AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fucking rain et Magikjuana (PV ~ Alex)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Léopoldine C. Sarhy-Heuré
Sixième année ContiavatarSixième année Conti
Messages : 15
Date d'inscription : 26/11/2011
Age : 22
MessageSujet: Fucking rain et Magikjuana (PV ~ Alex)   Dim 27 Nov - 19:20

      Le mois d’Octobre commençait à peine et déjà un vent froid venant du nord soufflait sur l’Académie, et le soleil timide ne parvenait pas à réchauffer l’air quand il se montrait.
      L’automne n’était pas une saison que Léopoldine affectionnait particulièrement ; parce que, si elle n’aimait pas trop le froid, elle détestait encore plus la pluie, cela rendait ses escapades difficiles. En rentrant trempée, l’excuse « Bibliothèque » n’était décidément pas valable. Et puis la pluie détruisait tout, coiffure, maquillage, même les fringues ne ressemblaient plus à rien une fois mouillées. Et ce matin là, il pleuvait.
      D’un naturel frileux, Léopoldine s’habilla chaudement alors que la pluie frappait fort contre les carreaux. Elle avait rendez-vous en début d’après-midi avec Alexandre Morel, un Courtenay de septième année qui devait prendre le relai de Antoine après son départ. Léo ne connaissait pas vraiment Alex, de réputation seulement et la jeune fille n’était pas le genre de personne à se fier aux rumeurs, même si elle adorait les alimenter. Bref, elle ne savait pas trop comment cela allait se passer, elle aimait sa relation avec Antoine, il parlait peu, agissait bien et l’idée qu’elle doive recommencer à zéro un commerce qui fonctionnait à merveille l’an passé ne la ravissait pas.

      Avant de sortir de son dortoir, Léopoldine attrapa son pull en laine rouge. Elle n’avait pas pris le temps de se coiffer et ses cheveux foncés tombaient négligeamment sur ses épaules formant des boucles délicates. La matinée se déroula sans encombre et après un rapide repas, Léopoldine se dirigea vers l’exterieur. Elle avait cherché à localiser Alex toute la matinée pour lui donner un lieu de rendez-vous plus adapté que la forêt en cette journée pluvieuse. Elle ignorait si le garçon viendrait au rendez-vous. Les règles avaient changé. Avec Antoine tout était clair, une date un lieu, une heure, en règle générale le matin, ne jamais envoyer quelqu’un à sa place. Et si l’un d’entre eux n’était pas là à l’heure précise, le rendez-vous était repporté, aucune attente inutile. Ils s’arrangeaient pour que ce soit regulier, regulé, pendant la ballade d'Antoine et alors que la jeune fille allait au Pigeonnier. C’était tellement bien rodé et tout se faisait si naturellement que Léopoldine en avait presque oublié que c’était totalement illégal.
      La boule dans son ventre à ce moment précis l’avait brusquement ramenée à la réalité. Elle allait enfreindre les règles une nouvelle fois et pourtant, cette pluie, ce nouvel intermédiaire, ce vent, tout semblait être mauvaise augure. En enfilant son imperméable rouge, Léo eut un véritable moment d’hésitation puis chassant de son esprit le visage de l’Intendant, elle sortit du château.

      De fines gouttes de pluie tombaient sur le parc. Léo ne tarda pas et se dirigea rapidement evers la forêt où devait avoir lieu l’échange. Elle se mit tant bien que mal à l’abri sous un arbre et chercha une silhouette du regard. Elle ne voulait pas avoir recours à la magie, autre règle, ils peuvent nous trouver grace à notre magie. La jeune fille enleva sa capuche. Elle ressemblait au petit chaperon rouge avec son imerméable en forme de poncho.

      La jeune Conti n’avait pas peur dans la forêt mais tout élève de Beauxbâtons savait que la Gorgone s’y balladait les jours de pluie. Plus vite elle croiserait Alex mieux ce serait.



Dernière édition par Léopoldine C. Sarhy-Heuré le Jeu 1 Déc - 19:30, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Morel
Septième année CourtenayavatarSeptième année Courtenay
Messages : 109
Date d'inscription : 21/09/2011
Localisation : A la plantation, bien sûr !
MessageSujet: Re: Fucking rain et Magikjuana (PV ~ Alex)   Mar 29 Nov - 20:45

Début octobre. Le vent soufflait fort dehors, mais une légère brise apportait des senteurs fraîches de la forêt et du lac jusque dans la salle commune des Courtenay. Alex était d'assez bonne humeur. Sans se préoccuper des cours, il passa la majorité de la matinée dans le parc, et même dans la forêt. Les cultures de la plantation résistaient bien au léger froid de ce début d'automne. Tant mieux.

Il daigna faire une apparition polie dans le réfectoire, s'attirant les foudres des profs dont il n'avait pas suivi le cours. Un léger regard vers la table des Conti, plus précisement vers Victoria, qu'il avait vu la semaine passée, lui rappela soudain son rendez vous. Léopoldine. Leur contact à Conti, qui fournissait son armoirie en magikjuana. Elle achetait généralement à Antoine, mais, qui, parti l'année dernière, lui avait passé le relais. Un rendez vous avait été arrangé par courrier pour l'après midi même.

Soupirant, il se rendit dans les jardins. L'Intendant, qui n'avait toujours pas compris qu'il était inutile de le suivre, était encore là. Bifurquant à travers les haies, il fit un détour par la plantation, au cas où la jeune fille désirerait un approvisionnement immédiat en herbes. Puis, s'enfonçant dans les recoins sombres du parc, retrouva le passage fissuré du mur de Garde, que les Courtenay étaient seuls à connaître, vu qu'il partait de leur plantation. Les Armagnacs (ou les autres armoiries) utilisaient un autre, plus visible, et donc, plus risqué.

Il se rendit à la clairière, lieu de rendez vous habituel pour ce genre d'échange. Une légère pluie tombait, des gouttes d'eau tintaient sur les feuilles. Il s'assit sur une roche protégée par un arbre au ramage fourni. La Conti ne venait pas. Soupirant, il fit un léger tour dans les environs, imaginant qu'elle s'était perdue, ou qu'elle ne savait pas où aller, quand il la repéra.

Elle était presque au niveau du mur de Garde, comme pour pouvoir fuir plus vite, si quelqu'un arrivait, avec un imperméable rouge. Alex remit une mèche de ses cheveux en arrière, comme à son habitude quand il était agacé (ou joyeux, d'ailleurs). Si ces rendez vous devaient se poursuivre, elle allait devoir apprendre à être plus discrète. Son manteau était un véritable signal au milieu des feuilles vertes. Il s'approcha d'elle, et lui fit signe de la suivre.

L'entraînant plus loin, il la dévisagea, et oublia toute animosité. Un joli visage ovale, de grands yeux, de longs cheveux bruns foncés. Un grand sourire apparut sur son visage. Finalement, la Conti était beaucoup plus intéressante qu'il ne l'esperait. Antoine avait eu raison de lui passer l'affaire, plutôt qu'à Marc ou Julie.


- Salut, lança t'il.

Puis enchaînant directement, car la sécurité passait quand même avant le charme. Quoique.

- Le manteau, fit il en le montrant du doigt.

Puis, s'apercevant qu'il ne parlait que par monosyllabes, il se racla la gorge et reprit :


- Alexandre, mais tu peux m'appeler Alex. Et tu es... Léopoldine, c'est ça ?

Il se rappela de ne pas oublier ce prénom dans les semaines qui allaient suivre.

- Antoine m'a parlé de ton... affaire...

Autant tout de suite mentionner leur contact commun pour se mettre d'accord. Reprenant un ton plus professionel, il fit :

- Il faudrait que tu me dises, de quoi tu as besoin, quand, et en quelle quantité. Et pour les prochaines fois, tu as le choix. Soit par courrier, mais toujours le soir, soit par notre boîte aux lettres, dans la volière. La niche avec le grand hibou noir aux yeux jaunes.

Puis, se rappelant que vu les idées qu'il était en train de former, il était interessant qu'il revoie Léopoldine dans les semaines suivantes, il ajouta :

- Et, si je suis seul, me le dire en direct.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léopoldine C. Sarhy-Heuré
Sixième année ContiavatarSixième année Conti
Messages : 15
Date d'inscription : 26/11/2011
Age : 22
MessageSujet: Re: Fucking rain et Magikjuana (PV ~ Alex)   Mer 30 Nov - 11:18

      Lépoldine zigzagait entre les arbres. Elle ignorait l’endroit exact du rendez-vous et il fallait avouer que « la forêt » était une indication pour le moins floue. Convaincue cependant qu’elle serait rapidement remarquée par Alexandre, elle continua à se déplacer dans un rayon raisonnable autour du mur de garde. La forêt n’était décidément pas un lieu approprié pour un rendez-vous. Léopoldine était agacée, d’auant plus d’aillleurs qu’elle était parfaitement consciente que ce n’était la faute de personne, excepté peut-être de cette fucking pluie. Alors qu’elle s’apprêtait à partir, Léo apperçut Alexandre qui lui fit signe de le rejoindre. Arrivée à sa hauteur, elle lui sourit timidement et le suivit jusqu'à une petite clairière. La pluis avait diminué progressivement et malgré le ciel toujours gris, elle avait fini par s’arreter, laissant l’air sombre chargé d’humidité. Alex salua la jeune fille en souriant. Il était grand et blond. Charmant. Léopoldine comprit donc pourquoi il était également charmeur. La Conti répondit à son bonjour par un sourire et Alexandre enchaîna :

      - Le manteau.

      Léopoldine se doutait bien qu’il tiquerait, les Courtenay avaient beau se dire cools et détendus, ils n’en étaient pas moins prudents. Le rouge nétait évidemment pas la couleur adéquate pour se promener en forêt sans l’intention de se faire remarquer mais une Conti discrète aurait tout aussi juré avec la paysage, surtout Léopoldine qui était clairement réputée pour son goût pour les couleurs vives. Et en même temps, qui serait suffisement stupide pour penser qu’une pauvre petite Conti sans défense irait dans la forêt rencontrer un fournisseur de magikjuana en portant un manteau rouge ? Son statut était sa couverture, ce qui suffisait amplement.

      - Il est sublime n’est-ce pas ? demanda t-elle avec un sourire satisfait.

      Le temps mausade lui donnait envie de plaisanter et de cesser de ses morfondre. Elle avait parfaitement compris ce que voulait dire Alexandre et pour ne pas qu’il se demande si sa réplique était sérieuse, ce qui aurait pu être le cas venant d’une Conti, elle ajouta rapidement :

      - Mais j’admets que la couleur n’est pas idéale.

      En fait, elle ne pensait pas sérieusement que ce fut un probñème, mais elle préférait commencer sur de bonnes bases et donc se ranger rapidement du côté d’Alexandre. Elle fit une moue gênée suivie d’un sourire timide, faisant comprendre au jeune garçon qu’elle serait plus discrète la prochaine fois si c’était ce qu’il souhaitait.

      - Alexandre, mais tu peux m’appeler Alex. Et tu es… Léopoldine, c’est ça ?

      Ce qui était rassurant c’est qu’elle parlait bien à la bonne personne. Et il connaissait son prénom, ce qui prouvait que l’intermédiaire avait bien fait son travail. Léopoldine esquissa un sourire discret et en hochant la tête en signe d’approbation, elle reprit cependant :

      - Léo. Plus court, moins pompeux.

      Son sourire s’élargit, laissant apparaître ses dents et faisant naitre des petites fosettes sur ses joues. La jeune femme, aussi loin que ses souvenirs remontaient avait toujours préferé Léo à Léopoldine, si ce n’était pas l’avis de sa famille qui se bornait à l’appeler Léopoldine, la jeune Conti avait réussi à faire que se amis et connaissances à l’Académie l’appellent Léo.

      - Antoine m'a parlé de ton... affaire... Il faudrait que tu me dises, de quoi tu as besoin, quand, et en quelle quantité. Et pour les prochaines fois, tu as le choix. Soit par courrier, mais toujours le soir, soit par notre boîte aux lettres, dans la volière. La niche avec le grand hibou noir aux yeux jaunes.

      Léopoldine conaissait ce hibou. La jeune fille nota ces informations dans un coin de son esprit et était bien décidée à suivre les règles d’Alexandre. Nouvelle année, nouveau système, il faut savoir s’adapter après tout.

      - Et, si je suis seul, me le dire en direct

      S’il y avait des arrières pensés dans cette phrase, Léo ne le remarqua pas. Concentrée sur ce que lui disait le garçon et non sur son sens, elle réfléchissait comment elle allait s’organiser.Les affaires mettaient toujours du temps à démarrer à la rentrée.

      - 40 grammes, toutes les deux semaines. Normalement les quantitées augmenteront au fur et à mesure dans l’année. Que des têtes, pas de feuilles.

      La jeune fille n'avait pas encore vraiment comprit le fonctionnement du jeune homme, mais cela devrait venir.


      [J'ai supposé que la majikjuana fonctionnait comme la marijuana, dis moi si je me trompe.]


Dernière édition par Léopoldine C. Sarhy-Heuré le Jeu 1 Déc - 19:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Morel
Septième année CourtenayavatarSeptième année Courtenay
Messages : 109
Date d'inscription : 21/09/2011
Localisation : A la plantation, bien sûr !
MessageSujet: Re: Fucking rain et Magikjuana (PV ~ Alex)   Mer 30 Nov - 19:25

[H.J. : Non, non, c'est bon. ^^ C'est juste qu'on a d'autres produits chez les Courtenay. Si tu veux, je t'envoie le listing par mp. :p ]

- Il est sublime n’est-ce pas ?

Alex haussa les sourcils. La jeune fille n'était pas à Conti pour rien, apparemment. Il soupira en pensant que les échanges à venir ressembleraient à celui-là. Se rendant compte qu'elle avait peut être gaffé, elle précisa :

- Mais j’admets que la couleur n’est pas idéale.

Elle lui fit une petite grimace, indiquant qu'elle serait plus prudente. Immédiatement, Alex se relaxa, et lui adressa un franc sourire. Si les Courtenay étaient les premiers, enfin les deuxièmes derrière les Armagnacs, pour mettre le bazar dans l'académie, la plantation était une affaire sérieuse qui leur tenait à coeur.

Quant il mentionna son nom, elle se détendit imperceptiblement. Stress à l'idée de s'être trompée de personne ? Probable.


- Léo. Plus court, moins pompeux.

- Je peux comprendre, commenta t'il avec un sourire.

Ce n'était pas du tout pour se moquer du prénom de la jeune fille, qui était plutôt joli d'ailleurs. Mais lui même en avait souvent marre de s'entendre appeler Alexandre.


- Antoine m'a parlé de ton... affaire... Il faudrait que tu me dises, de quoi tu as besoin, quand, et en quelle quantité. Et pour les prochaines fois, tu as le choix. Soit par courrier, mais toujours le soir, soit par notre boîte aux lettres, dans la volière. La niche avec le grand hibou noir aux yeux jaunes.... Et, si je suis seul, me le dire en direct

Elle plissa ses jolis yeux bruns en une moue concentrée, comme pour retenir les informations. Alex sourit. La jeune fille lui plaisait. Elle, au moins, contrairement à certains Armagnacs ou Montmorency, comprenait l’intérêt de respecter ces règles.

- 40 grammes, toutes les deux semaines. Normalement les quantitées augmenteront au fur et à mesure dans l’année. Que des têtes, pas de feuilles.

Alex hocha la tête, approbateur. Commande classique. Il la nota soigneusement dans un coin de sa tête.

- Magikjuana pure ou hybride ?

Puis, comme il prenait son job au sérieux, il remit une mèche de ses cheveux en arrière, et demanda :

- Pas de bâtons de Morphée ? Notre autre contact à Conti nous en prend régulièrement...

Il ne mentionna pas de noms, ne sachant pas si Léo était au courant. La discrétion était de mise dans ce métier.

- Pour la réception, pareil, soit dans la volière, dans la boîte aux lettres de ton armoirie. C'est celle avec le hibou au bout des ailes roses.

On disait qu'une élève de Conti avait voulu tester une coloration sur les plumes d'un hibou de l'école, et qu'elle n'avait pas réussi à l'enlever.

- Ou alors, un rendez vous à définir par courrier.


Il attendait de voir ce que décidait la jeune fille avant de parler paiement. Ou charme tout simplement.

[H.J. : Tout compte fait, je te l'envoie par mp, pour que tu saches exactement de quoi je parle dans ce post. ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léopoldine C. Sarhy-Heuré
Sixième année ContiavatarSixième année Conti
Messages : 15
Date d'inscription : 26/11/2011
Age : 22
MessageSujet: Re: Fucking rain et Magikjuana (PV ~ Alex)   Mer 30 Nov - 20:50

      Alexandre sembla sérieusement penser que Léopoldine était une de ces filles qui ne pensait qu’à leur tenue. Il apparut agacé par son commentaire sur le manteau, et la jeune fille sentit une once d’exaspération, mais elle ne lui en tint pas rigueur. Après tout, cette erreur de jugement était fréquente si on ne prenait en compte que l’Armoirie de Léopoldine. Celle-ci ne pouvait pas se sentir contrariée par la réputation que lui apportait Conti, même si elle espérait qu’il changerait rapidement d’avis. Elle n’aimait pas être cataloguée indéfiniment chez les fashion victims, mais elle appréciait de savoir qu’elle gagnait à être connue et que la première impression qu’elle donnait s’avérait être érronée. Alexandre sembla d’ailleurs se relaxée lorsqu’elle avoua son erreur de jugement. Il lui adressa un sourire en se présentant.

      - Je peux comprendre.

      Léopoldine venait d’annoncer qu’elle préférait être appellée Léo, juste avant, Alexandre s’était lui-même présenté comme Alex. Léo nota donc cette information, utiliser Alex, pas Alexandre. Le jeune Conti aimait que les gens soient à l’aise avec elle, ça lui permettait le plus souvent de les manipuler ou simplement de mieux les cerner. Elle s’adresserait donc à Alex.

      Léopoldine donna sa commande à Alex et celui-ci hocha le tète en signe d’approbation, comme elle l’avait fait quelques secondes auparavant, il mémorisa les informations qu’elle lui donnait. Léopoldine commençait à apprécier ce nouveau contact. Professionnel et sérieux, Alex n’était pas, comme les rumeurs l’avaient laissé entendre, un séducteur basique et primaire qui fonçait dans le tas sans analyser au préalable la situation. Ils étaient presque en rendez-vous d’affaire et le jeune Courtenay agissait comme tel ce qui était rassurant.

      - Majikjuana pure ou hybride?

      Les affaires reprenaient. La plupart des Conti étaient des moutons qui suivaient les tendances, il n’était pas difficile de leur faire adopter quoi que ce soit si on avait les bons arguments, mais elles avaient un fort tempérament de mouton tout de même ce qui les poussaient à aller toujours au plus fort, au plus grand. Connaissant son public, Léopoldine répondit sans hésiter.

      - Pure.

      Alexandre passa sa main dans ses cheveux dans un mouvement presque instinctif. Léopoldine sourit puis il demanda :

      - Pas de bâtons de Morphée ? Notre autre contact à Conti nous en prend régulièrement...

      Autre contact à Conti, periphrase efficace pour ne pas réveler ses contacts. Léopoldine était reconnaissante de savoir que face aux autres acheteurs, elle aussi était un contact à Conti. Cependant, elle bougea délicatement la tête en signe de négation.

      - Je ne fais pas ça. L’autre Conti s’en charge. Chacun son domaine.

      Léopoldine avait essayé les bâtons de Morphée l’année passée et leur vente avait été un échec. Elle commençait à avoir un réseau d’acheteurs qui avaient prit leurs habitudes à mesure des années et personne ne lui prenait ses bâtons. Elle ne savait pas précisément qui était le fameux autre Conti, elle avait des doutes, mais comme cette information ne lui apporterait rien, elle ne cherchait pas à déterminer avec exactitude de qui il s’agissait. Comme Alex parlait d’autres produits, Léo se souvint d’un détail.

      - Je prendrai des Perles de Vénus par contre.

      C’était prévisible. Personnellement, elle n’en utilisait pas, parce que ses cheveux étaient doux comme des plumes et que sa peau d’un naturel sec ne le supportait pas, mais les Conti primaires en raffolaient. Ses lèvres se pincèrent instinctivement en songeant au peu d’utilité du produit, mais les filles payaient, c’était ce qui importait.

      - Un boite toutes les deux semaines est suffisant dans un premier temps. Il m’en faudra plus avant les fêtes, mais c’est une bonne base.

      - Pour la réception, pareil, soit dans la volière, dans la boîte aux lettres de ton armoirie. C'est celle avec le hibou au bout des ailes roses. Ou alors, un rendez vous à définir par courrier.

      La deuxième option convenait plus à Léo, elle n’avait entière confiance qu’en elle-même et préférait ne rien laisser au hasard.

      - Je préfère par rendez-vous. Je faisais comme ça les années passées et ça me convient. Normalement, je ne dépasse pas deux échanges par mois, mais si ça venait à être nécessaire que l’on se croise plus souvent je te le ferais savoir. Pour les commandes, je préfère les passer au moment de l’échange précédent, ça évite les courriers inutiles ou les rencontres trop nombreuses.

      Léopoldine parlait lentement pour laisser le temps à Alex de mémoriser ses paroles. Elle se tut et ouvrit grand ses yeux en lançant un regard interrogateur pour savoir si cel apouvait lui convenir.


Dernière édition par Léopoldine C. Sarhy-Heuré le Jeu 1 Déc - 19:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Morel
Septième année CourtenayavatarSeptième année Courtenay
Messages : 109
Date d'inscription : 21/09/2011
Localisation : A la plantation, bien sûr !
MessageSujet: Re: Fucking rain et Magikjuana (PV ~ Alex)   Jeu 1 Déc - 18:58

Léopoldine médita son choix quelques instants, puis déclara d'une voix ferme, sans hésiter :

- Pure.

Alexandre nota l'information. Il s'y attendait un peu. Seuls les Armagnacs et les Mercoeur qui désiraient vraiment tester les nouveaux produits, prenaient de la magikjuana hybride. Les autres armoiries étaient beaucoup plus conventionnelles, et il fallait souvent du temps avant de réussir à les convaincre d'essayer.

Léo se détendit instantanément quand il ne mentionna pas le nom de l'autre client de son armoirie. Elle semblait, tout au long de la conversation, prendre confiance en lui. Tant mieux. La confiance était nécessaire dans ce genre de trafics. Et plus si affinités. Néanmoins elle déclina l'offre sur les bâtons de Morphée.


- Je ne fais pas ça. L’autre Conti s’en charge. Chacun son domaine. Je prendrai des Perles de Vénus par contre.

Logique. Toutes les filles Conti en utilisaient au moins une fois durant leur scolarité, et la plupart adoraient ce produit, qui permettait de rendre les cheveux soyeux et d'avoir une peau claire et lisse. Léo précisa les spécificités du contrat :

- Une boite toutes les deux semaines est suffisant dans un premier temps. Il m’en faudra plus avant les fêtes, mais c’est une bonne base.

Ca c'était sûr, les affaires démarraient fort avec les Conti cette année. Tous les ans, avant les fêtes, les perles de Vénus s'arrachaient bien sûr. Les Courtenay trimaient comme des fous pour répondre à la demande, et les filles, surtout, n'en avaient jamais assez. Mais en avoir une telle demande rien qu'au début octobre, laissait envisager une suite intéressante. Le sourire d'Alex s'élargit à cette idée.

- Je préfère par rendez-vous. Je faisais comme ça les années passées et ça me convient. Normalement, je ne dépasse pas deux échanges par mois, mais si ça venait à être nécessaire que l’on se croise plus souvent je te le ferais savoir. Pour les commandes, je préfère les passer au moment de l’échange précédent, ça évite les courriers inutiles ou les rencontres trop nombreuses.

Exact. Alex préférait lui aussi cette méthode, mais il proposait toujours les deux. Pour la plupart des gens, les nouveaux clients en particulier, le fait d'avoir une boîte aux lettres disponible quand ils le désiraient, réduisait le risque de se faire prendre en plein échange de magikjuana. Avec le temps, ils comprenaient que, au contraire, les rencontres en direct étaient nettement plus prudentes. Pas de traces, pas de preuves. Tout était oublié le soir même.

- Parfait. Pour le paiement, on n'aura qu'à aborder de la même manière. Lors de la livraison. Payable jusqu'à une semaine après. Pas de nouvelles livraisons pour l'armoirie jusque là.

Le sujet n'était pas très plaisant à aborder, surtout vu les plans qu'Alex échafaudait vis à vis de Léo, mais les Courtenay devaient se faire respecter pour gardeur leur crédibilité.

- La livraison se fait trois jours à une semaine après, en général. Ca dépend de la période, des stocks, et de la demande surtout. Je t'enverrai un courrier pour te prévenir du jour et du lieu.

Il médita un instant, en silence. Se repassant la main dans les cheveux, il réflechit à comment organiser ça, revoyant les hiboux de la volière dans sa tête.

- Je t'enverrai la lettre avec le hibou des Conti, décida t'il finalement. Comme ça, tu pourras le reconnaître et l'ouvrir quand tu es seule.

La pluie cessait peu à peu de tomber. Seules les feuilles mouillées versaient encore quelques gouttes d'eau, et la terre humide crissait sous leurs semelles.

- As tu besoin de magikjuana maintenant ? Je peux faire un saut à la plantation, si besoin est.

Puis, revenant à son idée initiale, il proposa du même ton décontracté, comme s'il s'agissait de la suite logique de leur conversation :

- Tu veux aller prendre un verre au duc de Guise ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léopoldine C. Sarhy-Heuré
Sixième année ContiavatarSixième année Conti
Messages : 15
Date d'inscription : 26/11/2011
Age : 22
MessageSujet: Re: Fucking rain et Magikjuana (PV ~ Alex)   Jeu 1 Déc - 21:28

      Alex écoutait attentivement Léopoldine alors qu’elle lui expliquait rapidement comment elle aimait procéder. Il sourit de temps à autres pour l’encourager à continuer. Il avait l’air satisfait des propositions de la jeune Conti.

      - Parfait. Pour le paiement, on n'aura qu'à aborder de la même manière. Lors de la livraison. Payable jusqu'à une semaine après. Pas de nouvelles livraisons pour l'armoirie jusque là.

      Léo acquiesa. Elle n’aurait pas de retard de paiment, elle voulait que les choses soient claires, nettes, précises. Elle ne voulait pas se retrouver dans des situations comprommettante et le fait d’être réglo sur tous les plans lui permettait d’éviter le maximum d’ennuis. Elle pouvait ainsi avoir la conscience tranquille et penser à autre chose. Léopoldine affirma à Alex qu’elle payerait toujours lors de la livraison, jamais plus tard, et si elle avait un vrai problème, elle repporterait la livraison plutôt que le paiment. Léo était agréablement surprise que les choses soient si sérieuses. Alex était très professionnel, c’était rassurant et presque reposant.

      - La livraison se fait trois jours à une semaine après, en général. Ca dépend de la période, des stocks, et de la demande surtout. Je t'enverrai un courrier pour te prévenir du jour et du lieu.

      Cela correspondait au délai de l’an dernier, pas de changement de ce côté-là donc. Alexandre passa une nouvelle fois sa main dans ses cheveux. Léopoldine eut un sourire amusé. Cette manie était drôle. Il semblait aérer son cerveau lors de ses réfléxions. Il avait un air pensif. Après un moment de silence, il décida :

      - Je t'enverrai la lettre avec le hibou des Conti. Comme ça, tu pourras le reconnaître et l'ouvrir quand tu es seule.

      Léopoldine hocha la tête en signe d’approbation. Elle n’ouvrait jamais son courrier en public, mais elle ne recevait jamais de lettres de ce hibou don si elel pouvait distinguer le courrier de Courtenay de ses autres messages. Elle recevait beaucoup de courrier, ça ne serait pas un nouvauté et cela passerait totalement inaperçu.

      - As tu besoin de magikjuana maintenant ? Je peux faire un saut à la plantation, si besoin est.

      Léopoldine réfléchit rapidement. Elle avait eu quelques demandes discrètes, rien d’urgent a priori. Cela pouvait attendre quelques jours ? Sûrement. De toutes façons, elle contrôlait complément le trafic, quand il y avait de la matière, elle vendait, s’il n’y en avait pas, ils attendaient. Les Conti n’étaient pas demandant comme les Armagnacs, leurs fêtes étant plus rares et mieux organisées. De plus, le temps n’étant pas clément, la jeune fille ne voulait pas trainer dehors trop longtemps ni obliger Alex à y rester.

      - Ce n’est pas forcément nécessaire aujourd’hui. Mais on peut organiser un autre rendez-vous rapidement si ça te convient.

      Léopoldine fit un petit sourire. Elle frissonna et pensa qu’il était temps de rentrer au chaud. De toutes façons, ils ne devraient plsu tarder à se dire au revoir, les bases avaient été posées, cela suffisait pour l’instant.

      - Tu veux aller prendre un verre au duc de Guise ?

      Alexandre avait continué sur le même ton. Léo se demanda pendant une seconde s’il planifiait le prochain rendez-vous ou s’il voulait prendre un verre maintenant. La jeune Conti eut un sourire gêné avant de rire franchement. Le sérieux de la situation n’avait pas duré longtemps. Ils se connaissaient à peine, il faisait un froid de canard et ils venaient de parler d’une affaire de drogue. Jugeant le moment vraiment mal choisi, Léo fixa Alex dans les yeux lui faisant comprendre que ce n’était un peu trop tôt.

      - Pas maintenant, non. Mais une autre fois, avec plaisir.

      Léopoldine adressa à Alex son plus joli sourire. Il n’était pas idiot et comprendrait qu’elle ne souhaitait pas mélanger affaire et plaisir mais que s’il l’invitait en bonne et due forme, elle accepterait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Morel
Septième année CourtenayavatarSeptième année Courtenay
Messages : 109
Date d'inscription : 21/09/2011
Localisation : A la plantation, bien sûr !
MessageSujet: Re: Fucking rain et Magikjuana (PV ~ Alex)   Ven 2 Déc - 19:04

La jeune fille plissa le front, semblant compter le nombre de personnes susceptibles de lui passer commande. Finalement, elle répondit :

- Ce n’est pas forcément nécessaire aujourd’hui. Mais on peut organiser un autre rendez-vous rapidement si ça te convient.

- Oui d'accord. Envoie moi un courrier pour m'indiquer une date.


Elle sourit. Léo semblait heureuse que tout se déroule de manière carrée, sérieuse, et en confiance. Aussi déchanta t'elle quand il lâcha, de manière pas du tout innocente :

- Tu veux aller prendre un verre au duc de Guise ?

Elle le fixa longuement, faisant passer le message : trop tôt. Alex craint un instant d'avoir tout gâché en précipitant les choses. L'image sérieuse et purement professionnelle qu'il donnait depuis le début était légèrement compromise. Heureusement, elle répondit :

- Pas maintenant, non. Mais une autre fois, avec plaisir.

Elle lui adressa un sourire charmant, auquel Alex rendit le même sourire enjôleur. Il aimait bien la jeune fille, même s'il trouvait que tout de même, elle aurait pu accepter. Enfin bon. Au moins il savait quel serait le PS de son prochain courrier.

- Parfait.

Il se passa à nouveau la main dans les cheveux. Les sujets de conversation commençaient à s'épuiser, et Léopoldine semblait désireuse de rentrer au château. Ils reprirent la route qui menait au mur de Garde, silencieusement. Ils allaient passer la faille, quand Alex eut un mauvais pressentiment. Retenant Léo par le bras, il la ramena en arrière, et, lui tenant toujours la main, l'entraîna vers une des roches un peu plus loin. De là, ils pouvaient voir de l'autre côté de l'enceinte, sans être vus.

Et, effectivement, il avait eu raison. L'Intendant, flanqué d'un ou deux préfets, attendait visiblement de pincer les coupables. Alex jura. S'il retrouvait celui qui les avait dénoncés, il allait passer un mauvais moment. Les Courtenay ne rigolaient pas avec ça. Voyant Léo se recroqueviller sur le côté, craignant visiblement de devoir rester dans la forêt. Alex se contenta d'un sourire, et lui lâchant la main, qu'il tenait toujours, lui fit signe de la suivre :


- Viens, murmura t'il en lui faisant signe de se taire.

Il commença à accelerer dans la direction opposée, traçant à travers les taillis et les feuilles humides. Il ralentit un peu quand il vit que Léo peinait à le suivre. Ils arrivèrent à un étroit bocage, couvert d'épines. Léo le fusilla du regard, quand elle comprit. Il fit, avec un sourire d'excuses, quoique légèrement railleur :


- Désolé... Mais si tu préfères l'Intendant.

Ils s'engagèrent dans les buisssons épineux. Heureusement, le passage était quelquefois emprunté par les élèves fugueurs, si bien qu'il y avait un léger espace permettant le passage d'un corps. Quelques instants plus tard, ils se retrouvaient dans le parc de l'académie.

[H.J. : J'ai cru comprendre que tu voulais clore. ^^ Tu peux le faire après ton post, si tu veux. Si ce que j'ai écrit ne te convient pas, envoie moi un mp, j'éditerai. ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léopoldine C. Sarhy-Heuré
Sixième année ContiavatarSixième année Conti
Messages : 15
Date d'inscription : 26/11/2011
Age : 22
MessageSujet: Re: Fucking rain et Magikjuana (PV ~ Alex)   Sam 3 Déc - 13:56

      Le garçon réagit au refus de la jeune fille de la meilleure manière qu’il soit. Il s’était focalisé sur le positif, la possibilité future du rendez-vous, en laissant de côté le négatif, ce qui était une position mature. Léopoldine sourit et sentant que la conversation était terminée, elle suivit Alexandre qui retournait vers le parc. Silencieuse, la jeune fille se déplaçait sûrement derrière le garçon. Ils longèrent un moment le mur de Garde et au moment où Léopoldine s’appretait à sortir sa baguette pour faire un Hominium Revelio quand Alex s’arreta brutalement pour attirer la jeune fille par le bras. Il l’entraina plus loin en la tenant par la main. Ils se cachèrent dans des rochers surélevés par rapport au mur d’où ils pouvaient voir l’autre côté de l’enceinte.

      De l’autre côté se trouvait l’intendant qui avait visiblement la ferme intention d’attendre là tout l’après-midi, accompagné de deux autres personnes que Léo ne put identifier. Alex jura et Léopoldine, qui comprenait son énervement, s’inquiétait surtout pour leur avenir. Elle n’avait aucune envie de rester dans cette forêt plus longtemps. Alex la regarda et sourit. Il lâcha sa main et c’est seulement à ce moment là que Léopoldine se rendit compte que c’était elle qui tenait le plus fort. Comprenant qu’Alex voulait retirer sa main, la jeune fille dessera son emprise et baissa le regard.

      En postant son index sur sa bouche en un signe révélateur, Alex murmura :


      - Viens.

      Léo suivit Alex sans faire de bruit à travers la forêt. Évoluant plus lentement que le garçcon, Léo regardait autour d’elle attentivement et notait le moindre élément bizarre. Voyant qu’elle ralentissait le garçon, elle accéléra la cadence. Ils arrivèrent à un passage étroit inutilisé depuis suffisement longtemps pour que des ronces et autres arbustes épineux aient pris le temps de pousser à leurs aises dans tous les sens. Hors de question de passer par là. Léopoldine fusilla Alex du regard.

      - Désolé mais, si tu préfère l’Intendant…

      Elle n’avait rien fait de mal donc oui, peut-être préférait-elle l’Intendant. Elle n’eut pas à réfléchir longtemps avant de se rendre compte qu’en fait, elle préférait les épines. Sans soupirer, Léo s’engagea dans les buissons juste dérrière Alex. Ce ne fut pas une partie de plaisir, mais une fois dans le parc, loin du mur de Garde et de l’Intendant, Léopoldine eut un rire nerveux incontrôlé et relativement inaproprié.

      - Tu sais quoi ? J’ai bien besoin d’un verre finalement.

      La jeune fille continua de sourire presque involontairement.


      [On fait la suite au Duc de Guise ?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Morel
Septième année CourtenayavatarSeptième année Courtenay
Messages : 109
Date d'inscription : 21/09/2011
Localisation : A la plantation, bien sûr !
MessageSujet: Re: Fucking rain et Magikjuana (PV ~ Alex)   Dim 4 Déc - 17:38

[H.J. : Bien sûr ! xD Beau retournement de situation. ^^ ]

La jeune fille se glissa dans les taillis, semblant le maudire copieusement. Arrivée de l'autre côté, elle avait un grand sourire nerveux sur le visage. Léo trépignait d'un pied sur l'autre, tournant un bouton de sa veste entre ses doigts. Frémissante, elle fit :

- Tu sais quoi ? J’ai bien besoin d’un verre finalement.

Oui, effectivement, elle semblait relativement secouée. Mais ça lui était utile. Alex sourit. S'il avait voulu prévoir ça, il n'aurait pas fait autrement. Ils prirent donc la direction du duc de Guise. Retraversant le parc, ils évitèrent soigneusement la zone où l'Intendant et ses sbires devaient encore être en train de patrouiller. Ils furent bientôt sur le chemin qui menait à Jouvenceaux, et Léo commença à se détendre un peu. Alex la questionna, curieux :

- Tu n'as jamais été prise en plein trafic ? Ou pour autre chose ?


Il trouvait surprenant qu'une fille qui faisait depuis plusieurs années du trafic de magikjuana n'ait jamais été collée, ou même suspectée. Les Courtenay, comme les acheteurs, étaient prudents, certes, mais il y avait malheureusement des fuites. Et accéder à la plantation avec le Veneur sur le dos devenait de plus en plus difficile.

Ils franchirent la porte du duc de Guise alors que la pluie recommençait à tomber. Alex les mena vers une table près du comptoir. Le bar n'était pas très rempli ce jour-là, et Mme Desprès avait du cirer les tables car une délicieuse odeur de cire d'abeille, mêlée à celle de la Bierrauberure, flottait dans l'air. Alex alla en prendre deux choppes, et revint s'asseoir à côté de Léo, en lui en tendant une.

Alex se décida à entamer la conversation. Comme à chaque fois, il commença par le quidditch.


- Vous jouez samedi contre les Mercoeur, non ?

Manière de signifier qu'il se rappelait de l'avoir vue dans l'équipe des Conti. Elle jouait bien d'ailleurs.

- Vous avez réussi à vous entraîner ? Nous, on a pas pu accéder au stade de toute la semaine. Les Armagnacs l'avaient réquisitionné pour se préparer à leur match contre les violets.


[H.J. : Un peu court, mais peu d'inspi. x(. ].
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Fucking rain et Magikjuana (PV ~ Alex)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fucking rain et Magikjuana (PV ~ Alex)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Danse ta vie vie, danse [Alex]
» Aprés Michaelle Jean à Ottawa voila Carl-Alex Ridoré à Friboug
» Alex Larsen, nouvo minis Lasante fè bèl figi devan OAS.
» Les droits pour Alex Kovalev disponible
» Fiche de Rain Maniko

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: >---{Le château}--- :: >---{Extérieurs}--- :: >---{La forêt}----
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit