AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Se remettre de nos émotions... (PV ~ Alex)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Léopoldine C. Sarhy-Heuré
Sixième année ContiavatarSixième année Conti
Messages : 15
Date d'inscription : 26/11/2011
Age : 22
MessageSujet: Se remettre de nos émotions... (PV ~ Alex)   Lun 5 Déc - 20:56


    Chapitre précédent

    Suite à une conversation sur un échange de drogues, Alex et Léo ont failli se faire attrapper en flagrant délit par l’Intendant. Rusant, le jeune homme avait pu les faire sortir de la forêt sans se faire repérer. Pour se remettre de leurs émotions, une bierraubeurre s’imposait.
    Léo mit encore plusieurs minutes avant de se calmer. S’étant dirigés vers Jouvenceaux, les deux jeune gens marchaient à présent sur le chemin bordé de genets qui menait au village. Ils marchaient vite pour ne pas prendre froid. Alex qui se posait des questions sur la réaction excessive de Léopoldine lui demanda :

      - Tu n’as jamais été prise en plein trafic ? Ou pour autre chose ?


    Que dire ? Non, c’était une élève sérieuse qui ne respectait toujours le règlement. Ou que c’était une élève discrète qui, quand elle faisait une connerie avait le bon sens de ne pas se faire prendre. Ou alors qu’elle avait eu un fou rire de manière tout è fait logique après avoir rampé dans les ronces. Toutes ces réponses étaient justes. Par conséquent elles pourraient toutes êtres considerées comme fausses. Celle qui se rapprochait sans doute le plus de la réalité était que le stress accumulé dans la journée à l’approche de ce rendez-vous avait du être évacué et le rire nerveux était l’issue la plus agréable.

      - J’évite de me mettre dans des situations délicates.


    Léopoldine n’était qu’un intermédiaire, ni productrice, ni réellemnet consommatrice, il était difficile de la rattacher au trafic de stupéfiants. Et puis elle était gentille, douce et studieuse, il était clair qu’elle ne pouvait pas avoir de relations avec ces vilains méchants Courtenay ! Les jeunes gens franchirent la porte du Duc de Guise et Alex alla commander deux Bierraubeurre et Léo choisit une table, sous la fenêtre pour voir la pluie qui avait recommencé à tomber et près de la cheminée pour profiter de sa douce chaleur. Les cheveux humides de Léo lui tombaient sur le devant du visage. Elle les essora comme elle pu pour qu’ils sèchent le temps qu’ils étaient à l’intérieur.

    Alex revint avec deux bierraubeurre, il lui en tendit une. Léo le remercia avec un sourire. Il entama la discution sur le Quiddich. Léopoldine était ravie. Alex allait finir par lui plaire s’il commençait à parler Quiddich. Il lui demanda si les Conti jouaient samedi et Léopoldine hocha la tête en signe d’approbation.


      - Vous avez réussi à vous entraîner ? Nous, on a pas pu accéder au stade de toute la semaine. Les Armagnacs l'avaient réquisitionné pour se préparer à leur match contre les violets.


    C’était vrai, les Armagnacs jouaient la semaine suivant contre les Montmorency, c’était un des matches les plus attendu de la saison et les rouges ne voulaient rien laisser au hasard. C’était insupportable car ils passaient leur vie au stade et ne permettait à personne d’y entrer.

      - Ne m’en parle pas, j’ai cru que les Mercoeurs allaient peter un plomb l’autre jour ! Je n’avais jamais vu un Mercoeur énervé, c’est surprenant.


    C’était cliché mais Léopoldine suivait les clichés quand il s’agissait de Mercoeurs. Elle sourit.

      - Pour notre part, on a du s’entrainer dans le parc, faute de mieux. Mais on ne devrait pas avoir de mal à battre les Mercoeurs. Leurs poursuiveurs ne sont pas brillants. Il faudra juste que les nôtres marquent suffisement avant que leur attrapeur ne prenne le Vif d’Or. Leur attrapeur est bon. C’est le seul à craindre.


    Léo était gardienne et elle savait qu'elle parviendrait à garder ses anneaux et les poursuiveurs Mercoeurs avaient peu de chance. Se rendant compte qu'elle parlait beaucoup, elle se renseigna :

      - Quand est-ce que vous jouez?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Morel
Septième année CourtenayavatarSeptième année Courtenay
Messages : 109
Date d'inscription : 21/09/2011
Localisation : A la plantation, bien sûr !
MessageSujet: Re: Se remettre de nos émotions... (PV ~ Alex)   Mar 6 Déc - 18:23

Léo le fixa, cherchant visiblement une réponse adaptée.

- J’évite de me mettre dans des situations délicates.

C'était relativement évasif, comme réponse, mais cela prouvait au moins que la jeune fille était prudente. C'était déjà. Il attendit une réponse plus précise, mais elle ne vint pas.

Quand il aborda le sujet sur le quidditch, Léopoldine changea de visage. Elle lui sourit franchement, et répondit avec enthousiasme. Alex sourit à son tour. Les gens aimant le quidditch avaient tout de suite une étiquette positive. Elle hocha la tête, affirmant ainsi que les Conti jouaient effectivement contre les Mercoeur ce jour là. A sa question sur les Armagnacs, elle s'enflamma, agacée, comme lui, par leur attitude :


- Ne m’en parle pas, j’ai cru que les Mercoeurs allaient peter un plomb l’autre jour ! Je n’avais jamais vu un Mercoeur énervé, c’est surprenant.

Alex sourit face au cliché utilisé. En général, il était réaliste, les Mercoeur n'étant pas réputé pour affirmer leur caractère, mais tout de même... Mais déjà, Léo continuait :

- Pour notre part, on a du s’entrainer dans le parc, faute de mieux. Mais on ne devrait pas avoir de mal à battre les Mercoeurs. Leurs poursuiveurs ne sont pas brillants. Il faudra juste que les nôtres marquent suffisement avant que leur attrapeur ne prenne le Vif d’Or. Leur attrapeur est bon. C’est le seul à craindre.

Elle semblait réellement assurée de la future victoire de son équipe. Alex hocha la tête, mais il n'était pas entièrement convaincu. Les Mercoeur, bien que pas très bons en classe, restaient d'un niveau très honorable sur le terrain. S'ils n'avaient pas celui des Armagnacs ou des Montmorency, ils jouaient quand même très bien. D'ailleurs, l'année passée, ils avaient été classés troisièmes au tournoi des écussons. Mais il était vrai que depuis le départ de leurs meilleurs joueurs, qui avaient fini leur scolarité, l'équipe avait du mal à se remettre sur les rails. Il approuva donc :

- Oui. Depuis le départ de Michael et Arthur, l'équipe des Mercoeur bat de l'aile. D'ailleurs, commenta t'il en souriant, tous les paris sont pour les Conti.

Léo sourit, et demanda :

- Quand est-ce que vous jouez?

Alex se passa la main dans les cheveux. Leur prochain match allait être difficile.

- Dans trois semaines. Contre les violets.

Il fit une petite grimace. Les Montmorency tenaient, chaque année, à remporter le tournoi des écussons, et comme ils perdraient certainement leur match face aux Armagnacs, ils seraient probablement furieux, et ne leur feraient pas de cadeaux.

- D'autant que nous non plus, on a pas accès au terrain.

Ca, c'était le pire. Les Courtenay pouvaient toujours voler dans le parc (d'ailleurs, ils ne se gênaient pas), mais leur principal défaut était les tirs hasardeux, qui, trop souvent, leur faisaient perdre le souaffle. Et sans anneaux, impossible de s'entraîner là dessus. D'autant qu'en tant que capitaine, Alex allait surement se faire sévèrement juger par le reste de son armoirie, en cas de (probable) défaite.

Toujours restant sur le quidditch, qui était, visiblement, un sujet qui les intéressait tous les deux, il enchaîna :


- Tu vas souvent voir des matchs ? Personnellement, le dernier que j'ai vu, c'est la finale de la coupe du Monde, les Balais de Braga contre les Météorites de Moose Jaw.

Puis, comme Léo, si elle n'y était pas, avait surement entendu parler des grandes actions de cette finale, il continua, sur un terrain connu :

- Tu es gardienne à Conti, c'est ça ? Tu as vu le double huit de Fanher à la finale ?

Comme il s'agissait d'une figure typiquement réservée aux gardiens, elle se sentirait sûrement plus concernée que par d'autres. Un détail lui revint alors à la mémoire. L'année passée, le gardien des Conti avait effectué un double huit plutôt spectaculaire, lors d'un match contre les Armagnacs, qu'ils avaient failli gagner. Et, il lui semblait bien qu'il s'agissait de Léo ! Elle avait du suivre le cheminement de sa pensée, car elle sourit quand il fit :

- D'ailleurs, c'était toi l'année dernière... Au match du mois de mai contre les Armagnacs...

Elle allait comprendre tout de suite, rien qu'avec ces références. Le match avait été tellement grandiose qu'on en parlait encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Se remettre de nos émotions... (PV ~ Alex)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Défaite cuisante ou comment ce remettre de ses émotions
» Danse ta vie vie, danse [Alex]
» Aprés Michaelle Jean à Ottawa voila Carl-Alex Ridoré à Friboug
» Faut-il remettre en question les habiletés du PDT du Sénat ?
» Alex Larsen, nouvo minis Lasante fè bèl figi devan OAS.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: >---{Jouvenceaux}--- :: >---{La place du village}--- :: >---{Au duc de Guise}----
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit