AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un admirateur inattendu (PV Alex)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mélisende Delaunay
Sixième année ContiavatarSixième année Conti
Messages : 39
Date d'inscription : 21/08/2011
Age : 22
Localisation : Beauxbâtons
MessageSujet: Un admirateur inattendu (PV Alex)   Dim 11 Déc - 18:57

Mélisende était aussi tendue qu'une voile sous le vent. Elle avait tant et tant répéter son numéro qu'elle serait capable de l'exécuter même les yeux fermés mais rien n'y faisait, le stress était bien présent. Pour la douzième fois, elle rectifia les épis de blés et les fleurs sauvages qui ornaient ses cheveux et sa robe à l'antique. Une petite voix agacée l’interpella alors.

- Ma chérie, tu sais que je t'adore mais si tu touches encore une fois à la moindre décoration de ta tenue, je te jette un furonculus...

Agathe, toute ornée de grappes de raisins de couleurs variées, faisait comme toujours sa sermonneuse.

- Mais je stresse tellement. Et si je me plantais devant toute l'Académie? C'est la première année que je fais ça tu sais?

- Et alors? Ca n'a rien à voir. De mémoire d'élève, aucun cavalier n'est encore jamais tombé pendant un carrousel. Ce serait bien de la déveine si c'était toi qui ouvrait le score...

- Mais...

- Pas de mais! Enfourche ton Abraxan, ça va être à nous, l'été touche à sa fin!

Et tournant les talons, Agathe alla se mettre en selle sur l'immense cheval ailé qui personnifiait les vendanges. Mélisende qui représentait les moissons enfourcha le siens. Au premières notes de la musique, les chevaux s'élancèrent fendirent l'air et tournoyèrent dans le ciel radieux de cet après-mid, dépeignant ainsi la fresque de l'automne mise en scène par le Veneur. Mélisende personnifiait les moissons et faisait tomber du haut de sa monture des épis de blés qui tombaient sur le sol de la cour pour germer par enchantement en un champ de fleurs sauvages. Lorsque le morceau toucha a sa fin, Mélisende et les autres rejoignirent les stalles, le coeur soulagé d'avoir si bien réussi leur numéro.

Alors qu'elle remettait son abraxan à deux palefreniers, Agathe se pencha sur son épaule et lui chuchota :


- Tiens tiens, regarde qui s'approche de nous... Et m'est avis que c'est pas pour moi qu'il vient...

Mélisende se retourna et apperçut Alexandre qui s'avançait vers elle, l'air dégagé et un sourire charmeur aux lèvres. Elle se retourna vers Agathe l'air mi ennuyée mi gênée.

- Mais qu'est-ce que je vais bien pouvoir lui dire? La dernière fois que je l'ai vu je lui ai pulvériser les couilles!

Agathe haussa les épaules d'un air amusé.

- Il aime peut-être ça... Ou peut-être que ce sont les filles qui montrent un certain caractère qu'il apprécie, va savoir. Au moins maintenant il s'intéresse à toi.

- Oui mais moi je ne suis pas sûre d'encore m'intéresser à lui.

Agathe n'eut pas le temps de répondre, Alexandre était trop près et il fallait faire mine de ne pas l'avoir vu tout en étant crédible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Morel
Septième année CourtenayavatarSeptième année Courtenay
Messages : 109
Date d'inscription : 21/09/2011
Localisation : A la plantation, bien sûr !
MessageSujet: Re: Un admirateur inattendu (PV Alex)   Dim 11 Déc - 20:17

Accompagné de la plupart des membres de son armoirie, Alex sortit de la salle commune par le passage aboutissant dans le parc. Les Courtenay au grand complet avaient profité de la matinée de congé qu'offrait cette journée de la fête de l'Automne, et, maintenant, en ce début d'après-midi, tous les élèves se rendaient dans la cour de la fontaine assister au carrousel.
Alex s'installa au centre de la tribune réservée aux Courtenay, et détailla le paysage. Au fond de la cour, on voyait les élèves prenant part à la parade préparer leur monture. La cour avait été dégagée, et les tribunes des armoiries installées en quinconce, surplombées par la plus grande : celle des professeurs, d'où Mme Maxime jugeait tout cela d'un air approbateur.
Alex n'était jamais lassé de ce spectacle, où les élèves, dûment choisis, montaient sur une musique entraînante les magnifiques Abraxans, executant la fresque de l'Automne, orchestrée tous les ans par le Veneur. Si il y avait bien une qualité qu'Alex reconnaissait à cet homme, c'était celle là : les spectacles qu'il mettait en scène étaient toujours somptueux.

Mais déjà la musique retentissait, et les chevaux s'avançaient. Venaient tout d'abord six élèves, personnifiant les différents aspects de l'été. Exécutant une petite chorégraphie en rapport avec leur élément, ils se plaçaient ensuite, parfaitement alignés, sur le côté, laissant la place aux six personnifications de l'automne. A la fin, les douze se rejoignaient au centre, et terminaient par un magique numéro final.
Alex observait cela, ébloui. Quand tout à coup, un visage l'interpella. Fronçant les sourcils, il parcourut les cavaliers. Il reconnut Louise, une de ses ex-petites amies, mais ce n'était pas elle.
Son regard se fixa alors. Une très jolie blonde, légèrement crispée sur sa selle, mais un grand sourire aux lèvres et exécutant son numéro à la perfection, représentait la moisson. Mélisende. Le nom s'imposa à lui. La blonde nunuche qui s'était révélé ne pas l'être du cours de magidigitation.

Il fronça les sourcils. Il la savait à Conti, mais ignorait qu'elle prenait part au carrousel. Mais, vu la fin de leur dernière rencontre, il était logique que ce ne soit pas elle qui l'en ait informé. Alex eut un regard agacé, en repensant à ce cours, mais un sourire ironique (qu'il n'avait pas sur le moment) le remplaça sur son visage quand il repensa à cet épisode. Elle avait tout de même eu du cran de faire ça. Rangeant définitivement les projets de vengeance qu'il avait eu pendant un moment, il continua de profiter du spectacle.

Quand la musique toucha à sa fin, il hésita un moment sur la marche à suivre. Un sourire lui monta au visage quant aux idées qu'il avait eu sur Mélisende avant l'incident. Autant essayer. Lui en tout cas n'avait rien à perdre.
Il se dirigea vers les écuries, où les cavaliers remettaient leurs chevaux aux palefreniers, et enlevaient leurs costumes. Il chercha Mélisende des yeux, et la vit à côté d'un petite brune ornée de grappes de raisins.

S'approchant d'un air décontracté, il vit la petite brune chuchoter furieusement à l'oreille de Mélisende, puis partir avec un sourire entendu. Alex sourit d'un air enjôleur, puis commença, comme si tout était tout à fait naturel :

- Beau spectacle.

Elle hocha la tête, enlevant machinalement des épis de blés qui tombaient de sa coiffure. Elle avait l'air vaguement gêné. Il continua :

- Tu étais très... bien, tu sais.

Le fait que le garçon ait l'air gêné quand il leur faisait un compliment marchait toujours auprès des filles, aussi Alex détourna t'il le regard.
Il le ramena lentement vers elle, qui semblait visiblement toujours penser à leur dernière rencontre. Pour lui montrer qu'il n'y pensait plus, ou du moins, que ça n'avait plus d'importance, il continua :


- Sinon... Quoi de neuf ?

Il ne précisa pas : depuis que tu m'as traîtreusement visé lors du cours de magidigitation, mais il le pensa. Néanmoins, un dernier regard vers Mélisende lui fit oublier ce "détail" et il attendit de voir comment elle réagissait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélisende Delaunay
Sixième année ContiavatarSixième année Conti
Messages : 39
Date d'inscription : 21/08/2011
Age : 22
Localisation : Beauxbâtons
MessageSujet: Re: Un admirateur inattendu (PV Alex)   Mar 13 Déc - 12:54

- Beau spectacle.

Malgré le fait qu'elle savait qu'il était derrière lui, Mélisende ne peut s'empêcher de sursauter lorsqu'elle entendit la voix d'Alexandre. Elle maîtrisa sa nervosité et se retourna vers lui. Malgré sa préparation, le rose lui monta aux joues. Elle ne se rappelait pas qu'il était aussi beau. Surtout lorsqu'il souriait comme à cet instant.

- Tu étais très... bien, tu sais.

Le rose vira au rouge tandis que Mélisende baissait les yeux d'un air terriblement gêné et délicieusement flatté. Elle s'entendit bredouiller un faible :

- Merci beaucoup.

Elle hésita un instant puis ajouta :

- Ca fait plaisir à entendre.

Car il s'agissait bien de son tout premier compliment après son tout premier carrousel. Et le fait qu'il vienne de la bouche d'Alexandre ajoutait au caractère important du moment. Malheureusement, le silence qui suivit fut gênant, voir même pesant et embarrassant. Alexandre tenta de relancer la conversation un peu maladroitement.

- Sinon... Quoi de neuf ?

Mélisende se secoua intérieurement. Il ne fallait pas laisser passer cette occasion, surtout que désormais Alexandre daignait lui adresser la parole. A elle de ne pas en faire une conversation beige. Reprenant un peu de naturel elle répondit doucement.

- Oh, moi ça va. Je suis contente que le carrousel soit terminé. C'était la première fois que je participais et comme je stress assez vite, j'avais un tout petit peu les nerfs en pelote.

Elle marqua une pause avant de demander un peu gênée.

- Et toi? Tu n'as... enfin tu es ... euh... remis de notre petite mésaventure?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Morel
Septième année CourtenayavatarSeptième année Courtenay
Messages : 109
Date d'inscription : 21/09/2011
Localisation : A la plantation, bien sûr !
MessageSujet: Re: Un admirateur inattendu (PV Alex)   Mar 13 Déc - 20:29

Mélisende riva le regard au sol durant tout le temps où il parla, et rougit agréablement. Alex sourit, et, quand il se tut, elle bredouilla un vague, raffermissant sa voix au fur et à mesure qu'elle parlait :

- Merci beaucoup. Ca fait plaisir à entendre.

Elle tournait nerveusement entre ses doigts une mèche de ses longs cheveux blonds bouclés. Pour lui permettre de rougir encore un peu et accessoirement, de réaliser la chance qu'elle avait d'être en sa compagnie, Alex éternisa le silence, avant de lancer, toujours de la même voix gênée :

- Sinon... Quoi de neuf ?

Elle se redressa, tâchant visiblement de reprendre le contrôle de la conversation. Alex lui laissa cette illusion, souriant et regardant ailleurs, comme s'il n'osait pas croiser ses yeux. Même si ce n'était pas vraiment à lui d'être gêné. Enfin bon.

- Oh, moi ça va. Je suis contente que le carrousel soit terminé. C'était la première fois que je participais et comme je stress assez vite, j'avais un tout petit peu les nerfs en pelote.

Il hésita quelques secondes pour trouver la formulation parfaite et continua :

- Oh ne t'inquiètes pas ça ne s'est pas vu... Tu étais parfaite.

Puis, détournant les yeux, comme s'il regrettait d'en avoir trop dit, il ajouta précipitamment :

- Enfin... Comme les autres... Je veux dire...

L'illusion était parfaite, mais Mélisende, qui sembla de nouveau heureuse du compliment, rompit un peu le charme en demandant :

- Et toi? Tu n'as... enfin tu es ... euh... remis de notre petite mésaventure?

Son ton n'était pas sarcastique, ni moqueur. Elle semblait réellement curieuse de savoir ses sentiments envers cette rencontre plus ou moins étrange. Alex se passa la main dans ses cheveux.

- Oh... Oui, ça va. N'y penses plus.

Réponse destinée à la mettre en confiance, mais le petit sourire sympathique prouvait qu'il avait apprécié qu'elle prouve sa force de caractère (bon, pas forcément de cette façon là), et qu'elle en retirait de l'estime de sa part. Elle parut vaguement rassurée. Entre temps, Alex s'était presque imperceptiblement approché de Mélisende, ce qui fait qu'il était à la bonne distance pour le politiquement correct, mais suffisamment près pour la troubler, ne serait ce qu'un peu.

- Tu as du beaucoup répeter, non ?

Une question simple, dont la réponse n'était pas ce qu'il cherchait le plus. Il voulait chercher une trace d'émotion quelconque sur le visage de la jeune Conti. Continuant sur sa lancée, il suivit, comme si c'était dans la logique des choses :

- En tout cas, ça doit vraiment être fatiguant. Ca te dit, une bierraubeurre pour terminer ?

Il y avait un buffet permanent dans le refectoire, en attendant le banquet, qui proposait de nombreuses et diverses boissons, ainsi que quelques amuse-bouches. La brunette de tout à l'heure, qui visiblement, avait traîné dans le coin, sembla brusquement surexcitée. Mélisende acquiesça. Elle demanda un instant, et, entrant dans la salle mise à la disposition des cavaliers, en ressortit quelques instants plus tard, en ayant enlevé son costume de la moisson. Tous deux se dirigèrent alors vers le château.

Alex l'entraîna sur la terrasse qui surplombait le parc, et alla leur chercher à boire.


- Ca doit être bien de monter des Abraxans, non ? Tu dois vraiment contrôler le cheval à la perfection pour réaliser tous ces mouvements... Mais le résultat est fabuleux...

Continuer sur des sujets bateaux, avant de pouvoir aborder un sujet vraiment intéressant.

[H.J. : Désolée pour le post vaguement macho. ^^ Mais il ne tient qu'à toi que cela change. :p Si la manière dont ça se poursuit, ou que le fait que j'ai fait intervenir Agathe ne te plaît pas, envoie moi un mp. :p ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélisende Delaunay
Sixième année ContiavatarSixième année Conti
Messages : 39
Date d'inscription : 21/08/2011
Age : 22
Localisation : Beauxbâtons
MessageSujet: Re: Un admirateur inattendu (PV Alex)   Lun 19 Déc - 21:05

- Oh... Oui, ça va. N'y penses plus.

Mélisende sentit un poids se soulever de sa poitrine et elle poussa un petit soupir de soulagement. Visiblement Alexandre avait passé l'éponge sur ce qu'il croyait être un accident. Il ne fallait pas se vendre en lui faisant savoir que cette attaque avait été soigneusement et délibérément visée... Elle répondit en se frottant le bras d'un air tout aussi gêné :

- Ah... Bien bien... Je suis contente.

Elle se recula, intimidée mais Alexandre avançait imperceptiblement au fur et à mesure qu'elle reculait. Bientôt elle sentit le flanc chaud de l'abraxan qu'elle venait de monter et ne put plus reculer. Alexandre stoppa à une distance que tout un chacun aurait trouvé correcte mais que Mélisende jugeait troublante... Sa voix la fit littéralement vibrer.

- Tu as du beaucoup répeter, non ?

Mélisende frissonna presque de plaisir. Comment pouvait-on se rendre aussi folle d'un garçon? Agathe et même elle se le demandaient chaque jour de la semaine.

- Euh, oui. assez... Beaucoup même... Je suis perfectionniste.

Alexandre eut un sourire goguenard, comme s'il ne s'étonnait pas du tout de cet aveux. Il poursuivit d'un air enjôleur :

- En tout cas, ça doit vraiment être fatiguant. Ca te dit, une bierraubeurre pour terminer ?

- Euhmmm...

Mélisende vit alors Agathe lui faire de grands signes dans le dos d'Alexandre. Ce genre de signe qui veut dire "si tu n'acceptes pas de suite je t'étripe espèce de dinde sans cervelle!". Elle hocha alors la tête avec un petit.

- Plutôt un jus de citrouille. Mais laisse moi dix minutes, il faut que je me change.

Et d'un geste souple, elle volta autour d'Alexandre et partit se changer, Agathe sur ses talons. Une fois dans le vestiaire, Agathe l'empoigna par les épaules.

- C'est dans la poche, je suis sûre qu'il t'a dans la peau, ma puce! Alors maintenant tu te fais toute belle et tu arrête de faire la niaise toute gênée! C'est mignon un temps mais ça a ses limites. Puis de toute façon, si vous finissez en couple, y a bien un moment ou tu devras lui montrer la vraie toi, non?

Mélisende acquiesça et en quelques minutes additionnées d'un ou deux coups de baguette savant d'Agathe, elle se retrouva fraîche comme une rose à marcher à côté d'Alexandre vers le buffet de rafraîchissements. Bizarrement, son changement de tenue avait été une sorte de métamorphose. Elle semblait décontractée et ne baissait plus la tête dans une attitude pudique et timide. Pour peu, Alexandre aurait pu la comparer à Cendrillon. Même qu'Agathe se retrouvait assez bien dans le rôle de la bonne fée marraine. Une fois sur la terrasse, Alexandre l'abandonna un instant pour revenir avec une Bierraubeurre pour lui et un jus de citrouille pour elle. Il repartit dans les sujets bateau mais Mélisende ne s'en formalisa pas.

- Ca doit être bien de monter des Abraxans, non ? Tu dois vraiment contrôler le cheval à la perfection pour réaliser tous ces mouvements... Mais le résultat est fabuleux...

Mélisende releva le nez de son verre et expliqua d'une voix docte :

- En fait, les abraxans sont un peu rôdés. La chorégraphie est tellement répétée qu'ils la connaissent par coeur. Le Veneur se charge de les diriger. Nous sommes là surtout pour de la figuration car on doit jeter des choses ou jouer d'un instrument. Les seuls ordres qu'on donne aux abraxans se font avec les talons, soit pour rectifier un peu leur trajectoire soit pour accélérer ou ralentir un peu l'allure.

Puis, elle décida de piquer un peu le personnage très assuré d'Alexandre.

- Je ne savais pas que tu aimais autant les Abraxans...

* A moins que ce ne soit leurs cavalières * pensa Mélisende mais elle s'abstint de le dire, buvant une nouvelle gorgée du liquide orangé et frais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Morel
Septième année CourtenayavatarSeptième année Courtenay
Messages : 109
Date d'inscription : 21/09/2011
Localisation : A la plantation, bien sûr !
MessageSujet: Re: Un admirateur inattendu (PV Alex)   Mar 20 Déc - 9:18

L'idée fonctionna. Plus il s'avançait, plus elle reculait, et rougissait. Aussi quand il la questionna sur le travail important qu'elle avait accompli, elle répondit en bégayant un peu sur les premiers mots, et en se frottant le bras et regardant le sol :

- Euh, oui. assez... Beaucoup même... Je suis perfectionniste.

Elle accepta un jus de citrouille, et fit volte face pour les vestiaires. Quand elle en ressortit, elle était tout aussi jolie, voire plus que dans son costume, pourtant très beau. C'était surtout le caractère qui différait. Elle levait la tête, parlait en le regardant droit dans les yeux. Elle ressemblait plus maintenant à la Conti qui lui avait envoyé une décharge lors du cours de magidigitation, qu'à celle qui s'était présentée d'une voix de poupée barbie et qui rougissait dès qu'il tournait les yeux vers elle. Plus décontractée, plus assurée. Alex eut un large sourire. Il préférait Mélisende comme tel.

Quand il ramena les verres, elle commença par siroter un peu de jus de citrouilles en admirant la vue qu'offrait la grande terrasse. Alex repartit pour un sujet simple, sur le dressage des Abraxans :


- En fait, les abraxans sont un peu rôdés. La chorégraphie est tellement répétée qu'ils la connaissent par coeur. Le Veneur se charge de les diriger. Nous sommes là surtout pour de la figuration car on doit jeter des choses ou jouer d'un instrument. Les seuls ordres qu'on donne aux abraxans se font avec les talons, soit pour rectifier un peu leur trajectoire soit pour accélérer ou ralentir un peu l'allure.

Alex se tut dépité. Le fait que la jeune fille avoue ne faire que de la figuration, en quelque sorte, sur un Abraxan, était décevante. Cela contrastait énormément avec l'image grandiose qu'il avait dans la tête, de Mélisende exécutant la chorégraphie à la perfection lors du carrousel. De plus, cela ternissait vaguement l'image du carrousel, l'idée que le Veneur soit celui à qui on devait véritablement le carrousel. Mélisende dut se rendre compte de sa déception, car elle changea de sujet, en restant dans le même thème, toutefois :

- Je ne savais pas que tu aimais autant les Abraxans...

Alex la fixa intensément quelques secondes. Il y avait un sous entendu assez évident là dessous. Aimait il les Abraxans pour les Abraxans, ou pour Mélisende, et plus généralement pour les cavalières ? Il sourit, tout aussi décontracté.Si la jeune fille croyait le déstabiliser ou le piquer avec cette remarque, elle se trompait totalement. Alors oui, il aimait bien les cavalières (à quoi servait sa réputation de Don Juan si on en doutait ? ), mais il ne fallait pas oublier qu'il était à Courtenay.

- Ah bon ? Pourtant, je suis souvent près des écuries...

Il avait à plusieurs reprises, obtenu, grâce à ses bons résultats en botanique et magizoologie, l'autorisation d'aider avec quelques autres le Veneur qui s'occupait des chevaux de la directrice. Et cela se savait dans l'académie. De plus, les Courtenay étaient réputés pour leur goût de la nature. Si un animal aussi fantastique qu'un Abraxan était à proximité, on pouvait être sûr d'avoir aussitôt l'intêret du Courtenay.

Alex commençait à se lasser un peu de parler du carrousel. Ca allait, de toute manière être le sujet de conversation pendant quelques jours encore dans l'académie, et à la base, il n'était pas venu parler de ça à Mélisende.


- Tu dis que les Abraxans sont rodés pour la chorégraphie ?

Elle acquiesça d'un signe de tête.

- Mais le spectacle, le lancer d'épis de blés, et les sorts à lancer, a du prendre beaucoup de temps à répéter, non ? Tu ne devais plus avoir beaucoup de temps pour tes amis ou ton petit ami...

Manière peu subtile de savoir si elle était en couple. Il valait mieux que non, même si ce n'était pas vraiment un obstacle. Tout en parlant, Alex continuait à se rapprocher imperceptiblement de la jeune fille. Elle détourna ses beaux yeux bleus, tout en répondant à la question. Elle paraissait plus décontractée que tout à l'heure, mais si Alex continuait de lui faire du charme, comment réagirait-elle ?

[H.J. : Je ne mets pas beaucoup de questions, car Alex aimerait bien te voir développer le thème du petit ami. xD Mais si ça ne te convient pas, envoie moi un mp. :p ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélisende Delaunay
Sixième année ContiavatarSixième année Conti
Messages : 39
Date d'inscription : 21/08/2011
Age : 22
Localisation : Beauxbâtons
MessageSujet: Re: Un admirateur inattendu (PV Alex)   Jeu 22 Déc - 14:40

La conversation ne resta pas badine très longtemps. Alexandre dévia subtilement vers un sujet un peu plus terre à terre qui devait sûrement être le véritable but de sa visite.

- Mais le spectacle, le lancer d'épis de blés, et les sorts à lancer, a du prendre beaucoup de temps à répéter, non ? Tu ne devais plus avoir beaucoup de temps pour tes amis ou ton petit ami...

L'allusion à un éventuel petit ami renseigna définitivement Mélisende sur les intentions d'Alexandre. Loin de la troubler, cette allusion la rassura un peu. Alexandre s'intéressait à elle. Restait à savoir lequel des deux avait le plus gros béguin car si elle craquait sur l'icône qu'elle s'était imaginée d'Alexandre, le vrai monsieur Morel n'était peut-être pas à la hauteur de ses attentes. De même, il pourrait être déçu d'elle à moins qu'il ne soit surpris et tombe sous le charme. Peu importait pour le moment il fallait mettre les choses au point, lui faire savoir qu'elle était libre et s'assurer qu'il l'était lui aussi.

- C'est vrai que ça prend beaucoup de temps. Mais bon, ça m'était un peu égal, je n'ai pas de petit ami. Et puis ma meilleure amie participait au carroussel aussi. Quant aux autres, les voir en cours et dans notre salle commune me suffit amplement. Je n'aime pas être trop people. Ca te donne des sortes d'obligations publiques un peu comme les tiennes...

La phrase était mi-figue mi-raisin, un peu incisive.

- D'ailleurs, je pourrais te retourner la question. être le meneur de claques à Courtenay, ça ne doit pas te laisser beaucoup de temps pour t'occuper de ta petite amie non?

L'instant de vérité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Morel
Septième année CourtenayavatarSeptième année Courtenay
Messages : 109
Date d'inscription : 21/09/2011
Localisation : A la plantation, bien sûr !
MessageSujet: Re: Un admirateur inattendu (PV Alex)   Jeu 22 Déc - 22:09

Mélisende répondit d'un ton badin à ses questions, qui de toute manière tournaient en rond. Quand il aborda le sujet du petit ami, elle se crispa. La question dévoilait beaucoup des éventuels projets ou idées d'Alex. La question était de savoir si elle avait des sentiments pour lui, et si elle était prête à le dire. La réputation d'Alex n'était plus à faire, mais la jeune fille lui plaisait. Comment allait elle réagir ? Il attendit sa réponse sans montrer d'appréhension, les mains dans les poches, comme s'il s'agissait de la suite directe de leur dialogue.

- C'est vrai que ça prend beaucoup de temps. Mais bon, ça m'était un peu égal, je n'ai pas de petit ami. Et puis ma meilleure amie participait au carroussel aussi. Quant aux autres, les voir en cours et dans notre salle commune me suffit amplement. Je n'aime pas être trop people. Ca te donne des sortes d'obligations publiques un peu comme les tiennes...

Une attaque sous jas-cente ? Au moins, ça signifiait qu'Alex était un gars "people". Parfait. Il aimait être populaire.

- D'ailleurs, je pourrais te retourner la question. être le meneur de claques à Courtenay, ça ne doit pas te laisser beaucoup de temps pour t'occuper de ta petite amie non?

Elle n'avait même pas mentionné les amis, contrairement à lui. La question semblait à peine voilée, mais la jeune fille regardait fixement vers les jardins. Peut être doutait elle de ses sentiments envers lui ? Ou de lui envers elle ? Il répondit en souriant, tout en continuant de se rapprocher imperceptiblement :

- C'est très bien d'être le meneur de claques. Et non, je suis libre comme l'air. Pas de petite amie.

Etait elle soulagée ? Impossible à dire. S'approchant, il fit :

- Tu es célibataire, alors ? C'est étrange... Tu es vraiment...

Il se tut un instant, comme gêné, et regardant vers les jardins. Mélisende semblait attendre la suite de ce qui paraissait être un compliment.

- Très... jolie.

Il baissa les bras, comme s'il avait voulu donner un autre qualificatif que jolie. Comme belle, ou splendide, et qu'il s'était découragé. Toujours avec le même sourire, il se passa la main dans les cheveux.

[H.J. : J'avance peu, car j'attends de voir la réaction de Méli. ^^ Si la suite ne te convient pas, envoie moi un mp. :p ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélisende Delaunay
Sixième année ContiavatarSixième année Conti
Messages : 39
Date d'inscription : 21/08/2011
Age : 22
Localisation : Beauxbâtons
MessageSujet: Re: Un admirateur inattendu (PV Alex)   Ven 23 Déc - 13:54

- Et non, je suis libre comme l'air. Pas de petite amie.

Mélisende entendit la réponse et la crut sans trop y croire. Elle n'y croyait qu'à moitié car il était aberrant pour elle de se dire que le fameux Alexandre Morel, le tombeur de ses demoiselles, n'avait pas de petite amie. D'un autre côté, elle se disait que s'il en avait une, il ne serait pas là en train de lui faire son numéro de charme. D'un autre côté, elle voyait mal un drageur invétéré comme Alexandre être l'homme d'une seule femme. Il était un peu comme ce héros moldu du nom de James Bond. Conquête de quelques jours sur conquêtes de quelques jours mais jamais esclave d'une seule passion infinie. Mélisende avait de sérieux doutes quant à ses chance de devenir LA femme... Mais déjà, Alexandre la tirait de ses pensées.

- Tu es célibataire, alors ?

Mélisende plissa un petit sourire.

- Ben oui... Quand on a pas de petit ami, on est célibataire... C'est le principe...

Alexandre eut un petit sourire d'excuse face à la stupidité de sa question. Il tenta de se justifier.

- C'est étrange... Tu es vraiment...

Il sembla chercher le mot approprié. Mélisende voulut répéter son "vraiment" afin de le pousser à répondre mais elle s'abstint, le laissant choisir son qualificatif à son aise. Il opta finalement pour "très jolie". "Très jolie"??? ... Mélisende resta perplexe. "Très jolie"... Une petite voix dans sa tête disait "Quoi? C'est tout? Un simple "très jolie" et puis voila? Décidément le grand Alexandre Morel n'est pas à la hauteur de sa réputation..." et une autre lui disait "De quoi tu te plains? C'est simple et sincère. Si il y avait mis des mots lyriques et poétiques, tu aurais pris ça pour un baratin de dragueur...". Hésitante entre la méfiance et la confiance, Mélisende resta dubitative. Elle se contenta de répondre avec un sourire espiègle :

- Merci beaucoup.

Elle n'ajouta pas une phrase du style "Tu n'es pas mal non plus", Alexandre ne le savait déjà que trop bien. Elle décida plutôt de titiller le jeune homme.

- Pourtant ce n'est jamais que l'uniforme de l'Académie. Ce soir au banquet j'aurai une robe de cocktail. Il y a de fortes chances pour que je sois plus que "très jolie"... Enfin, selon tes critères...

Elle avait légèrement insisté sur le "très jolie" afin de le faire cogiter sur son effet. Peut-être embrayerait-il sur la possibilité de se revoir au banquet? Ce qui entraînerait bien des choses... Draguer une jolie fille sur un coin de terrasse isolé était une chose. Mais poursuivre la séduction au beau milieu d'une foule élégante en était une autre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Morel
Septième année CourtenayavatarSeptième année Courtenay
Messages : 109
Date d'inscription : 21/09/2011
Localisation : A la plantation, bien sûr !
MessageSujet: Re: Un admirateur inattendu (PV Alex)   Lun 26 Déc - 22:20

Mélisende eut un air vaguement déçu, et Alex crut s'être trompé. Il avait opté pour un compliment simple, au lieu de grandes phrases lyriques, pensant que cela conviendrait mieux, mais au besoin, il pouvait se rattraper. Il avait même un ou deux poèmes épiques au besoin. Toutefois, cela n'était pas de circonstances, et la jeune fille lui adressa un sourire mutin :

- Merci beaucoup. Pourtant ce n'est jamais que l'uniforme de l'Académie. Ce soir au banquet j'aurai une robe de cocktail. Il y a de fortes chances pour que je sois plus que "très jolie"... Enfin, selon tes critères...

Si ça ne s'appelait pas chercher un compliment, il n'y connaissait rien. Prenant un air gêné, comme s'il ne savait pas quoi dire (ce qui n'était pas du tout le cas), il se passa la main les cheveux et répondit d'un ton qu'il s'efforça de faire paraître détaché :

- Tu seras sûrement magnifique.

Ca y est, le mot était lâché, tout en restant dans le compliment simple. Elle parlait du banquet. C'était une passerelle plus qu'une perche qu'elle lui tendait, d'autant qu'il s'efforçait de passer à ce sujet depuis pas mal de temps.

- Et... tu vas au banquet seule ? Enfin, je suppose que tu y vas avec ta meilleure amie. Personnellement, j'ai prévu de m'y rendre avec des amis. On se retrouve dans le hall à sept heures. Vous pouvez venir si vous voulez.

Ce n'était pas une question dans le style "Tu viendras ou pas ?", plus une suggestion amicale. Il n'avait mentionné que sa meilleure amie, car elle avait dit quelques temps auparavant que voir les autres dans la salle commune lui suffisait, il ne pensait donc pas qu'elle s'y rendrait avec eux. La plupart des gens s'y rendaient en groupe, entre amis. Comme ce n'était pas un bal, peu de personnes s'y rendaient simplement en couple. Le banquet était plus une immense réunion, où on enlevait les barrières traditionnelles entre les armoiries, voire avec les professeurs. On n'y trouvait pas réellement de romantisme. Mais tout le monde s'habillait avec élégance, et c'était considéré comme un moment raffiné dans l'école, un "divertissement" pour les Montmorency et les Conti. Etant à Courtenay, Alex, comme les Armagnacs, n'avait pas réellement cette vision là des choses, mais il savait apprécier la beauté dont était entouré la journée, comme le carrousel, et les fêtes de l'académie étaient souvent de bons conducteurs de ses projets. Souriant à Mélisende, il lui demanda, même si cela faisait retomber la conversation :

- Tu connais le nouveau parcours de la marche aux flambeaux ? Il paraît qu'on va passer par les sentiers du lac. Ce devrait être très romantique.

Pas si retombé que ça apparemment. Et pas du tout subtil. Mais il était vrai que se promener dans le parc, à la lueur de centaines de bougies, à côté du lac, au milieu des splendides décorations installées durant l'après-midi, était un moment privilégié. Toujours pas du tout innocemment, il lança, comme un commentaire anodin mais surtout pour voir sa réaction :

- Il paraît que beaucoup de couples se forment le jour de la fête d'Automne.

Toujours pas dans le subtil, mais ce n'était pas réellement nécessaire. La remarque pouvait passer pour anodine, et, après tout, on ne voyait des sous entendus que là où on voulait en voir, n'est ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélisende Delaunay
Sixième année ContiavatarSixième année Conti
Messages : 39
Date d'inscription : 21/08/2011
Age : 22
Localisation : Beauxbâtons
MessageSujet: Re: Un admirateur inattendu (PV Alex)   Mar 27 Déc - 9:50

- Tu seras sûrement magnifique.

Voila qui était nettement mieux... Cette fois-ci Mélisende sourit d'un air gêné tandis que le rose lui montait aux joues. Elle marmonna un petit

- Allons allons, n'exagérons rien...

qui était plus destiné à respecter une tradition d'humilité qu'autre chose. Mélisende n'était pas imbue d'elle-même mais dire qu'elle était quelconque aurait été de la fausse modestie, ce qu'elle n'appréciait pas du tout car elle jugeait cela comme une forme d'hypocrisie.

- Et... tu vas au banquet seule ? Enfin, je suppose que tu y vas avec ta meilleure amie. Personnellement, j'ai prévu de m'y rendre avec des amis. On se retrouve dans le hall à sept heures. Vous pouvez venir si vous voulez.

Mélisende lui glissa un oeil mi-surpris mi-critique. Voila une phrase qui était à coup sûr une invitation. Mais quel genre d'invitation? Alexandre cherchait-il une cavalière plus ou moins officielle ou cherchait-il simplement à étoffer un groupe de groupies avec une jolie plante de Conti? Il fallait tirer ça au clair avant de répondre quoi que ce soit.

- Serais-tu en train de me proposer d'être ta cavalière?

D'accord, "cavalière" n'était peut-être pas le mot le plus approprié mais elle n'aurait pas supporter d'accepter ce rendez-vous pour se rendre compte qu'elle n'aurait qu'un rôle de potiche, de figurante. Mais malgré la rectitude de sa question, Alexandre eut un sourire évasif, perdit son regard dans le lointain et demanda d'un ton faussement détaché :

- Tu connais le nouveau parcours de la marche aux flambeaux ? Il paraît qu'on va passer par les sentiers du lac. Ce devrait être très romantique.

Personnellement, Mélisende ne trouvait pas que défiler à la nuit noire dans le parc du château emmitouflés de grandes capes noires et munis de flambeaux comme des bourreaux du Moyen-Âge était romantique mais elle se fichait de répondre à la question d'Alexandre tant qu'il n'avait pas répondu à la sienne. Elle allait la répéter lorsqu'il ajouta d'une voix traînante :

- Il paraît que beaucoup de couples se forment le jour de la fête d'Automne.

Mélisende s'arrêta net. Etait-ce une manière détournée de faire allusion à leur éventuel couple? Si ce n'était pas le cas, Alexandre était le plus grand des maladroits Mais cette allusion était encore trop évasive au goût de Mélisende. Il fallait qu'elle puisse se sentir dans son bon droit au cas où les choses tourneraient au vinaigre. Cependant, elle ne voulait pas s'abaisser à répéter sa question. Elle se contenta d'une nouvelle référence qui, elle l'espérait, amènerait Alexandre à répondre à sa question de tout à l'heure.

- J'en ai entendu parler. J'imagine que l'ambiance raffinée du banquet y est sans doute pour quelque chose...

Et un dialogue de sourd, un. Elle ne lui avait pas fait savoir si elle était disposée à le revoir au banquet comme lui ne lui avait pas laissé savoir s'il avait l'envie qu'elle l'y accompagne de manière disons privilégiée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Morel
Septième année CourtenayavatarSeptième année Courtenay
Messages : 109
Date d'inscription : 21/09/2011
Localisation : A la plantation, bien sûr !
MessageSujet: Re: Un admirateur inattendu (PV Alex)   Mar 27 Déc - 14:03

Mélisende eut un air qui paraissait douter de la sincérité de sa proposition. Elle demanda :

- Serais-tu en train de me proposer d'être ta cavalière?

Alexandre ne répondit rien, préférant d'abord rester dans le vague, d'autant qu'il ne savait pas encore à qui proposer d'être sa cavalière, même si ce n'était pas à proprement parler un bal. Mais le fait de venir accompagné donnait quelque chose d'officiel, et ce n'était donc pas à prendre à la légère. Il resta donc dans le flou le plus pur :

- Tu connais le nouveau parcours de la marche aux flambeaux ? Il paraît qu'on va passer par les sentiers du lac. Ce devrait être très romantique... Il paraît que beaucoup de couples se forment le jour de la fête d'Automne.

- J'en ai entendu parler. J'imagine que l'ambiance raffinée du banquet y est sans doute pour quelque chose...

Dialogue sans intêret, mais, pas dupe, Mélisende avait ramené la conversation sur le banquet. Qu'il le veuille ou non, Alex avait un choix à faire. Hésitant quelques secondes sans rien en laisser paraître, il fit finalement :

- Oui, c'est vrai. C'est une fête importante de l'académie après tout... D'ailleurs, à ce sujet, accepterais tu de m'y accompagner ? puis voyant qu'elle allait reposer la même question qu'auparavant. En tant que cavalière.

Il lui signifiait ainsi qu'il ne tenait pas à la mettre au milieu d'un groupe d'autres filles insignifiantes, mais bien quelque chose de plus ou moins officiel.

[H.J. : Bon, je ne peux pas vraiment avancer le rp si je n'ai pas ta réponse à cette question. ^^ Si tu acceptes, on peut être continuer dans le rp banquet libre ouvert aux élèves. Qu'en penses tu ? Après un ou deux posts bien sûr. :p ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélisende Delaunay
Sixième année ContiavatarSixième année Conti
Messages : 39
Date d'inscription : 21/08/2011
Age : 22
Localisation : Beauxbâtons
MessageSujet: Re: Un admirateur inattendu (PV Alex)   Mar 27 Déc - 16:18

- ... accepterais tu de m'y accompagner ?

Dialogue de sourd que celui là... Mélisende s’apprêtait à devoir obliger Alexandre à trancher la question. Mais alors qu'elle ouvrait la bouche, elle l'entendit compléter une phrase qui à la base n'était pas en suspend.

- En tant que cavalière.

Une petite voix intérieure se mit à hurler "Ouaiiiiis! Yes ma crêpe! T'es la meilleure!" tandis que Mélisende s'efforçait de conserver un visage impassible. C'est avec elle à son bras qu'il passerait la porte du réfectoire ce soir, pour elle qu'il prendrait une coupe de champagne supplémentaire, à côté d'elle qu'il s’assiérait pour souper, puis qui sait ce qui pourrait bien se passer au détour d'un massif d'ifs taillés dans la pénombre de cette nuit de septembre... Mais cela devait se mériter. Alexandre devrait lui faire passer une soirée mémorable s'il espérait être payer de retour aussi rapidement... Elle lui répondit donc avec un sourire charmé mais aussi charmeur :

- Pourquoi pas, si ça peut te faire plaisir. J'espère que tu n'a rien contre l'orange? Car à trois heure du banquet je n'ai pas de plan B en ce qui concerne ma robe.

Elle partit d'un rire frais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Morel
Septième année CourtenayavatarSeptième année Courtenay
Messages : 109
Date d'inscription : 21/09/2011
Localisation : A la plantation, bien sûr !
MessageSujet: Re: Un admirateur inattendu (PV Alex)   Mar 27 Déc - 18:06

Mélisende eut un sourire et détourna les yeux. Alex eut envie de préciser que si elle voulait bondir de joie, elle pouvait, mais il se retint, de crainte de gâcher l'effet romantique que prenait la demande, et les possibles rêveries romanesques que se faisait la Conti sur la soirée. Bref, elle finit par se retourner vers lui, et fit, d'une voix moins assurée sur le début, mais avec un sourire charmeur :

- Pourquoi pas, si ça peut te faire plaisir. J'espère que tu n'a rien contre l'orange? Car à trois heure du banquet je n'ai pas de plan B en ce qui concerne ma robe.

Alex rit avec elle, mais son esprit le titillait histoire de voir ce que ça faisait s'il répondait : "Nan, je préfère le vert.". Il resta néanmoins tout sourire, et, comme Mélisende avait paru apprécié le "magnifique" de tout à l'heure, il commenta :

- Le orange est parfait... Sauf si je dois être assorti.

Rien que l'idée était horrifiante. Déjà le fait d'être assorti à sa cavalière faisait peur rien que d'y penser, mais si en plus, il devait s'habiller en orange... A la base, il n'avait même pas prévu de s'habiller de manière plus élégante, surtout au cas où les Armagnacs réussissaient leur coup (magnifique douche de champagne pour tous, sous les hurlements horrifiés des Montmorency), mais ils s'étaient fait pincés l'après midi même, alors qu'ils étaient en train d'installer leur dispositif. Aucun risque de ce côté là, donc il pouvait bien se donner de la peine de mettre une chemise blanche et un pantalon noir :

- Pour ma part, je crois que je me contenterai du smoking réglementaire.

D'abord ça n'empêcherait pas l'Intendant et la plupart des profs de le fusiller du regard, ni les filles de la salle de jeter des regards mauvais à Mélisende, alors franchement...

[H.J. : Tu veux qu'on le continue dans le topic libre, alors ? ^^ Parce que maintenant qu'on se retrouve au banquet, je vois mal comment relancer. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélisende Delaunay
Sixième année ContiavatarSixième année Conti
Messages : 39
Date d'inscription : 21/08/2011
Age : 22
Localisation : Beauxbâtons
MessageSujet: Re: Un admirateur inattendu (PV Alex)   Mer 28 Déc - 13:21

- Le orange est parfait... Sauf si je dois être assorti. Pour ma part, je crois que je me contenterai du smoking réglementaire.

Mélisende eut l'image fugitive d'un Alexandre en costume trois pièce orange flashy agrémenté d'un énorme noeud papillon jaune à pois rouges. Elle éclata d'un rire frais. Elle essuya une larme au coin de son oeil et hoqueta sa réponse.

- Je te rassure, tu n'es pas obligé de t'assortir.

Elle jeta un oeil fugitif à l'horloge qui ornait le fronton de la façade, au fond de la cour de la fontaine.

- Par contre je vais devoir y aller si je veux avoir le temps de me préparer convenablement.

Et avant qu'Alexandre ait pu lui répondre ou tenter de la retenir, elle s'éloignait rapidement vers le grand escalier de pierre qui l'ammènerait dans le hall des marbres.

- On se retrouve tout à l'heure. Sept heure dans le hall.

Et elle se retourna et poursuivit sa course, laissant Alexandre à ses réflexions. Il fallait qu'elle raconte ça à Agathe!

[H.J. Voila, j'en ai fini. Puis pour le rp général c'est une riche idée. On a qu'à se retrouver là-bas. Je te laisse poster en premier, Mélisende aime se faire attendre un peu Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un admirateur inattendu (PV Alex)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un admirateur inattendu (PV Alex)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (M) ADMIRATEUR INATTENDU
» Danse ta vie vie, danse [Alex]
» Aprés Michaelle Jean à Ottawa voila Carl-Alex Ridoré à Friboug
» Alex Larsen, nouvo minis Lasante fè bèl figi devan OAS.
» Les droits pour Alex Kovalev disponible

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: >---{Le château}--- :: >---{Extérieurs}--- :: >---{La cour de la fontaine}----
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit