AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Du champagne au dessert... (PV Personnel de l'Académie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Irmine Boisseuil
Bibliothécaire & Chevalier des ArtsavatarBibliothécaire & Chevalier des Arts
Messages : 128
Date d'inscription : 19/10/2011
Localisation : Dans des rayonnages remplis de gros grimoires.
MessageSujet: Re: Du champagne au dessert... (PV Personnel de l'Académie)   Dim 22 Jan - 22:27

A la vue des regards surpris, Irmine comprit qu'une partie de l'assistance n'avait pas saisi l'ironie de ses propos. Tout particulièrement Éléonore, qui lui lançait le regard le plus étonné et le plus suspicieux. La bibliothécaire aurait crû sa collègue assez intelligente pour remarquer le second degré qu'elle avait insufflé à sa boutade, mais ce n'était apparemment pas le cas. Toutefois, une personne comprit l'ironie : Anna, qui se retenait d'éclater de rire. Irmine lui adressa un petit sourire, elle pouvait toujours compter sur son amie au moins pour saisir les nuances de ses déclarations, et cette dernière rebondit d'ailleurs sur le même ton :

- Certainement ! Je suis sûre que les journées devaient vous paraître bien fades sans des petits Armagnacs motivés pour "l'animer", non ?

En voyant le regard de plus en plus appuyé de la professeur de Magidigitation, Irmine comprit que ce qui l'avait troublée était surtout le fait qu'elle avait soutenu Dorian, ironie ou non. Difficile après cela de faire croire qu'ils se connaissaient à peine. Tout bien réfléchi, l'intervention d'Annabella empirait aussi les choses. Bon, c'était fait désormais, elles ne pourraient pas revenir sur ce qu'elles avaient dit. Mais il était encore possible de revêtir le masque de la simple amitié. Après tout, une personne ayant prêté quelque peu attention avant le départ de Dorian aurait déjà pu remarquer que les lui et la bibliothécaire discutaient ensemble de temps en temps.
Finalement, Dorian reprit la parole. Il commença par répondre aux traits d'esprit des deux amies, puis il passa à Éléonore :


- Et bien, chère Eleonore, il semblerait que si je suis là, en ce moment, c'est que je considère que le jeu en vaut la chandelle. Il y a bien des choses qu'une école de magie a de préférable à une équipe de Quidditch de renommée internationale, vous pouvez me croire. Je ne suis pas du genre à prendre une décision à la légère, décision qui remettrait en cause ma vie, et je n'ai pas à me justifier de ce choix devant vous. Il me plait d'être ici et il me plait d'enseigner le Quidditch à des élèves motivés. C'est tout ce que vous avez besoin de savoir, n'est ce pas ?

Irmine fut tout aussi surprise qu'Éléonore du ton qu'utilisa Dorian, mais contrairement à sa collègue, cela lui plut. Elle retint à grande peine un sourire amusé d'apparaître sur ses lèvres, renforcé par l'air courroucé qu'arborait Éléonore, et le cacha subtilement dans son verre de champagne. Le chat de la magidigitatrice fit d'ailleurs les frais de son étonnement (mais quelle idée d'amener un chat à un banque de toute manière !). Elle répondit à l'affirmation de Dorian d'un ton suffisamment pincé pour que son apparente amabilité ait l'air d'une comédie.

- Je ne doute pas de votre légèreté mon cher Dorian. Mais contrairement à ce que vous pensez ces motivations me concernent bien, non pas personnellement, mais professionnellement. Étant Directrice-Adjointe, je me dois d'être au courant de ce genre de choses au cas ou Olympe serait dans l'impossibilité d'assumer ses fonctions.

Elle enterrait Olympe bien vite ! Il n'y avait présentement aucune raison à ce que la Directrice quitte son poste. Et si cela devait arriver, nul doute qu'elle saurait mettre Éléonore au courant des affaire importantes de l'Académie assez rapidement. Si Irmine avait, au départ, comprit les réserves d'Éléonore face au retour de Dorian, elle commençait à trouver que cette dame ne se prenait décidément pas pour la queue de la poire. Et elle semblait même prête à se lancer dans un conflit, d'une part inutile (la Directrice avait accepté ce retour, c'était sensé être suffisant), et d'autre part totalement déplacé durant un tel évènement. Heureusement, Éléonore sembla se rendre compte du silence qui avait saisi le personnel présent, et elle reprit d'un air plus affable :

- Mais bon, ce n'est ni le moment ni l'endroit pour en parler plus avant. De toute façon, je suppose à coup sûr que la Directrice est au courant. Et si vous avez obtenu son aval, il n'y a pas de raison pour que je ressorte le dossier.

Au même moment, Olympe annonça le début du repas. Éléonore lança une dernière remarque, sensée être un compliment mais qui était tout aussi caustique que tout ce qu'elle avait précédemment.
En s'asseyant, Anna s'arrangea pour prendre place entre Irmine et Dorian. La naïade n'avait eu aucune intention de se mettre à côté du jeune homme, mais elle savait que le placement d'Anna n'était pas anodin. Elle poussa un léger soupir consterné : la soirée promettait d'être fatigante. Tandis qu'ils dégustaient une succulente entrée composée d'une crème brûlée de fois gras, Anna en profita pour relancer la discussion avec Dorian.


- En tout cas, c'est une chance : il a fait très beau pour le carrousel...

Irmine gratifia son amie d'un regard empli de soupçons. Nul doute que ce n'était qu'une introduction et que la suite allait être gratinée : son sourire était trop malicieux pour rassurer la brune sorcière.

- Un temps idéal pour les promenades à balai, vous ne trouvez pas, Dorian ? D'autant qu'avec l'automne qui arrive, beaucoup de couples en profitent pour faire une ballade romantique...

Évidemment, elle n'avait pas pu s'en empêcher ! Dorian rougit aussitôt mais le masqua habilement dans son verre d'eau. Une fois qu'il se fut repris, il répondit, sur un ton détaché :

- C'est tout à fait vrai, quoi qu'il y ait beaucoup de vent en ce moment. Ce n'est pas l'idéal pour les sorciers et sorcières novices en vol.

Irmine lui lança aussitôt un regard irrité. Voilà qu'il s'y mettait lui aussi ! Elle décida de ne pas s'en mêler. Mais avec leurs sous-entendus stupides, ils allaient finir par faire comprendre la situation à tout le monde. Et ils commençaient à énerver Irmine : ce n'était ni le lieu ni le moment de jouer à des devinettes à peine masquées.
En détournant les yeux, la jeune femme croisa le regard d'Éléonore. Parfait ! À eux trois, ils avaient réussi à s'attirer la méfiance de la magidigitatrice. Ils allaient devoir se tenir à carreau maintenant. Et elle ne pouvait même pas le signaler à ses deux compagnons. Elle espérait donc qu'Anna le remarquerait d'elle-même, si elle voulait bien arrêter son petit jeu deux minutes. Et il n'y avait plus qu'à souhaiter que le professeur de Botanique, qui s'était installé à côté d'Éléonore, saurait la distraire.

La tournure que prenait la soirée agaçait prodigieusement Irmine, et les deux autres ne devraient pas espérer de l'affabilité de sa part durant les prochaines heures...particulièrement Annabella ! La naïade décida de tourner son attention vers son voisin de table : le très désagréable et ennuyant professeur d'Astronomie, pour ne rien arranger. Elle garda toutefois une oreille du côté de Dorian et Anna, ainsi qu'un oeil de temps en temps sur Éléonore.


[HJ : Élo, j'ai dis que je me rattrapais sur le milieu, mais pas que c'était mieux ensuite ! Razz Tout le personnel ne peut pas être ami, ma foi. v_v]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wyatt M. Jackson
Professeur de Botanique & Chevalier de CourtenayavatarProfesseur de Botanique & Chevalier de Courtenay
Messages : 5
Date d'inscription : 12/01/2012
MessageSujet: Re: Du champagne au dessert... (PV Personnel de l'Académie)   Lun 23 Jan - 12:46

Je passais beaucoup de temps dans la serre de l'académie ces derniers temps, que ce soit pour les cours ou pour l'entretien des plantes, sans remarquer à quel point le temps passait rapidement. J'aimais la sensation que cela m'apportait, je me sentais au-dessus de l'air comme si je flottais entre deux états d'être, cela était difficile à expliquer par mes soins. Devant moi, se trouvait un pot contenant un Coucou Lupus, cette plante était assez spéciale et amusante ce qui faisait qu'elle était parfaite pour les premières années. Elle n'était pas dangereuse bien qu'elle était capable de voir au fond de l'esprit et se mettre à retentir en poussant des hurlements ressemblant à ceux des loups.

Se fut grâce à son cri que je revins sur terre en me demandant ce qui se passait, j'avais même sortie ma baguette magique pour me défendre. J'avais crus à une attaque de loups-garous, il en était rien et cela est était une bonne chose puisque je ne tenais pas à faire courir de danger aux élèves qui devait se trouver au château en ce moment.

Je me frappais le front avec la paume de ma main, car je venais de comprendre pourquoi la plante avait retenti dans la serre de botanique. J'étais tout simplement en retard pour me rendre au banquet qui devait déjà avoir commencé. J'avais aussi loupé une bonne partie des festivités qui s'étaient déroulées durant la journée, mais cela n'avait pas d'importance pour le moment.

En Angleterre cette fête n'avait pas lieu et la première fois que j'y avais pris part, j'avais été surpris par toutes les activités de la journée, pourtant j'avais ressentit un plaisir immense qui grandissait durant la journée. Je ne pouvais pas remonter le temps pour voir comment Beauxbâtons faisait la fête de l'Automne, mais j'avais encore la possibilité de ne pas loupé le banquet dans son intégralité.
Je courus pour traverser le parc puis le château tout en passant devant quelques élèves retardataires qui se rendaient dans la grande salle qui semblait bien remplit enfin d'après ce que j'avais pu voir en passant devant les portes ouvertes de la grande pièce.

Je devais prendre un peu plus de retard, je ne pouvais tout de même pas me rendre au banquet dans la tenue que j'avais sur le dos puisqu'elle était recouverte de terre et d'autres excréments produits par les plantes dont j'avais la charge.

Il me fallut un moment pour arriver dans la partie des professeurs où se trouvait ma chambre. Je me ruais sur l'armoire pour y prendre une tenue plus élégante. J'enfilais une chemise crème avec des boutons argentés, ceux-ci ne se voyaient pas puisque j'avais une veste noire au reflet argenté. Autour de mon coup, je nouais une cravate noire rayée d'argent. Le pantalon avait la même couleur que la veste. Cette tenue était en temps normal réservé pour les réunions de famille, mais je n'avais pas encore eus le temps d'acheter autre chose.

Je redescendis au rez-de-chaussée pour enfin entrer dans la grande salle où tout le monde était rassemblé. Il y avait sans doute encore quelques retardataires dans les couloirs du château où même un ou deux couples qui cherchent à être seul.

Je traversais la grande salle en répondant au salut de certain élève de la maison dont j'avais la charge. Lorsque je parvins à la table des professeurs, il ne restait plus beaucoup de place libre, j'étais tout de même content de voir qu'il restait une place à côté de Eléonore. Je me tins debout derrière la chaise avant de prendre la parole :


- Salut Eléonore, est-ce que je peux m'asseoir à tes côtés ?

Je ne voulais pas obliger la jeune femme à me tolérer durant la soirée si elle n'y tenait pas. J'étais un homme qui prenait en compte les désirs de la gante féminine. Je regardais la jeune femme un moment en attendant de voir ce qu'elle allait me répondre. J'espérais tout de même qu'elle serait partante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annabella de Blois
Professeur de Métamorphose & Chevalier de MercoeuravatarProfesseur de Métamorphose & Chevalier de Mercoeur
Messages : 33
Date d'inscription : 09/12/2011
MessageSujet: Re: Du champagne au dessert... (PV Personnel de l'Académie)   Sam 28 Jan - 22:04

Il y eut un silence de quelques secondes. Visiblement, personne n'avait saisi l'ironie des propos d'Irmine, et chacun se demandait pourquoi elle prenait la défense de Dorian. Quand Annabella en rajouta, les regards se firent confus, voire carrément soupçonneux de la part d'Eleonore, qui paraissait plus intriguée de l'intervention d'Irmine que de la plaisanterie tombée à l'eau. Néanmoins, l'intrusion d'Ine pouvait tout à fait s'expliquer par le fait qu'elle et Dorian étaient amis.

Quoique. Jusqu'à ce qu'elle lui en parle, Bella n'aurait jamais rien soupçonné entre la bibliothécaire et le professeur de vol, pas même une amitié. Ils avaient fait ça tellement discrètement que tout le monde était en droit de se poser des questions. Bien sûr, on les avait vu ensemble une ou deux fois. Mais ils ne paraissaient pas avoir une relation plus étendue entre eux qu'avec leurs autres collègues, juste de la sympathie, sans plus.
Mais Olympe ne parut pas s'attarder sur ce détail parmi tant d'autres. En revanche, Anna devina que maintenant qu'Eleonore avait mis le doigt sur un indice, elle ne lâcherait pas l'affaire immédiatement. Finalement, l'intervention de Bella n'avait servi à rien, voire avait empiré les choses.

Quoi qu'il en soit, Dorian répondit aux réflexions de ses collègues, avant de se tourner vers Eleonore.


- Et bien, chère Eleonore, il semblerait que si je suis là, en ce moment, c'est que je considère que le jeu en vaut la chandelle. Il y a bien des choses qu'une école de magie a de préférable à une équipe de Quidditch de renommée internationale, vous pouvez me croire. Je ne suis pas du genre à prendre une décision à la légère, décision qui remettrait en cause ma vie, et je n'ai pas à me justifier de ce choix devant vous. Il me plait d'être ici et il me plait d'enseigner le Quidditch à des élèves motivés. C'est tout ce que vous avez besoin de savoir, n'est ce pas ?

Annabella haussa les sourcils, étonnée, mais ravie. Depuis le début de la soirée, Dorian restait effacé derrière les quatre femmes, répondant poliment aux piques que lui avaient lancé une ou deux fois Eleonore, mais il venait là de faire preuve de fermeté. Et cela lui allait parfaitement. La professeure de magidigitation eut tout de même l'air de moins apprécier, et répondit d'un ton qui se voulait affable, mais laissait passer son agacement :

- Je ne doute pas de votre légèreté mon cher Dorian. Mais contrairement à ce que vous pensez ces motivations me concernent bien, non pas personnellement, mais professionnellement. Étant Directrice-Adjointe, je me dois d'être au courant de ce genre de choses au cas ou Olympe serait dans l'impossibilité d'assumer ses fonctions.

Argument un peu bancal. Après tout, Olympe semblait actuellement parfaitement apte à remplir ses fonctions, et saurait bien en informer Eleonore si besoin était. De plus, si elle avait voulu poser cette question dans le cadre de son poste de directrice adjointe, et donc, professionnellement, elle ne l'aurait pas fait en public, au milieu du banquet. Et pas de cette manière là non plus, assurément. Comme la plupart des membres du petit groupe les regardait, sentant venir le conflit, la professeure clôt le sujet :

- Mais bon, ce n'est ni le moment ni l'endroit pour en parler plus avant. De toute façon, je suppose à coup sûr que la Directrice est au courant. Et si vous avez obtenu son aval, il n'y a pas de raison pour que je ressorte le dossier.

Chacun se dirigea vers sa place, quand Olympe annonça le début du repas. Eleonore lança avant de s'éloigner, d'une voix un peu plus chaleureuse qu'auparavant :

- Au fait Dorian, vous devriez parler ainsi plus souvent. Vous tenez plus d'un bon professeur ainsi que lorsque vous baissez la tête en marmonnant.

Allons donc. C'était un compliment, sûrement sincère, qui montrait que le jeune homme avait un tantinet progressé dans l'estime d'Eleonore. Toutefois, la fin de la phrase ressemblait tout de même toujours à une pique. Personne ne releva cette dernière remarque, et le petit groupe qui s'était formé se divisa. Annabella se retrouva habilement entre Dorian et Irmine, prête à faire la conversation et à jouer de sous-entendus toute la soirée si nécessaire. Elle commença par une courte introduction sur la météo, avant de parler plus ou moins innocemment des promenades à balai pour les couples. Irmine soupira, mais ne releva pas, semblant tout de même agacée. Dorian, lui, rougit, et s'empressa de boire un verre d'eau. Il reprit ensuite :

- C'est tout à fait vrai, quoi qu'il y ait beaucoup de vent en ce moment. Ce n'est pas l'idéal pour les sorciers et sorcières novices en vol.

Annabella eut un petit sourire en coin. Décidément, elle aimait bien le professeur de vol. Rien de mieux que quelqu'un qui réponde aux sous-entendus, même à peine voilés, pour la mettre de bonne humeur. Irmine eut en revanche un regard énervé vers Dorian. Levant machinalement les yeux, Bella rencontra les yeux océan de sa collègue de magidigitation. Alors qu'elle allait répliquer par un sous-entendu encore plus clair, elle stoppa net.

Nul doute qu'Eleonore nourrissait des soupçons, et inutile de l'aider à trouver. Que supposait elle ? Difficile à dire. Depuis le début de la soirée, Dorian, Irmine et elle même formaient un trio qui visiblement, savaient quelque chose de plus que les autres. Finalement, le fait qu'Annabella ait appuyé Ine quand elle avait plaisanté n'était pas une trop mauvaise chose. Si cela avait sûrement renforcé les soupçons de la professeure de magidigitation, cela ne les avait au moins pas focalisé sur Irmine et Dorian spécifiquement. Mais, de là à faire le rapprochement, il n'y avait que quelques pas à faire.


- Oui sûrement. Vous même avez vous déjà joué, lors des championnats, par mauvais temps ? J'ai entendu dire que les matchs étaient maintenus même par conditions épouvantables...

Les voix se faisaient plus basses autour des tables des professeurs, et, si on tendait l'oreille, on pouvait s'apercevoir qu'Anna parlait de championnats de quidditch. La conversation restait tout de même sur le balai, mais elle ne pouvait pas immédiatement changer de sujet sans prendre Dorian au dépourvu. Toutefois, pour une tierce personne, c'était le découlement logique : le sujet avait déjà été abordé auparavant, parmi le petit groupe, et la discussion continuait, d'autant qu'Irmine, qui avait visiblement résolu de les ignorer, était partie dans une discussion avec le professeur d'Astronomie. Bella lui souhaita mentalement bien du courage, puis se tourna vers Dorian, qui répondait à sa question. Elle espérait qu'il avait vu l'attention que leur portait Eleonore, et compris ainsi sa dérive. Voire qu'il allait la renforcer en éloignant encore plus le sujet de sa relation avec Irmine.

Alors, oui, Ine avait été le voir à un match, ce qui pouvait avoir un rapport très éloigné. Mais si on ne pouvait pas parler cours de vol avec Dorian, ni quidditch, cela allait vite sembler suspect. La discussion dériva, et Anna remarqua que le professeur de botanique était venu s'asseoir à côté d'Eleonore, distrayant quelques instants l'attention de cette dernière. Par prudence, même si elle en mourrait d'envie, Bella ne relança pas la conversation sur un sous-entendu. Du moins, pas un sous-entendu évident.


- Avez vous vu les nouveaux plants dans le parc, non loin des serres ? Ils ont été installés durant votre absence, et c'est franchement superbe.

Il en avait sûrement entendu parler. Ca n'avait été installé qu'une semaine auparavant, et c'était encore dans toutes les bouches. S'il avait parlé avec la directrice ou n'importe quel professeur, sûr qu'il savait ce qu'elle lui racontait. On pouvait y voir une allusion éloignée. L'endroit avait été classé "très romantique" par les Conti, ce qui était considéré comme une référence, et on y trouvait tous les couples d'élèves. Annabella pensa fugitivement qu'il fallait qu'elle fasse aimablement remarquer à Ine qu'elle n'avait toujours pas emmené Dorian là bas. Mais l'endroit était peu propice aux histoires romanesques qu'elle lui avait inventé au Duc de Guise. Après, si Dorian avait saisi l'allusion, libre à lui de recommencer dans le second degré ou de changer de sujet.


Dernière édition par Annabella de Blois le Mar 31 Jan - 18:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Du Guy
Professeur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & AnimateuravatarProfesseur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & Animateur
Messages : 129
Date d'inscription : 27/09/2011
Localisation : Sur un balais ?
MessageSujet: Re: Du champagne au dessert... (PV Personnel de l'Académie)   Mar 31 Jan - 18:11

- Je ne doute pas de votre légèreté mon cher Dorian. Mais contrairement à ce que vous pensez ces motivations me concernent bien, non pas personnellement, mais professionnellement. Étant Directrice-Adjointe, je me dois d'être au courant de ce genre de choses au cas ou Olympe serait dans l'impossibilité d'assumer ses fonctions.

Le ton faussement aimable et courtois que venait d'employer la Directrice-adjointe ne trompa personne. Il allait de soi que la dernière réplique de Dorian ne lui avait vraiment pas plu. Il aurait été stupide de prolonger la conversation en ce sens, aussi Dorian ne répondit rien, laissant le dernier mot à Éléonore. Cette dernière, les lèvres pincées, alla s'asseoir à la table, et profita de l'occasion pour lui lancer une dernière pique verbale.

- Au fait Dorian, vous devriez parler ainsi plus souvent. Vous tenez plus d'un bon professeur ainsi que lorsque vous baissez la tête en marmonnant.

Il aurait aimé faire preuve de la plus grande indifférence à ces propos, mais l'attaque était portée avec justesse et elle toucha sa cible. Dorian serra les dents et se força à ne pas baisser les yeux, juste pour la contredire dans ses propos. Finalement, il n'avait aucune envie d'assister à ce long repas, particulièrement si c'était pour se sentir mal. Mais les premières personnes s'installèrent à table, et Dorian s'assit, à défaut d'une meilleure idée. Heureusement pour lui, Annabella semblait bien décidée à animer la soirée, et il ne se trouvait pas à coté d'Irmine, ce qui lui simplifiait la tâche.

Il remarqua rapidement que la jeune professeur de métamorphose semblait en savoir plus long sur sa relation avec Irmine qu'elle ne le laissait paraître. Bien décidé à lui arracher la vérité, il rentra dans son jeu en répondant avec un autre sous entendu, et guetta sa réaction, qui serait probablement instructive. Un léger sourire se dessina sur la visage de la jeune femme, sourire qui se figea soudain quand elle jeta un coup d'oeil vers un ou une de ses collègues. Pendant le même laps de temps, Dorian nota le regard furieux de la bibliothécaire à son égard, avec un message implicite qui était on ne peut plus clair. Le sorcier se mordit les lèvres, réalisant qu'il était peut être allé trop loin, et revint à la conversation quand sa voisine répondit :


- Oui sûrement. Vous même avez vous déjà joué, lors des championnats, par mauvais temps ? J'ai entendu dire que les matchs étaient maintenus même par conditions épouvantables...

Bon, il fallait changer de conversation. C'était surement plus raisonnable, et si Annabella était au courant de quelque chose de plus que ses autres collègues, il aurait tout le temps de l'apprendre à un autre moment. Il réfléchit un instant à ce qu'il pouvait bien répondre. Pas grand chose en fait, juste quelques banalités dans le genre. Soit.

- Il n'y a aucune raison valable qui permette d'arrêter un match quand la météo est difficile. Les matchs de Quidditch coûtent très cher, que ce soit pour les organisateurs ou les spectateurs, et il n'est pas possible de les repousser pour ne jouer que par du temps convenable. Du coup, pas mal de matchs sont assez difficiles, mais c'est ce qui rend le match intéressant également. Et la météo est moins éprouvante qu'un match qui dure pendant des heures. Mais par chance, j'avais de bons attrapeurs dans mes équipes.

Il eut un nouveau sourire en repensant eux propos d'Irmine concernant son attrapeur, qui d'après elle était très "intéressant". Il espérait que le sujet était devenu suffisamment banal pour éviter d'attirer l'attention des autres collègues ici présent, tout particulièrement d'Eléonore. Si possible, Dorian aurait voulu ne plus avoir à tenir une nouvelle conversation face à l'enseignante de magidigitation. Prêt à enchaîner en posant à son tour une question à sa voisine, cette dernière le prit de vitesse.

- Avez vous vu les nouveaux plants dans le parc, non loin des serres ? Ils ont été installés durant votre absence, et c'est franchement superbe.

Dorian sourit. Il n'était de retour que depuis quelques heures, mais l'information lui était déjà venue plusieurs fois. Un nouveau lieu très populaire et très romantique à ce qu'il avait entendu dire, mais il ne comprenait pas très clairement la raison pour laquelle elle avait posé cette question. A moins que cela soit d'avantage une indication qu'une question, il ne savait pas. A défaut d'une autre piste, il répondit avec une certaine maladresse.

- Euh oui, j'ai vaguement entendu dire. Euh, d'ailleurs, à propos de plans, le Veneur n'a toujours pas trouvé ce qu'il cherche ?

Constatant qu'Irmine était un peu à part de la conversation, il décida de lui poser une question. Il verrait bien à sa manière de répondre si elle était vraiment très fâchée ou si son regard quasi assassin était juste pour le prévenir.

- Et euh... vous, Irmine ? A propos de recherche, vous avez récupéré tout les livres de votre bibliothèque ? J'avais entendu qu'il en manquait un certain nombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Du champagne au dessert... (PV Personnel de l'Académie)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Du champagne au dessert... (PV Personnel de l'Académie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Récapitulatif du personnel de l'Académie
» CANICHE croisé Griffon de 6 mois champagne Roubaix (59)
» URGENT - BELLA - Caniche Champagne 2/3 ans (Dépt 83)
» Fitou, caniche champagne de 6 ans (89)
» UBAC X CANICHE ROYAL MALE CHAMPAGNE CIPAM BUCHELAY 78

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: >---{Le château}--- :: >---{Le Rez-de-Chausée}--- :: >---{Le réfectoire}----
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit