AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cours de vol pour manchots [PV Irmine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dorian Du Guy
Professeur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & AnimateuravatarProfesseur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & Animateur
Messages : 129
Date d'inscription : 27/09/2011
Localisation : Sur un balais ?
MessageSujet: Cours de vol pour manchots [PV Irmine]   Mar 8 Nov - 18:43

Le week-end était arrivé sur Beauxbâtons. Le temps étai encore assez clément à cette période, et Dorian savait très bien où il allait passer son week-end. Les équipes de Quidditch n'étant pas formées, il pouvait disposer librement du terrain de Quidditch pour lui tout seul. Le seul impératif : faire un compte rendu de l'état du matériel à Madame Maxime pour les investissements éventuels de l'année. Cela convenait très bien à Dorian, qui avait enfin un peu d'occupation à coté de ses quelques heures de cours et de ses heures d'entrainement personnel.

Ce jour là, comme tout les jours, Dorian se leva un peu avant 6 heures. Il alla prendre un bon petit déjeuner dans la grande salle, quasiment déserte à cette heure là. Dorian aimait beaucoup le calme reposant et inhabituel qu'il pouvait y trouver lors de ses petits-déjeuners, et qu'il ne pouvait espérer avoir pour les autres repas. Puis Dorian partit dans le parc, encore très frai à cette heure-ci. Il marcha rapidement, concentré sur sa tâche du jour. Il allait devoir procéder avec méthode s'il ne voulait pas se faire disputer par Madame Maxime.

Le stade était désert, ce qui n'était pas vraiment étonnant. Dorian commença par s'échauffer, puis alla chercher son balais et les balles, et commença à s’entraîner, comme il avait prit l'habitude. Le jeune homme s'était fixé comme devoir de s'entraîner sérieusement au moins trois heures chaque matin, et de continuer avec deux autres heures ( à n'importe quel moment de la journée ) avant que la nuit ne soit complètement tombée. Seulement, s'entraîner seul, ou sans adversaire de taille restait d'un intérêt assez limité. Pour essayer de combler à ce vide, il ensorcelait un mannequin qui venait léviter de façon aléatoire autour des buts. Il lâchait également les deux cognards, qui s'acharnaient donc sur lui, le seul joueur du terrain. Cela lui permettait de faire un simulacre de véritable entraînement.

La priorité de Dorian était de faire des tirs toujours plus rapides et précis. Ce jour là, la tâche était compliquée par un petit vent, qui faisait défiler les nuages au dessus de lui, mais qui, surtout, influençaient la trajectoire du Souaffle. L'exercice était donc beaucoup plus intéressant que dans des conditions absolument idéales. Dorian finit par se poser et par ranger le mannequin et les balles. Il devait être dix heures du matin, guère plus. Le professeur de vol décida d’amener tout ce qu'il y avait dans les vestiaires et de les examiner méthodiquement.

Il y avait déjà les robes de Quidditch, au couleurs des différentes armoiries. Si les robes des Armagnacs étaient plus sales et moins bien entretenues que celles des autres équipes, elles restaient toutes d'état correct. Dorian passa aux balais. C'était là la véritable problématique de l'école. Les joueurs avaient le droit d'utiliser leurs propres balais pendant les matchs. Il en résultait une certaine disparité : les Montmorency volaient toujours avec des balais de dernier cris, des fois même avec des balais de meilleur qualité que le sien, tandis que les élèves issus de milieux plus pauvres, particulièrement à Mercoeur, volaient avec les balais de l'école, qui étaient non seulement beaucoup moins bons, mais beaucoup plus usés. Dorian pouvait demander à ce que l'école réinvestisse dans de meilleurs balais pour certaines équipes, mais ce serait encourager ce phénomène et obliger tout élève de Montmorency à acheter un balais (ce qu'ils faisaient tout de même tous).

Finalement, après avoir beaucoup réfléchit et examiner les balais des différentes armoiries, Dorian décida à contre-coeur de préconiser un achat de nouveaux balais pour chaque équipe, tout en sachant qu'ils ne seraient tout même jamais utilisés par les Montmorency et les joueurs les plus fortunés. Il choisit de demander un modèle bas de gamme, un peu meilleur que celui déjà utilisé, afin d'éviter de ruiner l'académie si jamais Olympe Maxime y consentait. Dorian rangea patiemment chaque robe et chaque balais dans les vestiaires, ne recourant pas à la magie, de peur de ne pas maîtriser un tel sort. Quand il eu finit, il revint sur la pelouse, regarda le soleil et décida de s’allonger quelques minutes, histoire de se détendre un peu. Il risquait de passer pour un feignant par la première personne qui viendrait par ici, le découvrirait allongé dans l'herbe, en robe de Quidditch, un sourire tranquille aux lèvres. Mais de toutes façons, qui pouvait bien venir au terrain de Quidditch ce week-end là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irmine Boisseuil
Bibliothécaire & Chevalier des ArtsavatarBibliothécaire & Chevalier des Arts
Messages : 128
Date d'inscription : 19/10/2011
Localisation : Dans des rayonnages remplis de gros grimoires.
MessageSujet: Re: Cours de vol pour manchots [PV Irmine]   Mer 9 Nov - 9:42

[Merci pour ce titre superbe Razz]

Irmine aussi s'était levée tôt, mais pas autant que Dorian. La jeune femme ouvrit un oeil à 7h30 et décida de na pas traîner au lit plus longtemps. Elle se leva et jeta un coup d'oeil par la fenêtre de sa chambre, qui donnait sur le parc. Le temps s'était un peu rafraîchit, mais restait encore doux. Cela suffit à la décider : elle se lava en quatrième vitesse, enfila des habits et sa longue cape bleue nuit, et prit son maillot de bain ainsi qu'une serviette.

La jeune femme prit un très maigre petit-déjeuner, elle n'avait pas envie de s'attarder plus longtemps, autant profiter du parc pendant que la majorité des élèves dormaient. Elle sortit d'un pas alerte et fut ravie de voir que le parc était désert. Elle se dirigea immédiatement à l'étang, se changea cachée sous sa cape et, une fois prête, plongea la tête la première dans la vaste étendue argentée. L'eau était très fraîche, mais cela ne dérangea pas Irmine, habituée à l'eau froide de sa rivière natale. Elle resta longtemps sous la surface, plus qu'un être humain normal n'en aurait été capable, appréciant la caresse de l'eau sur sa peau. Un moment, elle sortit la tête hors de l'eau pour contempler le paysage matinal. Elle crût apercevoir au loin, quelque chose tournoyer dans les airs au terrain de Quidditch, seulement le terrain était trop éloigné pour distinguer quoi que ce soit. La jeune femme n'y prêta pas plus d'attention et replongea.

Deux bonnes heures étaient passées quand Irmine décida enfin de sortir de l'eau, s'assurant d'abord d'être toujours seule. Les tatouages bleus étaient bien visibles et s'étaient allongés sur son corps. Elle s'enroula dans sa serviette, frissonante car un léger vent balayait le parc. Elle se couvrit de sa cape pour se changer. Une fois rhabillée, elle baissa le capuchon de sa cape et essora ses long cheveux, sans prendre la peine de les sécher, laissant l'air libre faire son travail. Elle poussa alors un long soupir d'aise. Cette baignade matinale l'avait revigorée.

Elle entreprit un tour du parc et alla jeter un coup d'oeil du côté du terrain de Quidditch, se disant que c'était peut-être Dorian qu'elle avait aperçu au loin une heure auparavant. Il lui avait dis vouloir passer des sélections, Irmine en avait donc déduit logiquement qu'il devait s'entraîner très souvent.
En arrivant près des gradins, elle entendit des chuchotements entrecoupés de gloussements discrets. Intriguée, elle jeta un coup d'oeil et aperçut alors trois jeunes filles cachées qui semblaient épier quelque chose sur le terrain, ou plutôt quelqu'un. Elles ne remarquèrent pas Irmine, et cette dernière s'abstint de faire connaître sa présence, amusée par la situation.

Dorian était allongé au milieu de la pelouse, les yeux fermés, un petit sourire au lèvres. Irmine s'approcha sans bruit et une fois arrivée à ses côtés, appuya sur la pointe d'une mèche encore légèrement humide, faisant ainsi tomber quelques gouttes sur le visage de Dorian.


- Le travail d'un professeur de vol n'est pas trop épuisant à ce que je vois, dit-elle en riant, tandis que Dorian se redressait.

Elle lui fit un sourire en guise de salut et s'assit à côté de lui.


[Si le truc des 3 élèves t'embête, dis-moi et j'éditerai. C'est anecdotique de toute façon.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Du Guy
Professeur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & AnimateuravatarProfesseur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & Animateur
Messages : 129
Date d'inscription : 27/09/2011
Localisation : Sur un balais ?
MessageSujet: Re: Cours de vol pour manchots [PV Irmine]   Mer 9 Nov - 12:19

Un petit moment passa. Dorian cru entendre quelques gloussements à plusieurs reprises, mais il ne bougea pas. Oui, cela devait probablement amuser quelques premières années de voir leur professeur faire une sorte de sieste sur le terrain un jour de week-end, mais les renvoyer ne servirait à rien, et il n'avait pas envie de rentrer une fois de plus dans la peau du prof de vol strict et sévère. Car c'était bien le cas : Dorian se montrait assez dur avec ses élèves en règle général, et il ne leur faisait jamais de cadeau. Ce n'était pas par frustration, mais pour les pousser à donner toujours le meilleur d'eux même. A chaque cours, ou à chaque entrainement, Dorian rentrait dans son rôle de théâtre, si bien qu'aucun élève n'aurait pu l'imaginer rougir en balbutiant ou s'allonger sur le terrain de Quidditch, ce qu'il leur interdisait fermement de faire.

De grosses gouttes d'eau lui tombèrent sur le front. Il sursauta. Il ne pleuvait pas, enfin, il ne devait pas pleuvoir, il aurait vu le temps se dégrader, non ? Dorian ouvrit les yeux et se redressa, étourdit et étonné. Il découvrit Irmine, rieuse, les cheveux encore humides.


- Le travail d'un professeur de vol n'est pas trop épuisant à ce que je vois, dit elle en riant.

Dorian s'essuya le visage et répondit, feignant en vain d'être grognon.

- Le travail d'un prof de vol nécessite une dose importante de repos. Je ne savais pas que celui de bibliothécaire impliquait de mouiller les profs de vol, mais après tout, pourquoi pas ? finit il dans un sourire.

D'ailleurs, pourquoi avait elle les cheveux mouillés ? Les gens n'avaient pas l'habitude de se promener dans le parc juste après un bain ou une douche, normalement. Mais c'est vrai qu'Irmine n'était pas ce qu'il y avait de plus normal et commun à Beauxbâtons. Et puis, les cheveux humides lui allaient bien, mettant encore plus en valeur son visage que d'ordinaire.

- Dis moi, tu n'as pas peur de te faire manger par le monstre du lac quand tu y vas ? Tu sais, celui qui mange les élèves pas sages.

Dorian faisait référence à cette histoire que l'on racontait traditionnellement aux premières années, pour leur dire de se tenir à carreau. Une autre histoire concernait la forêt, et était beaucoup plus glauque, et surement plus sérieuse. Heureusement pour eux, peu d'élèves allaient vérifier ces histoires par eux mêmes. Dorian ne s'était jamais baigné dans le lac. Enfin, il y était tombé souvent, mais n'était jamais allé s'y baigner de son plein gré. Peut être par peur du jugement des autres.

- Dis, tu as croisée des élèves de première année ? J'ai cru entendre des gloussements.

Si il en apprenait plus, Dorian pourrait peut être s'en servir pour en parler à son prochain cours. Sauf si ce n'étaient pas des premières années. Sauf si elles ne gloussaient pas uniquement pour le fait qu'il se reposait paisiblement. Une idée passa dans la tête du jeune sorcier.

- Tu vas avoir froid avec tes cheveux humides, ma pauvre. Il faudrait vraiment t'aérer un peu plus.

Il désigna son balais, posé un peu plus loin. Il n'avait jamais vu voler Irmine, et la soupçonnait assez peu à l'aise sur un balais. Ce serait, si elle acceptait, une occasion d'inverser un peu les rôles, et ce serait surtout très amusant pour Dorian.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irmine Boisseuil
Bibliothécaire & Chevalier des ArtsavatarBibliothécaire & Chevalier des Arts
Messages : 128
Date d'inscription : 19/10/2011
Localisation : Dans des rayonnages remplis de gros grimoires.
MessageSujet: Re: Cours de vol pour manchots [PV Irmine]   Mer 9 Nov - 17:30

- Le travail d'un prof de vol nécessite une dose importante de repos. Je ne savais pas que celui de bibliothécaire impliquait de mouiller les profs de vol, mais après tout, pourquoi pas ?

Dorian avait tenté de feindre la mauvaise humeur, mais son sourire cassait l'effet. Irmine lui répondit que si, et qu'elle allait d'ailleurs demander une augmentation pour ça.
Il la taquina ensuite sur une vieille histoire que l'on racontait aux élèves de première année.


- Dis moi, tu n'as pas peur de te faire manger par le monstre du lac quand tu y vas ? Tu sais, celui qui mange les élèves pas sages.

Irmine n'y avait jamais crû pour la simple et bonne raison que rien n'aurait pû l'empêcher de faire ses baignades solitaires, et jamais elle n'y avait rencontré le moindre monstre. Pas plus que la prétendue nymphe sensée habiter l'étang, mais Irmine savait bien que les naïades étaient douées pour se cacher, donc cela lui paraissait déjà plus plausible. Cependant, la jeune femme doutait fortement de la réalité de son existence.

- J'ai toujours été une élève très sage, dit-elle en prenant un air angélique, Et puis je suis sûre que ce monstre a une préférence pour les Mercoeurs, leur chaire est plus tendre.

Puis le sujet changea.

- Dis, tu as croisée des élèves de première année ? J'ai cru entendre des gloussements.

Il les avait donc entendues, ces jeunes filles n'étaient décidément pas discrètes. Irmine eut un sourire amusé. Que Dorian ait des fans à Beauxbâtons ne la surprenait pas : il avait un physique assez avantageux pour attirer le regard des élèves féminines, et c'était un jeune prof, cela ne devait sûrement pas leur déplaire.

- Oui, mais j'utiliserais plutôt le terme d'admiratrices. Attends, je les ai déjà vues, quelle est leur maison déjà...?

Elle entendit alors des bruits de pas qui s'en allaient en courant. Son sourire s'élargit ; elle avait juste dis ça pour embêter les trois élèves. Cela leur apprendrait à espionner impunément l'objet de leur adoration.

- Tu vas avoir froid avec tes cheveux humides, ma pauvre. Il faudrait vraiment t'aérer un peu plus.

Irmine tourna à nouveau son visage vers le jeune homme et haussa un sourcil devant son air faussement condescendant. Elle avisa ensuite le balai qu'il montrait.

- Hors de question ! Et puis, j'aurai sûrement plus froid là-haut., répondit-elle immédiatement en pointant son doigt vers le ciel.

Se ridiculiser devant un professionnel ? Et puis quoi encore ! Irmine n'était pas douée avec un balai, elle ne volait que rarement. Bien qu'elle ne souffre pas de vertige, c'était les profondeurs dans lesquelles elle était à l'aise, et non les hauteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Du Guy
Professeur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & AnimateuravatarProfesseur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & Animateur
Messages : 129
Date d'inscription : 27/09/2011
Localisation : Sur un balais ?
MessageSujet: Re: Cours de vol pour manchots [PV Irmine]   Mer 9 Nov - 18:57

- Oui, mais j'utiliserais plutôt le terme d'admiratrices. Attends, je les ai déjà vues, quelle est leur maison déjà...?

Dorian entendit nettement des bruits de pas précipités s'éloigner d'eux. Des admiratrices ? Dorian rougit vivement, et aperçu le regard amusé d'Irmine. Il se mordit les lèvres. S'il y avait bien quelque chose qu'il n'avait pas demandé, et ne désirait pas plus que ça, c'était des admiratrices. Cela le gênait encore plus que d'habitude, et il n'avait jamais comprit l'utilité d'admirer quelqu'un de qui on ne sait rien, à qui on a probablement jamais échangé plus de quelques mots. Cela le dépassait. Il marmonna :

- Dans une prochaine vie, je serais ermite dans une grotte. Aucune admiratrice ne viendra m'y chercher.

Il avait dit ces paroles sérieusement, mais finit par sourire, constatant l'absurdité comique de ses propos. Dorian décida donc de proposer une petite séance de vol avec Irmine, qui lui répondit avec véhémence :

- Hors de question ! Et puis, j'aurai sûrement plus froid là-haut.

Il sourit et acquiesça. Oui, l'argument se tenait : elle aurait surement plus froid sur un balais. Mais il comptait bien a convaincre par d'autres moyens.

- Tu es en train de refuser, pourquoi ? Parce que tu n'es pas à l'aise sur un balais ? Je ne suis pas à l'aise avec une baguette, encore moins sans. Et puis, tu oublies que je suis quand même prof de vol ! Je pense pouvoir t'aider à surmonter tout ça.

Après tout, il n'était pas seulement le joueur de Quidditch, mais également un professeur, donnant des cours de vol à des premières années, souvent fort impressionnés par cette pratique. Dorian chercha à appuyer son argument en évoquant celui du plaisir, celui de voler, tout simplement.

- Si tu acceptes, on pourra même aller voler au dessus de l'étang d'argent. C'est vraiment très très beau tu sais, probablement un des endroits les plus beaux de l'école.

Dorian se leva, alla chercher son balais, ainsi qu'un de ceux de l'école (cette fois, il utilisa un sortilège informulé). Il revint quelques secondes plus tard vers Irmine, un sourire aux lèvres.

- Et puis, c'est assez vexant de te voir ainsi refuser ma compagnie. Mais tu peux partir si tu veux, je ne te retiens pas.

Il ne voulait pas l'obliger à voler si elle n'en avait vraiment pas envie, ou si elle avait trop peur. Mais il voulait lui montrer qu'il avait confiance en elle, et que sa présence lui ferait vraiment très plaisir. Dorian lui tendit son propre balais, un Nimbus 2000, légèrement dépassé, mais très bon balais tout de même.

- C'est comme tu veux, conclu-t-il dans un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irmine Boisseuil
Bibliothécaire & Chevalier des ArtsavatarBibliothécaire & Chevalier des Arts
Messages : 128
Date d'inscription : 19/10/2011
Localisation : Dans des rayonnages remplis de gros grimoires.
MessageSujet: Re: Cours de vol pour manchots [PV Irmine]   Mer 9 Nov - 22:39

- Dans une prochaine vie, je serais ermite dans une grotte. Aucune admiratrice ne viendra m'y chercher.

Irmine éclata de rire à sa remarque. Elle l'imaginait bien faire ça.
Puis la discussion partit sur la proposition du tour en balai. Dorian tentait de convaincre Irmine, qui n'était vraiment pas plus motivée que ça. Elle n'en avait pas fait depuis trois ans, alors en plus de ne pas être à l'aise sur un balai, elle était persuadée qu'elle avait dû perdre une bonne partie des quelques bases apprises en première année à Beauxbâtons.


- Tu es en train de refuser, pourquoi ? Parce que tu n'es pas à l'aise sur un balais ? Je ne suis pas à l'aise avec une baguette, encore moins sans. Et puis, tu oublies que je suis quand même prof de vol ! Je pense pouvoir t'aider à surmonter tout ça.

La jeune femme secoua la tête. Pourquoi tenait-il à ce point à ce qu'elle apprenne à mieux voler ? La poudre de cheminette, les portoloins, la transplanation...ce n'était pas pour rien que tout ceci avait été inventé !

- Je n'ai rien à "surmonter", je n'ai pas peur, si c'est ce que tu crois. Je trouve juste que ce n'est vraiment pas pratique comme moyen de locomotion.

Il partit alors dans les avantages liés au plaisir de voler. Irmine eut une moue peu convaincue. Pour lui c'était sûrement plaisant, doué comme il devait l'être, mais pour elle, devoir se concentrer pour rester stable empêchait souvent de profiter du paysage.

- Si tu acceptes, on pourra même aller voler au dessus de l'étang d'argent. C'est vraiment très très beau tu sais, probablement un des endroits les plus beaux de l'école.

Elle voulut lui répondre que depuis l'observatoire la vue était sûrement tout aussi belle, mais il était déjà parti en direction des vestiaires. Elle se demanda un instant si elle ne l'avait pas vexé, mais il revint quelques secondes plus tard avec deux balais. La jeune femme poussa un soupir. Quelle obstiné !

- Et puis, c'est assez vexant de te voir ainsi refuser ma compagnie. Mais tu peux partir si tu veux, je ne te retiens pas. C'est comme tu veux.

Irmine lui lança un regard de côté. Soit il lui faisait du chantage affectif, soit il n'avait toujours pas compris qu'elle l'appréciait vraiment. Elle poussa un soupir. Après tout, c'était un peu un échange de bon procédé : elle lui enseignait la magidigitation, et lui, lui proposait de l'aider à améliorer ses capacités en vol. Irmine se souvenait de ses paroles à la forge, de son impression qu'il ne faisait rien pour elle. Finalement, c'était peut-être l'occasion de lui démontrer le contraire, même si pour la jeune fille il n'y aurait pas eu besoin de ça. Et puis l'argument de la vue sur l'étang commençait à la titiller. Elle allait juste devoir faire en sorte de ne pas tomber dedans.

La sorcière finit par se relever et abandonna sa mine hésitante. Elle prit le balai qu'il lui tendait et l'enfourcha. Par la même occasion, elle se félicita intérieurement d'avoir décidé de mettre un pantalon ce jour-là, chose qui n'arrivait pourtant que rarement.


- Bon, c'est bien parce que c'est toi. Mais je te préviens, je suis loin d'être une chevaucheuse de balai émérite, alors interdiction de te moquer de moi.

Elle tapa un coup vigoureux sur le sol et s'envola. Elle s'arrêta à quelques mètres de hauteur et stabilisa son balai avec quelques difficultés. Non, vraiment, c'était pas son truc, et elle avait perdu les maigres réflexes qu'elle avait acquis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Du Guy
Professeur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & AnimateuravatarProfesseur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & Animateur
Messages : 129
Date d'inscription : 27/09/2011
Localisation : Sur un balais ?
MessageSujet: Re: Cours de vol pour manchots [PV Irmine]   Jeu 10 Nov - 11:48

Irmine se leva avec une mine légèrement résignée, et prit le balais qu'il lui tendait. Dorian était confiant, il savait qu'elle ne tomberait pas.

- Bon, c'est bien parce que c'est toi. Mais je te préviens, je suis loin d'être une chevaucheuse de balai émérite, alors interdiction de te moquer de moi.

Elle savait encore comment monter sur un balais, il allait même pouvoir ne pas commencer par les bases. Irmine s'éleva de quelques mètres, vacillante, et tenta de se stabiliser à grand peine. Dorian sourit devant sa mine déconfite, mais il ne dit rien. Il s'agissait juste d'une habitude à prendre. Dorian prit son balais et s'éleva lentement à la même hauteur qu'Irmine.

- Bon, déjà dis toi qu'un balais volant vole, par principe, et que donc, à partir du moment où tu le tiendras, tu ne pourras pas tomber.

Pour illustrer ses propos, Dorian bascula de son balais, faisant mine de glisser. Il garda une bonne prise de ses mains et passa en dessous, ses pieds dans le vide. Le balais ne bougea pas, ou très peu. Il adressa un sourire à Irmine.

- Tu vois, j'peux pas tomber tant que j'ai les mains dessus. Du coup, tu peux glisser autant que tu veux, tu ne tomberas pas.

Il se hissa rapidement à nouveau sur son balais. Cela n'avait pas l'air d'avoir convaincu Irmine. Il sourit. C'était loin d'être son dernier mot. Il avait une idée pour commencer, faire retrouver les bases à la jeune femme.

- On va faire un ou deux tours du terrain, à cette hauteur déjà. Après, on montera peu à peu en altitude, mais ça se compliquera, parce qu'il y a un peu de vent aujourd'hui. Rien de bien méchant.

Dorian lança doucement son balais pour montrer l'exemple. Irmine tenta de le suivre, mais ne semblait pas très bien maîtriser la vitesse de son balais, qui ralentissait brusquement par moment. Dorian attendit qu'elle arrive à sa hauteur, ce qui lui prit déjà quelques minutes de labeur, et lui demanda de s'arrêter. Pour ça, elle n'eu pas de problèmes. Dorian se mit de façon à être face à elle. Il la regarda un instant, puis essaya de lui expliquer pourquoi elle n'arrivait pas à avancer correctement.

- Un balais peut être assez capricieux. Il faut en prendre soin, le manier avec douceur, et surtout, être précis dans ses gestes.

Dorian montra les mains de la jeune femme, qui s'étaient agrippées fermement au même endroit.

- Au début, si tu veux faire avancer ton balais normalement, et le contrôler un minimum, tu dois espacer tes mains. Il faut en mettre une ici, Dorian désigna une zone du manche, et l'autre ici, il désigna un autre endroit.

Irmine le regarda en ayant l'air de dire "mais attends, si je lâche un seule main je vais tomber par terre, moi !". Dorian lui adressa un sourire qui se voulait rassurant. Il leva ses deux mains devant lui, lâchant totalement son balais. Elle allait se dire qu'il tenait debout parce qu'il avait l'habitude, qu'il était plus à l'aise dans les air qu'au sol. Certes. Il ne lui demandait d'ailleurs pas de faire ça. Dorian s'approcha un peu plus en essayant de ne pas faire perdre équilibre à Irmine. Il lui prit doucement sa main droite et l'amena au bon endroit, puis fit de même avec sa main gauche. Dorian savait très bien qu'il devait être en train de rougir, aussi essaya t-il de ne pas croiser les yeux d'Irmine. Il se décala à nouveau, chercha à retrouver contenance. Le contact avec ses yeux n'aida pas, mais il prit une longue inspiration, et continua.

- Tu n'es pas tombée ? Tu es encore en vie ? Bon, très bien, dit il en retrouvant son sourire. Maintenant, tu devrais pouvoir avancer normalement. Je te regarde.

[HJ : je me rends compte que j'ai pris pas mal de libertés sur le comportement d'Irmine sur ce rp. Envois moi un mp si ça va pas pour que j'édite]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irmine Boisseuil
Bibliothécaire & Chevalier des ArtsavatarBibliothécaire & Chevalier des Arts
Messages : 128
Date d'inscription : 19/10/2011
Localisation : Dans des rayonnages remplis de gros grimoires.
MessageSujet: Re: Cours de vol pour manchots [PV Irmine]   Jeu 10 Nov - 13:23

Irmine vit Dorian la rejoindre à sa hauteur. Elle n’était toujours pas convaincue que ce « cours » soit une bonne idée, mais maintenant qu’elle y était, autant le faire sérieusement. Elle écouta donc ses conseils avec attention.

- Bon, déjà dis toi qu'un balais volant vole, par principe, et que donc, à partir du moment où tu le tiendras, tu ne pourras pas tomber.

Jusque-là, la jeune femme n’avait pas de problème. C’était logique, et pas difficile à appliquer. C’est alors que Dorian fit sa petite démonstration en se suspendant en l’air par les mains. Irmine ouvrit de grands yeux ronds. Il n’allait quand même pas lui demander de faire ça ?!

- Tu vois, j'peux pas tomber tant que j'ai les mains dessus. Du coup, tu peux glisser autant que tu veux, tu ne tomberas pas.

Ah oui, très rassurant...sans oublier qu’elle avait autant de force dans les bras que le jeune homme, c’était évident. Elle ne fit toutefois aucune de ses remarques ironique, il ne cherchait qu’à l’aider. Il lui proposa ensuite de commencer.

- On va faire un ou deux tours du terrain, à cette hauteur déjà. Après, on montera peu à peu en altitude, mais ça se compliquera, parce qu'il y a un peu de vent aujourd'hui. Rien de bien méchant.

Dorian se lança et elle le suivit. Ou plutôt, elle tenta de le suivre. L’aisance avec laquelle il se mouvait la déconcerta : il ne ressemblait plus au jeune homme timide et peu sûr de ses capacités de sorcier ; là, il volait tranquillement, sûr de lui et de ses gestes, extrêmement précis et souple dans les virages. En revanche, la jeune femme, elle, eut bien du mal à maîtriser son balai. Il ralentissait d’un seul coup, puis se remettait à avancer, sans qu’elle puisse y faire quoi que ce soit. Elle avait la sensation de ne pas du tout le contrôler. Elle finit par arriver là où se tenait Dorian, quelques minutes après lui, et parvint au moins à s’arrêter sans problèmes. C’était déjà ça.

Dorian lui expliqua qu’il fallait être doux avec son balai. Bien sûr, elle lui masserait les brindilles à la fin de la séance. Mais à nouveau, elle retint son sarcasme. Il fallait qu’elle se concentre pleinement, comme lorsqu’elle étudiait dans sa bibliothèque. Cependant, ce que le jeune homme lui conseilla ensuite la rassura encore moins.


- Au début, si tu veux faire avancer ton balais normalement, et le contrôler un minimum, tu dois espacer tes mains. Il faut en mettre une ici, et l'autre ici.

Il expliqua tout cela en montrant deux endroits sur son balai qui, sachant qu’elle devrait lâcher son balai, parurent à mille lieux l’une de l’autre. Irmine le regarda comme s’il venait de sortir une énormité. Il voulait vraiment qu’elle s’écrase par terre, en fait ! La jeune femme se demanda une fraction de seconde s’il n’était pas en train de se venger du coup de la cage lors de leur dernière entrevue. Mais elle ne le pensait pas vraiment, c’était l’inquiétude qui parlait.

Dorian se voulut rassurant et lâcha ses deux mains de son balai. Elle ne dit rien, car il devait savoir pertinemment ce qu’elle pensait à ce moment-là. Il se rapprocha alors d’elle et déplaça ses mains lui-même. Irmine, trop concentrée sur le fait de ne pas perdre l’équilibre, ne remarque même pas les joues soudainement enflammées du jeune homme.


- Tu n'es pas tombée ? Tu es encore en vie ? Bon, très bien, maintenant, tu devrais pouvoir avancer normalement. Je te regarde.

Dorian lui fit un sourire encourageant. Irmine, qui ne disait toujours rien, poussa un long soupir. C’est vrai, que la prise était plus confortable, et qu’elle se sentait déjà un peu plus en contrôle, mais elle n’était pas encore sûre d’elle. Elle lança toutefois son balai pour refaire un tour du terrain. Sur les quelques premiers mètres, il resta encore un peu capricieux, mais elle se rendit compte que ses mains s’étaient de nouveau crispées. Elle les desserra légèrement, et le balai devint alors plus docile. Elle put mieux moduler sa vitesse, et fit quelques tours pour réveiller quelques réflexes qui commençaient à pointer le bout de leur nez.

Après un petit moment, elle se sentit plus rassurée et, sur ordre de Dorian [HJ : c’est moi qui me permets cette fois] monta un peu en hauteur.
Le vent augmenta avec l’altitude et compliqua la tâche d’Irmine. Il faisait dévier son balai, qui se mit à zigzaguer légèrement. Soudain, une rafale plus forte que les autres la fit violemment dévier sur plusieurs mètres, et Irmine eut à nouveau la sensation qu’elle ne contrôlait plus son balai. Après quelques minutes d’inquiétude et d’essais infructueux, la jeune femme parvint finalement à perdre un peu de hauteur, espérant qu’elle pourrait de nouveau maîtriser son balai, mais une nouvelle bourrasque la fit dévier. Elle réussit finalement à s’arrêter, très mécontente du peu de capacités dont elle faisait preuve. L’envie de se reposer et de ranger ce fichu balai au placard la prit, mais elle se retint : de quoi aurait-elle l’air à abandonner ainsi alors qu’elle n’avait pas laisser Dorian le faire en magidigitation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Du Guy
Professeur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & AnimateuravatarProfesseur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & Animateur
Messages : 129
Date d'inscription : 27/09/2011
Localisation : Sur un balais ?
MessageSujet: Re: Cours de vol pour manchots [PV Irmine]   Jeu 10 Nov - 15:47

Irmine poussa un long soupir, visiblement découragée. Elle lança cependant son balais, fendant paisiblement les airs. Elle parvint à faire plusieurs tours de terrain sans montrer trop de difficulté. Dorian voyait bien que sa technique était encore hésitante, mais elle y arrivait déjà beaucoup mieux. Quand elle repassa devant lui pour la troisième ou quatrième fois, il lui proposa de monter en hauteur.

Bien entendu, c'était un petit peu vache étant donné les quelques bourrasques de vent qu'on retrouvait quand on montait en hauteur ce jour là. Irmine dévia plusieurs fois, mais ne céda pas, continuant d'essayer. Plusieurs fois, elle glissa sur plusieurs centaines de mètres, perdant totalement le contrôle de son balais. Elle finit par s'arrêter à mi hauteur, l'air passablement énervée et agacée. Dorian décida de la rejoindre et s'arrêta à sa hauteur.


- Bon, c'est beaucoup mieux ça !

Il ajouta pour tenter d'éclairer un peu son visage fermé.

- Presque aussi bien que mes sortilèges de lévitation sans baguette !

Mouais, c'était pas très drôle. Dorian réfléchit un instant à la manière d’amener la suite de l’exercice. Visiblement, cela ne plaisait pas à Irmine, bien trop mal à l'aise, et qui n'avait surtout pas l'envie de faire tout ça, visiblement. Il décida de parler à demi vérités, pour voir ce que cela pourrait donner.

- Dis, tu vois la tour là bas ? Celle des Courtenay. Ton dernier exercice sera de monter jusqu'à là haut et de t'arrêter au dessus. Je t’accompagne pour te soutenir.

Le sommet de la tour était bien une vingtaine de pas au dessus d'eux. Difficile donc de l'atteindre, mais Dorian était convaincu qu'en y allant doucement, Irmine y arriverait. Et puis, il venait de dire qu'il s'agissait de la dernière chose qu'il lui demanderait de faire, pensant que cela serait suffisant pour la motiver pleinement. Il allait voler à la même vitesse, à coté d'elle, l'aidant à garder l'équilibre en cas de bourrasques et la motivant tout le long de l'étape. Il ajouta :

- Si tu réussis, je t'offre toutes les chocogrenouilles que tu voudras !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irmine Boisseuil
Bibliothécaire & Chevalier des ArtsavatarBibliothécaire & Chevalier des Arts
Messages : 128
Date d'inscription : 19/10/2011
Localisation : Dans des rayonnages remplis de gros grimoires.
MessageSujet: Re: Cours de vol pour manchots [PV Irmine]   Jeu 10 Nov - 17:34

Tandis qu'Irmine soufflait, tentant de se détendre en observant le paysage, Dorian la rejoignit. Le panorama la calmait un peu, mais cela n’égaya pas son humeur pour autant. Elle n'aimait pas qu'un apprentissage lui résiste. Quand elle se mettait à étudier quelque chose, c'était dans l'optique d'y parvenir à la fin. Mais là, elle avait l'impression d'être incapable de faire juste, et cela la fâchait profondément. Intérieurement, elle se mit à blâmer sa nature de naïade : à tous les coups son manque de dispositions pour le vol était dû à cela !

- Bon, c'est beaucoup mieux ça ! Presque aussi bien que mes sortilèges de lévitation sans baguette !

- Mouais.

Irmine brisa enfin son mutisme, mais ne dit guère plus. Il lui proposa alors un dernier exercice. Le mot "dernier" tinta aux oreilles d'Irmine. Elle ressentit un mélange de soulagement et d'embarras. Apparemment, Dorian lui proposait que cela soit le dernier pour calmer son agacement. Elle espéra qu'il ne se faisait pas de fausses idées : elle était irritée contre elle-même de ne pas réussir à bien voler. Mais bon, il fallait aussi avouer qu'elle n'était vraiment pas détendue sur ce balai. Les cours de vol en première année étaient bien les seuls où elle avait eu de la peine.

- Dis, tu vois la tour là bas ? Celle des Courtenay. Ton dernier exercice sera de monter jusqu'à là haut et de t'arrêter au dessus. Je t’accompagne pour te soutenir.

La jeune femme jeta un coup d'oeil à la tour. Non seulement elle se trouvait plus en altitude, mais en plus elle était à une bonne distance du terrain de Quidditch.

- Si tu réussis, je t'offre toutes les chocogrenouilles que tu voudras !

Cette dernière remarque arracha à Irmine son premier sourire amusé depuis le début de cette séance de vol.

- Très bien, à ce prix-là, j'accepte.

Son ton était un peu plus léger qu'auparavant et son visage moins fermé. Elle n'avait pas besoin de cet argument pour accepter, mais que Dorian le mentionne la fit rire et la dérida.

Irmine prit donc une grande inspiration et se lança. Le début du parcours se fit sans encombre, la jeune femme commençait à manier son balai un peu mieux. Elle garda une vitesse tranquille, mais plus ils montaient dans le ciel et plus le balai devenait difficile à diriger. Toutefois, les encouragements constants de Dorian, qui cheminait sans problème à ses côtés, l'aidèrent à ne pas perdre espoir en l'idée qu'elle finirait bien par arriver là-haut, malgré ses difficultés à maintenir une trajectoire linéaire.

Soudain, peu avant la tour, une bourrasque plus forte que les autres l'emporta violemment sur Dorian. Irmine tenta de redresser son balai, mais plusieurs centimètres lui manquèrent et le faisceau de brindilles heurta le jeune homme, qui n'avait apparemment pas prêté attention assez vite, et Irmine eut juste le temps de le voir basculer.
La jeune sorcière ne put en voir plus car son balai l'entraîna plus loin. Elle avait été déséquilibrée par le choc, et commençait à glisser, mais heureusement elle put se redresser avant de n'être accrochée plus qu'avec les mains à son balai. Elle mit quelques minutes à reprendre le contrôle, le bougre n'en faisant qu'à sa tête, mais finit par y parvenir. Aussitôt, elle fit demi-tour pour rejoindre Dorian, inquiète à l'idée qu'elle lui ait fait mal. Mais elle vit que le jeune homme s'était déjà redresser sur le manche de son engin.

Elle arriva vers lui les joues rouges de confusion.


- Je suis vraiment désolée ! J'ai essayé de t'éviter, mais tu étais trop près. Je ne t'ai pas fais mal, j'espère ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Du Guy
Professeur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & AnimateuravatarProfesseur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & Animateur
Messages : 129
Date d'inscription : 27/09/2011
Localisation : Sur un balais ?
MessageSujet: Re: Cours de vol pour manchots [PV Irmine]   Jeu 10 Nov - 18:45

- Très bien, à ce prix-là, j'accepte.

Irmine lui adressa un petit sourire. Dorian, satisfait, s’apprêta à la suivre. Irmine prit une longue inspiration avant de se lancer. Dorian la suivit sans encombre, et décida de se poster légèrement derrière elle, en cas de bourrasque. Les premières minutes ne semblèrent pas poser de problème à cette Irmine très concentrée et sérieuse. Mais Dorian savait que le vent finirait par se manifester. Il se réjouissait de voir comment Irmine allait s'en sortir cette fois-ci, motivée par la fin de cette dure labeur.

Dorian se souvint de ses premières années de vol. Il adorait ça, trouvait que voler sur un balais était au combien plus facile que de transformer une pelote de laine en verre à pied. Il n'avait pas souvenir d'avoir éprouvé de sensation désagréable en montant sur un balais pendant ses premières années. Et pourtant, il lui arrivait de maudire le vol et le Quidditch, de se demander pourquoi il avait fait ça. Les entraînements particulièrement difficiles lui revinrent en mémoire. Cet entraînement, toute une journée de vol sous la neige. Ses membres étaient tellement engourdis ce jour là qu'il ne sentait plus son balais, et était incapable de dire si oui ou non il tenait bien le Souaffle s'il ne le regardait pas. Tout ces entraînements sous la pluie et le vent, sous la grêle, sous un lourd soleil d'été. Il avait tout connu, et bien des fois avait maudit l'inventeur des balais volants ou même du Quidditch.

Mais Dorian ne pouvait pas rester sur cette sensation d'échec. Voler était tellement bien, la sensation de puissance et de liberté qu'il en retirait était tellement forte qu'il ne pouvait pas se dégoûter ce sport. Dorian vivait aussi pour le tumulte des matchs de Quidditch, la poussée d'adrénaline d'un poursuiveur fonçant vers les buts adverses, Souaffle à la main, les cognards sifflant à ses oreilles. Perdu dans ses pensées, Dorian ne remarqua pas que le vent s'était levé et que ses bourrasques se faisaient de plus en plus insistantes. Il ne vit pas non plus Irmine perdre le contrôle de son balais et foncer vers lui.

Le manche du balais le percuta de plein fouet et Dorian bascula, étourdit, la tête en bas. Il se retint d'une chute grâce à l'emprise de ses jambes sur le manche de son balais. Dorian grogna de douleur et de frustration, mais il se remit rapidement sur son balais. Où était Irmine ? Avait elle eu un accident ? Dorian pivota rapidement sur lui même pour la chercher des yeux. Il fut soulagé de la voir filer vers lui, même si elle semblait plutôt gênée et embarrassée.


- Je suis vraiment désolée ! J'ai essayé de t'éviter, mais tu étais trop près. Je ne t'ai pas fais mal, j'espère ?

Dorian sourit. Elle n'y pouvait pas grand chose si elle avait perdu le contrôle de son balais, et c'était plutôt lui qui était en tord de ne pas avoir prêté attention à la situation. Il l'avait même mise en danger. Irmine aurait pu se faire bien plus mal que lui dans cette histoire, et il s'en voulait un peu. Dorian hocha la tête et répondit :

- Non, c'est bon pour la circulation du sang, dit il dans un nouveau sourire. Tu as bien maîtrisé ton coup si tu n'es pas tombée au final. Je suis désolé. J'étais censé te soutenir, et au lieu de ça j'étais perdu dans mes pensées. J'espère que toi, tu ne t'es pas faite mal.

Mais Irmine ne semblait pas blessée. Choquée, probablement, mais pas blessée. Dorian poussa un soupir de soulagement. Ils étaient quasiment à hauteur de la tour.

- Bon voilà, fin de l'exercice. On peut passer au réconfort maintenant.

Dorian désigna le lac d'argent qui miroitait joliment la lumière ce jour là. Il avait bien dit qu'ils ne feraient plus d'exercice, pas qu'ils arrêteraient de voler !

- Prochaine étape : se poser à coté du lac, et pas dedans, d'accord ? Si tu y arrives, je pense qu'on pourra considérer que tu n'es finalement pas mauvaise du tout en vol !

Dorian éclata de rire et fonça sans plus attendre vers l'étendue argentée qui s’étendait au loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irmine Boisseuil
Bibliothécaire & Chevalier des ArtsavatarBibliothécaire & Chevalier des Arts
Messages : 128
Date d'inscription : 19/10/2011
Localisation : Dans des rayonnages remplis de gros grimoires.
MessageSujet: Re: Cours de vol pour manchots [PV Irmine]   Jeu 10 Nov - 21:40

Irmine eut un petit soupir de soulagement lorsque Dorian lui sourit, signe qu'il n'avait rien.

- Non, c'est bon pour la circulation du sang. Tu as bien maîtrisé ton coup si tu n'es pas tombée au final. Je suis désolé. J'étais censé te soutenir, et au lieu de ça j'étais perdu dans mes pensées. J'espère que toi, tu ne t'es pas faite mal.

La jeune femme eut un petit rire à la première remarque de Dorian, puis elle secoua la tête négativement sur la suite. Une bonne frousse, ça c'est sûr, mais pas de dommages physique à l'horizon. Elle se rendit compte aux paroles de Dorian, qu'en fait elle avait bien maîtrisé une situation un peu compliquée. Elle se sentit un peu fière d'elle. Finalement il y avait quand même un minimum de progrès possibles à l'horizon.

- Non, je n'ai rien. Même si ce fichu vent m'a donné du fil à retordre pour m'arrêter.

Elle fut quand même contente d'entendre Dorian poursuivre là-dessus :

- Bon voilà, fin de l'exercice. On peut passer au réconfort maintenant.

Elle se disait que pour s'entraîner à voler, elle ferait quand même mieux de choisir un jour sans vent. Cela limiterait les complications...et puis si elle pouvait éviter de risquer de briser le cou à Dorian à chaque fois, ce serait mieux.

- Prochaine étape : se poser à coté du lac, et pas dedans, d'accord ? Si tu y arrives, je pense qu'on pourra considérer que tu n'es finalement pas mauvaise du tout en vol !

Et il partit dans un éclat de rire...qu'Irmine ne comprit pas vraiment. Lui faisait-il une farce qu'elle ne saisissait pas ? Elle jeta un coup d'oeil à l'étang. Bon, ce n'était vraiment pas le moment de tomber, sinon là, elle serait vraiment très embêtée. Elle se serait bien jeté un Impervus discrètement le temps que Dorian avait le dos tourné, juste au cas où, mais elle n'était vraiment pas encore assez sûre pour faire la maligne à tenir son balai à une main.

La jeune femme se concentra donc encore plus qu'avant, et plus elle perdait de l'altitude, plus son balai redevenait facile à maîtriser. Elle s'arrêta un instant, juste au-dessus de l'étang et admira le paysage. Dorian avait raison, il était incomparable aux autres points de vue des alentours, y-compris depuis l'Observatoire. L'étendue argentée brillait en-dessous d'elle et les arbres de la forêt un peu plus loin bruissaient doucement dans le vent. La demi-naïade ressentit soudain l'appel de l'eau encore plus fortement que d'habitude. Cette vue lui donnait envie de plonger directement dans l'étang, elle sentait comme des fils invisibles l'attirer irrépressiblement. Cependant, la vision de Dorian déjà posé qui l'attendait réveilla son esprit. Elle ne pouvait pas faire ça !
L'effort qu'elle dut prendre sur elle pour se détourner et se poser à côté du jeune homme lui sembla colossal. Et c'est d'un air à moitié absent qu'elle descendit de son balai.
Elle finit par se reprendre et frissonna légèrement.

Irmine et Dorian s'assirent ensemble au bord de l'étang. La jeune femme fit un sourire à son nouveau professeur. Finalement, ce cours n'avait pas été SI terrible, au moins elle n'était pas tombée. Mais le balai n'était pas encore devenu son moyen de transport préféré.


- Alors, tous les chocogrenouilles que je veux, tu as dis...je vais te préparer une liste, ça sera plus simple.

La jeune femme lui fit un sourire taquin. Elle détourna un instant les yeux à nouveau vers l'étang. Elle se sentait beaucoup calme maintenant qu'elle était de nouveau à terre.

- Tu as commencé à t'entraîner pour les sélections ?, demanda-t-elle soudainement, se rappelant que Dorian n'était sûrement pas venu au stade de Quidditich pour faire la sièste ce matin-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Du Guy
Professeur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & AnimateuravatarProfesseur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & Animateur
Messages : 129
Date d'inscription : 27/09/2011
Localisation : Sur un balais ?
MessageSujet: Re: Cours de vol pour manchots [PV Irmine]   Jeu 10 Nov - 23:06

Le lac d'argent. Incontestablement l'endroit le plus beau de Beauxbâtons. Aux yeux de Dorian en tout cas. Certains préféraient le parc ou les jardins, et c'était également tout à fait acceptable comme point de vue. Mais il y avait quelque chose de particulier à cet endroit, quand on était au bord de l'eau, quel que soit le temps ce jour là. Dorian jeta un coup d'oeil à Irmine pour voir si elle tenait encore sur son balais. Visiblement, la jeune femme prenait de plus en plus d'assurance au fil de leur descente, ce qui fit sourire Dorian. Décidément, cette Irmine...

Dorian alla se poser tranquillement au bord de l'eau. Il regarda Irmine tourner au bord de l'eau, se poser un instant au dessus des eaux argentées. Il cru percevoir une lueur de déception et de frustration dans ses yeux, ne comprenant pas vraiment pourquoi, puis la regarda venir se poser, comme à regret, dans l'herbe. Ils s'assirent ensemble dans l'herbe, encore assez fraîche. Dorian ferma les yeux, écoutant les clapotis de l'eau à ses pieds. Il était bien.


- Alors, tous les chocogrenouilles que je veux, tu as dis...je vais te préparer une liste, ça sera plus simple.

Dorian rit. Oui, il avait oublié cette promesse là. Il faudrait en parler à Blanche, qui serait probablement ravie de pouvoir refaire une virée dans une boutique de sucreries. Il se demanda combien de temps le gigantesque stock de sucreries durait à son ancienne prof de sort. Lui, aurait prit plus d'un an pour manger tout ça, mais elle semblait une habituée de la boutique. Cela le laissa songeur un moment.

- Tu as commencé à t'entraîner pour les sélections ?

La voix d'Irmine le tira soudainement de son savant calcul. Dorian releva la tête, étonné qu'elle aborde ce sujet de conversation. Il répondit, d'une voix qu'il tentait tant bien que mal de faire paraître dégagée :

- Je suis admissible dans les sélections de deux équipes. Du coup, oui, je dois m’entraîner pour avoir des chances aux sélections, et je fais ce que je peux pour être prêt le jour J.

Cela stressait pas mal Dorian, ces sélections. Il avait d'abord été super heureux d'apprendre que deux équipes acceptaient de lui faire passer les sélections, ce qui ne pouvait qu'être bon signe. Il s'était donc remit de plus belle à ses entraînements, mais savait au fond de lui que ce n'était que pour garder un rythme. Il connaissait son niveau, et si Dorian n'avait pas confiance en grand chose dans sa vie, il avait confiance en ses talents de Poursuiveur. Il savait qu'il serait probablement au dessus du niveau de la plupart des candidats ce jour là. Mais Dorian avait un goût amer de plus en plus prononcé quand il pensait à son départ de plus en plus proche, comme une impression de raté, d'échec, qu'il ne pourrait pas combler par quelques années.

- Mais tu sais, avoua-t-il, des fois je me dis que je suis en train de passer à coté de quelque chose. Et c'est dommage.

Dorian regarda Irmine dans les yeux. Il se sentait perdu, depuis plusieurs jours déjà, ne savait pas quoi faire. Il espérait que quelqu'un lui vienne en aide, le guide à ce moment crucial, mais personne ne semblait vraiment pouvoir le faire. Personne à part Irmine, mais Dorian ne le lui dirait pas. Il était hors de question qu'il s'enfonce un peu plus. Dorian chercha un sujet de secours, quelque chose qui lui permette de se remettre à respirer, de ne plus avoir la sensation de couler à pic. Il secoua la tête, et demanda, sans grande conviction :

- Dis moi, comment est la salle commune des Lusignan ? On dit qu'elle est à part, pleine de livres et de parchemins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irmine Boisseuil
Bibliothécaire & Chevalier des ArtsavatarBibliothécaire & Chevalier des Arts
Messages : 128
Date d'inscription : 19/10/2011
Localisation : Dans des rayonnages remplis de gros grimoires.
MessageSujet: Re: Cours de vol pour manchots [PV Irmine]   Ven 11 Nov - 20:41

- Je suis admissible dans les sélections de deux équipes. Du coup, oui, je dois m’entraîner pour avoir des chances aux sélections, et je fais ce que je peux pour être prêt le jour J.

Dorian eut beau prendre un ton dégagé. Irmine remarqua qu'il s'était légèrement crispé. La jeune femme s'était attendue à un peu plus d'enthousiasme, après tout c'était sensé être son rêve, mais la réaction assez neutre de Dorian la surprit. Il la regarda et ajouta.

- Mais tu sais, des fois je me dis que je suis en train de passer à coté de quelque chose. Et c'est dommage.

Irmine n'était pas sûre de comprendre à quoi il faisait allusion. Que ce soit à son travail de professeur était possible, quoique surprenant. Il n'avait pas l'air enchanté de tenir ce poste, et lors de leur première rencontre, sa vie de joueur professionnel semblait beaucoup lui manquer. Peut-être s'était-il finalement fait à l'idée que qu'il craignait que cela ne soit pas aussi bien que dans sa première équipe. La jeune femme sonda son regard, à la recherche d'un indice quelconque, mais ce dernier restait indéchiffrable.
Alors qu'elle était en train de réfléchir à ce mystère, Dorian changea totalement de sujet.


- Dis moi, comment est la salle commune des Lusignan ? On dit qu'elle est à part, pleine de livres et de parchemins.

Irmine le soupçonna de vouloir détourner la discussion. Son ton ne laissait pas transparaître un si grand intérêt pour l'arrangement de cette salle commune. Elle lui répondit quand même, pour ne pas avoir à lui dire qu'elle n'était pas dupe.

- Oui, c'est vrai qu'il y a toujours des parchemins partout, des fois c'est même difficile de marcher entre les piles de livres posés par terre. A part ça, et le fait qu'elle est vraiment commode pour travailler, elle est pareille aux autres : confortable, avec pleins de tables et de chaises, et quelques gros fauteuils. J'y vais encore régulièrement quand des élèves ont oublié de me ramener des livres depuis trop longtemps.

C'était une tâche dévolues à tous les bibliothécaires qui passaient par Beauxbâtons. les seuls élèves à sursauter à son entrée étaient les premières années, et ils s'habituaient bien vite à la voir fréquemment passer.
Quant à Irmine, revoir son ancienne salle commune lui avait fait plaisir au début, mais désormais elle n'y prêtait plus grande attention.

Cependant, ce n'était pas le thème qui l'intéressait à cet instant. Elle voulait comprendre ce qui se passait dans la tête de Dorian pour le moment. Le fait qu'il tente d'éviter le sujet, alors que c'était sensé être une bonne nouvelle, l'intriguait.
La jeune sorcière ne se voyait pas lui poser directement la question de ce qu'il pensait rater en partant, elle ne voulait pas le mettre trop mal-à-l'aise. Elle décida de prendre un chemin un peu détourné.


- Te serais-tu habitué à ton poste d'enseignant, finalement ?

Elle planta son regard dans celui de Dorian, essayant de l'encourager. Le sujet étant sensible, elle craignant qu'il ne s'en sorte par une réponse convenue et vague, comme elle-même le faisait souvent. Elle ne pourrait pas lui en vouloir, mais elle cherchait juste à l'aider. Ne serait-ce qu'en lui permettant d'épancher ses pensées embrouillées.

- Cette possibilité de passer des sélections est plutôt inespérée, j'imagine. J'aurais pensé que tu serais un peu plus emballé. N'était-ce pas ça, la vie que tu souhaitais avoir ?

Elle lui fit un petit sourire, tentant de ne pas trop alourdir l'ambiance. Elle ajouta :

- C'est dans combien de temps ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Du Guy
Professeur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & AnimateuravatarProfesseur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & Animateur
Messages : 129
Date d'inscription : 27/09/2011
Localisation : Sur un balais ?
MessageSujet: Re: Cours de vol pour manchots [PV Irmine]   Sam 12 Nov - 15:36

- Oui, c'est vrai qu'il y a toujours des parchemins partout, des fois c'est même difficile de marcher entre les piles de livres posés par terre. A part ça, et le fait qu'elle est vraiment commode pour travailler, elle est pareille aux autres : confortable, avec pleins de tables et de chaises, et quelques gros fauteuils. J'y vais encore régulièrement quand des élèves ont oublié de me ramener des livres depuis trop longtemps.

Dorian fut soulagé quand il entendit la réponse d'Irmine. Elle ne lui tenait pas rigueur d'avoir évité le sujet. Il allait pouvoir parler d'autre chose, et la tension qui était là quelques secondes plus tôt allait peu à peu disparaître, oubliée. Oh bien sur, le sujet reviendrait probablement à un moment où à un autre, mais ce n'était surement pas le moment ce jour là.

- Te serais-tu habitué à ton poste d'enseignant, finalement ?

Dorian voulu rire et se moquer gentiment d'elle, passer rapidement à autre chose. Ses yeux se fichèrent dans ceux d'Irmine, qui le regardait sérieusement. Non, elle ne posait pas la question pour qu'il évite le sujet. Mais il voyait mal ce qu'elle attendait comme réponse d'une telle question. Dorian répondit sérieusement :

- M'habituer à mon travail de prof ? Faire des cours à des premières années apeurés ? Non, je n'en suis pas encore à le regretter. Il ne s'agit pas de ça, conclu-t-il avec maladresse.

Dorian se tut. Il se dit qu'il en avait assez parlé, et chercha un autre sujet de conversation. Il pouvait parler de la salle commune des Mercoeur, qu'il n'avait pas revu depuis son départ, contrairement à Irmine, mais il avait l'impression qu'en faisant cela, il indiquerait plus que clairement à Irmine qu'il n'avait le coeur à parler de ces problèmes là. Pourtant, elle avait du le comprendre, non ? Dorian était beaucoup plus évasif que d'habitude, quand il se confiait avec une grande aisance. Mais comment se confier quand on ne comprend pas vraiment le problème, quand on ne se comprend pas soi même ? Comment tenter d'expliquer quelque chose d'illogique ? Dorian ne savait pas, et il préférait garder ses distances.

- Cette possibilité de passer des sélections est plutôt inespérée, j'imagine. J'aurais pensé que tu serais un peu plus emballé. N'était-ce pas ça, la vie que tu souhaitais avoir ?

Irmine venait de mettre le doigt où cela faisait mal. Elle ne s'en était peut être pas rendue compte. Dorian se crispa légèrement, réfléchissant à toute vitesse. Comment se sortir de ce pétrin ? Irmine lui adressa un sourire, cherchant probablement à lui redonner confiance. Cela fut totalement l'inverse.

- C'est dans combien de temps ?

Dorian pâlit. Il ne répondit pas, détourna la tête pour regarder le lac. Il était perdu dans un filet de pensées contradictoires et douloureuses qui l'empêchaient de réfléchir calmement. Perdu, tout simplement. Dorian se laissa tomber mollement dans l'herbe à coté d'Irmine. Les mots d'Irmine lui revenaient, résonnaient douloureusement dans sa tête. Dorian ouvrit la bouche pour parler mais aucun son n'en sortit. Il regarda les nuages, cherchant à se calmer, à retrouver peu à peu le contrôle de lui même. Pouvoir au moins esquisser un semblant de réponse. Au bout d'un moment, assez long, durant lequel personne ne parla, Dorian répondit d'une voix qui se voulait le plus neutre possible :

- Si, il s'agit bien de la vie que je rêvais d'avoir. Et dont je rêve encore aujourd'hui.

Dorian se tut à nouveau. Il avançait, même s'il n'avait pas encore essayé de formuler le pourquoi de son manque d'enthousiasme ce jour là. Irmine ne répondit rien. Il ne voyait pas son visage de là où il était, et ne pouvait rien pressentir de ses pensées. Un autre long moment passa, le silence uniquement rompu par quelques chants d'oiseaux et le flic flac de l'eau à leurs pieds.

- Mais la vie n'est pas en noir et blanc. Il n'y a pas d'un coté, tout le positif, et de l'autre coté, tout le négatif. Et au final, on se rend compte que d'un coté comme de l'autre, on va devoir abandonner des choses, ou des personnes, qui nous sont chères... Et c'est difficile.

Oui, voilà, c'était ça. C'était exactement son problème, et les jours qui passaient à une vitesse phénoménales n’arrangeaient rien à ce fait.

- Les sélections sont dans un peu moins de deux semaines.

Dorian n'ajouta rien, ne changea pas non plus de sujet, la gorge trop nouée pour pouvoir dire quoi que ce soir. Il regarda les oiseaux voler lentement au dessus de lui, en se demandant s'il voulait être un des leurs. Au final, au fond de lui, qui voulait il être ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irmine Boisseuil
Bibliothécaire & Chevalier des ArtsavatarBibliothécaire & Chevalier des Arts
Messages : 128
Date d'inscription : 19/10/2011
Localisation : Dans des rayonnages remplis de gros grimoires.
MessageSujet: Re: Cours de vol pour manchots [PV Irmine]   Mer 16 Nov - 1:34

Irmine comprit qu'elle avait touché un point trop sensible en voyant Dorian pâlir. Elle se mordit la lèvre. Peut-être aurait-elle mieux fait de se taire ; en y réfléchissant bien, ce n'était sûrement pas sans raison que Dorian avait évité le sujet. Mais cela avait piqué la curiosité de la jeune femme.

Elle regarda Dorian lorsqu'il se laissa tomber dans l'herbe, mais le jeune homme évitait son regard. Elle finit par détourner les yeux et regarder l'étang. Elle ne dit plus rien, commençant à regretter d'avoir relancé le sujet. Irmine décida qu'elle laisserait Dorian briser le silence s'il le souhaitait, mais elle se mit à douter qu'il le fasse. Il la détrompa plusieurs minutes plus tard.


- Si, il s'agit bien de la vie que je rêvais d'avoir. Et dont je rêve encore aujourd'hui.

Pourtant cela ne semblait pas lui suffire. Irmine comprit qu'avec son esprit rationnel qui cherchait constamment une logique en toute chose, elle avait perdu de vue que Dorian, lui, pouvait avoir une réaction plus émotionnelle. Il se trouvait face à un choix de vie important. Mais son attitude lors de leur rencontre près de ce même étang avait laissé croire qu'il avait regretté de ne pas avoir ce choix devant lequel il se trouvait aujourd'hui. La jeune femme eut envie de soupirer, mais se retint : la réalité était décidément bien plus compliquée qu'un simple désir.

- Mais la vie n'est pas en noir et blanc. Il n'y a pas d'un coté, tout le positif, et de l'autre coté, tout le négatif. Et au final, on se rend compte que d'un coté comme de l'autre, on va devoir abandonner des choses, ou des personnes, qui nous sont chères... Et c'est difficile.

Irmine tourna à nouveau les yeux vers Dorian, bien que celui-ci regardait obstinément le ciel. Elle comprit son dilemme, en partie du moins.

L'espace d'une seconde, la jeune femme se demanda si elle faisait partie de ces "personnes chères" à Beauxbâtons. Elle pensait bien que Dorian ne la détestait pas, mais cela lui semblait impossible de peser aussi lourd dans la balance. Impossible...et pourtant, au fond d'elle, elle se prit à souhaiter avoir une telle importance à ses yeux. D'où venait ce sentiment ? Elle n'en avait aucune idée et elle se hâta de le ranger au fond de son esprit. Intérieurement, elle se dit que c'était ridicule de sa part : Dorian avait sûrement plein d'avantages à vivre à l'Académie, aux yeux d'Irmine c'était un endroit privilégié ; sans compter le fait qu'il devait avoir de bons amis parmi ses collègues professeurs. Après tout, elle ne voyait pas comment il était possible de ne pas apprécier Dorian ! En tous les cas, il était improbable aux yeux de la sorcière que le jeune homme hésite à cause d'elle.

Imitant Dorian, elle leva les yeux au ciel qui s'étendait au-dessus d'eux. Elle décida de prendre à nouveau la parole.


- C'est vrai, ce n'est pas forcément facile, mais c'est le principe même d'un "choix". Et n'en prendre aucun ne fait pas avancer.

Elle se tut un instant, plongée dans ses pensées, puis ajouta :

- Mais personne ne peut savoir mieux que toi quelle solution est la meilleure...ou la moins pire, selon comment tu veux le voir.

Irmine savait que cela ne l'avançait pas beaucoup d'entrendre ça, mais elle ne voulait pas l'induire dans une direction ou une autre. Elle estimait qu'il devait décider pleinement de quelque chose d'aussi important.

Il lui annonça alors combien de temps il restait avant ces sélections.


- Deux semaines ?!, s'exclama Irmine, baissant la tête, les yeux grand ouverts de surprise.

Elle ne s'était pas rendue compte que le temps avait passé si vite depuis leur soirée à la forge. Irmine réalisa soudainement tout ce que cela impliquait : dans un peu moins de quatorze jours, elle ne verrait peut-être plus Dorian. Elle ne doutait pas du fait qu'il soit pris, ses capacités parlaient d'elles-mêmes lorsqu'il était sur un balai.
Alors qu'elle avait vu ces sélections comme quelque chose d'encore lointain, elle prit enfin la pleine mesure de la situation et de l'échéance. À ce moment-là, un nouveau sentiment, très désagréable, apparut dans le coeur de la jeune sorcière : elle ne voulait pas qu'il s'en aille ! Sa tendance à rationaliser l'avait tenue à distance de ce que cela pouvait lui faire ressentir à elle aussi, c'était un mécanisme de défense instinctif chez elle. Mais maintenant qu'elle réalisait, elle avait l'impression de s'être pris une claque en pleine figure.
Elle ressentit le désir très égoïste qu'il décide de rester, mais elle ne pouvait le lui avouer. Premièrement, c'était sa vie à lui, elle n'avait pas le droit de l'encourager à prendre une décision qui l'arrangeait elle. Deuxièmement, comment lui expliquer ce sentiment très étrange qu'elle-même n'était pas sûre de bien saisir ? Elle se rendait maintenant compte de la place qu'il prenait petit à petit dans sa vie, et elle n'avait aucune envie qu'il en sorte !

Irmine se sentit brusquement perdue et impuissante. Deux semaines, c'était un délai tellement court. Elle croisa alors le regard du jeune homme, qui semblait aussi perturbé par le laps de temps que cela représentait. La jeune femme se mordit la lèvre, trop de sentiments se mélangeant dans son esprit pour qu'elle puisse en formuler n'en serait-ce qu'un dans une simple phrase. Elle sentit les battements de son coeur s'accélérer légèrement. Un sensation d'urgence la saisit : elle souhaitait qu'il comprenne son trouble, mais elle était incapable d'imaginer de quelle manière y parvenir...et pourtant cela lui semblait subitement primordial !

La jeune femme tourna son regard vers l'étang, espérant que cela l'apaiserait quelque peu, mais cela n'eut pas le moindre effet. Son regard s'attarda sur le pavillon dressée au milieu de l'eau, mais son esprit était concentré ailleurs.

Après un silence, durant lequel elle eut l'impression que son esprit partait dans tous les sens, elle finit par faire entendre à nouveau sa voix, mais cette dernière n'était pas très assurée.


- Je pense que la meilleure chose que tu as à faire, c'est de te concentrer sur le fait de réussir à passer ces sélections pour le moment. Une fois qu'elles seront derrière et que tu seras sûr des possibilités qui s'offrent à toi, peut-être que la décision te sera plus facile à prendre.

Irmine ne dit rien du conflit de conscience qui avait débuté en elle, ni de ce qu'elle espérait vraiment. Elle renferma tout cela au plus profond de son être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Du Guy
Professeur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & AnimateuravatarProfesseur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & Animateur
Messages : 129
Date d'inscription : 27/09/2011
Localisation : Sur un balais ?
MessageSujet: Re: Cours de vol pour manchots [PV Irmine]   Mer 16 Nov - 11:12

- C'est vrai, ce n'est pas forcément facile, mais c'est le principe même d'un "choix". Et n'en prendre aucun ne fait pas avancer... Mais personne ne peut savoir mieux que toi quelle solution est la meilleure...ou la moins pire, selon comment tu veux le voir.

Dorian ne répondit rien. Qu'y avait il à répondre à ça ? Il était d'accord avec tout ce qu'elle venait de dire, mais cela ne l'aidait en rien. Mais à ce moment précis, Dorian voyait mal comment Irmine pouvait dire quoi que ce soit qui l'aide vraiment. Il se reconcentra sur le vol des quelques oiseaux au dessus de lui, avant d'annoncer, la gorge nouée, qu'il ne lui restait plus que deux semaines avant les sélections.

- Deux semaines ?!

Il haussa les yeux, surprit par cette exclamation de surprise. Oui, il ne parlait pas des sélections de l'année prochaine, mais bien de cette année. Autrement, il ne serait pas dans cet état. Dorian regretta de ne pas pouvoir voir le visage de la jeune femme à ce moment précis. Le ton de sa voix montrait une surprise certaine, mais il y avait perçu comme une sorte de tension, un crispement soudain. Son visage aurait pu aider Dorian à en savoir un peu plus, mais de là où il s'était installé, le visage d'Irmine lui était inaccessible. Il ne pouvait pas non plus se relever rapidement, cela n'irait pas. Dorian resta donc allongé, ne bougeant pas, attendant quelque chose, un signe. Qui ne vint pas.

Il aurait voulu changer de sujet, mais se sentait bien trop tendu pour dire quoi que ce soit. Il n'aurait jamais pensé que de telles sélections le plongeraient dans un tel malaise, dans un tel doute. Ce n'était pas normal. Il y avait moins de deux semaines, il aurait sauté au plafond en apprenant une si bonne nouvelle. Oh, bien sur, c'était tout de même une très bonne nouvelle.


- Je pense que la meilleure chose que tu as à faire, c'est de te concentrer sur le fait de réussir à passer ces sélections pour le moment. Une fois qu'elles seront derrière et que tu seras sûr des possibilités qui s'offrent à toi, peut-être que la décision te sera plus facile à prendre.

La voix d'Irmine était bizarre, comme complètement détachée, ailleurs. Légèrement hésitante aussi. Loin de celle qu'il avait l'habitude d'entendre. Cela rajouta à son trouble, mais il ne dit rien. Une fois de plus, il n'y avait rien a dire. Oui, peut être que le temps rendrait les choses plus claires. Il l'espérait. On donnait toujours le nom de "sages" à ceux qui vivaient vieux, qui avaient eu tout le temps pour éclaircir leur vision du monde. Peut être qu'il avait besoin de ça, d'un peu de sagesse, d'un peu d'aide, d'un peu de quelque chose, quoi que ce soit, qui l'aide un peu à faire le choix. Pas le mauvais. Pas cette fois-ci.

Le soleil s'était nettement élevé dans le ciel. Il devait bien être midi, le réfectoire devait être en train de se remplir. Dorian se redressa lentement, regarda Irmine. Il la fixa un moment, une minute peut être deux, avant de se rendre compte qu'il agissait de manière assez étrange et inappropriée. Il ne baissa pas les yeux, mais lui adressa un petit sourire.


- Je vais aller ranger tout ça au stade de Quidditch, si ça ne te dérange pas.

Dorian désigna les balais posés dans l'herbe. Il se leva, alla les récupérer, essayant de ne pas penser à autre chose, de ne plus y penser. Irmine en prit un, ce qui étonna Dorian mais lui décrocha un sourire amusé. Ils rentrèrent au stade presque sans encombres, et se séparèrent peu de temps après. Dorian rangea les balais en vitesse, repensant aux derniers mots qu'il avait dit à Irmine avant de la laisser partir. "Merci pour tout", avait il chuchoté. Il ne savait pas comment elle allait l’interpréter, et cela le stressait passablement. Il poussa un long soupir, fermant les yeux, la tête appuyée contre un mur glacé. Si seulement tout avait pu être plus simple.

[ FIN DU TOPIC ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Cours de vol pour manchots [PV Irmine]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cours de vol pour manchots [PV Irmine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un petit cours de graph' pour Herby ?
» Inscription Pour Le Cours De Vol( Pour Tous )
» votre avis sur l'état d'un vilebrequin
» Amphithéâtre Taijutsu
» *Premier cours 07/07 [Pour troisième année et plus!]*

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: >---{Le château}--- :: >---{Extérieurs}--- :: >---{Le stade de Quidditch}----
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Harry Potter - Poudlard