AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les points sur les "i" (PV Dorian, Éléonore, Erwan et Alexandre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Olympe Maxime
Directrice & FondatriceavatarDirectrice & Fondatrice
Messages : 21
Date d'inscription : 17/07/2010
MessageSujet: Les points sur les "i" (PV Dorian, Éléonore, Erwan et Alexandre)   Dim 9 Oct - 13:27

Olympe marchait calmement de long en large sur l'épais tapis de son opulent bureau. Les chandelles éclairaient la pièce d'une lumière dorée qui se reflétait dans les dorures, les miroirs et même sur les surfaces soyeuses des sièges et des tentures tirées sur la nuit noire. Damoiseau, tiré de son sommeil lourd s'était réfugié dans l'alcôve qui abritait le canapé de soie turquoise.

Elle n'aimait pas être tirée de son sommeil en pleine nuit. Elle dormait déjà peu alors si en plus on interrompait ses heures de sommeil réparateur... Cette nuit, c'était le fantôme de Mélusine qui était venue la tirer de son sommeil en disant que le professeur de Méricourt lui amenait deux élèves qui avaient été la cause d'un bel esclandre dans la salle des trophées. Elle n'avait rien ajouté, si ce n'est que le fantôme de sa soeur, Mélior, était partie tirer le professeur du Guy de son sommeil car la plus forte tête des deux était un armagnac qui n'avait rien révélé de son identité.

Soudain, Mélior traversa la porte du bureau qui s'ouvrit quelques secondes après sur la personne de Dorian Du Guy, le cheveux en bataille et les yeux encore tout ensommeillés. Il ressemblait tellement encore à un petit garçon qu'Olympe ne put s'empêcher de sourire
.

- Désolée de vous avoir fait tiré du lit en pleine nuit, Dorian. Nous avons malheureusement un petit problème de discipline qui requiert votre présence.

Dorian l'interrogea sur la nature du problème.

- Il semblerait qu'un de vos élève ait fait un esclandre dans la salle des trophées.

Puis supputant la prochaine question, elle répondit d'avance.

- Nous ne savons pas qui il est, c'est pourquoi vous êtes là puisque vous êtes le Chevalier des Armagnac.

La porte s'ouvrit alors sur Éléonore et les deux élèves qu'elle avait pincé. Olympe les détailla d'un oeil critique. Elle connaissait Alexandre Morel. Elle l'avait déjà eu face à son bureau une ou peut-être même deux fois. Elle crut d'abord qu'il était l'instigateur du problème et fronça légèrement les sourcils mais elle vit que pour une fois, il semblait assez effacé et que les regards furieux d'Éléonore allaient plutôt vers l'Armagnac. Elle décida de se montrer le plus neutre possible. D'une voix calme qui contrastait beaucoup avec l'état des nerfs d'Éléonore, elle questionna :

- Et bien, professeur. Si vous m'expliquiez la nature du problème?

[H.J : Tour de post : Olympe - Dorian - Éléonore - Alexandre - Erwan]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Du Guy
Professeur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & AnimateuravatarProfesseur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & Animateur
Messages : 129
Date d'inscription : 27/09/2011
Localisation : Sur un balais ?
MessageSujet: Re: Les points sur les "i" (PV Dorian, Éléonore, Erwan et Alexandre)   Dim 9 Oct - 18:10

Ce soir là, Dorian s'était couché, lessivé. Il était allé jusque dans le Paris moldu pour rencontrer les représentants d'une commission obscure sur la régulation de la frappe de Peaks dans un match de Quidditch amateur. Dorian n'en avait absolument rien à faire, mais Madame Maxime lui avait envoyé un courrier lui demandant d'y aller, pour que la compétition annuelle de Quidditch de l'Académie ressemble le plus possible aux vrais matchs, et non à une sorte de simulacre avec des règles fixées par le professeur de vol. Soit. Il avait donc participé à un débat monotone pour savoir si cette frappe devait être régularisée, en sachant que cette technique n'était pas française, et surtout, était dangereuse.

C'est donc avec une joie immense qu'il s'effondra dans son lit au combien chaud et douillet, pour oublier la journée difficile qu'il venait d'avoir. Le sommeil l'emporta vite, très vite, mais ne dura pas longtemps. Pas plus de quelques maigres heures, en fait, car il entendit rapidement quelqu'un en train de parler. Là, dans sa chambre. Le prof de vol sursauta, ouvrant les paupières avec difficulté pour voir un être translucide, devant lui, complètement flou. Un fantôme ? Alors pourquoi n'était il pas net ?


- Monsieur de Guy ? J'ai un message pour vous.

Il s'était habillé en hâte, enfilant sa robe de sorcier, et avait filé dans les couloirs, aussi rapidement que son état le lui permettait.Madame Maxime le faisait convoquer dans son bureau à cette heure ci, prétextant son titre, maudit titre, de Chevalier des Armagnacs. Ce poste était il donc sans repos ? Il ne se souvenait pas que c'était mentionné dans son contrat. Il tituba, chercha à se donner un air un peu plus réveillé, un peu plus présentable. Ce n'était pas très convenant de se présenter à la Directrice dans cet état, quand il commençait tout juste à enseigner. Oui, MAIS il était deux heures du matin. Soit.

Dorian rentra dans le bureau. Madame Maxime était là, visiblement aussi contente d'être réveillé à cette heure que lui. Il la vit cependant esquisser un léger sourire en le voyant rentrer dans le bureau.


- Désolée de vous avoir fait tiré du lit en pleine nuit, Dorian. Nous avons malheureusement un petit problème de discipline qui requiert votre présence.

Il marmonna, tentant de rester aussi aimable que possible.

- Oh non, il n'y a pas de problèmes. J'ai... l'habitude. De... quel est le problème ? Un Armagnac prit en flagrant délire ?

Elle lui expliqua d'un élève avait été trouvé dans la salle des trophées, et qu'il incombait à sa responsabilité d'être présent. Il voulu grogner quelque chose, protestant que si il était convoqué pour chaque faux pas d'un ou d'une élève de cette armoirie, il pourrait dire adieu à jamais à son lit, mais il se retint. Visiblement, la situation était assez sérieuse.

La porte s'ouvrit alors, sur un spectacle qui sembla fort familier au professeur de vol. Deux élèves, visiblement de septième année, le premier de Courtenay, bien habillé et bien coiffé, le second, en pyjama, d'Armagnac. Dorian sourit avant de se reporter à la troisième personne. Une femme, fort jolie, d'une trentaine d'années, l'air particulièrement en colère. Il sentit tout son assurance se volatiliser en une seconde, et il baissa les yeux au sol.

- Et bien, professeur. Si vous m'expliquiez la nature du problème ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éléonore de Méricourt
Directrice-Adjointe, Professeur de Magidigitation & AdministratriceavatarDirectrice-Adjointe, Professeur de Magidigitation & Administratrice
Messages : 47
Date d'inscription : 17/07/2010
MessageSujet: Re: Les points sur les "i" (PV Dorian, Éléonore, Erwan et Alexandre)   Lun 10 Oct - 18:38

D'un geste théâtral, Éléonore ouvrit la porte du bureau de la directrice à la volée. Elle fit entrer les deux garçons et vint se placer à côté du bureau de la directrice. Elle eut un coup d'oeil distrait pour Dorian, son jeune collègue qui enseignait le vol. D'une humeur qui ne se prêtait pas à la conciliation, elle eut pour son air débraillé et les gros cernes sous ses yeux un regard plutôt acerbe. Avec un petit air gêné, Dorian détourna le regard. Éléonore haussa un sourcil et reporta son attention vers la directrice. Cette dernière, toujours aussi calme qu'à l'habitude, lui demanda d'une voix un peu dépitée :

- Et bien, professeur. Si vous m'expliquiez la nature du problème?

Éléonore répondit du tact au tact et d'une voix cassante :

- La nature du problème? Je vais vous la dire, la nature du problème. J'ai été réveillée au beau milieu de la nuit par un vacarme épouvantable qui provenait de sous ma chambre. Je suis descendue voir de quoi il retournait et j'ai trouvé ces deux énergumènes qui se battaient en duel au beau milieu de la salle des trophées! Ils ont saccagé presque le tiers des coupes! c'est un vrai désastre!

Elle désigna l'inconnu en pyjama du bout de sa baguette.

- Celui-là semblait le plus acharné. Et quand je lui ai demandé son nom, il a eu l'outrecuidance de refuser de se faire connaître!

Elle asséna à Alexandre, qui faisait profil bas, un regard qui signifiait à peu près :

*Vous, je le connais déjà votre nom, Morel... Et ne croyez pas que vous y échapperez, votre tour viendra!*

Elle se retourna vers la directrice qui d'un geste calme, demanda aux garçons de lui expliquer comment ils en étaient venu à se battre aussi violemment en pleine salle des trophées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Morel
Septième année CourtenayavatarSeptième année Courtenay
Messages : 109
Date d'inscription : 21/09/2011
Localisation : A la plantation, bien sûr !
MessageSujet: Re: Les points sur les "i" (PV Dorian, Éléonore, Erwan et Alexandre)   Lun 10 Oct - 19:04

Alexandre suivit la professeure en maugréant. En maugréant bas parce qu'elle était de très, très mauvaise humeur. En témoigne la manière dont elle ouvrit théâtralement la pauvre porte du bureau qui ne lui avait rien fait.

Il détailla la scène. La directrice, avec un peignoir rapidement enfilé qui lui adressa un regard agacé, ce qui lui donna une pénible sensation de déjà vu. Et Dorian du Guy, le professeur de vol, qu'il avait vu aux sélections, qui paraissait vouloir être partout ailleurs, sauf ici.


- Et bien, professeur. Si vous m'expliquiez la nature du problème?

Eleonore les désigna d'un grand geste du bras d'une voix exaspérée :

- La nature du problème? Je vais vous la dire, la nature du problème. J'ai été réveillée au beau milieu de la nuit par un vacarme épouvantable qui provenait de sous ma chambre. Je suis descendue voir de quoi il retournait et j'ai trouvé ces deux énergumènes qui se battaient en duel au beau milieu de la salle des trophées! Ils ont saccagé presque le tiers des coupes! c'est un vrai désastre!

Energumènes, énergumènes... elle en avait de bonnes. Désastre aussi...

- Celui-là semblait le plus acharné. Et quand je lui ai demandé son nom, il a eu l'outrecuidance de refuser de se faire connaître!

Elle lui lança un regard furibond,alors qu'elle ne parlait même pas de lui, auquel Alexandre répondit par des yeux angéliques, mais pleins d'humour, voulant à peu près dire :

*Moi ? Allons donc ? Qu'ai je fait ? *

La directrice leur demanda de s'expliquer. Alexandre parla le premier, et résolut de dire ce qui était vrai... ben justement, parce que s'il inventait, il risquait de se faire punir encore plus, vu que ce serait encore plus abracadabrant.

- Et bien madame, fit il de son sourire enjôleur, que la moitié des profs de l'académie devaient connaître depuis le temps qu'il le faisait. C'est une histoire remarquablement simple. Il était minuit, quand je suis sorti de mon dortoir... C'était stupide, je sais... Mais que voulez vous ? J'étais encore jeune et innocent. J'ai alors entendu du bruit dans la salle des trophées, et je suis descendu. J'y ai vu ce jeune Mercoeur, qui n'en est pas un finalement, fit il avec un regard appuyé à Erwan.

Il reprit son souffle, esperant captiver son auditoire, et même si un sourire amusé se peignait sur le visage d'Erwan, il préfera ne pas regarder le corps professoral, encore moins Mlle de Méricourt.


- Il avait cassé une coupe, que, dans ma mansuétude j'ai réparé, et nous avons commencé à discuter de thèmes fondamentaux, comme par exemple le quidditch. Dans des circonstances indépendantes de ma volonté, nous en sommes venus à nous lancer des piques verbales.

- Puis, sans que je sache bien comment, reprit il d'un ton sérieux cette fois, il m'a lancé un Imperimenta.

Alors est ce qu'il en remettait une couche en parlant de son bouclier lancé sans baguette ? Ca ferait un peu lèche bottes, avec un peu de chance ça plairait à la professeure de magidigitation. Non peut être pas. Remarque, vu le regard furibond qu'elle lui lança, elle n'avait sûrement pas apprécié son récit, qui bien que exact, pouvait passer, par ses formules formelles et pompeuses, pour une parodie des paroles toujours bien tournées de Mlle de Méricourt.

Il résolut de continuer sur un ton sérieux :


- J'ai donc sorti ma baguette et renforcé mon bouclier. Je n'ai pas lancé de sorts d'attaque, ou très peu, dans l'espoir de l'assomer, car il me bombardait de sorts en tout genre qui rebondissaient sur mon bouclier, et touchaient les murs, ce qui explique le...saccage ? de la salle des trophées.

Il se tut, laissant à Erwan le soin de parler. Peut être que en plus, l'Armagnac allait en rajouter question humour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Merwin
JouvencelienavatarJouvencelien
Messages : 128
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : Entre ici et ailleurs
MessageSujet: Re: Les points sur les "i" (PV Dorian, Éléonore, Erwan et Alexandre)   Lun 10 Oct - 19:44

Quelle belle soirée ! Que demander de mieux que de se promener en pleine nuit avec une enseignante enragée et un Courtenay que l'on a essayé d'estropier quelques minutes plus tôt ? Ah oui, Erwan était aussi en pyjama, et n'avait plus sa baguette. Il choisit donc de rester calmement derrière Madame de Méricourt, qui l'aurait surement fusillée si il avait eu le malheur de passer devant elle. Il n'adressa pas un regard à Alexandre, par principe. On ne cherche pas à faire ami-ami avec quelqu'un à qui l'on vient de livrer un duel, c'est tout. Ils arrivèrent enfin devant les portes majestueuses du bureau de la Directrice, que l'enseignante ouvrit brutalement, comme si elle était dans un Western. Erwan sourit. Elle ne devait pas savoir ce qu'était un Western, mais il lui en montrerait des extraits un jour, si il s'en sortait, une fois de plus.

Deux personnes étaient présentes dans le bureau à cette heure-ci. Il du se mordre les lèvres pour ne pas lancer une remarque impertinente, et analysa rapidement la situation. Madame Maxime, toujours aussi digne, quel que soit l'heure, l'air cependant assez en colère. Monsieur de Guy, professeur de Quidditch et Chevalier des Armagnacs, les cheveux ébouriffés et le regard légèrement hagard. Il n'avait pas non plus l'air d'être ravi de la situation. Tout les ingrédients étaient donc réunis pour passer un mauvais moment.


- Et bien, professeur. Si vous m'expliquiez la nature du problème ?

Erwan s'appliqua à ne pas regarder Madame de Méricourt, fixant avec beaucoup d’assidûment le pied de la chaise du bureau de Madame Maxime. Ah oui, vraiment, très beau pied de chaise.

- La nature du problème? Je vais vous la dire, la nature du problème. J'ai été réveillée au beau milieu de la nuit par un vacarme épouvantable qui provenait de sous ma chambre. Je suis descendue voir de quoi il retournait et j'ai trouvé ces deux énergumènes qui se battaient en duel au beau milieu de la salle des trophées ! Ils ont saccagé presque le tiers des coupes ! c'est un vrai désastre !

Moui, c'était assez objectif comme description. Erwan ne broncha pas, attendant la suite.

- Celui-là semblait le plus acharné. Et quand je lui ai demandé son nom, il a eu l'outrecuidance de refuser de se faire connaître !

Erwan sourit, ne relevant pas yeux vers l'enseignante. Il murmura :

- Outrecuidance. Quel joli mot.

La Directrice leur demanda des explications. Erwan se tourna vers Alexandre, qui s'était déjà lancé dans des explications.

- Et bien madame, c'est une histoire remarquablement simple. Il était minuit, quand je suis sorti de mon dortoir... C'était stupide, je sais... Mais que voulez vous ? J'étais encore jeune et innocent. J'ai alors entendu du bruit dans la salle des trophées, et je suis descendu. J'y ai vu ce jeune Mercoeur, qui n'en est pas un finalement.

Alexandre lui lança un long regard. Erwan sourit. Oui, c'est important de le préciser. Il lui rendit un sourire légèrement complice.

- Il avait cassé une coupe, que, dans ma mansuétude j'ai réparé, et nous avons commencé à discuter de thèmes fondamentaux, comme par exemple le quidditch. Dans des circonstances indépendantes de ma volonté, nous en sommes venus à nous lancer des piques verbales.

Cette fois, il ne put s'empêcher de rajouter, gardant un masque de sérieux.

- Oh, c'est fort bien expliqué. Oui, tout cela est purement accidentel, vous voyez.

- Puis, sans que je sache bien comment, il m'a lancé un Imperimenta.

Bon, là il venait de le contredire. Mince, il allait passer pour un menteur.

- J'ai donc sorti ma baguette et renforcé mon bouclier. Je n'ai pas lancé de sorts d'attaque, ou très peu, dans l'espoir de l'assomer, car il me bombardait de sorts en tout genre qui rebondissaient sur mon bouclier, et touchaient les murs, ce qui explique le...saccage ? de la salle des trophées.

Alexandre se tourna vers lui, l'invitant à la parole. Erwan constata que tout le monde le regardait, l'air furieux. Erwan ne savait pas trop quoi plaider. Alexandre avait essayé de montrer que sa présence dans cet incident était purement accidentel et qu'il n'avait rien fait pour saccager la salle des trophées. Donc, le gros de la responsabilité tombait sur les épaules de l'Armagnac. Il se racla la gorge et prit la parole.

- Eh bien comme vous pouvez le voir, tout ceci est un malentendu.

Il se tut, comme si cette déclaration se suffisait à elle même, mais on lui demanda de développer.

- C'est pourtant clair, non ? Je m'appelle personne, dit il en regardant Madame de Méricourt avec un air de profond défi, personne de l'armoirie des Mercoeur. Et en tant que personne, je n’existe pas, et donc je plaide non coupable, conclu il avec conviction.

Oui, bon là, ils allaient le prendre pour un malheureux frappé de folie sévère. Ou réaliser qu'il n'était en fait qu'un élève particulièrement impertinent, n'ayant rien à rajouter, rien à avancer pour sa défense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olympe Maxime
Directrice & FondatriceavatarDirectrice & Fondatrice
Messages : 21
Date d'inscription : 17/07/2010
MessageSujet: Re: Les points sur les "i" (PV Dorian, Éléonore, Erwan et Alexandre)   Mer 12 Oct - 17:54

Olympe commença par enjoindre Éléonore à se calmer.

- Allons allons, professeur. Restez maîtresse de vos nerfs, je vous prie. Nous allons prendre soin de démêler ce sac de noeuds un à un.

Même si elle ne l'avait jamais vu aussi énervée, laisser libre cours à cette colère ne ferait qu'envenimer les choses. Elle se tourna vers Alexandre et lui donna la parole.

- Que s'est-il encore passé cette fois, monsieur Morel?

Elle insista légèrement sur le encore, le soupirant d'un air résigné et fatigué. Elle ne cilla même pas lors de sa réponse. Elle connaissait l'oiseau et savait qu'il avait toujours l'habitude d'essayer de se défiler par une pirouette quelconque. De fait, il prit la situation avec un franc détachement. Somme toute, il n'avait jamais fait qu'une escapade nocturne comme elle le soupçonnait d'en avoir l'habitude. La punition serait pareille à elle même, presque comme d'habitude elle avait envie de dire.

L'attitude d'Erwan la surprit en revanche. Frondeur, hargneux, cherchant l'affrontement direct et violent, il fusilla Éléonore du regard en répondant, ce qu'Olympe nota dans un coin de sa tête. Il lui faisait penser à ces jeunes gens qui se sentent seuls et qui cherchent l'affrontement pour avoir le sentiment d'être quelque chose pour quelqu'un. Elle ne put s'empêcher de penser, dans un coin de sa tête, que Erwan devait jalouser intérieurement la popularité d'Alexandre. Sans marquer le moindre signe de colère ou de compassion, elle se tourna vers Dorian et d'une voix neutre questionna :


- Comment s'appelle ce jeune homme, professeur?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Du Guy
Professeur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & AnimateuravatarProfesseur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & Animateur
Messages : 129
Date d'inscription : 27/09/2011
Localisation : Sur un balais ?
MessageSujet: Re: Les points sur les "i" (PV Dorian, Éléonore, Erwan et Alexandre)   Jeu 13 Oct - 10:58

Bon, à priori, il n'avait qu'à attendre un peu que tout le monde explique les raisons du problème, et il donnerait son avis sur l'éventuelle sanction de l'Armagnac. Il ne dit rien et attendit que tout le monde puisse parler.

La sorcière semblait de fort mauvaise humeur, tremblante de colère. Il haussa les sourcils. Que c'était il passé pour qu'elle se mette dans un état pareil ? Elle expliqua que la salle des trophées avait été saccagée par ces deux élèves, particulièrement l'Armagnac. Dorian soupira discrètement. Oui, forcément, un Armagnac se devait de bordéliser plus qu'un Courtenay, ça allait de soi. Il attendit que les élèves intéressés s'expliquent avant de se prononcer.

Le jeune Alexandre expliqua d'un air légèrement suffisant et provocateur les faits, que Dorian jugea assez neutres malgré tout, et assez plausibles. Le garçon à coté de lui semblait décidé à se moquer d'eux jusqu'à ne plus pouvoir, et il ne s'en privait pas. Il semblait même déterminé à ne pas s'incliner devant eux comme il aurait du le faire dans un tel contexte, préférant un air de défi. Cela agaça hautement Dorian, qui s'était quand même levé en pleine nuit pour régler cette histoire. Il jouait au grand comique ? Ce garçon allait être perdant, c'était sur. Le silence se fit dans la salle un instant. Dorian regarda Madame Maxime qui gardait un air parfaitement calme et neutre. Il se demandait comment elle faisait.


- Comment s'appelle ce jeune homme, professeur ?

Dorian se sentit alors très très seul. Il n'était pas arrivé depuis longtemps à l'Académie et il ne connaissait pas le nom de tout les Armagnacs. Assez frustrant dans ce genre de situation. Pourtant, il avait déjà entendu parler de ce garçon par d'autres enseignants. Dorian garda le silence, tentant de se concentrer. Il se souvenait d'une histoire de plume à papotes avec la professeur d'enchantement. Ah, oui, ça lui revenait. Il l'avait ensorcelée pour que la plume ne note que des insultes comme elle lui dictait quelque chose. Bien sur, il avait été assez rapidement pris sur le fait, et il en avait entendu parler pendant presque une semaine. Dorian releva les yeux pour regarder ses interlocuteurs.

- Erwan. Erwan Merwyn.

Il était assez satisfait de lui à ce moment là. Dorian se tourna vers Eléonore, faisant un effort pour ne pas se sentir ridicule, et ajouta :

- Quelle sanction pensez vous appropriée pour ces deux élèves ? C'est surtout celle concernant cet Erwan qui m'intéresse, mais comme elle doit être relative à celle d'Alexandre, enfin, vous comprenez quoi, conclu-t-il avec maladresse.

Il attendait de savoir ce qu'en pensait cette femme, ainsi que Madame Maxime avant de se prononcer. Mais il n'était pas d'humeur à faire des cadeaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éléonore de Méricourt
Directrice-Adjointe, Professeur de Magidigitation & AdministratriceavatarDirectrice-Adjointe, Professeur de Magidigitation & Administratrice
Messages : 47
Date d'inscription : 17/07/2010
MessageSujet: Re: Les points sur les "i" (PV Dorian, Éléonore, Erwan et Alexandre)   Mar 18 Oct - 7:25

Éléonore haussa un sourcil perplèxe et critique. Ainsi Dorian se déchargeait du rôle degrand méchant sur elle. C'était un peu trop facile à son goût. Si elle s'était écoutée, Erwan aurait été tout bonnement renvoyé ou pour le moins collé jusqu'à la fin de l'année mais la colère du moment était pour beaucoup dans la gravité de cette décision. Aussi, choisit-elle de jouer la prudence et comme Dorian, elle se déchargea de la décision mais cette fois-ci sur Olympe.

- Il ne m'appartient pas de décider d'une sanction dans cette affaire alors qu'elle est portée devant la directrice. Je ne prendrai des mesures que si elle se décharge de cette décision à mon profit.

Il vallait en effet mieux pour les deux zouaves que ce soit Olympe qui décide de leur sentence. Les deux élèves suivaient d'ailleurs ce petit échange avec l'attention du condamné attendant sa sentence. Éléonore les observa du coin de l'oeil tandis qu'Olympe réfléchissait, les mains croisées devant son visage.
[H.J. Je sais, c'est horriblement court mais je suis à la masse ces temps-ci et j'ai pas eu bcp d'inspiration ^^ je me ratrappe au prochain post, promis ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Morel
Septième année CourtenayavatarSeptième année Courtenay
Messages : 109
Date d'inscription : 21/09/2011
Localisation : A la plantation, bien sûr !
MessageSujet: Re: Les points sur les "i" (PV Dorian, Éléonore, Erwan et Alexandre)   Mar 18 Oct - 17:50

Personne ne sembla très convaincu par son petit monologue, à part Mlle de Méricourt qui parut encore plus exaspérée. Aussi Alexandre eut il envie de hurler quand le jeune professeur de vol proposa timidement de la laisser décider de la sanction. Si elle le faisait, ils étaient morts.

Heureusement pour eux, la professeure eut assez de jugements pour se contrôler et au lieu de les condamner à cinq heures de colle tous les samedis de l'année, elle se contenta d'un :


- Il ne m'appartient pas de décider d'une sanction dans cette affaire alors qu'elle est portée devant la directrice. Je ne prendrai des mesures que si elle se décharge de cette décision à mon profit.

Ouf. Ca c'était mieux. En fait pas tant que ça. La directrice de Beaubâtons était juste, mais elle n'avait sûrement pas apprécié qu'on la réveille à une heure du matin parce qu'on avait massacré sa salle des trophées et calmer les nerfs de ses profs. Un sourire amusé tout à fait hors de propos apparut à cette pensée qu'il préfera garder pour lui devant l'air grave des gens de la salle.

[H.J : J'ai posté pour conserver l'ordre, mais j'ai pas grand chose à dire en fait. ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Merwin
JouvencelienavatarJouvencelien
Messages : 128
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : Entre ici et ailleurs
MessageSujet: Re: Les points sur les "i" (PV Dorian, Éléonore, Erwan et Alexandre)   Mer 19 Oct - 18:52

Les réactions des enseignants ne furent pas explosives, ce qui étonna Erwan, compte tenu de la situation. Madame Maxime resta tout à fait neutre, demandant plutôt au Chevalier des Armagnacs, Dorian De Guy, comment il s'appelait. Erwan le dévisagea. Il ne connaissait que peu ce prof qui était arrivé cette année, mais malgré sa maladresse apparente ce soir là, il semblait de fort mauvaise humeur. Venant de son Chevalier, ce n'était pas de très bonne augure. D'autant que ce dernier lacha avec un sourire satisfait :

- Erwan. Erwan Merwyn.

Soit. Il était mort. Foutu. Ils pouvaient le pendre tout de suite, mais peut être préféraient ils le décapiter en public, histoire d'en faire un exemple à ne pas suivre. Un exemple ? Oh, chouette ! Dorian passa la parole à Mademoiselle de Méricourt, lui demandant un avis sur les sanctions. Il sentit son sang le glacer. Peut être qu'être pendu était un sort enviable finalement.

- Il ne m'appartient pas de décider d'une sanction dans cette affaire alors qu'elle est portée devant la directrice. Je ne prendrai des mesures que si elle se décharge de cette décision à mon profit.

Bon ? Ils allaient l'avoir leur mise à mort où les profs allaient garder le suspens encore quelques minutes ? Une lueur espiègle apparut dans les yeux du Courtenay pendant un instant, mais il se maîtrisa et ne rajouta rien. L'Armagnac haussa les épaules, et demanda, posément :

- Bon, d'accord, en admettant que je sois cet... Erwan... auriez vous l’obligeance de bien vouloir nous renvoyer dans nos dortoirs pour que nous puissions finir la nuit ? J'ai une journée de cours difficile demain, ce serait chouette que je puisse dormir quelques heures avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olympe Maxime
Directrice & FondatriceavatarDirectrice & Fondatrice
Messages : 21
Date d'inscription : 17/07/2010
MessageSujet: Re: Les points sur les "i" (PV Dorian, Éléonore, Erwan et Alexandre)   Jeu 20 Oct - 17:49

- Bon, d'accord, en admettant que je sois cet... Erwan... auriez vous l’obligeance de bien vouloir nous renvoyer dans nos dortoirs pour que nous puissions finir la nuit ? J'ai une journée de cours difficile demain, ce serait chouette que je puisse dormir quelques heures avant.

La tension devenait palpable. Chacun dans ce bureau se refilait la patate chaude à tour de rôle. Il valait mieux poser un geste fort. Par son attitude Erwan venait à nouveau de donner raison à Olympe. Elle décida de creuser l'idée mais à l'abri de potentielles perturbations. Premièrement, il fallait écarter Alexandre sur qui se cristalisait sa colère.

- Professeur de Méricourt? J'en ai fini avec monsieur Morel pour le moment. Veuillez avoir l'obligeance de le raccompagner à son dortoir et de veiller à ce qu'il y passe le reste de la nuit.

Elle se tourna ensuite vers Dorian. Il avait l'air fatigué et gêné. Après tout, il était inutile de le garder avec eux. Il serait en effet peut-être plus facile de parler à Erwan seul à seul.

- Je crois qu'il vaut mieux que vous alliez vous reposer vous aussi professeur. J'aimerais parler un peu plus longuement à Erwan.

[H.J : Un dernier tour pour tous et je continue avec Erwan seulement ;-)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Du Guy
Professeur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & AnimateuravatarProfesseur de Vol, Chevalier d'Armagnac, Arbitre de Quidditch & Animateur
Messages : 129
Date d'inscription : 27/09/2011
Localisation : Sur un balais ?
MessageSujet: Re: Les points sur les "i" (PV Dorian, Éléonore, Erwan et Alexandre)   Lun 24 Oct - 8:42

La conversation n'avançait pas. Mademoiselle de Méricourt lui lança un regard froid, et refusa de chosir une sanction. Dorian ne répondit pas. Il ne voulait pas qu'elle décide à sa place, juste qu'elle donne son avis, étant la seule à avoir assisté à la scène. Il suivit du regard Alexandre Morel et le dénommé Erwan, qui ne put s'empêcher de les provoquer une fois de plus. Dorian se crispa, s'aprêta à répondre, à détruire cet élève, à le remettre à sa place. La parole fut prise par Madame Maxime, et ne lui en laissa pas l'occasion.

- Je crois qu'il vaut mieux que vous alliez vous reposer vous aussi professeur. J'aimerais parler un peu plus longuement à Erwan.

Dorian la regarda, étonné. Il était le Chevalier des Armagnacs, et il s'était levé à cette heure pour remplir ce rôle. Il ne servait à rien qu'il reparte à ce moment là. Mais visiblement, Madame Maxime voulait avoir une conversation en seule à seul avec le jeune Erwan, et il ne pouvait donc pas s'interposer. Dorian inclina la tête.

- Très bien, je me retire. Je vous demande juste de me mettre au courant de la sanction que vous aurez décidée d'adopter pour ce jeune homme.

Dorian quitta le bureau, partant à la recherche de son lit et à la quête de quelques nouvelles heures d'un sommeil malgré tout bien mérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éléonore de Méricourt
Directrice-Adjointe, Professeur de Magidigitation & AdministratriceavatarDirectrice-Adjointe, Professeur de Magidigitation & Administratrice
Messages : 47
Date d'inscription : 17/07/2010
MessageSujet: Re: Les points sur les "i" (PV Dorian, Éléonore, Erwan et Alexandre)   Mar 25 Oct - 15:54

Madame Maxime garda le silence pendant quelques secondes, les mains toujours croisées sous son menton. Elle finit par prendre la parole :

- Professeur de Méricourt? J'en ai fini avec monsieur Morel pour le moment. Veuillez avoir l'obligeance de le raccompagner à son dortoir et de veiller à ce qu'il y passe le reste de la nuit.

Éléonore eut un froncement de sourcil. Elle aurait bien voulu rester pour avoir le fin mot de l'histoire mais elle se doutait que la directrice avait une idée derrière la tête. D'ailleurs, elle congédia aussi Dorian du Guy ce qui signifiait qu'elle voulait à coup sûr parler à Erwan seule à seul. Avec un petit haussement d'épaule mi agacé mi résigné, elle rectifia une mèche qui dépassait de son chignon lâche qu'elle portait pour la nuit et se dirigea vers Alexandre.

- Venez monsieur Morel, je vous reconduis.

Faisant un signe d'au revoir à la directrice, elle poussa doucement Alexandre vers la sortie et lui emboîta le pas, sa longue robe de chambre soyeuse virevoltant derrière elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Morel
Septième année CourtenayavatarSeptième année Courtenay
Messages : 109
Date d'inscription : 21/09/2011
Localisation : A la plantation, bien sûr !
MessageSujet: Re: Les points sur les "i" (PV Dorian, Éléonore, Erwan et Alexandre)   Dim 30 Oct - 18:21

La tension était palpable dans le bureau. Tous se regardaient. Erwan n'avait pas arrangé les choses avec sa provocation. Mais, la directrice ne le blama pas. Elle le fixa intensément et fit :

- Professeur de Méricourt? J'en ai fini avec monsieur Morel pour le moment. Veuillez avoir l'obligeance de le raccompagner à son dortoir et de veiller à ce qu'il y passe le reste de la nuit.

Quoi ? Pas de sanction ? C'était trop beau pour être vrai ! Même si, à son avis, elle tomberait demain matin, ça laissait toujours la nuit de répit. C'était déjà ça.

Mais déjà, la directrice reprenait :


- Je crois qu'il vaut mieux que vous alliez vous reposer vous aussi professeur. J'aimerais parler un peu plus longuement à Erwan.

Le pauvre. Il avait déjà eu droit à ces entretiens "privés" avec la directrice, et ça laissait un souvenir... inaltérable ? Mais, il regarda les gens dans le bureau, et comprit, comme il l'avait déjà brievement supposé, que la destruction de la salle des trophées et les remontrances ne seraient pas le seul sujet abordé entre eux. Mais ce n'était pas à lui de s'en mêler, il se contenta donc d'approuver d'un signe de tête.

La situation semblait déplaire à Mlle de Méricourt, mais elle se résigna et lui fit signe de la suivre :

- Venez monsieur Morel, je vous reconduis.

Ils sortirent ensemble du bureau. Si elle ne se mettait pas à lui hurler dessus dès qu'ils auraient finis de descendre l'escalier, il pourrait presque dire que la soirée se terminait bien. Ou presque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Merwin
JouvencelienavatarJouvencelien
Messages : 128
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : Entre ici et ailleurs
MessageSujet: Re: Les points sur les "i" (PV Dorian, Éléonore, Erwan et Alexandre)   Lun 31 Oct - 20:11

HJ : j'ai très peu de choses à ajouter, j'en parlerai dans mon prochain post pour faire un post un peu plus conséquent. Je laisse donc la parole à Madame Maxime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olympe Maxime
Directrice & FondatriceavatarDirectrice & Fondatrice
Messages : 21
Date d'inscription : 17/07/2010
MessageSujet: Re: Les points sur les "i" (PV Dorian, Éléonore, Erwan et Alexandre)   Mer 9 Nov - 23:49

Olympe attendit calmement que tout le monde soit sorti. Elle rectifia le col de soie grise de sa robe de chambre et fit signe à Erwan de s'asseoir devant son bureau. Il s'exécuta tandis que Olympe se dirigeait vers la fenêtre pour plonger son regard dans le noir de la nuit. Elle savait d'expérience qu'il était plus facile à un jeune de s'expliquer lorsqu'il n'avait pas un regard qu'il jugeait accusateur posé sur lui. Laissant son regard vagabonder sur les reflets de l'étang d'argent, elle questionna d'une voix calme mais ferme :

-Si vous m'expliquiez ce que vous cherchez à faire en adoptant une telle attitude? Je veux dire, des têtes brûlées comme Monsieur Morel, j'en ai déjà vu des dizaines. Je connais ce genre d'énergumène par coeur et je sais très bien comment les sanctionner.

Elle marqua une petite pause.

- Mais j'ai rarement vu un élève s'appliquer à se faire renvoyer avec une telle hargne. Chercher le renvoi expressément n'est pas une solution et ce quel que soit votre problème car vous avez bien un problème, n'est-ce pas?
Elle insista légèrement sur le n'est-ce pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Merwin
JouvencelienavatarJouvencelien
Messages : 128
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : Entre ici et ailleurs
MessageSujet: Re: Les points sur les "i" (PV Dorian, Éléonore, Erwan et Alexandre)   Dim 13 Nov - 11:36

Madame Maxime congédia toutes les personnes présentes dans la salle, sauf lui, bien sur. Erwan poussa un long soupir et regarda Dorian Du Guy partir, rapidement suivi par Mademoiselle de Méricourt et cet abrutit d'Alexandre. Bon, finalement il ne serait pas couché tout de suite, le pauvre. Madame Maxime lui fit signe de s'asseoir à son bureau, et le jeune Armagnac s’exécuta lentement. Madame Maxime, quant à elle, s'installa à la fenêtre, lui tournant le dos. Bon, et ensuite ?

- Si vous m'expliquiez ce que vous cherchez à faire en adoptant une telle attitude ? Je veux dire, des têtes brûlées comme Monsieur Morel, j'en ai déjà vu des dizaines. Je connais ce genre d'énergumène par coeur et je sais très bien comment les sanctionner.

Erwan voulu lui répondre qu'elle n'avait qu'à le sanctionner comme ce "Monsieur Morel" (qui n'avait, d'ailleurs, pas eu de sanction, lui), mais n'en fit rien. Il ne lui ferait pas le plaisir de lui répondre ça, et il attendit patiemment qu'elle exprime le fond de ses pensées.

- Mais j'ai rarement vu un élève s'appliquer à se faire renvoyer avec une telle hargne. Chercher le renvoi expressément n'est pas une solution et ce quel que soit votre problème car vous avez bien un problème, n'est-ce pas?

Erwan retint un petit rire. Oui, à partir du moment où un élève s'en prenait à un autre dans les couloirs, il fallait qu'il ait un problème. Comment l'expliquer autrement ? C'était tellement plus facile que ces élèves là aient des... "problèmes".

- Oui Madame, effectivement j'ai un problème. Mon lit m'appelle avec insistance et j'ai peur que votre bureau ne fasse pas l'affaire... C'est un peu dur, vous comprenez ?

Tout élève censé aurait fait profil bas. Au pire, il aurait pu lui répondre qu'il ne cherchait pas particulièrement un renvoi, mais qu'il ne pouvait pas s'empêcher de s’attirer des problèmes avec les enseignants. Qu'il n'aimait pas qu'on le muselle ainsi. Non, il était reparti dans de la provocation pure. Qui n'amènerait qu'à un alourdissement de la sanction.

- En dehors de ça, franchement, je ne vois pas de quels "problèmes" vous parlez. Et je ne vois pas pourquoi je devrais être sanctionné plus lourdement qu'Alexandre Morel pour un duel en pleine nuit. Il y a deux protagonistes dans un duel après tout, pas un gentil innocent et un méchant qui casse tout. Mais si, effectivement, vous voulez donner l'exemple aux autres élèves en montrant où mène de ne pas s'incliner devant les enseignants au point de leur lécher les bottes, alors oui, sanctionnez moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olympe Maxime
Directrice & FondatriceavatarDirectrice & Fondatrice
Messages : 21
Date d'inscription : 17/07/2010
MessageSujet: Re: Les points sur les "i" (PV Dorian, Éléonore, Erwan et Alexandre)   Jeu 24 Nov - 22:35

- Oui Madame, effectivement j'ai un problème. Mon lit m'appelle avec insistance et j'ai peur que votre bureau ne fasse pas l'affaire... C'est un peu dur, vous comprenez ?

Olympe tiqua, le regard toujours perdu dans le noir du parc. Comment ce jeune homme osait-il lui parler d'une telle manière alors qu'elle venait de lui tendre la main? Elle aurait pu le renvoyer sur le champ ou au moins laisser une fureur au moins égale à celle d'Éléonore se déverser sur lui mais non...

- En dehors de ça, franchement, je ne vois pas de quels "problèmes" vous parlez. Et je ne vois pas pourquoi je devrais être sanctionné plus lourdement qu'Alexandre Morel pour un duel en pleine nuit. Il y a deux protagonistes dans un duel après tout, pas un gentil innocent et un méchant qui casse tout. Mais si, effectivement, vous voulez donner l'exemple aux autres élèves en montrant où mène de ne pas s'incliner devant les enseignants au point de leur lécher les bottes, alors oui, sanctionnez moi.

Elle avait cherché à comprendre. Elle avait perçu son attitude comme une détresse. Elle la percevait toujours de cette manière mais là, malheureusement pour lui, elle ne pouvait laisser passer cette flèche du Parthe. C'était son honneur de directrice qui était en jeu. Elle fit volte-face et le toisa d'un regard aussi glacial que de la neige carbonique. Elle prit la parole mais sans colère. A l'inverse d'Éléonore elle comptait rester parfaitement calme pour lui donner cette petite leçon de savoir vivre. Sa voix fut net, tranchante comme un couperet.

- Pour votre gouverne, Monsieur Merwin, je ne comptais nullement prévoir un traitement de faveur pour monsieur Morel. Cependant, lui a la présence d'esprit de se tenir tranquille lorsqu'il est pris la main dans le sac. C'est une forme d'élégance qu'il a peut-être apprise au cours de ses nombreuses retenues à moins que ce soit inné. Quoi qu'il en soit, vous, vous vous êtes braqué dans une attitude frondeuse, irrespectueuse et dégradante envers vous même car dès le début vous étiez persuadé que vous seriez considéré comme le grand méchant de cette affaire. Vous vous êtes mis tout seul dans cette panade, monsieur Merwin. Cependant, dans un souci de bonté, de compréhension et de conciliation, j'ai passé outre. Je vous ai donné une chance d'expliquer votre geste, de justifier une attitude qui pour moi était un signal de détresse. Je vous ai tendu la main et en guise de remerciement vous m'envoyez une nouvelle bordée de sarcasmes? Je suis désolée mais ma patience comme ma bonté à des limites que vous venez de franchir.

Tout en parlant, elle avait fait le tour de son bureau pour reprendre une attitude professorale. La phrase suivante tomba comme une sentence de procès.

- Vous êtes renvoyé de cet établissement, monsieur Merwin. Et vous ne pourrez vous en prendre qu'à vous même. Aucun point ne sera retirer à votre armoirie car je répugne à sanctionner un groupe pour les erreurs d'un seul individu. Vous serez renvoyé dans votre famille dès demain matin. Un hibou sera envoyé à vos parents dès la première heure. Vous la suivrez de peu.

D'un geste de la main, elle fit s'ouvrir la porte à double battants de son bureau.

- Réintégrez votre dortoir pour cette nuit. Demain à dix heures, vos bagages devront être faits et votre lit libéré. J'en ai fini avec vous, vous pouvez disposer.

Elle savait bien qu'Erwan n'en resterait pas la sans laisser éclater sa colère. Elle ajouta :

- Et épargnez-moi votre prévisible petit numéro de martyr scandalisé, cela ne servira qu'à vous rendre ridicule. Personne ne pourra vous entendre.

Du haut de ses deux mètres vingt, drapée dans sa grande robe de chambre grise, Olympe Maxime avait une allure aussi froide et dure que celle des juges du Ministère. Elle n'en fut pas fière mais elle avait la certitude d'avoir accompli son devoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Merwin
JouvencelienavatarJouvencelien
Messages : 128
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : Entre ici et ailleurs
MessageSujet: Re: Les points sur les "i" (PV Dorian, Éléonore, Erwan et Alexandre)   Ven 25 Nov - 12:07

Sans se retourner, la Directrice prit la parole d'une voix sèche et coupante. Erwan haussa les sourcils, étonné.

- Pour votre gouverne, Monsieur Merwin, je ne comptais nullement prévoir un traitement de faveur pour monsieur Morel. Cependant, lui a la présence d'esprit de se tenir tranquille lorsqu'il est pris la main dans le sac. C'est une forme d'élégance qu'il a peut-être apprise au cours de ses nombreuses retenues à moins que ce soit inné. Quoi qu'il en soit, vous, vous vous êtes braqué dans une attitude frondeuse, irrespectueuse et dégradante envers vous même car dès le début vous étiez persuadé que vous seriez considéré comme le grand méchant de cette affaire. Vous vous êtes mis tout seul dans cette panade, monsieur Merwin. Cependant, dans un souci de bonté, de compréhension et de conciliation, j'ai passé outre. Je vous ai donné une chance d'expliquer votre geste, de justifier une attitude qui pour moi était un signal de détresse. Je vous ai tendu la main et en guise de remerciement vous m'envoyez une nouvelle bordée de sarcasmes? Je suis désolée mais ma patience comme ma bonté à des limites que vous venez de franchir.

Les limites qu'il venait de franchir... ne l'avait il pas déjà fait depuis longtemps ? Il ne répondit rien, attendant patiemment que Madame Maxime soit allée au bout de ses pensées. Qu'allait il avoir ? Des heures de colle à perpétuité jusqu'à la fin de sa scolarité ? Elle allait enlever 50 points aux Armagnac ? Ils n'en possédaient même pas 50. Madame Maxime alla se placer derrière son bureau, le jugeant gravement. Elle prononça gravement :

- Vous êtes renvoyé de cet établissement, monsieur Merwin. Et vous ne pourrez vous en prendre qu'à vous même. Aucun point ne sera retirer à votre armoirie car je répugne à sanctionner un groupe pour les erreurs d'un seul individu. Vous serez renvoyé dans votre famille dès demain matin. Un hibou sera envoyé à vos parents dès la première heure. Vous la suivrez de peu.

Il la regarda, choqué. Alors elle le renvoyait de l'école ? Pour un duel en pleine nuit ? Un simple duel, saupoudré d'impertinence ? Il eu une moue de dégoût. Il était de toute évidence impossible de la faire revenir sur sa décision, et de toute façons, il n'aurait jamais voulu s'abaisser à ce point.

- Réintégrez votre dortoir pour cette nuit. Demain à dix heures, vos bagages devront être faits et votre lit libéré. J'en ai fini avec vous, vous pouvez disposer.

Il n'avait pas prévu de partir de Beauxbâtons, pas avant d'avoir fini sa scolarité. Il n'avait pas prévu non plus de rentrer chez lui, la tête basse après s'être fait renvoyé de l'école. Finalement, il y avait des personnes dans cet endroit qui avaient suffisamment de tripes pour faire renvoyer un élève, il en avait longtemps douté. Il n'en avait jamais vu. Erwan se leva en silence, regarda la Directrice, s'apprêtant à lui répondre par quelques piques verbales. Elle ne lui en laissa pas l'occasion.

- Et épargnez-moi votre prévisible petit numéro de martyr scandalisé, cela ne servira qu'à vous rendre ridicule. Personne ne pourra vous entendre.

Il sourit. Oui, elle avait raison. Mais il ne parlait que rarement pour être entendu, de toute manière. Il s'inclina avec grossièreté, comme l'aurait fait un pitre, puis partit en direction de la porte. Être renvoyé ne signifiait pas être brisé. Il n'avait pas du tout l'intention d'en rester là. Il était probable que dans un futur, proche ou lointain, l'école ré-entende parler de lui. On ne lui avait pas confisqué sa baguette, et étant désormais majeur, il avait le droit d'utiliser la magie où il voulait. La suite n'en serait que plus intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Les points sur les "i" (PV Dorian, Éléonore, Erwan et Alexandre)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les points sur les "i" (PV Dorian, Éléonore, Erwan et Alexandre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Liste d'armée gobelines en 750 points
» (SDA) Gondor 500 points
» Inutile de mettre les points sur les I
» Perte des points en dextérité après Up

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: >---{Le château}--- :: >---{Le premier étage}--- :: >---{Le bureau de la Directrice}----
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit