusieurs regards entendus face à la scène surprenante dans ce contexte, mais tout compte fait classique, et qu'Alex avait déjà joué de nombreuses fois. Chacun se cala dans la branche qu'il s'était choisi, et piocha allègrement dans le paquet de pop-corn. Quand Antonin commença à jurer un amour éternel et qu'il ne le ferait plus, Alix se pencha vers lui :

- Pfff, il lui ment bien sûr. C'est qu'une technique pour la calmer. Si elle y croit, elle est vraiment idiote.

Alexandre, emporté par la scène, faillit répondre machinalement : "Ouais, t'as vu ? Et en plus il ment super mal." comme s'il était avec un de ses camarades Courtenay, et se rattrapa in petto en tournant la tête et réalisant qu'il était avec Alix. Il ne répondit donc d'abord rien, et fort heureusement pour lui, une diversion des plus intéressantes. Alors qu'ils prenaient simultanément une poignée de pop-corn, leurs doigts se rencontrèrent. Faisant mine d'être gêné, afin de tester la réaction d'Alix, Alex retira vitement ses doigts du paquet.

Contrairement à toute réaction normale et prévisible, elle ne dit tout d'abord rien, puis, alors qu'il la surveillait du coin de l'oeil, elle se pencha vers lui, et lui posa la main sur le bras, pour inutilement capter une attention déjà acquise. Elle lui susurra alors plus qu'elle ne murmura :


- Si tu as dans l’idée d’attendre qu’ils soient partis pour redescendre, on risque d’être coincés là pour un bon moment, tous les deux.

Soit c'était un test, soit Alix n'était vraiment pas douée pour faire dans le tact. La première option était tout indiquée, et il allait profiter de l'avantage qu'elle lui offrait, quand le silence se fit en bas. Les deux semblaient visiblement avoir entendu du bruit, mais, (ce qui montrait tout de même leur étroitesse d'esprit), aucun d'eux ne regarda en haut, ni ne lança d'Hominium Revelio. Alix, alors qu'elle avait sûrement remarqué, à la manière dont il s'était prudemment redressé, qu'Alex avait vu la suspicion née chez les deux amoureux, lui posa doucement la main sur la bouche, comme pour lui intimer de se taire.

Alex contint une envie de rire. La scène tenait tellement du cliché romantique que c'en devenait une pure parodie. Voyant le regard suspicieux d'Alix, qui essayait visiblement de deviner pourquoi, alors qu'il paraissait tout à fait à l'aise maintenant, il avait fait mine d'être gêné quelques instants auparavant, il haussa les épaules. Un petit sourire en coin lui vint. Puisqu'Alix avait voulu commencer avec ça, autant continuer dans la parodie.

Alors que le couple s'éloignait, visiblement rassuré sur sa (fausse) solitude, il prit la main d'Alix, qui observant la scène en bas de l'arbre, l'avait "oublié", et la remit délicatement sur le genou de la jeune fille, la garda juste le temps de trop qu'il fallait. Tout à fait à l'aise, il regarda les deux autres partir entre les vignes, sans prudence aucune. Se retournant vers Alix, il murmura, comme elle quelques instants auparavant; alors que ce n'était plus du tout nécessaire :


- Je crois qu'ils sont partis.

C'était une constatation plus qu'évidente, mais cela lui permettait de lui rendre la monnaie de sa pièce, en se penchant vers elle avec un air angélique, malgré sa forte envie de rire. Alex avec un air angélique était un magnifique oxymore. Pas du tout crédible, cela lui donnait plutôt l'air ébahi. D'ailleurs, dans son mouvement, il ne trouva rien de mieux que de donner un grand coup dans le sachet de pop-corn, qui vola dans les airs, envoyant du maïs soufflé un peu partout.

Sautant lestement à bas de l'arbre, il secoua sa chemise en pestant. Evidemment, il était doué, il fallait absolument qu'il renverse ce sachet. Levant les yeux au ciel devant son erreur, il observa le désastre. Au pied de l'arbre, le carton avait explosé libérant le paquet, encore à moitié plein. Le maïs soufflé était éparpillé autour du pêcher, signalant leur passage aussi sûrement qu'un panneau indicateur. Question discrétion et "nous ne sommes jamais venus ici", ça se posait mal. Dans l'arbre, le résultat était à peu près le même, et le sucre contenu dans le paquet faisait un emballage de sucre glace au pêcher. Esthétique peut être, mais intelligent sûrement pas. En tant que Courtenay, Alex trouvait ça parfaitement stupide, d'autant qu'on pourrait peut être remonter à eux, si on faisait le tri de qui n'était pas en cours à cette heure là, et susceptibles de se trouver dans le verger.

Sortant sa baguette, il marmonna un "Aguamenti", et un fort jet d'eau sortit de sa baguette. La pointant vers le sol, il balaya en quelques instants le pop-corn éparpillé. Puis, il pointa vers l'arbre sa baguette, et arrosa les branches, avant de terminer par la fouche centrale. Il entendit alors un cri incrédule. Il arrêta immédiatement le sortilège, et résista à la tentation de se cogner la tête contre le tronc. Alix. Dans l'arbre. Il l'avait totalement oublié. Il la vit le rejoindre à terre, trempée et ébahie. Elle ruisselait, et la scène était tellement... incohérente que ce fut plus fort que lui : il était mort de rire. Conscient que cela n'arrangeait pas son cas, il marmonna un :


- Euuuuuh... Désolé.

Qui n'allait sûrement avoir aucun effet, d'autant qu'il continuait de rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alix Vannier
Sixième année ArmagnacavatarSixième année Armagnac
Messages : 25
Date d'inscription : 08/12/2011
MessageSujet: Re: Chute inoubliable [PV : Alix]    Mer 1 Fév - 0:07

Alix regardait suspicieux le Courtenay alors qu'elle terminait son petit numéro volontairement exagéré. Le jeune homme était redevenu sûr de lui, il avait même l'air prêt à éclater de rire. L'armagnac avait donc sa réponse : l'air gêné d'avant n'avait rien de naturel. Réalisant cela, elle eut un sourire goguenard : il avait donc joué la comédie. C'était pourtant ridicule, selon la jeune fille, de faire semblant d'être embarrassé pour tester une fille (car il n'était pas difficile maintenant de deviner que c'était ça le but de la manoeuvre), surtout si cela ne collait pas avec le reste du caractère.

Lorsqu'Alexandre finit par hausser les épaules, ce fut la confirmation définitive de ce que pensait Alix. Alors que les deux amoureux d'en-dessous, qui n'étaient décidément pas des lumières, partaient tranquillement, Alix laissa délibérément sa main traîner sur la bouche du Vert, pour voir ce qu'il en ferait. Ce dernier l'enleva délicatement et la garda quelques secondes dans la sienne, arborant un sourire en coin. Le même sourire amusé s'étira sur les lèvres de la jeune sorcière. Apparemment il avait décidé de jouer lui aussi, mais dans un registre différent de celui qu'il avait précédemment amorcé. Là, il jouait le jeu d'Alix.


- Je crois qu'ils sont partis., murmura-t-il avec un air angélique, alors qu'ils n'avaient plus besoin de se chuchoter à l'oreille désormais.

L'expression qu'il avait prise n'avait rien de convainquant et ressemblait plus à une farce ! Alix se mordit la lèvre pour ne pas éclater de rire, mais finalement ne put s'en empêcher lorsque le jeune homme fit tomber le pop-corn dans son empressement à se pencher vers elle. De toute manière, la jeune fille n'avait eu aucune intention de tenir son rôle très longtemps. Elle ne se départit pas de son hilarité, alors qu'Alex descendait admirer les dégâts. Les grains de maïs soufflés étaient éparpillés dans tous les sens, et l'arbre était recouvert de sucre. Ce n'était pas très discret et il allait devoir régler cela avant de partir.
Tandis qu'Alexandre commençait déjà à nettoyer le sol, Alix se tourna sur sa gauche pour récupérer son sac qu'elle avait bien calé dans la fourche centrale. Soudain, un jet d'eau glacée l'atteignit et la trempa entièrement en 2 secondes. Elle laissa échapper un cri de surprise sur le coup, et le jet s'arrêta presque aussitôt. La jeune fille redescendit lestement de l'arbre et fixa Alexandre d'un air à mi-chemin entre l'incrédulité et l'indignation. Cet imbécile l'avait soit oublié (en moins d'une minute ?!), soit l'avait fait exprès. Dans les deux cas, il ne devait pas s'attendre à ce qu'Alix saute de joie.


- Euuuuuh... Désolé.

Mais bien sûr, alors qu'il était quasiment écroulé de rire devant elle. Alix fronça les sourcils, mais ne mit pas longtemps à réagir. Elle n'allait pas être furieuse pour s'être fait tremper un jour pareil (il avait de la chance qu'il fasse très chaud !), mais elle n'allait pas non plus laisser passer ça aussi facilement. D'un geste vif comme l'éclair, elle sortit sa baguette et lança un "Diffindo !" en direction d'une pêche trop mûre qui pendait au-dessus d'eux. Le fruit alla directement s'écraser sur la tête du jeune Courtenay, s'étalant magnifiquement sur sa chevelure et son visage. Le visage d'Alix perdit toute trace de mécontentement et elle éclata de rire.

- Tu l'as cherché !, se moqua-t-elle en voyant Alex retirer de la chaire de pêche de ses cheveux, puis ajouta d'un ton narquois : Franchement, si faire semblant d'être niais et timide c'est ta technique avec les filles, t'es déjà mal barré, mais alors en plus les asperger, c'est pas ce qu'il y a de mieux non plus.

Alix raillait le Courtenay sur ses techniques de drague avec un grand sourire moqueur. Elle ne marchait pas à ce genre de comédie, tout comme les baratineurs obtenaient rarement ses faveurs. Elle n'était pas une de ces tartes qui se laissaient avoir par des paroles sucrées. Elle savait jouer au jeu de la séduction, mais sans jamais partir dans le mensonge pratique et la fausseté flatteuse. Elle avait quelques amis du genre d'Alexandre, mais elle se moquait souvent d'eux, et surtout des greluches qui tombaient dans leurs filets. Si Alexandre espérait attiser son intérêt, il allait devoir s'y prendre autrement.
La jeune fille essora ses cheveux puis sa robe tranquillement, ravie de sa petite vengeance. Elle allait devoir se changer avant d'aller à son dernier cours de la journée, qu'elle comptait bien suivre (la métamorphose, cela ne se ratait pas !).


[HJ : Et vlan, une pêche dans la face, une ! XD *Alix est assez fière.*...Je pense qu'on peut gentiment amorcer la clôture, si ça te va ?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Morel
Septième année CourtenayavatarSeptième année Courtenay
Messages : 109
Date d'inscription : 21/09/2011
Localisation : A la plantation, bien sûr !
MessageSujet: Re: Chute inoubliable [PV : Alix]    Mar 14 Fév - 19:18

Alix le dévisagea, stupéfaite. Ses excuses totalement gâchées par le fait qu'il était écroulé de rire n'eurent pas d'autre effet que de lui faire froncer les sourcils. Elle ne semblait pas furieuse ou profondément énervée, juste... revancharde ? Mieux valait s'éloigner prudemment du pêcher. Le temps que cette pensée arrive à l'esprit d'Alex, il était déjà trop tard. D'un geste leste, Alix avait sorti sa baguette et lancé un prompt Diffindo vers une branche du pêcher situé pile au dessus d'Alex. Il n'eut pas le temps de lever la tête voire quelle était précisement la victime de ce sortilège, la réponse lui arriva... en pleine figure. Une pêche bien mûre, bien poisseuse et infâme. Essuyant avec sa manche le jus légèrement acide qui lui coulait dans les yeux, il entreprit de retirer les morceaux de chaire qui restaient dans ses cheveux, jetant un regard dubitatif à Alix. Ce regard dubitatif étant encore une fois gâché par le fait qu'il riait toujours.

- Tu l'as cherché !

Oui, ça, c'était un peu vrai. D'autant que la scène devait être cocasse pour la jeune fille, qui constatait le désastre du haut de son arbre. Franchement, quitte à se recevoir une pêche en pleine poire (Alex était doué pour les jeux de mots vaseux), il se dit qu'il aurait tout de même pu faire exprès de l'asperger. Déjà, Alix reprenait :

- Franchement, si faire semblant d'être niais et timide c'est ta technique avec les filles, t'es déjà mal barré, mais alors en plus les asperger, c'est pas ce qu'il y a de mieux non plus.


Hahaha. Mais bien sûr. Alix lui adressa un grand sourire goguenard, essorant ses cheveux roux malmenés par la trombe d'eau, et sa robe. Tous deux allaient sûrement devoir faire une halte par leur salle commune respective, s'ils comptaient se présenter en cours ensuite. L'une complètement trempée, et l'autre couvert de pêches. Belle équipe, franchement. Il répliqua alors, le sourire aux lèvres :

- D'abord, je ne suis pas niais.


Cela paraissait puéril dit comme ça, mais Alex, qui avait toujours sa baguette à la main, commençait à se rapprocher innocemment de l'arbre. Alix suivait son manège des yeux. Durant quelques secondes, il fit mine d'admirer la vue sur le verger qu'offrait la petite esplanade sur laquelle ils étaient, avant de se retourner et lancer lestement un "Diffindo Maxima !" en visant le pêcher. Aussitôt, les pêches contenues commencèrent à partir en tous sens. Volontairement, Alex les fit dévier quand elles s'approchèrent de l'Armagnac. Ainsi, soit Alix les évita avec adresse, soit elles se posèrent au sol sans problèmes.

Alix parut surprise de ne pas se faire bombarder par l'avalanche de fruits. Ils étaient, à une ou deux exceptions près, tous trop mûrs, et immangeables par conséquent. Le Veneur avait du être trop occupé par les préparatifs du carrousel pour s'occuper des quelques arbres tout au fond du verger, qu'il avait sûrement laissé germer sans se poser de questions. Heureusement pour Alex, qui n'aurait pas réalisé son plan si les fruits avaient été mûrs. Il adressa un sourire angélique à la jeune fille qui regardait avec suspicion le tas de fruits.

Artistiquement déposés, on ne pouvait pas le nier. Ils formaient une pyramide parfaite. Pas très haute, l'arbre n'étant pas aussi grand que les hauts pêchers qu'on voyait depuis les baies vitrées du réfectoire, mais tout de même. Juste en face d'Alix. Une fois qu'on avait réalisé ça, l'idée d'Alex devenait extrêmement simpliste. Il ne chercha même pas à voir si Alix avait incanté un bouclier autour d'elle (c'était d'ailleurs sûrement le cas, prudence s'imposait devant le numéro que venait de réaliser Alex), il visa le sol, recouvert de brins d'herbe et de quelques fleurs de pêcher, qui se te trouvait pile entre Alix et la pile de pêches..


- Glacius !

Sous l'action du sortilège, le sol se congela, devenant glissant et verglacé. Bref, impossible de rester debout sans glisser, cela formant ainsi un magnifique tobbogan jusqu'à la pile de fruits, permettant à Alix de faire un magnifique plongeon au milieu des pêches mûres. Quand elle releva la tête, ils étaient deux à avoir les cheveux recouverts de morceaux de pêches mûres. Cette fois, Alex était littéralement mort de rire, ce qui fait qu'il ne pensa même pas à invoquer un bouclier pour se protéger des représailles qui n'allaient sûrement pas tarder pour s'abattre sur lui.

Les sortilèges continuèrent quelques instants, puis des bruits de pas, de voix, retentirent. Ils stoppèrent lentement leur manège. Fort heureusement pour eux, vu l'état où ils étaient, les personnes passèrent en dessous de l'esplanade sur laquelle ils se trouvaient. Sûrement des gens qui coupaient par le verger pour se rendre aux serres. Quoi qu'il en soit, rester ici ne devenait plus une si riche idée. Les deux heures de cours devaient être largement finies, et des gens pouvaient venir roucouler ici, profitant d'une heure sans classe, ou passer par ici pour se rendre au stade (ou plus probablement faire un échange illicite avec un Courtenay dans la forêt). Ou pire, le Veneur.

Bref. Les mêmes réflexions avaient du se faire dans l'esprit d'Alix, car tous deux ramassèrent leurs sacs, hésitant toutefois à abandonner la partie dans laquelle ils venaient de s'engager.


- En tout cas... Si tu veux une "revanche"... Moi je suis partant.

Ce qui laissait sous entendre qu'Alex avait gagné, aberration profonde. Il était à peine ridicule à proclamer sa victoire, avec encore de la pêche et quelques grains de pop-corn sur ses habits et son sac. Surtout qu'on ne pouvait parler de vainqueurs ni pour l'un ni pour l'autre. Mais bon. L'orgueil d'Alex, démenti par le sourire moqueur qu'il arborait, l'empêchait de présenter les choses autrement.

[H.J. : Boooooooon. Alors tout d'abord désolée-désolée-désolée pour le monstrueux retard. J'ai été très occupée ces derniers temps, et... bref. >< affraid pale
Bref. Si mon post ne te va pas, envoie moi un mp. ^^' Je suis partie sur le principe qu'on allait vers la clôture, d'où la fin du post, mais tu as laaaaaargement le temps de lancer tous les sortilèges que tu veux avant de passer à cette partie de mon post. :p J'ai tendu une perche pour le futur topic "duel de sortilèges" sur lequel on s'était mis d'accord. Et... voilà. Si ça ne te va pas, si tu ne veux pas qu'on parte trop dans les sortilèges, si la fin ne te convient pas ou arrive trop tôt --> mp. ^^
Et encore désolée pour le retard. --' ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Chute inoubliable [PV : Alix]    

Revenir en haut Aller en bas
 

Chute inoubliable [PV : Alix]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Effet d'Obama; la chute de l'indice Dow Jones
» FLASH,ALIX FILS-AIME KITE BATO A
» lourde chute pour allan jlr
» chute du roi a EBLY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: >---{Le château}--- :: >---{Le deuxième étage}--- :: >--{Classe d'histoire de la magie}----
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit