AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ce n'est que quand il fait nuit que les étoiles brillent [PV Eurydice]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Perséphone de Siorac
Sixième année LusignanavatarSixième année Lusignan
Messages : 8
Date d'inscription : 06/11/2011
MessageSujet: Ce n'est que quand il fait nuit que les étoiles brillent [PV Eurydice]   Lun 21 Nov - 20:11

Le soir, lorsque le ciel était dégagé, Perséphone appréciait se rendre à l’observatoire et laisser son regard se perdre dans l’immensité du firmament, paisiblement installée sur le rebord d‘une fenêtre. Elle avait l’objectif, depuis son arrivé à l’Académie, de lire tous les traités d’astronomie qu’elle trouvait, à la bibliothèque comme dans les librairies dans lesquelles elle se rendait dès qu’elle avait un moment de libre. Elle avait appris tout ce qu’il était possible de savoir sur la Terre, la Lune et le soleil, les planètes, leur satellite et les étoiles. Elle avait parfaitement conscience que cet univers obscur qui l’entourait renfermait son lot de mystères, et était intimement persuadée qu’un jour, tous seraient élucidés.

Par cette nuit sans lune, elle était assise à sa place favorite, et contemplait les étoiles filantes, rapide comme la foudre et aussi minuscule que des lucioles. La voute céleste semblait être dérobée aux regards fascinés de ceux qui voulaient y trouver les répondes à toutes leur interrogation par une nuée de scintillements qui voletaient comme des insectes nocturnes égarés. Elle prenait souvent plaisir à s’abîmer dans la contemplation du ciel étoilé au point de succomber à sa beauté ensorcelante telle une jeune fille amoureuse du garçon de ses rêves.

La journée avait été calme, et Perséphone n’avait guère eu besoin de temps pour faire son travail scolaire. Le couvre-feu n’était pas encore passé, et la jeune fille savait pertinemment qu’elle pouvait profiter encore de cette atmosphère apaisante avant d’être en infraction avec le règlement. A présent libérée de toute contrainte, rien ne l’empêchait de se complaire dans cette douce rêverie qui lui permettait de rejoindre les astres peuplant ce dôme éthéré. Rien, sauf peut-être ces pas qu’elle entendait retentir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eurydice Montansoie
Sixième année LusignanavatarSixième année Lusignan
Messages : 44
Date d'inscription : 03/11/2011
MessageSujet: Re: Ce n'est que quand il fait nuit que les étoiles brillent [PV Eurydice]   Mer 23 Nov - 11:56

Des bottines vernies, des collants de laine, un châle également de laine et une sacoche de cuir juste assez grande pour contenir un livre et ce qui semblait être un instrument de musique, une lyre plus exactement. Ainsi apparaissait Eurydice en cette soirée sombre de novembre, jamais séparée de son instrument fétiche. Les jours devenaient de plus en plus courts et c’était pour le mieux, à présent il ne fallait plus attendre une heure avancée de la nuit pour aller observer les étoiles. A présent, il ne fallait plus violer le couvre-feu pour aller observer les étoiles. La jeune fille aux cheveux incolores se rendait justement à l’observatoire, selon leur professeur d’Astronomie, une petite pluie d’étoiles filantes était prévue.

Gravissant rapidement les marches de pierre qui menait à ce lieu se rapprochant le plus des astres stellaires, Eurydice faillit louper une marche. Elle se jura d’allumer sa baguette la prochaine fois…Si elle ne l’oubliait pas. Heureusement que son sac n’était pas trop chargé ce soir là, sinon elle aurait certainement perdu l’équilibre ! Le seul ouvrage qu’il contenait était un ouvrage d’Astronomie, au cas où, où la Lusignan aurait un trou de mémoire concernant le nom d’une constellation.

En arrivant à destination, Eurydice se rendit compte qu’elle n’était pas la seule à avoir voulu profiter des étoiles cette nuit là. A cause de l’obscurité ambiante, la jeune fille ne distingua qu’une masse de brillants cheveux noirs, mais, en six ans d’habitude, elle avait apprit à les reconnaître.


- Perséphone ! S’exclama-t-elle.
Cette fille était aussi une Lusignan, et dans la même année qu’Eurydice, bien que celles-ci ne se soient jamais rapprochées au point d’être de « vraies » amies. Elles étaient de simples camarades de classe, partisanes de la bibliothèque, amoureuses des livres et Lusignans. Eurydice ne connaissait de Perséphone que ce qu’elle voulait montrer, elles n’avaient jamais eu de conversations portant sur leur famille, toujours des conversations portant sur le travail ou, sur un sujet de débat ou culturel.
Eurydice se rapprocha pour être aux côtés de l’autre Lusignan, elles étaient à présent côte à côtes, face à l’immensité du ciel. Tout en regardant celui-ci, elle reprit :

- Je croyais avoir été la seule à entendre lorsque le professeur a dit que la nuit serait intéressante ce soir. Ou du moins la seule qui irait le confirmer.

En effet, Eurydice n’avait jamais croisé Perséphone un soir, mise à part durant les premières années, peut-être. Sans aucun doute, elles ne devaient pas avoir les mêmes horaires d’observations, où les mêmes jours…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone de Siorac
Sixième année LusignanavatarSixième année Lusignan
Messages : 8
Date d'inscription : 06/11/2011
MessageSujet: Re: Ce n'est que quand il fait nuit que les étoiles brillent [PV Eurydice]   Lun 12 Déc - 12:42

Les bruits de pas s’estompèrent progressivement, puis cessèrent tout à fait. Sans doute l’intrus avait gravit l’escalier menant à l’Observatoire, et se tenait à présent debout dans l’ombre de l’entrée. Quelques secondes seulement s’écoulèrent, durant lesquelles Perséphone put profiter du son du silence. Agréable, reposant, vraiment, il était le plus beau son jamais parvenu aux oreilles de la Lusignan. Puis une voix familière s’éleva dans son dos, brisant le calme et la félicité qui régnait dans la pièce par ses trilles enchantées.
-Perséphone !

Oui, en effet, c’était bien ainsi qu’elle s’appelait. Elle se retourna afin d’apercevoir la chevelure si blanche qu’elle en paraissait inhumaine de celle qui l’avait appelée, puis revint à la contemplation de l’infini éthéré. Elle n’avait eu aucun mal à reconnaitre cette voix, et ce fut donc sans surprise qu’elle reconnut Eurydice Montansoie, jeune fille qui étudiait dans la même Armoirie que Perséphone. Bien qu’elles soient toutes deux de la même année, elles n’avaient jamais véritablement été proches, leurs conversations ne portant que sur les cours, ou sur des sujets culturel, ou encre sur l’actualité. Jamais encore, en six ans qu’elles se connaissaient, elles n’avaient parlé d’elles, de leur familles, ou d’un quelconque sujet intime. Et cela ne les gênait aucunement, bien au contraire.

Étrangement, il semblait à Perséphone qu’elle n’avait encore jamais croisé sa camarade à l’Observatoire, comme si Eurydice s’y rendait pour la première fois depuis son admission à l’Académie. Peut-être était-ce le cas, et la jeune fille n’y était venue que sur les recommandations de leur professeur d’Astronomie. En effet, il leur avait annoncé à la fin du cours dernier que cette nuit là, une pluie d’étoiles filantes serait observable, et que ce spectacle serait plus magique que tout ce qu’ils pouvaient produire dans cette école à l’aide de leur baguette. Il était donc possible que ce soit l’unique raison pour laquelle Eurydice aille à l’Observatoire. Mais pourtant, elle semblait si férue d’Astronomie –encore plus que les autres Lusignan, ce qui n’était pas peu dire- que Perséphone songea qu’elle devait être trop plongée dans la contemplation de la voute céleste, lors d’autres nuits d’observation, pour s’apercevoir de la présence de sa camarade.


-Bonsoir Eurydice.
Sur ses lèvres se dessinait un simple sourire courtois, le même que celui qu’elle réservait à tous ceux qu’elle connaissait peu, mais estimait suffisamment pour faire preuve d’un minimum de respect en leur présence. Eurydice s’avança vers Perséphone, afin de se retrouver à ses côtés pour admirer le firmament.

- Je croyais avoir été la seule à entendre lorsque le professeur a dit que la nuit serait intéressante ce soir. Ou du moins la seule qui irait le confirmer.
-Même s’il n’y avait pas eu de pluie d’étoiles filantes, je serais venue là, comme je le fais souvent. Tu sais, les étoiles sont peut-être lointaines, mais leur lumière réchauffe tout ce qu’elle éclaire. Et elles effacent les ombres de la nuit de la nuit. Et de l’âme des humains. C’est pour cette raison que j’aime les contempler, et pousse les autres à faire de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ce n'est que quand il fait nuit que les étoiles brillent [PV Eurydice]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ce n'est que quand il fait nuit que les étoiles brillent [PV Eurydice]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ce n'est que quand il fait nuit que les étoiles brillent. [EunJi Hoseok / Shin Hoseok][Terminé]
» Quand vient la nuit...
» On ne réfléchit à sa vie que quand on fait des erreurs.
» Que faire à la plage quand il fait chaud? Mater evidemment!
» Quand la neige s'illumine. [Aku]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: >---{Le château}--- :: >---{Le deuxième étage}--- :: >---{L'observatoire}----
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit