AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Escapade fructueuse [PV Garance]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erwan Merwin
JouvencelienavatarJouvencelien
Messages : 128
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : Entre ici et ailleurs
MessageSujet: Escapade fructueuse [PV Garance]   Sam 1 Oct - 11:44

Le professeur passait dans les rangs, la mine sévère. Erwan jeta un rapide coup d'oeil autour de lui : tout les élèves d'Armagnac étaient là, penchés sur leur devoir, et travaillaient avec plus ou moins d'application. Les heures d'étude surveillées : un dispositif mit en place pour leur armoirie parce qu'ils n'avaient pas d'assez bon résultats. Mais c'était vraiment illusoire de penser mettre au travail une centaine d'Armagnacs en les enfermant dans une salle sous le regard sévère d'un professeur. De toutes façons, ce soir là, Erwan avait autre chose à faire que de rester assit sur une chaise à bâcler un devoir de potions.

- Monsieur, vous pouvez venir s'il vous plait ? J'ai une question.

Il leva les yeux vers Marc, son ami, son compère avec qui ils avaient tout organisé. C'était le signal, il fallait faire vite. Le professeur étonné, se dirigea vers son ami, à l'autre bout de la salle. Erwan plongea sous la table et commença à filer le plus discrètement possible vers la sortie de la salle. Trois mètres. Deux mètres. Oh bien sur, une poignée d'Armagnacs le regardaient, mais il restèrent silencieux. Après tout, si Erwan cherchait encore une fois des ennuis, c'était son problème, pas le leur. La porte. Erwan bondit à l’extérieur de la salle et il roula pour se mettre à couvert dans le couloir. Le prof n'avait rien vu. Si tout se passait comme prévu, Marc se débrouillerait pour qu'il ne remarque pas son absence de quelques minutes.

Le jeune sorcier commença à courir dans les couloirs. Maintenant, il fallait passer l'étape 2 : sortir du château sans se faire repérer par un membre du personnel ou un fantôme. Hors de question qu'il échoue ici. Il progressa rapidement, bifurquant dès qu'il entendait le moindre bruit dans les couloirs. Les grosses portes d'entrée furent enfin visibles, et il se précipita à toute vitesse vers la sortie.


- Hey vous là !

Merde. Un adulte. Il devait s'arrêter, là, tout de suite, et expliquer le pourquoi de sa présence dans les couloirs. Mais il décida d'enfreindre une fois de plus le règlement en lançant un rapide sortilège de confusion au sorcier qui marchait vers lui. Ce dernier s'arrêta net, clignant des yeux, étourdit. Il n'en fallait pas moins pour que le silhouette qu'il venait d'apercevoir ai disparut dans le parc.

Bon. Il n'y avait plus vraiment de danger dans le parc. Erwan poussa un soupir de soulagement et rangea sa baguette. Il se dirigea vers le pigeonnier, cette tour blanche qu'il voyait au loin. Le jour commençait à s'estomper peu à peu, et il devait faire vite : il n'avait plus beaucoup de temps avant la fin de l'étude obligatoire. Lorsqu'il arriva enfin dans la bâtiment, Erwan se risqua à produire un filet de lumière. Il monta les marches en les comptant. Cent-vingt-quatre. Cent-vingt-cinq. Cent-vingt-six. Il le montait lentement, concentré. Au dessus de lui, des dizaines de pigeons voyageurs volaient joyeusement, fixés furieusement de quelques chouettes et hiboux, qui semblaient en train d'essayer de dormir.

Le jeune armagnac s'arrêta à la marche 234. Il regarda dans la 17ème fente de hauteur, et y plongea sa main. Un sourire illumina son visage. Il sortit deux bouteilles de Whisky-Pur-Feu et une boîte de majikjuana. Les Courtenay avaient été généreux sur les doses. Une magnifique soirée s'annonçait chez les Armagnacs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Re: Escapade fructueuse [PV Garance]   Dim 2 Oct - 13:19

Garance attendait avec impatience la fin du cours. Elle aimait bien l'histoire de la magie, mais c'était... barbant. Enfin, une sonnerie cristalline retentit, et elle se leva.
Elle saisit son sac, fit bouffer sa chevelure platine, et sortit d'un pas conquérant, suivie de loin par Louison et Marine. Elle avait rendez vous avec le beau Valentin, des Conti. Elle se rendit à la fontaine qui ornait la cour, s'assit sur la margelle, et attendit. Elle n'eut pas à attendre longtemps d'ailleurs.

Valentin apparut, rougissant, une gerbe de fleurs à la main. Elle les accepta d'un air charmant avant de se rendre compte que c'était... des tulipes. Elle fronça les sourcils. Ca commençait mal.
Ils marchèrent dans les allées, devisant calmement. Ca continuait mal. Valentin ne savait visiblement pas quoi dire, il était gauche, rougissant, maladroit, insupportable, et quand il ouvrait la bouche, c'était pour parler de haute couture. Excédée, Garance partit.

Sur le chemin du retour au château, elle fut rejointe par Louison et Marine, voulant connaître tous les détails. Elles en furent pour leurs frais :


- Les filles ?
- Oui ?
- Qu'est ce qu'on avait dit pour mes premiers rendez vous ?


Elles se regardèrent. C'était un spectacle assez comique. Toutes les deux vêtues de l'uniforme de Beaubâtons, on voyait qu'elles avaient essayé de ressembler à Garance, mais que ça avait été... un ratage. Elles étaient presque identiques, l'une brune, l'autre blond foncé. Elles ecarquillerent les yeux. Dans un rare trait d'intelligence, Louison trouva :

- On prévient amicalement le garçon du mode d'emploi à suivre.
- Exact. Et le mode d'emploi est.... ?


Là, les deux filles revenaient en terrain connu. Elles inspirerent à fond et débiterent presque en même temps :

- Il doit être pile à l'heure, mais arriver un peu après toi. Il doit t'amener des fleurs, pour le premier rendez-vous, toujours des oeillets. Roses de préférence. Quand vous parlerez, il devra parler de lui, et surtout de toi. Te poser des questions sur ta vie, ta journée, ta famille, tes amies. Et à la fin, il devra te demander un autre rendez-vous.
- Que j'aurais refusé ! Vous êtes sûres d'avoir tout bien expliqué à Valentin ?


Les deux filles se regarderent et piquerent un fard. Chacune croyait que l'autre l'avait fait.

- Non, c'est ça, devina Garance. Il m'a offert des tulipes. Des tulipes ! Et il n'a fait que me parler de haute couture. J'ai eu droit à tous les défiles de la saison. Merci les préjugés sur les Montmorency !

Elle avança d'un pas rapide, et Louison et Marine se laisserent distancer. Terrifiées d'avoir déplu à Garance, elles rentrèrent à la salle commune l'attendre.

Garance était énervée. Elle détestait les rendez vous qui se passent mal, et celui là était l'exemple type. Elle monta les marches du château, et se retrouva sans trop savoir comment au pigeonnier.

Elle caressa les hiboux de l'école, distribua quelques graines, et s'accouda à la fenêtre pour admirer la vue. Un bruit derrière elle la fit se retourner. Un garçon, brun, Armagnac, elle en était sûre, fouillait dans une marche de l'escalier. Curieuse, elle s'approcha sans faire de bruits. La marche en question était creuse. Il en sortit deux bouteilles d'un liquide rouge ambré, qui était sûrement du Whisky Pur Feu, et... de la magikjuana.

Elle sourit. Par le plus total des hasard, elle venait de découvrir ce que l'Intendant cherchait depuis des années : un des lieux de contrebande entre les Courtenay et les Armagnac (ou les Montmorency d'ailleurs). Visiblement, le paquet avait été déposé là par les cultivateurs, pour que ce garçon, dont elle ne savait pas le nom, vienne le récuperer et le ramener à sa salle commune.

Elle sortit de la pénombre, et entra dans le grand rai de lumière produit par la fenêtre, qu'elle avait laissé ouverte.

- Bonjour, fit elle d'une voix cristalline, qu'elle appelait "la voix Vélane", c'est à dire terriblement séductrice bien beau chargement, lança t'elle avec un regard ironique vers le paquet que le garçon tenait toujours.

- Armagnac n'est-ce pas ? Les Courtenay devraient être plus prudents, j'aurais tout à fait pu être l'Intendant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Merwin
JouvencelienavatarJouvencelien
Messages : 128
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : Entre ici et ailleurs
MessageSujet: Re: Escapade fructueuse [PV Garance]   Dim 2 Oct - 14:26

- Bonjour.

Erwan s'arrêta net, levant les yeux vers cette voix féminine. Il n'eut pas beaucoup de mal à en trouver la source, qui émanait, fort heureusement, d'une élève, qui se tenait droite dans un rayon de lumière. Il la dévisagea un instant, interdit. Cette fille était très jolie, bien plus qu'il avait l'habitude, ses longs cheveux lumineux encadrant un joli visage, aux traits fins. Il vit également deux yeux, d'un bleu très profond.

- Bien beau chargement, ajouta elle, la voix pleine d'ironie en désignant son paquet et les deux bouteilles de whisky-pur-feu.

Erwan aurait du réagir au quart de tour face à un tel sarcasme, en faisant preuve de son éternelle ironie. Mais au lieu de cela, il fronça les sourcils. Cette fille appartenait aux Montmorency, et il n'était pas normal qu'une Montmorency s'adresse comme ça à un armagnac prit en flagrant délit. Il n'était pas non plus normal que son regard soit happé par la jeune fille, ou qu'elle use un ton charmeur avec lui.

- Armagnac n'est-ce pas ? Les Courtenay devraient être plus prudents, j'aurais tout à fait pu être l'Intendant.

Erwan revint à lui. Un sourire se dessina sur son visage, et il répondit aussitôt :

- Oui, j'aurai du faire attention. Mais comme tu n'es pas l'Intendant, et seulement une élève de... Montmorency, ça va, j'imagine.

Il s'empressa de ranger sa "cargaison" dans son sac, par peur qu'une troisième personne arrive dans le pigeonnier. A ce moment là, en effet, les Courtenay et les Armagnacs auraient du soucis à se faire. Il se releva enfin, adressant un regard poli à la fille, faute de savoir quelle réaction adopter. Mais il n'était pas du genre à rester longtemps sans rien dire quand une question le travaillait et lui brûlait les lèvres.

- Pourquoi... Pourquoi ?

Erwan ne comprenait pas. Elle aurait du se montrer agressive, l'agresser, lui parler d'un ton hautain, le snober, ou le menacer d'aller voir l'Intendant pour tout balancer. Au lieu de ça, elle se montrait aimable, ironique et posait même quelques sous entendus. Il se reprit, décidant, faute de réponse immédiate, de jouer le même jeu.

- Excuse moi, je ne m'attendais pas à me faire surprendre par une élève de cette très chère armoirie qu'est Montmorency. J'ai surement paru fort peu courtois, j'en suis désolé, dit il d'un air moqueur.

Il continua de parler comme si la situation était tout à fait normale, comme si ils étaient des camarades se rencontrant dans un couloir.

- Tu es venue admirer le coucher du soleil sur le parc ? C'est très beau. Je... oh, je suis grossier, désolé, s'exclama t-il avec le même sourire moqueur, mais poli. Je ne me suis pas présenté : Erwan, 6ème année, d'Armagnac bien sur. Et puis savoir à qui ai je l'honneur de parler ?

[HJ : un peu court, désolé, je dois rentrer chez moi. Au pire, j'éditerai ce soir]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Re: Escapade fructueuse [PV Garance]   Dim 2 Oct - 15:06

[H.J : Non, c'est bon. Je vais faire avec ça. ^^]

Le jeune homme releva la tête et ne resta pas bouche bée, mais presque.

- Oui, j'aurai du faire attention. Mais comme tu n'es pas l'Intendant, et seulement une élève de... Montmorency, ça va, j'imagine.

Il rangea sa cargaison dans son sac. Garance en profita pour le détailler. Peau pâle, cheveux foncés, et des yeux d'un bleu très foncé, la pénombre ne permettait pas d'en voir plus. Il n'était bien sûr pas aussi séduisant que Valentin, ou encore Georges et Maximilien à Montmorency, mais ce n'était déjà pas mal, par rapport à d'autres.

- Pourquoi... Pourquoi ?

Il semblait hésiter. Oui, évidemment. Son comportement, aimable, voire quasi séducteur, vis à vis d'un Armagnac avait de quoi surprendre.

- Excuse moi, je ne m'attendais pas à me faire surprendre par une élève de cette très chère armoirie qu'est Montmorency. J'ai surement paru fort peu courtois, j'en suis désolé, dit il d'un air moqueur.Tu es venue admirer le coucher du soleil sur le parc ? C'est très beau. Je... oh, je suis grossier, désolé, s'exclama t-il avec le même sourire moqueur, mais poli. Je ne me suis pas présenté : Erwan, 6ème année, d'Armagnac bien sur. Et puis savoir à qui ai je l'honneur de parler ?

Garance fronça les sourcils. Le jeune homme était impertinent. Il se moquait d'elle visiblement, mais restait poli.

Elle réfléchit. Elle en avait assez. Son rendez vous de tout à l'heure, censé rendre jalouses la moitié des filles de l'école, était un fiasco. Elle avait besoin de s'amuser un peu. Et le petit Armagnac lui en fournissait l'occasion. Elle hésita. Le tout était de savoir quoi faire. Un petit sourire flotta sur ses lèvres. Son hybridation Vélane lui gâchait la vie, là, il allait être utile. Rooooh, faire un numéro de charme au garçon, le faire craquer, voilà une belle idée.

Elle passa en "mode Vélane". Un petit soleil semblait l'illuminer de l'intérieur, ses cheveux paraissaient prendre des reflets argents, ses yeux devinrent encore plus bleus, et sa voix, quand elle parla, était un véritable enchantement :


- Je suis Garance. Garance de Cernay. En 6eme année à Montmrency.

Elle n'était qu'un quart de Vélane, mais c'était un charme puissant. Pas autant que si une Vélane pure l'avait fait bien sûr. Là, le garçon aurait sauté par la fenêtre, dans l'espoir de l'impressioner.
Elle continua de le fixer, parlant toujours d'une voix cristalline :


- Oui, j'admire le coucher de soleil. Il est magnifique, non ? Cela rend superbement bien, vu les couleurs du parc, et les reflets sur le lac. On a ce point de vue que depuis la volière.

Allons bon, voilà qu'elle parlait peinture maintenant. Enfin, le dénommé Erwan était peut être un artiste. Voyons comment il allait réagir.

[H.J : Si le tour que prend le rp (le numéro de charme...) ne te convient pas, envoie moi un mp, j'éditerai. ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Merwin
JouvencelienavatarJouvencelien
Messages : 128
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : Entre ici et ailleurs
MessageSujet: Re: Escapade fructueuse [PV Garance]   Dim 2 Oct - 19:02

Sa tirade sembla désemparer son interlocutrice. Tant mieux, c'était le but. Avec un peu de chance, il ne lui restait plus qu'à trouver une excuse pour se retirer et revenir à la salle d'étude à temps, avant de se faire vraiment repérer. Il savoura sa victoire rhétorique sur la Montmorency, et se prépara à partir. Mais au moment où il allait détourner le regard de cette jolie fille, il se passa quelque chose. Incontestablement. Elle se mit à irradier de beauté et de douceur, et il se retrouva absorbé, comme dans un rêve.

- Je suis Garance. Garance de Cernay. En 6eme année à Montmrency.

Comment ces abjects Montmorency pouvaient ils avoir en leur sein une fille si remarquable ? Cela indignait l'armagnac, qui se jura d'en dire deux mots aux fantômes de l'école.

- Oui, j'admire le coucher de soleil. Il est magnifique, non ? Cela rend superbement bien, vu les couleurs du parc, et les reflets sur le lac. On a ce point de vue que depuis la volière, ajouta elle.

Il commença à approuver fermement avant de se demander pourquoi elle disait ça. Elle n'avait pas répondu à ses questions. Quelles questions ? Ah oui, celles là. Bah, si elle ne voulait pas en parler, Erwan ne pouvait pas la contrarier. Il avait quand même l'impression gênante d'être une sorte de marionnette. Son cerveau ne voulait plus marcher normalement, et il aurait pu admirer Garance pendant des jours sans se lasser.

- Oui, le parc. J'aime beaucoup m'y promener, surtout au printemps, c'est tellement beau quand les arbres sont en fleur. Et puis j'adore l'étang d'argent : il brille dès le moindre rayon de soleil, c'est vraiment très beau.

Il voulu finir ses propos sincères sur une boutade, mais se retrouva une fois de plus paralysé. Erwan eut alors l'impression de voir un léger sourire satisfait sur le visage délicat de Garance. Ce fut une sorte de déclic. Ce n'était vraiment pas normal. Une Montmorency ne se comportait pas comme ça avec un Armagnac. Question d'honneur surement. Et une sorcière ne pouvait pas charmer quelqu'un aussi vite, c'était humainement impossible. Erwan plongea sa main dans sa poche pour en sortir sa baguette, et il recula rapidement de trois pas, manquant de tomber en arrière. Le visage de Garance était redevenu froid, et quelque peu irrité.

- Bon, maintenant tu vas me répondre : à quoi tu joues ?

Erwan se tenait prêt à se défendre à une nouvelle tentative de charme, la baguette tendue vers Garance. Il avait la sensation de s'être fait manipulé, par un moyen magique qu'il ne connaissait pas, ou dont il ne pensait simplement pas à ce moment, mais il n'aimait pas être manipulé. Et sa patience avait de grosses limites.

[HJ : non, c'est bon, je crois que la question est réglée ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Re: Escapade fructueuse [PV Garance]   Lun 3 Oct - 17:51

[H.J : Oui, c'est bon. :p ]

La physionomie du garçon changea du tout au tout. Le sourire narquois disparut pour laisser place à un regard béat d'admiration. Les yeux railleurs devinrent des lacs rêveurs, totalement absorbés.

- Oui, le parc. J'aime beaucoup m'y promener, surtout au printemps, c'est tellement beau quand les arbres sont en fleur. Et puis j'adore l'étang d'argent : il brille dès le moindre rayon de soleil, c'est vraiment très beau.

Il semblait ne pas savoir ce qu'il disait, parlant uniquement pour être d'accord avec elle. Garance écarquilla les yeux. Et elle ne se donnait même pas à fond ! La puissance du sort lui fit venir un sourire satisfait sur le visage. Le garçon se rendit alors compte que quelque chose clochait. Il recula comme horrifié et brandit sa baguette, la main un peu tremblante. Garance soupira. Et zut.

- Bon, maintenant tu vas me répondre : à quoi tu joues ?

Garance comprit que le garçon réflechissait à ce qui lui était arrivé. Ses yeux refletaient son angoisse : il ne comprenait pas. Sa baguette n'aurait pas eu beaucoup d'effet face au charme des Vélanes, il se serait plutôt lancé un sort à lui même plutôt que de la pointer vers elle comme il le faisait en ce moment.

Elle soupira. Elle ne pouvait pas continuer, ou, même s'il était stupide, il allait finir par comprendre ce qu'elle était. Elle ne pouvait pas risquer de dévoiler son secret juste par jeu. Elle reprit son masque un peu froid, mais toujours somptueux.


- A quoi je joue ? Je ne vois pas de quoi tu veux parler...

Elle hésitait. Devait elle lancer un Oubliettes sur le garçon, pour qu'il oublie ce qu'il avait vu dans la volière ? Mais non, si un jour, on cherchait à lire ses souvenirs, cela resurgirait, et tout le monde saurait.

Non, le charme des Vélanes avait crée ce problème, le charme des Vélanes allait le résoudre. Sans chercher à le séduire, elle dit de la voix la plus enjoleuse qu'il était possible :


- Mais tu ne répeteras cela à personne, n'est-ce pas ?

En même temps, son visage prit une intonation fière, pour imposer son ordre dans l'esprit d'Erwan. Garance inspira à fond. Cela allait il marcher ?

[H.J : Erwan peut résister s'il veut, mais c'est dur quand même ^^ Et si tu décides que ton perso comprenne que Garance est Vélane... Tu pourrais éviter de le répeter ? Sinon, tout le caractère de mon perso s'effondre. Je ne sais pas, fais chanter Garance (ou pas ^^). Enfin, sans vouloir te donner d'ordre. Normalement, tu peux faire ce que tu veux avec l'info. :p ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Merwin
JouvencelienavatarJouvencelien
Messages : 128
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : Entre ici et ailleurs
MessageSujet: Re: Escapade fructueuse [PV Garance]   Lun 3 Oct - 18:46

Elle sembla réfléchir un instant à la méthode la plus appropriée. Erwan eut le temps de se ressaisir, et il avança de quelques marches, la baguette toujours prête à intervenir ou à se protéger d'un sort quelconque. Son visage resta froid comme du marbre, et elle répondit :

- A quoi je joue ? Je ne vois pas de quoi tu veux parler...

Oh vraiment ? Elle ne l'avait pas fait exprès peut être ? Peut être qu'Erwan devenait fou et s'était inventé une histoire ? Non, cette fille n'était vraiment pas crédible. Pas en mentant ouvertement de la sorte.

- Tu crois vraiment que tout les garçons de mon armoirie sont faibles et stupides ? Faibles, peut être, stupides, surement pas. Ou alors tu es tombée sur la perle rare, qui sait, ajouta il un sourire aux lèvres.

Erwan s'était montré très aimable avec cette fille. Il ne savait pas vraiment pourquoi, cette dernière ayant tenté de l’ensorceler quelques secondes plus tôt. En temps normal, il aurait plutôt réagit avec un ou deux maléfices et se serait empressé de rejoindre ses amis armagnacs, pour que la soirée puisse commencer et qu'il puisse oublier tout ça. Mais il n'en restait pas moins vigilant. Elle le regarda dans les yeux et demanda comme une petite fille :

- Mais tu ne répeteras cela à personne, n'est-ce pas ?

La main d'Erwan se crispa sur sa baguette. Qu'est ce qu'elle voulait dire ? Qu'est ce qu'elle pouvait craindre de ses propos ? Elle était à Montmorency, et ils n'en avaient rien à faire de savoir si oui ou non, elle avait tenté de manipuler un armagnac en l'ensorcellant. Si elle s'y était bien prise, la situation aurait même pu être cocasse pour les autres membres de son armoirie. A moins que... Une étincelle passa dans son regard. Il venait de comprendre. Un grand sourire se dessina sur son visage.

- Ca te poserais bien des soucis si je le disais, hein ? Tu serais rejetée par tes pairs, ce serait... vraiment... triste.

Il savourait chacun de ses mots, fixant le visage de Garance qui se décomposait un peu plus à chaque seconde. Il avait les pleins pouvoir, c'était enivrant. Erwan savoura sa position de force pendant quelques secondes, avant d'ajouter :

- Contrairement à toi, je n'ai pas l'habitude de faire courir des rumeurs sur les autres. Ils en ont bien suffisamment avec les Montmorency et les Conti, à mon avis. Et puis, cela ne m'apporterait aucune gloire, et ce serait reconnaître être tombé sous le charme temporaire d'une... hybride.

Il venait de laisser passer une chance de bien s'amuser avec ses amis d'Armagnac, mais au fond, cette fille lui faisait pitié. Elle devait passait sa journée entourée de cruches sans cervelles à cracher sur ses amies et sur les hybrides, en encourageant fermement la politique du Ministère alors qu'une de ces ancêtres semblait être une Vélane. La pire punition ou vengeance qu'il pouvait lui imposer, c'était bien de la laisser dans son quotidien lamentable. Il mit son sac à dos sur l'épaule, et la regarda une dernière fois dans les yeux.

- Maintenant, si tu veux bien m'excuser, j'ai... une cargaison à livrer.

Il lui tourna le dos et commença à descendre lentement les premières marches, puis, prenant de l'assurance, gagna en vitesse. Il était temps de rejoindre ses amis.

[HJ : tu peux clore là dessus si tu veux, ou empêcher Erwan de partir, comme tu le sens]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Re: Escapade fructueuse [PV Garance]   Mar 4 Oct - 19:01

- Ca te poserais bien des soucis si je le disais, hein ? Tu serais rejetée par tes pairs, ce serait... vraiment... triste.

Une sensation de puissance lui mettait un sourire ivre sur le visage.

Garance réflechissait profondément. Le garçon était intelligent, et même s'il lui donnait sa "parole", rien ne prouvait qu'il la respecterait. A n'importe quelle occasion, il l'utiliserait contre elle. Si les Montmorency gagnaient un match de quidditch. A la prochaine attaque contre les Armagnac. Dès qu'il serait énervé, il disposerait d'un énorme moyen de pression sur elle. C'était intolérable.
Son cerveau tournait à toute vitesse, réfléchissant à la meilleure solution pour le détromper. Quelque chose qui collerait bien à sa personnalité de Montmorency. Elle trouva. Oui, il n'y avait presque aucune chance pour que le petit Armagnac continue de croire qu'elle était Vélane.

Suivant son plan à la lettre, son visage se décomposa. Elle prit l'air de la gêne et de la tristesse la plus absolue. Si elle avait pu, Garance se serait applaudi elle même. Le petit Armagnac y crut car il continua:


- Contrairement à toi, je n'ai pas l'habitude de faire courir des rumeurs sur les autres. Ils en ont bien suffisamment avec les Montmorency et les Conti, à mon avis. Et puis, cela ne m'apporterait aucune gloire, et ce serait reconnaître être tombé sous le charme temporaire d'une... hybride.

Il semblait très fier de lui.

- Maintenant, si tu veux bien m'excuser, j'ai... une cargaison à livrer.

Phase deux. Puisant dans tout son potentiel, Garance partit d'un grand rire. Moqueur, sarcastique, supérieur. Le rire type de la pimbêche.

- Alors c'est tout ? Pas de petit chantage à l'Armagnac ? Pas de : je vais le dire à toute ton armoirie ? Pas de vengeance mesquine ?

Elle riait toujours.

- Louison va être très déçue, elle avait parié que tu profiterais de la situation.

Biiiiien Garance. On continue. Phase 3. Elle continua de parler, comme si elle s'adressait à un idiot qui se serait fait manipuler depuis le début :

- Tu y as vraiment cru ? Non, mais je veux dire, tout le temps ? Que moi, une vraie Montmorency

Elle insista sur le "vraie", mettant toute sa fierté dans ce mot.

- je pourrais être Vélane ? Non, franchement, tu n'as pas trouvé ça un peu fort ?

Elle continuait de rire.

- Un simple sort d'attirance... d'ailleurs, je peux te montrer... Eriges un bouclier.

Le garçon obtempéra. Garance invoqua à nouveau le pouvoir des Vélanes, et se mit à briller, mais elle arrêta net ce pouvoir dès qu'il toucha le bouclier du garçon. La mascarade était parfaite.

- Je fais de la magidigitation, fit elle avec ce même ton condescendant. Je peux jeter un sort sans baguette.

Elle riait toujours, se demandant comme il allait réagir.

[H.J : Bah, je le retiens. ^^ Il faut quand même que Garance essaie de sauver sa couverture. :p ]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Merwin
JouvencelienavatarJouvencelien
Messages : 128
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : Entre ici et ailleurs
MessageSujet: Re: Escapade fructueuse [PV Garance]   Mar 4 Oct - 20:00

Erwan entendit un grand rire dans son dos : un rire moqueur, sarcastique, presque méchant. Il se retourna, regardant la jeune fille, étonné. Pourquoi riait elle ? Qu'avait il dit ?

- Alors c'est tout ? Pas de petit chantage à l'Armagnac ? Pas de : je vais le dire à toute ton armoirie ? Pas de vengeance mesquine ?

Qu'est ce qu'elle voulait à la fin ? Qu'il se comporte comme la plupart de ses camarades l'auraient fait dans cette situation ?

- Un chantage ? Quel intérêt ? Tu n'as rien qui m'intéresse ma pauvre.

Mais au lieu de la faire taire, cela ne fit qu'amplifier un peu plus son rire moqueur.

- Louison va être très déçue, elle avait parié que tu profiterais de la situation.

Il ne prit pas la peine de répondre un deuxième fois. Cela ne servait à rien : cette fille était cinglée, il n'y avait rien à faire. Enfin, si, il avait autre chose à faire de sa soirée. Et le soleil déclinait à une vitesse inquiétante dans le parc, ce n'était pas vraiment un bon signe. En ce moment même, Marc était probablement en train de chercher une excuse pour justifier son absence, se demandant ce qui pouvait le retenir aussi longtemps. Aussi l'armagnac se retourna une deuxième fois, haussant les épaules, et recommença sa descente.

- Tu y as vraiment cru ? Non, mais je veux dire, tout le temps ? Que moi, une vraie Montmorency, je pourrais être Vélane ? Non, franchement, tu n'as pas trouvé ça un peu fort ? demanda elle d'un air méchant, comme si il avait quatre ans et qu'il n'était pas capable de comprendre quoi que ce soit. Il ferma les yeux, tentant de garder son calme.

Non mais vraiment, qu'est ce qu'elle avait cette fille ? Simplement le besoin d'être méchante, le besoin de se montrer une "digne" Montmorency devant un "pauvre" Armagnac, parce qu'elle venait de se dévoiler d'avantage qu'elle ne voulait l'admettre ? Erwan soupira. Décidément, qu'est ce qu'il ne fallait pas faire chez ces bourgeois prétentieux pour garder un semblant de dignité, qu'ils ont perdu depuis bien longtemps en réalité. Il voulu l'interrompre une bonne fois pour toutes, mais elle continua sur sa lancée :

- Un simple sort d'attirance... d'ailleurs, je peux te montrer... Eriges un bouclier.

Bon, après tout il n'avait rien à perdre. Si elle voulait se ridiculiser une fois de plus, c'était son problème, pas le sien. Il fit apparaître un beau bouclier comme il avait apprit le faire en cours, et attendit, à mit chemin entre curiosité et lassitude. Elle se remit à devenir une douce source de lumière, droite et fière, sourire narquois sur les lèvres. Le visage de l'Armagnac se crispa légèrement quand, étonné, il constata qu'en effet, cela n'avait plus d'emprise sur lui. Pourtant, il était clair qu'un simple sortilège de bouclier n'aurait suffit face au charme d'une vélane, il n'était pas dupe sur ce point là. Donc, ce n'était pas un charme de vélane. Elle confirma sa pensée avec un petit air supérieur :

- Je fais de la magidigitation. Je peux jeter un sort sans baguette.

Ah, et ils n'apprenaient pas à être humbles en magidigitation ? Ils devraient, cela lui aurait surement fait le plus grand bien. Mais c'était cause perdue avec mes Montmorency. Bon, soit, il s'était fait avoir, ce n'était pas une Vélane. Cela l'agassait de se faire reprendre ainsi par une bourgeoise prétentieuse, qui le regardait avec son petit sourire narquois. Le ton d'Erwan passa de courtois à clairement agacé et légèrement agressif :

- Bon, admettons, et ensuite ? Félicitation, tu as réussi à jouer quelques minutes avec un garçon, et tu es visiblement en plus une bonne manipulatrice. Qu'est ce que tu veux ? Un diplôme ?

Il partit à toute vitesse dans l'escalier, rejoignit la porte en quelques foulées et la poussa avec force. Elle ne bougea pas. Étonné, il réessaya, mais en vain. Puis ce fut le déclic. 8 heures. Fermeture magique des bâtiments extérieurs du château. C'était dans le règlement, il le savait bien pour l'avoir si longtemps recopié. Il remonta en toute hâte, repassa devant Garance et poussa l'autre porte, celle où elle avait du rentrer. Même résultat. Il donna un coup violent qui résonna avec surdité, et qui eut pour tout résultat de lui faire mal. Il se retourna vers elle, le visage crispé. C'était foutu, la soirée tombait à l'eau. Il allait être convoqué chez la Directrice et devrait lui expliquer les raisons de son absence.

- Et meeeeerde...

Erwan se laissa tomber au pied de la porte, lentement, la tête contre le bois massif de cette dernière. Il posa son sac à dos devant lui, las. Elle avait réussit une chose ce soir, qui était de taille : entamer sérieusement sa bonne humeur. Mais bon, autant dire que tout n'était pas rose non plus pour la Montmorency.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Re: Escapade fructueuse [PV Garance]   Mer 5 Oct - 16:58

- Bon, admettons, et ensuite ? Félicitation, tu as réussi à jouer quelques minutes avec un garçon, et tu es visiblement en plus une bonne manipulatrice. Qu'est ce que tu veux ? Un diplôme ?

Il sortit en levant les yeux au ciel excédé. Garance soupira de soulagement. Il avait marché ! Elle s'attarda quelques instants, joyeuse. Et puis, après tout, ça lui avait offert une distraction.

Mais Erwan revenait. Garance se crispa. Venait il lui faire une mauvaise blague en guise de représailles ? Mais non, il lui jeta à peine un regard, et, son sac, sur l'épaule, essaya de passer par la porte par laquelle elle était entrée. Elle était bloquée. Un air désespéré se peignit sur son visage, et il se laissa tomber au sol.


- Et meeeeerde...

Garance réflechissait. Que se passait il ? Elle reflechit à toutes vitesses quand ses yeux bleus se posèrent sur l'horloge d'argent qui le berçait de son tic-tac. 8 heures. Heure de fermeture du château. Ils étaient enfermés dans la volière. Visiblement, la grande porte était bloquée, et la petite aussi.

Comment allaient ils faire ? A moins de prévenir la directrice, c'est à dire, se faire sévèrement réprimander et perdre un maximum de points, elle ne voyait aucune solution.

Le désespoir se peignit sur son visage. Que faire ? Soudain, son regard s'illumina quand il passa devant la niche d'un hibou noir, aux yeux cerclés d'argent.

Ca y est ! Le souvenir défila devant ses yeux :


Louison, Julien, Marine, Luc et elle courent dans les jardins, l'année dernière. Ils sont poursuivis par une bande d'Armagnac en furie, car ils viennent de lâcher une cargaison de faux gallions, pourvus du maléfice de Gemino. Chaque fois qu'ils en touchent un, cela les brûle atrocement.
Les sorts fusent autour d'eux. Ils rient, et se réfugient dans le premier endroit venu. Ils montent l'escalier sombre, Garance manque de trébucher. Louison et Marine continuent de pouffer.
Arrivées en haut, ils se rendent compte qu'ils sont dans la volière. Ils entendent Paul, le meneur des Armagnac à l'époque hurler :


- Ils sont dans la volière ! Bloquez les portes !

Garance commence un peu à paniquer mais ne montre rien. Louison et Marine n'ont pas l'air plus à l'aise. Julien, tout à fait confiant, les laisse faire, et même, ouvre la fenêtre et les encourage. Luc rigole bien. Enfin, Julien se dirige vers la niche d'un hibou noir, aux yeux entourés de cercles d'argent, le pousse, et appuie sur une légère bombance du bois. Le panneau à côté coulisse.
Tous s'y engagent. Quelques instants plus tard, ils sont dans le hall, rigolant bien.


Garance sourit. Elle avait la solution. Elle se dirigea vers le hibou, et comme elle avait vu Luc le faire, appuya sur le clanche. Le passage coulissa. Elle s'y engagea. Le petit Armagnac pouvait la suivre s'il voulait, après tout c'était son problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Merwin
JouvencelienavatarJouvencelien
Messages : 128
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : Entre ici et ailleurs
MessageSujet: Re: Escapade fructueuse [PV Garance]   Mer 5 Oct - 17:55

Erwan leva les yeux vers Garance. Au moins, elle était dans le même pétrin que lui, sur ce coup là. C'était, en quelques sorte, sa consolation pour cette soirée qui s'annonçait difficile. Mais elle ne réagit pas comme il s'y était attendu. Non, pas de crises de nerf, pas d'insultes cinglantes envers lui, en l'accusant d'être responsable de tout ça. D'un calme quasi olympien, elle semblait réfléchir à un moyen de sortir. Il eut un sourire amer : si seulement il y avait eu un moyen de sortir, il l'aurait emprunté, forcément ! Mais là, il ne voyait pas. A moins d'essayer de défoncer les portes, mais là encore, leur réussite était plus que douteuse, ces enchantements ayant étés créés par Nicolas Flamel lui même, d'après l'Histoire de Beauxbâtons.

Mais bon, cela aurait pu être pire. Quoi ? Il y a quelque chose de pire que d'être enfermé avec une Montmorency dans le pigeonnier, d'être en ce moment même recherché par le Personnel du Château ? Bah oui, il avait deux bouteilles de whisky-pur-feu sous le coude, et une boîte de magikjuana, ça aurait pu être pire. Il ouvrit son sac pour en sortir une bouteille de ce liquide ambré, et la posa lentement à coté de lui. C'était quoi déjà le sortilège pour faire apparaître des verres ? Il avait un blanc. Un bon gros blanc. Désemparé, Erwan leva les yeux vers Garance, qui s'avança d'un coup vers un niche de hiboux, et appuya un grand coup dessus. Il haussa les sourcils, perplexe. Il y eu un petit déclic et le mur commença à coulisser pour donner sur un petit passage. Depuis quand les Montmorency connaissaient ils les passages secrets de l'école ? Garance s'engouffra dans le passage sans lui prêter plus d'attention. Il hésita. Que faire ? La suivre ? Le passage lui permettrait de sortir du pigeonnier, il en était sur, mais ce serait accepter de suivre une Montmorency et oublier une partie de sa dignité d'Armagnac. Non, hors de question. Il préférait attendre de se faire prendre coincé dans le pigeonnier plutôt que d'admettre définitivement son ignorance des passages secrets à une Montmorency ! D'un autre coté, si elle lui offrait la possibilité de s'en sortir sans trop de problèmes, il pouvait prendre ce risque, non ?

Il poussa une flopée de jurons, rangeant sa bouteille dans son sac. Il se leva rapidement, et couru derrière Garance avant que le passage ne se referme, quelques secondes plus tard, derrière lui. Il arriva rapidement à sa hauteur. Elle marchait dignement, comme toujours, sans sembler lui prêter la moindre attention.


- Excuse moi, mais où mène ce passage ? Je ne le connais pas.

Elle continuer à le snobber, avançant comme si elle était seule. Erwan lui saisit fermement le poignet, l'obligeant à s'arrêter. Le contact de sa peau froide le fit frisonner, et il lâcha prise. Pourquoi ? Erwan aurait tout le temps d'y réfléchir, plus tard. Il avait l'attention de la Montmorency pour quelques instants, et il comptait bien en profiter.

- Ce n'est pas un piège, n'est ce pas ?

Naïve. La question était très naïve. on aurait dit un enfant perdu, qui n'arrive pas à comprendre ce qui lui arrive. Un garçon qui vient de découvrir une multitudes de choses et qui n'arrive pas encore vraiment à comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Re: Escapade fructueuse [PV Garance]   Mer 5 Oct - 18:15

Garance s'avança dans le passage sombre, sans invoquer de Lumos, de crainte de se faire reperer. Elle entendit Erwan, encore dans la volière, grommeler, puis un bruit de bouteilles de verre, signe qu'ils les rangeaient. Enfin, un coup sec : le clanche du panneau bois qui se refermait.

Elle s'arrêta un instant : avait il été assez idiot pour ne pas la suivre ? Des bruits de pas et une respiration etouffée la détrompèrent. Elle continua d'avancer, altière.


- Excuse moi, mais où mène ce passage ? Je ne le connais pas.

Ah tiens ? Un Armagnac qui ne connaissait pas un passage secret ? Ca ne devait pas lui plaire. Non, pas lui plaire du tout. Elle ne répondit pas et continua d'avancer, quand soudain, une main saisit son poignet glacé. Elle s'arrêta, surprise par ce contact. Le garçon la relâcha en frissonant et s'empressa de demander :

- Ce n'est pas un piège, n'est ce pas ?

La question la fit sourire. Un piège ? Comme c'était mignon.

- Non, répondit elle d'une voix amusée Ce n'est pas un piège. Je ne suis pas aussi mesquine que tu pourrais le penser, et tu nous as mis dans une belle embrouille, à me retarder dans la volière.

Elle était parfaitement hypocrite.

- Mais, continua t'elle, comme je suppose que tu ne sais pas rouvrir le passage dans l'autre sens, je te conseille vivement de me suivre. A moins que tu ne préfères attendre l'Intendant.

Elle continua d'avancer, et arriva à un embranchement, noir comme un four. Sans hésiter, elle vira à gauche, et incanta un Lumos. Nécessitant le besoin de meubler le silence, qui devenait pesant dans cette semi-obscurité, elle reprit :

- Pour ton information, ce passage mène dans le hall. Je ne serai pas méchante au point d'emmener un Armagnac en pleine salle commune des Montmorency.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Merwin
JouvencelienavatarJouvencelien
Messages : 128
Date d'inscription : 23/09/2011
Localisation : Entre ici et ailleurs
MessageSujet: Re: Escapade fructueuse [PV Garance]   Mer 5 Oct - 18:53

Garance eut un léger sourire suite à sa question. Elle lui répondit aussitôt, amusée :

- Non, ce n'est pas un piège. Je ne suis pas aussi mesquine que tu pourrais le penser, et tu nous as mis dans une belle embrouille, à me retarder dans la volière.

Il la regarda, interdit. Comment ça, il l'avait retenue dans la volière ? C'était elle qui n'avait cessée de le retenir ! Il comprit qu'elle se moquait à moitié de lui, en ce moment même. Un sourire se dessina sur le visage de l'armagnac. Il se faisait attraper à son propre jeu par une Montmorency. Il se jura intérieurement de ne plus se faire avoir comme ça par Garance, si jamais ils étaient amenés à se revoir un jour.

- Mais, continua t'elle, comme je suppose que tu ne sais pas rouvrir le passage dans l'autre sens, je te conseille vivement de me suivre. A moins que tu ne préfères attendre l'Intendant.

C'était un fait : il pouvait difficilement faire marche arrière. Mais cela n'empêchait pas d'être prudent ! Après ce qu'il venait de vivre, cette fille incitait à la prudence. De toutes façons, la question ne se posait pas trop, car il était obligé de la suivre désormais, comme elle venait de lui faire remarquer. Advienne que pourra. Ils recommencèrent à avancer, guidés par le faisceau de lumière qui émanait de la baguette de Garance. Erwan se sentait affreusement stupide, mais il tenta de garder un air impassible. Il se tut donc, attendant d'arriver quelque part dans le château, pourvu que ce ne soit pas chez Madame Maxime. Oh que oui, il avait bien assez fréquenté son maudit bureau. La Montmorency décida de briser le silence qui était en train de s'installer.

- Pour ton information, ce passage mène dans le hall. Je ne serai pas méchante au point d'emmener un Armagnac en pleine salle commune des Montmorency.

En effet, ils y arrivaient. Le passage se finit par une série de marches qui menèrent dans le hall d'entrée, vide à cette heure. Tout le monde devait être au dîner, un peu plus loin. Erwan regarda tout autour de lui, sourire aux lèvres. Elle ne lui avait pas menti, ainsi. Il la regarda, la dévisageant une fois de plus. Il n'arrivait vraiment pas à cerner cette fille. Elle l'avait manipulé, puis s'était moqué de lui, avait été désagréable et l'avait aidé à s'en sortir. Il parla sans vraiment se rendre compte de ce qu'il disait, ni même de ce que cela impliquait :

- Je... je vais rentrer du coup. Il faut que je cache tout ça, dit il en désignant d'un geste son sac, qui semblait bien plein. Euh... ce serait cool qu'on se revoit... enfin, je trouve...

Il releva la tête vers le plafond, embarassé, cherchant ses mots.

- Disons simplement que j'aimerai bien en savoir un peu plus sur une personne qui... comme toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance de Cernay
Sixième année MontmorencyavatarSixième année Montmorency
Messages : 153
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 22
Localisation : Là où ça embête les Armagnac.
MessageSujet: Re: Escapade fructueuse [PV Garance]   Jeu 6 Oct - 15:17

Enfin, le passage s'éclaira de flambeaux, signe qu'on approchait de la sortie. Garance éteignit sa baguette et poussa la cloison laquée, ornée de veines bleutées devant elles. Quelques marches menaient dans le hall.
Elle se retourna vers Erwan avec un air de "je te l'avais bien dit".
Les élèves et professeurs devaient être en train de manger, elle décida d'aller les rejoindre. Elle ne savait pas trop comment prendre congé du Montmorency. Elle n'avait pas envie d'être désagréable, ni de se contenter d'un simple "au revoir".

Heureusement, il parla le premier :


- Je... je vais rentrer du coup. Il faut que je cache tout ça, dit il en désignant d'un geste son sac. Euh... ce serait cool qu'on se revoit... enfin, je trouve...

Il paraissait franchement embarassé. Garance haussa un sourcil surpris, mais ne dit rien, le laissant reprendre :

- Disons simplement que j'aimerai bien en savoir un peu plus sur une personne qui... comme toi.

Aaaah. Donc elle l'intriguait. Ce devait être perturbant pour un Armagnac, habitué à classer les Montmorency dans un même panier d'avoir eu affaire à elle.

Elle se contenta d'un sourire mutin, et lança un
:

- Pourquoi pas ? d'une voix divine, mais un peu moins altière que d'habitude. Mais je te préviens, je suis très difficile à cerner.

Sur ces mots, elle monta les quelques marches qui menaient au réfectoire, ses pas résonnants sur le marbre clair, lançant un dernier regard à l'Armagnac, tout seul au milieu du hall.

[FIN DU TOPIC].

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Escapade fructueuse [PV Garance]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Escapade fructueuse [PV Garance]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Escapade nocturne [Galyana]
» Escapade en forêt [Libre]
» Un vente, fructueuse ? [Privé : Pnj ou personne]
» Escapade nocturne [RP Commun à ceux qui voudront]
» Escapade nocturne [Pv Shadow] TERMINé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: >---{Le château}--- :: >---{Extérieurs}--- :: >---{Le pigeonnier}----
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit