AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Après-midi pluvieuse [PV Ga']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erwan Merwin
JouvencelienavatarJouvencelien
Messages : 128
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : Entre ici et ailleurs
MessageSujet: Après-midi pluvieuse [PV Ga']   Jeu 13 Oct - 18:05

Cela faisait deux bonnes semaines qu'Erwan n'avait pas revu Garance. Enfin, il l'avait croisé dans les couloirs, mais ils ne s'étaient même pas adressés la parole. Simplement un regard froid et distant. Erwan s'était renfrogné, parlant de moins en moins, faisant de moins en moins de bordel, de plus en plus de virées nocturnes en solitaire. L'Armagnac s'était remit à écrire, et il passait plus de temps à écrire pour lui même qu'à travailler pour ses cours ou à aller jouer au Quidditch.

Ce jour là, il pleuvait des cordes. Les premiers jours d'automne. L'Armagnac avait décidé d'aller faire un tour à Jouvenceaux, le petit village de sorciers à coté de l'Académie, histoire de se changer les idées. Les rues étaient désertes, mais circonstances atténuantes, il pleuvait très fort. Erwan alla s'abriter dans le bar "Au du de Guise", bar très réputé auprès des Armagnacs car ils avaient des contacts avec le barman pour se procurer du Whisky-Pur-Feu et toutes sortes d'alcool fort. Il ouvrit la porte pour pénétrer dans une bulle de chaleur. De nombreux élèves étaient là, et comme on pouvait s'en douter, il y avait un grand nombre d'Armagnacs. Paul, un des soi-disant meneurs des Armagnacs était assit au comptoir avec une bande d'amis. Erwan les salua d'un sourire et chercha une table éloignée. Il trouva son bonheur vers une fenêtre, et alla aussitôt s'y asseoir.

Il aimait bien regarder dehors quand il pleuvait, surtout d'une grosse pluie comme ce jour là. Les goûtes de pluie s'écrasaient contre le verre humide dans un petit plac-plac régulier et rassurant. Erwan s'installa confortablement, se préparant à rester là une bonne partie de l'après midi. Il commanda une pinte de Bièraubeure, et sortit des rouleaux de parchemins couverts de notes, ainsi que sa plume belle plume et un pot d'encre. Il posa un devoir de botanique inachevé devant lui pour prétexter travailler si quelqu'un venait de le voir pour X raison, et commença à relire ce qu'il avait écrit la semaine dernière, apportant des corrections, barrant d'un coup sec, cherchant un terme plus approprié...


[PV : pas beaucoup d'inspiration, désolé, mais j'ouvre en même temps]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Re: Après-midi pluvieuse [PV Ga']   Jeu 13 Oct - 18:54

On était samedi. Garance se réveilla de bonne heure et constata avec agacement qu'il pleuvait. L'équipe des Montmorency devait s'entraîner cet après midi là, mais vu le déluge, ce ne serait sûrement pas possible. Même un match réel aurait été annulé vu le temps. D'une humeur massacrante, elle constata qu'en plus, il faisait froid. Elle s'habilla d'un jean noir moulant, assorti d'un pull en cachemire cyan, brodé d'argent au col en V et aux manches. Des boucles d'oreilles pendantes cerclées de saphir vinrent compléter ce tableau déjà idyllique.

Elle passa la matinée dans la salle commune, à travailler sur un devoir de métamorphose à rendre et sur le sortilège d'Expulso. Tout en travaillant, elle prêtait une oreille distraite aux conversations des Montmorency. Les blagues douteuses de certains lui arrachèrent un sourire quand elle se souvint de l'expression d'Erwan : "l'humour Montmorency". Elle soupira. Elle n'avait pas vu le petit Armagnac depuis deux semaines, date de leur dispute. Ils s'étaient croisés dans les couloirs, mais il ne lui avait pas adressé la parole, et vu que c'était lui qui avait voulu abréger leur dernier rendez vous, Garance s'était bien gardée d'aller le chercher. Elle en avait déduit qu'Erwan ne voulait pas de sa compagnie.

Cela n'aurait pas du la déranger, après tout, c'était un Armagnac. Mais au fond, deux choses la gênaient. La première, parce que d'ordinaire, c'était elle qui lâchait les garçons, pas le contraire. La deuxième, c'était qu'elle ne voyait pas de raison logique à la fin de leur derniere rencontre. Un sentiment amer lui restait sur la langue, comme si il y avait une erreur. Mais elle était presque sûre qu'elle n'était pas de son fait.

Après le déjeuner, Julien proposa à tous (c'est à dire les gens un minimum populaire, les autres restaient à part, merci) d'aller faire un tour à Jouvenceaux.
La proposition accueillit des bravos enthousiastes, on commençait à s'ennuyer à rester au coin du feu.
Garance enfila un manteau resserré à la taille par une ceinture, d'un blanc très clair, très pur, très...blanc. Qui attirait l'oeil. Dire qu'elle était belle ne serait pas assez fort. Si, en ce moment, elle avait fait appel au pouvoir Vélane, nombre des garçons dans cette salle auraient fini à l'asile psychiatrique pour deux bons mois.

Tous partirent pour le duc de Guise, passant sous l'arche dorée qui menait au chemin sablé, bordé de pierres et de grandes lavandes, fletries, et encore humides de la pluie.

Ils firent une arrivée assez remarquée dans le village, et ils s'arrêtèrent quelques instants chez Tante Odile où des petits de 1ere et 2eme années, se pressaient, émerveillés. Clappe et Sifflot, emplis d'Armagnacs, ne les tenta guère, et ils poussèrent la porte boisée, sentant bon la cire, du duc de Guise.

Leur entrée fit sensation. Une bande d'Armagnac assis au comptoir leur lançait des regards narquois qui s'arrêtaient net. Non, disons, se calmaient, devant celui glacial de Garance.

Ils s'installèrent à une table du fond, près d'une large fenêtre à croisillons, qui donnait sur le petit jardin de la patronne. Julien se leva et alla commander bierraubeures pour tous (Louison gloussa quand il lui tendit la sienne).

Garance buvait tranquillement la sienne, écoutant la conversation d'un ton distrait. Son regard balayait la salle, quand soudain, il se figea face à un autre.

Des yeux bleus-gris foncés la regardaient. Erwan. Il semblait surpris de la trouver ici. Il n'y avait pas vraiment de quoi. C'étaient là que se réunissaient la plupart des élèves le week end.

Des larges rouleaux de parchemins et de plumes emplissaient sa table, il était seul, et était visiblement venu pour travailler. Elle lui adressa un léger signe de tête, ne sachant ce qu'il pensait de sa présence. S'il lui adressait la parole, elle répondrait... Sinon, et bien, tant pis pour lui.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Merwin
JouvencelienavatarJouvencelien
Messages : 128
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : Entre ici et ailleurs
MessageSujet: Re: Après-midi pluvieuse [PV Ga']   Jeu 13 Oct - 19:40

Les yeux de l'Armagnac se portèrent à la porte, qui venait de s'ouvrir. Il s'attendait à voir entrer quelques autres Armagnacs, joyeux, brandissant une nouvelle trouvaille du magasin de farces et attrapes. Au lieu de cela, un groupe de Montmorency fit son apparition. Ils devaient être au moins une dizaine. Erwan sourit. Ceux là devaient être d'humeur suicidaire pour venir dans ce bar un tel jour.

Ses yeux s'arrêtèrent sur un visage qu'il connaissait bien. Il haussa les sourcils, se demandant ce qu'elle faisait ici, puis il essaya de revenir à son occupation. Elle devait surement essayer de séduire un de ces Montmorency, ou peut être qu'elle sortait déjà avec un d'entre eux. Il but une longue gorgée de Bièraubeure, refusant de relever les yeux pour les regarder. Son passage à Jouvenceaux allait surement être plus court que prévu.

Des bruits de chaises râpant contre le sol se firent entendre à coté de lui. De nombreuses chaises. Il ferma les yeux, étouffa un soupir puis tenta pour la troisième fois de comprendre la phrase qu'il était en train de lire. Il entendit des éclats de rire, des plaisanteries, des gloussements. Bon, cela ne servait à rien de rester ici pour supporter les dernières conquêtes de Garance se vanter et faire les coqs en public. Il prit un premier rouleau de parchemin pour le ranger et leva les yeux devant lui, par réflexe.

Garance, légèrement à l'écart du groupe. Enfin non, elle n'était pas mise à l'écart, mais elle semblait déconnectée de la conversation enjouée à cette table. Ses yeux bleus parcouraient la salle, probablement par simple curiosité, ou ennui, il ne savait pas. Ses yeux croisèrent les siens un instant. Elle semblait surprise de le voir ici. Pourquoi ? Cet endroit était typique des Armagnacs ! Le regard d'Erwan descendit sur ce qu'il tenait, et il comprit. Un léger sourire naquit sur son visage. Oui, le voir en train de "travailler", ça devait être surprenant. Garance lui adressa un vague signe de tête. Il la regarda, surprit.

Elle ne lui en voulait pas ? Elle ne lui avait pas adressé la parole ces deux dernières semaines, l'ignorant dans les couloirs, mais elle ne semblait pas lui en vouloir, là, à cet instant précis. Il baissa les yeux, rangea le rouleau de parchemin dans son sac. Il but ensuite une autre longue gorgée de Bièraubeure, pensif.


- Bien le bonjour, mademoiselle, dit il en se tournant vers elle. Comment vous portez vous, si ce n'est pas trop indiscret ?

Si elle l'envoyait balader, il serait fixé. Si elle se comportait comme elle le faisait d'habitude, il ne serait probablement pas fixé, ayant une réponse mi figue, mi raisin, ne lui indiquant pas grand chose finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Re: Après-midi pluvieuse [PV Ga']   Ven 14 Oct - 14:48

Il la regarda fixement, surpris qu'elle ne soit pas fâchée.

- Bien le bonjour, mademoiselle. Comment vous portez vous, si ce n'est pas trop indiscret ?

Elle le regarda, hésitante et un sourire satisfait apparut sur son visage. Elle jeta un bref regard vers son groupe, trop occupé à envoyer des piques aux Armagnac pour se soucier d'eux. Garance se tourna alors complétement vers lui et répondit sur le même ton :

- Je vais très bien, merci, monsieur l'Armagnac. Et vous même ?

Voilà. Elle avait été tout à fait énigmatique. Il pouvait penser soit qu'elle se moquait du ton pompeux qu'il avait pris quelques instants auparavant, soit qu'elle était hautaine, et vexée.

Elle sirota sa bierraubeure un instant, puis reprit :


- Alors que nous vaux le plaisir de te voir travailler ? C'est assez surprenant... Non pas que ce ne soit pas dans tes habitudes... mais presque.

Bon là, il était fixé. Elle ne lui en voulait pas... enfin si un peu quand même.

- Mais je vois que tu roules déjà tes rouleaux de parchemin. Ce n'est pas ma présence qui te dérange j'espère ? Sinon, tu n'as qu'à invoquer un devoir de sortilèges urgentissime et tu pourras me fausser compagnie.

Là, elle avait du clouer le bec au petit Armagnac, qui devait culpabiliser. Et, s'il ne culpabilisait pas... Et bien, elle n'avait plus rien à lui dire. S'il voulait esperer plus que trois miettes de conversation, il avait interêt à montrer patte blanche et remords profonds.

Soudain, un bruit de verre brisée l'arrêta. Les Armagnac, un peu saouls à force d'abuser du whisky pur feu, et excités par les piques lancées aux Montmorency, venaient de leur balancer une bouteille vide dessus.

Evidemment, ce n'aurait pas été drôle si ça n'avait pas dégénéré. Les Montmorency, furieux, se leverent à leur tour, et la salle ne se transforma pas en deux camps retranchés, mais c'était pas loin.
Garance regardait ça d'un air agacé. Sûr que si ça remontait aux oreilles de Mme Maxime, Paul et Julien allaient se faire passer un savon.

En attendant, Mme Desprès, la patronne s'avançait, furibarde, la baguette levée, sa robe bleue tâchée de bierraubeure. Elle fit disparaitre les verres et bouteilles brisées, et hurlait tellement fort que ça faisait mal.

Bref, pour finir, tout le monde fut jeté dehors. Paul, encore ivre, achevait d'énerver Julien. Les deux sortirent leurs baguettes, les autres Montmorency et Armagnac firent de même. Ils allaient se battre là, en plein milieu de la place, et Garance commençait à se demander si ses camarades n'avaient pas pété une durite ou deux.

Heureusement, un Armagnac moins ivre que les autres proposa d'aller régler ça dans le champ derrière la maison communale. Plus discret, et à l'abri des regards. Julien approuva surexcité, et commença à rameuter tous les Montmorency présents dans la rue. Paul faisait de même, et bientôt une longue file d'élèves en furie, prêts à en découdre, se dirigeait vers le champ.

Voyant que Garance restait en arrière, Julien la rattrapa :


- Tu viens Ga ? On va bouffer de l'Armagnac !

Elle lui adressa un regard si froid qu'il recula de trois pas.

- Non, je ne crois pas, répondit elle avec un regard dédaigneux. Je vais plutôt rentrer au château. Louison, Marine ?
- On va aller faire les supportrices ! gloussa Louison avec un regard appuyé vers Julien.

Garance leur lança un regard méprisant qui les fit hésiter, mais elles finirent par suivre le mouvement. Elle allait rentrer seule au château quand elle vit qu'Erwan était toujours là. Il avait entendu sa dernière phrase. Allait il rentrer avec elle ? Une bataille contre les Montmorency était tentante, mais l'était elle plus que sa compagnie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Merwin
JouvencelienavatarJouvencelien
Messages : 128
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : Entre ici et ailleurs
MessageSujet: Re: Après-midi pluvieuse [PV Ga']   Ven 14 Oct - 15:48

La Montmorency lança un regard derrière elle pour voir ce que faisaient ses "amis". Visiblement, ils étaient trop occupés à provoquer les Armagnacs assis au comptoir. Compte tenu du nombre verre qu'avaient ingurgité les rouges, ça avait des chances de finir mal. Jugeant qu'il n'y avait pas grands risques, elle se retourna vers lui.

- Je vais très bien, merci, monsieur l'Armagnac. Et vous même ?

Erwan sourit. Voilà tout à fait le genre de réponse neutre dont elle était capable, mais au moins elle répondait. Il haussa les épaules, signifiant que ça allait, mais sans approfondir la conversation là dessus.

- Alors que nous vaut le plaisir de te voir travailler ? C'est assez surprenant... Non pas que ce ne soit pas dans tes habitudes... mais presque.

Il fit mine de réfléchir, et répondit :

- Comme tu le sais, je suis débordé. Je travaille beaucoup plus que toi en fait, si on compte toutes mes heures de colle comme des heures de travail, alors je trouve ta remarque déplacée, conclu-t-il.

Une fois de plus, il était inutile qu'il explique ce qu'il faisait. A tout les coups, elle demanderai de voir, et il ne le souhaitait pas le moins du monde. Il continua de ranger ses affaires pour éviter qu'elle aille tout de même y jeter un oeil.

- Mais je vois que tu roules déjà tes rouleaux de parchemin. Ce n'est pas ma présence qui te dérange j'espère ? Sinon, tu n'as qu'à invoquer un devoir de sortilèges urgentissime et tu pourras me fausser compagnie.

Ah bon, elle n'avait pas oublié. Et pas vraiment pardonné, visiblement. Erwan baissa les yeux, et se concentra sur sa chope à moitié vide de Bièraubeure. Il n'avait pas envie, mais vraiment pas envie, de répondre à cette question là. L'Armagnac poussa un soupir, et la regarda. Il demanda d'une petite voix :

- Est ce que dans ton infinie bonté qui te caractérise si bien, tu aurais l'obligeance de bien vouloir attendre quelques temps avant d'avoir une réponse franche à cette question, que je m'engage, en contre partie, à te donner ? Autrement, je peux t'assurer que j'avais bien un devoir d'enchantement à rendre pour le lendemain.


Elle n'eut pas le temps de donner de réponse. Les Armagnacs venaient de perdre le peu de patience qu'il leur restait, et ils semblaient décidés à remettre ces violets à leur place. En quelques secondes, des dizaines de personnes s'avancèrent, baguettes sorties, de chaque coté. Erwan regarda la scène étonné. Il le fut encore plus quand les belligérants furent renvoyés à la porte par la propriétaire.S'il avait été à leur place, Erwan n'aurait pas bronché. Mais Paul et ses amis ne semblaient pas si téméraires que ça, finalement. Il y eu donc un mouvement général vers la sortie, dans lequel Garance se fondit. Erwan poussa un autre soupir, en finit de ranger son sac. Il allait rentrer à Beauxbâtons, puisque c'était comme ça. Il sortit dans la rue, où la pluie s'était calmée, devenant un légère pluie fine, et il vit Garance, parler à deux de ses "amies".

- Je vais plutôt rentrer au château. Louison, Marine ?

Ces cruches semblèrent hésiter un instant, mais choisirent finalement de suivre la masse d'élèves qui partait de la place principale pour se diriger vers les champs. Un champ de bataille. Les Montmorency n'avaient aucune chance, ils allaient rentrer en miette dans la salle commune, couverts de boue et terriblement humiliés. Cela égaya le visage de l'Armagnac. Il avança jusqu'à Garance.

- A défaut de tes bonnes amies... meilleures amies je veux dire, je ne voulais pas te vexer, se reprit il l'air légèrement provocateur, es tu prête à marcher quelques minutes avec un Armagnac ? Je précise que je ne suis pas allé écraser tes amis rien que pour profiter de ta compagnie, ajouta il en souriant, moqueur.

Ils commencèrent à marcher le long de l'allée qui menait vers le parc de l'Académie. Erwan ne dit rien, jouant avec sa baguette, évitant le regard de la Montmorency. Une grosse goutte de pluie s'écrasa sur sa joue. Il leva aux yeux vers le ciel, qui se faisait de plus en plus noir au dessus d'eux. Une deuxième goutte tomba, suivie bientôt d'une troisième. Il prit Garance par le bras, commençant à courir pour chercher un abri. Il se précipita sous une grange, à la sortie de Jouvenceaux, qui devait servir à stocker des tas d'objets moldus. Vélos, motos, canapés des années 60... mais il y avait toujours un toit, et un peu de place. Cela les évitait de se faire tremper. Il se tourna vers Garance, essoufflé :

- Oui, cela ne sied pas à une Montmorency de ton rang, et ce n'est pas particulièrement beau ou romantique. Je suis vraiment, vraiment désolé, dit il en souriant.

Il monta sur une table, posa une chaise sur la table et se hissa sur un poutre. D'un geste de la main, il invita Garance à le suivre.

- C'est presque propre, tu vas voir !

Il aida Garance à monter à s'assit à coté d'elle, les pieds dans le vide, écoutant le tapement de la pluie qui se faisait de plus en plus pressante, autour d'eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Re: Après-midi pluvieuse [PV Ga']   Ven 14 Oct - 20:37

Il se tourna vers elle d'un air légèrement provocateur.

- A défaut de tes bonnes amies... meilleures amies je veux dire, je ne voulais pas te vexer. Es tu prête à marcher quelques minutes avec un Armagnac ? Je précise que je ne suis pas allé écraser tes amis rien que pour profiter de ta compagnie.

Mais bien sûr. Ils commencèrent à avancer vers l'académie, aucun des deux ne rompant le silence qui commençait à s'installer. Erwan évitait son regard.

Soudain, de grosses gouttes commencèrent à tomber. Le ciel, aux couleurs partiellement délavées par la pluie, redevint noir, et la pluie dégringola. Erwan la saisit par le bras et ils coururent jusqu'à une grange voisine.

Des planches en bois branlantes et un toit de tuiles usagées, l'édifice avait au moins comme avantage d'être étanche. Il était empli d'objets divers : des canapés en velours défraîchis, des bouts de fer cassés... C'était surprenant de trouver des objets moldus dans un village typiquement sorcier. Elle observa une perruque blond sale posée sur une chaise décrépie. Son regard fit le tour de la pièce et se reposa sur la perruque. Elle était devenue rousse. D'accord, pas si moldu que ça finalement.

Son regard devait être plus que sceptique car l'Armagnac précisa en souriant :


- Oui, cela ne sied pas à une Montmorency de ton rang, et ce n'est pas particulièrement beau ou romantique. Je suis vraiment, vraiment désolé.

Elle lui adressa un regard narquois et répondit :

-Pourquoi ça aurait du ? C'est pourtant l'image que je me fais, non pardon, que les "Montmorency de mon rang" se font de la salle commune des Armagnac...

Il monta sur une table, posa une chaise sur la table et se hissa sur un poutre. D'un geste de la main, il invita Garance à le suivre.

- C'est presque propre, tu vas voir !

Elle saisit sa main, étonnament chaude au contact de la sienne, glaciale. Elle ne savait pas pourquoi, sa nature vélane la rendait toujours froide, distante.

Elle s'assit sur la poutre à côté de lui. C'était poussiéreux, et si elle salissait son manteau blanc, merci. Mais ça valait le détour. Par un trou du plafond, mal couvert par une bâche d'un bleu vif, ils pouvaient voir la pluie tomber sur la campagne. Le martèlement des gouttes contre les tuiles formaient une petite musique.

Un silence pesant commençait à s'installer, que Garance s'empressa de rompre :


- Qu'est ce que tu faisais seul dans un coin ? Je t'aurais plutôt imaginé avec tous les Armagnac, à te moquer des violets... A moins que tu attendes quelqu'un ?

L'Armagnac avait il un rendez vous, avec une fille par exemple ? Qu'il comptait rendre plus discret en le camouflant en réunion de travail entre 2 élèves ?

Elle soupira. Puis décida d'aborder le sujet qui fâchent. Après tout, ils étaient coincés là jusqu'à ce que la pluie s'arrête.

- Tout à l'heure, tu m'as dit que tu voudrais que je te laisse "quelque temps" avant de me donner une réponse franche à ma question.

Elle hésita.

- Pourquoi as tu besoin de plus de temps ? Tu sais sûrement si c'est parce que tu n'avais pas envie d'être avec moi... ou autre chose. Et tu as besoin de temps pour définir cette autre chose. Dis moi juste quelle option est la bonne. Sans développer.

Elle inspira à fond puis décida de changer de sujet. Vite. Quelque chose qui pourrait intéresser l'Armagnac.

- Au fait, tu as vu le match entre les Tapesouafles de Quiberon et les Météorites de Moose Jaw cet été ? J'y étais. C'était vraiment du grand art.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Merwin
JouvencelienavatarJouvencelien
Messages : 128
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : Entre ici et ailleurs
MessageSujet: Re: Après-midi pluvieuse [PV Ga']   Sam 15 Oct - 10:40

Garance monta sur la poutre sans protester, mais il sentit bien que l'endroit n'était vraiment pas assez propre à son goût. Il retint une remarque cinglante, c'était inutile. Au dessus d'eux, l'eau dégoulinait sur les tuiles, et ils pouvaient voir la campagne se faire inonder par la pluie soudaine. Il eut une petite pensée pour tout ces Montmorency en train de se faire massacrer.

- Qu'est ce que tu faisais seul dans un coin ? Je t'aurais plutôt imaginé avec tous les Armagnac, à te moquer des violets...

Il la regarda, dépité. Non mais vraiment, il fallait qu'il précise certaines choses tout de suite, ou elle allait y croire toute sa vie.

- Être sans cesse avec des Armagnacs est assez exténuant. De plus, ceux qui étaient là n'étaient pas mes amis. Je ne peux humainement pas me moquer tout le temps, ou bordeliser tout ce que je touche dès que l'idée me vient, je n'en ai pas la force.

Il ajouta, serieusement cette fois-ci :

- J'ai beau être un Armagnac, j'ai besoin d'être seul de temps en temps, surtout en ce moment.

Garance ne sembla pas l'avoir entendu.

- A moins que tu attendes quelqu'un ?

Il la regarda, mi amusé, mi dépité.

- Si j'attendais quelqu'un et que voulais me faire discret, je ne lui aurait pas donné rendez-vous dans un bar, et surtout pas dans ce bar. Et non, désolé de te déplaire, je n'attendais personne. Ca ne va pas faire avancer les ragots, ça, dit il d'un air moqueur.

Il sourit et sortit sa baguette, s'amusant à lancer de petits sortilèges pour animer les objets en dessus d'eux. Une marionette commença à danser les claquettes sur la table par exemple, et il était plutôt fier de lui. Une fois de plus, Garance, qui ne supportait pas les blancs, posa une question :

- Tout à l'heure, tu m'as dit que tu voudrais que je te laisse "quelque temps" avant de me donner une réponse franche à ma question.

Voilà qu'elle remettait les deux pieds dans le plat. Il laissa tomber mollement la marionette en pleine action sur ta table et soupira. Elle sembla hésiter, mais poursuivit :

- Pourquoi as tu besoin de plus de temps ? Tu sais sûrement si c'est parce que tu n'avais pas envie d'être avec moi... ou autre chose. Et tu as besoin de temps pour définir cette autre chose. Dis moi juste quelle option est la bonne. Sans développer.

Erwan hésita, désemparé. Il ne savais pas comment répondre à cette question sans mettre à son tour les deux pieds dans le plat. Garance s'empressa de poser une autre question, légèrement tendue.

- Au fait, tu as vu le match entre les Tapesouafles de Quiberon et les Météorites de Moose Jaw cet été ? J'y étais. C'était vraiment du grand art.

Erwan sourit. Elle était gênée elle aussi, et cherchait à changer de sujet juste après avoir posé une question gênante. Soit. Il pouvait ne répondre qu'à la seconde, c'était le plus tentant.

- Non, malheureusement j'étais chez mes parents en Bretagne, et ils n'avaient aucune envie d'aller voir un match de Quidditch. Ils disent que quitte à aller voir un match de Quidditch, autant aller voir la finale de la Coupe du Monde, qui a lieu tout les 4 ans, et on dit que la prochaine fois, elle aura lieu en Angleterre. J'aimerai bien aller voir ça, ça promet du spectacle.

Il trépignait d'impatience de voir un tel spectacle. Mais il se rendit compte qu'il venait d'ignorer superbement tout ce que venait de dire Garance un peu plus tôt. Il se reprit rapidement.

- Mais oui, j'imagine que ça devait être chouette. Quoi que les Météorites de Moose Jaw sont nettement meilleurs que les Tapesouafles, force est de la reconnaître. Ils n'ont pas d'anciens Montmorency dans leur équipe, eux !

Il éclata de rire, et se leva en équilibre sur la poutre. Ce n'était certes pas un exploit, d'autant qu'il n'avait bu qu'une Bièraubeure. Il leva les yeux vers le toit, qui était encore à deux ou trois mètres au dessus d'eux. Il serait bien monté sur le toit, même quitte à se faire tremper, mais cela aurait pour le coup surement déplu à Garance. Il se ravisa, et s'assit à nouveau, agitant les pieds dans le vide.

- Tu sais, par rapport à ta question de tout à l'heure, à laquelle tu ne semblais pas avoir vraiment envie que je réponde, dit il d'un air moqueur, eh bien il se trouve que tu n'es pas du tout en cause. C'est...

Non, ne pas en parler tout de suite. De toutes façons, elle lui permettait de ne pas préciser.

- ... quelque chose d'autre, de toute évidence.

Il prit son inspiration, agitant sa baguette entre ses mains. D'un geste approximatif, il fit apparaître un bouquet de fleurs dans sa main. Des lys blancs. Oh, ce n'était probablement pas des fleurs qu'adorait Garance, mais c'étaient les fleurs préférées de l'Armagnac. Il les tendit maladroitement à la jeune blonde assise à coté de lui.

- Pour me faire pardonner, dit il tout aussi maladroitement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Re: Après-midi pluvieuse [PV Ga']   Sam 15 Oct - 15:57

- Si j'attendais quelqu'un et que voulais me faire discret, je ne lui aurait pas donné rendez-vous dans un bar, et surtout pas dans ce bar. Et non, désolé de te déplaire, je n'attendais personne. Ca ne va pas faire avancer les ragots, ça.

Donc il n'avait pas de rendez vous. Bon, de toute façon, elle s'en doutait un peu. On ne donne pas un rendez vous secret dans le bar le plus bondé du village. Elle avait juste dit ça pour meubler le silence.

Il ignora sa question suivante, et répondit sur celle du quidditch :


- Non, malheureusement j'étais chez mes parents en Bretagne, et ils n'avaient aucune envie d'aller voir un match de Quidditch. Ils disent que quitte à aller voir un match de Quidditch, autant aller voir la finale de la Coupe du Monde, qui a lieu tout les 4 ans, et on dit que la prochaine fois, elle aura lieu en Angleterre. J'aimerai bien aller voir ça, ça promet du spectacle.

Garance opina de la tête. Oui, ça promettait d'être intéressant. Mais il avait un peu changé de sujet. Il se reprit :

- Mais oui, j'imagine que ça devait être chouette. Quoi que les Météorites de Moose Jaw sont nettement meilleurs que les Tapesouafles, force est de la reconnaître. Ils n'ont pas d'anciens Montmorency dans leur équipe, eux !

Garance leva les yeux au ciel, mais rit malgré elle. Le petit Armagnac ne lâchait pas l'affaire.
Erwan se leva et se mit debout sur la poutre, comme s'il avait voulu monter sur le toit. Elle haussa un sourcil sceptique, devant le déluge qui dégringolait dehors. Mais, l'Armagnac fut sage et se rassit.

Il y eut un moment de silence, puis il répondit :


- Tu sais, par rapport à ta question de tout à l'heure, à laquelle tu ne semblais pas avoir vraiment envie que je réponde. Eh bien il se trouve que tu n'es pas du tout en cause. C'est...... quelque chose d'autre, de toute évidence.

Garance se sentit un peu plus soulagée. Même si elle n'avait pas beaucoup d'idées sur cette "autre chose".

Erwan agita sa baguette et fit apparaître un bouquet de fleurs dans sa main. Des lys blancs. Et les lui tendit.


- Pour me faire pardonner, dit il maladroitement.

Garance resta un instant silencieuse, cherchant une lueur d'ironie ou de moquerie dans les yeux de l'Armagnac. Mais non, juste un regret sincère. Elle saisit les lys. De très belles fleurs. En principe, elle préferait les oeillets, mais les lys, c'était très bien aussi. Elle ne savait pas trop quoi lui dire. Elle remit une mèche de ses cheveux platines en place , et rougit un peu.


- Merci... pour les lys, je veux dire. Et pour la dernière fois, ne t'inquiètes pas, il n'y a pas de problèmes...

Un silence pesant commençait à s'installer. Ca tombait mal, Garance détestait les blancs.

- Donc, tu m'as dit que tu irais voir la coupe du monde avec tes parents ? Ca devrait être sympa. Tu avais été à la dernière ? Celle où la France était en finale contre les Etats Unis ?

C'était nul comme sujet. Mais peut être que l'Armagnac reviendrait sur l'épisode "lys blancs'.


[H.J : C'est pourri mais c'est TA faute !!! xD ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Merwin
JouvencelienavatarJouvencelien
Messages : 128
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : Entre ici et ailleurs
MessageSujet: Re: Après-midi pluvieuse [PV Ga']   Sam 15 Oct - 16:47

Garance hésita, puis prit les fleurs qu'il lui tendait, en rougissant légèrement. Il ne l'avait jamais vue rougir, ni montrer la moindre émotion. Juste une apparance de froideur cassante, de distance.

- Merci... pour les lys, je veux dire. Et pour la dernière fois, ne t'inquiètes pas, il n'y a pas de problèmes...

Erwan inclina la tête, la remerçiant du regard. Il recommença à balancer lentement ses jambes dans le vide, fermant les yeux et profitant du bruit de la pluie en train de tomber. Garance décida de reparler de Quidditch, histoire de changer de sujet, qui pouvait être embarrassant.

- Donc, tu m'as dit que tu irais voir la coupe du monde avec tes parents ? Ca devrait être sympa. Tu avais été à la dernière ? Celle où la France était en finale contre les Etats Unis ?

Il la regarda amusé.

- Je ne dis pas ça pour te décevoir, mais je vais rarement voir des matchs de Quidditch. Les places valent cher, il faut pouvoir se loger sur place, c'est compliqué. Non, en général, je me contente de photos dans les journaux de Quidditch, dit il moqueur.

Il savait que Garance n'avait jamais du se poser la question de l'accessibilité de tels matchs, et imaginait sans doute jusqu'à maintenant qu'ils étaient accessibles à n'importe quel sorcier. Mais il ne voulait pas être cassant ou blessant, ce n'était vraiment son objectif.

Des bruits de conversation se firent entendre, et s'amplifièrent peu à peu. Le combat devait déjà avoir terminé vu la météo. Il regarda dehors, cherchant à savoir qui avait gagné, si tout ces Montmorency avaient étés remis à leur place. Mais le premier groupe d'élèves qui passa devant la grange sans les voir étaient d'Armagnac. Couverts de boue, l'air maussade, plein de rancoeur. Erwan les regarda, étonné. Que c'était il passé ? Ils avaient étés battus par des Montmorency ? Etait ce des Armagnacs ou des manchôts soiffards ? Le doute était permit.

A la vue des élèves qui suivirent, les Armagnacs avaient bien étés battus, humiliés par les violets. Il regarda Garance, qui semblait assez satisfaite de cette tournure d'évènements. Il fit mine d'être vexé, mais un sourire se dessinait en coin sur son visage :


- Ils étaient ivres ! J'aurai pu tous les remettre à leur place en un coup de baguette !

Erwan plaisantait à moitié. Il était un très bon dueliste quand il gardait le contrôle de ses émotions, ce qui n'avait pas été le cas l'autre soir dans la salle des trophées. Le nombre des violets l'aurait probablement emporté, mais il ne doutait pas qu'en duel singulier contre n'importe lequel de ces Montmorency, il aurait triomphé, et non seulement parce qu'ils appartenaient à cette armoirie.

Un groupe d'élèves eu la présence d'esprit de s'abriter quelques instants dans la grange. Des Montmorency. Ces Montmorency. Ceux qui fréquentaient Garance. Une des filles présentes semblait s'appeller Louison, d'après ce qu'il avait comprit dans un de leur dernière conversation. Il y avait aussi quelques garçons, parmis les plus beaux et populaires des Montmorency. Le groupe semblait joyeux, et les quelques filles présentes étaient plongées dans un long fourire. Il y eu un blanc de quelques secondes quand ils les virent, tout les deux, perchés sur des poutres. Un des garçons, celui qui devait probablement s'appeller Julien, s'avança de quelques pas, étonné.


- Garance ? Mais qu'est ce que tu fais là ? Tu ne devais pas rentrer au château ? Et qu'est ce que... ces fréquentations ? demanda t il en regardant Erwan, une expression de dégoût sur le visage.

Derrière lui, la conversation s'était tut. Tout le monde semblait les regarder. Erwan sentit son sang battre de plus en plus vite et il serra sa baguette, prêt à en découdre.

[HJ : c'est très vache de ma part, désolé ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Re: Après-midi pluvieuse [PV Ga']   Sam 15 Oct - 18:50

[H.J. : Je confirme, c'est très très vache. xD ]

- Je ne dis pas ça pour te décevoir, mais je vais rarement voir des matchs de Quidditch. Les places valent cher, il faut pouvoir se loger sur place, c'est compliqué. Non, en général, je me contente de photos dans les journaux de Quidditch.

Garance hocha la tête. Oui, elle s'en doutait, elle avait dit ça pour combler le vide. Elle n'avait jamais eu ce genre de problèmes, son père dirigeant le département de la Justice magique, avait des places en loges pour tous les matches. Mais elle n'était pas égocentrique, elle savait bien que ce n'était pas le cas de tous.

Soudain, des bruits de pas, de conversations, de râlements, bref d'un troupeau d'élèves marchant sous la pluie, se fit entendre. On vit passer les Armagnac, boueux et trempés, et leur allure et leur air renfrogné, suivis de Montmorency triomphants lui fit penser que les violets avaient gagné. Ca n'avait pas du plaire au petit Armagnac, qui était arrivé aux mêmes conclusions :


- Ils étaient ivres ! J'aurai pu tous les remettre à leur place en un coup de baguette !

Garance sourit. Mais ce sourire allait vite s'effacer face à la scène qui suivit.

Des Montmorency, moins ivres que les autres, cherchèrent à s'abriter dans la grange. Louison, Marine, Julien, Luc et quelques autres, rigolant bien, entrèrent dans l'édifice branlant et usé. Ils resterent un instant silencieux en la voyant à côté d'Erwan, sur une...poutre. Oui la situation pouvait paraître étrange. Julien, s'avança de quelques pas, arrogant, une expression de dégoût tourné vers Erwan.


- Garance ? Mais qu'est ce que tu fais là ? Tu ne devais pas rentrer au château ? Et qu'est ce que... ces fréquentations ?

Tout le monde se taisait. Garance sentit Erwan se crisper comme s'il était près à se battre.

Il y a un ou deux ans, alors qu'elle n'était encore qu'une fille plus ou moins populaire, Garance aurait rougi jusqu'aux joues, bredouillé une explication piteuse, et n'aurait plus paru dans la salle commune pendant deux semaines. Mais aujourd'hui, c'était elle la fille la plus populaire des Montmorency. Celle qui glaçait les autres d'un froncement de sourcils. Plus la victime, le bourreau.

Elle se redressa de toute sa hauteur, sublime dans son manteau blanc. Elle se laissa tomber au sol, atterrissant sur ses pieds. Elle toisa Julien, ses yeux saphir le glaçant mieux qu'un iceberg.


- Julien ?

Elle n'attendit pas de réponse.

- Tu me rappelles depuis quand je te dois des comptes ? Il me semble que je suis assez grande pour savoir quoi faire toute seule.

Elle passa une main dans ses cheveux platines, sachant très bien que ce geste la mettait en valeur, et permettait de voir ses boucles d'oreilles, qui faisaient ressortir ses yeux.

- Et puis, je te signale que tu étais trop occupée à faire mumuse avec les Armagnac pour rentrer avec moi. Je ne te dois donc aucune explication. Tu n'es pas quelqu'un à qui je doive des comptes, tu n'es pas mon petit ami.

Cette dernière phrase était faite exprès. Elle vit Julien palir.

- Oui, quant à ta demande à ce sujet. Je crois que tu viens d'avoir ta réponse. C'est non.

Dans un geste gracieux, elle lui tourna le dos et s'approcha de la porte. Puis, pour bien narguer les partisans de Julien, elle leva la tête et lança un :

- A plus tard, Erwan.

Elle sortit de la grange, et prit le chemin de l'académie, aussitôt suivie par Louison et Marine.

[H.J. : Bon ben voilà. ^^ Je te laisse poster, et après on ferme ? Puis j'en rouvrirai un autre autre part. ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Merwin
JouvencelienavatarJouvencelien
Messages : 128
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : Entre ici et ailleurs
MessageSujet: Re: Après-midi pluvieuse [PV Ga']   Sam 15 Oct - 19:17

Il n'eut pas l'occasion de lancer le moindre maléfice. Garance descendit d'un bond de la poutre pour se planter devant Julien, le foudroyant du regard.

- Tu me rappelles depuis quand je te dois des comptes ? Il me semble que je suis assez grande pour savoir quoi faire toute seule.

Erwan sourit. Oui, ça c'était clair. Niveau indépendance, Garance n'avait vraiment pas besoin d'avoir quelqu'un, qui que ce soit, qui lui dise ce qu'elle devait faire. Ou la conseille. Il savoura la mine du garçon qui se décomposait peu à peu.

- Et puis, je te signale que tu étais trop occupée à faire mumuse avec les Armagnac pour rentrer avec moi. Je ne te dois donc aucune explication. Tu n'es pas quelqu'un à qui je doive des comptes, tu n'es pas mon petit ami.

Là, ça devenait cassant, et le garçon pâlit, passant du meneur sur de lui à l'élève qui voudrait pouvoir disparaître sous terre. Elle ajouta, du même ton.

- Oui, quant à ta demande à ce sujet. Je crois que tu viens d'avoir ta réponse. C'est non.

Outch. Se prendre un si beau râteau ne devait déjà pas être facile à encaisser, encore moins lorsqu'on est entouré par toute une bande. Son autorité venait de chuter lamentablement. Des sourires narquois apparaissaient ici et là dans le groupe, et les visages de certaines filles s'illuminèrent d'un espoir nouveau. Garance lui tourna le dos avec dédain, comme elle savait si bien le faire, et prit la direction de la porte. Elle salua Erwan avant de partir, rapidement suivie par une partie du groupe. Erwan croisa le regard de Julien et lui adressa un sourire moqueur. Les derniers Montmorency partirent rapidement. Erwan attendit un moment, balançant ses pieds dans le vide. Il leva ensuite les yeux vers l'ouverture du toit, et entreprit de s'y hisser, sourire aux lèvres.

[Fin du rp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Après-midi pluvieuse [PV Ga']   

Revenir en haut Aller en bas
 

Après-midi pluvieuse [PV Ga']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Après-midi tranquille.
» Un bel après-midi de printemps [a archiver]
» Après-midi entre filles [PV Lizzy]
» Un samedi après-midi qui s'annonçait des plus ennuyeux ? Peut-être pas... | ft. Loïse A. Langel & Perle Duval [TERMINE]
» Après midi shopping [Topic Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: >---{Jouvenceaux}--- :: >---{La place du village}--- :: >---{Au duc de Guise}----
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit