AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Plaisirs culinaires en perspective ! [Libre à tous]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alix Vannier
Sixième année ArmagnacavatarSixième année Armagnac
Messages : 25
Date d'inscription : 08/12/2011
MessageSujet: Plaisirs culinaires en perspective ! [Libre à tous]   Mer 14 Déc - 18:26

La fête de l'Automne ! Le banquet de la fête de l'Automne surtout ! Pour Alix, c'était promesse de desserts et gourmandises à profusion.
L'après-midi, elle avait assisté comme tout le monde au carrousel : c'était sympa, mais un peu longuet à son goût, elle avait hâte que la soirée arrive. Elle avait tenté de s'échapper des gradins discrètement, malheureusement l'Intendant l'avait surprise à la sortie des écuries et l'avait sommée de retourner s'asseoir immédiatement, la soupçonnant de vouloir profiter de l'inattention générale pour commettre un mauvais coup.
Finalement, le spectacle s'était terminé et les élèves étaient retournés dans leur dortoir respectifs pour se changer, Heureusement, pas de code vestimentaire stricte pour cette fête-là. Alix enfila donc un short en jeans, avec sa grosse ceinture, par-dessus des collants verts foncés. Un simple t-shirt noir, ses bottes style cowboy, ses yeux étaient déjà maquillés de noir et elle y ajouta un trait de crayon vert. Elle se donna un rapide coup de brosse, attachant une partie de ses cheveux roux orangés en une demie-queue de cheval, et elle fut prête. Contrairement à la majorité des filles, cela ne lui avait pas pris plus de dix minutes. Elle descendit dans la salle commune et un tornade blonde lui fondit dessus.


- Lili ! Tu es prête ? J'ai faim !

- Oui, c'est bon, on y va. Mais tu sais, le banquet ne va pas commencer avant un moment.

- Je sais, mais peut-être qu'il y aura des restes du buffet de cet après-midi.

Alix éclata de rire. Si elle était très gourmande, son meilleur ami était pire. Les deux comparses partirent joyeusement en direction du réfectoire, leurs estomacs mus par une intention commune.
Juste devant les grandes portes, Matthias s'immobilisa.


- Mince ! J'ai oublié que j'avais dis à Oli' que je le rejoindrai devant sa salle commune. Désolé !, dit-il en tournant les talons avec un sourire d'excuse pour Alix.

- T'as vraiment une mémoire de truite ! On se retrouve plus tard.

La jeune fille fit un signe à son ami qui partait déjà en courrant.
Elle saisit une coupe de champagne offerte par les elfes à l'entrée du réfectoire et pénétra dans la salle qui grouillait déjà d'élèves. Elle se faufila entre les gens, en bousculant involontairement quelque uns au passage, et laissa échapper un :

- Quel dommage qu'on n'ait le droit qu'à un petit verre., en jetant un coup d'oeil au sien qui se vidait gentiment.

[HJ : Ce sujet est ouvert à TOUT le monde ! Donc n'ayez pas peur, faites-vous plaisir, venez me parler, je ne mords pas (tout de suite Razz).]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria De Bourbon
Sixième année ContiavatarSixième année Conti
Messages : 66
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 22
Localisation : dans un couloir
MessageSujet: Re: Plaisirs culinaires en perspective ! [Libre à tous]   Mar 27 Déc - 5:05

Le carrousel avait été très divertissant, tous et chacun avait exécuter son rôle à la perfection, enfin c'est ce que pensait les spectateurs, qui eux ne connaissent pas ceux qui était prévu. Victoria n'avait pas cessé de répéter ça aux filles de son armoirie, plus d'une faisaient parti du carrousel et elle ne parlais que de ça. Vickie était contente qu'il soit fini, d'une part parce qu'il était réussi et de l'autre parce qu'elle allait enfin ne plus en entendre parler, enfin encore une semaine de plus et c'était fini, le temps que chacune se plaignent qu'elle n'avait pas le menton assez relevé à tel ou tel moment de la chorégraphie et on n'en entendrait plus trop parlé, ou pas aussi souvent en tous cas. Elle avait peut-être l'air de se plaindre mais pour Victoria c'était de la torture d'entendre parlé du carrousel tout le temps, surtout quand elle devait passer son temps à leur dire que non tous se passera bien. Bref à la fin de ce spectacle tous les élèves devaient retourner dans leur dortoir pour se préparer pour le banquet. Vickie était une des premières à partir se préparer.

Sachant qu'il y allait avoir tous les élèves qui y serait et que lorsqu'il il y a beaucoup de gens lors d'un banquet, surtout quand ce sont des élèves la nourriture fini toujours par voler, Victoria décida donc de s'habiller simplement, elle sorti une petite robe noir style bustier qu'elle assortit avec des chaussures en dentelle noir à talons aiguilles, elle se refrisa grossièrement les cheveux à l'aide de sa baguette magique et elle intensifia son regard vert par un maquillage façon noir charbonneux. Puis elle se dirigea vers la sortit de sa salle commune et parti en direction du réfectoire. À peine arriver devant les portes de la salle qu'elle entendit Antoine lui dire:

-C'était long!

-Mais tu sais bien qu'une fille comme moi doit se faire attendre. Dit elle en riant.

Antoine se contenta de la pousser et lui faisant son plus beau sourire.

-Bon allez on y va parce que j'ai un rendez vous qui m'attend.

-Et qui est-ce?

-Je ne sais pas encore mais quand je le saurais tu sera la première à le savoir.

Vickie se mit à rire et le poussa dans le réfectoire.

-Allez on se revoit plus tard, ne fais pas attendre ta demoiselle. Dit elle en rigolant.

Victoria pris une coupe de champagne donnée par les elfes de maison, salua quelques personnes en se faufilant dans la foule quand elle aperçu Alix, elle alla la voir et arrivée à sa hauteur elle lui donna un petit coup de hanche avant de dire:

-Et moi qui pensait te trouver habillée avec l'uniforme de l'académie, tu l'aimes tant. Dit elle sur un ton tout à fais sarcastique.

-Quel dommage qu'on n'ait le droit qu'à un petit verre.

-Petite soulonne va. C'est vrai qu'il devrait en donner plus d'une coupe. Au fait il n'y a toujours pas eu de fêtes depuis notre arriver, mais qu'attendent les armagnacs pour en faire une?

Il était vrai que Vickie aimait les fêtent et que personnes n'en avait fais depuis la rentré. En fait l'ambiance était pas à son meilleur, l'intendant punissait toute forme de mauvais coups depuis le début de l'année ce qui limitait les actions des armagnacs.

[HJ: le poste n'est pas très fourni je m'en excuse, mais bon c'est le début.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Morel
Septième année CourtenayavatarSeptième année Courtenay
Messages : 109
Date d'inscription : 21/09/2011
Localisation : A la plantation, bien sûr !
MessageSujet: Re: Plaisirs culinaires en perspective ! [Libre à tous]   Jeu 29 Déc - 10:05

Sept heures moins cinq. Le banquet de la fête d'automne. Le carrousel avait eu lieu un peu plus tôt dans l'après-midi. C'était là qu'il avait complimenté Mélisende, qui y prenait part, et leur conversation s'était terminée par ce qu'il l'invite à l'accompagner au banquet. Ils s'étaient donnés rendez-vous à sept heures dans le hall, et Alex l'attendait, fidèle au poste.

Pour l'occasion, un effort vestimentaire était suggéré. En temps normal, Alex n'avait que faire de son apparence, quand bien même cela lui vaudrait une heure de colle de ne pas porter la cravate et la veste de son uniforme. Malheureusement pour lui, les fêtes de l'académie avaient une importance toute particulière pour les filles, et il était fortement déconseillé de venir en jean si on tenait à garder sa petite amie ou la fille que vous voudriez bien qu'elle le soit. Donc Alex, réputé en la manière, évitait ce genre de stupidités. Il avait donc choisi une sobre chemise à fines rayures gris-bleu foncées, avec un gilet gris sans manches, et un pantalon de la même couleur. Alex avait hésité jusqu'au moment de quitter le dortoir, puis avait finalement opté pour une cravate bleu marine.

Il descendit l'escalier de marbre qui menait au réfectoire. A l'entrée du réfectoire, des elfes se tenaient postés, portant chacun un plateau d'argent recouvert de coupes de champagne. Alex jeta un regard circulaire, mais pas de trace de Mélisende, ni d'une robe orange. Il saisit une coupe, et s'avança, restant à l'entrée du réfectoire, surveillant du regard l'escalier de marbre.

Apercevant à côté de l'autre porte des personnes de sa connaissance, il se dirigea vers elles. Alix, l'Armagnac avec qui il avait prévu, quelques jours auparavant la fête surprise, et Victoria, la Conti rencontrée à Jouvenceaux.


- Bonsoir, lança t'il en entrant dans le petit cercle.

Les deux le saluèrent en souriant. Il jeta un autre regard vers la porte, et entendit la dernière remarque de Victoria :


- Au fait il n'y a toujours pas eu de fêtes depuis notre arriver, mais qu'attendent les armagnacs pour en faire une?

- Oui c'est vrai. On s'ennuie à mourir. Pourquoi les Armagnacs n'organisent ils pas ça ?


Souriant, il but une gorgée de coupe de champagne pendant qu'Alix et lui échangeaient un regard amusé. Quand il se retourna, Mélisende passait les portes du réfectoire, et il s'avança vers elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alix Vannier
Sixième année ArmagnacavatarSixième année Armagnac
Messages : 25
Date d'inscription : 08/12/2011
MessageSujet: Re: Plaisirs culinaires en perspective ! [Libre à tous]   Jeu 29 Déc - 22:18

Alix cherchait dans la foule un visage qui pourrait lui être familier, mais un groupe de pimbêches de Montmorency lui obstruait la vue. La jeune fille pesta contre ces idiotes de violettes, qui piaillaient à qui mieux-mieux, et se déplaça de quelques pas. Elle sentit alors qu'on lui donnait un coup de hanche et elle reconnut bien vite l'auteur.

-Et moi qui pensait te trouver habillée avec l'uniforme de l'académie, tu l'aimes tant.

Alix eut d'abord une moue ironique, puis répondit d'un ton léger :

- La 1ère chose que je ferai, à la minute où mes études seront finies, ce sera de brûler cette horreur !

Elle fit un grand sourire à Victoria pour montrer à quel point elle était sérieuse là-dessus et s'en réjouissait. Quoiqu'elle pourrait aussi le revendre à des élèves plus jeunes : elle savait qu'il y avait quelques Mercoeur qui achetaient toujours des uniformes de seconde main. Un peu d'argent en récompense de ces sept longues années à porter cette monstruosité vestimentaire ne serait pas du luxe !

-Petite soulonne va. C'est vrai qu'il devrait en donner plus d'une coupe.

La jolie rousse lui lança un regard signifiant "t'es pas mieux !".

- Alors que c'est open bar pour les profs ! Celui d'Astro sera cuit avant qu'on commence à manger., dit-elle en faisant un signe de tête en direction du vieux sorcier qui se servait sa 3ème coupe, puis en rigolant elle ajouta : C'est une injustice...contre laquelle les Armagnacs vont se battre ce soir !

Alexandre arriva sur ces entrefaites et Alix le salua chaleureusement. Ils s'étaient rencontrés quelques jours avant et, depuis, les préparatifs pour leur fête clandestine allaient bon train...dans le plus grand secret toutefois !
Coïncidence : Victoria mentionna pile à ce moment-là le manque de soirées des temps derniers. Alex en rajouta une couche avec un grand plaisir.


- Au fait il n'y a toujours pas eu de fêtes depuis notre arriver, mais qu'attendent les armagnacs pour en faire une?

- Oui c'est vrai. On s'ennuie à mourir. Pourquoi les Armagnacs n'organisent ils pas ça ?


Le jeune homme et Alix échangèrent un rapide regard de connivence, et un sourire mutin s'étira sur les lèvres de la jeune fille.

- Toujours à nous de faire tout le boulot, hein !, répondit-elle d'un ton amusé.
Puis, prenant un air faussement las et poussant un soupir affecté, elle continua :
En fait, les fêtes ne nous intéressent plus, on préfère étudier.

Une lueur malicieuse brillait dans le regard à mi-chemin entre le vert et le gris de la demoiselle. Personne ne pouvait croire une énormité pareille !
Tandis que le Courtenay s'éloignait du petit groupe, Alix se pencha vers Vic et chuchota à son oreille.


- Je te parie 5 noises qu'il revient avec une fille.

Si Morel ne lui avait semblé que vaguement familier par le Quidditch au départ, elle avait ensuite réalisé que c'était lui le cultivateur sexy dont parlait plusieurs filles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélisende Delaunay
Sixième année ContiavatarSixième année Conti
Messages : 39
Date d'inscription : 21/08/2011
Age : 22
Localisation : Beauxbâtons
MessageSujet: Re: Plaisirs culinaires en perspective ! [Libre à tous]   Mar 3 Jan - 12:26

- Mais pourquoi tu ne resterais pas avec moi?

- Parce que si tu impose une duègne à Alexandre, tu vas passer pour une sotte petite fille sage ou une dinde qui manque d'assurance. Je ne te tiendrai pas la chandelle cette fois.

Agathe était catégorique tandis qu'elle finissait de relever une des longues mèches abondamment bouclées de Mélisende pour l'incorporer dans un joli chignon retenu par de petites colombes de porcelaine.

- Tes cheveux ont encore poussé! C'est incroyable, bientôt je vais devoir te les couper tous les quatre jours!

- Plainds-toi donc! Tu adores jouer à la coiffeuse!

D'un air plus grave, Agathe questionna :

- Et Alexandre? Tu crois qu'il aimera ça de jouer à la coiffeuse?

Mélisende releva un visage surpris.

- Pourquoi tu dis ça?

Agathe eut une moue sarcastique.

- Allons, tu sais très bien de quoi je parle ma grande. Que tu le veuilles ou non, tu es une hybride. Et un jour ou l'autre il faudra bien que tu avoues à Alexandre que tu as du sang de centaure dans les veines...

Mélisende eut un regard noir pour son amie.

- Ce n'est pas très indiqué au premier rendez-vous... Et puis vu les circonstances, je garderai ça pour moi tant que je le peux. Après tout, à part mes cheveux qui poussent à une vitesse grand V, je n'ai qu'un peu de corne sur la plante des pieds. Ca aurait pu être pire, tu ne crois pas?

- Comme ta soeur peut-être? C'est vrai qu'avoir une queue et une paire de sabots, c'est pas le top pour draguer.

Mélisende se fâcha presque.

- Ne parles pas de ma soeur comme ça! Elle n'y peut rien et ça la blesse profondément.

- Je n'ai pas voulu être méchante. Simplement réaliste.

Agathe se radoucit alors.

- Allons ma biche, ne fait pas cette tête-là. Après tout, ce n'est jamais que le premier rendez-vous. Si ça tombe ça n'ira pas plus loin et dans ce cas, le problème de ton hybridation ne se posera pas.

Mélisende eut un regard pour elle qui signifiait quelque chose comme "Ce que tu peux être encourageante!" mais Agathe faisait déjà une pirouette pour se sortir de cette discussion épineuse. Elle poussa Mélisende hors du dortoir et lui donna son dernier conseil de la soirée.

- Tu ferais mieux de filer. Il est passé sept heure et Alexandre doit déjà t'attendre.

- Tu ne viens pas avec moi?

- Je te rejoindrai plus tard, je n'ai pas fini de me préparer, mentit-elle.

Puis sans lui laisser d'autre occasion de répondre, Agathe claqua la porte de leur chambre et Mélisende se résigna à rejoindre le hall d'entrée. Elle n'y vit pas Alexandre et un petit stress l'envahit. Elle se dit qu'il devait surement l'attendre à l'intérieur du réfectoire. Elle franchit les portes et jeta sur la salle un regard circulaire. C'est alors qu'elle l'aperçut, dans le coin du réfectoire opposé à celui où les professeurs tous plus élégants les uns que les autres savouraient des bouchées d'un air grave. Alexandre l'aperçut à son tour, lui adressa un sourire et vint vers elle. Elle lui rétorqua le plus charmant de ses sourires et attendit qu'il soit suffisamment près pour lui lancer un "Bonsoir" timide mais non moins absolument exquis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria De Bourbon
Sixième année ContiavatarSixième année Conti
Messages : 66
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 22
Localisation : dans un couloir
MessageSujet: Re: Plaisirs culinaires en perspective ! [Libre à tous]   Mer 4 Jan - 19:49

-La 1ère chose que je ferai, à la minute où mes études seront finies, ce sera de brûler cette horreur !

Alix lui dit ceci avec un grand sourire, Vickie ne pouvait pas douté de la sincérité des paroles d'Alix quand elle parlait de son très chère uniforme bleu.. Elle lui rendit son sourire en riant, Victoria était de bonne humeur et ça se voyait, elle était plutôt enjouée en ce moment. Alors qu'elle rappelais à Alix que celle ci était une sympathique petite alcoolique, l'armagnac lui lança un regard du style c'est toi qui me dit ça, puis elle ajouta:

-Alors que c'est open bar pour les profs ! Celui d'Astro sera cuit avant qu'on commence à manger...C'est une injustice...contre laquelle les Armagnacs vont se battre ce soir !


-Tous les ans il nous fait le coup, à croire qu'il ne sait pas boire correctement devant ses élèves.

À chaque fêtes c'était la même chose, à la fin de la soirée il se retrouvait ivre, ce n'était pas très grave mais pour sa dignité de professeur devait en prendre un coup, en fait pour les élèves c'était plutôt drole de le voir dans un état comme le sien et puis ça faisait quelque chose en plus à raconté le lendemain. Victoria ajouta:

-Tu me fera un signe si jamais tu as besoin de moi pour contrer cette injustice. Dit elle en pouffant de rire.

C'est à ce moment qu'Alexandre arriva, Victoria le salua à son tours en souriant, depuis leur rencontre à Jouvenceaux pas mal de choses c'était passée. Alors qu'elle disait à l'armagnac qu'ils n'avait pas eu de fêtes depuis longtemps il commenta:

-Oui c'est vrai. On s'ennuie à mourir. Pourquoi les Armagnacs n'organisent ils pas ça ?

Alix et Alexandre échangèrent un regard mutin, Victoria ne comprenant pas pourquoi ils faisaient tout ceci, elle se contenta d'hausser les sourcil ainsi que les épaules avant de boire une petite gorgée de son champagne. Tandis que la jeune rousse répondait:

-Toujours à nous de faire tout le boulot, hein !...En fait, les fêtes ne nous intéressent plus, on préfère étudier.

-Mais bien sûr et tu va aussi me faire croire que c'est les lusignan's et les mercoeur's qui vont organiser la fête du siècle?

C'était gros comme une maison mais ça avait quand même bien fait rire Vickie. À ce moment là Alexandre s'éloigna pour aller rejoindre quelqu'un d'autre, la jeune fille ne pu s'empêcher de penser qu'il aurait au moins pu dire au revoir avant de partir, non mais quel impoli. Alix se pencha et et chuchota:

-Je te parie 5 noises qu'il revient avec une fille.

-Si tu veux mon avis ca sert à rien de parier la dessus, c'est évident qu'il revient avec une fille.

Elle prit une légère pause, soupira comme si le fait qu'il revienne avec une fille était d'un banal puis elle continua:

-Moi je dit qu'on devrait plutôt parier sur la couleur de cheveux de la fille, dit elle en souriant. Je te parie qu'elle est blonde.

En même temps vu le nombre de petite blondinette à dentelle qu'il y avait à l'académie, il y avait de forte chance qu'elle gagne son pari. Et non la jeune fille ne se percevait pas comme une fille à dentelle, pour elle les vraies filles à froufrous était des petite filles ''parfaites'' habillées de rose et de veste en dentelle, qu'elle idée de mettre une veste en dentelle, à la base une veste c'est fait pour avoir chaud et dans la dentelle il y a des trous donc avec une veste en dentelle tu as quand même froid, bref c'était illogique. Suite à cette longue pensée sur la dentelle Victoria jeta un rapide coup d'oeil pour voir qui était la fille que le coutenay était parti voir. Voyant qu'Alex parlait avec Melisende, elle fit d'un air triomphant:

-J'ai gagné!

En plus Mélisende était une brai blondinette, quoi que Vickie ne la connaissait pas vraiment donc elle évitait de la juger trop facilement.

[HJ: oui bon j'était inspirée par la dentelle ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Morel
Septième année CourtenayavatarSeptième année Courtenay
Messages : 109
Date d'inscription : 21/09/2011
Localisation : A la plantation, bien sûr !
MessageSujet: Re: Plaisirs culinaires en perspective ! [Libre à tous]   Ven 6 Jan - 19:56

[H.J. : Mais qu'est ce que vous avez tous contre la dentelle ? xD ]

Alexandre fit quelques pas devant les battants de la porte. Toujours pas de trace de Mélisende. Il maugréa, et dessera légèrement le noeud de sa cravate. Se retournant, il aperçut alors la jeune fille. Vêtue de la robe orange dont elle lui avait parlé, les cheveux bouclés, relevés en un chignon sophistiqué, maintenu par de petites colombes de porcelaine. Il s'avança vers elle, et la prenant au passage sur le plateau, lui donna la coupe de champagne à laquelle chaque élève avait droit, et qu'elle n'avait pas encore prise.

- Tu es magnifique, comme prévu, commenta t'il avec un sourire, rappelant ainsi le compliment qu'il lui avait fait plus tôt dans l'après-midi.

Elle lui adressa un sourire charmant, et, la prenant discrètement par le bras, il la ramena vers le petit groupe constitué d'Alix et de Victoria. Cette dernière adressait d'ailleurs un sourire triomphant à Alix :


-J'ai gagné!

Alex plissa les yeux, mais ne demanda pas ce qu'elle avait gagné, sachant pertinemment que cela avait sûrement un rapport avec Mélisende, évitant ainsi de gêner cette dernière. Il ne jugea pas utile de faire les présentations : même si elles n'étaient pas amies, les trois filles se connaissaient au moins de vue, et avaient des cours en commun. Un moment de flottement s'introduit quelques instants parmi le groupe, qu'Alex choisit de rompre, reprenant le sujet introduit alors qu'il partait retrouver Mélisende :

- On parlait de fêtes, non ? Il faut reconnaître qu'on ne peut pas compter sur les Armagnacs... Franchement, qu'est-ce qu'ils peuvent bien attendre ?

Il s'était tourné vers Mélisende, pour lui demander son avis, mais avait juste avant adressé un regard entendu à Alix. Depuis le début, le second degré planait sur leur conversation, tout à fait banale au premier abord. Alex sirota une gorgée de sa flûte de champagne, pendant que les trois filles commentaient sa remarque.

- Vous avez vu ? Le prof d'astronomie est complètement fini pour ce soir...

Effectivement, le professeur, qui avait commencé à se saouler depuis le début de la soirée, était maintenant affalé sur une chaise, observant ses élèves d'un air éthéré, sous les regards surpris, voire dédaigneux de ses collègues. Cela n'avait en soit, rien de surprenant, c'était l'attitude qu'il avait lors de la plupart des fêtes de l'académie. Alex chercha un sujet de conversation plus ou moins intéressant, qui, si possible, lui donnerait l'air d'être au courant de quelque chose. Il eut un petit sourire. En tant que meneur des Courtenay, il mettait un point d'honneur à être informé de tout évènement nouveau avant les autres, que ce soit dans l'académie, ou même le monde des sorciers en général. Sauf que des rumeurs couraient dans l'académie, et que lui ne savait presque rien de concret. Aussi résolut il de se renseigner, en posant le sujet comme une discussion anodine :

- Sinon... Vous êtes allées à Jouvenceaux, récemment ? Il paraît que c'est un peu le bazar en ce moment...

Il avait tout et rien dit en une seule et même phrase. On pouvait croire qu'il était informé de ce qui s'y passait, même s'il n'en savait pas plus que les bruits de couloirs : des hybrides pourchassés se dirigeraient vers le village, voire l'académie, ce qui mettait la directrice et le corps professoral dans une situation délicate. Alex voulait voir si les trois filles étaient plus au courant. Il appuya plus longuement son regard sur Alix, car une Armagnac devait, par logique, être mieux informée que des Conti, mais après tout, pourquoi pas ?

- Il paraît que la directrice a même envisagé d'interdire les week-ends à Jouvenceaux pour une ou deux semaines...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alix Vannier
Sixième année ArmagnacavatarSixième année Armagnac
Messages : 25
Date d'inscription : 08/12/2011
MessageSujet: Re: Plaisirs culinaires en perspective ! [Libre à tous]   Sam 7 Jan - 19:50

-Tu me fera un signe si jamais tu as besoin de moi pour contrer cette injustice.

Alix eut un sourire mystérieux et ne répondit rien. Ils allaient voir, durant la suite de la soirée, que les Armagnacs n'étaient pas aussi "éteints" qu'ils en donnaient l'impression depuis quelques temps.
Puis Alex partit chercher ce qui allait sûrement être sa cavalière et les deux filles restants papotèrent.


- Je te parie 5 noises qu'il revient avec une fille.

- Si tu veux mon avis ça sert à rien de parier la dessus, c'est évident qu'il revient avec une fille.

Alix fit une petite moue. C'était bien pour ça qu'elle avait proposé le pari ! C'en était un gagné à coup sûr. Quand Victoria eut un petit soupir comme si c'était la chose la plus banale au monde, l'Armagnac lui lança un regard de côté : alors la réputation d'Alexandre était aussi grande que ça ?! Eh bien, eh bien, eh bien...

- Moi je dit qu'on devrait plutôt parier sur la couleur de cheveux de la fille. Je te parie qu'elle est blonde.

Alix éclata de rire et hocha la tête.

- Ok, alors moi je dis...auburn ! C'est plus piquant qu'une blonde, pis s'il devait être avec une brune, il serait en train de te draguer., répondit-elle en tirant la langue à son amie.
Elle connaissait son goût pour la séduction. Mais, tandis qu'Alex revenait vers le duo, Vic eut la joie de pouvoir s'exclamer :


- J'ai gagné !

Alix eut un sourire amusé et fit un signe de tête rapide à Mélisende pour la saluer. Elle la connaissait vaguement, elles avaient quelques cours ensemble, mais parlaient rarement ensemble. C'était un peu surprenant de voir Alexandre avec elle, la blonde Conti lui avait toujours semblé très timide...alors que le jeune homme était tout ce qu'il y avait de plus sociable. Pourquoi pas après tout, le plus improbable des tandem pouvait parfois très bien fonctionner.
Le jeune homme relança alors le sujet entamé précédemment.


- On parlait de fêtes, non ? Il faut reconnaître qu'on ne peut pas compter sur les Armagnacs... Franchement, qu'est-ce qu'ils peuvent bien attendre ?

Alix avait très bien vu le regard du jeune homme, qui continuait son petit double-jeu. Cela faisait bien rire intérieurement la jeune sorcière. Elle répondit en prenant un air las :

- Non, le problème vient plutôt du fait qu'on vous a trop gâtés, et maintenant vous en demandez trop. Comme des gamins qui mangent trop de bonbons et à qui on n'en donne pas pendant une semaine !

Imaginer les trois autres en petits obèses qui se seraient nourris uniquement de sucreries était d'ailleurs assez amusant comme image. Mais la discussion vira sur quelque chose de plus sérieux.

- Sinon... Vous êtes allées à Jouvenceaux, récemment ? Il paraît que c'est un peu le bazar en ce moment...

Alix savait très bien de quoi il parlait. Elle allait souvent au Duc de Guise, comme beaucoup d'Armagnacs...et c'était comme ça que les rouges étaient souvent au courant avant tout le monde des rumeurs du monde magique en-dehors de l'Académie. D'ailleurs Alexandre lui lança un regard plus appuyé qu'aux autres, signes qu'il le savait parfaitement. Dans le cas présent, l'exode des centaures était le centre de toutes les attentions.

- J'ai entendu dire qu'ils prévoient de chercher refuge à l'Académie durant un moment, avant de continuer vers les Alpes. C'est quand même dingue ça : un campement de rebelles qui grandit de semaines en semaines, et le Ministère ne l'a toujours pas trouvé. Ils sont vachement forts !

Alix espérait d'ailleurs que les autorités ne le trouverait pas, car elle soutenait la cause des hybrides. C'était dégueulasses de les traiter comme des animaux ! Néanmoins, elle doutait du fait que la directrice les accepteraient à Beauxbâtons. Elle semblait vouloir toujours rester neutre à tout prix et ne jamais prendre part au conflit. Pourtant il était bien connu qu'elle-même avait du sang de géant dans les veines ! Comment pouvait-elle rester de marbre ?

- Il paraît que la directrice a même envisagé d'interdire les week-ends à Jouvenceaux pour une ou deux semaines...

Là, Alix eut un reniflement dédaigneux. Rien que des bêtises à ce niveau-là. Qu'est-ce qu'il ne fallait pas entendre ? Parler des rumeurs demandait aussi de savoir démêler le soupçon de vrai du total inventé.

- Ça, par contre, ce sont des conneries. Colportées par quelques peureux ou imbéciles de Montmorency.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélisende Delaunay
Sixième année ContiavatarSixième année Conti
Messages : 39
Date d'inscription : 21/08/2011
Age : 22
Localisation : Beauxbâtons
MessageSujet: Re: Plaisirs culinaires en perspective ! [Libre à tous]   Jeu 12 Jan - 12:47

Alexandre s'avança vers elle, un sourire charmeur sur le visage. Il s'empara au passage d'une flute de champagne qu'il lui tendit spontanément. Elle la saisit avec un timide "merci" puis entendit Alexandre la complimenter :

- Tu es magnifique, comme prévu.

Mélisende se sentit rosir de plaisir. Elle crispa légèrement la main sur son petit sac, baissa la tête pour cacher un immense sourire et trempa ses lèvres dans sa coupe pour essayer de justifier ce geste enfantin. Lors qu'elle releva la tête, elle trouva enfin la force de dire :

- Merci beaucoup. Tu es très élégant toi aussi.

Elle avait volontairement omis de dire "beau", ne voulant pas assurer Alexandre de ses sentiments trop vite. Mais déjà il passait son bras sous le sien et l'entraînait vers un groupe d'amis ... ou plutôt d'amies en l’occurrence. Elle resserra légèrement sa main autour du bras d'Alexandre, tâtant d'une chaire visiblement musclée qui lui évoqua une pensée idyllique du capitaine de Quidditch de Courtenay torse nu...

Mélisende chassa cette pensée troublante d'un petit plissement de paupière. Elle put alors entendre à son arrivée, Victoria, une camarade d'armoirie avec qui elle entretenait des relations polies quoi qu'un peu indifférentes, s'exclamer :


- J'ai gagné !

Elle se vit alors gratifiée de deux sourires entendus dont le deuxième appartenait à Alix Vannier, une Armagnac enjouée et légèrement turbulente qu'elle côtoyait en cours. Mélisende ne commit pas la sottise de demander ce que Victoria avait gagné et pourquoi, elle ne s'en doutait que trop. Elle se demanda alors si le pari avait été somme toute sympathique ou si elles avaient été médisantes sur son compte. Les sourires avaient l'air franc, et les espiègleries semblaient avant tout destinées à charrier Alexandre. Mélisende se contenta donc de les saluer bien poliment avant de replonger dans le silence. En effet, une conversation abandonnée plus tôt reprenait son cours et elle devait en entendre quelques bribes avant de savoir exactement de quoi les gens parlaient.

- On parlait de fêtes, non ? Il faut reconnaître qu'on ne peut pas compter sur les Armagnacs... Franchement, qu'est-ce qu'ils peuvent bien attendre ?

- Non, le problème vient plutôt du fait qu'on vous a trop gâtés, et maintenant vous en demandez trop. Comme des gamins qui mangent trop de bonbons et à qui on n'en donne pas pendant une semaine !

Ah, les fêtes des Armagnac... Mélisende en avait souvent entendu parlé mais n'y avait jamais assisté qu'une fois. Elle avait toujours trop peur de se faire pincer par l'Intendant ou le Veneur et son caractère timide ne la poussait pas à apprécier à sa juste valeur une manifestation où le whisky Pur-Feu, le vin gnomique et la Bierraubeure coulaient un peu trop à flot. En revanche, Agathe en était une fervente adepte, n'en ratait jamais une et ne manquait jamais de lui raconter comment ça s'était passé. Mélisende n'était donc pas du tout ignorante de ces fêtes même si elle n'y était jamais allé qu'une fois dans sa vie.

Alexandre sembla se rendre compte que Mélisende n'avait pas grand chose à dire dans la conversation car il changea de sujet, délicate attention à laquelle Mélisende répondit par une oeillade attendrie.


- Sinon... Vous êtes allées à Jouvenceaux, récemment ? Il paraît que c'est un peu le bazar en ce moment...

Mélisende se sentit soudain nerveuse. Pour avoir changé, le sujet de conversation ne la mettait pas moins mal à l'aise. Elle avait elle aussi entendu cette histoire au sujet d'hybrides fuyant l'Île-de-France. Et comble du malaise, il s'agissait d'hybrides centaures... Des gens comme elle! Peut-être même y avait-il des gens de sa famille parmi eux? D'un geste frissonnant, elle resserra la légère étole de soie orangée qui couvrait ses épaules.

- J'ai entendu dire qu'ils prévoient de chercher refuge à l'Académie durant un moment, avant de continuer vers les Alpes. C'est quand même dingue ça : un campement de rebelles qui grandit de semaines en semaines, et le Ministère ne l'a toujours pas trouvé. Ils sont vachement forts !

Mélisende pâlit à l'écoute de cette nouvelle. Si ces hybrides arrivaient à l'Académie et si parmi eux quelqu'un était capable de la reconnaître, elle serait déclarée hybride au grand jour... Non pas que son état lui faisait honte mais dans le climat tendu que la société vivait, il valait mieux garder certaines choses pour soi afin d'éviter certains traits acides des Montmorency.

- Il paraît que la directrice a même envisagé d'interdire les week-ends à Jouvenceaux pour une ou deux semaines...

- Ça, par contre, ce sont des conneries. Colportées par quelques peureux ou imbéciles de Montmorency.

Mais déjà Mélisende n'écoutait plus, perdue dans ses pensées. Elle but une plus longue gorgée de champagne qui la fit tousser, attirant les regards sur elle alors qu'elle s'en serait bien passé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria De Bourbon
Sixième année ContiavatarSixième année Conti
Messages : 66
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 22
Localisation : dans un couloir
MessageSujet: Re: Plaisirs culinaires en perspective ! [Libre à tous]   Ven 27 Jan - 3:47

Victoria parlait du pari qu'elle avait fait avec Alix, l'Armagnac fit la grimace, comme si justement elle était sûre de gagner son pari, mais elle trouva tout de même drôle de parier sur la couleur de cheveux de la conquête du moment d'Alexandre.

- Ok, alors moi je dis...auburn ! C'est plus piquant qu'une blonde, pis s'il devait être avec une brune, il serait en train de te draguer.

Vickie fit une légère moue quand Alix parla du fait que s'il devait être avec une brune ça serait elle, même s'ils n'étaient plus ensemble, Victoria continuait de penser souvent à Alex, elle ne pouvait pas assurer avec certitude si c'était de l'amour ou juste de la nostalgie, mais elle arrêta d'y penser sinon son amie allait le remarquer. Elle roula des yeux en signe de réponse à Alix. Puis Alex revint avec Mélisendre, Victoria lui sourit chaleureusement, étant dans la même armoirie elle se connaissait quand même un minimum, elle ne se parlait pas beaucoup ou même pas vraiment mais elle avait l'air d'une fille sympathique.

-On parlait de fêtes, non ? Il faut reconnaître qu'on ne peut pas compter sur les Armagnacs... Franchement, qu'est-ce qu'ils peuvent bien attendre ?

Il relança les sujet précédemment laissé, à croire qu'il s'ennuyait vraiment à tout le temps parler de fête comme il le faisait.

-Non, le problème vient plutôt du fait qu'on vous a trop gâtés, et maintenant vous en demandez trop. Comme des gamins qui mangent trop de bonbons et à qui on n'en donne pas pendant une semaine !

Victoria regarde Alix et haussa les sourcils, elle disait n'importe quoi, comme s'ils étaient trop gâtés. Alexandre changea bien vite de sujet, le fait qu'il soit sérieux étonna Vickie, surement qu'il changea de sujet pour que Méli participe au sujet.

- J'ai entendu dire qu'ils prévoient de chercher refuge à l'Académie durant un moment, avant de continuer vers les Alpes. C'est quand même dingue ça : un campement de rebelles qui grandit de semaines en semaines, et le Ministère ne l'a toujours pas trouvé. Ils sont vachement forts !

-Moi je me demande surtout comment la Directrice se sent face à ça. La pauvre elle ne peut rien faire pour aider les Hybrides alors qu'elle en elle-même une.

La jeune fille c'était toujours demandée comment Mme Maxime faisait pour rester aussi neutre, elle l'admirait juste pour ça. Victoria savait qu'elle aurait craqué depuis bien longtemps, elle soutenait la cause comme elle le pouvait, même si elle ne faisait pas grand chose sauf défendre les hybrides quand elle voyait ou entendais quelque chose, enfin c'était mieux que rien se disait elle.

-Il paraît que la directrice a même envisagé d'interdire les week-ends à Jouvenceaux pour une ou deux semaines...

- Ça, par contre, ce sont des conneries. Colportées par quelques peureux ou imbéciles de Montmorency.

Vickie sourit à la remarque d'Alix le fait qu'elle parle des Montmorency comme elle le faisait l'avait toujours fait rire et encore plus le fait de comparer Alexandre aux filles à gilets des Montmorency.
Victoria entendit Mélisendre tousser, elle la regarda instinctivement, n'ayant pas fait attention à ce qu'elle avait bien pu faire pour la faire toussoter, elle continua la conversation, ne voulant pas la mettre mal à l'aise non plus.

-En plus je vois pas pourquoi elle interdirait d'aller à Jouvenceaux, les rebelles ne veulent pas se faire voir donc ils vont pas nous attaquer non plus, je pense qu'ils sont assez discret pour pas qu'on s'aperçoive de leur présence ou qu'elle ne soit pas gênante

Et puis tout le monde savait que la brunette allait toute les semaines à Jouvenceaux, soit pour aller chez Atours à tous ou bien au duc de guise et elle n'envisageai pas de ne pas y aller pendant plusieurs semaine, resté enfermé à l'académie n'était pas quelque chose qu'elle considérait comme bien.

[HJ: Méli tu as fait une petite erreur dans tes couleurs, c'est alex qui parle de l'interdiction d'aller à Jouvenceaux. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Ronce-Rouge
Sixième année MercoeuravatarSixième année Mercoeur
Messages : 27
Date d'inscription : 30/11/2011
MessageSujet: Re: Plaisirs culinaires en perspective ! [Libre à tous]   Lun 30 Jan - 17:39

Personne n'aurait pu ignorer qu'il allait se passer un évènement à Beauxbâtons ce jour là. Pas même le moins informé des villageois de Jouvenceau, ni l'ivrogne en retard d'un siècle. Ce soir là était organisé la la fête de l'Automne. Toute la journée, Arthur avait vu défiler des filles suréxitées et des garçons angoissés dans la salle commune de Mercoeur, ce qu'il commentait avec un certain amusement. Ses amis quant à eux se moquaient de lui, lui rappellant qu'il n'était pas parvenu à inviter la moindre fille ce soir là. Le semi-satyre rectifiait inlassablement qu'il n'avait pas cherché à inviter la moindre fille, ce qui était tout de même vrai. Il eut également droit à son lot annuel de plaisanteries sur sa nature d'hybride, la plus souvent employée était celle de savoir comment le jeune homme pouvait danser avec ses sabots. Chacun tentait de l'imiter, certains avec un certain talent, il fallait bien le reconnaître.

Pour Arthur, la question du jour était plutôt de savoir s'il allait ou non porter des chaussures. La bienséance aurait voulu qu'il en porte, mais il n'avait aucune envie de subir ce suplice pendant des heures. Il ne pourrait même pas porter les chaussures relativement souples et amples qu'il portait d'avantage, mais des chaussures plus "classes", plus conformes à la tradition, et au combien plus inconfortables. L'hybride se demanda s'il existait un sortilège qui permettrait de créer une illusion sonore et visuelle faisant croire qu'il portait des chaussures, mais finit par reconnaître que si un tel sortilège éxistait, ce qui était surement le cas, il ne serait probablement pas abordable pour un sorcier de son niveau. Pestant contre l'horrible conformise de l'Académie, le Mercoeur se prépara enfin et partit en même temps que ses camarades vers le Réfectoire, où devait se dérouler la Cérémonie.

Le Réfectoire n'était pas aussi enjoué et vivant que ce que l'on aurait pu attendre. En revanche, il y avait vraiment beaucoup de monde. Tout les élèves étaient fort bien habillés, et ce quelque soit leur Armoirie. Des groupes d'elfes de maison faisaient le tour avec des plateaux remplis de verres à champagne, qui disparaissaient des fois quand un élève voulait le saisir. On avait bien entendu droit qu'à un seul verre, et ce, quelque soit son âge, mesure prise par la ô combien mesurée Directrice. Cela ne gênait pas Arthur, qui n'avait pas pour habitude de boire beaucoup, bien qu'il se serait probablement amusé si certains élèves avaient fin saouls. Mais cela aurait sûrement terni la solide réputation de l'Académie. Le groupe d'amis qui l'accompagnait commencea à se diriger vers un groupe d'élèves au pied de la salle des profs, composé de nombreux élèves qu'Arthur ne supportait pas. Il s'eclipsa donc aussi discrètement que lui permattaient ses sabots, qui était déjà très remarqués, en bien ou en mal.

Il apperçut un groupe d'élèves de son âge, plus ou moins, qu'il connaissait plus ou moins. Il y avait là Alix, qui se démarquait facilement, Victoria, une Conti qu'il aimait bien, Alex, un Courtenay à la solide réputation et Mélisende, une autre fille qui correspondait tout à fait au stéréotype des Conti. S'approchant lentement, il entendit Alex lancer :


-Il paraît que la directrice a même envisagé d'interdire les week-ends à Jouvenceaux pour une ou deux semaines...

Oh, eux aussi parlaient des rumeurs alors. Soit.

- Ça, par contre, ce sont des conneries. Colportées par quelques peureux ou imbéciles de Montmorency.

Tout en arrivant au niveau du groupe, Arthur jeta un coup d'oeil à Alix, qui venait de prendre un air assez dédaigneux qu'il ne lui connaissait pas. Il voulu prendre la parole, mais Vic' ajouta :

-En plus je vois pas pourquoi elle interdirait d'aller à Jouvenceaux, les rebelles ne veulent pas se faire voir donc ils vont pas nous attaquer non plus, je pense qu'ils sont assez discret pour pas qu'on s'aperçoive de leur présence ou qu'elle ne soit pas gênante.

Arthur sourit à ces propos. Sacrés rebelles, eux qu'on pensait pouvoir comprendre si facilement, et même anticiper leurs moindres actes. Si tout cela avait été si facile, le conflit ne serait plus depuis longtemps, cela allait pourtant de soi. Le Mercoeur profita du léger silence pour prendre la parole :

- Bonsoir tout le monde. Dites, vous ne croyez quand même pas toutes ces rumeurs ? S'il était vrai que des centaures se dirigeaient ici, et que tout Beauxbâtons était au courant, ce qui semble être le cas, les centaures seraient arrêtés par le Minsitère bien avant d'arriver ici.

Encore une prise de position à part, il le savait bien. Décidant de continuer dans son habitude, il remarqua :

- Les Elfes de Maison auraient tout intérêt à se rebeller, eux aussi. Pourquoi ne le font ils pas ?

[HJ : désolé pour l'écorchement des couleurs]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Morel
Septième année CourtenayavatarSeptième année Courtenay
Messages : 109
Date d'inscription : 21/09/2011
Localisation : A la plantation, bien sûr !
MessageSujet: Re: Plaisirs culinaires en perspective ! [Libre à tous]   Ven 3 Fév - 15:38

Alix releva avec un sourire sa remarque sur les fêtes, avant de le "détromper" sur la possibilité d'une fête à venir. Si Victoria et Mélisende surprirent leurs regards entendus, ce qui était sûrement le cas, vu qu'ils ne faisaient pas vraiment dans la discrétion, elles ne dirent rien, et la conversation glissa. Changeant de sujet pour permettre à Mélisende de participer, il aborda le sujet des rumeurs qui courraient à Jouvenceaux. Alix souligna le fait que les rebelles n'étaient toujours pas retrouvés, malgré un effectif, soit-disant, très élevé. Victoria, quant à elle, admirait plutôt Mme Maxime, et sa neutralité exemplaire, malgré le fait qu'elle était elle même hybride. Alex hocha la tête en guise d'approbation. Sûr que s'il était à cette place, il aurait nettement plus de difficultés à rester impartial. Toutefois, cela le rassurait. Le fait que le ministère laisse une hybride à la tête de l'Académie de magie montrait qu'on n'avait tout de même pas atteint un stade extrême de racisme. Bien sûr, le ministère n'avait pas son mot à dire dans le choix du directeur, mais il était nécessaire de faire appel à lui pour le conseil d'administration et le financement. S'ils manifestaient toute leur opposition, l'école aurait du mal à subsister. Bien sûr, il y avait quelques vieilles barbes qui voyaient la présence d'Olympe Maxime comme horrifiante, et qui votaient non à toutes les décisions, mais ils étaient pour le moment minoritaire. Malheureusement, avec la politique actuelle, cela augmentait très vite...

Revenant à la fuite des hybrides, qui était le sujet de base de la discussion, il mentionna la possibilité qu'avait envisagé la directrice d'interdire les week-ends à Jouvenceaux.


- Ça, par contre, ce sont des conneries. Colportées par quelques peureux ou imbéciles de Montmorency.

Ce qui était bien avec Alix, c'est qu'elle ne mâchait pas ses mots. Ce qu'elle disait était toujours clair. Alexandre n'était pas certain de cette rumeur, aussi l'avait il lancé à tout hasard, mais il penchait déjà auparavant du côté d'Alix. Une telle mesure releverait d'une situation vraiment extrême, et on n'en était pas encore là. Victoria ajouta :

-En plus je vois pas pourquoi elle interdirait d'aller à Jouvenceaux, les rebelles ne veulent pas se faire voir donc ils vont pas nous attaquer non plus, je pense qu'ils sont assez discret pour pas qu'on s'aperçoive de leur présence ou qu'elle ne soit pas gênante

En même temps, cacher plus d'une centaine d'hybrides dans le petit village qu'était Jouvenceaux lui semblait ardu. Non, les élèves les croiseraient sûrement s'ils se rendaient à Jouvenceaux. Quant à se faire attaquer... Non, sûrement pas, surtout, comme si certains professeurs le murmuraient, ils désiraient se mettre sous la protection de l'Académie. La directrice voulait surtout éviter le contact des élèves avec les hybrides, dont certains, notamment des Montmorency, ne cachaient pas leurs opinions politiques, très pro-ministérielles. Une émeute entre ses élèves et les hybrides pourchassés par le ministère était la dernière chose dont elle avait besoin. Et si certains élèves étaient vus en compagnie des hybrides, ils devraient peut être faire face aux moqueries de certains. Alex fut interrompu au milieu de ses réflexions par Arthur, un Mercoeur de 6eme année, qu'il connaissait de nom :

- Bonsoir tout le monde. Dites, vous ne croyez quand même pas toutes ces rumeurs ? S'il était vrai que des centaures se dirigeaient ici, et que tout Beauxbâtons était au courant, ce qui semble être le cas, les centaures seraient arrêtés par le Ministère bien avant d'arriver ici.

Alex eut une moue dubitative. Il n'était pas entièrement d'accord avec ça.

- Pas sûr. Le Ministère tient à garder un masque devant le monde sorcier. Même si tout le monde est au courant de ce qui se passe, peu de gens osent le dire tout haut. S'il procédait à une arrestation en règle, voire violente, devant des sorciers, la nouvelle se répandrait comme une trainée de poudre, cela deviendrait officiel, chacun serait obligé de choisir un camp, et c'est ce que le Ministère veut éviter. Les centaures le savent bien. Voilà pourquoi ils s'arrangent pour ne traverser presque que des villages sorciers ou moldues, là où le Ministère peut difficilement intervenir.

Chacun donna tour à tour son avis sur la question. Alex jeta un léger coup d'oeil à Mélisende, qui n'avait pas prononcé un mot depuis qu'ils avaient rejoint le groupe. Allait elle prendre la parole sur ce sujet, ou préferait elle éviter ? Et, si elle se taisait, était ce parce que ses opinions divergeaient de celles de ses camarades, tous relativement partisans de la cause hybride, ou bien par pure timidité ? Arthur changea alors de sujet :

- Les Elfes de Maison auraient tout intérêt à se rebeller, eux aussi. Pourquoi ne le font ils pas ?

- Les Elfes ne sont pas concernés par ça. C'est dans leur opinion, leurs idées. Ils apprécient leur condition. D'ailleurs, aux rares à qui ça ne convient plus, il existe d'autres solutions que de se rebeller. Des mouvements ont mis en place des associations pour permettre aux elfes, qui désirent être payés ou avoir de meilleures conditions de travail, d'obtenir cela, dans des familles de sorciers prêtes à accepter ces conditions.

Alex se demandait pourquoi le jeune Mercoeur avait introduit le sujet, qui n'avait que très peu de rapport avec la discussion qui précedait. De plus, il avait dit deux répliques, et Alex n'était pas d'accord avec les deux, ce qui n'augurait rien de très bon, au vu des premières impressions qu'ils s'étaient faites l'un à l'autre. Même si Alex ne jugeait pas là dessus, il reconnaissait qu'il y avait mieux comme sympathie mutuelle au premier abord.

Une cloche résonna alors dans le réfectoire, et la directrice invita tout le monde à passer à table. Le petit groupe se dirigea vers un bout d'une longue rangée, et s'assit. Galamment, Alex repoussa, puis tint sa chaise à Mélisende le temps qu'elle s'asseye, avant de s'asseoir à côté d'elle. Les premières entrées apparurent, et chacun se servit à sa convenance dans les grands plats d'argent massif, utilisés uniquement lors des fêtes de l'Académie. Mélisende n'ayant presque rien dit depuis le début, il lança une perche, sachant qu'elle aurait matière à commenter sur le sujet :


- Vous étiez tous au carrousel, n'est ce pas ? Vous avez vu que le prof d'astronomie dormait à moitié ? La directrice arrêtait pas de le fusiller du regard...

Il se tut quelques instants, puis ajouta avec un sourire :

- D'ailleurs, Mélisende, tu étais aux premières loges pour le voir, non ? Au centre de l'attention...

Rappelant ainsi à ceux qui auraient pu oublier, ou ne pas la reconnaître, qu'elle avait participé au carrousel. C'était sous-entendu, tout au moins. D'ailleurs, peut être la jeune fille allait-elle le préciser plus clairement d'elle-même, ou l'un des trois autres allait-il lui poser la question ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Plaisirs culinaires en perspective ! [Libre à tous]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Plaisirs culinaires en perspective ! [Libre à tous]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Au galop sur la plage... [Libre à tous les gentils !]
» Bal de fin d'année scolaire 2008/2009. [LIBRE À TOUS]
» Passerais-je innaperçue? Faut voir =__= [Libre à tous~]
» Who do you think I am ? [Libre à tous ^^]
» Le Retour [Libre a tous les siths]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: >---{Le château}--- :: >---{Le Rez-de-Chausée}--- :: >---{Le réfectoire}----
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit