AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Match de Quidditch et rencontre délicate [PV Irmine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dorian Du Guy
Professeur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & AnimateuravatarProfesseur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & Animateur
Messages : 129
Date d'inscription : 27/09/2011
Localisation : Sur un balais ?
MessageSujet: Match de Quidditch et rencontre délicate [PV Irmine]   Lun 28 Nov - 11:29

Pourquoi tout était il si compliqué ? Dorian n’en savait rien, mais il était certain que la vie était extrêmement compliquée, beaucoup plus qu’on voulait bien le dire aux enfants. Il fallait faire des choix, affronter l’incertitude, se battre contre soi-même, et tout cela pour espérer un jour vivre heureux. Mais était ce possible ? Pouvait on réellement vivre heureux, ou n’était ce qu’un idéal lointain que l’on ne pouvait jamais atteindre vraiment ? Dorian soupira. Il s’était finalement décidé à envoyer une place de son prochain match de Quidditch à Irmine, accompagné d’un petit mot pour lui dire qu’il serait content de la revoir si jamais elle venait, mais qu’il ne serait pas vexé si elle ne venait pas, par manque d’envie ou empêchement. Envoyer cette lettre avait été très difficile. Il n’avait eu aucune nouvelle de la jeune femme depuis son départ, il n’y avait pas si longtemps de cela en réalité, et d’une certaine manière, cela l’angoissait. Si seulement il n’avait pas été assez stupide pour lui écrire cette satanée lettre avant de partir, aussi ! Ils seraient restés dans de bons termes, amicaux, non ? Et maintenant, il n’était plus sur de rien. Mais de toutes façons, il n’était déjà sur de rien avant son départ, alors cela ne changeait pas. Mais cela s’était accentué avec les jours qui étaient passés.

Sa vie ne lui déplaisait pourtant pas depuis qu’il était rentré dans sa nouvelle équipe de Quidditch. Il aimait bien ses coéquipiers, et était enfin revenu aux vrais entraînements et matchs de Quidditch. Il y avait, bien entendu, eu également quelques problèmes, liés à tout ça. Le fait qu’il ai été renvoyé de son ancienne équipe après avoir battu son capitaine en duel lui avait attiré encore plus de prestige auprès de la majorité des supporters, ou plus supportrices. Cela ne lui plaisait pas vraiment, d’autant plus que cela pouvait lui attirer de nouveaux problèmes. Et ce jour là, les problèmes étaient destinés à s’accumuler, le match étant contre les Tornades, son ancienne équipe, qui était véritablement dans le haut du panier depuis son départ. Il entendant déjà les polémiques parmi les commentateurs, et on lui attribuait déjà une place démesurée dans tout cela. Ce qui, en plus de ne pas lui plaire, ne plaisait évidemment pas ni aux Tornades, il s’en doutait, ni aux membres de sa nouvelle équipe, ce qui était logique.

Le match avait lieu au stade de Gleedweetch, un village sorcier sur la côte bretonne. Un des plus vieux et plus réputés stades de Quidditch de France. Dorian reconnut la plupart des joueurs de l’équipe adverse, et contre toute attente, il les salua d’un signe de tête. Le stade était déjà euphorique, à quelques minutes du coup d’envoi. Dorian leva la tête pour regarder dans les tribunes, essayer d’apercevoir un visage familier. Était elle venue ou pas ? Il ne la vit pas, mais il aurait été prodigieux qu’il puisse retrouver quelqu’un dans cette masse de personnes. Le coup de sifflet retentit et le match fut lancé. Dorian s’éleva rapidement dans les airs, tenta de s’emparer du Souaffle, mais il ne fut pas assez vif. Un des Poursuiveurs de l’équipe adverse s’en saisi et fonça à pleine vitesse vers les buts. Quelques secondes plus tard, on entendit des exclamations. 10 - 0. Dorian poussa un grognement et tenta de se reconcentrer sur le match.

Les minutes qui suivirent ne furent pas très glorieuses. Les Poursuiveurs des Tornades étaient très rapides, offensifs et ils poussaient l’équipe adverse à commettre des fautes. Dorian tenta de contrer la tendance en marquant deux buts consécutifs, remontant le score à 160 à 50 en faveur des Tornades. Lors de sa troisième tentative, il fut accueilli par un Cognard expédié à pleine puissance et lâcha la balle dans un râle sourd. Il chercha ses coéquipiers du regard et vit sur leurs visages la même expression que sur le sien : « pourvu que cela s’arrête ». Il fut alors frappé d’orgueil : non, il ne pouvait pas s’incliner aussi facilement face à son ancienne équipe. Il demanda un temps mort à l’arbitre, et les deux équipes se posèrent peu de temps après.

Quand ils revirent sur le terrain, les membres de son équipe avaient un air un peu plus déterminé. Leur capitaine avait pu donner des consignes claires et leur remonter un peu le moral.

Le match avait reprit depuis une quinzaine de minutes. Le score s’était stabilisé, laissant un avantage de plus de 150 points aux Tornades. Les trois Poursuiveurs des Légendes de Peerweeft se concertèrent du regard et s’élancèrent d’un même mouvement contre la défense bleue. Dorian se baissa pour esquiver un nouveau Cognard, fit une pirouette, passant au dessus de deux Poursuiveurs qui fonçaient sur lui. Il fonça vers les buts, se tourna au dernier moment pour revoir le Souaffle d’un autre Poursuiveur. Le stade se mit à hurler d’une multitude de voix au même moment, et il comprit que le Vif d’Or venait d’être attrapé. Par eux. Ils venaient de perdre le match. Il lança tout de même le Souaffle, qui passa sans difficulté dans un des cercles d’argent, dans un tintement étouffé par la clameur générale.

Dorian aperçu rapidement Irmine juste après. Tout était flou à ce moment là, mais il lui proposa d’aller faire un tour dès qu’il se serait changer, les falaises de Gleedweetch étant très belles. Il lui dit également, enfin, il cru lui dire qu’il était content qu’elle soit venue. Il se changea le plus vite possible, souhaitant éviter une conversation douloureuse avec son équipe, et souhaitant tout particulièrement éviter les journalistes et les fans. Cette rencontre avec Irmine le stressait pourtant, au-delà de ce qu’il aurait pu l’admettre. Il décida de mettre des vêtements moldus (un jean et une chemise), de façon à passer le plus inaperçu possible à l’extérieur. Quelques minutes plus tard, il retrouva Irmine non loin des falaises, qui semblait l’attendre. Il sentit ses joues rougir rien qu’en l’approchant, et il proposa un route en bredouillant et en évitant soigneusement son regard. Finalement, au bout de quelques minutes, il demanda, tentant vainement de prendre un air dégagé :


- Euh… Tout se passe bien à Beauxbâtons ? Tu…

Il eut un léger sourire et demanda :

- Tu as rencontrée mon remplacent alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irmine Boisseuil
Bibliothécaire & Chevalier des ArtsavatarBibliothécaire & Chevalier des Arts
Messages : 128
Date d'inscription : 19/10/2011
Localisation : Dans des rayonnages remplis de gros grimoires.
MessageSujet: Re: Match de Quidditch et rencontre délicate [PV Irmine]   Lun 28 Nov - 19:36

Au milieu d'une foule de supporters, une jeune femme apparut brusquement. Irmine avait transplané depuis Beauxbâtons, étant déjà venue une fois dans ce coin de la Bretagne, elle connaissait l'endroit où allait se dérouler le match. Elle évita de justesse un groupe de jeunes enfants qui couraient pour entrer dans les gradins et décida elle aussi de se diriger vers sa place, se frayant un chemin parmi la foule bigarrée.

Le lendemain du départ de Dorian, Irmine avait été d'une humeur morose. Elle n'était pas motivée par ses recherches, incapable de se concentrer sur sa harpe, et la pluie torrentielle qui s'était abattue sur le château n'avait pas arrangé les choses. Mais à la fin de la journée, elle avait décidé de se reprendre : oui, une personne qui lui était chère était partie, mais la vie continuait. Elle n'allait pas se laisser abattre pour autant ! Elle avait ses recherches, son travail, et puis elle le reverrait sûrement un jour...

Quelques jours plus tôt, elle avait reçu une lettre de la part du jeune homme et y avait découvert un billet pour le match qui allait prochainement avoir lieu. Irmine s'était mise à survoler la page des sports de temps à autres, et elle y avait rapidement vu le nom de l'équipe de Dorian. Mais qu'il l'y invite la surprit. Et la prit de court. Ils n'avaient échangé aucune nouvelle depuis qu'il était parti. Irmine avait soigneusement conservé la lettre dans un tiroir de son bureau, mais elle n'y avait jamais répondu. Comment répondre à une lettre pareille ? Dorian voulait lui faire comprendre des choses à demi-mots...mais elle s'était refusée d'y penser. Cela ne servirait qu'à rendre son absence plus douloureuse. Elle avait donc rangé tout cela dans un coin de son esprit.

Elle hésita un moment à répondre à son invitation. Que pourraient-ils se dire une fois face à face ? Elle se sentait terriblement gênée de se retrouver avec lui après leurs adieux. Elle n'était pas sûr de bien cerner ce qu'elle ressentait pour le jeune homme, et préférait ne pas s'imaginer ce que lui éprouvait. Elle avait peur de se faire de fausses idées et d'être déçue. Déçue de quoi ? Au fond, elle n'en était pas vraiment sûre. Il était entré dans sa vie et l'avait chamboulée plus qu'il ne pourrait l'imaginer, et il avait le don de déstabiliser la jeune femme. Maintenant qu'il était parti, elle essayait de garder la tête froide, et d'avancer. Mais ce n'était pas toujours facile, même si elle refusait de se l'avouer.
Irmine finit par se décider : l'envie de revoir Dorian était très forte. Le jour dit, elle en passa le début avec un léger sentiment d'appréhension, mais tâcha de ne pas s'en préoccuper outre-mesure. Elle enfila une longue robe de sorcière, simple mais jolie, serrée à la taille, de la même couleur que ses yeux. Elle prit également sa longue cape, sachant que la Bretagne n'était pas la région la plus tropicale de France. Pour plus de commodité, la jeune femme attacha ses cheveux en une longue tresse de côté un peu lâche, laissant quelques mèches libres encadrer son visage.
Une fois prête, elle prit son billet et transplana directement au lieu du match.

Elle s'installa sur un gradin qui offrait une vue magnifique sur l'ensemble du terrain. Les joueurs entrèrent, et Irmine repéra immédiatement un certain attrapeur à la robe jaune criard. Elle ne put empêcher un fantôme de sourire d'apparaître sur ses lèvres. Elle allait enfin pouvoir le voir à l'oeuvre. Mais le match ne se passa pas aussi bien que le jeune homme devait l'espérer : son équipe se faisait mener largement par les Tornades et malgré leurs nombreuses tentatives, ne parvenaient pas à remonter le score. Finalement, le Vif d'Or fut attrapé, mettant fin au match sur une défaite des Légendes de Peerweeft. Irmine fut déçue pour Dorian, et parce qu'elle aurait préféré le revoir content d'avoir gagné.

Le jeune homme la vit tandis que la foule traversait le terrain pour en sortir et lui proposa de se retrouver après qu'il se soit changé, marmonnant ce qui semblait être un "content que tu sois venue", mais Irmine n'était pas certaine de l'avoir bien entendu sous les clameurs des supporters de l'équipe gagnante. Elle hocha la tête et s'extirpa à grande peine de la cohue de sorciers. Elle y parvint finalement et poussa un soupir de soulagement, faisant quelques pas pour s'en éloigner.

Irmine prit sa cape sous le bras, la température étant beaucoup plus clémente que ce qu'elle avait imaginé malgré un petit vent, et s'arrêta un peu plus loin du stade. L'attente réveilla l'anxiété qui la travaillait depuis le matin. La même question revint : qu'allait-elle bien pouvoir lui dire ? Elle se voyait mal le remercier pour sa lettre à son départ, et elle avait peur qu'il le prenne mal si elle le félicitait pour ce match malgré le score final. Elle se mordit la lèvre nerveusement, tentant de ne pas repenser aux mots qu'il lui avait écris, mais c'était peine perdue, tous ses doutes l'assaillaient à nouveau.
Dorian arriva finalement, habillé comme souvent de façon moldue. Elle eut un sourire gêné et accepta sans broncher le chemin qu'il lui proposait.

Un petit silence s'installa entre les deux sorciers, l'air étant légèrement tendu entre eux. Finalement, Dorian le brisa d'une voix quelque peu hésitante malgré son ton désinvolte.


- Euh… Tout se passe bien à Beauxbâtons ? Tu…tu as rencontrée mon remplacent alors ?

La jeune femme hocha la tête. Elle l'avait rencontré, et il ne lui plaisait pas du tout : c'était un homme d'une quarantaine d'années, un peu trop sûr de lui, dont chaque parole débordait d'arrogance. Lors d'un repas dans le réfectoire il avait noyé Irmine de paroles, faisant son propre éloge sur ses capacités de vol, n'écoutant même pas sa réponse quand il lui demanda son nom. Peu disposée à supporter ses dithyrambes très longtemps, elle mit rapidement fin à la "discussion" et le planta en plein milieu d'une phrase. Autant dire que cela n'avait pas du tout plu au professeur ; il lui jetait un regard noir quand il la croisait dans les couloirs désormais. Mais à ce qu'elle avait entendu, il n'était dans les bonnes grâces d'aucun autre professeur, et ses élèves ne semblaient pas plus le porter dans leur coeur,

- Oui, j'ai fait sa connaissance...mais je ne crois pas qu'il va rester longtemps...enfin, c'est ce que j'espère, et je ne pense pas être la seule.

La jeune femme avait déjà entendu des rumeurs de renvoi se murmurer dans les couloirs des quartiers des professeurs.
Elle réfléchit à quel autre événement pourrait intéresser Dorian, et un qui avait fait particulièrement du bruit auprès de toute l'Académie lui vint immédiatement à l'esprit.


- A part cela, un élève a été renvoyé la semaine passée. Merwin, des Armagnacs. Apparemment, il a été trop insolent avec la directrice et c'est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Je crois que cela lui pendait au nez depuis un moment déjà.

Irmine se demandait ce que l'ancien élève pouvait bien ressentir en ce moment. Elle savait pertinemment que si elle -même avait été renvoyée de l'Académie avant la fin de ses études, cela lui aurait valu un profond désespoir. Mais étant donné le caractère que l'on prêtait à Erwan, elle se disait qu'il devait sûrement avoir une toute autre réaction.

- Et toi, de ton côté ? Ton équipe et ton retour sur le terrain te plaisent ?, demanda-t-elle.

Leurs pas les menaient doucement vers les falaises, et la vue promettait d'être époustouflante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Du Guy
Professeur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & AnimateuravatarProfesseur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & Animateur
Messages : 129
Date d'inscription : 27/09/2011
Localisation : Sur un balais ?
MessageSujet: Re: Match de Quidditch et rencontre délicate [PV Irmine]   Lun 28 Nov - 21:19

- Oui, j'ai fait sa connaissance...mais je ne crois pas qu'il va rester longtemps...enfin, c'est ce que j'espère, et je ne pense pas être la seule.

Dorian haussa les sourcils et la dévisagea. S'était il passé quelque chose de spécial pour qu'elle n'aime pas le nouveau professeur ? Qu'il ne soit pas aimé par les autres enseignants ne le surprenait pas tant que ça. Cela allait avec le poste, après tout. Dorian n'avait jamais eu de bonnes relations avec ses collègues, il ne voyait pas en quoi cela changerait en quelques jours. Mais elle ne l'aimait pas.

- Il est si méchant que ça ? Ça me semble étrange. Tout les profs de vol sont des gens charmants pourtant...

Dorian sourit, reprenant peu à peu de l'assurance. Il se demanda comment se portait l'école, si certaines choses avaient changées. Il en doutait cependant : les choses n'avaient pas tant changées entre la fin de ses études et cette année, il voyait mal comment les choses pouvaient évoluer en quelques jours. Beauxbâtons resterait Beauxbâtons. La jeune femme le détrompa rapidement.

- A part cela, un élève a été renvoyé la semaine passée. Merwin, des Armagnacs. Apparemment, il a été trop insolent avec la directrice et c'est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Je crois que cela lui pendait au nez depuis un moment déjà.

Voilà qui était déjà plus surprenant. Il n'avait jamais vu le moindre élève se faire renvoyer de l'école, même parmi les plus têtes-brûlées des Armagnac. Visiblement, les limites de la nouvelle Directrice venaient d'être franchies avec brio. Mais Dorian fut moins choqué de savoir qu'il s'agissait du jeune Erwan, élève qu'il n’appréciait pas du tout. Son impertinence et son refus de l'autorité étaient exaspérantes et pour le moins irritantes. Dorian se dit qu'il devrait chercher un nouveau Poursuiveur chez les Armagnac, avant de se rappeler qu'il ne se chargeait plus de tout cela.

- Et toi, de ton côté ? Ton équipe et ton retour sur le terrain te plaisent ?

Il sourit. Il s'agissait de toute évidence d'une question de pure forme, histoire de combler le silence, qui étonnamment ne le dérangeait plus que ça à ce moment précis. Il réfléchit un instant. Il ne pouvait pas répondre franchement à la jeune femme sans reparler de son départ et de sa lettre, et il voulait pas le mentionner si elle ne lui en parlait pas. Il se dit que si elle n'abordait pas le sujet avec lui à l'avenir, cela voudrait simplement dire qu'elle souhaitait qu'ils restent de bons amis, et qu'elle n'avait pas envie de le voir autrement. De fait, une réponse était délicate, surtout pour le jeune homme, habitué à la plus grande franchise. Il décida d'opter pour une vérité partielle.

- Je suis content d'avoir regagné la clameur des matchs de Quidditch en tout cas. Et mes coéquipiers sont assez aimables, pour le moment.

Ils arrivèrent rapidement au niveau des premières falaises. La mer se déchaînait silencieusement contre les rochers fièrement dressés, l'écume des vagues s'écrasant régulièrement à leurs pieds. Dorian sentit le vent salé lui parcourir le visage et il redressa la tête pour scruter la mer sombre qui se dressait devant lui. Il ne savait pas trop quel sujet aborder désormais. Il était à peu près sur qu'Irmine avait lu la lettre, mais il était également à peu près certain qu'elle ne laisserait rien voir et ne le mentionnerait pas. Il décida donc de s'asseoir dans l'herbe humide, à quelques pas du vide.

- Un jour, quand je serais vieux peut être, je partirai à la découverte du monde avec mon balais. J'irai chercher la magie du monde.

Il sourit devant ces penses puériles. En voilà un sujet de conversation : il l'avait trouvé, c'était sur ! Il décida de changer de sujet rapidement sur la première chose qui lui viendrait en tête, bien que ses dernières paroles ne soient pas gênantes, mais ennuyeuses. Enfin, elle ne l'étaient pas pour lui, mais risquaient de l'être si une conversation s'engageait sur ce terrain.

- Tu es venue comment ? J'ai vu un groupe de supporter arriver à balais. Ils venaient d'Amsterdam. Le match n'était pas trop pénible, d'ailleurs ? Voir un match entourée de supportrices hystériques ça doit être assez spécial j'imagine. Surtout quand leur équipe perd.

Oui, ils s'étaient pris une belle défaite. mais cela ne le démoralisait pas plus que ça. Ce n'était pas ce qui le préoccupait le soir dans son lit, quand il restait des heures les yeux ouverts, sans arriver à dormir. Il ajouta dans un demi sourire :

- Je vis cette défaite plutôt bien. Tu remarqueras surement que je suis le Poursuiveur à avoir marqué le plus.

Il éclata de rire. Oui, s'il avait marqué le plus dans son équipe, il s'était incliné devant ses anciens coéquipiers, dont certains l'avaient largement supplanté au cours de ce match. Mais le fait de prendre au faux air de vantard l'amusait beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irmine Boisseuil
Bibliothécaire & Chevalier des ArtsavatarBibliothécaire & Chevalier des Arts
Messages : 128
Date d'inscription : 19/10/2011
Localisation : Dans des rayonnages remplis de gros grimoires.
MessageSujet: Re: Match de Quidditch et rencontre délicate [PV Irmine]   Mar 29 Nov - 10:52

- Il est si méchant que ça ? Ça me semble étrange. Tous les profs de vol sont des gens charmants pourtant...

Irmine eut un sourire amusé. On ne pouvait pas trouver plus différent que Dorian et son remplaçant, ce dernier étant aussi détestable que son ami était agréable. Même les élèves se plaignaient de ses cours, qui étaient apparemment inintéressants et mal organisés.

- Comment t’expliquer…Hum…Disons qu’à côté de lui, le professeur de Méricourt t’adore !

Il était de notoriété publique à l’Académie que Dorian et Eléonore n’avait pas énormément d’affinités. Mais cette dernière aurait sûrement préféré continuer à croiser Dorian plutôt que l’autre imbécile.
Tout en marchant, ils en arrivèrent au sujet de l’intégration de Dorian dans son équipe.


- Je suis content d'avoir regagné la clameur des matchs de Quidditch en tout cas. Et mes coéquipiers sont assez aimables, pour le moment.

Il avait un peu hésité avant de répondre, et Irmine trouvait que ce genre de réponse ne montrait qu’une satisfaction partielle. Mais après tout, il lui avait dis avoir du mal à quitter Beauxbâtons, donc cela n’était pas si étonnant.
Ils attinrent alors le bord des falaises et, comme l’avait prévu Irmine, la vue était à couper le souffle. L’air marin caressait son visage et faisait voleter les pans de sa robe. Elle posa sa longue cape à terre et s’assit dessus. Alors qu’elle contemplait la magnificence de la vue, Dorian fit une remarque qui la fit sourire. La manière de le dire était un peu enfantine, mais elle trouvait résonnance en Irmine. Le balai mis de côté, c’était ce qu’elle avait espéré faire de sa vie. Bien sûr, elle pouvait faire des recherches à la bibliothèque, qu’elle considérait comme son vrai foyer, mais ce n’était pas pareil qu’être sur le terrain, partir à la découverte de magies inconnues des livres.


- Certains n’ont pas besoin d’attendre leur vieillesse pour cela…, murmura-t-elle plus pour elle-même.

Irmine s’appuya sur ses mains placées derrière son dos, croisa les jambes et leva les yeux au ciel, observant le vol d’un goéland. La voix de Dorian la tira de ses pensées et attira à nouveau son regard à lui.


- Tu es venue comment ? J'ai vu un groupe de supporter arriver à balais. Ils venaient d'Amsterdam. Le match n'était pas trop pénible, d'ailleurs ? Voir un match entourée de supportrices hystériques ça doit être assez spécial j'imagine. Surtout quand leur équipe perd.

Irmine lui lança un regard ironique. Il devait se douter que cela n’avait pas été son choix en matière de transport. La dernière fois qu’elle avait enfourché un balai, c’était essentiellement pour faire plaisir au jeune homme. Elle avait hésité à retenter le coup depuis, mais le temps n’avait pas été clément à son goût. Cela ne la dérangeait absolument pas d’attendre l’été prochain pour une nouvelle tentative d’amélioration de ses maigres capacités dans le domaine.

- Grand bien leur fasse, personnellement j’ai préféré transplaner. J’étais déjà venu une fois ici, je pouvais donc visualiser l’endroit facilement.

Elle repensa au match avant de répondre à la suite de sa question. Elle avait apprécié le spectacle, mais elle était évidemment venue pour lui, autrement elle n’aurait sûrement pas fait le déplacement pour du Quidditch. Elle n’éprouvait pas une passion débordante pour ce sport, même si elle s’y intéressait vaguement de temps à autres, et déjà au temps de ses études elle ratait certaines rencontres où jouaient son Armoirie si elle avait quelque chose de plus intéressant à faire. Toutefois, c’était la première fois qu’elle assistait à un match professionnel, et il fallait avouer que c’était très différent, la qualité du jeu étant bien meilleure.
Quant aux supportrices, elle n’imaginait pas que des femmes pouvaient se mettre dans un tel état pour des joueurs masculins. Certaines étaient carrément déchaînées, et Irmine avait failli faire un arrêt cardiaque lorsqu’une assise juste à côté d’elle s’était levée d’un bond en poussant un hurlement suraigu à un but marqué Dorian.


- Elles sont…folles ! Quand vous avez perdu, je ne savais pas si c’était pour vous ou pour elles que je devais être désolée. De loin j’en ai même vu une s’évanouir !, s’exclama-t-elle, puis elle ajouta :, C’est dommage d’ailleurs, que vous n’ayez pas gagné.

Irmine avait du mal à comprendre comment les filles faisaient pour se mettre dans un tel état. Elles ne connaissaient même pas les joueurs ! Enfin, ce genre d’hystérie resterait toujours un grand mystère pour elle. Quant à sa remarque sur l’issue du match, elle était sincère, même s’il était évident que les Tornades de Tutshill avaient mérité leur victoire.

- Je vis cette défaite plutôt bien. Tu remarqueras surement que je suis le Poursuiveur à avoir marqué le plus.

Il éclata de rire et Irmine eut un sourire moqueur. Elle répliqua aussitôt, levant légèrement les mains au ciel et les reposant avec un faux sourire coupable, comme si elle s’excusait :

- Désolée, je n’ai rien remarqué, j’étais trop occupée à regarder votre attrapeur. En voilà un qui fait bien son travail, dommage que les autres joueurs soient lamentables.

Elle éclata de rire. Tout cela n’était pas sérieux bien évidemment, elle était juste entrée dans son jeu, car en vérité, Dorian avait capté son regard durant la majorité du match. L’attrapeur, elle ne l’avait regardé que lorsqu’elle s’était rendu compte qu’il avait attrapé le vif d’or.
Elle lui fit un sourire, un peu plus détendue.


- Je suis un bien mauvais juge en ce qui concerne le Quidditch, votre façon à tous de vous tenir sur un balai était impressionnante pour moi. J’ai sans aucun doute perdu un excellent professeur de vol.

Irmine s’allongea sur sa cape, croisant un bras sous sa tête et un autre sur son ventre. Elle était vraiment contente d’être venue. Revoir Dorian lui montrait à quel point il lui manquait à l’Académie, mais elle était aussi heureuse d’avoir la chance de pouvoir passer quelques instants avec lui.

- L’Académie est un peu triste sans toi., laissa-t-elle échapper.

Se rendant vite compte de ce qu’elle venait de dire, elle rougit légèrement et évita le regard de Dorian.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Du Guy
Professeur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & AnimateuravatarProfesseur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & Animateur
Messages : 129
Date d'inscription : 27/09/2011
Localisation : Sur un balais ?
MessageSujet: Re: Match de Quidditch et rencontre délicate [PV Irmine]   Mar 29 Nov - 13:24

- Désolée, je n’ai rien remarqué, j’étais trop occupée à regarder votre attrapeur. En voilà un qui fait bien son travail, dommage que les autres joueurs soient lamentables.

Dorian sourit. Cela le faisait rire de se faire traiter de joueur lamentable par Irmine, surtout après l'avoir vue voler, et il fallait dire que c'était assez bien trouver pour rester dans des propos décalés avec la vérité. Quant à l'attrapeur, sa petite taille le faisait quasiment toujours passer inaperçu pendant le match (ce qui était un atout d'ailleurs), et Dorian doutait que dans le mouvement général du match, elle ai pu le regarder longtemps. Il répondit cependant :

- Oui, il a beaucoup de succès auprès de la gente féminine. Je te le présenterai si tu veux.

Puis la conversation passa au résultat du match de Quidditch. Le seul véritable regret de Dorian était de ne pas avoir réussi à s'imposer face aux Tornades, mais de toute évidence, le match était joué d'avance. Les Tornades étaient à un tel niveau qu'elle pouvaient espérer être sélectionnées pour la Coupe du Monde de Quidditch.

- Je suis un bien mauvais juge en ce qui concerne le Quidditch, votre façon à tous de vous tenir sur un balai était impressionnante pour moi. J’ai sans aucun doute perdu un excellent professeur de vol.

Il sourit. Cependant, il n'était pas tout à fait d'accord avec elle :

- Être un bon joueur de Quidditch ne signifie pas être bon professeur. Je pense même que la plupart des grands profs de vol n'ont jamais fait de Quidditch, et peut-être qu'au final, ce n'est pas si mal. Je ne pense pas être taillé pour être professeur. Trop peu de charisme, trop peu d'assurance, trop peu de pédagogie.

Au final, avec un peu de recul, il regrettait tout de même partiellement son poste (en dehors de toute autre considération liée à Beauxbâtons bien sur). Il aimait bien s'occuper d'élèves curieux, passionnés de Quidditch et leur apprendre ce qu'il savait faire, ce qu'il faisait de mieux. Mais il fallait croire qu'il avait besoin de plus. Il avait besoin de plus, n'est ce pas ?

- L’Académie est un peu triste sans toi.

Dorian frémit, tourna vivement les yeux vers Irmine. Elle s'était tut et fixait soigneusement le ciel au dessus de leurs têtes. Que voulait elle dire ? Avait elle lu sa lettre ou disait elle ça sans l'avoir ouverte ? Pourtant elle l'avait forcément lue, ce n'était pas possible autrement. Mais elle pouvait également dire cela sans penser à rien derrière, comme ça, comme quand on parle à un... ami. Non ? Le coeur du jeune homme battait à toute vitesse. Il se redressa, ne pouvant raisonnablement pas s'allonger comme le faisait Irmine. Il dit d'une voix rauque :

- Ma vie est triste sans toi.

Son coeur s'emballa un peu plus. Il se força à fixer les vagues qui défilaient devant lui et à ne surtout pas détourner le regard. Sa gorge était nouée, il tremblait de partout comme frappé d'une maladie soudaine. Il ajouta en balbutiant :

- Non... je... je ne voulais pas t'embêter avec ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irmine Boisseuil
Bibliothécaire & Chevalier des ArtsavatarBibliothécaire & Chevalier des Arts
Messages : 128
Date d'inscription : 19/10/2011
Localisation : Dans des rayonnages remplis de gros grimoires.
MessageSujet: Re: Match de Quidditch et rencontre délicate [PV Irmine]   Mar 29 Nov - 17:46

- Être un bon joueur de Quidditch ne signifie pas être bon professeur. Je pense même que la plupart des grands profs de vol n'ont jamais fait de Quidditch, et peut-être qu'au final, ce n'est pas si mal. Je ne pense pas être taillé pour être professeur. Trop peu de charisme, trop peu d'assurance, trop peu de pédagogie.

Irmine secoua la tête. Toujours pareil à lui-même !

- Les élèves, ça parle, même à la bibliothèque. Et de ce que j'ai entendu, plusieurs te regrettent. Ce n'est pas parce que cela ne te suffisait pas que tu n'en étais pas pour autant capable.

La jeune femme se disait que Dorian, lui, ne devait pas trop regretter ses élèves, d'autant plus que c'était au professeur de vol qu'incombait le rôle de Chevalier des Armagnacs. Une tâche qui n'était vraiment pas de tout repos.

Ce fut là-dessus qu'Irmine s'allongea et laissa échapper sa remarque. Elle avait été franche et spontanée, tout simplement. Elle n'attendait aucune réponse, malgré toutes les questions qu'elle se posait. Tout ce qu'elle espérait, c'était que ce qu'elle venait de dire n'embêterait pas Dorian.


- Ma vie est triste sans toi.
Irmine sentit son coeur rater un battement, tandis qu'il ajoutait : - Non... je... je ne voulais pas t'embêter avec ça.

La jeune femme s'était figée et un lourd silence s'abattit ; seul le bruit des vagues qui s'écrasaient plus bas résonnait encore.
Ce que venait de dire Dorian lui procurait une émotion d'une infinie douceur, l'embarrassait et la troublait tout à la fois. Cependant ce fut un sentiment bien différent qui prit le dessus : une partie d'elle en voulait à Dorian. De lui dire des choses pareilles alors qu'il était parti de son plein gré. Il avait beau lui avoir écrit qu'il aurait aimé rester à Beauxbâtons avec elle, cela ne l'avait pas empêcher de s'en aller. N'avait-il donc aucune considération pour ce que de telles paroles pouvaient lui faire ressentir ? Peut-être cela le soulageait-il, mais en ce qui concernait Irmine, cela accentuait son amertume et la blessait d'une certaine façon.

La jeune femme se redressa lentement et s'assit en tailleur. Elle laissa son regard se perdre sur les vagues au loin.


- C'est toi qui a choisi de partir.

Bien qu'elle ait tenté de le maîtriser, son ton laissait entrevoir un reproche dissimulé. Elle avait l'impression qu'il ne voulait pas vraiment assumer les conséquences de ses décisions.
Lui sous-entendre qu'il pouvait toujours revenir ? Hors de question ! Par fierté ? Peut-être un peu, mais surtout parce qu'elle pensait que le Quidditch prenait une place trop importante dans sa vie pour qu'elle se permette de lui suggérer une autre voie.

Elle osa enfin tourner son regard vers Dorian. Aussitôt Irmine se sentit un peu coupable de sa réponse et se mordit la lèvre avec une mine navrée. Elle ne voulait pas l'accuser, la situation n'était forcément plus facile pour lui. Il était normal qu'il ait des regrets après tout, rien n'était évident dans la vie.
La jeune femme eut un léger soupir. Elle tenta de mettre son ressentiment de côté, même si cela lui était difficile. Dorian avait probablement dis cela pour lui faire plaisir, ou être paraître poli après ce qu'elle-même avait dis. Il n'avait aucune idée du tourbillon d'émotions qui assaillait la jeune sorcière et qui menaçait à tout moment de la submerger.

Irmine avait l'impression qu'elle venait de gâcher le peu de temps qu'elle avait à passer avec lui, et elle s'en maudissait intérieurement.


- Excuse-moi., souffla-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Du Guy
Professeur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & AnimateuravatarProfesseur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & Animateur
Messages : 129
Date d'inscription : 27/09/2011
Localisation : Sur un balais ?
MessageSujet: Re: Match de Quidditch et rencontre délicate [PV Irmine]   Mar 29 Nov - 19:42

Un silence de plomb s'installa entre eux, tout juste rompu par le fracas des vagues et l'appel des oiseaux. Dorian se dit qu'il était allé trop loin, une fois de plus, et il se promit de ne plus aborder le sujet. La question étant : comment allait il faire pour changer de sujet, suite à ça ? Le voulait il vraiment ? Il faudrait bien crever l'abcès un jour de toutes manières, pourquoi pas à ce moment ? D'après le silence, cela ne devait pas être le bon moment. Dorian ne se retourna pas. Il se l'interdit. Il ne vit pas la jeune femme se redresser lentement, et sursauta à moitié en l'entendant parler d'un ton sec :

- C'est toi qui a choisi de partir.

Le ton employé avait tout d'un reproche à peine dissimulé. Il ne s'attendait absolument pas à cela. Qu'avait il fait de mal ? Il était parti, oui, mais cela le rongeait tout les jours. Et cela le regardait, après tout. Il réalisa soudain. Deux choses.

Tout d'abord, il avait décidé de partir. Cela signifiait que la plainte n'avait pas vraiment lieu d'être, étant donné qu'il avait décidé cela tout seul, en connaissance de cause. Irmine, elle, n'avait pas eue son mot à dire, et elle n'avait pas à l'entendre se plaindre des conséquences de ce choix. Il regretta donc d'avantage d'être allé sur ce terrain.

Ensuite, cela portait légèrement à confusion. Irmine lui répondait cela juste quand il lui disait qu'elle lui manquait tout les jours, et pris de cette manière, cela pouvait signifier qu'elle ne voulait pas qu'il parte, qu'elle ne voulait pas de cette séparation, mais qu'il avait prit la décision et que c'était comme ça. Une fois encore, il était possible qu'elle pense tout cela en tant que pure et simple amie, mais son ton sec le détrompait légèrement : une bonne amie ne se serait elle pas contentée, même si elle n'aimait pas la tournure des évènements, de garder un ton calme et diplomate ? Non, ça, c'était absurde. N'importe qui aurait pu prendre ce ton cassant.

De fait, Dorian se sentait de plus en plus coupable. Coupable d'être parti ainsi, d'avoir laissé une lettre avant de fuir, sans chercher à comprendre, sans chercher à savoir. Il était parti et désormais il ne pensait qu'à lui, ne cherchant même pas de savoir ce qu'elle pensait dans tout ça, elle. Il se sentait également coupable d'avoir amené la conversation dans ce sujet de conversation, du moins de cette manière là. Il continua de scruter les profondeurs de la mer devant lui, cherchant peu à peu à évacuer tout ses doutes. Cherchant un moyen de récupérer tout cela.

- Excuse-moi, murmura Irmine.

Cette fois-ci, Dorian se retourna. Il la regarda un instant, étonné. Pourquoi disait elle cela ?

- T'excuser ? Pourquoi ? Tu es désolée de me dire ce que tu penses, ce que tu ressens ?

Sa gorge se noua et il ne dit pas tout ce qu'il aurait voulu dire. Des fois, il ne la comprenait pas. Elle avait peut être cru le blesser, et elle avait voulu lui dire que ce n'était pas sa volonté. Dorian n'était pas dupe : il voyait bien qu'elle n'avait pas vraiment voulue le mettre mal à l'aise. Il ne le lui reprochait pas vraiment, bien au contraire : elle venait de lui montrer des choses importantes auxquelles il n'avait pas pensé avant, et il n'avait de fait rien à lui pardonner. Il baissa les yeux, gêné. Tant de choses se bousculaient en lui, il ne savait plus quoi dire. Quand il reprit enfin la parole, sa voix n'était plus qu'un murmure.

- Tu sais, je repense souvent à mon départ de l'école. Tu étais devant moi, j'allais partir, mais je ne t'ai rien dit, je me suis contenté de me comporter comme si de rien n'était, enfin j'ai essayé.

Il prit une longue inspiration et continua, avant qu'elle ne puisse l'interrompre.

- Mais quand je suis parti, je t'ai déposé cette lettre. C'est... c'est peut-être la pire chose que j'ai jamais faite, tu crois pas ? En plus de ma légendaire maladresse, cela ne voulait rien dire. Je fuyais.

Dorian se tut à nouveau. Il avait la gorge sèche, le corps en sur-tension, Irmine était à quelques pas de lui et le regardait sans rien dire. Il se passa la main dans les cheveux et conclu maladroitement.

- J'aurai du t'en parler, ou ne pas t'en parler, mais pas... pas te glisser un mot et prendre fuite. Je suis désolé. Je n'aurais pas du t'embêter avec ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irmine Boisseuil
Bibliothécaire & Chevalier des ArtsavatarBibliothécaire & Chevalier des Arts
Messages : 128
Date d'inscription : 19/10/2011
Localisation : Dans des rayonnages remplis de gros grimoires.
MessageSujet: Re: Match de Quidditch et rencontre délicate [PV Irmine]   Mer 30 Nov - 1:26

- T'excuser ? Pourquoi ? Tu es désolée de me dire ce que tu penses, ce que tu ressens ?

La jeune femme ne répondit pas. Oui, des fois. Parce qu'elle ne lui disait jamais toute la vérité, retenait trop souvent ce qu'elle brûlait de lui dire, lui mentait même un peu parfois aussi. Alors que pouvaient bien valoir ses paroles si la sincérité n'y avait sa place qu'à demi-mesure.
Irmine observa Dorian détourner les yeux, gêné. Elle n'était pas sûr qu'il ait compris tout ce qu'elle avait sous-entendu en une si petite phrase. Elle n'aurait guère pu l'en blâmer. La jeune femme commençait même à se demander s'il allait lui reparler. Finalement, il le fit.


- Tu sais, je repense souvent à mon départ de l'école. Tu étais devant moi, j'allais partir, mais je ne t'ai rien dit, je me suis contenté de me comporter comme si de rien n'était, enfin j'ai essayé.

Qu'aurait-il voulu lui dire ? Ce que sa lettre contenait ? Elle n'était pas persuadée que cela aurait été mieux. Le mieux aurait été qu'il ne parte pas, voilà tout ! Qu'il n'y ait jamais eu ces satanés sélections ! Irmine savait que sa pensée était incroyablement égoïste, mais elle ne pouvait pas s'en empêcher.

- Mais quand je suis parti, je t'ai déposé cette lettre. C'est... c'est peut-être la pire chose que j'ai jamais faite, tu crois pas ? En plus de ma légendaire maladresse, cela ne voulait rien dire. Je fuyais.

Irmine ne savait pas quelle solution aurait été la plus adéquate...aucune ne pouvait l'être totalement dans une telle situation. Bien qu'elle ait réveillé la tristesse qu'Irmine essayait de contenir sur le moment, cette fameuse lettre était devenu quelque chose de précieux à ses yeux. Même si elle refusait d'en comprendre tout le sens.
Elle ne dit rien, ne sachant pas vraiment comment lui répondre.


- J'aurai du t'en parler, ou ne pas t'en parler, mais pas... pas te glisser un mot et prendre fuite. Je suis désolé. Je n'aurais pas du t'embêter avec ça.

Que voulait-il dire quand il parlait de fuite ? Très probablement qu'il avait voulu échapper à la douleur des adieux. Leur dispute que les avait précédés était mal tombée, il était difficile de dire au revoir correctement à quelqu'un qui vous a évité durant une semaine.
Irmine tenta de retrouver une respiration calme, les propos de Dorian l'avaient rendue nerveuse. Elle appréhendait ce qui pouvait ressortir d'une telle discussion. A son avis, rien de bon, et c'était pour cela qu'elle avait évité d'y penser. Quoi qu'elle explique, quoi qu'il dise, ils étaient dans une impasse. Cela ne changerait rien au malaise que le simple fait de la séparation générait en elle.
Et puis Dorian avait beau tenter de s'expliquer, il n'était pas tout le temps très clair. Au final, Irmine n'était même pas sûre qu'il avait compris ce qu'elle avait voulu lui dire. Il s'accablait de reproches...mais ce n'était pas ce qu'elle avait voulu, au fond.


- Je pense qu'il est un peu tard pour savoir ce qui aurait été le mieux., lâcha-t-elle à mi-voix, sans aucune animosité toutefois.

Cela ne voulait pas dire qu'elle trouvait ses excuses inutiles, au contraire, mais elle désirait éviter qu'ils en arrivent à parler du fond du problème. Elle fuyait elle aussi, cependant cela lui semblait la meilleure manière de se protéger dans le cas présent. Son esprit s'opposait à ce qu'elle expose le fond de ses sentiments, car elle les craignait encore.


- Je me demande en revanche si tu cesseras un jour de penser que tu "m'embêtes" constamment.

Elle avait l'impression que cela ressortait à chacun de leurs échanges, qu'il craignait continuellement de l'ennuyer.
Irmine se leva et ramassa sa cape. Elle avait besoin de bouger, d'évacuer le flot d'émotions que tout cela créait en elle. Elle baissa son regard sur le jeune homme et tenta un faible sourire engageant.


- Et si on marchait encore un peu ?, proposa-t-elle.

Elle fut soulagée de le voir accepter et ils s'engagèrent sur un chemin escarpé menant à un petite crique. Ils ne disaient rien, et Irmine sentait qu'elle avait coupé la discussion. Elle ne voulait pas que Dorian lui en tienne rigueur, mais la continuer lui semblait encore plus périlleux que si elle avait dû escalader les falaises à mains nues pour remonter au sommet. Elle sentait toutefois qu'elle ne pouvait pas laisser tout cela en suspend, elle fallait qu'elle exprime un minimum de ses sentiments refoulés. Elle commença alors une phrase, ne sachant pas vraiment où cela la mpnerait :


- En vérité,...

Mais elle fut coupée par l'arrivée d'une jeune femme de leur âge, très courtement vêtue et de manière provocante. Elle avait surgi d'un groupe qui était assis plus loin au bord de l'eau.

- Tu es DorianDu Guy, des Légendes, non ? Moi c'est Isabelle, mais tout le monde m'appelle Isa ! J'étais au match, tu as vraiment trop bien joué ! Le but en plongeon que tu as marqué était incroyable !

Irmine avait été surprise par cette apparition qui l'avait volontairement ignorée. Elle fronça les sourcils : La jeune femme se collait de très près à Dorian, pour quelqu'un qui venait à peine de le rencontrer, et cela déplut beaucoup à Irmine. Elle ressentit une pique de jalousie en remarquant qu'elle avait aussi bien mis en avant ses formes pulpeuses et qu'elle n'était vraiment pas désagréable à regarder. Elle sentit la colère monter tandis que l'autre greluche continuait son numéro.

- On est plusieurs à être posés là-bas. L'ambiance est sympa, joins-toi à nous, la soirée promet d'être inoubliable ! Tu ne vas pas t'ennuyer, je te le promets.

La sorcière s'était placée entre Dorian et Irmine et tournait le dos à cette dernière. La jeune naïade décida qu'elle n'allait pas supporter plus longtemps de se faire humilier par cette pimbêche qui s'était d'ors et déjà accrochée au bras de Dorian. Irmine posa sa cape sur ses épaules et dit d'un ton pincé :

- Je vous laisse. Profite bien de tes fans Dorian

Et elle tourna les talons, le visage fermé, revenant sur ses pas pour remonter la falaise.

[HJ : use de la groupie autant que tu veux. Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Du Guy
Professeur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & AnimateuravatarProfesseur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & Animateur
Messages : 129
Date d'inscription : 27/09/2011
Localisation : Sur un balais ?
MessageSujet: Re: Match de Quidditch et rencontre délicate [PV Irmine]   Mer 30 Nov - 12:26

- Je me demande en revanche si tu cesseras un jour de penser que tu "m'embêtes" constamment.

Dorian baissa la tête. Il avait toujours peur d'aller trop loin, de parler de choses dont les autres ne voulaient pas parler. Il pensait qu'Irmine ne voulait pas en parler, et au fond, même si elle lui disait cela, n'était ce tout de même pas le cas ? Il n'avait pas tout à fait tort en lui disant qu'il ne voulait pas l'embêter avec tout ça vu qu'elle évitait de tout évidence la conversation. Il hocha cependant la tête pour lui signifier qu'il comprenait et qu'il essaierait de moins employer ce terme à l'avenir, ou plutôt cette idée. Irmine se leva lentement et lui proposa d'aller marcher un peu le long du sentier côtier. Il n'avait pas très envie de se promener, préférant rester posément dans l'herbe humide, mais il, acquiesça, histoire de ne pas manquer de courtoisie ou de ne pas faire l'enfant capricieux. Le vent lui fouetta le visage, comme pour lui signaler de se taire.

Ils s'engagèrent sur un chemin surplombant les falaises noires. Dorian ne trouvait rien à dire là dessus, Irmine n'ayant même pas donné la moindre réponse à ce qu'il avait eu tant de mal à lui dire. Et il avait l'impression que s'il changeait de conversation pour échanger quelques banalités avec elle, ils ne pourraient jamais revenir sur ce sujet, ni l'un ni l'autre n'en ayant plus le courage. Et puis, de quoi aurait il eu l'air s'il avait changé de sujet, l'air de rien, alors qu'il venait de parler de ça ? N'aurait il pas eu l'air de quelqu'un qui prend tout à la légère, enfin, pas tout mais ça. Et il ne pouvait s'y résoudre. Perdu dans ses pensées, il ne fit pas attention au chemin qu'ils empruntaient, ni à la crique dans laquelle ils s'engageaient.


- En vérité...

Il se retourna vers elle, plein d'espoir. Allait elle enfin aborder... tout ça ?

- Tu es Dorian Du Guy, des Légendes, non ? Moi c'est Isabelle, mais tout le monde m'appelle Isa ! J'étais au match, tu as vraiment trop bien joué ! Le but en plongeon que tu as marqué était incroyable !

Il se retourna, étonné, pour découvrir une jeune femme, de son âge à peu près, habillée en tenue... légère. Il comprit rapidement qu'il s'agissait d'une de ses nombreuses et hystériques fans. La situation le prenait au dépourvu, ne s'attendant pas à voir une groupie surgir de nulle part.

- On est plusieurs à être posés là-bas. L'ambiance est sympa, joins-toi à nous, la soirée promet d'être inoubliable ! Tu ne vas pas t'ennuyer, je te le promets.

La jeune femme s'était placée entre lui et Irmine et lui faisait les yeux doux. Dorian sentit ses joues s'enflammer, et cela ne s'arrangea pas quand Irmine lança d'une voix glacée qu'elle le laissait en compagnie de ses fans. Complètement prit au dépourvu, il ne savait pas trop comment réagir. La jeune femme, qu'il ne connaissait pas, lui prit la main pour l'attirer vers le feu de camp, visiblement situé un peu plus loin. Il se laissa entraîner sur quelques mètres, puis s'arrêta net. La silhouette d'Irmine disparaissait peu à peu au loin. Il se tourna vers l'inconnue, et lui adressa un sourire :

- Isa, c'est bien ça ? Écoutes, ton admiration me touche, mais je ne suis pas ce que tu crois. D'ailleurs je ne suis même plus sur d'être encore un joueur de Quidditch, alors c'est te dire...

Le visage de la jeune femme se décomposa légèrement, et elle le regarda, étonnée, comme s'il prononçait des paroles sans aucun sens.

- La vie nous réserve bien des surprises. Je suis désolé, mais je dois y aller.

Il se dégagea doucement de l'étreinte de la jeune femme et revint sur ces pas, en marchant vite tout d'abord, puis quand il réalisa qu'Irmine était peut-être déjà rentrée, en courant à toute vitesse. Il devait la revoir avant qu'elle ne parte, lui expliquer, lui dire tant de choses, lui parler de ce qu'il se passait en ce moment dans son tourbillon incessant d'idées, d'envies, d'espoirs. Il l'aperçu marchant vivement au loin et se précipita vers elle. Le jeune homme arriva rapidement à sa hauteur et lui saisi délicatement le poignet pour lui demander de s'arrêter, de lui accorder un minute, peut-être deux avant de retourner à Beauxbâtons.

- Irmine, écoute moi, s'il te plait.

Il se retrouva à quelques pas en face d'Irmine, tout près d'elle. Il plongea dans l’océan émeraude de ses yeux et frémit en se rendant compte de la présence rassurante de la main d'Irmine contre la sienne. Il fallait se lancer maintenant, ou fuir à jamais.

- Je... je ne veux pas de cette vie, entourée de groupies que je ne connais pas et de... de tout ce paradis superficiel du Quidditch. Je veux rentrer à Beauxbâtons...

Son coeur semblait de plus en pouvoir. Il se sentait essoufflé, maladroit, gêné, mais pour une fois depuis fort longtemps, sur de ce qu'il voulait.

- Avec toi, murmura t il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irmine Boisseuil
Bibliothécaire & Chevalier des ArtsavatarBibliothécaire & Chevalier des Arts
Messages : 128
Date d'inscription : 19/10/2011
Localisation : Dans des rayonnages remplis de gros grimoires.
MessageSujet: Re: Match de Quidditch et rencontre délicate [PV Irmine]   Jeu 1 Déc - 18:35

Irmine était rapidement remontée sur le petit chemin qu’ils avaient emprunté. Elle aurait pu transplaner directement, mais son sang qui bouillait dans ses veines lui intimait une marche pour se calmer.
Cette fille lui avait fait prendre la mouche en un rien de temps. Pour qui se prenait-elle ?! C’était parfaitement grossier de s’interposer comme ça entre deux personnes, qui plus est d’en ignorer une ! Elle avait voulu captiver l’attention de Dorian , Irmine avait bien compris cela. La vie de joueur professionnel n’était pas trop désagréable apparemment ! Ah, évidemment, en comparaison d’une sylphide en vêtements légers, une bibliothécaire discrète et insondable ne pouvait pas tenir la distance.

Elle marchait d’un pas vif, ruminant la soudaine jalousie qui s’était emparée d’elle, quand elle sentit qu’on lui attrapait le poignet. Elle se retourna. C’était Dorian, bien entendu.


- Irmine, écoute moi, s'il te plait.

Irmine fronça les sourcils avec une moue agacée.

- Ne te dérange pas pour moi. Je ne veux surtout pas te faire perdre une minute de cette « soirée qui promet d’être inoubliable ».

Elle n’était pas fâchée contre Dorian, mais bien contre sa groupie. Sauf qu’elle ne voulait pas avouer son dépit.
Sa colère se calma presque instantanément lorsque le jeune homme plongea son regard azur dans le sien. Il avait l’air d’être sur le point de dire quelque chose d’important, et ce fut le cas.


- Je... je ne veux pas de cette vie, entourée de groupies que je ne connais pas et de... de tout ce paradis superficiel du Quidditch. Je veux rentrer à Beauxbâtons...

Irmine en eut le souffle coupé et haussa les sourcils d’étonnement.

- Avec toi, ajouta-t-il après une courte pause.

Le cœur de la jeune femme se mit à battre la chamade. Elle fut incapable de prononcer le moindre mot durant plusieurs secondes, assimilant ce qu’il venait de lui dire. Était-il vraiment sérieux ou disait-il cela sur un coup de tête ? Elle souhaitait plus que tout qu’il revienne, mais elle avait peur que cela ne dure à nouveau pas. Il n’était parti que deux semaines, et pourtant cela lui avait semblé un temps infiniment plus long, mais à changer d’avis aussi vite, elle n’était plus sûre d’arriver à le suivre.


- Tu…tu en es certain ? Tu risques de le regretter, ça va de nouveau te manquer, et là, tu repartiras…encore une fois…

Irmine ne voulait pas devoir lui refaire des adieux. Elle prenait conscience que ses sentiments pour lui étaient très forts, beaucoup plus qu’elle ne l’imaginait jusque-là. Elle n’avait aucune envie de voir un nouvel espoir réduit en miette, le voir partir la première avait déjà été assez difficile comme cela.
Le vent faisait voleter une mèche de cheveux d’Irmine devant son visage, et elle la remit délicatement en place derrière son oreille. Elle attendait la réponse de Dorian avec appréhension. Sa main n’avait pas quitté celle du jeune homme, qui diffusait une douce chaleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Du Guy
Professeur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & AnimateuravatarProfesseur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & Animateur
Messages : 129
Date d'inscription : 27/09/2011
Localisation : Sur un balais ?
MessageSujet: Re: Match de Quidditch et rencontre délicate [PV Irmine]   Jeu 1 Déc - 20:01

Irmine eut un temps d'arrêt, marqué par une surprise voilée d'émotions floues. Le temps sembla s'arrêter à cet instant précis, flottant dans les eaux tumultueuses d'une angoisse grandissante. Et si elle l'envoyait balader ? Si elle lui envoyait une claque et s'en allait en courant, que ferait il ? Retournerait il, tête baissée à sa vie de joueur de Quidditch ? Retournerait il quand même à Beauxbâtons ? Pourquoi ne disait elle rien ? Son stress grandit peu à peu et il eu l'impression d'assister aux plus longues secondes de son existence.

- Tu…tu en es certain ? Tu risques de le regretter, ça va de nouveau te manquer, et là, tu repartiras…encore une fois…

Dorian affronta son regard un instant puis baissa lentement les yeux. Oui, tout se passait très vite, et on pouvait facilement penser à un coup de tête. Une décision qu'il allait regretter quelques jours plus tard. Il avait l'impression qu'Irmine venait de mettre une barrière entre eux, une barrière de protection sans doute, mais qui était bien présente. Il se mordit les lèvres puis répondit en regardant au sol :

- Je ne suis pas parti de Beauxbâtons sur un coup de tête. Je suis parti parce que c'était quelque chose que j'avais longuement réfléchit, et qu'au fond je savais qu'il fallait que je le fasse. C'était une chance inespérée de retrouver mon ancienne vie. Mais, même avant mon départ, j'avais des doutes.

Le jeune homme respira profondément puis trouva le courage de relever les yeux et d'affronter le regard d'Irmine.

- Est ce qu'au fond je voulais retrouver mon ancienne vie ? En partant, je savais déjà qu'il y aurait un vide nouveau que je n'arriverai pas à combler et qui se ferait de plus en plus présent tout les jours. Mais il fallait que je le fasse, et je l'ai fait. Je suis parti. Tu sais, ça m'a rongé pendant deux semaines. Je n'ai pas arrêté de penser à nos adieux, à la lettre que je t'ai écrite, de penser à toi, au fond. J'ai réalisé que j'avais fait une erreur monumentale, j'ai réalisé que je pourrai être le joueur de Quidditch le plus célèbre et talentueux du monde, je n'en serai pas moins malheureux sans toi.

Il marqua une pause. La main d'Irmine avait légèrement frémit dans la sienne, et il venait de réaliser qu'il ne l'avait toujours pas lâchée. Qu'elle ne s'était pas retirée non plus. Cela le perturba un peu plus.

- Ce n'est pas une décision prise sur un coup de tête. Je sais ce que je veux. Mais... je ne sais pas ce que tu veux, toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irmine Boisseuil
Bibliothécaire & Chevalier des ArtsavatarBibliothécaire & Chevalier des Arts
Messages : 128
Date d'inscription : 19/10/2011
Localisation : Dans des rayonnages remplis de gros grimoires.
MessageSujet: Re: Match de Quidditch et rencontre délicate [PV Irmine]   Ven 2 Déc - 18:01


Irmine eut peur en voyant Dorian baisser la tête. Le faisait-il parce qu'il se rendait compte qu'elle avait raison et que cela lui manquerait trop ? Ou juste parce qu'il était gêné de donner l'impression d'être une girouette ?
Il commença par lui répondre qu'il n'était pas parti de l'Académie sur un coup de tête, qu'il fallait qu'il le fasse. Ça, elle l'avait bien compris. C'était la situation présente qui lui faisait redouter un nouveau changement d'avis. Justement, c'était une chance inespérée, et il risque de regretter de l'avoir laissée tomber.


- Tu sais, ça m'a rongé pendant deux semaines. Je n'ai pas arrêté de penser à nos adieux, à la lettre que je t'ai écrite, de penser à toi, au fond. J'ai réalisé que j'avais fait une erreur monumentale, j'ai réalisé que je pourrai être le joueur de Quidditch le plus célèbre et talentueux du monde, je n'en serai pas moins malheureux sans toi.

La jeune femme sentit le rouge lui monter aux joues et sa main, celle que Dorian tenait, frémir. Elle ne s'était pas attendue à une réponse pareille, et son coeur cogna encore plus fort dans sa poitrine. Il venait de lui dire que, pour lui, elle comptait plus que sa carrière dans le Quidditch ! Elle se demanda un instant si elle avait mal entendu, mais le regard clair et franc de Dorian l'en détrompa.
Le temps semblait s'être suspendu en cette seconde, et elle sentit plusieurs émotions l'envahir. Toutes d'une force sans pareille.


- Ce n'est pas une décision prise sur un coup de tête. Je sais ce que je veux. Mais... je ne sais pas ce que tu veux, toi.

La question déstabilisa Irmine. Il attendait une réponse sincère, elle n'avait plus le droit de fuir. Elle ne sut pas immédiatement quoi lui répondre. Comment mettre des mots sur ce dont elle venait à peine de vraiment prendre conscience ? Elle s'agita légèrement, gênée.
Néanmoins, la jeune femme se rendit vite compte que la réponse était claire dans son esprit : le temps s'était étiré comme une éternité en son absence. Il donnait de la couleur à son monde solitaire, sa présence lui était devenue essentielle.


- Je veux que tu reviennes., dit-elle simplement.

Elle n'avait jamais voulu qu'il parte, mais elle s'était retenue de le lui dire à ce moment-là.
Ses doigts s'entrelacèrent à ceux de Dorian avec douceur. Les deux sorciers étaient très proches l'un de l'autre, et Irmine se sentait irrésistiblement attirée par ces yeux couleur de ciel qui posaient sur elle un regard indéchiffrable.
Sans vraiment réfléchir à ce qu'elle faisait, elle se mit sur la pointe des pieds et approcha sa bouche de l'oreille du jeune homme.


- Je n'ai pas besoin de toile, de conte ou de poème..., murmura-t-elle. Juste que tu sois près de moi.

Sa joue effleura celle de Dorian et ses lèvres déposèrent un baiser aérien au coin de la bouche du jeune homme. Plus que celui d'une amie, moins que celui d'une amante, c'était un baiser empli de promesses encore fragiles.
Irmine s'écarta lentement de Dorian et leurs mains se séparèrent comme à regret.


- Tu connais le chemin.

Un sourire gracieux vint étirer ses lèvres et elle transplana devant le grand portail de Beauxbâtons, car la barrière magique l'empêchait d'entrer directement dans l'Académie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Du Guy
Professeur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & AnimateuravatarProfesseur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & Animateur
Messages : 129
Date d'inscription : 27/09/2011
Localisation : Sur un balais ?
MessageSujet: Re: Match de Quidditch et rencontre délicate [PV Irmine]   Sam 3 Déc - 18:06

Irmine s'agita légèrement, visiblement gênée de la situation, ce qui n'étonnait pas Dorian. Il essaya de lui faire comprendre sans parler d'avantage qu'il avait toute confiance en elle, et quoi qu'elle lui réponde, il ferait de son mieux pour l'accepter. Le fait qu'Irmine soit légèrement perdue ému Dorian, qui du se retenir pour l'enlacer encore une fois, comme il l'avait fait le soir de son départ. Elle finit par lever les yeux vers lui, il sentit son coeur rater une pulsation mais se força à ne pas broncher, pas cette fois.

- Je veux que tu reviennes.

Dorian frémit doucement. Il se sentait plongé dans un tourbillon d'émotions rassurantes, pleines de douceur, pleines d'espoir. Elle voulait qu'il revienne, alors, même après la lettre qu'il lui avait laissée ? Peut être que... Etait ce possible ? Il réalisa peu à peu qu'il était vraiment très proche d'Irmine, que leurs mains s'étaient enlacées avec tendresse. Les yeux de la jeune femme s'étaient plongés dans les siens, et il se sentait absorbé par les profondeurs verdoyantes de son regard. Lentement, sans qu'il ne puisse vraiment réaliser ce qu'il se passait, Irmine se pencha vers lui, approchant sa bouche de son oreille. Elle murmura lentement.

- Je n'ai pas besoin de toile, de conte ou de poème... Juste que tu sois près de moi.

Dorian ferma les yeux, bercé par la douceur de ces mots. Il sentit la joue d'Irmine glisser le long de la sienne, ses lèvres effleurer les siennes un instant, puis se retirer lentement. Il ouvrit les yeux, une expression mêlée de bonheur et de surprise sur le visage. Elle avait reculé de quelques pas, un sourire énigmatique sur le visage. Il sourit en se demandant ce qu'elle allait bien faire.

- Tu connais le chemin.

Il y eu un "crac" sonore avant que la jeune femme ne disparaisse. Dorian ecarquilla les yeux. Non, elle ne pouvait pas lui faire ça ! Pas l'abandonner, comme ça, à ce moment là ! Une frustration envahit le jeune homme, qui repensa à ces mots. "Tu connais le chemin". De quoi parlait elle ? Le... Un large sourire apparut sur son visage. Il transplana aussitôt.

L'entrée de Beauxbâtons apparut autour de lui. Il mit quelques secondes à retrouver son équilibre, et chercha Irmine du regard. Elle s'avançait déjà vers le parc, et il cru (à cette dstance, il n'était pas sur) voir le même sourire espiègle sur son visage. Il s'élança à sa poursuite, en se disant avec un sourire que cela faisait deux fois qu'il lui courait après en moins de dix minutes. Elle ne marchait pas si vite, et il n'eut aucun mal à la ratrapper, à l'entrée du parc, sous deux arbres rougis par l'automne. Il lui fit face, cherchant à calmer les battements affolés de son coeur.


- Alors comme ça, tu voulais... m'abandonner ?

Il eut un léger sourire devant sa tentative d'humour, qui, encore une fois, était assez ratée. Il s'approcha à nouveau d'Irmine. Deux pas. Un pas. Il voyait tout les détails de son visage, complètement envouté par son regard. La gorge sèche, il réalisa qu'il n'avait jamais vraiment embrassé quelqu'un et qu'au fond, cela l'angoissait un petit peu plus. Il ne voulait pas faire de gaffe. Choisissant une solution intermédiaire, il se pencha lentement pour aller poser ses lèvres sur la joue de la jeune femme. Il serra Irmine contre lui avec toute la délicatesse possible, puis murmura à son oreille :

- Je suis là. Je suis là pour toi.

Il recula légèrement pour pouvoir la regarder dans les yeux. Il inspira profondément puis demanda, d'une voix mi-enfantine, mi-angoissée.

- Dis... est ce que je peux t'embrasser ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irmine Boisseuil
Bibliothécaire & Chevalier des ArtsavatarBibliothécaire & Chevalier des Arts
Messages : 128
Date d'inscription : 19/10/2011
Localisation : Dans des rayonnages remplis de gros grimoires.
MessageSujet: Re: Match de Quidditch et rencontre délicate [PV Irmine]   Dim 4 Déc - 1:03

Irmine avait franchi les grilles du château et avançait dans le parc d'un pas tranquille, un léger sourire espiègle flottant encore sur son visage. Elle avait laissé Dorian sur la falaise avec un sous-entendu...qui n'était vraiment pas difficile à deviner. Le jeune homme était intelligent, il comprendrait rapidement ce qu'elle avait voulu dire.

Marcher quelques instants seule lui permit de se remettre les idées en place. Elle avait mentionné clairement la lettre, pour la première fois, et lui avait dévoilé ses sentiments. Le sourire qu'il avait eu alors lui avait paru...exquis. Cet après-midi avait été rempli de paroles et d'événements bouleversants, d'émotions enfin admises, à tel point qu'Irmine avait l'impression que son univers entier venait de se renverser, dans un bon sens toutefois.

Dorian ne mit pas longtemps à la rattraper. Elle l'entendit arriver et s'arrêta lorsqu'il lui fit face. Il lança un trait d'humour, qui fit sourire la jeune femme.


- Alors comme ça, tu voulais... m'abandonner ?

Il se rapprocha lentement d'elle et le sourire d'Irmine se fit d'autant plus doux.

- J'espérais que tu me suivrais. Et, regarde, tu es là., dit-elle d'un ton malicieux.

Dorian la prit tendrement dans ses bras, et elle sentit son coeur s'emballer à nouveau. Un frisson de plaisir la parcourut lorsqu'il posa ses lèvres sur sa joue. Il semblait prendre toutes les précautions du monde, comme si elle était un objet précieux, et cela la toucha. Elle avait connu d'autres hommes, mais jamais une telle douceur de leur part, ni pareil transport à leur égard.


- Je suis là. Je suis là pour toi.

Des mots à la saveur incroyable. Elle ferma les yeux l'espace d'une seconde, et les rouvrit en le sentant s'écarter légèrement. Elle crut lire une hésitation dans son regard et en fut surprise.

- Dis... est ce que je peux t'embrasser ?

La jeune femme fut tout d'abord abasourdie. Cela se posait ce genre de question ? Mais cela ne dura qu'un quart de seconde.
Bien que le moment ne soit pas idéal, elle ne put s'empêcher de partir dans un grand éclat de rire. Elle ne se moquait aucunement de Dorian, mais le ton et la tournure enfantine de la question le rendaient adorable. Il avait la mine d'un petit garçon ayant peur d'être sur le point de faire une bêtise. Elle fut secouée par les spasmes de son hilarité quelques instants, mais s'arrêta en voyant l'air vexé qu'arborait le jeune homme. Evidemment, la réaction d'Irmine, de son point de vue, ne devait pas être très agréable, et il s'était écarté de son étreinte. Elle se mordit la lèvre, un léger sourire amusé y flottant encore. Elle le tira par la manche pour le rapprocher d'elle à nouveau et dit gentiment :


- Reviens là, idiot !

Elle l'attira vivement à elle et, passant ses bras autour de son cou, l'embrassa avec passion.
La sensation des lèvres de Dorian contre les siennes procura un sentiment incroyable à Irmine. C'était la douceur et l'exhaltation à la fois, le coeur qui se gonflait, une ivresse de bonheur. Elle l'aimait, elle n'avait jamais été aussi certaine de quoi que ce soit.

Lorsque leurs visages s'éloignèrent, un sourire rayonnant illuminait celui de la jeune femme.


- Excuse-moi d'avoir ri. C'est juste qu'on ne m'avait jamais posé cette question comme ça. J'espère que ma réponse était assez claire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Du Guy
Professeur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & AnimateuravatarProfesseur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & Animateur
Messages : 129
Date d'inscription : 27/09/2011
Localisation : Sur un balais ?
MessageSujet: Re: Match de Quidditch et rencontre délicate [PV Irmine]   Dim 4 Déc - 22:06

Irmine marqua un temps d'arrêt, comme abasourdie, puis éclata de rire. Un rire franc, spontané qu'elle ne parvint pas à arrêter. Dorian rougit, se disant qu'il n'aurait probablement pas du se comporter comme ça dans une telle circonstance, qu'il avait du être ridicule. De toute évidence, elle se moquait de lui, alors... Il recula de quelques pas, désemparé, gêné et honteux. Irmine se calma rapidement et continua à le regarder avec un regard amusé. Il se dit qu'il allait se retirer, peut être que cela le tournerait moins en ridicule, mais Irmine l'attira vers elle.

- Reviens là, idiot !

Il voulu lui répondre qu'il n'était pas idiot mais n'en eu pas le temps. Irmine passa ses bras autour de son cou, et d'un coup l'embrassa. Dorian frémit en sentant ses lèvres caresser les siennes, et il se raidit légèrement, surprit et légèrement désemparé, avant de se laisser emporter, de s'abandonner complètement à ses sentiments. Le parc autour d'eux se faisait flou, n'avait plus vraiment d'importance. Il n'y avait plus qu'elle, contre lui, et la douceur délicate de ses lèvres. Son coeur battait comme il n'avait jamais du battre, étouffé par tant de bonheur. Irmine finit par reculer légèrement, au grand regret de Dorian qui aurait voulu lui arracher encore quelques baisers. Il la contempla un instant, un magnifique sourire illuminant son si beau visage.

- Excuse-moi d'avoir ri. C'est juste qu'on ne m'avait jamais posé cette question comme ça. J'espère que ma réponse était assez claire.

Dorian rit à son tour. Cela faisait tellement de bien. Toute la tension, tout ses doutes, tout ses regrets s'évacuaient soudain comme s'ils n'avaient jamais éxistés. Il fit mine de réfléchir, puis répondit avec un grand sourire :

- J'ai peur de ne pas avoir saisi toutes les nuances de ta réponse.

Il déposa avec tendresse ses lèvres sur la joue de la jeune femme, comme pour profiter de toute la douceur de cette dernière. Un deuxième baiser lui permit de se raprocher à nouveau de sa bouche, qu'il effleura avec une lenteur inapropriée. Il sourit en imaginant la réaction d'Irmine, et éloigna lentement son visage. Plongeant ses yeux dans le regard d'Irmine (dans lequel il cru déceler une pointe de frustration), il murmura simplement :

- Je t'aime.

Dorian tenta d'y mettre tout ce qu'il ressentait, mais comment exprimer toutes ces émotions avec uniquement deux mots ? Il douttait cependant d'y arriver même en écrivant des dizaines de pages tout les jours, mais il fallait bien reconnaître que l'écriture n'était pas son fort. Il leva les yeux autour de lui, réalisa que Beauxbâtons changeait déjà, vêtue de sa plus belle robe d'automne ce jour là. Il l'en remerçia silencieusement. Soudain, il réalisa quelque chose, et dit, embarassé :

- Mais... je ne peux pas revenir. Le nouveau prof de vol est encore là, et je ne sais pas si Madame Maxime veut bien de mon retour. Et je n'ai pas de chambre. Et je n'ai pas mes affaires...

Dorian ne voulait pas quitter Irmine, pas même pour quelques jours, mais il voyait mal comment faire autrement. Il rougit en se maudissant de ne pas avoir pensé à toutes ces formalités avant, ou simplement d'être parti de l'école et de se retrouver dans une telle situation à ce moment là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irmine Boisseuil
Bibliothécaire & Chevalier des ArtsavatarBibliothécaire & Chevalier des Arts
Messages : 128
Date d'inscription : 19/10/2011
Localisation : Dans des rayonnages remplis de gros grimoires.
MessageSujet: Re: Match de Quidditch et rencontre délicate [PV Irmine]   Mar 6 Déc - 18:15

Irmine fut ravie de voir Dorian rire et plaisanter avec elle. Ils n'étaient plus gênés l'un envers l'autre, et la tristesse qui tiraillait la jeune femme depuis deux semaines avait totalement disparu. Ne restait plus que l'intense bonheur de sentir les bras du jeune homme l'entourer.

- J'ai peur de ne pas avoir saisi toutes les nuances de ta réponse.

Irmine eut un sourire amusé. Elle était tout à fait prête à la lui réexpliquer. Il déposa alors de légers baisers sur sa joue, tout en se rapprochant de ses lèvres, qu'il prit un malin plaisir à frôler lentement avant de les quitter. Irmine fut à nouveau parcourue d'un agréable frisson, mais ne put empêcher une pointe de frustration d'apparaître dans ses yeux. Voilà qu'il s'amusait déjà à lui faire attendre un baiser qu'il ne donnait pas.
Il prononça alors deux simples mots qui firent bondir le coeur d'Irmine.


- Je t'aime.

Son regard, plongé dans les prunelles du jeune homme, put lire la confirmation de ce qu'il venait de dire. Jamais personne ne l'avait regardé d'une telle façon. Une douce sensation de chaleur se répandit dans ses veines, tandis qu'elle chuchotait en retour :

- Je t'aime aussi.

Transportée. Voilà le mot qui décrivait au mieux son état d'esprit à ce moment-là. Ailleurs, loin, là où le temps s'était arrêté dans sa course, où la seule chose qui importait vraiment était celui qui la serrait contre lui en cet instant.
Malheureusement, elle fut brutalement ramenée sur terre par ce qu'il réalisa soudainement.


- Mais... je ne peux pas revenir. Le nouveau prof de vol est encore là, et je ne sais pas si Madame Maxime veut bien de mon retour. Et je n'ai pas de chambre. Et je n'ai pas mes affaires...

Irmine eut une moue contrariée. Dans leur précipitation à se retrouver, les deux amoureux avaient oublié les contraintes que le départ de Dorian avait entraîné. Elle s'écarta un peu de lui pour réfléchir posément à la situation. Le nouveau professeur n'allait pas rester encore longtemps à Beauxbâtons, elle en était persuadée, il s'acquittait beaucoup trop mal des tâches qui lui étaient dévolues. Ce n'était pas sans raison que la rumeur de son renvoi courait déjà parmi le personnel de l'Académie. Malgré tout, elle n'était pas certaine qu'Olympe Maxime accepterait le retour de Dorian aussi facilement qu'elle. Il allait sûrement devoir la convaincre qu'il ne changerait pas de nouveau d'avis, et cela ne serait probablement pas aisé. Quant à ses affaires...il n'y avait malheureusement qu'une seule solution.
La jeune femme soupira. Elle aurait préféré que le temps s'arrête réellement quelques secondes auparavant.


- Il va falloir que tu convaincs Madame Maxime. Peut-être que si tu lui expliques à quel point tes élèves t'ont manqué..., dit-elle en essayant d'alléger par une pointe d'humour.

Elle eut un sourire un peu triste. Rien n'était gagné sur le sujet de ce retour.


- Il y a des chances pour qu'elle veuille bien de toi ne serait-ce que pour virer l'autre idiot. Mais tu vas de toute façon devoir retourner vers ton équipe quelques jours. Même si je n'en ai aucune envie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Du Guy
Professeur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & AnimateuravatarProfesseur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & Animateur
Messages : 129
Date d'inscription : 27/09/2011
Localisation : Sur un balais ?
MessageSujet: Re: Match de Quidditch et rencontre délicate [PV Irmine]   Mer 7 Déc - 20:44

- Je t'aime aussi.

Dorian ferma les yeux, emporté par un frisson démesuré, incontrôlable. Il n'avait jamais ressentit cela, ignorait même que l'on puisse ressentir les choses avec une telle puissance. A quel point certains mots avaient le pouvoir d'embellir le monde. A quel point Irmine embellissait son monde par le moindre de ses gestes, par le moindre de ses mots, par le moindre de ses regards. Il rouvrit les yeux et changea de sujet à regret, sachant que la magie qui le berçait depuis quelques minutes allait s'estomper peu à peu. Mais le problème ne pouvait être contourné.

- Il va falloir que tu convaincs Madame Maxime. Peut-être que si tu lui expliques à quel point tes élèves t'ont manqué...

Dorian eut un petit sourire. Il allait devoir se montrer très convaincant après ce qu'il venait de faire, c'est à dire quitter l'emploi qu'elle venait juste de lui donner, au cours de l'année scolaire. De toutes évidences, il y avait peu de chances qu'elle ai apprécié ce geste, et il allait devoir faire preuve d'une grande persuasion. Peut-être même essayer de lui dire que ces élèves lui manquaient, qui sait ? Pour certains, ce n'était même pas totalement faux. Mais ce n'était certainement pas de leur fait s'il voulait revenir à l'école. Il vit le sourire triste d'Irmine, et cela lui serra un peu plus le cœur. Il n'avait pas envie de partir à nouveau, de la laisser même s'il s'agissait seulement de quelques jours, peut être une semaine. Elle confirma ses pensées

- Il y a des chances pour qu'elle veuille bien de toi ne serait-ce que pour virer l'autre idiot. Mais tu vas de toute façon devoir retourner vers ton équipe quelques jours. Même si je n'en ai aucune envie...

Il baissa les yeux. Irmine n’avait aucune envie qu’il parte. Il n’avait aucune envie de partir. Mais il ne pouvait raisonnablement pas camper dans le parc jusqu’à ce que la procédure lui permette de revenir. Il allait devoir également affronter le courroux de son équipe, mais comparé à la perspective d’une ou deux semaines supplémentaires sans Irmine, cela ne le préoccupait guère. Le jeune homme s’approcha une nouvelle fois de la jeune femme, lui prit lentement les mains. Il la regarda un long moment sans rien dire, profitant simplement de sa présence silencieuse et de son regard qui parlait pour elle. Sa gorge était nouée, mais il parvint finalement à prononcer quelques mots :

- Je ne veux pas partir. Si je pouvais, je t’enlèverai pour ne plus perdre une seconde du temps que je pourrai passer avec toi. Mais… je ne suis pas sur que Madame Maxime le prenne bien.

Il sourit, tentant d’illuminer le visage d’Irmine d'un de ses jolis sourires.

- Je serai bientôt de retour.

Dorian sentait qu’il ne fallait pas qu’il reste plus longtemps là, ou les au revoir seraient de plus en plus compliqués et douloureux. Il se pencha et embrassa Irmine avec tendresse, tentant de lui exprimer tout son amour par ce simple geste. Le baiser dura longtemps, aucun des deux amoureux n’ayant véritablement envie que tout cela s’arrête.

Dorian recula de quelques pas. Il embrassa une dernière fois Irmine du regard, lui adressa un sourire, comme une promesse silencieuse, et lui tourna le dos. Il avança vivement vers les grilles, et transplana dès qu’il eu mit les deux pieds à l’extérieur. Le temps allait être long.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irmine Boisseuil
Bibliothécaire & Chevalier des ArtsavatarBibliothécaire & Chevalier des Arts
Messages : 128
Date d'inscription : 19/10/2011
Localisation : Dans des rayonnages remplis de gros grimoires.
MessageSujet: Re: Match de Quidditch et rencontre délicate [PV Irmine]   Ven 9 Déc - 15:48

- Je ne veux pas partir. Si je pouvais, je t’enlèverai pour ne plus perdre une seconde du temps que je pourrai passer avec toi. Mais… je ne suis pas sur que Madame Maxime le prenne bien.

Dorian lui avait pris les mains et tentait de la dérider. Elle eut un petit sourire amusé. En effet, la directrice ne serait pas enchantée de voir sa bibliothécaire disparaître, même si l'idée séduisait Irmine.
La jeune femme se força à remonter son moral. La chaleur que dégageaient les mains de Dorian l'y aida. Quoi qu'il arrive, ils finiraient bien par trouver une solution. Elle avait confiance.


- Je serai bientôt de retour.

- Tu as intérêt., répondit-elle d'un ton taquin.

Puis ils échangèrent un long baiser, tentant de retarder le moment de la séparation. Il lui adressa un dernier sourire, un sourire qui recélait leur espoir de pouvoir bientôt vivre à nouveau côte à côte. Et il disparut.
Irmine laissa échapper un petit soupir. Maintenant, il ne lui restait plus qu'à attendre et souhaiter que tout se passerait comme ils le désiraient. Elle se promena un peu dans le parc, les événements de l'après-midi tournant dans sa tête et le goût des lèvres de Dorian flottant encore sur les siennes. Peut-être parviendrait-il à revenir avant la fête de l'Automne, qui aurait lieu dans pas longtemps. Consciente que le jeune homme lui manquait déjà, elle se raisonna et finit par rentrer au château, reprendre ses activités habituelles, mais avec un regard illuminé sur ce qui l'entourait.


[TOPIC TERMINÉ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Match de Quidditch et rencontre délicate [PV Irmine]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Match de Quidditch et rencontre délicate [PV Irmine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Match de Quidditch ]Serpentard/Poufsouffle Rp (Darren - Nora - Danny + Public)
» Match de Quidditch Gryffondor/Serpentard [RP sans tour de jeu]
» Match de Quidditch Serdaigle/Gryffondor [RP sans tour de jeu]
» QUIDDITCH : le VRAI match qui compte pour du beurre !
» A bout d'(pouf)souffle ? Jamais ! - terminé.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: >---{Autres lieux}--- :: >---{Autres lieux}----
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit