AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre à nouveau [PV : Erwan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Rencontre à nouveau [PV : Erwan]    Sam 15 Oct - 20:07

Garance descendit avec grâce l'escalier de marbre qui menait au hall. Elle se rendait au réfectoire, après un cours de métamorphose. Elle portait l'uniforme de Beaubâtons, mais avait ajouté un une légère veste de dentelle blanche, et un chignon retenu par une pince d'argent.

Le hall des marbres était bondé, en cette heure de déjeuner, entre les élèves qui se rendaient au réfectoire, et ceux qui en sortaient pour aller en cours. Elle aperçut alors une silhouette qui commençait à devenir familière.

Accroupi, un rouleau de parchemin sur les genoux, adossé à une des colonnes du hall, Erwan Merwin griffonnait à toute vitesse, sur ce qui ressemblait à un devoir à rendre l'heure suivante.
Garance contourna la colonne et s'y appuya, se penchant sur le devoir du jeune homme. Il ne l'avait pas encore vu. Elle parcourut rapidement sa feuille et l'interrompit :

- Juste pour information, c'est le sortilège de Brakium Emendo qui rend mou un solide. Pas le Volatilors.

Il se retourna vers elle, et elle rejeta ses cheveux en arrière.

- Bien maintenant que j'ai sauvé ce devoir, que faisons nous ? Quelques pas ?

Sans attendre sa réponse, elle alla s'asseoir sur un des bancs en marbre du hall. Elle inspira. Elle n'avait pas vu le petit Armagnac depuis leur dernière rencontre dans la grange.

- Alors que devient le petit poursuiveur que tu es ? J'ai appris que les Armagnac jouaient contre les Lusignan samedi. Ca devrait être facile pour vous...

Un sourire appréciateur se peignit sur le visage de l'Armagnac qui disparut bien vite quand elle poursuivit :

- vu que vous ne jouez pas contre les Montmorency.

C'était la porte ouverte à toutes les vannes possibles et imaginables. Elle observa quelques instants les gens du hall. Julien passait en ce moment même, entouré de filles gloussantes. Il la vit, et lui jeta un regard douloureux, qui devint haineux quand il croisa celui de l'Armagnac.

Cela lui fit penser à ses...idées qu'elle tournait et retournait dans sa tête depuis la semaine passée.

- Alors, dit elle d'une voix calme, comme si le sujet ne l'intéressait que modérement, as tu réflechi à ma question ?

C'était assez vague comme idée, mais Erwan verrait tout de suite de quoi elle parlait. Mais si elle ne précisait pas, il pourrait s'en tirer par une pirouette :

- Quelle est cette "chose" qui t'as fait me quitter lors de notre partie de balai volant ?

Question ardue. Elle ne continua pas sur un autre sujet, pour qu'il réponde. Cele faisait déjà deux semaines qu'il lui avait demandé du temps. Elle voulait une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Merwin
JouvencelienavatarJouvencelien
Messages : 128
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : Entre ici et ailleurs
MessageSujet: Re: Rencontre à nouveau [PV : Erwan]    Dim 16 Oct - 7:59

Une journée de cours normale. Les cours se suivaient tranquillement sans perturber le moins du monde la majorité des Armagnacs, qui faisaient tout autre chose. La journée devait se finir par un double cours d'enchantement, juste après la pause de midi. Erwan s'assit donc contre une colone de marbre, regardant les élèves défiler vers le refectoire. Il ferma les yeux, savourant cette journée à ne rien faire. Pas de devoirs à rendre.

Un groupe de Lusignan passa à coté de lui. Il tendit l'oreille, curieux. Devoir d'enchantement à rendre. Haha, ils n'avaient pas de chance ! Un sourire moqueur se dessina sur ses lèvres, et s'effaça aussitôt quand il réalisa que le groupe d'élèves qui venait de passer était avec lui en cours. Erwan jura avec force et commença à fouiller fébrillement dans son sac pour en sortir de quoi écrire.

Cela faisait presque 20 minutes qu'il se débattait avec force contre son devoir. Saletés de Lusignans ! La prof n'aurait pas donné un devoir si difficile s'il n'y avait peu eu de Lusignans dans son groupe ! Elle n'était pas folle, elle connaissait bien les capacités des Armagnacs en matière d'études ! Une voix familière résonna dans son dos :


- Juste pour information, c'est le sortilège de Brakium Emendo qui rend mou un solide. Pas le Volatilors.

Il leva les yeux pour découvrir Garance, penchées au dessus de lui, à lire son devoir. Il regarda ses notes, et s'apperçu qu'en effet, il venait de faire une boulette. Il lui répondit, à moitié boudeur, à moitié amusé :

- Oui, enfin ça dépend des circonstances.

Garance se contenta de lui répondre, rejettant ses cheveux blonds lumineux en arrière :

- Bien maintenant que j'ai sauvé ce devoir, que faisons nous ? Quelques pas ?

Il n'eut pas le temps de lui répondre qu'elle ne venait absolument pas de sauver son devoir, qu'il devait le rendre l'heure suivante et qu'il allait probablement se faire hacher sur place par l'enseignante. Garance était déjà allée s'assoir sur un des bancs de marbre du hall.

- Bon, puisque c'est comme ça, je lui expliquerai que tu m'as empêché de faire ce devoir. Je suis sur que je vais être très crédible moi, dit il en souriant.

Il rangea ses affaires en vrac dans son sac et alla s'assoir sur le banc.

- Alors que devient le petit poursuiveur que tu es ? J'ai appris que les Armagnac jouaient contre les Lusignan samedi. Ca devrait être facile pour vous...

Petit poursuiveur. Elle ne pouvait jamais cesser de le traiter de "petit" quelque chose. Mais "petit poursuiveur" ! Il était un des meilleurs de son équipe ! Mais effectivement, personne ne se posait de questions sur le résultat du match. On se demandait plutôt de combien de points ils allaient gagner.

- ...vu que vous ne jouez pas contre les Montmorency, acheva-t-elle.

Erwan sourit.


- Les Montmorency ne peuvent pas être bons partout : vous êtes déjà les plus snobs et populaires de l'école, d'assez bons duellistes, on ne va pas vous demander en plus de savoir voler sur un balais ! Non, vraiment, tu as raison. Tant qu'on ne joue pas contre vous, on peut éspérer une avance de 50 points.

Il la regarda dans les yeux, moqueur.

- Lorsqu'on jouera contre vous, on pourra espérer une avance d'au moins 150 points.

L'attention de Garance se déporta sur quelques groupes d'élèves, et elle sembla fixer un jeune garçon qui marchait, suivit d'un groupe de filles, gloussantes, comme la majorité des filles de l'école se devaient d'être. Julien. Celui qui s'était prit un méchant rateau une semaine plus tôt. Enfin, un peu plus qu'une semaine pour être exact, c'était un week end. Le dénommé Julien croisa le regard d'Erwan, et il se transforma en regard de haine et en promesse de souffrances. Erwan ne scilla pas, affichant un air de défi. Qu'il essaye. Le groupe disparut du hall quelques instants plus tard.

- Alors, dit elle d'une voix détachée, as tu réflechi à ma question ?

Il voulu esquiver par un de ses habituelles pirouettes, mais elle enchaîna :

- Quelle est cette "chose" qui t'as fait me quitter lors de notre partie de balai volant ?

Il la regarda en silence. Elle semblait décidé à lui arracher une réponse maintenant. Il répondit, cherchant à garder un air tout aussi détaché qu'elle :

- Je t'ai dit que je t'en parlerai en temps voulu, et je tiens mes paroles. Mais je ne t'ai pas dit que je t'expliquerais tout d'ici deux semaines, ou un mois, et je n'ai pas envie de t'en parler maintenant. Pas maintenant et pas ici.

Il était resté très ferme, et si elle voulait obtenir ces informations, la Montmorency devrait se livrer à de la légimencie. Et ce ne serait pas forcément habille de sa part. Il se tut, cherchant à changer de sujet.

- Tu vas rentrer chez toi pour les vacances de Noël ? On dit que les fêtes de l'Ecole sont particulièrement sympas l'hiver.

Ouais, ce n'était pas très convainquant. Il la regarda à nouveau, et lui demanda, sincèrement :

- Pourquoi tu veux absolument avoir une réponse le plus vite possible ? Je t'ai dit que tu n'étais pas en cause, et je t'ai demandé pardon humblement. Aucune autre Montmorency n'aurait pu espérer autant de ma part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Re: Rencontre à nouveau [PV : Erwan]    Dim 16 Oct - 18:23

Erwan sourit.

- Les Montmorency ne peuvent pas être bons partout : vous êtes déjà les plus snobs et populaires de l'école, d'assez bons duellistes, on ne va pas vous demander en plus de savoir voler sur un balais ! Non, vraiment, tu as raison. Tant qu'on ne joue pas contre vous, on peut éspérer une avance de 50 points.

Garance eut un sourire satisfait, étonné quand même.

- Lorsqu'on jouera contre vous, on pourra espérer une avance d'au moins 150 points.

Fidèle à lui même en fin de compte.

Il répondit d'un ton détaché à la seule question qui l'interessait vraiment:


- Je t'ai dit que je t'en parlerai en temps voulu, et je tiens mes paroles. Mais je ne t'ai pas dit que je t'expliquerais tout d'ici deux semaines, ou un mois, et je n'ai pas envie de t'en parler maintenant. Pas maintenant et pas ici.

Garance retint un soupir. L'Armagnac et elle n'avaient pas la même notion du temps. Elle esperait juste qu'il ne rallongerait pas exprès le délai dans l'espoir qu'elle oublie. Car elle n'oublierait pas.

- Tu vas rentrer chez toi pour les vacances de Noël ? On dit que les fêtes de l'Ecole sont particulièrement sympas l'hiver.

Garance haussa un sourcil étonné et répondit :

- Non, je reste à l'Académie. Je ne rentre chez moi que pendant l'été. C'est plus simple pour ma famille. Et toi ?

Elle se demandait comment relancer la conversation, si possible amener l'Armagnac à parler du sujet qui fâche. Mais Erwan devança ses espérances.

- Pourquoi tu veux absolument avoir une réponse le plus vite possible ? Je t'ai dit que tu n'étais pas en cause, et je t'ai demandé pardon humblement. Aucune autre Montmorency n'aurait pu espérer autant de ma part.

Elle hésita un instant avant de répondre. Elle s'interrogeait voilà tout, et plus elle s'interrogeait, plus ça la pertubait. Elle n'aimait pas les suspenses trop longs. "Aucune autre Montmorency n'aurait pu esperer autant de ma part." Visiblement, il la classait à part. Remarque, un Armagnac et un Montmorency, traditionnellement, s'évitaient autant que possible. De son côté aussi, elle enfreignait l'espece de loi qui régissait l'Académie et faisait que ces deux armoiries se détestaient mutuellement.

- Et bien... Disons que je m'interroge. Ton comportement était assez étrange, et je ne le comprends toujours pas. Et je n'aime pas ne pas comprendre. D'un autre côté, tu as raison, bien sûr. J'ai accepté tes excuses, je n'ai donc pas à revenir sur le sujet, juste à attendre que tu le fasses.

Elle remit une mèche de ses cheveux en place. Elle ne savait pas comment relancer la conversation. Elle décida de continuer sur le sujet qu'il avait lancé lui même. C'était nul, mais bon...

- Tu me disais que les fêtes de Noël sont sympathiques à l'Académie ? Je suis d'accord, c'est souvent grandiose. Mais, personnellement, je trouve plus impressionnant celle du printemps, ou le bal de l'Ecuyer, tu n'es pas d'accord ?

Elle réalisa qu'une fois de plus, elle jouait le stéréotype de la Montmorency. C'était principalement les violettes qui adoraient mettre des longues robes de soirée, de la tulle à profusion, et comploter pour se faire inviter par le garçon désiré.

Elle rit.


- Désolée, une fois de plus. Tu dois encore me prendre pour une pimbêche Montmorency qui ne pense qu'à ses vêtements. Enfin, depuis le temps, tu devrais savoir que ce n'est pas le cas...

Le temps. Pas si longtemps que ça en fait. Mais depuis un mois, les pas de l'Armagnac croisaient souvent les siens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Merwin
JouvencelienavatarJouvencelien
Messages : 128
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : Entre ici et ailleurs
MessageSujet: Re: Rencontre à nouveau [PV : Erwan]    Dim 16 Oct - 19:43

Garance sembla hésiter quant à l'attitude à adopter. Oui, une fois de plus, ses paroles étaient ambigues, et on pouvait interpréter ses paroles de plusieurs manières. Garance était peut être une fille à part aux yeux d'Erwan, toutes catégories confondues, ou simplement insistait il sur le fait qu'un Armagnac n'avait pas pour habitude de côtoyer une Montmorency, mais qu'il se plaisait à la côtoyer elle.

- Et bien... Disons que je m'interroge. Ton comportement était assez étrange, et je ne le comprends toujours pas. Et je n'aime pas ne pas comprendre. D'un autre côté, tu as raison, bien sûr. J'ai accepté tes excuses, je n'ai donc pas à revenir sur le sujet, juste à attendre que tu le fasses.

La situation ne lui plaisait pas, mais si elle l'acceptait à contre coeur. Il haussa les épaules :

- Chacun d'entre nous a ses secrets. Je me vois mal te demander de me livrer tout tes secrets, tu vois ?

Il sourit. Il ne s'agissait bien entendu par de tout ses secrets qu'elle désirait savoir, juste savoir pourquoi il l'avait plantée cet après midi là. Garance changea de sujet.

- Tu me disais que les fêtes de Noël sont sympathiques à l'Académie ? Je suis d'accord, c'est souvent grandiose. Mais, personnellement, je trouve plus impressionnant celle du printemps, ou le bal de l'Ecuyer, tu n'es pas d'accord ?

Il la regarda moqueur. Elle du lire sans son esprit car elle éclata de rire, et ajouta :

- Désolée, une fois de plus. Tu dois encore me prendre pour une pimbêche Montmorency qui ne pense qu'à ses vêtements. Enfin, depuis le temps, tu devrais savoir que ce n'est pas le cas...

Il ne répondit pas, l'invitant d'un geste de la main à faire un tour à l’extérieur. Ils seraient mieux que dans le hall, et comme de toutes façons il devait renoncer à son devoir d'enchantement... Il ne faisait pas un temps radieux, mais il ne pleuvait pas. C'était toujours ça.

- Le bal de l’Écuyer, oui, c'est assez spectaculaire. Mais tu devrais suffisamment me connaître pour savoir que c'est beaucoup trop carré, strict et formel pour moi. La dernière fois, je n'y étais même pas allé.

Il ajouta dans un sourire :

- Il faut dire que je n'avais pas trouvé de partenaire.

Ils arrivaient vers les ombres des premiers arbres du parc. Erwan décida de la narguer encore un peu :

- Mais maintenant, je te connais assez pour savoir qu'il n'y a pas que les vêtements qui t'intéressent. Non, il y a aussi... euh... le pouvoir, le renom et les beaux garçons.

Il éclata de rire. Comment tourner en dérision Garance en une leçon. Enfin, non, en plusieurs leçons, il l'avait déjà fait avec le Quidditch. L'Armagnac alla s'asseoir dans l'herbe, sous l'ombre d'un arbre.

- Comment vas tu faire maintenant que tu as renvoyé le beau Julien ? Tu vas être à court, fais attention !

Il la regarda, toujours moqueur, une lueur nouvelle dans ses yeux. Il bascula lentement pour s'allonger, hésitant à poser sa tête sur les jambes de la Montmorency. Il finit par la poser juste à coté.

- Tu es en train de me priver de mes dernières chances d'éviter deux heures de colle, tu sais. Tu devrais avoir honte, vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Re: Rencontre à nouveau [PV : Erwan]    Lun 17 Oct - 18:04

Erwan lui tendit la main pour l'emmener dehors.

- Le bal de l’Écuyer, oui, c'est assez spectaculaire. Mais tu devrais suffisamment me connaître pour savoir que c'est beaucoup trop carré, strict et formel pour moi. La dernière fois, je n'y étais même pas allé.

Ben voyons. Elle était bien placée pour savoir que même les Armagnac faisaient un effort pour cette fête.

- Il faut dire que je n'avais pas trouvé de partenaire.

C'était déjà plus réaliste.

L'ombre fraîche des arbres du parc fit s'asseoir Erwan sur l'herbe verte.


- Non, il y a aussi... euh... le pouvoir, le renom et les beaux garçons. Mais maintenant, je te connais assez pour savoir qu'il n'y a pas que les vêtements qui t'intéressent.

Il rit aux éclats, comme chaque fois qu'il la narguait, ce qui arrivait un peu trop souvent à son goût. Mais ce qu'il venait de dire était tout de même parfaitement vrai. Elle allait renchérir quand il l'interrompit :

- Comment vas tu faire maintenant que tu as renvoyé le beau Julien ? Tu vas être à court, fais attention !

- Oh c'est gentil de t'inquiéter, répondit elle sur le même ton. Mais ne t'en fais pas, ça va aller.

Il s'allongea sur l'herbe à côté d'elle.

- Tu es en train de me priver de mes dernières chances d'éviter deux heures de colle, tu sais. Tu devrais avoir honte, vraiment.

Elle le toisa.

- Mais tu ne vois pas ? C'est la honte elle même qui transparait dans mes traits. Et dans les tiens, toute la culpabilité possible. Je suis sûre que Mme Laclos va être convaincue.

Elle, elle avait encore du temps de pause pour le déjeuner. Mais bon.

- Je ne t'empêche pas de terminer, tu sais. Tu peux écrire en même temps. Et peut être que mon talent inné t'évitera un T.

Elle le regarda, les yeux rieurs. Bien fait pour lui.
Le soleil du midi était à son zénith. Certains élèves, des Courtenay surtout, se promenaient dans les jardins, ou se rendaient en courant vers leurs cours.

Elle se remémora les notes qu'elle l'avait vu écrire. Bien sûr ! Erwan était en 6eme année aussi ! La professeure leur avait demandé le même travail la semaine passée.

Elle lui précisa :


- Je tiens à te signaler, en toute immunité et dans le plus grand secret, que la prof tient à ce que tu parles absolument du sortilège protéiforme et d'Orbis. Marine a eu D parce qu'elle ne les a pas mentionné.

Voilà. Maintenant, il savait qu'elle était au courant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Merwin
JouvencelienavatarJouvencelien
Messages : 128
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : Entre ici et ailleurs
MessageSujet: Re: Rencontre à nouveau [PV : Erwan]    Lun 17 Oct - 18:58

Garance répondit d'une voix légère :

- Mais tu ne vois pas ? C'est la honte elle même qui transparait dans mes traits. Et dans les tiens, toute la culpabilité possible. Je suis sûre que Mme Laclos va être convaincue.

Oh, elle savait comme lui que Madame Laclos connaissait bien ses élèves. Et surtout, elle connaissait bien Erwan, qu'elle signalait fréquemment pour impertinence, tricherie, non respect des règles de l'école, mise en danger volontaire d'un ou plusieurs camarades. Sur son dossier scolaire, il n'y avait pas un trimestre où elle ne le qualifiait pas "d'élément indésirable" ou de "feignant particulièrement brillant dans son art". C'était presque élogieux. Tout cela pour dire que s'il tentait de lui expliquer d'un air désolé qu'il n'avait pas pu finir son devoir, elle le pendrait sur le chant.

- Je ne t'empêche pas de terminer, tu sais. Tu peux écrire en même temps. Et peut être que mon talent inné t'évitera un T.

Olala, elle se moquait de lui. Il prit son air désolé d'élève prit sur le fait (qu'il avait beaucoup travaillé) et répondit :

- Non, je suis désolé, je suis un garçon. Mon manque de neurones m'empêche de faire plusieurs choses en même temps.

Il marqua un silence, croisant son regard.

- Et je préfère tenir une conversation avec mes pleines capacités plutôt qu'avec un cerveau en plein travail intellectuel. Ne vois surtout pas cela comme un prétexte pour ne pas travailler, il est é-vi-dent que je travaillerais comme un fou si j'étais tout seul, ajouta il comme précision. Un T me serait insupportable.

Elle lui précisa que la prof voulait absolument qu'on parle d'un sortilège qu'il ne connaissait pas. Il haussa les sourcils, moqueur.

- Ah, ce sortilège là... Oui, j'en ai parlé, c'est évident non ? Enfin, vraiment, je ne vois pas comment un élève pourrait faire ce devoir sans en parler ! C'est élémentaire ! Alors, donner un D, je trouve ça un peu laxiste, moi. Il faut qu'elle se ressaisisse un peu cette prof !

Il ajouta, sourire aux lèvres :

- Il sert à quoi ce sort ?

Non, cela ne l'intéressait pas. Il se tournait juste en dérision, pour le plaisir. Et puis parce que Garance n'y arrivait pas et qu'il se devait de l'aider. Erwan se redressa lentement, mimant un terrible effort, s'accrochant à l'arbre. Il s'assit enfin à coté de la Montmorency.

- Non, si je me condamne de plein gré à ce sort terrible qu'est un D en sortilèges, ou un T, va savoir, c'est juste que... que je t'aime bien.

Il avait prononcé ces derniers mots lentement, cherchant à percevoir quelque chose sur le visage froid de Garance.

[HJ : ouais, c'est pas très bon, je voulais voir avec toi pour la fin. Bah tu peux m'envoyer un rp avec des remarques, j'éditerai]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Re: Rencontre à nouveau [PV : Erwan]    Lun 17 Oct - 19:44

- Non, je suis désolé, je suis un garçon. Mon manque de neurones m'empêche de faire plusieurs choses en même temps.

Elle retint un narquois "oui je l'avais remarqué".

- Et je préfère tenir une conversation avec mes pleines capacités plutôt qu'avec un cerveau en plein travail intellectuel. Ne vois surtout pas cela comme un prétexte pour ne pas travailler, il est é-vi-dent que je travaillerais comme un fou si j'étais tout seul, ajouta il comme précision. Un T me serait insupportable.

A la mention du sortilège protéiforme, il prit un air supérieur qui ne lui allait pas du tout :

- Ah, ce sortilège là... Oui, j'en ai parlé, c'est évident non ? Enfin, vraiment, je ne vois pas comment un élève pourrait faire ce devoir sans en parler ! C'est élémentaire ! Alors, donner un D, je trouve ça un peu laxiste, moi. Il faut qu'elle se ressaisisse un peu cette prof !

Garance hésita un instant. Il était sérieux, là ?

- Il sert à quoi ce sort ?

Oui, ça c'était plus normal. Elle s'apprêtait à répondre quand la dernière phrase d'Erwan la prit au dépourvu :

- Non, si je me condamne de plein gré à ce sort terrible qu'est un D en sortilèges, ou un T, va savoir, c'est juste que... que je t'aime bien.

Il avait prononcé ces derniers mots lentement, très lentement.

Depuis qu'elle était entrée dans cette académie, Garance était rodée aux coups bas, aux sous entendus narquois ou persuasifs, aux insultes sous jascentes. Ce qui était le cas de toute personne populaire dans cette académie. Et, dans son cas à elle, les déclarations d'amour impromptues.

Aussi avait elle appris à se maîtriser. Elle ne montrait rien : ni surprise horrifiée qui pourrait peiner la personne, ni extase la plus totale qui lui ferait croire qu'il avait un quelconque pouvoir sur elle. Aussi quand Erwan prononça ses mots, son visage et ses yeux resterent un modele de glace avant qu'elle ne réponde.

Minute. Qu'est ce qu'elle allait répondre ? Qu'elle partageait ses sentiments ? C'était... faux. Du moins en partie. Elle appréciait véritablement l'Armagnac, mais il avait encore du chemin à faire avant d'atteindre la case "petit ami". Qu'il était hors de question qu'ils aient une relation ? Non, ce serait méchant. Et faux. Ce n'était pas impossible à proprement parler. Juste hors du cadre temporel actuel.

Elle retint un soupir. Depuis quelques semaines, Erwan se rapprochait de plus en plus de ce qu'elle appelait un ami. Un véritable ami. Elle n'avait pas envie de tout gâcher en le rembarrant froidement comme Julien ou en répondant à des sentiments inexistants.

Elle ouvrit la bouche quand un affreux doute la retint. Et si c'était encore son pouvoir Vélane ? Qu'Erwan ne l'aimait pas pour elle mais pour... pour quoi au juste ? Sa beauté ? Sa grandeur ? Bref, tout ce que suscitait le pouvoir Vélane ?

Voyant qu'Erwan attendait une réponse, elle se força à parler :

- Ecoutes, Erwan... C'est très... innatendu de ta part.

La phrase nulle. Innatendu. Pas tant que ça en fait, quand on réflechissait au comportement étrange de l'Armagnac depuis leur rencontre au stade.

- Mais, reprit elle en surveillant attentivement son regard, tes sentiments... ne sont pas partagés. Du moins pas encore, continua t'elle très vite dans l'espoir de rattraper le coup. Pas pour le moment. Peut être plus tard, dans un autre contexte. Dans plus longtemps.

Elle étouffait, elle avait besoin d'air. Se rendant compte de la grande impolitesse de son geste, elle se leva, saisit son sac, et lança :

- Je... je dois y aller. On doit m'attendre dans le réfectoire.

Bon, chacun son tour les excuses bidons. Elle lui tourna le dos et se mit à marcher à pas rapides vers le château.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Merwin
JouvencelienavatarJouvencelien
Messages : 128
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : Entre ici et ailleurs
MessageSujet: Re: Rencontre à nouveau [PV : Erwan]    Mar 18 Oct - 9:22

Les évènements s'enchainèrent rapidement, beaucoup plus qu'il ne l'aurait prédit ou même imaginé. Tout d'abord, Garance resta de marbre, impassible, comme à son habitude, ne laissant rien transparaître. Il étouffa un soupir et s'aprêta à se laisser tomber une fois de plus mollement à ses cotés.

Un tas de choses semblaient la travailler à ce moment là. Il, la regarda étonné. Que se passait il ? Il avait juste sous entendu des choses, cela n'aurait pas du perturber autant une fille rompue aux sous entendus, habile en rhétorique et dotée d'une telle maîtrise d'elle même. Il s'attendait à ce qu'elle lui renvoit la balle avec un autre sous entendu qui lui ferait comprendre la situation. Ou une esquive habille. Bref, quelque chose d'indirect qui lui ferait comprendre d'avantage sur la situation.


- Ecoutes, Erwan... C'est très... inattendu de ta part.

Le sang d'Erwan se glaça. Non, non, il ne voulait pas que cela se passe comme ça.

- Mais tes sentiments... ne sont pas partagés. Du moins pas encore, continua t'elle très vite. Pas pour le moment. Peut être plus tard, dans un autre contexte. Dans plus longtemps.

Oui, ça c'était pour le moins... clair. Mais direct. Et Erwan ne s'y était pas attendu. Il baissa les yeux, regardant les feuilles mortes au sol, cherchant à trouver quelque chose à dire. Cherchant à réparer son dérapage qui glissait dangereusement. Il n'en eu pas l'occasion. Garance se leva très vite, saisit son sac et partit à toute vitesse vers le château.

- Je... je dois y aller. On doit m'attendre dans le réfectoire.

Erwan ne bougea pas. Il resta assit à coté de l'arbre, figé, glacé. Il ne se sentait vraiment pas bien, une boule d'angoisse qu'il n'avait jamais ressentit naissant dans son ventre. Il ne réagit pas quand la sonnerie résonna dans tout le parc pour annoncer la reprise des cours. Il avait fait une sacré boulette. Si il avait voulu se déclarer, se déclarer vraiment, il ne l'aurait vraiment pas fait comme ça. Quel abrutit. De nombreux groupes d'élèves passaient devant lui pour aller travailler. A ce moment là, il aurait été incapable d'en faire autant.

Erwan se redressa enfin, prit son sac et partit dans la direction opposée. Il avait besoin d'être seul.


[Fin du rp du coup. J'me demande si un jour on arrivera à en faire des longs ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rencontre à nouveau [PV : Erwan]    

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre à nouveau [PV : Erwan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» le nouveau gouvernement
» Nouveau parc industriel dans l'aire de l'Aéroport
» nouveau supplement-non officiel?
» La drogue en Haiti, un phénomène nouveau !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: >---{Le château}--- :: >---{Le Rez-de-Chausée}--- :: >---{Le Hall des marbres}----
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit