AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 6eme rencontre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: 6eme rencontre    Mer 19 Oct - 16:44

On était samedi après midi, et Garance s'ennuyait à mourir. Ce qui n'allait pas du tout. La salle commune était presque vide (le professeur d'histoire de la magie avait collé tous les 7eme années et les autres étaient... ailleurs. )

Les secondes passaient à une lenteur interminable, malgré les désastreux efforts de Marine de combler le silence. Et vu que Louison ne parlait que de Julien, il valait mieux qu'elle se taise. Ses devoirs étaient finis depuis longtemps, et rien qu'à l'idée de passer le reste de l'après midi dans cette salle, elle déprimait.

Aussi, vers quatre heures de l'après midi, elle résolut de se rendre à Jouvenceaux. Elle enfila un manteau d'un violet foncé qui s'accordait avec le pull et le long collier d'améthyste qu'elle avait choisi. Enfin, Louison, Marine et elles furent sur le chemin du village.

Elles s'arrêtèrent quelques instants au duc de Guise, mais l'endroit était trop empli d'Armagnac. Cela la fit penser à Erwan. Elle ne l''avait pas revu depuis sa... déclaration ? Et au fond, elle n'en était pas mécontente car elle ne saurait pas quoi lui dire s'ils se revoyaient. Elle ne l'évitait pas, mais le petit Armagnac ne croisait jamais son chemin ce qui lui allait très bien.

Toutes les trois se rendirent ensuite à La plume d'Or. Le professeur de potions avait demandé à tous les 6eme années de se procurer un nouveau chaudron, les anciens n'étant plus aptes à la préparation de certaines potions. Autant dire que l'endroit était bondé de 6eme années. Des Conti et des Courtenay batifolaient en tout sens. Les Lusignan étaient absorbés par les nouveaux livres, si bien que personne ne remarqua leur entrée.

Elle perdit Louison et Marine dans la foule, et se rendit dans le rayon des chaudrons. Cherchant sur sa liste le plus adapté, elle avançait sans regarder devant elle. Soudain, elle heurta un élève qui lui aussi ne regardait pas devant lui.

Il lui lança un "Oh pardon". Elle s'excusa à son tour mais le jeune homme restait fixement sur place. Etonnée, Garance leva les yeux. Mais bien sûr. Erwan. Elle dit alors d'une voix moins audible qu'elle ne l'aurait voulu :

- Oh. Salut.

[H.J. : Oui, c'est court, mais un, c'est moi qui ouvre, et deux, on a un peu épuisé tous les contextes possibles. ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Merwin
JouvencelienavatarJouvencelien
Messages : 128
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : Entre ici et ailleurs
MessageSujet: Re: 6eme rencontre    Mer 19 Oct - 18:33

Samedi. Le week-end. Pas de devoirs. Période qu'affectionnaient particulièrement les Armagnacs, cela va de soi. Erwan traînait avec Marc et deux trois autres amis dans une salle de cours déserte. Ils cherchaient désespérément quoi faire. Les Armagnacs avaient prévu des activités marrantes la semaine prochaine, mais ils n'avaient pas pensé à leur week-end. Dommage. Erwan s'était installé à coté du feu, et il regardait les flammes fixement, les laissant lui chauffer les mains , prenant le risque de se brûler à chaque instant. Non, le risque n'était pas immense, et rien de palpitant en somme.

Marc ne cessait d'essayer de le remotiver tout les jours, à grand renfort de blagues vaseuses et de jeux de mots foireux. Il connaissait en gros la situation dans laquelle était Erwan et il comprenait son absence de sourires, mais il faisait de son mieux. Cet après midi là, Marc décida d’emmener son ami à Jouvenceaux, histoire de voir les nouveautés de Clappe et Sifflot. Ils avaient besoin d'un peu de matériel pour leur grand projet. Erwan sortit donc accompagné, essayant de trouver un peu de bonne humeur. Il parvint même à faire rire le groupe en mimant un Lusignan dans les couloirs.

Jouvenceaux était, comme chaque samedi, plein à craquer d'élèves. En revanche, Clappe et Sifflot manquait de clientèle, et les vendeurs durent très heureux de voir débarquer un groupe d'Armagnacs rieurs. Une table était libre, et tout le monde alla s'y asseoir, sourire aux lèvres. Combien de temps dura cette "réunion" ? Pas loin de deux ou trois heures. La conversation était sérieuse, les Armagnac ayant récupéré beaucoup d'argent et ayant de fortes attentes. Le projet ? Confidentiel. Les moyens ? Très très importants. Les Armagnacs allaient marquer l'histoire de l'Académie. Erwan écoutait d'une oreille distraite. Lui, tout ce qu'il voulait dans cette histoire, c'était de bons grosses fusées explosives, et c'était réglé. Le débat portait sur la quantité et la qualité des bombabouses. Marc martelait qu'il fallait de la masse, et misait sur 600 bombabouses. Fred, lui, voulait de bonnes bombabouses très sales et dures à nettoyer, et partait donc sur 250. Erwan s'excusa, et se leva pour aller faire un tour dans la rue. Il avait envie de prendre un peu l'air,

L'air frai lui fit du bien. Il se passa la main dans les cheveux, soupira, et commença à faire le tour de l'avenue. Atours à tous était plein à craquer, comme d'habitude. La plume d'Or aussi, ce qui, pour le coup, était moins habituel. Erwan décida d'aller y faire un tour. Visiblement, les derniers modèles de chaudron étaient à la dernière mode eux aussi. Il regarda, étonné, deux élèves se bousculer pour en prendre un, et un vendeur intervenir pour les séparer. Mouais. L'Armagnac monta à l'étage pour regarder les plumes. Il aimait beaucoup les belles plumes, mais il n'en avait pas beaucoup. Mais ses économies venaient de claquer dans leur projet. Il se contenta donc de regarder les plumes qu'il pourrait acheter une prochaine fois, et décida de sortir de la boutique, qui devenait irrespirable.

Erwan entra en collision avec une élève. Il sursauta, et leva la tête s'excuser. Les mots moururent sur ses lèvres quand il reconnu Garance, plantée devant lui, l'air gênée. Elle marmonna :


- Oh, salut.

Il ne savait pas quoi faire, il ne savait pas quoi dire. Son cerveau semblait s'être mit en OFF, et il n'arrivait pas à raisonner. Il lui adressa un petit sourire gêné, et répondit, d'une voix à peine plus audible :

- Salut.

Erwan baissa les yeux. Il ajouta d'une voix plus nette :

- Je... C'est pas pour te fausser compagnie mais je vais sortir. Il fait froid dehors, mais on peut... il se fit bousculer par un élève et se tut un instant. Oh, et puis je n'ai pas à me justifier.

Il sortit le plus rapidement possible de la boutique. Que pouvait il lui dire de toutes façons ? Elle l'avait abandonné brusquement, avec un prétexte bidon, parce qu'elle croyait qu'il venait de lui faire une déclaration d'amour. Elle ne l'avait pas revu depuis, n'avait pas cherché à le revoir. Qu'est ce qu'il pouvait lui dire ? Oh, excuse moi, je ne voulais pas dire ça ? Non, c'était hors de question.

[HJ : bon couraaaage (encore une fois)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Re: 6eme rencontre    Jeu 20 Oct - 16:13

- Salut.

Garance ne savait vraiment pas quoi dire. Et Erwan baissa les yeux lui aussi.

- Je... C'est pas pour te fausser compagnie mais je vais sortir. Il fait froid dehors, mais on peut..................... Oh, et puis je n'ai pas à me justifier.

Il ne s'enfuit pas en courant mais presque. Garance sentait la moutarde lui monter au nez. Il osait partir comme ça. Sans une explication. Elle, au moins, la dernière fois, avait une raison qui se comprenait.
Il était où son problème ? Non, ça elle le savait. Elle y avait réfléchi la semaine passée. Il ne lui avait pas fait de déclaration à proprement parler. Juste un énorme, tellement gigantesque sous entendu que même un Mercoeur aurait compris. Elle s'en était douté sur le moment, mais elle, elle avait voulu désamorcer la bombe tout de suite. Stopper net le sous entendu avant qu'il ne se transforme en possible déclaration. Donc, elle avait pris les devants, et répondu à une question même pas posée. Et là, le petit Armagnac réagissait comme si elle l'avait insulté.

Hors d'elle, Garance se précipita hors de la boutique. Ce qui aurait du être un grand geste un peu mélodramatique perdit un peu de sa superbe dans la foule. Elle dut se frayer un chemin à travers la masse d'élèves, qui, en plus de ceux déjà présents, s'était ajouté ceux dans la rue cherchant la première boutique pour échapper à la pluie qui commençait à dégringoler.

Elle perdit quelques bonnes minutes avant d'atteindre la porte. Dehors, une silhouette marchait au milieu de la rue. Erwan. Il avait du s'attarder devant le magazin de balais volants. Elle accelera le rythme pour le rattraper.

Cela faisait déjà dix minutes qu'ils s'étaient quittés, il ne s'attendait sûrement pas à ce qu'elle le rattrape pour lui hurler dessus. Un sourire mauvais lui monta au visage. Tant mieux. Elle adorait l'effet de surprise. Ca y est, il n'était plus qu'à un mètre d'elle.

Elle le saisit par le bras le forçant à se retourner :


- On peut savoir quel est ton problème ? Tu me fuis depuis deux semaines comme si j'avais proféré la plus grande énormité de tous les temps ! Mais tu te rends compte que le problème vient de toi au moins ?

Elle lui hurlait dessus, exaspérée. Le petit Armagnac ne répondait rien, alors elle se défoulait. Elle commençait à en avoir marre .

- Je te signale quand même que ton sous entendu était tellement énorme que même un enfant de trois ans l'aurait compris ! Alors ne viens pas jouer les offusqués ! Et si c'est ce que tu veux, et bien, très bien ! Ne viens plus me parler !

D'un air royal, elle lui tourna le dos et retourna vers la boutique.

[H.J. : Je te retourne le compliment. xD Bonne chance ! ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Merwin
JouvencelienavatarJouvencelien
Messages : 128
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : Entre ici et ailleurs
MessageSujet: Re: 6eme rencontre    Jeu 20 Oct - 17:43

Marcher. Ne pas réfléchir. Se calmer. Fermer les yeux, respirer un grand coup, et se ressaisir. Penser à toutes ces années ou on a vécu sans ça, sans cette fille. Erwan était il moins heureux ? A bien réfléchir, ce n'était pas sur. Désormais il se posait plein de questions, vivait dans le doute, n'était plus l'Armagnac qu'il se plaisait à être. De premières gouttes timides commencèrent à tomber. Les élèves encore présents dans la rue se massaient de plus en plus vers les entrées des boutiques, dans l'espoir d'un peu de chaleur et de confort le temps que l'averse passe. Tant mieux, au moins il ne ferait pas de rencontre désagréable.

Erwan passa à hauteur de la boutique de farces et attrapes. Il s'arrêta devant la boutique, croisa le regard de Marc, lui fit signe qu'il rentrait à château. Marc acquiesça lentement et revint à sa conversation. L'Armagnac jeta un regard inquiet vers le ciel. Il fallait rentrer vite, s'il ne voulait pas se faire tremper, un peu comme chaque week end, à vrai dire. Il monta rapidement l'allée qui menait vers le parc, et se surprit à s'arrêter un instant devant la vitrine d'une boutique de Quidditch. Il admira les balais exposés, se faisant la remarque que le Nimbus 2000 avait quand même de jolies formes, qui ne se retrouvaient pas dans l'efficacité plus froide de l’Éclair de Feu. Ce balais pouvait être un bon compromis entre un Brossdur et un Éclair de Feu, au moins au niveau de son prix.

Erwan décida de reprendre la route car la pluie commençait à percer son manteau, et qu'il ne serait bientôt plus qu'une flaque d'eau sur pattes. Il ne marcha pas longtemps, rapidement tiré par le bras. Il se retourna pour se retrouver face à une Garance qui avait l'air plutôt... en colère.


- On peut savoir quel est ton problème ? Tu me fuis depuis deux semaines comme si j'avais proféré la plus grande énormité de tous les temps ! Mais tu te rends compte que le problème vient de toi au moins ?

Bim. Erwan aurait eu la même attitude s'il venait de se prendre une violente claque. Il serra la mâchoire, fixa le sol et essaya de se calmer pour ne pas répondre des choses qu'il n'aurait pas voulu répondre. La colère montait peu à peu, mais il ne dit rien, et la Montmorency en profita pour ajouter :

- Je te signale quand même que ton sous entendu était tellement énorme que même un enfant de trois ans l'aurait compris ! Alors ne viens pas jouer les offusqués ! Et si c'est ce que tu veux, et bien, très bien ! Ne viens plus me parler !

Elle fit volte face et commença à partir en sens inverse. Non, vraiment, elle croyait pouvoir partir comme ça ? Déverser sa colère sur lui pour le snober comme ça, au milieu de la rue. Erwan la rattrapa rapidement, et l'obligea elle aussi à se retourner. Elle lui jeta un regard incendiaire, mais il ne cilla pas.

- Bon, maintenant tu vas écouter ce que j'ai a te dire. Je te signale que c'est toi qui es partie avec une excuse bidon, et c'est moi qui devrait m'excuser ? En quel honneur ? Je ne suis pas ton valet, miss Montmorency, et je n'ai pas à trouver des excuses pour ce que j'ai pas fait !

Ça y est, il reprenait de l'assurance.

- Qu'est ce que tu veux que je te dise ?! "Je suis vraiment désolé d'avoir dit ça" ? Tu veux que je me mette à genoux pour te demander pardon d'avoir osé évoquer quelque chose qui était tellement insultant pour toi que tu es partie sur le champ ?

Garance essaya de se libérer, mais Erwan refusa de lâcher prise. Il voulait qu'elle lui réponde.

[HJ : tant pis pour toi !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Re: 6eme rencontre    Jeu 20 Oct - 18:13

Elle reprenait son souffle en marchant à grandes enjambées. Soudain, une main la rattrapa et la força à se retourner. Erwan. Chacun son tour. Elle lui lança le regard le plus furibond de l'histoire des regards méchants, mais il ne la lâcha pas.

- Bon, maintenant tu vas écouter ce que j'ai a te dire. Je te signale que c'est toi qui es partie avec une excuse bidon, et c'est moi qui devrait m'excuser ? En quel honneur ? Je ne suis pas ton valet, miss Montmorency, et je n'ai pas à trouver des excuses pour ce que j'ai pas fait !

"Miss Montmorency". D'habitude, il se moquait des Montmorency mais en plaisantant. Là le qualificatif se voulait blessant, méchant. Toute sympathie qui aurait pu rester à Garance s'évapora. Son regard jusqu'à là énervé et brûlant de haine devint d'un froid arctique. Le garçon dut le sentir, car il desserra un peu sa poigne. Sans la lâcher toutefois.

- Qu'est ce que tu veux que je te dise ?! "Je suis vraiment désolé d'avoir dit ça" ? Tu veux que je me mette à genoux pour te demander pardon d'avoir osé évoquer quelque chose qui était tellement insultant pour toi que tu es partie sur le champ ?

Elle le toisa d'un regard glacial, et essaya de dégager son bras. Il ne la lâchait pas. Elle dit alors du ton le plus froid qu'elle put :

- Je ne t'ai jamais demandé de t'excuser. La chose n'était pas insultante pour moi, elle était même plutôt flatteuse si tu y réfléchis à deux fois. Je te disais juste que je détestais la manière dont tu essayais de me mettre ça sur le dos, alors qu'à la base, c'est toi qui as lancé ce sous entendu.

Tous les souvenirs drôles ou positifs qu'elle avait de l'Armagnac étaient en train de s'évaporer. Dans sa colère froide, elle ne voyait plus que les fois où il l'avait énervé, agacé, blessé...

Elle continua sur le même ton :

- D'ailleurs, si tu me considères comme une miss Montmorency, je ne vois pas pourquoi tu me parles. Je ne vois pas pourquoi tu continues à me fréquenter. Tu n'as qu'à m'éviter comme tu le fais avec tous les autres. D'ailleurs, je vais faire pareil.

Elle libéra son bras, et, cette fois, il ne la retint pas. Cette "rupture" n'était pas sans rappeler celle glacée qu'elle avait faite à Julien, dans la grange. Sûr que si l'Armagnac s'en rappelait, il ne manquerait pas de faire la comparaison.

Elle lui tourna le dos et continua d'avancer vers la Plume d'Or.


[HJ : tant pis pour TOI ! xD ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Merwin
JouvencelienavatarJouvencelien
Messages : 128
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : Entre ici et ailleurs
MessageSujet: Re: 6eme rencontre    Jeu 20 Oct - 18:34

Garance lui lança un regard assassin, et répondit d'une voix tout à fait glaciale.

- Je ne t'ai jamais demandé de t'excuser. La chose n'était pas insultante pour moi, elle était même plutôt flatteuse si tu y réfléchis à deux fois. Je te disais juste que je détestais la manière dont tu essayais de me mettre ça sur le dos, alors qu'à la base, c'est toi qui as lancé ce sous entendu.

Il voulu lui répondre qu'il ne lui avait jamais "mit sur le dos" son propre sous entendu, qu'il lui reprochait juste d'être partie sans excuses.

- D'ailleurs, si tu me considères comme une miss Montmorency, je ne vois pas pourquoi tu me parles. Je ne vois pas pourquoi tu continues à me fréquenter. Tu n'as qu'à m'éviter comme tu le fais avec tous les autres. D'ailleurs, je vais faire pareil.

Elle se dégagea brusquement de son emprise pour lui tourner une fois de plus la route. Erwan sentit son regard se brouiller. Tout ça prenait des dimensions disproportionnées. Elle venait de le détruire en le cassant d'un coup, elle venait d'envoyer balader tout ces bons moments passés ensemble. Il était trempé, mais ça n'avait plus d'importance. Erwan courut pour se placer devant Garance, sans la forcer à le regarder. La Montmorency continuait à avancer malgré cela. Erwan dit d'une voix tremblante :

- Garance... Je... Reste s'il te plait.

Sa voix était à peu près aussi humide que le temps. La phrase aurait pu sembler étrange à n'importe qui l'aurait entendue à ce moment là. Rester là, sous la pluie ? Absurde, non ?

- S'il te plait... accorde moi deux minutes... les deux dernières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Re: 6eme rencontre    Ven 21 Oct - 17:18

Il pleuvait et ça mouillait son pull en cachemire et tout le monde savait que l'eau, c'était mauvais pour le cachemire. Mais au fond, Garance s'en fichait. Elle regrettait vraiment ce qui s'était passé avec Erwan. Elle avait l'impression d'un... d'un gâchis.

Mais il était hors de question qu'elle aille s'excuser. D'un, elle ne se sentait pas en tort, de deux, après ce qu'elle venait de lui dire, elle aurait l'air ridicule. Et comme l'Armagnac devait penser la même chose de son côté, elle n'avait qu'à tirer un trait sur lui.

Soudain, un bruit de pas se fit entendre. Erwan, trempé jusqu'aux os, se planta devant elle, la voix brisée :


- Garance... Je... Reste s'il te plait.

Garance continua d'avancer sans le regarder. Elle ne voulait pas l'écouter. Comme il continuait à la suivre quand même, elle invoqua un sortilège d'Impervius pour les proteger de la pluie.

- S'il te plait... accorde moi deux minutes... les deux dernières.

Elle se retourna et se campa face à lui. Du temps. Parfait, c'était juste ce dont elle avait besoin.

- Deux minutes ? Très bien.

Elle remit une mèche de ses cheveux en arrière, et avant qu'il ne parle, elle reprit :

- Deux minutes pour dire quoi ? Que tu es désolé ? Je ne crois pas que tu le sois, et tu me décevrais beaucoup si tu disais l'être.

Elle était perturbée. L'Erwan qu'elle avait en face d'elle était si différent de celui qu'elle connaissait, drôle et sûr de lui. Elle lui tendit une perche :


- Enfin, ce n'est pas la peine d'en parler. Je sais ce que tu vas dire, tu sais ce que je vais dire, et aucun de nous deux ne veut en parler. Autant aller à l'essentiel. Sauf si le petit Armagnac que tu es
,
lança t'elle avec humour, esperant qu'il comprendrait, tient à relancer le sujet. Remarque, vu qu'il est notoire que vous manquez singulièrement de cerveau, c'est possible.

Ce n'était pas un commentaire méchant, juste une de ces choses qu'ils se balançaient toutes les cinq minutes depuis qu'ils se connaissaient. Une perche énorme pour revenir à la situation "d'avant".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Merwin
JouvencelienavatarJouvencelien
Messages : 128
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : Entre ici et ailleurs
MessageSujet: Re: 6eme rencontre    Ven 21 Oct - 20:48

Garance se retourna. Elle semblait agacée, et répondit d'une voix cassante :

- Deux minutes ? Très bien.

Erwan en fut presque soulagé. Il ouvrit la bouche pour dire, quelque chose, gagner du temps, mais Garance ajouta :

- Deux minutes pour dire quoi ? Que tu es désolé ? Je ne crois pas que tu le sois, et tu me décevrais beaucoup si tu disais l'être.

Il baissa les yeux, ne sachant que répondre à ça. Elle était en train de lui dire qu'ils n'avaient plus rien à dire. Il s’apprêtait à s'excuser platement pour se retirer quand Garance décida de rajouter quelque chose d'autre.

- Enfin, ce n'est pas la peine d'en parler. Je sais ce que tu vas dire, tu sais ce que je vais dire, et aucun de nous deux ne veut en parler. Autant aller à l'essentiel. Sauf si le petit Armagnac que tu es tient à relancer le sujet. Remarque, vu qu'il est notoire que vous manquez singulièrement de cerveau, c'est possible.

Erwan la regarda, croisant un long moment son regard. Il avait bien saisit qu’elle lui offrait une chance de faire fit de ce qui venait de se passer. De faire fit de toutes ces remarques blessantes qui avaient fusées d’une part et d’autre. Mais le temps s’écoulait. Pour briser le silence, il dit, un léger sourire aux lèvres.

- Soit, je vais essayer de te prouver que même sans cerveau, j’ai plus de finesse qu’un Montmorency.

Il ne savait pas quelle attitude adopter. Il pouvait lui proposer d’oublier tout ce qui s’était passé avant, de son sous entendu sous cet arbre à la dispute dans l’allée, quelques minutes plus tôt. Il pouvait essayer d’aller au bout de sa pensée, d’en parler une bonne fois pour toute, de crever l’abcès. Il se dit que s’il s’agissait des deux dernières minutes par lesquelles il pouvait lui parler, autant mettre les choses au clair. Mais les choses, n’étaient elles pas claires ? Elle était partie en courant, lui avait dit que ce n’était pas partagé. Des mots naquirent sur ses lèvres. Des mots différents, spontanés, irréfléchis.

- S’il te plait, explique moi pourquoi tu es partie comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Re: 6eme rencontre    Ven 21 Oct - 21:13

Il y eut un temps de silence.

- Soit, je vais essayer de te prouver que même sans cerveau, j’ai plus de finesse qu’un Montmorency.

Garance respira. Bon, la conversation allait reprendre un tour normal. Ils continuaient d'avancer. Le sortilège les protégeait de la pluie, mais pas du silence qui commençait à s'installer. Elle se demandait quand l'Armagnac allait enfin se décider à le rompre quand il demanda d'une traite :

- S’il te plait, explique moi pourquoi tu es partie comme ça.

Oh. Elle voyait très bien de quoi il parlait. Du moment où il lui avait fait une déclaration camouflée en sous entendu gros comme une montagne, qu'elle lui avait dit que ce n'était pas partagé, et qu'elle était partie rapidement. Très rapidement.

Bien sûr, elle pouvait biaiser. Parler d'être partie il y a 5 minutes après lui avoir hurlé dessus, et pas le "partie" qu'il voulait. Mais son regard blessé la fit répondre honnêtement :


- Pourquoi je suis partie ? Je te l'ai dit. Tu as commencé avec un sous entendu énorme j'ai préféré... calmer le jeu tout de suite. Mais je ne voulais pas te blesser comme Julien ou un autre, alors j'ai préféré partir.

Elle prefera se taire, ne sachant pas comment Erwan allait réagir.

Ils se trouvaient maintenant devant Atours à tous, et les lumières vives qui faisaient briller la vitrine se refletait sur les vêtements. Garance nota soigneusement mentalement la jupe violette, cherchant à se distraire du silence qui devenait pesant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Merwin
JouvencelienavatarJouvencelien
Messages : 128
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : Entre ici et ailleurs
MessageSujet: Re: 6eme rencontre    Sam 22 Oct - 13:34

Elle sembla hésiter un instant. Les gouttes de pluie rebondissaient sur elle. Elle avait du jeter un sort. Erwan grommela en se demandant pourquoi il n'y pensait jamais.

- Pourquoi je suis partie ? Je te l'ai dit. Tu as commencé avec un sous entendu énorme j'ai préféré... calmer le jeu tout de suite. Mais je ne voulais pas te blesser comme Julien ou un autre, alors j'ai préféré partir.

Il ne répondit pas, comme d'habitude quand il ne savait pas quoi dire. Il répondit lentement, faisant attention à ses mots :

- Tu n'étais pas obligée de partir en courant, tu sais. Tu pouvais juste essayer de me dire ce que tu viens de me dire.

Il marqua une pause. Au bout d'un moment, un sourire tendu naquit sur ses lèvres.

- D'accord, je ne ferai plus de sous entendus... plus jamais, j'te jure ! ajouta il avec un sourire de plus en plus large. Je... oublions tout ça, d'accord ? Je n'ai jamais rien dit de déplacé, on ne s'est jamais énervés. Tu continues à me prendre pour un petit Armagnac, ignorant malheureusement mon charme irrésistible, et moi je continue à croire que tu n'est qu'une Montmorency qui s'intéresse d'avantage aux jupes violettes qu'à son entourage.

[HJ : désolé, les fameux lutins ne sont pas passés]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Re: 6eme rencontre    Dim 23 Oct - 7:27

- Tu n'étais pas obligée de partir en courant, tu sais. Tu pouvais juste essayer de me dire ce que tu viens de me dire.

Il y eut un instant de silence. Garance esperait que l'Armagnac n'allait pas repartir sur ce sujet là, sinon elle ne répondait plus de rien.

Erwan, mains dans les poches, un sourire crispé aux lèvres reprit :


- D'accord, je ne ferai plus de sous entendus... plus jamais, j'te jure ! Je... oublions tout ça, d'accord ? Je n'ai jamais rien dit de déplacé, on ne s'est jamais énervés. Tu continues à me prendre pour un petit Armagnac, ignorant malheureusement mon charme irrésistible, et moi je continue à croire que tu n'est qu'une Montmorency qui s'intéresse d'avantage aux jupes violettes qu'à son entourage.

Biiiiien. Ca c'était mieux.

- C'est bien.

Erwan lui lança un regard interrogateur, ne sachant pas de quelle partie de sa réponse elle parlait.
Elle précisa, le sourire aux lèvres :


- Tu n'as pas oublié le "petit" devant Armagnac.


Ils continuèrent de marcher dans l'avenue du Château, et Garance agrandit le sortilège Impervius à Erwan.

- Et donc, qu'as fait le petit Armagnac que tu es, durant les deux semaines où il a été privé de mon exquise présence ?

Elle se souvint d'une anecdote et rajouta :


- A moins que ce ne soit toi qui ait ensorcelé les portraits du hall des marbres ? Pour qu'il ne puisse crier que des obscénités ?

[H.J. : Dans ma mansuétude, je te pardonne, parce que moi non plus, j'en ai pas des masses. xD ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Merwin
JouvencelienavatarJouvencelien
Messages : 128
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : Entre ici et ailleurs
MessageSujet: Re: 6eme rencontre    Lun 24 Oct - 8:46

- C'est bien, dit elle serieusement.

Erwan la regarda, étonné. C'est tout ce qu'elle trouvait à dire ? C'est bien ? Et puis, "c'est bien" quoi ? De quoi parlait elle ? Il venait quand même de parler pendant presque deux minutes, alors...


- Tu n'as pas oublié le "petit" devant Armagnac, dit elle avec un sourire amusé.

Il sourit. Non, il y avait pensé. Vu le nombre de fois où elle le nommait comme si, il ne risquait pas d'oublier.

- Oh, je suis déçu. Je pensais que tu parlais de mon "charme irrésitible".

Garance jugea bon de lui lancer le sortilège Impervius. Il la regarda, moqueur.

- Au simple cas où tu ne le verrais pas, je suis actuellement trempé. J'ai fort peur que ton sortilège soit d'une utilité assez limitée dans ce contexte.

Il marqua une légère pause avant de rajouter, essayant de paraître serieux.

- Mais l'intention est fort aimable.

Mais elle avait déjà lancé un autre sujet de conversation.

- Et donc, qu'a fait le petit Armagnac que tu es, durant les deux semaines où il a été privé de mon exquise présence ?

Même si Garance avait essayée d'être drôle (elle faisait des progrès, mais ce n'était pas encore ça), Erwan se renfrogna légèrement. Il n'avait pas vraiment envie de parler de ça : cela rajouterait un froid et reviendrait à la conversation précédente. Il choisit donc de se taire jusqu'à ce que Garance n'ajoute :

- A moins que ce ne soit toi qui ait ensorcelé les portraits du hall des marbres ? Pour qu'ils ne puissent crier que des obscénités ?

Ah oui, cet épisode là. Assez distrayant. Les profs avaient trouvé ça d'assez mauvais goût, tout comme Erwan jugeait de mauvais goût les sanctions abordées par ces derniers. Il répondit, tentant une fois de plus de garder une mine serieuse et de faire disparaître tout sourire moqueur de son visage (chose bien difficile en réalité).

- Mais pourquoi tiens tu absolument à ce que je sois la source de tout ce qui sort de l'ordinaire à Beauxbâtons ? A moins que tu considères que j'égaye ton quotidien rangé et prévisible. Possible.

Il prit une mine théâtrale en faisant mine de s'offusquer, et ajouta :

- De plus, ils ne criaient pas d'obscénités. Traiter les Montmorency de triple bouses d'hyppogriffe et Mademoiselle de Méricourt de bombabouse humaine, ce n'est pas obscène, c'est aimable.

Il ajouta sur le même ton, avant même que Garance n'ai pu le tapper :

- Et toi, qu'as tu fais ces deux dernières semaines ? Je veux dire, en dehors de suivre la mode et de radoter avec tes... servantes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Re: 6eme rencontre    Lun 24 Oct - 17:22

- Mais pourquoi tiens tu absolument à ce que je sois la source de tout ce qui sort de l'ordinaire à Beauxbâtons ? A moins que tu considères que j'égaye ton quotidien rangé et prévisible. Possible. De plus, ils ne criaient pas d'obscénités. Traiter les Montmorency de triple bouses d'hyppogriffe et Mademoiselle de Méricourt de bombabouse humaine, ce n'est pas obscène, c'est aimable.

- Il est vrai que j'oubliais le tact légendaire des Armagnac.

Garance commençait à se dire que décidement, son sac était un excellent objet. Contondant, et tout. Pour assommer, il n'y avait pas mieux. Mais le petit Armagnac reprenait :

- Et toi, qu'as tu fais ces deux dernières semaines ? Je veux dire, en dehors de suivre la mode et de radoter avec tes... servantes ?

Hahaha. Ses servantes. Décidément, le petit Armagnac avait beaucoup d'humour. Même si sa remarque était assez juste.

- Et oui, que veux tu ? Il faut bien s'occuper... répondit elle sur le même ton.

Ils continuaient d'avancer et la pluie commençait à tomber moins drue. Un arc en ciel se laissait entrevoir derrière les toits ruisselants et humides.


- Mais, pour les ragots, je te ferai savoir que la salle commune en est légèrement à court depuis quelque temps. Enfin, à part la fin de match mémorable des Armagnac contre les Lusignan.

Là elle était narquoise. Chacun son tour. Ils en avaient parlé la dernière fois avant qu'elle... qu'elle ne s'enfuie en courant. Tout le monde supposait les Armagnac gagnants. Et ils avaient gagné effectivement. Sauf que, à la fin du match, en désespoir de cause, les Lusignan avaient tenté une pince de Parkin. Qui avait très bien fonctionné. Au début. Sauf que les poursuiveurs Armagnac avaient voulu aider leur coéquipier et ça s'était terminé en collision générale pendant que l'attrapeur tenait enfin le vif d'or. Les Armagnac avaient gagné donc. Mais au lieu d'un tour de terrain en grande pompe, on avait eu deux nez cassés et un bras à ressouder. Et des balais un peu abîmés. Idem pour les Lusignan.

Elle lui lança un regard légèrement narquois. Qu'allait dire Erwan après avoir tant vanté les prouesses de son équipe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Merwin
JouvencelienavatarJouvencelien
Messages : 128
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : Entre ici et ailleurs
MessageSujet: Re: 6eme rencontre    Lun 24 Oct - 18:42

- Et oui, que veux tu ? Il faut bien s'occuper...

Erwan souleva les sourcils, attendant la suite. Qui n'arriva pas. Garance préféra parler de Quidditch.

- Mais, pour les ragots, je te ferai savoir que la salle commune en est légèrement à court depuis quelque temps. Enfin, à part la fin de match mémorable des Armagnac contre les Lusignan.

Erwan sourit. Oui, ce match là. Les Lusignans n'avaient pas étés très futés. Penser pouvoir faire une pince de Parkin sans de sévères représailles du reste de l'équipe, qui plus est, celle d'Armagnac, réputée pour son sang-chaud. Les batteurs n'intervenant pas, Erwan n'avait pas hésité une seconde avant de foncer en plein dans un des Poursuiveurs concernés, de nombreux bleus témoignant de cet exploit. Ils avaient eu droit aux représailles de Dorian Du Guy à la fin du match, mais ça, les Montmorency ne le savaient pas. Pas si bien informés que ça, finalement.

- Que veux tu ? On dit que les Lusigans sont dans la Lune, alors on a voulu les faire tater du sol. C'était pour leur bien, ajouta il sérieusement.

Les Lusignans. Des élèves à part, peu aimés, si ce n'est pas les Mercoeur ou quelques Montmorency (ce qui était en soi, un phénomène rare). Erwan n'avait jamais fréquenté ces élèves, se contentant de les narguer de loin. Et de les martyriser au Quidditch.


- Mais nous avons encore gagné. Peut on en dire autant de vous ? Je n'en suis pas sur.

Ils arrivaient déjà au bout de la place, Erwan s'arrêta, sourire aux lèvres.

- J'ai hâte de jouer contre vous. Histoire de te voir t'humilier avec tes coéquipiers. J'espère seulement que vous ne serez pas suffisement stupides pour tenter une telle technique.

Erwan ne craignait pas beaucoup l'équipe de Montmorency. Ils n'étaient pas mauvais, disons que ce n'étaient pas les pires. Les deux équipes de Quidditch qu'Erwan redoutait étaient les Mercoeur et les Courtenay. Les Mercoeur étaient réputés pour un jeu très aérien, rapide et précis. Les Courtenay eux, se raprochaient plus du style de jeu des Armagnac, fonçant tête baissée, misant sur la puissance et la solidité de leurs joueurs. Erwan sortit de ses pensées, et remarqua :

- Tu n'as pas répondu à ma question : qu'as tu fait ces deux dernières semaines ? Il paraît que ça va mieux avec un dénommé Julien ?

La question n'était pas anodine. Il s'en rendit rapidement compte, et marmonna :

- Non, oublie.

Erwan se tut à nouveau. Il regarda vers la magestueuse silhouette du château, si sombre et pourtant si rassurante. Un sourire nacquit sur ses lèvres.

- Tu souviens de notre rencontre dans le pigeonnier ? Je n'ai jamais su pourquoi tu avais fait ça, mais je t'ai vraiment prise pour une Vélane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Re: 6eme rencontre    Mar 25 Oct - 7:56

- Que veux tu ? On dit que les Lusigans sont dans la Lune, alors on a voulu les faire tater du sol. C'était pour leur bien. Mais nous avons encore gagné. Peut on en dire autant de vous ? Je n'en suis pas sur............ J'ai hâte de jouer contre vous. Histoire de te voir t'humilier avec tes coéquipiers. J'espère seulement que vous ne serez pas suffisement stupides pour tenter une telle technique.

Ben voyons. Cela l'aurait étonné s'il n'avait pas répondu ça. Il était vrai que les Armagnac étaient la meilleure équipe de l'école, ça elle ne pouvait pas le nier, même s'ils leur arrivaient de se faire battre, quelquefois. Mais les Montmorency étaient quand même considérés comme les 2emes ! Si les Armagnac gagnaient la coupe, il était rare de trouver les violets plus que loin que sur la 2eme marche du podium !
D'un autre côté, d'un point de vue technique, il était vrai que du point de vue du match, les Montmorency n'étaient pas, pour les Armagnac, l'équipe la plus difficile à battre. Car leur technique stricte, rangée, organisée, en équipe, si elle marchait face aux autres armoiries, ne tenait souvent pas bien longtemps face aux frondeurs Armagnac.

Elle haussa un sourcil et répondit, un sourire narquois aux lèvres :


- Peut être que la grotte des Armagnac est trop isolée pour avoir des informations concrètes... Tu n'es pas au courant que les Montmorency ont battu les Conti à plate couture ? Sans perdre trois joueurs sur la fin du match...


Le petit Armagnac médita cette information puis changea brusquement de sujet.

- Tu n'as pas répondu à ma question : qu'as tu fait ces deux dernières semaines ? Il paraît que ça va mieux avec un dénommé Julien ?

Garance se raidit. Il le faisait exprès ou quoi ? Mais il marmonna :

- Non, oublie.

Mais bon autant être claire tout de suite.

- Si tu considères que "aller mieux", c'est que tous les matins, il m'envoie une lettre pleine de regrets et de plates excuses toutes plus fausses les unes que les autres, que je m'empresse de donner à Louison, car ça lui donne l'impression que Julien lui écrit à elle, alors oui, on peut dire que ça va mieux.

Elle se tut un instant. Ils arrivaient près du château, sombre au milieu du brouillard gris.

- Tu souviens de notre rencontre dans le pigeonnier ? Je n'ai jamais su pourquoi tu avais fait ça, mais je t'ai vraiment prise pour une Vélane.

Attention Garance, terrain glissant. Très très glissant. Il y eut un instant de silence. Garance réflechissait quoi répondre. On pouvait dire qu'elle avait plus ou moins confiance en l'Armagnac. Mais de là à lui réveler que... Non, il ne valait mieux pas.

Elle biaisa :


- J'aurais du mal à l'oublier...

Un sourire se dessina sur le visage de l'Armagnac, et elle reprit, hypocrite :

- Etant donné que tu t'acharnes à me suivre depuis un mois.

Elle lui adressa un sourire qui valait tous les "tu l'as bien cherché !" du monde. Mais déjà, elle voyait le petit Armagnac revenir à la charge. Il allait reparler des Vélanes. Encore.

Elle reprit alors avant qu'il ne parle. Ca lui donnait le sentiment de maîtriser plus ou moins la conversation.


- Oui, c'est vrai, tu m'avais pris pour une Vélane... Mais je n'y peux rien si dès que tu vois une jolie fille tu la prends pour une Vélane.

Elle préfera se concentrer sur le "jolie" pour qu'il oublie la première partie de la phrase. Elle avait failli ajouter "qui lance un simple sort d'..." sauf qu'elle ne se souvenait plus du nom du sort. Un sort d'Attraction bien sûr, mais lequel ? Elle esperait qu'Erwan ne lui demanderait pas, car sinon, en plus d'être glissant le terrain allait devenait chute libre.

Elle resta donc sur le même sujet, mais sous un angle différent :


- Si je me souviens bien, tu étais venue réapprovisionner les Armagnac en magikjuana. On s'étonne qu'après avoir consommé autant de substances illicites, les rouges arrivent encore à tenir sur un balai.

Mais pourquoi diable chaque fois qu'elle était avec le petit Armagnac en revenait elle à parler de Quidditch ? Elle ajouta précipitamment :

- Désolée, la conversation tourne en rond. J'imagine que c'est parce qu'il y a trop de sujets à éviter.

Ah non, non, non, Garance ! Vous n'étiez pas en train d'aborder un sujet à éviter ! Enfin si, sauf que le petit Armagnac ne s'en doutait pas ! S'il n'avait pas de soupçons, là c'est sûr, il allait en avoir.

[H.J. : Oui, oui, je retourne au quidditch. Mais c'est voulu. ^^ Bon je te tends une énorme perche pour qu'elle te révèle tout. Envoie moi juste un mp pour me dire comment il réagirait s'il apprenait qu'elle était Vélane, pour que je prépare mon prochain post. :p Ah et pardon pour le roman, aussi. xD ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Merwin
JouvencelienavatarJouvencelien
Messages : 128
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : Entre ici et ailleurs
MessageSujet: Re: 6eme rencontre    Mar 25 Oct - 10:18

- J'aurais du mal à l'oublier...

Erwan sourit. Effectivement, c'était mémorable. Il faillit faire une remarque, mais Garance ajouta, avec un sourire :

- Etant donné que tu t'acharnes à me suivre depuis un mois.

Erwan rit. Garance tournait toujours les choses de façon à ce que ça l'arrange, ou l'avantage. Et pour le coup, c'était assez bien vu. Sauf qu'il ne venait pas toujours la voir, et qu'elle était venue elle même lui parler à plusieurs reprises. Seulement, si il lui faisait remarquer, elle dirait que les Armagnacs ne comprennent rien à l'humour, surtout quand ils sont petits comme lui. Inutile, donc.

- Oui, c'est vrai, tu m'avais pris pour une Vélane... Mais je n'y peux rien si dès que tu vois une jolie fille tu la prends pour une Vélane.

Elle insista lourdement sur le terme "jolie". Erwan sourit, et répondit aussitôt :

- Tu ne manques pas d'estime pour toi même dis donc ! Et si ton succès à l'école était du à ton statut de leadeuse plutôt qu'à ta beauté ?

Il marqua une pause, et enchaîna :

- Toujours est il que...

- ... Si je me souviens bien, tu étais venue réapprovisionner les Armagnac en magikjuana, le coupa Garance. On s'étonne qu'après avoir consommé autant de substances illicites, les rouges arrivent encore à tenir sur un balai.

Remarque pertinante, mais elle revenait au Quidditch, qui semblait être un sujet de conversation plus adapté. Il voulu lui répondre que les Armagnacs n'étaient pas suffisement idiots pour consommer de la magikjuana avant un match, mais elle ajouta rapidement :

- Désolée, la conversation tourne en rond. J'imagine que c'est parce qu'il y a trop de sujets à éviter.

Erwan fronça les sourcils. Des sujets à éviter ? Il y en avait, certes, mais cela faisait quelques minutes qu'ils n'étaient plus dans ces eaux dangereuses. Alors, si elle revenait au Quidditch, c'est que l'autre sujet de conversation était "à éviter". C'est pour ça qu'elle avait coupé sa phrase ? Et elle croyait s'en tirer comme ça ?

- Ecoute, c'est pas trop grave : j'aime bien les sujets glissants, dit il en souriant. Surtout quand ils ne sont pas glissants pour moi, à priori.

Erwan décida de jouer à un jeu auquel il ne jouait pas souvent. Il s'arrêta, se tut, et regarda Garance dans les yeux. Elle ne dit rien, mais ne semblait pas à son aise. Il décida de changer totalement de sujet.

- Les Montmorency ne consomment pas de magikjuana ? Ca m'étonne beaucoup, ça.

Voilà. Il amenait docilement la conversation vers quelque chose qui convenait à Garance.

- Ce qui serait triste pour vous, ce serait que les Armagnacs gagnent la plupart de leurs matchs sous l'emprise de ces... plantes. Imagine un peu nos performances en dehors de ça ?

Voilà. Si Garance avait pu avoir des soupçons, ils devaient être partis maintenant. Erwan allait lui éviter de s'embourber dans un sujet qu'elle jugeait "à éviter". Enfin, il lui avait évité pendant quelques minutes.

- Il y a quelque chose dont tu ne veux pas me parler ? A propos de ce soir là, au pigeonnier. Ou du fait que tu sois jolie, je ne sais pas. A moins que tu ne veuilles m'expliquer enfin pourquoi tu as lancé ce sort...

Et vlan. Un large sourire moqueur se dessina sur son visage. Non, il n'allait quand même pas laisser passer ça.

- Tiens, si tu pouvais me l'apprendre, j'en serais ravi. Ca peut être utile comme... magie.

Il était vrai que cela serait utile pour se sortir de pas mal de situations. Erwan attendit des explications, un léger sourire moqueur aux lèvres, les bras croisés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Re: 6eme rencontre    Mar 25 Oct - 19:33

- Ecoute, c'est pas trop grave : j'aime bien les sujets glissants. Surtout quand ils ne sont pas glissants pour moi, à priori.

Garance soupira. Léger problème.

- Les Montmorency ne consomment pas de magikjuana ? Ca m'étonne beaucoup, ça.

Hmmm. Il changeait de sujet un peu trop facilement. Pour avoir eu recours à cette technique un peu trop souvent, elle flairait le piège pas loin.

- Ce qui serait triste pour vous, ce serait que les Armagnacs gagnent la plupart de leurs matchs sous l'emprise de ces... plantes. Imagine un peu nos performances en dehors de ça ?

Garance ouvrit la bouche pour répondre prudemment quand le petit Armagnac reprit :

- Il y a quelque chose dont tu ne veux pas me parler ? A propos de ce soir là, au pigeonnier. Ou du fait que tu sois jolie, je ne sais pas. A moins que tu ne veuilles m'expliquer enfin pourquoi tu as lancé ce sort...

Ha ! Elle en était sûre. L'Armagnac était peut être un bon manipulateur, mais il n'avait pas cette subtilité acquise au fil des ans par la pratique. Elle lui lança un regard triomphant avant de réaliser de quoi il parlait. Oh oh.

- Tiens, si tu pouvais me l'apprendre, j'en serais ravi. Ca peut être utile comme... magie.

Rhooooo, mauvais ça. Elle fit preuve de la plus parfaite des mauvaises fois :

- Pourquoi éviterai je ce sujet ? Tu ne me trouves pas jolie ?

Haha. La question type auquel tout garçon craignait de répondre sous peine de s'embourber.
Pendant qu'il digérait sa répartie, elle médita un instant sur les tenants et les aboutissants de sa réponse.

Que se passerait il si elle lui avouait qu'elle était Vélane ? Elle pensait l'Armagnac digne de confiance. A priori. Mais qui sait, si, après qu'elle l'eut blessé comme tout à l'heure, il n'en profite pas pour faire pression sur elle ? Ou qu'il le laisse échapper (par réel accident) dans sa salle commune ? De plus, il pouvait en parler à ses parents par exemple. Et peut être que ses parents travaillaient au ministère... Tout ce que voulait éviter Garance, c'était de causer des ennuis à son grand père qui avait réussi à protéger le secret des Hyrisandre depuis 60 ans.
Aussi, même si la tentation était grande, elle ne dirait rien.

L'Armagnac qui avait fini par bafouiller une réponse correcte, allait repartir à la charge mais elle le coupa, parfaitement hypocrite :


- Tu veux que je t'apprenne un sortilège d'Attraction ? Les Armagnac ont consommé trop de magikjuana ces derniers temps pour ne plus se souvenir des cours de 4eme année ?

En parlant elle se creusait la tête de toutes ses forces pour se rappeler le nom d'un de ces foutus sortilèges. Qui n'étaient pas du tout au programme de 4eme année. Voyant qu'Erwan allait en remettre une couche dans le style "ah mais je m'en souviens plus... tu peux me dire le nom pour que ça me revienne ?" elle reprit avant :

- Je te l'apprendrai bien volontiers, sauf que je ne m'en souviens pas.

Là, Erwan allait croire l'avoir piégé.

- Vois tu, comme tu as pu le constater dans le pigeonnier, je ne "lance" pas de sorts. J'ai utilisé d'abord de la magidigitation, et, en plus, un sortilège informulé. En fait, je n'utilise pas le sort en lui même. J'ai juste pensé lancer un sortilège d'Attraction quelqu'il soit, et ça a marché. Donc le nom, je ne sais plus.

Elle remit une mèche de ses cheveux en place, et réalisa qu'elle avait la balle dans son camp. Un sourire flotta sur son visage. A elle d'attaquer.

- Et peut on savoir pourquoi le petit Armagnac que tu es aurait besoin d'un sortilège d'Attraction ? A lancer sur qui ?

Un regard malicieux et un sourire narquois illuminaient son visage. Retour à l'envoyeur ! Si le petit Armagnac croyait la manipuler comme ça...

[H.J. : Désolée...^^ J'ai hésité à te le dire, mais en fait, non. :p La prochaine fois, sûrement. ^^ ]



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Merwin
JouvencelienavatarJouvencelien
Messages : 128
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : Entre ici et ailleurs
MessageSujet: Re: 6eme rencontre    Mar 25 Oct - 20:10

Garance répondit, d'un ton qui se voulait royal :

- Pourquoi éviterai je ce sujet ? Tu ne me trouves pas jolie ?

Cela le surprit, pour le moins. Erwan baissa les yeux, rougit, et chercha ses mots. Il ne savait pas quoi répondre à ça sans revenir dans ce sujet là. Ce sujet qu'il devait éviter de mentionner, à l'avenir. Et l'avenir commençait là. Tentant de reprendre contenance, Erwan bredouilla :

- Tu détournes mes propos.

Il se mordit la lèvre pour ne pas répliquer qu'il ne la trouvait pas que jolie. Il devait oublier tout ça. Mais elle n'avait pas répondu à ses questions. Elle n'avait pas dit en quoi ce sujet était glissant, à éviter.

- Tu veux que je t'apprenne un sortilège d'Attraction ? Les Armagnac ont consommé trop de magikjuana ces derniers temps pour ne plus se souvenir des cours de 4eme année ?

En 4ème année ? Elle se moquait de lui ? Les sortilèges d'Attractions étaient complexes, et les enseignants ne les enseignaient que le plus tard possible, en raison de l'abus possible qu'un individu pourrait faire avec de telles possibilités. Erwan ne se souvenait même pas avoir abordé le sujet en cours.

- Je te l'apprendrai bien volontiers, sauf que je ne m'en souviens pas.

Erwan fronça les sourcils. Ça, ça voulait dire qu'elle n'en connaissait pas. Mais c'était étrange. Il était persuadé d'avoir été enchanté ce jour là. Comment être enchanté par une personne qui ne se souvenait même pas du nom d'un sortilège d'Attraction ?

- Vois tu, comme tu as pu le constater dans le pigeonnier, je ne "lance" pas de sorts. J'ai utilisé d'abord de la magidigitation, et, en plus, un sortilège informulé. En fait, je n'utilise pas le sort en lui même. J'ai juste pensé lancer un sortilège d'Attraction quelqu'il soit, et ça a marché. Donc le nom, je ne sais plus.

Ah tiens ? Un sourire moqueur apparut sur son visage. Garance, elle, restait sérieuse, jusqu'à ce qu'elle demande :

- Et peut on savoir pourquoi le petit Armagnac que tu es aurait besoin d'un sortilège d'Attraction ? A lancer sur qui ?

Le sourire d'Erwan s'évada provisoirement. Elle venait de remettre les deux pieds dans le plat.

- Et je peux savoir pourquoi tu lances un tel sortilège sur un inconnu ? Un Armagnac que tu croises le soir dans un pigeonnier ?

Contre-attaque juste. Il ajouta, sérieusement :

- Je te signale également que tu n'es, heureusement, ou malheureusement, question de point de vue, pas la seule fille de l'école. Ça laisse de vastes possibilités de choix dans un large public, pour utiliser un tel sortilège, tu ne crois pas ?

Il n'avait pas dit ça pour être méchant, ou juste agressif. Juste qu'il ne voulait pas que Garance croie qu'il ne puisse surmonter son vent des derniers jours. Il revint au sujet.

- Et tu veux me faire croire que tout ça, ce que tu dis si facilement, comme si c'était une évidence, est un sujet... comment disais tu ? A éviter. Oui, voilà. Je crois que le terme est correct.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Re: 6eme rencontre    Mar 25 Oct - 20:47

- Et je peux savoir pourquoi tu lances un tel sortilège sur un inconnu ? Un Armagnac que tu croises le soir dans un pigeonnier ?

Un point pour l'Armagnac. Mais elle avait de la ressource :

- Je t'ai déjà répondu je te signale.

Non, elle était restée très évasive, mais comme elle n'avait pas l'intention d'en rajouter...

- Je te signale également que tu n'es, heureusement, ou malheureusement, question de point de vue, pas la seule fille de l'école. Ça laisse de vastes possibilités de choix dans un large public, pour utiliser un tel sortilège, tu ne crois pas ?

Garance le fusilla du regard. Commençait à y en avoir assez. Un jour, il lui faisait une quasi-déclaration avec un énorme sous entendu, et aujourd'hui, il lui laissait entendre qu'il trouvait beaucoup d'autres filles très interessantes. Elle sentit la moutarde lui monter au nez. Elle n'avait rien contre les autres filles du moment qu'elles étaient moins... moins bien qu'elle.

Néanmoins, elle venait à peine de se reconcilier avec le petit Armagnac. Elle n'allait pas lui jeter à la figure un "et bien, si tu es si bien avec les autres filles, qu'est ce que tu fais encore avec moi ?".
Ce serait méchant et inutile.

Elle se tut donc, attendant qu'il reprenne :


- Et tu veux me faire croire que tout ça, ce que tu dis si facilement, comme si c'était une évidence, est un sujet... comment disais tu ? A éviter. Oui, voilà. Je crois que le terme est correct.

Garance avait envie de lui hurler dessus. Au lieu de ça, les mots lui échappèrent :

- Je suis une Vélane, d'accord ?

Là, ça l'avait calmé. Elle réalisa ce qu'elle venait de dire, et se contrôla pour ne pas piquer un fard. Ca ne lui allait pas au teint.

Voyant que le petit Armagnac était trop tétanisé pour parler, elle continua :

- Ca y est, ça te va ? Je suis une Vélane. Personne n'est au courant, à part toi bien sûr. Ca répond à tes questions ? Ou tu as besoin de davantage de détails ?

Le ton ironique qu'elle avait pris sur la fin l'aida à reprendre contenance, et, de ses yeux saphir, où pointait une note d'inquiétude, elle guettait la réponse d'Erwan.

[H.J. : Voilà, je te l'ai dit ! Et tu n'as pas intêret à lui hurler dessus ! ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Merwin
JouvencelienavatarJouvencelien
Messages : 128
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : Entre ici et ailleurs
MessageSujet: Re: 6eme rencontre    Mer 26 Oct - 9:22

- Je suis une Vélane, d'accord ?

Erwan eut un temps d'arrêt. Il ne s'y attendait pas. L'Armagnac voulu ouvrir la bouche pour dire quelque chose, mais aucun son ne sortit. Il se retrouvait là, muet, planté devant une Garance au bord des larmes.

- Ca y est, ça te va ? Je suis une Vélane. Personne n'est au courant, à part toi bien sûr. Ça répond à tes questions ? Ou tu as besoin de davantage de détails ?

Il sentit une ironie forcée dans sa voix. Garance n'était pas bien, mais elle essayait de ne pas le montrer. Il savait que ce genre de choses ne devaient pas se faire chez les Montmorency, mais Erwan avança et prit Garance dans ses bras. Ils restèrent un moment là, Garance ne parlant pas, attendant probablement une autre réaction d'Erwan, et Erwan ne disant rien non plus. Quand il prit en fin la parole, ce fut à voix basse, d'un ton qui se voulait amical et rassurant.

- Je ne te demanderai pas pourquoi tu ne me l'as pas dit plus tôt : ça n'a pas vraiment d'importance, et je m'en doute. Le fait que tu sois Vélane ne change rien au fond, tu sais. Tu es Garance, avec tes nombreuses qualités et tes quelques gros défauts, dit il amusé,tu es quelqu'un de bien et ce ne sont pas tes origines de sang qui y changeront quoi que ce soit.

Il s'écarta lentement, reculant d'un ou deux pas.

- Je ne le dirai pas, à qui que ce soit, si tu ne tiens pas à ce que cela se sache. A mon avis, tu n'as juste pas à t'en cacher, mais c'est ta vie, et je respecterai tes choix.

Oui, avec du sang de Vélane à Montmorency, ça ne devait pas être le plus simple. Erwan se demanda un instant si c'était parce qu'elle avait ces origines qu'il ressentait ça au fond de lui. Il secoua la tête. Non, il ne pensait pas. Ça avait surement joué, un jour, au début. Il regarda Garance et sourit.

- Tu as d'autres nouvelles comme ça à m'annoncer ? Une petite réserve peut être, non ?

Il éclata de rire.

- Oui, je suis désolé de t'annoncer que les Armagnacs ne brillent jamais par leur sens mélodramatique, ou par leur finesse, d'ailleurs. Tu aurais probablement du choisir un autre confident si tu en voulais.

Erwan lui tira la langue, avant d'ajouter, les yeux pétillants :

- Mais je suis content que tu me l'ai dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Re: 6eme rencontre    Mer 26 Oct - 15:27

Garance réflechissait à toute vitesse et réalisait la folie de son geste. L'Armagnac ne disait rien ce qui n'était pas franchement rassurant. Elle avait tendance à être un tantinet parano et imaginait déjà une histoire comique à raconter "aux autres" s'il s'avisait de se moquer d'elle auprès des Armagnac.

Et effectivement, elle était un tantinet parano. Il ne réagit pas du tout comme ça.


- Je ne te demanderai pas pourquoi tu ne me l'as pas dit plus tôt : ça n'a pas vraiment d'importance, et je m'en doute. Le fait que tu sois Vélane ne change rien au fond, tu sais. Tu es Garance, avec tes nombreuses qualités et tes quelques gros défauts, tu es quelqu'un de bien et ce ne sont pas tes origines de sang qui y changeront quoi que ce soit.

Il était sérieux là ? Enfin sur le milieu ? Elle haussa un sourcil narquois bien qu'adouci et plus "gentil" par rapport à d'habitude :

- Tu as une manière bien à toi de rassurer les gens, tu sais ? Leur parler de leurs défauts. Bonne méthode.

L'Armagnac eut un sourire amusé mais il aborda le sujet qui lui tenait le plus à coeur.

- Je ne le dirai pas, à qui que ce soit, si tu ne tiens pas à ce que cela se sache. A mon avis, tu n'as juste pas à t'en cacher, mais c'est ta vie, et je respecterai tes choix.


Elle réflechit un instant. Elle hesitait à lui faire le numéro menaçant style "t'as pas intêret !" (qui ne serait sûrement pas très menaçant) mais il avait l'air sincère alors... Elle se tut et le laissa continuer :

- Tu as d'autres nouvelles comme ça à m'annoncer ? Une petite réserve peut être, non ?

- Nooooon, je te garde le suspens pour la prochaine fois. C'était rien ça, fit elle sur le même ton.

Plaisanter aidait à dédramatiser la situation. Même s'il allait sûrement faire une remarque sur l'humour spécial des Montmorency.


- Oui, je suis désolé de t'annoncer que les Armagnacs ne brillent jamais par leur sens mélodramatique, ou par leur finesse, d'ailleurs. Tu aurais probablement du choisir un autre confident si tu en voulais..................Mais je suis content que tu me l'ai dit.

Elle lui sourit, sans moquerie pour une fois. Ils continuaient de marcher et avaient entamé un tour du parc. Elle obliqua vers le lac, sombre et obscurci par les pluies récentes. Elle ne savait pas trop quoi lui dire. Ah si. Deux choses.

- Pour ce que tu as dit tout à l'heure... Que tu n'en parlerais à personne si je ne voulais pas... Et bien, n'en parles à personne, vraiment. Personne n'est au courant. A part ma famille bien sûr.

Il prit un air surpris, et elle rajouta :

- Quand je dis personne, ce n'est pas seulement dans le cadre de l'académie. Même dans le monde des sorciers, au ministère, tout le monde l'ignore. Donc, à personne, d'accord ?

Elle voulait qu'il comprenne bien l'ampleur de la situation. Ce n'était pas seulement l'histoire d'une élève qui cache ses origines à ses camarades de classe, c'était beaucoup plus que ça.

Elle eut un sourire amusé en songeant à ce qu'elle allait dire et continua :


- Quant à ce que tu n'as pas dit, je te ferai savoir que mon pouvoir Vélane ne s'applique que si je le désire. Donc à part dans le pigeonnier, si tu as... si tu as été attiré par moi à un moment ou à un autre, précisa t'elle très vite pour ne pas s'attarder sur le sujet, bref, ce n'était pas à cause de ça.

Elle ne savait pas trop ce qu'il pensait d'elle maintenant, aussi ne voulut elle pas en rajouter.

[H.J. : Ga peut paraître un peu cassante avec son "humour" des fois (qui n'est pas de l'humour, vu qu'elle est à Montmorency, je sais, je sais) mais comprends bien que c'est une sorte de "protection". Pour ne pas s'apitoyer ou ce genre de choses. ^^ Et oui, elle est un peu parano au début. xD ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Merwin
JouvencelienavatarJouvencelien
Messages : 128
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : Entre ici et ailleurs
MessageSujet: Re: 6eme rencontre    Mer 26 Oct - 16:26

Ils arrivaient à hauteur du lac quand Garance décida de prendre la parole.

- Pour ce que tu as dit tout à l'heure... Que tu n'en parlerais à personne si je ne voulais pas... Et bien, n'en parles à personne, vraiment. Personne n'est au courant. A part ma famille bien sûr.

Erwan la regarda, étonné. Madame Maxime devait bien être au courant, tout comme les professeurs. On ne pouvait pas masquer l'identité d'un ancêtre, c'était impossible. Ou extrêmement difficile.

- Quand je dis personne, ce n'est pas seulement dans le cadre de l'académie. Même dans le monde des sorciers, au ministère, tout le monde l'ignore. Donc, à personne, d'accord ?

Erwan la dévisagea. Alors donc, même Madame Maxime ne savait pas. Pas plus que le Ministre de la Magie. Oui, ça rajoutait du drame à l'histoire tout ça. Il hocha la tête, mais répondit, narquois :

- A qui veux tu que j'en parle ? A tes "amis" de Montmorency ? Aux Armagnacs ? Ils ne te connaissent pas, et se fichent éperdument de ton statut de sang. Et je ne suis pas assez stupide pour aller en parler à un professeur ou à un membre du Ministère de la Magie.

Bien sur, il n'était pas à l'abri du Veritaserum ou des Legimens, cela allait de soi. Mais on est rarement confronté à l'un ou l'autre. Enfin, la probabilité pour qu'il révèle cette information, même par ces moyens, étaient très faibles. Garance sourit, comme si elle allait dire une tirade comique (ce qu'elle avait toujours un peu de mal à faire), et dit :

- Quant à ce que tu n'as pas dit, je te ferai savoir que mon pouvoir Vélane ne s'applique que si je le désire. Donc à part dans le pigeonnier, si tu as... si tu as été attiré par moi à un moment ou à un autre... bref, ce n'était pas à cause de ça.

Erwan se mordit les lèvres. Elle revenait sur ce sujet, pour la troisième fois en moins d'une demi heure. Il leva les yeux au ciel, les yeux un peu plus flous et humides qu'à son habitude. Quand il parla, sa voix était légèrement tremblante, mais contrôlée :

- Écoutes Garance. Pour ce qui est de ton don de Vélane là dedans, je n'ai pas énormément de doutes. Mais s'il te plait, s'il te plait, arrête de me parler de... ça. N'en parlons plus, d'accord ?

Il savait très bien que Garance avait dit ça pour le rassurer, et que ses intentions étaient gentilles. Mais les capacités émotionnelles d'Erwan avaient des limites, et ce jour là ces limites avaient étés largement éprouvées. Et puis il ne voulait pas parler de ça avec Garance comme si c'était un fait banal, qu'on glisse entre deux tranches de conversation "normale". Il ajouta au bout d'un moment :

- Si tu veux en parler franchement un jour, dis le, mais pas comme ça.

Erwan essaya de retrouver un sourire, et parvint peu à peu à chasser la moue triste qui se dessinait sur son visage. Il cherchait la force pour repartir joyeusement sur un sujet léger et sans importance. Ah, une idée. Inutile, mais Garance n'aimait pas les blancs.

- Dis moi, quelle est ta matière préférée ici ? Et les armoiries que tu estimes le plus ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Re: 6eme rencontre    Mer 26 Oct - 20:35

Il répondit, la voix légèrement vacillante :

- Écoutes Garance. Pour ce qui est de ton don de Vélane là dedans, je n'ai pas énormément de doutes. Mais s'il te plait, s'il te plait, arrête de me parler de... ça. N'en parlons plus, d'accord ? Si tu veux en parler franchement un jour, dis le, mais pas comme ça.

Il avait l'air un peu blessé. Garance en avait assez de ce suspens. Depuis deux rencontres, le comportement d'Erwan envers elle était on ne peut plus ambigu. C'était... agaçant. Il fallait qu'elle tire ça au clair. Mais pas maintenant.

D'ailleurs, le petit Armagnac reprenait :


- Dis moi, quelle est ta matière préférée ici ? Et les armoiries que tu estimes le plus ?

Haha. Bon elle était une Montmorency anormale, mais Montmorency quand même. Ca sentait la réponse stéréotypée à plein nez.

- Ma matière préferée ? Je dirais... la métamorphose. Bien que j'aime beaucoup la légilimancie et la magidigitation.

Elle lui adressa un regard narquois :

- Et bien ? Je corresponds à l'idée que tu te fais des Montmorency ? Et encore je n'ai pas parlé des armoiries...

Elle continua sur cette lancée :

- Pour les armoiries... Celles que j'estime sont les Montmorency bien sûr... elle lui lança un regard narquois, et les Lusignan.

Elle hésita un instant avant d'ajouter :

- Et les Armagnac par certains aspects. J'ai bien dit, certains aspects.

Elle ne savait pas comment relancer la conversation, aussi saisit elle la balle au bond :

- Et toi ? Que penses tu des autres armoiries ? Et des matières ?

[H.J. : Désolée, aucune inspiration. Zero. Nada. ^^ Bouhouhou c'est nul xD ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Merwin
JouvencelienavatarJouvencelien
Messages : 128
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : Entre ici et ailleurs
MessageSujet: Re: 6eme rencontre    Jeu 27 Oct - 15:33

- Ma matière préferée ? Je dirais... la métamorphose. Bien que j'aime beaucoup la légilimancie et la magidigitation.

Erwan fit une grimace de répulsion. De la métamorphose ? Quelle horreur ! De la magidigitation ? Pourquoi pas, mais avec cette prof là, Erwan n'aurait pas survécu à deux séances. Sa réaction fit sourire Garance, qui demande :

- Et bien ? Je corresponds à l'idée que tu te fais des Montmorency ? Et encore je n'ai pas parlé des armoiries...

Erwan voulu répondre qu'en effet, il n'avait pas eu de grandes surprises, venant d'une Montmorency presque normale. Elle ne lui en laissa pas l'occasion, enchaînant sur la suite.

- Pour les armoiries... Celles que j'estime sont les Montmorency bien sûr... et les Lusignan. Et les Armagnac par certains aspects. J'ai bien dit, certains aspects.

Erwan sourit. Elle ne voulait juste pas admettre que les Armagnacs méritaient au moins autant d'estime que les Montmorency, elle se devait de les rabaisser un minimum. Autrement, pourquoi continuer de le traiter de petit Armagnac ?

- Et toi ? Que penses tu des autres armoiries ? Et des matières ?

Erwan sourit. Elle le relançait sur son sujet, soit curieuse d'avoir son avis, soit simplement à cours de sujets de conversation. Cette dernière possibilité aurait été étonnante pour une Montmorency aussi populaire.

- Mes matières préférées ? Les explosifs, je dirai... Dommage que ça ne compte pas pour le diplôme.

Oui, si seulement ça pouvait lui rapporter des points au lieu de lui en enlever, le positionnement de l'armoirie d'Armagnac ne serait pas aussi lamentable.

- Mais si, dans ta vision très restrictive de Montmorency, tu veux des noms de matières enseignées par des professeurs, il y a les Enchantements, la Botanique et la Magiezoologie.

Surprenant. Erwan séchait les deux tiers de ses cours de botanique, et était probablement le premier fauteur de troubles en cours de sortilèges. Les apparences sont parfois trompeuses, même chez les petits Armagnacs.

- Quant aux armoiries, je n'aime pas beaucoup les Conti et les Lusignans. Les Montmorency ont quelques bons éléments, dit il dans un sourire, ils n'en restent pas moins ce qu'ils sont. J'aime bien les Courtenay, même s'ils sont souvent perchés, et les Mercoeur, même si je les charrie beaucoup.

Le soleil commençait à revenir au dessus du lac. Leurs vêtements commençaient à sécher, lentement mais surement. Il faut dire que Garance n'avait pas beaucoup pris l'eau, ayant eu la présence d'esprit de se couvrir par magie. Erwan se demanda soudain si le sortilège d'imperméabilité marchait lorsqu'on était immergé dans de l'eau. Son regard croisa celui de Garance, qui semblait devenir peu à peu sa pensée.

- Elle doit être froide en plus... Pas de chance, vraiment.

Il joignit les gestes à la parole, et fit basculer la Montmorency dans l'eau glacée. Il recula d'un bond, évitant qu'elle ne l'entraîne à sa suite. L'Armagnac se pencha légèrement au dessus de l'eau d'où Garance émergait, et demanda d'une voix enfantine :

- Alors, tu es imperméable ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Re: 6eme rencontre    Jeu 27 Oct - 16:32

Il lui répondit aimer la botanique et la magizoologie. Plus une personnalité de Courtenay, mais bon. Elle avait déjà constaté par bien des aspects qu'il méritait sa place à Armagnac.
Pour les armoiries, il dit préferer les Courtenay et Mercoeur. Garance ne put s'empêcher de se faire la remarque, que, sur ces deux points au moins, ils étaient très différents.

Ils longeaient le lac, aux eaux sombres de la pluie. Elle croisa le regard d'Erwan et ce qu'elle y vit ne lui plut pas. Mais alors pas du tout. Elle lui adressa un regard, dans le plus pur style "T'as pas intêret !" mais il sourit :


- Elle doit être froide en plus... Pas de chance, vraiment.

Et il la poussa dans le lac. C'était glacé, et le petit Armagnac ricanait sur le bord :

- Alors, tu es imperméable ?

Très drôle vraiment. Mais un instant... Oui, elle était imperméable. L'eau ne la mouillait pas, même si elle ressentait le froid. C'était déjà ça.

Elle le fixa, pas du tout déstabilisée et réflechit frénétiquement. Qu'est ce qu'elle allait pouvoir faire au petit Armagnac pour qu'il n'oublie jamais ça ?

Bon déjà pour commencer ça. Elle se contenta de le fixer sans rien dire. Intrigué car elle ne lui hurlait pas dessus, il s'approcha.


*Croque cheville*

Elle le pensa de toutes ses forces. Et oui, ça marchait ! Sortilège informulé par magidigitation.

Le petit Armagnac était immobilisé. D'une impulsion, elle le lança dans le lac. Un plouf appréciateur salua ceci.

Elle en profita pour remonter hors de l'eau. Elle observa d'un air appréciateur qu'elle n'était pas mouillée :


- Au fait, comme tu l'as si justement souligné, j'étais imperméable. Mais ce n'est pas ton cas... Alors, elle est bonne ?

Bien fait pour lui. Elle résolut quand même d'ajouter une touche drôle à ce spectacle.
Sortant sa baguette, elle la pointa vers l'eau. Erwan se raidit, mais ce n'était pas lui qu'elle visait.


- Jerseo !

La magie fusa et toucha l'eau. Et un joli petit jeyzer sortit. Le petit filet d'eau formait des arabesques, des étincelles... Elle recommença plusieurs fois, et bientôt, le petit Armagnac fut entouré de petits toubillons d'eau, totalement féminins et romantiques. Comme un ballet aquatique. Ce qui ne cadrait pas vraiment avec l'image qu'on se faisait d'un Armagnac. Tant pis pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 6eme rencontre    

Revenir en haut Aller en bas
 

6eme rencontre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» 6eme Partie : Le Recruteur
» Pour comparer.
» Le Hobbit dans nos programmes scolaires.
» Pfouu... ( ceci un est soupire )
» [INFO] Résultats des examens de la 6ème année

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: >---{Jouvenceaux}--- :: >---{L'avenue du Château}--- :: >---{La plume d'Or}----
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit